Skip to main content

Full text of "Armorial général : précédé d'un dictionnaire des Termes du blason"

See other formats



>u^^Êm 


^^ ^ 


U) 








n 


=o 


r-^ 


a 


5^^r^ 


UNIVEHSITV 

III 

3 17b 




^^^^ 



"''-":<^' 



^/JJl 



m 










,*/^. SI 









?J^ 



,3:" 




AMORIAL GÉNÉRAL 




ARMOlilAL 



GÉNÉRAL 



PRÉCÉDÉ D'UN 



DICTIONNAIRE DES TERMES DU BLASON 



PAR 



J. B. RIETSTAP 



TOM E I 




Deuxième Édition, refondue et augmentée 



GOUDA 
G. B. VAN GOOR ZONEN 



1= I?, É IP ^ C E 



Depuis vingt-cinq ans les études héraldiques ont fait d'immenses progrès et le 
nombre de ceux qui s'y appliquent va toujours croissant. A Vienne, à Berlin, à 
Pise, à la Haye on a vu se former des sociétés héraldiques qui remplissent le 
double but de réunir dans un centre commun tons ceux qui s'intéressent à ces 
études et de répandre des lumières dont le besoin se fait encore beaucoup sentir. 
La vraie science héraldique, en effet, vient de renaître après avoir été longtemps 
réduite à l'état de momie par les fantaisies niaises des savants des deux derniers 
siècles qui en avaient fait un enfantillage indigne de l'attention des hommes 
sérieux. Maintenant que cet état de choses a cessé et qu'en quittant un chemin 
vicieux on s'est de nouveau adressé aux monuments, aux sceaux, aux tombes etc. 
qui datent du moyen-âge, cette nouvelle découverte de vérités anciennes fait sur- 
gir mainte question et plus d'un doute que lesdites sociétés sont appelées, avant 
tout autre, à résoudre. L'honneur leur revient qu'elles ne manquent pas à ce 
devoir scientifique. 

En outre, on trouve en tous pays quantité d'amateurs qui, sans appartenir à 
une société quelconque, étudient les armoiries, cherchent à s'en former des col- 
lections, et applaudissent à toute publication qui leur apporte de nouveaux 
matériaux. 

Le retour aux bonnes traditions a porté les fruits que Ton pouvait en atten- 
dre. En Allemagne, surtout, beaucoup d'ouvrages ont vu le jour, où l'histoire des 
armoiries est tracée de main de maître, où les principes émis sont appuyés par 
des exemples empruntés aux monuments des temps chevaleresques, où la théorie 
et la pratique vont de pair. L'Angleterre a pris part au mouvement, sur une plus 
petite échelle, il est vrai, mais d'une manière non moins méritoire. La France et 
l'Italie ont fait des efforts dans le même sens. La Hollande n'est pas restée en 
arrière. Bref, on observe partout une tendance générale à remettre la science sur 
sa base historique, en laissant de côté les folles spéculations des anciens auteurs 
sur la prétendue signification symbolique des émaux et des figures dans les ar- 
moiries, et à retourner aux bons types héraldiques, de plus en plus négligés 
et oubliés. 

En même temps que les traités se multiplièrent, le nombre des armoriaux, gra- 
vés ou imprimés, et des annuaires nobiliaires s'augmenta sans cesse, et des mil- 
liers d armoiries, inconnues jusqu'alors, furent livrées à la publicité. Dans la même 
proportion l'embarras des amateurs s'aggrava, car il était impossible de se procu- 
rer tous ces recueils héraldiques. En supposant même que les frais, presque tou- 



VI Préface 

jours très-élevés, n'eussent été d'aucune importance, les diverses langues dans les- 
quelles ces livres étaient rédigés et la différence de leur nomenclature héraldique 
eurent suffi à en fermer l'accès général. 

Dans ces circonstances, la première et seule édition de notre Armoriai Général 
(celle de 1861) étant épuisée depuis quelques années, nous avons cru rendre un 
service au public héraldique en préparant une deuxième:, entièrement refondue et 
enrichie de telle manière que son volume est plus que doublé. Les armoiries des 
familles de France, de Belgique, d'Espagne, d'Italie, d'Allemagne, de Russie et 
des pays slaves, des Pays-Bas, des Royaumes Scandinaves, etc. ont subi une 
augmentation des plus considérables. Cependant, nul n'est plus profondément con- 
vaincu que l'auteur lui-même, que même sous cette forme perfectionnée V Armoriai 
Général ne peut être exempt de lacunes, car le nombre des armoiries existantes 
est vraiment incalculable, sans parler de celles que l'on connaît par les sceaux, 
mais dont les émaux se sont perdus. Néanmoins, il ose se flatter qu'il a eu le 
bonheur de réunir dans un seul corps d'ouvrage plus d'armoiries que n'en con- 
tient aucun autre armoriai, et que dans la très-grande majorité des cas son re- 
cueil fournira les renseignements que l'on pourra lui demander. 

S'il était impossible d'énumérer dans la première édition les sources innombra- 
bles où nous avions puisé nos données, à plus forte raison nous nous en croyons 
dispensé maintenant que cette deuxième édition a pris des proportions si colossa- 
les. Il est cependant une exception ; M. J.-G. de Groot Jamin Jr., à Amster- 
dam, qui a eu la bonté de nous prêter un armoriai précieux composé par MM. 
van Gendt père et fils (*), y a mis la condition que nous indiquerions cette source 
à côté des armoiries que nous décririons d'après ces dessins. Nous nous sommes 
conformé à ce voeu en faisant suivre ces articles par les mots Arm. v. G. {Ar- 
moriai van Gendt) entre crochets. 

Pour ce qui est des sources imprimées, nous reconnaissons volontiers que l'ou- 
vrage excellent de M. Max Gritzner, intitulé Standes-Erhehungen und Gnaden- 
Acte Deutscher Landesfursten, Gôrlitz 1881, nous a été du plus grand secours 
pour la vérification de milliers d'armoiries de familles allemandes. 

h' Armoriai Général comprend les armes de toute la noblesse britannique, c'est- 
à-dire des pairs de tout rang et des baronets, non seulement des familles actuel- 
lement existantes, mais encore de celles qui se sont éteintes dans le cours des 
temps. Pour les nombreuses armes des familles non-titrées du Royaume-Uni, 
nous renvoyons nos lecteurs au recueil intitulé Encyclopaedia of Heraldry, or 
General Armory of England, Scotland and Ireland, par MM. J. Burke et J.-B. 
Bîirke, publié à Londres en 1847, ou à la nouvelle édition de ce dictionnaire hé- 
raldique, sous le titre modifié de General Armory of England, Scotland, Ireland 
and Wales, par Sir Bernard Burke, Londres 1878. 

A côté de la description des armes de plusieurs familles qui appartiennent à 
la noblesse néerlandaise, on trouvera la date de leur admission dans le corps 
équestre de telle ou telle province depuis 1814, après le rétablissement de l'indé. 



(*) Ce volume de dessins coloriés a pour titre : fVapen-Boeck ten deele vergadert door Johan van Gendt 
en nu verder volmaakt door syn soon Gerlach van Gerult. — Armoriai composé en partie par Jean van Gendt 
et complété par son fils Gerlach van Gendt. 

D'après une annotation sur la feuille de garde Jean v. G. était né le 30 mal 1609 et mourut le 4 décembre 
1668. Son fils Gerlach, né en 16i0, décéda le 5 juin 1733. 



Préface VH 

pendance de la Néerlande, qui de 1810 à 1813 avait été réunie à l'Empire fran- 
çais. Cette admission équivalait à un anoblissement pour les familles nouvelles 
et à one reconnaissance de noblesse pour les familles anciennes, oe qui est la 
raison pourquoi nous en avons fait une mention spéciale. 

Les pays, provinces ou villes, designés à la suite du nom de familles, sont ceux 
que nous trouvions indiqués comme leur lieu de séjour ; mais, ces renseigne- 
ments datant quelquefois d'un temps assez reculé, il est très-possible que dans 
le cours des années plusieurs se sont établies ailleurs. Partout où il nous a été 
possible, nous avons rapporté leur résidence actuelle. 

Les armes des royaumes, provinces, villes etc., insérées dans la première édition, 
ont été écartées de la présente. Non-seulement elles n'étaient pas à leur place 
dans un ouvrage qui traite exclusivement des armes de familles, mais encore les 
modifications fréquentes, auxquelles les armes de souverainetés sont sujettes, ont 
pour résultat, en plusieurs cas, de les priver bientôt de leur valeur. 

La composition d'un ouvrage tel que VArmorial Général n'a pu avoir lieu 
sans le concours bienveillant de beaucoup de personnes qui s'intéressent à ces 
études. En premier lieu nous avons à oflErir nos remerciments les plus chaleu- 
reux à M. Friedrich Heyer von Rosenfeld, à Vienne, auquel la première édition 
de notre ouvrage avait déjà les plus grandes obligations et qui n'a pas cessé de 
nous fournir avec un zèle infatigable des matériaux précieux concernant les fa- 
milles allemandes, italiennes et slaves. Notre compatriote, M. le lieutenant-colo- 
nel W. Mathol de Jongh, a eu l'obligeance d'annoter pendant ses voyages en 
Italie ce qui avait pu échapper à l'oeil attentif de M. Heyer von Rosenfeld. Un 
autre compatriote, M. A.-A. Vorsterman van Oi/en, à la Haye, nous a donné 
un libre accès à ses riches collections qui renferment les données les plus précieu- 
ses par rapport aux familles tant néerlandaises qu'étrangères (*). A M. Oberkampfy 
à Marmande, et à Madame la Comtesse Marie de Raymond, h Agen, nous devons 
plusieurs centaines d'armoiries françaises, tirées de sources peu connues. Ce serait 
à n'en pas finir, si nous voudrions nommer tous ceux qui nous ont aidé de la 
manière la plus aimable. Que ceux que nous venons de nommer, et tous autres 
qui de diverses manières ont bien voulu faciliter notre tâche, veuillent se lenir 
persuadés de notre vive reconnaissance 



(*) M. Vorsterman tan Oyen a publié un Indicateur nobiliaire, donnant les noms de plusieaK milliers de 
familles sur lesquelles il est à même de fournir des renseignements. 



INTRODUCTION. 



Il existe une différence notable entre les Armoiries et le Blason, entre le Blason et YJrt héraldique. C'est 
ce qui a été exprimé très-nettement par M. Borel d'Hauterlve à la page 345 de son Annuaire de la noblesse 
de France, année 1843, où il fait la remarque suivante: "Il faut se garder de confondre, comme on le fait 
généralement, les Armoiries et le Blason. Les premières sont les figures et les devises dont est chargé Vécu ; 
le blason est la description qu'on en fait verbalement. En d'autres termes, le Blason est une science, dont les 
Armoiries sont l'objet." 

L'Art héraldique, de son côté, a pour but de représenter aux yeux, par le moyen du dessin, de la peinture 
ou des arts plastiques, les diverses pièces dont les armoiries sont composées. Produits du moyen-age, les ar- 
moiries doivent en porter l'empreinte et être traitées dans le style ornemental dont une des propriétés les plus 
frappantes est de donner aux objets quelque chose de massif et de conventionnel qui, tout en conservant leur 
forme générale, met en relief les traits saillants. C'est pourquoi aux bonnes époques de cet art, les ongles des 
lions, les cornes des bouquetins, les griffes des aigles etc. étaient fortement accentuées et recevaient des di- 
mensions exagérées. 

Ce n'est pas dire que ce type restât toujours immuable. Ainsi qu'à l'égard de toutes les autres institutions 
humaines, les variations du goût et de la mode firent valoir leur influence. Cependant, le caractère vraiment 
ornemental et architectural des armoiries, qui ne tolérait pas une représentation des objets sous leur forme 
parfaitement naturelle, se conserva pendant quatre siècles, depuis la fin du lie ou le commencement du 12e 
jusqu'au milieu du 16e. Depuis, les bonnes traditions allèrent s'affaiblissant, jusqu'au 19e qui a été témoin de 
la décadence complète de cet art vénérable, dont il semble qu'on eût oublié même les principes les plus élé- 
ntientaires. Les armoiries qui offrirent le spectacle écoeurant de lions pleins de mansuétude dont l'attitude 
chancelante fit supposer qu'ils étaient pris de vin, de sauvages minés par la phtisie ou bien se pavanant en 
petits-maîtres sauf le costume, d'aigles à l'air de serins de canarie, de casques en forme de melon ou de bon- 
net de nuit, inondèrent le monde. Enfin les paysagistes se mirent de la partie et fournirent des preuves de 
leur talent en esquissant des armoiries où des pêcheurs à la ligne se perdaient en rêveries sur des bancs de 
gazon, où des villages entiers avec leur clocher et la maison du maire se dessinaient sur un horizon fuyant, 
où des rochers, couronnés dechâteaux en ruines, encadraient des prés au-dessus desquels planaient des vautours, 
en quête de proie, tableaux d'après nature agréablement saupoudrés de gardes-cbam.pêtres, de cosaques galo- 
pants, de chasseurs tiroliens, ou, en faisant un retour vers l'antiquité, nous montrant Samson aux prises avec 
son lion et Daniel dans la caverne en compagnie d'une demi-douzaine de ces quadrupèdes peu sociables. Nous 
en passons, et des meilleurs : abominations héraldiques, de force à faire tomber à la renverse tous les hérauts 
des âges chevaleresques. 

Vers la moitié de notre siècle, cependant, un revirement remarquable eut lieu. En Angleterre, en France, 
en Allemagne des hommes doués des vrais instincts archéologiques élevèrent la voix et protestèrent contre la 
dégénération où l'art héraldique était tombé. Ils se reportèrent aux époques qui avaient vu la naissance et 
l'apogée de cet art, et, copiant ou décrivant les modèles que Ifr temps avait épargnés, ils prouvèrent qu'il fal- 
lait quitter les sentiers vicieux où l'on s'était fourvoyé pour retourner au grand chemin, tracé par les anciens 
artistes héraldiques qui, placés dans un milieu où les armoiries étaient encore une force vivante, en savaient 
bien plus long que nous autres. Ces érudits appelèrent l'attention sur les monuments, sur les décorations 
splendides nonseulement des cathédrales, mais encore des humbles églises de village, sur les trésors artis- 
tiques des antiques hôtels de ville; ils insistèrent que l'on ne négligerait pas les dalles tumulaires, les tom- 
beaux et mausolées, les tapisseries des siècles écoulés etc., et en premier lieu ils mirent en relief l'impor- 
tance majeure de l'étude des sceaux du moyen-âge pour quiconque voudrait juger en connaissance de cause 
des vraies formes héraldiques. Les matériaux nécessaires à ces études ne font pas défaut dans les archives. 
Des milliers d'armoiries se sont perdues dans le cours du moyen-âge; on connaît le nom des familles, mais 
non plus leurs armoiries; mais, au contraire, d'autres milliers existent encore en sceaux, et quoique l'on n'en 
connaisse plus les émaux, les armoiries qu'elles contiennent en contour sont d'un appui précieux pour les 
archéologues héraldistes. 



Inlroduclion IX 

C'f«t Ici le llou de romhattre le préjufté invétéré que les armes parlantes seraient d'une moindre TSlenr 
que les armes non-parlantes. I.es sceaux précités, entre autres, montrent que presque le contraire est le cas. 
Aux premiers temps les titres des armoiries faisaient très-souvent allusion aux noms ou prénoms du cbe- 
\ aller qui les a<laf)tait ou aux noms de ses terres et cbàteaux. Parmi la plus haute DObtesse de ces tfo- 
ijues reculées les exemples d'armes pariantes sont assez nombreux. 

.\joutons, après cette petite diifression, que ce mouvement, secondé depuis vingt-cinq ans par la publication 
d'un grand nombre d'ouvrages où les principes, déduits d'un examen scrupuleux des sources précitées, étaient 
élucidés par la représentation des types béraldiques qui en offrirent les preuves, a eu pour résultat un retour 
dans la l>onne voie que l'on peut ol>server surtout en .\llemagDe, et sur une moindre échelle en Angleterre et 
dans quelques autres pays, ce qui n'empêche pas qu'il s'en faut encore de beaucoup que les Iwns principes 
aient pénétré partout 

Il suftit pour notre but d'avoir indiqué en quelques mots ce qui constitue l'art héraldique proprement dit. 
Notre Armoriai, ne donnant que des descriptions d'armoiries, appartient au domaine du Blason, et les quelques 
pages qui vont suivre en contiennent les 



Notions élémentaires. 



Les armoiries sont composées 
d'un ECU, 

d'ÉMACX, 

et de FiGUBES, dites mfublet en langage héraldique. 
Puis on a 

le TlUBBE, 

les BRISURES, 

les TE>A>"TS et SUPPORTS, 

le CRI, la DEVISE et la légende, 
le MASTEAU et le pavillon. 

1. Êea. 

La forme de l'écu est arbitraire; triangulaire au moyen-age (PL VII, 3, 3, 6, 21— 2S), il a reçu dans la suite 
des contours variés et même très-extraordinaires ':qDelques exemples à la PI. MI, 1, », i, 7, 8, 26, 27, 28) et 
porte actuellement presque partout la forme que nous avons adoptée dans nos planches (1,22 et suiv.). Un écu 
bien proportionné doit avoir sept parties de largeur sur huit de hauteur. 

La surface de l'écu dans laquelle se trouvent les figures, est appelée le champ. Ce champ peut être divisé en 
deux ou plusieurs partitions au moyen de lignes tirées en sens divers. Ainsi on a : le parti (I, Si), le covpé 
(I, 23), le tranché fl, 27), le taillé (I, 30). 

La combinaison de ces lignes produit d'autres divisions, dites répartitions, .\insi la ligne verticale et la 
ligne horizontale forment Yécartelé (II, 30); chacun des compartiments ainsi formés s'appelle un quartier. La 
combinaison des deux lignes diagonales produit Yécartelé en sautoir (II, 3i.) 

Un écu peut avoir plus de quatre quartiers : c'est alors le résultat de l'emploi d'un plus grand nombre de 
lignes. Un trait horizontal et deux traits verticaux, on bien un seul trait verticaLet deux traits horizontaux, 
produisent six quartiers. On dit alors, en termes héraldiques : -Parti de deux traits, coupé d'un autre qui 
fait six quartiers," ou, «parti d'un trait, coupé de deux autres qui font six quartiers." Et ainsi de suite, pour 
un plus grand nombre de quartiers. 

La réunion du parti, du coupé, du tranché et du taillé produit le gironné ordinaire (II, 39.) Le gironné peut 
avoir plus ou moins de huit girons ou compartiments, ce qui dépend de l'emploi d'un nombre de lignes plus 
grand ou plus petit (II, 41, 43.) Le gironné qui est le résultat d'un nombre de lignes impair, se dit mal-çiroHné. 

II. Émahx. 

Les couleurs en armoiries s'appellent émaux et sont indiquées en grarure par des hachures de diverses sor- 
tes, que nous avons fait représenter à la PI. I, 1. 

Lesdits émaux consistent en: 

l" deux métaux : or {.K), représenté par des points, et argent (B), représenté par une surface nnie sans 
aucune hachure; 

2* quatre couleurs: gueules, ou rouge (C, traits Terticaax) azur, ou bleu (D, traits horizontaux); uMe, on 
noir (E, lignes verticales et horizontales croisées); sinople, ou vert (F, lignes diagonales). On y ajoute le pour- 
pre (G, lignes diagonales dans la direction opposée à celles du sinople), et Xorangé (pour lequel on n'a pas de 
-ystème de hachures généralement admis); 



X ïntroduclion 

3" quelques fourrures : hermine (H), qui est un champ d'argent semé de petites queues de sable ; vair (I), com- 
posé de pièces en forme de clocliettes alternativement d'argent et d'azur ; dans le contre-vair (K) les pièces dn 
même émail sont opposées par leurs bases (voyez encore dans le Dictionnaire l'article Foir); le contre-hermine 
consiste en un champ de sable semé de petites queues d'argent. 

Dans une grande quantité d'armoiries, surtout allemandes, on voit d'autres teintes telles que : la couleur de 
sang, de fer, d'acier, d'eau, de terre, la couleur cendrée, la couleur brunâtre, la carnation ou couleur du corps 
humain, la couleur naturelle d'objets de toute sorte. Il a y pas de système universellement adopté pour indi- 
quer ces nuances en gravure au moyen de hachures déterminées. 

Suivant les lois héraldiques, Il faut que les meubles soient de couleur lorsque le champ est de métal, ou 
qu'ils soient de métal lorsque le champ est de couleur. Les exceptions à ces lois sont néanmoins très-nom- 
breuses. Le pourpre et les fourrures se mettent Indifféremment sur métal ou sur couleur. 

■II. Fleures. 

On peut les diviser en trois grandes catégories: pièces héraldiques, figures héraldiques et figures ordinaires, 
1" Les pièces héraldiques sont formées par des traits qui presque toujours parcourent le champ entier. Tel- 
les sont: le chef (F, 36), la fasce (V, 11, 31), le pal {I, 39), la Champagne (V, 22), la bande (II, 12), la barre (II,. 
«9), la croix (III, 16), le sautoir (III, 46, 47), le chevron (II, 34, 60, 69), le franc-quartier (II, 3S), le canton (1, 68). 
le pairie (III, 33), la bordure (IV, 36, 38, 39), l'écusson en abîme (II, 32), etc. 

Les anciens auteurs Axaient la hauteur ou la largeur des principales pièces héraldiques à un tiers de l'écu, 
ce qui en fait des corps trop lourds. En leur donnant un quart de la hauteur de l'écu, on obtient une meilleure 
proportion par rapport à la dimension du champ. 

On donne le nom de rebattements à des traits combinés de manière à produire une multitude de divisions 
régulières qui couvrent tout l'écu, comme le paie (I, 44), le fascé (I, 38), le bandé (II, 19), l'échiqueté (II, 46), le 
losange (IV, 18), le fuselé (IV, 20), etc. 

2" An nombre des figures héraldiques se rangent les losanges, les mâcles, les rustes, les fusées, les frettes, 
les billettes, les besants et les tourteaux. 

N. B Les lignes qui forment les partitions et les figures héraldiques ne sont pas toujours des 
lignes droites. Elles peuvent être ondées, entées, engrèlées, cannelées, crénelées, 
bastlUées, brétessées et contre-brétessées, denchées et dentelées, vlvrées, échan- 
crées, écotées, nébulées ou nuagées, pignonnées, mortaisées, etc. 
3° Les figures ordinaires subissent une division en figures : 

a. naturelles.- tout ce qui a été créé, hommes, animaux, plantes, astres, météores, éléments, etc.; 

b. artificielles.- tout ce qui a été fait de main d'homme; 

c. chimériques: les pionstres, tels que sirènes, dragons, griffons, licornes, algies à tète de loup, hommes à 
tète d'oiseau, etc., etc. Souvent ces monstres et même des animaux sont représentés à queue de poisson et se- 
disent alors marines; ainsi on a des lions, griffons, licornes, coqs marines, etc. 

IV. Timbre. 

Sous ce nom collectif de tout ce qui se place au-dessus de l'écu des armes, on comprend : le casque ou 
heaume, le cimier (les figures ou objets que l'on porte sur le casque), et les lambrequins (étoffes découpées 
qui voltigent autour du casque). 

V. Brisures. 

La brisure est un changement dans les armoiries pour distinguer les branches d'une même famille entre elles^ 
Les modes de briser, en usage dans des temps et des pays différents, étaient de nature diverse. On brisait: 
1" par le changement de toutes les pièces des armoiries en conservant les émaux des armes originaires; 2° par 
le changement des émaux, en conservant les pièces; 3° par l'augmentation ou la diminution du nombre des 
pièces; 4» par le changement de la situation de quelque figure; 3" par l'addition de pièces nouvelles; 6* 
par un changement dans la forme des figures; 7» par le changement du cimier. 

Tous ces modes de briser tombèrent bientôt en désuétude, à cause de la grande confusion qui en était le 
résultat. Seul, le cinquième mode qui consiste dans l'adjonction d'une pièce peu Importante telle qu'une étoile 
une molette, une coquille, une quintefeuille, un canton, qui n'altère pas considérablement l'armoirle, s'est long- 
temps maintenu ; cependant, même ce genre de brisure se borne aujourd'hui à l'addition d'un lambel dans les^ 
armes de quelques maisons souveraines, et d'un croissant ou d'une étoile dans celles de la haute noblesse 
britannique. 

VI. Tenants et ls»apports. 

Ce sont les figures hors de l'écu, qui semblent le tenir. Les figures humaines s'appellent Tenants, les ani- 
maux reçoivent le nom de Supports. Dans les cas qu'un écu est tenu par une figure humaine et un animal, 
ou les nomme tous deux Tenants. 



Inlroduclion XI 

VII. rrl. Devise et Lésende. 

Le Ot e t l'ancien cri de guerre, inscrit sur un rutian ou listel flottant au-dessus du cimier. Communémefit 
le cri n'était autre chose que le simple nom de la famille ou bien de la maison dont elle était issue. 

La Devise, bien plus commune que le cri, est généralement une sentence concise qui trouve sa place sur un 
ruban au-dessous de lécu. 

La Légende est une sentence encore plus brève, qui se place sur un listel au-dessus du cimier. 

Vlli. .Hanteaa et Pavilloo. 

Le Manteau n'est guère en usage que pour y mettre lécu des armes des familles princiéres. Le Patillon, 
espèce de baldaquin qui couronne le manteau, est exclusivement réservé aux souverains. 

A vrai dire, un écu couvert d'un émail tout uni et sans aucune figure, constitue à lui seul uno armoirie par- 
faite. On en trouve plusieurs exemples. Tous les autres attributs que nous avons décrits contribuent à la 
•llversité et an luxe d'une armoirie, mais ils ne sont pas indispensables. 



— <:*^^î?r5^<£?c;**- 



Observations. 



En langage héraldique la droite et la gauche s'appellent dextre et senestre. Il faut faire attention que le côté 
dexire d'une armoirie se trouve à la gauche du spectateur, et le côté senestre à sa droite. Cet usage, établi 
de temps immémorial, provient de ce que les anuoiries étaient brodées sur la cotte d'armes et peintes sur le 
bouclier du chevalier. Dans cet ordre de fait>:, le côté gauche de l'armoirie se trouvait exactement au côté 
gauche du chevalier, et le côté droit à sa droite. 

Dans la description des armoiries ou se sert des termes: du premier, du champ, du même, du second, du 
troisième, du dernier (sous-entendu émail), etc.. pour éviter la répétition mal-sonnante d'émaux déjà nommé». 
Ainsi, au lieu de dire : «d'or au chevron de gueules, chargé de trois étoiles d'or," on dira «trois étoiles du 
champ." \\i lieu de : »palé d'or et d'azur, à la fasce d'or brochante," on dira : »à la fasce du premier bro- 
chante." .\u lieu de dire : »d'or au chevron de gueules, accompagné de trois étoiles de gueules," on dira : 
•trois étoles du même." Eh ainsi dans les autres cas. 

La position ordinaire des animaux et objets est de regarder le flanc dextre de l'écu. S'ils se tournent vers 
le flanc senestre, ils sont contournés. 

Presque toujours les figures sont disposées dans un ordre déterminé. Une seule figure occupe l'abime (cen- 
tre) de l'écu ; trois figures sont posées i et 1, c'est-à-dire deux en chef et une en pointe de l'écu ; quatre figu- 
res, â et 2 (aussi appelé cantonné); cinq figures, 2, 1 et 2 (dit en sautoir); six figures, 3, i et 1 ; neuf figures, 
3, 3 et 3 ; dix figures, 4, 3, i et 1. Ces positions sont tellement établies et acceptées qu'il n'est nécessaire 
d'exprimer que celles qui en différent. 

Une pièce, accompagnée d'autres objets en nombre, est posée au centre de Fécu; ainsi, quand on dit: »d ar- 
gent à une losange de gueules, accompagnée de trois Deurs-de-lis d'azur," la losange occupe l'abime ou le 
centre de l'écu et les fleurs-de-lis sont posées 4 en chef et I en pointe. Lorsqu'un chevron ou une fasce est 
accompagnée de trois objets, deux se posent en chef et le troisième en pointe. Une fasce est-elle accompagnée 
de six figures, trois sont rangées sur une même ligne en chef et les trois autres sur une même ligne en pointe. 
Deux, trois ou plus de figures posées sur un chef ou sur une fasce sont rangées côte à côte, s'il n'est indiqué 
autrement. 

Le nombre ordinaire des pièces du fascé, paie, bandé, barri et chevronné est de six-, celui du burdé, wr- 
getté, coticé en bande ou en barre est de dix. Nous n'indiquerons que les nombres qui en diffèrent. 

Si nous nous sommes abstenu de décrire la forme et d'indiquer le métal des casques ou heaumes, c'est que 
les représentations d'une même armoirie faites à diverses époques présentent des casques tout-à-fait différents. 
En général le casque actuel est d'argent ou d'acier poli, grillé et liséré d'or, et doublé ou fourré d'une étoffe 
rouge, quelquefois bleue, noire ou verte. 

Mais ni sa forme, ni le nombre de ses grilles, ni la couleur de sa fourrure n'est d'Importance majeure; tout 
cela changeait dans le cours des siècles, comme il appert de l'étude des sceaux etc. De forme cilindrique,sans 
grâce aucune, aux lîe, 13e et lie siècles, le casque obtint au 15e celle qu'on se plaît à appeler, entièrement à 



XII Inlroduclion 



tort, heaume des nouveaux anoblis et qui est connu en allemand sous le nom de Slechhelm, casque des joutes 
Plus tard il prit la forme ronde que nous lui connaissons, recevait des grilles en plus ou moins grand nom- 
bre, selon la fantaisie des dessinateurs et les exigences de la mode du temps, et s'appelait casque de tournoi. 

La position du casque est également indifférente. Qu'il soit posé de front ou bien taré de profil ou de trois 
quarts, aucune signification réelle ne s'y attache. L'altitude du cimier doit décider. Si le cimier est une figure 
vue de profil ou de trois quarts, il faut mettre le casque de profil ou de trois quarts. Le casque étant mis de 
front, le cimier devrait être placé de telle manière qu'on le verrait également de front. Ainsi, un lion issant, 
vu de profil, exigerait un casque posé de profil ; si l'on voudrait poser le casque de front, ledit lion devrait se 
présenter également de front, c'est-à-dire vu de face, étendant ses pattes à dextre et à senestre. Ceci explique 
pourquoi un vol, par exemple, est tantôt ouvert, tantôt fermé ou à l'antique. Sous le premier aspect il ne peut 
se présenter que sur un casque posé de front; il prend le second sur un casque posé de profil, parce qu'alors 
l'une des ailes est cachée par l'autre. 

Le cimier doit reposer sur le casque, ce que comporte sa nature. Une étoile, par exemple, qu'on porte en 
cimier et qui se balance dans les airs au-dessus du casque, est une absurdité moderne, qui n'a jamais pu se 
produire aux temps où les armoiries étaient une réalité. Un chevalier, qui eut porté une telle étoile, l'eut fait 
fixer au sommet de son casque. Il était impossible de la faire voltiger dans l'espace sans aucun soutien. 

Les couronnes, indiquant un rang nobiliaire déterminé, sont inadmissibles sur les casques. Le moyen-âge 
ne les a pas connues. Bien que l'usage des couronnes sur les casques, d'abord entièrement inconnu même 
parmi la plus haute noblesse, devint de plus en plus fréquent, on ne se servait que de la forme ordinaire, 
celle à trois fleurons. Dans les deux derniers siècles on a pris souvent une couronne à cinq fleurons. Mais 
quand on veut se servir de la couronne, affectée spécialement à quelque rang nobiliaire, on doit la poser im- 
médiatement sur le bord supérieur de l'écu, qui alors ne peut plus porter de casque ni de cimier. Il faut faire 
son choix: ou la couronne nobiliaire seule, ou le casque avec son cimier. Il est contraire aux bonnes tradi- 
tions héraldiques de porter à la fois et la couroivne nobiliaire et le casque. Ce serait comme qui entasserait 
deux couvre-chefs l'un sur l'autre. 

Les armoiries subirent comme toute autre chose l'influence du milieu et de l'époque où elles se produisirent 
et changèrent de forme selon l'esprit du temps. C'est pourquoi il ne faut pas s'imaginer que tel type devra 
être considéré comme inviolable et qu'il serait défendu d'y apporter aucune modification : une aigle au vol 
abaissé est précisément la même chose qu'une aigle au vol levé; seulement, la première est un type moyen-âge 
€t l'autre un type moderne ('). Aux premiers temps on représentait toute aigle avec les ailes tournées en bas 
et dans les temps postérieurs ou se plaisait h les diriger vers le chef de l'écu. La seule condition était que 
cela devait toujours rester une aigle, qu'il n'aurait pas été permis d'en faire un lion ou quelque autre emblème, 
tout-à-fait différent, et que le tout devait être traité en style ornemental. 

La même liberté d'exécution doit régner à l'égard des tenants et supports. Qu'un griffon porte la queue 
relevée ou bien passée entre ses jambes, qu'un sauvage appuyé sa massue sur son épaule ou la fasse reposer 
sur le sol, que ces figures se regardent ou bien retournent la tète, qu'elles soient posées sur une arabesque ou 
sur une terrasse, tout cela est au fond chose indifférente, ou plutôt affaire de goût, ce qui s'applique également 
aux couleurs qu'on voudra donner au listel qui porte une devise et aux lettres dont celle-ci se compose. La 
preuve de ce que nous avançons se trouve dans les représentations d'une même armoirie, faite à différentes 
époques. Quand on est dans le cas de pouvoir faire ces études comparatives, on se convaincra aisément 
qu'aux bonnes époques nulle fixité n'était observée. 

Nous n'avons indiqué les émaux des lambrequins et bourlets que lorsque ces émaux diffèrent de ceux de 
l'écu. Quand l'armoirie n'a que deux émaux ou deux principaux émaux, bourlet et lambrequins sont de ses 
mêmes émaux, sauf quelques cas exceptionnels. 



(•) Nulle part cette modification progressive ne s'accuse d'une manière plus curieuse et plus instructive que 
dans quelques armoiries allemandes où figure un casque comme meuble dans l'écu. De forme cilindrique sur 
les sceaux qui datent du moyen-âge, 11 change en casque fermé dans les représentations d'un ou deux siècles 
plus tard, pour prendre enfin la forme des casques de tournoi à grilles, qui est restée définitive, pour la bonne 
raison que le casque héraldique n'a pas subi de changement ultérieur. 



DICTIONNAIRE 



E» KS 



TERMES du BLASON. 



A 



Abaissé : se dit: 1° dune figure posée au-dessous 
île la place qui lui est propre dan*; l'écu (IF, 57); — 
*" des ailes doiseau dont le bout se dirige vers la 
pointe de lécu ;vn, 13— 16); — 3" dune épée, bâton ou 
autre objet pareil, dirigé par celui qui le tient, vers 
le sol ou vers la pointe de l'écu. 

Abeille. Cet insecte est représenté montant, les 
ailes tantôt closes, tantôt étendues. Dans ce dernier 
cas, ral)eille est tolante (I, 68.) 

.ibtme ou Coenr. Nom du centre de récu{I, î, A.) 

.%bonté : se dit de losanges, fusées, màcles ipt figu- 
res pareilles qui sentretouchent de leurs bouts aigus 
(IV, 16, 17.) 

Âcrolé : se dit : 1" de deux écussons qui se joi- 
gnent, comme par ex. ceux de deux époux : — 2» de 
losanges, fusées et màcles qui se toucbent de leurs 
flancs (.IV_, 19 ; — 3" d'un cep de vigne rampant con- 
tre son echalas, dune colonne environnée d'jun ser- 
pent {VI, 1er rang, 5) ou d'un rameau de laurier ou 
d'olivier, d'une épée environnée d'un rameau pareil etc. 

.Accompaa^né: se dit de pièces qui en ont d'au- 
tres près d elle, et dans ce cas principalement dune 
pièce placée au centre de l'écu (I, 68; II, 37, 55, 56, 
61, 6», 63, etc.) 

Accorné ; exprime l'émail des cornes des animaux 
et principalement de celles du bétail, quand cet émail 
est autre que celui du corps. Pour le cerf, on dit 
ramé. 

.Acrosté : se dit : 1* d'une figure placée entre deux 
ou plusieurs autres (I, 40, 51); — i» de deux figures 
placées côte à cote. 

.Aerroiipi. Terme pour les animaux sauvages 
lorsqu'ils sont assis, ainsi que pour les lièvres et écu- 
reuils au repos. On peut se servir aussi bien des ter- 
mes assis et couché. 

Acriilé: se dit: V d'un cbeval cabré, qui parait 
s'abaisser pour mieux s'élancer; — à" d'une licorne 
assise qui lève ses pattes de devant; — 3" de deux 
croissants posés l'un sur l'autre, dont le premier est 
montant et le second versé; — i" de deux canons sur 
une même ligne, dont l'un est tourné à dextre et l'au- 
tre à senestre. 

.Adextré : 1" ce terme s'emploie des figures qui en 
ont une ou plusieurs autres à leur coté dêxtre; — ** 
nom d'une section héraldique excessivement rare qui 
pnxluit un pal s'unissant au flanc dextre de l'écu (I, 
51) iv. .^cnestré.) 

.Adossé: se dit de deux animaux ou objets tels 
que lions, poissons, faux, haches, etc. qui se tournent 
le dos ; V, *9 ; de deux clés dont les pannetons sont 
tournés en dehors, etc.; de deux demi-vols dont les 
dossiers sont tournés l'un vers l'autre VI, 3e rang, 9), etc 

Affaissé: se dit d'une fasce ou bande, courlMJe 
vers le lias de l'écu il, 55.) (v. AoAté.) 



.Affronté. C'est le contraire A' adossé. On le dit 
d'animaux ou objets qui se font face l'un à l'autre 
(II, 5i ; V, a.) 
AITnté : se dit de l'émail de l'affût d'un canon. 
Agité: terme qui s'emploie dune mer lorsque 
l'ombre des vagues est d'un autre émail que celui 
de l'eau. 

Agnean. Cet animal, d'ordinaire passant, prend 
le nom A'aqneau pascal ou Agnus Dei lorsqu'il tient 
une bannière, ou quelquefois un gonfanon, d'ai^ent 
chargé d'une croix de gueules (V, 17.) Lorsque ces 
émaux sont autres, on doit l'indiquer. 

Aigle, en langage héraldique, est du genre féminin. 
Sous sa forme naturelle, l'aigle est assez rare en ar- 
moiries ; ou la nomme aigle de profil, de ce qu'on la 
met toujours de profil- L'aigle héraldique, celle qui 
s'appelle aigle tout court, est représentée le corps érigé, 
les ailes ouvertes et étendues des deux côtés, la tête 
de profil, les pattes écartées, laqueue descendante ver- 
ticalement et ornée deplumesondoyantes V, 18.) Lors- 
quelle a deux tètes, elle reçoit le nom d'aigle éployée 
(V, 19) Il est absolument indifférent si le bout des 
ailes dune aigle soit tourné vers le chef ou vers la 
pointe de l'écu, ce qui dépendait du goût nS:nant à 
telle ou telle époque et des habitudes des peintres ou 
sculpteurs d'autrefois. .\ux temps chevaleresques, l'aigle 
avait toujours les ailes abaissées (VII, 13—15); aujour- 
d'hui elle les porte levées et dirigées vers le chef de 
l'écu. 

.Aigle (Demi-), qui figure dans presque toutes les 
armoiries frisonnes, est la moitié presque sans excep- 
tion la moitié dextre' d'une aigle dont le corps serait 
coupé en sens vertical, tandis que la tète et le col sont 
restés libres, ce qui fait qu'elle serait plutôt la moitié 
d'une aigle éployee. Cependant ou est convenu de la 
I considérer comme la moitié d'une aii:le simple. 
; Aigle (Main d* , v. Main d'Aigle. 

Aigle d'.Antriebe. C'est une aigle éployée de sa- 
ble, becquée et membrée d'or, surrnontee d'une cou- 
! ronne impériale et tenant de sa griffe dextre une épée 
et un -sceptre et de sa senestre un monde. Elle porte 
I sur son estomac un écusson aux armes de la maison 
f impériale. 

i Aigle de Brandeboorg. .\igle de gueules, bec- 
j quée et membrée d or. tenant de sa griffe dextre un 
sceptre et de sa senestre une épée. Chaque aile est 
i chargée d'un demi-cercle treflé d or. 
{ Aigle de Prusse, .\igle de sable, becquée et 
I membrée d'or, sommée d'une couronne royale, chaque 
; aile chargée d'un denii-cenMe treflé d'or, l'estomai- 
' chargé des lettres F R entrelacées d'or, surmontées 

d'une couronne du même émail. 
I Aigle de rKinpire. Cet eml)lème de l'ancien 
' Empire Germanique était une aigle éployée de sable. 



XIV 



Aigle 



Bande 



chaque tète diadénu'e d'or. Le nouvel Empire Ger- 
manique porte l'aiplp de Prusse en cliamp d'arpent, 
cliarfié sur sa poitrine d'un tWusson aux armes de 
Holienzollern, qui sont écartelées d'arpent et de salde. 

Alitle de Russie, telle qu'elle parait dans les ar- 
moiries, est une aiple éployée de sal)le, ))ecquée et 
membrée de (fueules, chaque tète sommée d'une cou- 
ronne impériale, tenant de sa griffe dextre un sceptre et 
de sa «enestre un monde. Elle porte sur son estomac 
un écusson aux armes de Moscovie et souvent sur .«es 
allés huit écussons aux armes des royaumes soumis 
à l'autorité de l'empereur de Russie. Elle est surmon- 
tée d'une troisième couronne impériale. 

Aixiilère. Vase ayant un hec, et sur le côté senes- 
Ire une anse. L'aiguière ressemble en général à une 
pignate agrandie. 

Aiiiiiisé : se dit du pal et de la croix dont le pied 
est etlilé (I, 48; III, 23.) (v. Fiché). 

Allé: se dit de tout objet qui a des ailes contre 
nature, tel qu'un cerf ailé, un coeur ailé etc., et des 
animaux volatiles quand leurs ailes sont d'un autre 
émail que le corps. 

Ailes. Les ailes d'oiseau portent le nom de vol et 
demi-vol; v. ces mots. Celles des anges conservent le 
nom d'ailes. 

Aire, V. Pélican. 

Ajouré: se dit des fenêtres carrées ou rondes d'une 
tour ou autre édifice lorsqu'elles sont d'un émail dif- 
férent de celui de la bâtisse. On trouve encore des 
armoiries dont le champ est ajouré (IV, 32, 33), des 
croix dont le centre est ajouré en carré, etc. 

Ajusté : se dit d'une flèche posée sur la corde d'un 
arc tendu. 

Alcyon. Oiseau chimérique, représenté à peu près 
comme un cygne dans son nid, ballotté par les vagues 
de la mer. 

Alertons. Petites aigles sans bec ni pattes (VI, 3e 
rang, i.) 

Alésé : se dit des pièces héraldiques raccourcies de 
manière à ce qu'elles ne touchent pas les bords de 
Vécu (I, 43; II, 6, 56; III, 24, 38, 54.) 

Allumé: indique l'émail des yeux des animaux, et 
des flammes des bûchers, des flambeaux et des bom- 
bes et grenades de guerre (v. Animé). 

Amphlptère. Serpent allé (VI, 1er rang, 6, 7.) 

Ancolie. Fleur Ji-peu-près en forme de clochette, 
toujours avec la tige en haut (VI, 4e rang, 6.) 

Ansenne. Les auteurs ne sont pas d'accord sur 
la forme précise de cette fleur. Suivant les uns, elle 
a celle d'une rose à quatre feuilles; suivant d'au- 
tres, celle d'une quintefeuille aux feuilles arrondies. En 
tout cas, ce n'est pas une fleur réelle, mais une rose 
d'atour ou d'ornement faite de rubans et de broderie. 
Si elle existe en armoiries, elle est de la dernière ra- 
reté. A vrai dire nous n'en connaissons aucun exem- 
ple, car ce qu'on appelle quelquefois angenne n'est 
autre chose qu'une quintefeuille, privée des pointes ef- 
filées qui terminent ses feuilles. 

Aniies. On les représente sous la forme de jeu- 
nes filles, revêtues de longues robes dites dalmatiques. 
Leurs ailes sont presque toujours abaissées, c'est à 
dire tournées vers le bas. On ne dit jamais vol, en 
parlant des ailes d'un ange. 

Angle: se dit de la croix ou du sautoir, accom- 
pagné de figures longues ou pointues mouvantes de 
leurs angles. 

Aniiles. Ce sont les fers de meule de moulin, ayant 
la forme de deux sections de cercle adossées, réunies 
au moyen de deux traverses (VI, 10e rang, 21.) Les 
fers-de-moulin dans les armes néerlandaises et belges 
ont une autre forme ; v. Fer>de-moulin. 

Anille à l'antique. ISom que l'on donne à une 



barre de fer crochue qui sert ^ maintenir la solidité 
d'une maçonnerie (VI, ite rang, 30.) 

Animé.' Terme employé quelquefois au lieu d'al- 
lumé, pour indiquer l'émail des yeux des animaux. 

Annelet. Petit anneau qui diffère de la bague en 
ce qu'elle est plate et de largeur égale sur toute sa 
circonférence (VI, 8e rang, 2.) On trouve des anne- 
lets entrelacés (VI, 8e rang, 4.) (v. Bague et Vires.) 

Antelope héraldique. Cet animal chimérique, 
dont on ne trouve d'exemples que dans des armoiries 
anglaises, est représenté avec une tète qui ressemble 
à celle du dragon, des cornes presque droites, le corps 
d'un cerf et la queue relevée au-dessus du dos (V. 54.) 

Appanmé: indique qu'on voit la paume d'une 
main ouverte. 

Appointé : se dit d'olyets qui se touchent de leurs 
pointes, tel qu'épées, chevrons etc. (III, 8.) 

Aquilon, Borée, Eole. Représentations des vents, 
sous la forme d'une tète d'enfant soufflant avec vio- 
lence. 

Arc-en-ciel. Il faut l'exprimer lorsqu'il est com- 
posé d'autres émaux que d'or, de gueules, de sinople 
et d'argent (V, 1, î.) 

Arche de Xoé : représentée sous la forme d'une 
maisonnette flottante sur les vagues (VI, 10e rang, 11.) 
Dans quelques armoiries polonaises elle a l'aspect 
d'une espèce de galère avec un seul mât, la proue et 
la poupe façonnées en tète de lion. 

Arehièrês. Embrasures des châteaux servant aux 
archers pour tirer leurs flèches. 

Ardent : se dit d'un charbon allumé. 

Argent. L'un des deux métaux employés en ar- 
moiries, indiqué en gravure par une surface unie sans 
aucune hachure (I, 1, B.) 

Argus, y. Tète d'Argus. 

Armé: se dit de l'émail des ongles des animaux 
sauvages et des oiseaux de proie. Ce terme est encore 
employé pour désigner l'émail du fer des flèches, pi- 
ques et lances lorsqu'il diffère de celui du fût, ainsi 
que pour indiquer qu'un chevalier ou homme d'armes 
est revêtu d'une cuirasse, ou qu'un bras est couvert 
de brassards, ou une jamt)e de cuissards et jambières. 
Jrmé de toutes pièces veut dire qu'un chevalier est 
revêtu d'une armure complète, y compris le casque, 
dont il faut indiquer si la visière est levée ou baissée. 

Armes (Aux) de l'écu : signifie que les armoi- 
ries entières sont repétées sur un objet quelconque, un 
buste, un écran, une bannière, le collier d'un chien, 
etc. Dans un vol aux armes de l'écu les armoiries 
sont répétées sur chaque aile (v. Kcusson des 
armes.) 

Armes pleines. Ainsi s'appellent les armes dans 
lesquelles aucune brisure n'a été introduite. 

Arraehé : se dit des arbres ou de leurs troncs dont 
on voit les racines (V, 30, 31), et des tètes d'animaux 
qui ne sont pas coupés net, mais laissent pendre des 
lambeaux de chair et semblent arrachés avec force 
(II, 34.) 

Arrête : se dit d'un animal qui, ne faisant aucun 
mouvement, est posé sur ses pattes sans que l'une 
avance devant l'autre. 

Arrêts de lance, v. I..ance de tournoi. 

Arrière-main. Main dont on voit le dos. Terme 
très-peu en usage. 

Autruelie. Cet oiseau tient presque toujours au 
bec un fer-à-cheval, les bouts en bas. 

Avant-bras. La partie antérieure du bras, sans 
le coude. 

Avant-mur. Pan de muraille attenant aune tour 
ou château. 

Axur. Nom héraldique de la couleur bleue, repré- 
sentée en gravure par des traits horizontaux (I, 1, D.) 



33 



Badelaire. Sabre recourbé à la pointe. 

Bague. Anneau destiné à être porté au doigt, or- 
dinairement chàtonné d'un rubis, d'un diamant ou d'une 
autre pierre çrécieu.se (VI, 8e rang, 3.) 

Bâillonné: indique que les animaux, ainsi dési- 
gnés, tiennent un bâton entre lelîrs dents. 

Baliste: ancien instrument de guerre, dont seules 
les armoiries anglaises offrent d'exemples. Il est re- 
présenté sous la forme d'un poteau, soutenu d'un so- 



cle et traversé d'un levier posé diagonalement, suppor- 
tant une pierre (VI, 12e rang, 14.) 

Bande. Pièce héraldique formée de deux lignes 
diagonales parallèles tirées de dextre à senestre, l'es- 
pace entre ces deux lignes constituant la bande (II, 
12, 13, 15, 17.) 

Bande (En), .se dit: 1" de pièces longues, posées 
dans la direction diagonale propre à la bande; — 2'-' 
d'objets rangés dans cette même direction diagonale. 



Bandé 



Bute 



XV 



Bandé : couvert de bander en nombre pair (II, 
19, iO il.) — On dit encore que des tètes de More 
ou autres tètes humaines ont les >eux bandés lors- 
qu'ils portent un ruban qui leur piisse sur les yeux, 
ce qui toutefois se rencontre rarement. 

Randrrole. Petit drdi)eau assez long et peu large 
tcrir.Inc en pointe. 

Baniilérr. Dra|)eau de forme précisément carrée. 

Bar. Kspèie de .«aumon, mais beaucoup moins 
fourni que celui-ci. Les Iwrs sont ordinairement po- 
sés en pjil.s au nombre de deux, et ado.-;sés. 

Barbé : se dit de I émail de la barbe des coqs, des 
iKiucs, des licornes etc. 

Bardé : .<e dit d'un cheval revêtu d'une armure. 

Barre. Pièce héraldique formée de deux lignes 
diagonales iwrallèles tirées de senestre à dextre. l'es- 
iwce entre ces deux lignes constituant la barre (II, i9.) 

Barrr (En), se dit: 1" de pièces longues, posées 
dans la direction diagonale propre k la tJarre: — i° 
d'objets rangés dans celte même direction diagonale. 

Barré : couvert de barres en nombre pair. 

Barroque <Kn): se dit d'animaux qui, servant de 
supports, .<ont puissants et semblent sortir de derrière 

Ka^ilic. Dragon à tète de coq (V, 66.) (l'écu. 

Bastille: .<e dit de pièces dont le bord inférieur 
-t imini de créneaux (I, 14.) .\insi on trouve des chefs 
l';i«till(s et des fasces et bandes bastillées. 

BatMiilé: se dit du battant dune cloche, dont 
1 éiiiail diffère de celui de la cloche elle-même. 

Bâton. Ce nom qui s'applique en premier lieu 
aux bâtons ordinaires, est encore celui de la cotice 
lorsqu'elle se présente sous une forme très-raccourcice, 
ce qui était le cas par ex. en France dans les armes 
de plusieurs princes légitimés issus du sang royal. On 
nomme aussi bâton des cotices très-diminuées (II, 26.) 

BAton d'Bsculape. Verge accolée d'un serpent, 
qui a la tète à dextre. 

BàtonH fleordeilség. Bâtons dont le sommet est 
terminé en Oeur-de-lis. Souvent ils sont arrachés, ce 
qui veut dire qu'ils montrent des racines comme s'ils 
étaient arrachés du sol (V, 31.) 

Berqué : indique l'émail du bec des oiseaux. 

BefTroi. Le vair prend ce nom quand il contient 
moins de tires et de pièces que d'ordinaire, ce qui a 
pour résultat que ces pièces reçoivent une plus grande 
aimepsion. 

Bélier. Cet animal se distingue des agneaux, bre- 
bis et moutons jwr ces cornes tournées en volute. 

BélEer militaire, .\ncien instrument de guerre, 
destiné à battre les murailles en brèche ou à enfoncer 
les portes des places fortifiées. Il avait la forme dune 
poutre posée horizontalement, suspendue à deux chaî- 
nes et terminée sur le devant en tète de bélier (VI, 
lie rang, 15.) 

Béquille de Kalnt>.%ntoine, aussi appelée Tau 
ou Taf. Petite figure en forme de croix pattée, à la- 
quelle manque le bras supérieur VI, 5e rang, iO.) 

Besant. Monnaie dor ou d'argent, sans empreinte, 
toujours iK)sée dans un champ de couleur II, 6î; IV, 
i3.) Elle est fiffurée lorsque le contour d'un visage 
humain est trace sur sa surface. 

BesanUtourteAii. Rondelle partie, coupée ou 
ecartelee d'un métal et dune couleur, toujours placée 
dans un champ de couleur (IV, i", i8.j (v. Toar* 
tean-be»>aBt.) 

Billette. .Meuble héraldique en forme de carré 
allongé, posé perpendiculairement (II, i7.) Lorsque la 
billette est posée horizontalement, elle est dite couchée. 
On trouve des billettes posées de biais (II, 63), vidées 
{Vl, lie rang, »6 , et percées en rond (VI, lie rang, i7.) 

Bllleté: indique qu un champ est entièrement cou- 
vert de billettes, comme dans un échiquete il est cou- 
vert de carreaux. Le bllleté est excessivement rare et 
ne se voit que dans quelques armoiries anglaises. 

Bisse. >on) du serpent lorsqu'il est enroulé et que 
son corps fait plusieurs noeuds (1, 1er rang, 3.) fdante. 

Boeur. Cet animal se reconnaît à sa queue pen- 

Ronnet albanais. Bonnet retombant sur le dos 

termine en pointe, communément ornée d'une houDoe 
\ I, 8e rang, i». *^ 

Horde : se dit des pièces dont les bords sont d'un 
Mutre email que le reste, et des écus dont le champ 
|'?t entoure d un bord d'un autre émail, beaucoup moins 
large que la Iwnlure héraldique (IV, 37.) 

Bordure. Pièce en forme de ceinture qui envi- 
ronne iiH^^u IV, 33, 36, 38, 39, iO, 41, ii. Elle a un 
Mxieine de la largeur du champ. Plus large, elle de- 
\iendrait le champ, et le champ prendrait les dimen- 
-lons exiguës d'un écusson en abime. 

Borée. Synonyme d'.4qnll*n et d'Eole. 



Boaclé, se dM : 1* de l'annelet qui se trouve d'or- 
dinaire au collier des chiens; — i» de l'anneau qu'on 
voit souvent pas.<é dans les narines d'un bufne, aune 
tète de léopjird etc. Il, 54.) 

Boules. Elles sont ombrées pour leur donner du 
relief. Dans les armoiries allemandes elles prennent 
presque sans exception la place qui dans les autres 
pays est wcupée jwr les besants et les tourteaux. Ce- 
pendant, il existe une différence réelle entre les bou- 
les d'une piirt et les tourteaux et besants d'autre part, 
car on les trouve réunis très-distinctement dans les ar- 
moiries de la famille de Meillcis IV, il.) 

Bourdon de pèlerin. Hàton fait au tour avec 
deux ornements, l'un aux trois quarts, l'autre en haut, 
en forme île pomme i.VI, 3e rang, 13.) 

Bourdonné : se dit des figures dont les extrémi- 
tés sont terminées en forme de bourdon de pèlerin. 

Bonriet. Nom du tortil, placé en général au som- 
met du casque, servant d'attache aux lambrequins et 
composé de deux ou plusieurs rubans enroulés, alter- 
nativement de métal et de couleur. Le t)Ourlet est une 
pièce indifférente qui peut être mise ou omise, mais 
qui contribue à l'aspect gracieux d'une armoirie. ' 

Bonse. Bourses de cuir qui .<erv aient autrefois à pui- 
ser de l'eau et qui sont assez fr«iuentes dans les armoi- 
ries anglaises. Dans le cours du temps la forme de 
cet objet a subi plusieurs changements. La forme la 
plus naturelle est celle de la PI. VI, lie rang, i, mais 
on la représente communément sous la forme fantas- 
tique de la même planche, même rang, n" 1. 

Boiiterolle. Meuble que l'on regarde comme le bout 
d'un fourreau d'épée, mais qui probablement a été, 
dans l'origine, une feuille de nénuphar ou de tilleul (VI, 
lie rang, i7.) 

Boutoir. Le bout du nez d'un sanglier. Quand 
la hure de sanglier, dont la position ordinaire est d'être 
mise horizontalement, est posée en pal, on dit qu'elle 
a le boutoir vers le chef de l'écu. 

Boutonné, se dit : 1" du coeur d'une rose héral- 
dique ; — 2" d'un rosier qui porte des boutons ; — 3" 
des boutons qu'on voit quelquefois entre les feuilles 
d'une fleur-de-lis qui dans ce cas reçoit le nom de 
fleur-de-lis épanouie ,VI, 4e rang. Si; — 4° des boutons 
aux vêtements d'une figure humaine. 

Brebis. Cet animal est toujours représenté pais- 
sant, c'est-à-dire la tète baissée comme pour prendre 
sa nourriture. Cette attitude le distingue du mouton, 
qui porte la tête levée. 

Brétessé : se dit de pièces héraldiques, telles que 
fasces, pals, croix etc., qui sont crénelées sur toutes 
leurs faces, les créneaux des deux côtés étant opp«j- 
sés l'un à l'autre I, 13 ; 4V, 43.) Les pièces sont trré- 
tessées et contre-brétessées, lorsque les créneaux de 
l'un des côtés répondent aux espaces vides de l'autre 
côté il, 16, 68, 69.) 

Bris d'hnis. Nom d'un verrou antique à queue 
pattée, aussi appelé vertenelle (VI, 10e rang, i4. 

Brisé, se dit: 1" des objets rompus, comme lances, 
etc. et s'applique aux chevrons dont la cime est dé- 
jointe (III, i.) etc.; — i° des armoiries dans lesquelles 
une frn'îure ou différence a étéintrwluiteafinde les dis- 
tinguer de celles des autres branches d'une famille. 

Broehant : se dit d'une pièce héraldique ou d'un 
meuble ordinaire qui passe sur un autre objet, qu'il 
couvre en partie. On dit: -brochant sur le tout," 
quand cette pièce brochante est le dernier objet qu'on 
nomme en blasonnant une armoirie (I. 4i, 59; IL 16 
in, 30; V, 31.) 

Brosse. Meuble très-rare en armoiries, représenté 
communément le manche en bas et les poils en haut 
(VI, 8e rang, i6.i 

Broyés, aussi appelées Morailles Quoique plu- 
.sieurs auteurs ont pris ces objets pour des morailles. 
instrument des maréchaux-ferrants servant à serrer le 
nez des chevaux qu'ils doivent ferrer, il y a apparence 
que ce sont des pièces destinées à broyer une sub- 
stance quelconque, et que c'est de là qu'elles ont été 
nommées broyet (VI, lie rang, iO.) 

Buffle. La tète de buffle se reconnaît à la par- 
ticularité qu'un anneau est pa.s.*é dans ses narines. 

Buréie. Fa.<ce ré<luite a la moitié de son épais- 
seur. S'il y en a plusieurs dans l'écu, ils doivent être 
en noml)re pair. 'plus. 

Burelé. Nom du fascé lorsqu'il a dix pièces ou 

Buste. La moitié supérieure d'un corps humain 
représenté sans bras. Lorsqu'on voit des restes de bras, 
le buste est aux bras mutilés ou tronqués. 

Bute. Outil des maréchaux-ferrants pour couper 
la corne des chevaux, plaque de fer carrée avec son 
mancbe en forme de manivelle VI, lie rang, 18.) 



XVI 



Câblé 



Chauve-souris 



O 



CAblé t signifie que des objets, tels que fasces, croix 
etc., semblent formes de câbles tortillés. 

Cabré: se dit d'un cheval dressé sur ses jambes. 

Cadiieée. Nom du bâton de Mercure, consistant 
en une verge ailée, accolée de deux serpents qui se 
regardent. 

Caleçon. Sous-vètement qui paraît comme meu- 
ble dans les armoiries de la famille van Abhenbroek 
en Hollande et de la famille Braga à Trévise. 

Calice. Espèce de goltelet sur un pied, dont on se 
sert dans les olllces religieux (VF, 9e rang, ii.) 

CaneUe. Petite espèce de canard. 

Cannelé: se dit de l'engrèlé dont les pointes sont 
en dedans et le dos en dehors (I, 7; II, 21, 61.) 

Canton. Partie carrée qui occupe l'ua des angles 
de l'écu, généralement celui du chef, à dextre (I, 26, 
52, 68; II, 36; III, 50.) Le canton a deux parties de 
large et deux parties et demie de haut, des sept par- 
ties de la largeur de l'écu. Canton senestre se dit 
lorsqu'il est placé à l'angle senestre du chef. On 
trouve des cantons arrondis (II, 37.) — Canton se dit 
encore de l'un des quatre espaces vides laissées sur 
un écu par la croix ou le sautoir, ou par des pièces 
passées en croix ou en sautoir. 

Cantonné, se dit: 1" d'une croix ou d'un sautoir 
qui dans ses angles est accompagné d'autres objets 
(III, 16, 24, 25, 29); — 2» de quatre figures, posées 
dans les quatre cantons de l'écu, autrement dit posées 
2 et 2 ; — 3" d'une figure placée en abîme, et accom- 
pagnée de quatre objets, posés 2 et 2. 

Capiieiiont», v. Chaperons. 

Carnation. La couleur naturelle du corps humain 
ou de ses parties. Dans la description des figures hu- 
maines nous n'exprimerons pas que le visage et les 
mains sont de carnation, ce qui peut être considéré 
comme sous-entendu. 

Carreaux. Objets carrés, dont tous les côtés ont 
la même dimension (III, 52.) 

Cartoache. Cadre .sculpté de forme ovale ou car- 
rée, dont on entoure une annoirie. Les cartouches 
s'emploient presqu'exclusivement comme ornement ar- 
chitectural. 

Caudé : indique l'émail de la queue d'une comète, 
lorsqu'il diffère de celui de cet astre lui-même. 

Centaure. Etre mythologique, moitié homme, moi- 
tié cheval, appelé centaure-sagittaire (V, 48), quand il 
décoche une llèche d'un arc. Il y a un seul exemple 
en armoiries d'une centaure femelle [Krauter, à Nu- 
remberg.) 

Cep de vli$ne. C'est un pied de vigne; d'ordinaire 
il est accolé à son éehalas. 

Ceps ou Fers de prisonnier. Barre de fer, 
avec deux demi-anneaux pour contraindre les mains du 
prisonnier (VI, 10e rang, 5.) 

Cerbère. Chien mythologique à trois bouches béan- 
tes. On en trouve un exemple dans les armes de Me- 
dico del Sale à Vérone. 

Cerclé : se dit de l'émail des cercles d'un tonneau 
ou d'une cuve. 

Cerf. On le dit élancé lorsqu'il est courant; grim- 
pant lorsqu'il se dresse sur ses pieds; en repos, lors- 
qu'il est couché. Dans ces trois acceptions, on peut 
se servir tout aussi bien des termes courant, rampant 
et couché, qui sont plus clairs. 

Chabots. Petits poissons de rivière, d'ordinaire 
posés verticalement, la tète en haut. 

Ciialnes. Les chaînes dans les armoiries sont de 
diverses formes ; elles ont des chaînons ronds, ovales 
ou carrés. Sous le nom de chaînes dé Navarre on en- 
tend plusieurs chaînes d'or, posées en croix, en sautoir 
et en orle, aboutissantes en huit annelets 3 en haut, 2 
en fiancs et 3 en bas, et mouvantes d'un neuvième an- 
nelet posé au centre de l'écu. Portées par les rois de 
France en qualité de rois de Navarre, ces chaînes for- 
maient une double orle. 

Champ. Surface de l'écu, sur laquelle sont repré- 
sentés les différents meubles d'une armoirie. 

Champ eios. Figure qu'on ne rencontre que dans 
une seule armoirie, celle aExea, en Aragon, et qui 
représente un champ de combat ou de tournoi, com- 
pris dans une barrière en forme de fer-à-cheval (V, 41.) 

Champagne. Pièce héraldique formée par un 



trait horizontal qui coupe le bas de l'écu. Elle a deux 
parties des huit de la hauteur de l'écu (V, 22). 

Chandelier. Les chandeliers ordinaires sont rares 
en armoiries. Les chandeliers rf'^f/Zwe ont trois branches. 

(hantant : se dit du coq qui a le bec ouvert. 

Chape : se dit de l'écu divisé par deux lignes dia- 
gonales jointes au milieu du bord supérieur et qui se 
terminent l'une à l'angle dextre et l'autre à l'angle se- 
nestre de la base de l'écu (III, 59, 60, 61). Dans les 
armoiries allemandes, où cette partition est très-fré- 
quente, on a la coutume d'arrondir ces lignes diago- 
nales, ce qui alors s'appelle chapé-ployé (Ilf, 62.) Pour 
le chapé-chaussé, v. Chaussé. 

Chapeau. Il y en a de plusieurs sortes. Le cha- 
peau ordinaire a la forme assez basse, et les bords 
assez larges, souvent relevés d'un côté (VI, 13e rang, 
18.) Le chapeau piramidal qui se voit surtout dans 
les cimiers, est tres-élevé en comparaison de sa lar- 
geur et porte d'ordinaire des plumes ou une couronne 
sur son sommet (VI, 13e rang, 20.) Le chapeau coni- 
que présente la forme que .«on nom indique et est plus 
bas que le chapeau piramidal. II est rare que le cha- 
peau conique porte quelque ornement. Le chapeau de 
tournoi, fréquent dans les cimiers anglais, a la forme 
basse et allongée, à peu près carrée, et se termine en 
queue au côté senestre (VI, 13e rang, 19). Le chapeau 
ât juif qu'on trouve dans les armoiries des pays rhé- 
nans, a la forme d'un dé h coudre et est garni de 
deux cordons, dont les bouts sont noués en sautoir 
(VI, 13e rang, 21.) Le chapeau de fer, espèce antique 
de morion, est de forme pre.'^que carrée, la partie su- 
périeure terminée en piramide basse, et sans cordons. 

Chapelet. Nom que l'on donne quelquefois aux 
couronnes de feuillage et aux rosaires. 

Chaperon. Ancien habillement de tète qui se ren- 
contre fréquemment dans les armoiries de familles lié- 
geoises. Il a la forme d'un capuchon terminé en bour- 
let derrière la tète; du bourlet pendait une manche 
étroite et longue que l'on entortillait autour du cou. 

Chaperonné: se dit du faucon dont la tète est 
couverte d'un chaperon. — Ensuite, le chaperonné est 
une partition de la nature du chape, sauf la différence 
que les deux lignes diagonales n'aboutissent pas dans 
les angles de la base, mais se dirigent vers le milieu 
des flancs de l'écu (III, 64.) Chaperonné-ployé se dit 
lorsque ces diagonales .sont arrondie.s, ce qui se ren- 
contre presque exclusivement dans les armoiries alle- 
mandes (III, 65.) 

Chargé : se dit d'une pièce sur laquelle sont po- 
sées un ou plusieurs autres objets (f, 62; 11,13, 29,58; 
IV, 36); V. Murcharsé. 

Château. A cause de la grande diversité des châ- 
teaux que l'on rencontre dans les armoiries, il serait à 
désirer qu'on pût en donner une description exacte 
dans chaque cas. Vovez plusieurs formes PI. VI, 6e 
rang, 6--10; 7e rang, 1, 3—6. 

< haudléres. Les chaudières, assez fréquentes dans 
les armoiries espagnoles, parce qu'elles étaient l'em- 
blème de la puissance des ricos-hombres, sont des bas- 
sins sans pieds, moins hauts que larges, pourvus d'une 
cornière (VI, 9e rang, 18.) 

Chaudières de saline. Meubles qu'on rencontre 
dans quelques armoiries des pays allemands où les sa- 
lines étaient la propriété de gentilshommes. Ces chau- 
dières ont la forme d'un baquet oblong, muni d'un 
manche (VI, 13e rang, 3.) 

Chaudrons. Les chaudrons ont Ji-peu-près la même 
forme que les chaudières, mais ils sont plus hauts que 
larges. 

Chaussé. Le chaussé est le contraire du chape; 
les diagonales se dirigent des angles du chef vers le 
milieu de la base (III, 66.) Lorsque ces lignes diago- 
nales sont arrondies, cette partition reçoit le nom de 
chaussé-ployé (III, 67.) Le chapé-chaussé est la réu- 
nion du chape et du chaussé (ill, 68.) 

Chausset râpes. Instruments de fer, à quatre 
pointes, disposées en triangle de telle sorte qu'en les 
jetant a terre une pointe se trouve toujours droite. On 
semait les chaussetrapes sur les roules où la cavale- 
rie devait passer, afin de blesser les pieds des che- 
vaux (VI, 8e rang, 27.) 

Chauve-souris. Meuble très-rare. La chauve- 



Cliel' 



Conluuriié 



XVII 



MHiris frt posw de front, les ailes étendues V. 39. 

Cher. Partie sup«Tieiire de I »Vn.s<'piire«Mlu champ 
au n>o\eii dune licne horizontale t-t haute de deux 
parties des huit de la hauteur de léru I, 3fi; II. 70; 
111, 1.^ Ceci est le chef ordinaire, mais on en trouve 
d'autres sortes. Dal)ord on a le chef retrait ou ré- 
tréci, aussi appelé romhle, qui na que la moitié de In 
hauteur ordinaire. Knsuile on trouve: le chef voûté. 
où la liune de sepiiration est arrondie, la courlM» en 
haut I. 37. 38 ; le chef triangulaire, formé pîir deux 
lignes diafmnales qui sortent des anpies du chef et se 
nnni--^nt nu point d'honneur 1, i, D— F-E ; le chef 
li. ixlre l, 38 ; le chef en forme de trèfle. 

I, lin grand trèfle renversé qui occupe la 

|.l, ;iu chef les armes des harons de f'iron 

en olltciil' un exemple , etc. — I^i lisne qui forme le 
chef peut, comme toute autre ligne, être enarélt-e, can- 
nelée, denchée ou dentelée, émanchée, basiillée. etc. 

Chef (En): s<' dit d un objet placé dans le haut 
de l'iK-u, ou de plusieurs objets rangés côte à cote et 
placés dans la partie supérieure de l'écu. 

Cher-pal. t her-chevron ; se dit d'un pal ou 
i! un chevron qui est immédiatement réuni an chef, 
-;ins aucune ligne de séparation. 

Chef de France. Nom que l'on donne à un chef 

iizur, semé de fleurs-de-lis d'or. 

Cbénibins. Anges qu'on représente .«ous la formé 
lie tétfs d enfant avec deux ailes. 

riieval. Cet animal est représenté ou galojmnt 
ou pansant V, 16 ou arrêté. Dressé sur ses pieds, 
il est dit cabré ou effrayé; le cheval cabré porte la 
queue levée ; gai indique qu'il n'est ni sellé ni bridé, 
et sanglé que son corps est entouré d'une ceinture (V, 
Ifi : housse ou caparaçonné se dit l'émail de sa housse. 

Chevaliers. Les " chevaliers sont représentés ar- 
més de toutes pièces, le casque en tète, à cheval ou à 
pie<l. On doit indiquer si la visière est levée ou baissée. 

Chevelé : se dit des cheveux lorsqu'ils sont d'un 
;iiitre émail que la tète. 

CheTlIlé: se dit lorsqu'on veut indiquer le nombre 
des dagues de la ramure d'un cerf. 

Chevron. Pièce héraldique composée de deuxban- 
fles plates assemblées en haut et souvrant en bas, en 
forme de compas ouvert. (Chaque jaml>e a deux par- 
lies des sept de la largeur de l'écu, quand le chevron 
n'estas accompjjgné d'autres pièces II, W), B9. Le 
cJjevTon est abaissé lorsqu'il occupe une place dans 
ré<-u au-dessous de sa place ordinaire II, 57-, écimé, 
lorsque .«a cime est coupée III, 1 -, brisé, lorsque sa 
cime est brisée 111, i,-. rompu, lorsque lune ou l'au- 
tre de ses jambes est déjointe IH, 3 ; ployé, lorsque 
ses jamt>es sont arrondies II, 64 . Quelquefois le che- 
vron est renversé, c'est-à-dire qu'il sort du chef et que 
sa cime est dirigée vers le bas lU, 8, 9, 18 , ou cou- 
ché lorsqu'il est posé horizontalement, sortant de l'un 
des flancs de l'écu III, 6. Deux chevrons peuvent être 
appointés, ce qui veut dire que 1 un wcupe sa posi- 
tion ortlinaire et que l'autre est renversé et sort du 
ihef, et qu'ils s'eiitretouchent de leurs cimes III, 8 '. 
Deux chevrons apj^intt-s, ou deux ou trois chevrons 
rangés sur une même ligne, peuvent èlre entrelacés, ce 
i|ui veut dire que l'un est passé dans l'autre 111,9,10.^ 

Chevron (En): se dit d'objets en nombre, rangés 
dans la direction triangulaire qui est propre au chevron. 

Chevron (Divisé en): se dit dun champ divisé 
■ti deux parties au moven d'un trait en forme deche- 

mn III, H. 

Chevron (Posé en): .«e dit de deux pièces lon- 
:;ues, posées de telle manière qu'elles occupent la posi- 
tion dun chevron I, 51 ; II, 59. Elles peuvent égale- 
ment suivre la direction d'un cherron renversé. 

Chevronné: se dit d'un écu ou d'un objet entiè- 
rement couvert de chevrons en nombre pair 111,11,11 
De la même manière on peut avoir un chevronné- 
renrersé III, ". 

Chleot. Gros bâton avec des noeuds V, .36 . 

Chien. On ne représente guère en armoiries que 
les braques et les lévriers (I, il.) 

Chimère. Monstre ayant la tète et le .«ein d'une 
femme, les cheveux épars, les pattes de devant d'un 
lion, le corps d'une chèvre, les piittes de derrière d'un 
erilTon et la queue d'un serpent V, i7.> 

Choneas. Espèce de corneille très-fréquente dans 
les armoiries du comté de Cornouailles, en .Angleterre, 
nu elle s appelle Cornish chough. 

Chonette. Hil»ou de grande espèce, toujours posé 
<le fmiit. 

Cimeterre. .Sabre large et recourbé, whancré à 
la wiinte. 

Cimiers. Ce sont les ohjels qu'on porte sur le 



sommet do ca.sque, tels que cornes, ailes, ligures hu- 
maine*, animaux etc. Vil. 17 -iW.i 

Cintré: se dit des cercles qui environnent l'objet 
(|n'on apix-lle monde. 

Claire voie»*. Nom des espaces vides produits p«r 
le frettf, le treillissé et le papelonné IV, 11, 11. 

4'larieorde. Objet qu on rencontre exclusivement 
dans les armoiries anglaises et qui est considéré par 
quelques-uns comme un instrument de musi<{ue, une 
orgue antique, et par d'autres comme un étui destiné 
à soutenir la lance du chevalier VI, 8e rang, 11. 

Clarine. Terme pf)ur indiquer I émail de la son- 
nette que les vaches et les Itéliers p*)rtent .souvent 
au col. 

Clé. Il faut indiquer si la clé est posée en pal, en 
fasce, en Iwnde etc., si le panneton se trouve en haut 
ou en bas, et si ce panneton est tourné à dextre ou à 
senestre V, 6. I^orsque deux clés .sont passées en 
sautoir, les pannetons sont tournés en dehors. Dans 
quelques armes allemandes ou voit des clé* antiques 
VI, lie rang. î.î et ««.^ 

4 léché, V. Croix cléchée. 

Clone : se dit d objets tels que fers-à-cheval, Iwu- 
cliers, frettes, etc. dans lesquels sont enfoncés des 
clous dont on ne voit que la tète. 

Clous de la passion. Gros clous dont la tète 
est triangulaire. 

Coear. Les coeurs dans les armoiries sont repré- 
sentés .sous la forme que nous connaissons par les car- 
tes à jouer III, 1.) Le coeur est dit enflammé lors- 
qu'il est sommé dune flamme, ai7e lorsqu il a deux 
ailes. Le coeur humain en diffère par un petit tuyau 
qui .s'élève de la partie supérieure (VI, 9e rang, 13.) 

Coeur (En): se dit d'un objet, pose au centre du 
champ de l'écu. On dit aussi en aoîme I, i. A.) 

Collet. Nom de la tige de fer à laquelle se trouve 
attachée la molette d'un éperon (\1, lie rang. 36. 

4'olleté: se dit: 1° des animaux qui portent un 
collier, généralement bordé et Iwuclé dun autre émail; 
— 2° d une molette d'éperon attachée à sa tige dite 
collet VI. Ile rang, 36;— 3" d'un sanglier qu'un chien 
arrête par le cou ou par les oreilles. 

Colonnes. On en trouve de tous les ordres d'ar- 
chitecture, de sorte qu'une indication précise 'est né- 
cessaire (VI, 1er rang, 5 ) Olles dont la fonne n'est 
pas décrite sont de l'ordre toscan. On bla.sonne le 
chapiteau, la l)ase et le .socle de la colonne séparé- 
ment, lorsqu'ils .sont d'un autre émail que le fût. La 
famille néerlandaise van Zuylen porte, ainsi que les 
maisons qui en sont issues, des objets qu'on appelle 
colonnes en hollandais zuilen, ce qui en fait des ar- 
mes parlantes , mais qui ont bien plus l'air de deux 
chapiteaux de colonnes de l'ordre ionique joints par 
leurs bases VI, 13e rang, 5. Probablement elles ne 
sont autre chose que la très-ancienne figure héraldi- 
que qu'on appelle roc. plus tard roc dHhiquier. En 
effet, ces rws étaient représentés des manières les plus 
diverses et l'ignorance des anciens artistes en a fait 
des chevaliers des échecs, des tours etc. La branche 
de la famille ran Zuylen, établie en Bavière, en a fait 
de véritables colonnes VI, I.3e rang, 6. — Plusieurs 
familles allemandes portent en cimier une colonne dont 
on peut prouver par les sceaux qu'elle n'était originai- 
rement qu'un chapeau piramidal. 

Comble. Nom du chef, réduit à la moitié de sa 
hauteur ordinaire. 

Comète. Cet astre est représenté .sous la forme 
d'une étoile à six ou huit rai.s, dont un s'allonge en 
queue ondovante. Il faut indiquer si la comète est 
jwsée en piil, c'est à dire ayant la queue verticalement 
en bas, ou bien en bande, en barre ou peut-être ren- 
versée. Le mot caudé indique l'émail de la queue. 

Comété: se dit d'un meuble qui .<e termine eo 
queue de comète. 

Componé. (^est un rang de carreaux nommés 
compons, d'onlinaire d'un métal alternant avec une 
couleur. Le componé est surtout en usage pour des 
bordures de lécu ilV, 38, 39i, mais on trouve égale- 
njent des fasces, «es chevrons, des croix componées 
III, 19, 17. 

Conqne marine. Coquillage naturel sous la forme 
d'un cornet. 

Contourné: se dit des animaux ou objets qui re- 
gardent le liane .^enestre de ré<-u. (re.st une dé^iation 
des règles ordinaires en matière héraldique, suivant 
les<juels ils doivent reganler le flanc dextre. Dans la 
plupart des cas on trouvera que le contourne est une 
faute des artistes et que dans les très-anciens exem- 
ples d'une telle amioirie — les .sceaux sont les guides 
les plus surs — les objets étaient touniés vers dextre. 

B 



XVIll Conlre-appaiimé 

Souvent le contourné est la ooiiséquence d'une cou- 
tume ancienne en rangeant les écussons sur les mo- 
numents ou dans les cabinets d'armes; ou voulut que 
les écussoiis se lissent face, ce qui avait pour résultat 
(|ue les ligures dans les cciissoiis à dextre étaient re- 
présentés dans la posilloti contournée. 

rontre-appaiimé : se dit d'une main dontonvoit 
le dos, et qui csl aussi appelée arriére-main. 

foiitre-bandé, f'oiitre-barré, «"ontre-che- 
vroniié, •"oiitre-fascé, Contre-palé, veut dire 
(|u'un écu est entièrement couvert de bandes, barres, 
chevrons, fasces ou pals et qu'ensuite ledit écu est di- 
visé piir une ligne qui sépare chacune de ces pièces 
en deux parties dont lune est de métal et l'autre de 
couleur. En comptant les pièces, on n'énumère que 
celles d'une des moitiés de l'écu. Par exemple : un 
écu est tiercé en pal, et coupé par une ligne qui passe 
sur le milieu des pals. Supposons que dans la moitié 
supérieure de l'écu les trois pals sont d'argent, de sa- 
ble et d'argent, ils seront dans la moitié inférieure de 
sable, d'argent et de sable. L'écu présentera alors six 
pièces d émaux divers, mais ces six pièces ne forment 
ensemble que trois pals. Par conséquent on dira: paie 
contre-palé d'argent et de sable de trois pièces. Et 
ainsi pour les autres divisions (I, 45, i6; H, 20; 111,11.) 

roiitre«componé. Terme qui ne s'emploie que 
dans des cas extrêmement rares. Quand un écu est 
fascé ou paie de certains émaux et entouré d'une bor- 
dure componée des mème-s émaux, dont les compons de 
couleur sont opposés aux fasces ou pals de métal, cette 
bordure est dite contre-componée (IV, 39.) 

Contre-écartelé : se dit d'un écu écartelé, dont 
un ou plusieurs des quartiers sont écartelés de nouveau. 

Contre-hermine. C'est la fourrure, appelée her- 
mine, aux émaux intervertis Le champ est de sable 
et les mouchetures sont d'argent. 

Contre-passant: se dit de deux animaux, placés 
l'un au-dessus de l'autre, dont l'un passe à dextre et 
l'autre à senestre. Il est plus simple de décrire ce der- 
nier comme contourné. 

Contre-vair. C'est un vair dans lequel les piè- 
ces d'azur se joignent par les bases (I, 1, K.) Conire- 
vairé se dit lorsque le contre-vair est composé d'autres 
émaux que d'argent et d'azur. 

Coq. Cet oiseau, toujours représenté de profil (IV, 
33), est chantant loisqu'il a le bec ouvert, hardi lors- 
qu'il lève la patte dextre. Il peut être becqué, crête, 
barhé et membre d'un autre email que celui de son 
corps. Lorsqu'il fait la roue comme un paon, ce qui 
est de la dernière rareté, en armoiries, on l'appelle co(/ 
en amour. 

Coqiierelles. Noisettes dans leurs gousses, join- 
tes ensemble au nombre de trois, dont une droite et 
les deux autres posées horizontalement (VI, ie rang, 13.) 

Coquillace, v. Conque marine. 

Coqaille. Meuble d'armoiries qui représente une 
coquille de mer montrant le dos (VI, 10e rang, 9.) 
Autrefois on la nommait coquille de Saint- Jacques. Les 
coquilles qui montrent le dedans ou le creux — très- 
rares en armoiries et généralement le produit d'un 
dessin imparfait — s'appellent vannets. 

Cor ou Cornet. Il v en a de trois sortes: lesgrê- 
liers, les cors-de-cha.^sè et les huchets (v. ces mots). 
L'embouchure des cors se trouve à senestre; au cas 
contraire, le cor est contourné. 

Cor-de>chas8e. Il se reconnaît à son lien ou atta- 
che, qui manque aux huchets et grèliers (VI, 10e rang. 8.) 

Cordé. Terme qu'on emploie pour les arcs et les 
mstruments de musique, lorsque les cordes sont d'un 
autre émail que le corps dudit objet. 

Cormoran. Grand oiseau de mer, communément 
représenté au naturel. 

Cornes, v. Proboscides. 

Cornière. Anse de pot, de coffre etc., destiné à 
soulever ces objets plus aisément (V, 10e rang, 13.) 

Cotice. Bande réduite à la moitié ou au tiers de 
son épaisseur ordinaire (I, 22; II, 24, 23; III, 3.) Lors- 
que c est la barre qui a été réduite de cette manière, 
on 1 appelle co^iVe en barre. 

Coticé : se dit : 1» d'un écu couvert de bandes au 
nombre de dix ou plus ; — 2» de la fasce, de la bande, 
de la barre et du chevron, lorsqu'une telle pièce est 
posee_ entre deux cotices qui en suivent la direction 
(II, 15.; Doublement coticé veut dire que ladite pièce 
est accompagnée de deux cotices de chaque côté (I, 
«4 ; II, 17.) ^ 

Côtoyé: se dit delà bande et de la barre, ou d'une 
pièce longue posée diagonalement, lorsqu'elle est ac- 
compagnée des deux côtés de figures rangées dans la 
même direction que ces pièces. 



Crémaillère 



f^oiileiivre. Elle parait toujours formant des si- 
nuosités en ondes, communément posée en pal, la tète 
de prolil (VI, 1er rang, 2.) 

Coniissé: .se dit d un château ou d'une tour dont 
on voit la herse ou coulisse. 

Coupe. Grand gobelet sur pied. Munie d'un cou- 
vercle, elle est dite couverte (VI, 9e rang, 21.) 

Coupé, se dit : 1" d'un écu ou d'une pièce divisée 
en deux parties égales au moven d'un trait horizontal 
(I, 23, 24); — 2° des têtes d'animaux qui semblent sé- 
parées du corps au moyen d'un in.<trument tranchant; 
— 3° des fleurs-de-lis dont le pied est coupé (II, 35.) 

Coupé alternativement, s'emploie par rapport 
à deux ailes (dit un vol), à deux nroboscides ou à deux 
autres objets quelconques qui sont coupés de telle ma- 
nière que l'émail qui occupe la première plaee sur 
l'objet dextre, occupe la .seconde place sur celui à se- 
nestre; l'émail du second compartiment à dextre se 
retrouve sur le premier à senestre. 

Coupean. Nom pour les sommets d'une colline, 
d'un rocher, d'un mont. Les tertres dans les armoi- 
ries allemandes sont représentées presque sans excep- 
tion avec trois coupeaux arrondis, ce qui est tellement 
fréquent qu'on peut se dispenser de l'exprimer [W, 
4e rang, Ifi.) 

Couple de cliiens. Meuble qui consiste en un 
petit bâton avec deux lien.s, dont on se sert pour cou- 
pler les chiens de chasse (VI, 9e rang, 29.) 

Couplé : se dit des chiens de chasse liés ensemble! 

Couronnes. Elles ont les formes les plus diver- 
ses et varient suivant les pays. Une couronne de ba- 
ron anglais n'est pas la même que celle d'un baron 
allemand. Un comte français en porte une autre qu'un 
comte néerlandais. Cependant, sur le continent l'usage 
est assez répandu d'affecter une couronne à neuf per- 
les aux comtes et une couronne de sept perles aux 
barons. — La couronne à l'antique porte cinq ou sept 
rayons triangulaires, sans perles ni fleurons. — La cou- 
ronne qu'on voit fréquemment sur les casques porte 
assez souvent cinq fleurons, mais communément deux 
perles rehaussées sur des pointes entre trois fleurons. 
C'est aussi cette dernière forme que l'on a choisie gé- 
néralement pour les couronnes qui figurent comme 
meubles dans quelques armoiries. — Il n'est pas sans 
exemple que des couronnes de souverains font partie 
des armes ; dans celles de la famille de Durini, a Mi- 
lan, on voit la couronne de Fer d'Italie (VI, 14e rang, 
2), dans celles de Zinzendorf la couronne de Char- 
lemagne (VI, 14e rang, 3.) La couronne royale ordi- 
naire entre dans les armes de la famille Klinig de 
Kiiniqsthal, en Bavière. 

Courtines. C'est le nom : 1° des murs qui relient 
deux ou plusieurs tours entre elles; — 2" des parties 
du pavillon royal formant le manteau. 

Cousu. Terme dont les anciens héraldistes se ser- 
vaient pour indiquer qu'une pièce héraldique était de 
métal dans un champ de métal ou de couleur dans 
un champ de couleur, ce qui est contraire aux règles 
du blason, qui ont pour but de faire ressortir les ar- 
moiries, que l'on dut être h même de reconnaître de 
loin sur les boucliers des chevaliers. Pour bien va- 
loir, les figures de couleur doivent trancher sur un 
fond jaune ou blanc (or ou argent), et réciproquement. 
Mais on peut se dispenser de l'emploi du mot cousu, 
parce que cela se voit bien quand les règles ont été 
violées, sans qu'il soit nécessaire de le proclamer en 
sus. Encore, il est probable que dans la plupart des 
cas cette infraction aux règles ait été la conséquence 
d une erreur des artistes ou que les métaux et cou- 
leurs, employés dans une peinture d'armoiries, se sont 
détériorées sous l'action du temps. L'argent, par exem- 
ple, a une tendance à tirer sur le noir ou le bleu; l'or 
prend la nuance du pourpre, etc. (v. Enquerre.) 

Couvert: .se dit: 1° de l'émail du toit pointu d'une 
tour ; — 2° d'une coupe munie d'un couvercle. 

Crampon. Espèce de croc, en forme d'une barre 
de fer posée verticalement, ayant une arête en haut 
h dextre et une autre en bas à senestre (I, 33.) 

Cramponné: se dit de pièces, principalement de 
croix, dont une ou plusieurs branches sont terminées 
en crampon (111,43.) 

Craneelin. Meuble représenté sous la forme d'une 
section de couronne à fleurons, po.sée en bande (II, 
23.) Il est très-rare; l'exemple le plus connu s'en 
trouve dans les armoiries de la maison de Saxe. Aux 
Pays-Bas, la famille Ferbrugge, à Breda, porte ce meu- 
ble dans ses armes. 

Crémaillère. Espèce de croc, destiné à suspen- 
dre une marmite au-dessus du feu. Il y en a de dif- 
férentes sortes (VI, 10e rang, 14—18.) 



Créneau 



Cygne 



XIX 



Créneau. I.i'> Umrf et murs iM^rtcnt (uiniiiuiu - 
inenl un nuif: tie pierres carrws. appelées créneaux. 
Les créneaux sont de ri):ueur pour lestlites tours et 
murs, en sorte quli nest pas nécessiire dénoncer 
leur présence et que seulement leur absence doit être 
indiquée. — Au mo>pn-àge les créneaux des maisons 
fortiliecs à Florence indiquaient pi»r leur forme les sen- 
timents |K)litiqucs (If leurs habitants. Les créneaux 
rectan;:ulaires fiaient guelfeS; les créneaux taillés en 
pointe aux extrémités, é\idés sur le milieu, étaient gi- 
belins. O'tte dernière forme de créneaux iiarait en- 
core aujourdhui dans les armes de plusieurs famille;: 
norentint>s; nous les avons appelés créneaux entailléx 
(IV, ». 

( réDelé : .<e dit de pièces qui usuellement ne por- 
tent pas des créneaux, par ex. une fasce crénelée (I, 
13, 66 67; II. 63; IV, i* 

rréqaicr. Cerisier sauxage, représenté en style 
ornemental ^VI, Se rang, 3.^ 

Crête. Dans les armoiries allemandes et surtout 
dans leurs cimiers, quelques animaux ou objets sont 
ornés le lonp de leur dos dune crête échancrée, à an- 
;:les très-saillants VI, ie rang. 9; Vil, 18. Dans quel- 
ques cas très-rares cette crête n'est pas écliancrée. 

Crête : se dit de l'émail de la crête que les coqs, 
«laupliins etc. portent sur leur tête. 

fri ou Cri «le «tuerre. Sentence très-concise, sou- 
vent le seul nom de famille. qui .servait à rallier sous leur 
bannière les combattants sur le champ de bataille. Le 
cri se place au-dessus du cimier, d'ordinaire dans un 
liçtel flottant. 

Crie. In.»tniment destiné à soulever des fardeaux, 
porté dans les armes des familles de Bennigien et de 
Jensen en Hanovre VI, 8e rang, 48., 

Criné: indique l'émail de la crinière des animaux. 

Croe ou Ooehet. Instrument h l'usage des ba- 
teliers. Comme on en trouve de diverses formes, il 
est néces-saire d'en faire une description aust^i exacte 
que possible s il dévient de la forme simple la plus 
ordinaire VI, 10e rang, 19.; 

Croisé: se dit des objets qui portent une croix. 

Croisetles. Petites croix, communément en nom- 
lire dans I écu VI, 5e rang, 18. 

Croissant. Lorsque le croissant dirige ses cornes 
vers le chef de lécu, il est montant !lll, 15), mais 
comme ceci e.<t sa position ordinaire, il n'est pas né- 
cessaire de .<e servir de ce terme que dans les cas 
oô, par la position d'autres meubles, un doute serait 
possible. .\vec les cornes dirigées vers la ba.«e de 
lécu. le croissant est dit ter$é. Il est tourné illl, 65: 
lorsque les cornes reganlent le flanc dextre de lécu, 
et contourné III, 65 lorsqu'elles se dirigent vers le 
«la ne senestre. 

Craix. I^i croix onlinaire est formée de la fasce 
et du pal réunis. Ses branches s'étendent jusqu'aux 
bords de lécu. Elle est désignée par le simple mot de 
rrofx III, 16, n, 18, 19, 20, *1 ; Ali, ». Pour la dis- 
tinguer d autres fonnes de croix, on dit croix pleine. 

Nulle autre pièce héraldique n'a subi tant de chan- 
gements de forme que la croix ; le nombre en est des 
plus considérables ; mais il s'en faut de tieaucoup que 
toutes ces variations se rencontreraient dans les armoi- 
ries, car beaucoup semblent inventées par les anciens 
hérauts dans le seul but de faire voir les mille ma- 
nières dont on pourrait diversifier une figure donnée. 

Nous fai.'^>ns suivre les noms des principales fonnes 
qui sont en usage. 
Croix (TAlcantara VI, 5e rang, 5.) Cette croix, de 
forme très-singulière, se distingue entre 
autres par une sorte d'anses dont deux se 
trouvent à chaque bras. Le signe distinc- 
tif des chevaliers d'.\lcantara, en Espagne, 
était un écusson d'or, chargé de cette croix 
de sinople. 

— ancrée. Celle dont les quatre bran ches se 

terminent en crochets comme les ancres 

de vaisseau (III, 49.' 
f . —de Bourgogne, v. Sautoir. 
s —de Catafrava. Elle a la même forme que 

la croix d'Alcantara. Les chevaliers de 

Calatrava la portaient de gueules en champ 

d'or. 

— de Calvaire. Croix latine haussée sur trois 

degrés (Vl, 5e rang, 16. 
-^ cléchée. Se dit des arrondissements de la 



croix de Toulou.œ, dont les quatre extré- 
mités sont faites comme les anneaux des 
cUH* (III, 41. 
Croix écotée. Croix qui .•^mble conjposée de deux 
troncs écoles III, 48. 

— étoilée. Etoile à quatre rais qui touchent 

les lK>rds de lécu 111. 35. 
defer. Croix militaire de sable Iwrdéedar- 
gent, qui entre actuellement dans beau- 
coupd armoirii's pnissiennes Vl.5erang,4. 

— fichée. Croix dont le pied est effilé (111,43. 

— fleurdelisée M, Se rang, 13. 
fleuronnée ou florencée 'VI, 5e rang. H. 
fourchetée. Olle dont les bras .<ont termi- 
nés par des espèces de fourches illl, 34. 

— grecque. Croix ordinaire qui ne touche pas 

les bords de lécu. Elle n'est autre chos»- 
qu'une croix alésée. 

— gringolée JII, .33. 

— haussée. Synonvme de Croix de Calvaire. 

— de Jérusalem 'Vl, 5e rang, 3. C'est une 

croix potencée et alésée, cantonnée de qu;i- 
tre petites croix, qui sont également p<j- 
^tencées, quoiqu'il ne soit ps rare de les 
'rencontrer sous la forme de croisettes san^ 
potences. Toutes ces croix, d or en champ 
d'argent, formaient les armes duRoxaume 
de Jéru.<alem aux temps des Croisades. 
Dans les armoiries particulières la croix 
de Jérusalem se présente souvent avec 
d'autres émaux. En employant la simple 
expression de Croix de Jérusalem, on ex- 
prime que la grande croix est accompa- 
gnée de ses quatre petites croix. 

— latine. Croix dont la traverse se trouve aux 

trois quarts de la hauteur VI, 5e rang, 15. 

— de Lorraine ou Croix patriarcale. Croix 

alésée à double traverse, la première moin» 
longue que la seconde VI, 5e rans, 17. 

— de Malte. Croix de chevalerie à huit poin- 

tes (VI, 5e rang. 6.; 
nillée. C'est une croix ancrée séparée en 
quatre pièces III, 30 '< 

— patriarcale. Synonyme de Croix d« Lorraine. 

— pattée. Croix onlinaire, élargie aux quatn* 

extrémités :III, 36, 3<. 

— pommelée. Celle dont chaque bras est ter- 

miné par une Iwule VI, 5e rang, 11. 

— potencée. Elle est terminée par des potences 

ill, 35. 

— recerceîée. Cette croix ressemble à la croix 

ancrée, mais avant des crochets beaucoup 
plus recourt)és ' III, 31.; 

— recroisettée. Celle dont les quatre branches 

forment elles-mêmes des croix (VI, Se 
rang, 41. 

— recroisettée au pied fiché. La croix recroi- 

settée dont le pied est effilé VI,5erang,44. 

— resarcelée. C'est une croix ordinaire, accom- 

pagnée d'un trait, parallèle à chacune de 
ses branches. Les exemples en sont de la 
dernière rareté. , 

— retranchée. Cette croix très-rare a les bra? 

terminés à-peu-près en forme de losange 
(III, 40. 

— de Saint-André. Synonyme de Sautoir. 

— de Toulouae. C'est' une croix cléchée. vi- 

dée et pommelée de trois pièces à l'extré- 
mité de chaque bras III, 41. 

— treflée. Croix dont chaque bras se tenninr 

en trèfle (VI, 5e rang, 14., 

— tronçonnée. Croix qui, en conservant .»a 

forme générale, est brisée en plusieurs 
morceaux. On n'en trouve d'exemples que 
dans quelques armoiries anglaises. 
Croix (En): se dit d'objets rangés dans la direc 
tion qui est propre à la croix vIII, 15. 

Croix (Passé en): se dit de deux pièces longues, 
posées I une horizontalement et l'autre verticalement, 
l'une pa.ssant sur l'autre. 
4'Telamor. v. Orle. 

Cïsnc : se représente toujours de profil. Son bec 
et ses pattes sont souvent d'un autre email que .*on 
corps. 



XX 



Daim 



Echiqueté 



D 



Daim. Il est plus petit (|uc le cerf, avec une ra- 
inure plus plate et plus larsre que celle du cerf ordi- 

Dalinatique, v. Anites. (nalre. 

Dauphin. L'attitude ordinaire de ce poisson est 
d'être posé en paJ, courbé vers senestre, la tète en 
haut, et la queue ordinairement tournée vers le (lanc 
dextre (V, 26.) On en trouve posés horizontalement, 
ce qui est exprimé par le mot nageant (V, 28), et d'au- 
tre»; qui nagent dans la mer et portent la queue le- 
vée (V, 27.) 

Décapité, synonyme lYétêté, se dit des animaux 
représentés sans "la tète, qui semide coupée. 

Dédale. Cette espèce de labyrinthe est représen- 
tée sous la forme de trois haies concentriques (Vl, 12e 
rangr, 23.) 

Défaillant: se dit d'un objet auquel H manque la 
moitié dextre ou la moitié senestre. Il est dit défail- 
lant de ce côté où la moitié a été ôtée. Par ex. une 
lleur-de-li.*, privée de sa moitié dextre, sera dite dé- 
faillante à dextre. 

Défendu : se dit du sanglier et de l'éléphant lors- 
que leurs dents ou défenses sont d'un autre émaH 
que la tète. 

Défenses. Dents des éléphants et sanglier.*. 

Défcarnl : se dit d'une épée .«ans garde. 

Déitouttant de sang: se dit des membres d'hom- 
mes ou d'animaux coupés ou arrachés, desquels tom- 
bant des gouttes de sang. 

Démanché: se dit de tout outil ou arme repré- 
sentée sans le manche qui lui est propre. (pattes. 

Démembré: se dit des oiseaux privés de leurs 

Dérol-cercle trèfle. L'aigle dans les armes de 
Prusse et de Brandebourg est représentée avec un filet 
d'or sur chaque aile qui, sortant du corps, suit la di- 
rection de l'aile et se termine en trèfle. Cet ornement 
n'est autre chose que la lame de métal qui servait 
aux premiers temps de la chevalerie à fixer une telle 
aigle, découpée en cuir ou peut-être taillée en bois, 
sur 1 écu du chevalier. 

Demi-ramiire. v. Ramure. 

Deml'Tol. V. %'ol. 

Denché (I, 11 ; II, -31 ; IV, 31): se dit des pièces 
héraldiques et des partitions lorsque les lignes dont 
elles se composent sont à angles rentrants et saillants. 

Denchiire. Filet ou listel denché, formant le bord 
supérieur de l'écu. 

Dentelé est le denché, dont les angles sont plus 
petits et plus nombreux (1,10; 111,27.) 

Denticiilé : se dit d'une espèce de bordure com- 
posée de créneaux ou de denticules semblables à 
celles qui se mettent aux corniches d'architecture 
(IV, 43.) 

Dépouille de lion, d'àne etc. indique la peau de 
ces animaux. 

Désarmé: se dit d'un animal qui n'a point d'ongles. 

Devise. Sentence concise, inscrite sur un listel 
au-dessous de l'écusson des armes. 

Dextre. Ternie pour indiquer le côté droit, qui, 
pour ce qui regarde les armoiries, se trouve h la gau- 
che du .«pectateur. 



Dextroehère. Nom du bras, qui .se dirige du 
côté dextre de l'écu vers senestre (V, 5.) Il montre 
toujours le coude; autrement ce serait un avant-bras. 

Diable. Meuble très-rare (V, 49.) 

Diadème: se dit d'une aigle dont la tète semble 
posée sur un besant d'or qui représente une auréole. 
C'e.st surtout l'aigle éployée ou à deux tètes qu'on 
voit orné de cette espèce de diadème. 

Diamants. Tantôt triangulaires, tantôt en forme 
de losange, ils sont toujours taillés à facettes (V, 12e 
rang, 28, 29,) 

Diapré. Arabesques ou lignes diversifiées dont 
on avait coutume autrefois de charger les grandes sur- 
faces unies dans les armoiries, surtout le champ, mais 
également les pièces héraldiques. Ces ornements sont 
arbitraires et ne forment pas une partie intégrante 
des armoiries, bien que dans plusieurs cas l'ignorance 
des dessinateurs les ait fait prendre pour tels. C'était 
surtout dans les sceaux et les vitraux qu'on introdui- 
sit le diapré en forme de rosettes, de treillis, d'ani- 
maux, de feuillages etc., afin de varier la monotonie 
des grandes pièces héraldiques ou de l'espace du sceau 
autour de l'écusson. Le moven-àge nous en a légué 
les exemples les plus brillants. En appliquant cette 
ornementation, il faut prendre garde soigneusement que 
le diapré, .soit par la faiblesse de sa couleur, soit par 
le délié de ses contours, occupe toujours une place 
subordonnée par rapport aux meubles véritables de 
l'écu. Nous avons donné plusieurs exemples des beaux 
diaprés anciens à la PI. VII, i— 8. 

Diffamé : .<e dit d'animaux privés de leur queue. 

Diminué: se dit de pièces héraldiques dont la lar- 
geur est amoindrie (III, i.) 

Divise ou Fasce en divise. Fasce rétrécie,po- 
sée en chef de l'écu (I, o" ; II, 19.) 

Divisé en chevron, v. t'hevron (Divisé en). 

Dolce. Animal rampant, espèce de panthère ou de 
renard, qu'on trouve exclusivement dans les armoiries 
italiennes. 

Doiolre. Espèce de hache destinée à dégrossir les 
douves des tonneaux ou peut-être à dépecer les animaux 
tués à la chasse (VI, lie rang, 17.) 

Doublets. Moucherons posés de profil. 

DrasoH. Cet animal chimérique a la tète d'un 
crocodile, la langue terminée en pointe de dard, les 
pieds d'une aigle, des ailes de chauve-souris, le corps 
et la queue d'un serpent, cette dernière tournée en 
volute, le bout élevé (V, 63.) Dans les armoiries on 
trouve encore des dragons sans ailes et avec quatre 
pattes ou entièrement .sans pattes. Le dragon mon- 
strueux a une tète humaine et la barbe composée de 
serpents qu'il empoigne d'une de ses pattes (V, 67.) 
Les armes de Raynon en Kent, offrent l'exemple d'un 
dragon voilant (V, 68.) 

Dragonne : se dit d'animaux dont le corps se ter- 
mine en queue de dragon (VI, le rang, 1, lion dra- 
gonne.) 

Dac. Petite espèce de hibou, toujours posée de 
front. 



E 



Ebranclié: se dit d'un tronc d'arbre dont on a 
coupé les branches. 

Ecaillé: .<e dit de l'émail des écailles d'un poisson. 
Dans les armes des comtes de Tattenbach en Bavière 
on voit une bande écaillée comme si elle était formée 
d écailles de poisson. 

Ecartelé. Divisé en quatre quartiers égaux, au 
moven d'un coupé et d'un parti (I, 37; II, 30; 111,39.) 
Opendaht on donne aussi le nom de quartiers aux 
compartiments qui résultent de l'application d'un plus 
grand nombre de lignes. EcarteÙ en équerre est un 
éeartelé de manière que chaque quartier a la forme 



d'une équerre (II, 33.) L'écartelé en sautoir est le 
produit du tranché et du taillé (II, 34.) 

Ecarteinres. Nom des divisions d'un écu éeartelé. 

Echancré. (ye.«t un engrèlé de grande dimension 
(I, 3; III, 31.) 

Echelles d'escalade. Il y en a de formes diver- 
ses. Quelquefois ce sont de véritables échelles, mu- 
nies en haut de deux crocs pour les attacher aux mu- 
railles (VI, 12e rang, 17); d'autres fois c'est un poteau 
garni à dextre et à senestre de barreaux pour v mon- 
ter (VI, 12e rang, 16.) 

Echiqneté. D'abord l'écu entier peut être échi- 



Ecimé 



Epanoui 



XXI 



i|uel«* II, 16, 17 , Cl- qui m- fait d unliiiain* par «imi 
traits verticaux et cinq truit> horizontaux, produisant 
ln*nlc-si\ rarn-aux, apw'li's points. I.ors4|u'il v a 
plus ou moins de moKS de carreaux, il faut I exprimer. 
L'écu éthiquete doit avoir au moins \in):t carreaux. 
— Ensuite les pièces héraldiques peuvent être échi- 
quetées. Elles ont au moins deux ninfis de carreaux; 
ces rancs s'ap|)ellent lires III, 16, ia, 50.i Nous 
n'indiquerons que le nombre de tires qui en diffère. — 
Entin on trouve des aigles, des lions écbiquetés, etc. — 
La dirwtion de léihiquete est horizontale, mais il va 
des échiquetés où les carreaux se suivent dans la iii- 
recliop. de la bande ou de la Iwrre. 

Erinié: se dit dun chevron dont la cime est cou- 
pée III, 1. 

Erlaté: se dit des lances et chevrons brisés de telle 
manière qu'on voit les éclats du bois. 

F.rorrn« : se dit d'un animal dont les membres 
sont de trueules et comme écorchés. 

Ecot. Synonvme de Chicot. 

Ecaté : se dit de pièces qui ont lapjwrence de 
troncs d'arbres dont les branches sont coupées III, iS.j 

Ecrans. Objets d'un usage fréquent en .\^llemagne, 
iiu elles servent de cimiers. Ce sont des disques, des 
carrés, des pentagones ou hexagones, souvent échan- 
crés et toujours d une surface plane, où les armoiries 
se trouvent communément répétées, et ornés de bou- 
les ou de plumes aux angles VI, 13e rang, ii— *5; 
l VII, ii, iX 

ErrrvIiMM;. Elle est presque toujours posée en pal, 
la tète en haut. 

Eea. On trouve les proportions géométriques de 
l'écu en divisant sa largeur en sept parties égales. On 
ajoute une partie de plus pour sa hauteur, ce qui forme 
un carré. Les angles d'en bas sont arrondis d'un quart 
de cercle dont le rayon est d'une demi-partie-, deux 
quarts de cercle de même proportion au milieu de la 
ligne horizontale d'en bas, se joignent en dehors de 
cette ligne et forment la pointe. 

L;i forme ci-décrite est actuellement très-répandue 
en Europe, mais on en trouve beaucoup de modifica- 
tions. En .Allemagne on arrondit généralement toute 
la base-, en .\ngleterre on-s"est habitue à faire deux 
angles saillants au haut de Vécu, à dextre et à senes- 
Ire: en Italie la forme ovale est assez recherchée, spé- 
cialement quand il s'agit d'un surtout, etc. 

EcQ (De 1'): signifie que dans le cimier tel objet 
doit être représenté dans la même forme et position 
qu'il a dans l'écu des armes. 

Eea CB baBnière. Nom d'un écusson tout-à- 
fait carré. Quelques bannerets de Guyenne plaçaient 
de préférence leurs armoiries dans uii écu de 'cette 
forme. 

Efu (Faux-). On appelle ainsi une orle qui n'a 
pas une plus grande dimension qu'un écusson en abîme 
vUI, 53. 

EcussoD!». Petits écus, souvent employés comme 
meubles dans les armoiries. 

Ecu8M>B en abime. Nom d'un petit écu qui se 
trouve ï^eul comme meuble au centre de l'écu JI, 51 
Il n'est pas douteux que dans plusieurs cas la bor- 
dure dont un champ était entouré, a été trop élargie, 
ce qui a eu pour conséquence que la Itordure est de- 
venue le champ et que le champ primitif u été réduit 
aux dimensions d'un écusson en abime. 

Eeu»«eM>n des araire. Nom d'un petit écussuD 
IK)rte en cimier, qui répèle les armoiries. 

Ecatiswn sur le tout, v. Mnrlout. 

Effaré : se dit d un cheval cabré. - 

Elfaroncbé: .<e dit d'un chat rampant, ce qui 
peut être exprimé tout aussi bien iwr ce dernier mot. 

ElTeuillé: se dit d'un arbre ou d'une branche sans 
feuilles, ainsi que d'un épi auquel manquent les deux 
feuilles dont communément sa tige est munie. 

Elancé. Terme pour un cerf courant. 

Eléphant. En armoiries cet animal laisse pendre 
-;i trnnii)e \. Proboi»clde». 

Email, pluriel Euiaax. Nom collectif des métaux 
et couleurs qu'on emploie en armoiries. 

EmaBche. Figure formée de deux ou plusieurs 
triangles qui, réunis par leur base, semblent sortir de 
la pointe ou des flancs de l'écu iIV, 9, 10.> On exprime 
la position et le nombre des pointes. 

EaiaBché : se dit lorsque les triangles sont beau- 
"lup plus longs et effilés que ceux de l'émaDche et 
> approchent du bord opposé de l'écu. On doit indi- 
quer si I émanché est en pal, en fa.He, en bande ou 
en Ijarre, ce qui s'exprime par les ternies piirti-éman- 
cné IV, 8 , coupé-émauché, tranché-émanché outaillé- 
enianché. 



Emauchurc. Petite .>«€tion dans un des anglei» 
sui)érieur> de I écu, ce qui est de la dernière rareté 
1, 31, 3.3. 

Embuuté : se dit d'objets, par ex. des ItiUons de 
maréchal, dont le bout est d'un émail différent du reste. 

EnbraHsé : se dit d'un écu divisé en chevron, dont 
les diagonales, qui produi.-enl la forme du chevron, 
sortent du flanc dextre ou senestre de l'écu. L'em- 
brassé commence par le flanc ou les diagonales se réu- 
nissent. .\insi lor.sjue lesdites diagonales, ayant leur 
point de départ au flanc dextre se réuois.<^-nt au flanc 
senestre et que l'espjice lomuris entre ces lignes soit 
d'argent et le reste de l'écu ae gueules, on dira : d'ar- 
gent, embrassé à senestre de gueules IV, 3. Lecon- 
traire serait 1 embrassé à dextre IV, l . 

Emmanché : s'emploie lorsque le manche d'un 
outil ou d'une arme est d'un autre émail que rin.<tru- 
ment ou l'arme lui-même. 

EmmuMclé : se dit se l'émail de la muselière qui 
sert à dompter les ours et autres animaux. 

Empenné: .se dit des plumes qui garnissent une 
flèche. 

Empiétant: s'applique aux oiseaux de proie qui 
tiennent quelque oiseau ou autre animal dans leurs 
serres. 

EmpoisuanI: se dit d'une main ou patte d'ani- 
mal qui tient quelque objet par le milieu. 

EmpoLttné: se dit: 1° de flèches réunies en fai- 
sceau et retenues par un lien-, — 2" d'un objet quel- 
conque tenu par une main humaine ou une patte 
d'animal. 

Encensoir. Espèce de cassolette qui pend à une 
longue chaîne double. Il parait communément avec la 
chaîne tombée à senestre. 

Enchaîné. Les chaînes au moyen desquelles des 
animaux sont attachés à des arbres ou autres objets, 
sont rivées à leur collier, ce qui est aussi le cas avec 
beaucoup d'animaux qui, servant de supports à des 
armoiries anglaises, ont une chaîne pendante à leur 
collier. 

Enchanssurc. Petite section dans un des angles 
de la base de l'écu, extrêmement rare en armoiries J, 
3i, 33 . IV, 48, '.9.; 

Enclavé: se dit d'une partition crénelée (coupé. 

rti etc. qui pénètre dans une autre division, au moyen 
e créneaux ,1, iô. 

Enclos ou Enfermé : se dit d'un meuble entouré 
d'un trêcheur, d'un annelet etc. {Il, i9.) 

Encoche: se dit d'un arc tendu, chargé d'une 
flèche. 

Enfilé ; se dit des couronnes ou annelets dans les- 
quels une pièce longue est passée. 

Enviante. Fruité de glands. 

Enitoulé; se dit dune pièce héraldique, d'ordi- 
naire une bande, dont les extrémités aboutissent dans 
des têtes de lion ou de dragon. Ces tètes sont engou- 
tantes. 

Engrèlé : .<e dit des lignes de pièces héraldiques 
munies de petites dents, dont les cotés s'arrondi.ssent 
il, i, -0; II, -, 6»: III, *6. (grêlée. 

En^rèlure. Nom de la filière lorsqu'elle est en- 

Enjcuiché : indique l'émail de l'embouchure des 
cors et grèliers. 

Enkendé : se dit de pièces dont le pied est refendu. 

Enquerre (à) ou à enquérir. Terme qu'on 
employait pour les armes dites faunes, c'est-à-dire 
celles dans lesquelles on trouve métal sur métal ou 
couleur sur couleur. On s'imaginait que ces armes 
étaient composées expressément dans le but de forcer 
le spectateur à senquérir de la eau.-* d'une telle in- 
fraction aux règles. Il n'en était rien ; le nombre très- 
considérable des armoiries qui se trouvent dans ce cas 
exclut toute supiwsition de ce genre; d'ordinaire, ces 
armes si leur composition n était p;is la conséquence 
d'une ignorance complète de la science des armoiries 
étaient devenues faus.<es par leffet du temps qui avait 
terni l'or ou l'argent, et les peintres propagaient l'erreur. 

Enté : se dit des fasces, bandes et croix dont les 
contours sont entés, et de* partitions oui entrent les 
uns dans les autres à ondes arrondies il, 8, 56; II, 8, 
9, 16; III i^. 

Entrelacé: se dit des cbevron.s, anneaux et autres 
objets, pas.«és les uns dans les autres III, 9, 10; VI, 
8e rang, I. 

Eole. Synonyme d'Aquilon. 

Epanoui. Terme qui s'applique à une Ceur-de- 
lis très-ornée qui ligure dans les armoiries de la ville 
de Florence et de quelques familles italiennes. Elle a 
des boutons entre les fleurons des côtés et le fleun»n 
d'en haut est comme ouvert (VI, le rang, 5.; 



f. 



XXII 



Epée 



Fleurdelisé 



Epée. !,(>> e|>é('s sont pn's<|ue sans exception d'ar- 
ttent, i\ fiarde d'or Leur iM)sition ordinaire est dètre 
placée en pal, la pointe en liant il, âS); lorsque le con- 
traire a lien, c'est h dire (|iie lépée est renversée, il 
faut en faire mention (V, 4.) I/epée est dite garnie 
lorsque la garde est dun autre émail que la lame, ce 
(|ui est presque toujours le cas. Les épées de cavale- 
rie se reconnaissent à une sorte de corbeille en fer 
destinée à amortir les coups de l'ennemi. 

Epi. L'épi porte une feuille recourbée de chaque 
coté de sa tifie. Lorsque ces feuilles manquent, l'épi 
est dit effeuillé (II, 39.) 

Epleu. Espèce de pique dont le bout supérieur 
est garni d'un fer large et pointu. Il servait à la 
(liasse du sanglier (VI, De rang, iK.) 

Eployé, v. rliiele éployée. 

Eqiierre (VI, !)e rang, ".) Cet objet n'est pas rare 
en armoiries, et se présente en diverses position.-*, de 
sorte qu'il est nécessaire de décrire la position exacte. 

Equipé: se dit d'un vaisseau muni de ses voiles, 
cordages et autres choses, nécessaires à l'armement 
complet. 

Eqiilpoilé, V. Point» éqnlpoliés. 

Esearboiicle. Nom appliqué à tort à cette figure 
qui, selon toute apparence, a cté dans l'origine une 
garniture de fer à plusieurs branches, servant à ren- 
forcer le bouclier. Plus tard on y a vu la pierre 
précieuse dite escarboucle, jaillissante ses rais. Aujour- 
d'hui ou la représente sous la forme de huit verges ou 
bâtons, fleurdelisés à leur extrémité, mouvants d'un 
noyau ou annelet au centre de l'écu (V, 38.) 

Escarre. Trait qui sépare un franc-quartier du 
champ, lorsque ce dernier est du m^me émail que le 
premier. 

Escuiape, v. Bâton d'Esciilape. 

Essouler. Svnonvme de Tréclienr. 



Essorant : se dit des oiseaux qui prennent leur 
vol. Dans cette attitude leurs ailes ouvertes sont 
abais.sées. 

Essoré: se dit de l'émail des toits dont les mai- 
sons ou châteaux sont couverts. 

Estacade. Travail de fortilication, composé de 
trois pals réunis au moven d'une poutre horizontale 
(VI, Ue rang, 19.) 

Etaicé: se dit des diverses couches de feuillage 
d'un arbre. Ainsi l'on trouve en armoiries des arbres 
doublement et triplement étages. Cependant, ce n'est 
pas un caractère essentiel, et l'arbre qu'on représente 
ici à deux ou trois étages, peut être représenté ailleurs 
à un seul étage. 

Etai. Nom du chevron diminué de largeur, ce qui, 
du reste, devra toujours être le cas. aussitôt (lu'il y 
a deux ou plusieurs chevrons dans I écu flll, i.) 

Etèté. Synonyme de Décapité. 

Etoile. En France, en Artois, en Picardie, dans 
la Flandre française, en Angleterre, en Ecosse, en Ir- 
lande, en Alsace, en Savoie, en Piémont, ou donne aux 
étoiles cinq rais; partout ailleurs elles en ont six. 
Nous n'exprimerons le nombre des rais que dans les 
cas qui font exception, en mettant le nombre des rais 
entre crochets. En Suisse, pays douteux entre la 
France et l'Allemagne, les étoiles ont tantôt cinq, tan- 
tôt six rais, ce que nous nous sommes efforcé d'indi- 
quer en chaque cas particulier. — Ontrouvedes étoi- 
les rayonnantes, c'est-à-dire dont les rais sont on- 
doyants (IV, 34) (les étoiles rayonnantes en Angleterre 
ont six rais), et des étoiles hérissées qui ont entre leurs 
rais des petits traits (V, 87.) Il faut qu'un des rais des 
étoiles se dresse en haut; si l'on trouve deux rais en 
haut, l'étoile est dite renversée lorsqu'elle est à cinq 
rais, et penchée lorsqu'elle est h six rais. 



F 



Failli : se dit, par ex., d'un pal qui, partant du 
bord supérieur, n'atteint pas le bord opposé et s'en 
arrête à peu de distance. Un tel pal serait failli en 
pointe. — On se sert aussi de ce terme par rapport à 
des lignes de partition qui n'atteignent pas le bord op- 
posé de l'écu (IV, 51, 32, 33, 34.) 

Falot. Corbeille de fer destinée à contenir des ma- 
tières inflammables qu'on allumait afin de donner des 
signaux. On en avait avec un manche pour être por- 
tées à la main (VI, 12e rang, 11), et sans manche pour 
être attachées aux créneauxd'unetour(V, 12erang, 10.) 

Fanal. Falot haussé sur un échafaudage (VI, 12e 
rang, 13.) 

Fanon. Synonyme de Manipule. 

Fasce. Pièce héraldique, consistant en l'espace com- 
pris entre deux lignes horizontales (I, 33.) 

Fasce (En): se dit: 1" d objets placés côte h côte 
dans la direction propre à la fasce ; — 2" d'une pièce 
longue posée horizontalement. 

Fascé ; couvert de fasces en nombre pair. Le fascé 
ordinaire est de six pièces, ce qui n'est pas nécessaire 
d'énoncer (I, 38.) S'il y en a plus ou moins, il faut 
l'indiquer. Le fascé ne peut avoir plus de huit pièces; 
au-dessus de ce nombre ou l'appelle burelé. — On 
trouve des fascés dont chaque fasce est d'un autre 
émail (I, 39.) 

Fasces nouées. F'asces qui s'élargissent sur le 
milieu (I, 62.) On trouve des fasces doublement nouées 
I, 63.) 

Fancon. Communément il porte un chaperon qui 
lui couvre les yeux, des longes et des grillets aux pattes. 

Faux écu, v. Ecu. 

Fer de lance. La forme commune et usitée est celle 
d'un fer aigu, mais dans quelques armoiries alleman- 
des ou en rencontre qui ont 1 aspect de couronnes an- 
tiques à trois rayons. C'étaient les fers dont les lan- 
ces de tournoi étaient munies dans les joutes quand 
il .«'agissait d'abattre le cimier de l'adversaire. Leur 
forme les fit appeler petites couronnes, Krônlein, en 
anglais coronels. 

Fer-de-moulin. Anille d'une forme spéciale que 
l'on ne trouve que dans les armoiries des Pays-Bas (I, 
lOe rang, 20.) Dans les descriptions anciennes ils sont 
appelés "fers de moulin en sautoir, alésés, pattes, an- 
ches et ouverts en losange " (v. Aniile.) 



I Fermail. Les ferniaux sont de diverses esiièces : 
ronds, ovales, carrés ou en forme de losange (VI, lie 
rang, 6—9.) 
I Feuille: indique l'émail des feuilles d'un arbre ou 
d'une plante. 

Feuille de nénuphar, v. Kénuphar. 

Fiché: se dit de meubles tels que croix, pals etc. 
dont le pied est aiguisé (I, 48; III, 23), et principale- 
ment de petites croix dont le pied est eflilé (VI, 3e 
rang, 22.) 

Figuré : se dit des lunes et croissants qui iiortent 
les traits d'un visage humain et des besants qui en 
montrent l'empreinte. 

FEI, V. Lambel. 

Filet. Nom qui s'applique aux bandes, barres ou 
croix réduites h leur moindre épaisseur. Alors on dit 
"filet en bande," "filet en croix." etc. 

Filière. Diminutif de la bordure, dont elle n'a que 
le quart. 

Flancliis. Petits sautoirs (VI, 3e rang, 19.) 

Flancs. Ce sont les bords de l'écu, à dextre et à 
senestre. 

Flanqué en rond. Cette partition est produite 
par l'écartelé en sautoir dont les deux flancs sont ar- 
rondis et séparés, au lieu de Unir en pointes qui s'en- 
tretouchent au coeur de l'écu (IV, 34, 33.) 

Fleur-de-lis. Les fleurs-de-lis sont représentées de 
diverses manières, en conservant toujours leurs carac- 
tères principaux : une feuille érigée, accostée de deux 
feuilles recourbées, le tout réuni par une bandelette 
horizontale, qui laisse visible les pieds des trois feuil- 
les (I, "0; III, 34, 62.) Dans les fleurs-de-lis au pied 
coupé ou au pied nourri ces pieds manquent aux di- 
tes feuilles (IL 33.) Pour la fleur-de-lis épanouie (VI, 
4e rang, 3), v. Epanoui. — La fleur-de-lis est dite 
fleur-de-lis héraldique lorsqu'il est nécessaire de la 
distinguer du lis naturel ou lis de jardin. Dans les ar- 
moiries allemandes et anglaises ou trouve des exem- 
ples de fleurs-de-lis héraldiques tigées et feuillées, et 
quelquefois même la tige montre des racines, comme 
si elle était arrachée de terre (V, 30, 31.) v. Bâtons 
fleurdelisés. 

Fleurdelisé : se dit d'une pièce des extrémités de 
laquelle semble .«ortir une fleur-de-lis (V, 31; VI, 3e 
rang, 13.) 



KI(Mir-d('-iiéllier 



Guiiiène 



XXIII 



l'leiir-de>npni«r. Fleur «-ii forme d'étuili', i'i l'iiiii 
ffuillcs oiiil*i\aiiti>s M, le nin»:, 14.^ 

Fleuri : se dit des ithiiites dont les (leurs sont 
d un :iutn> éniiill que le feuillage. 

l-'leuronné et (lorcno^ : se dit des iTOix dont 
le» extrémités se terminent en forme defleur-de-lls \ I, 
;►»■ r<\\\g. li , et (les fasces et tréelieurs ornés ii l'en- 
Idur de fleurs-de-lis alternati\emen( delMiut et ren- 
versées II, I, 49.» Ijointes I, tli 

Kol. Nom héralttioue ([uon donne a deux mains 

Forres. (^is<"aux dont se servent les tondeurs de 
drap et les tondeurs île moutons. Four ct's derniers 
les foires ont des Itouts rarrés M, 10e raupr. ii) tan- 
dis que pour les premiers ils ont des pointes (Vl, 10e 
rang, i3.' Ce sont presque exclusivement les forces 
aux bouts carrés (|u On voit dans les armoiries. 

Foudre, du f;«'nre masculin en lanpijie liéraldique. 
le foudre est représenté en fonne de faisceau de flam- 
mes montantes et descendantes, avec quatre dards en 
siiitoir, dont les brancties sont à ang:les rentnmts et 
-aillants VI, 1.1e rang, 1.» Dans les armes de l'Em- 
pire français le foudre, sur lequel l'aifrle était perchée, 
avait la forme d'un tortil posé en fa.sce, entouré de 
deux ou trois anneaux sur le milieu. 

Faiirrhé: se dit de la queue du lion lorsqu'elle 
• -l fendue en deux bouts, ce qui n'est pas essentiel et 
n est autre ch(»se, en effet, qu'une manière d'ornemen- 
tation des anciens peintres héraldistes. Les lions à une 
.seule queue ou à la queue fourctiée ont la même va- 
leur, et |)euvent être représentés indifféremment de 
I une ou de l'autre manière. 

Fourciieté: se dit dune croix dont les bras .se 
terminent en fourelie (III, 3i.) 

Foorrure. Dans quelques armoiries, spécialement 
allemandes, on trouve de* pièces héraldiques ou des 
oltjets de fourrures qui ne sont jws des fourrures hé- 



nildiuues hermine et viiiri. mais qui ont lu forme na- 
turelle. Dans ce cas, il faut en s|)écilier la couleur. 

Fraaee, v. Chef de Fraaee et NcMé de 
Fraaee. 

Frane-qoartier. Pièce carrée mii occupe l'un 
lies angles supérieurs de I écu, généralement celui à 
dextre et qui a trois [Kirties de largeur et trois |iiir- 
ties et demie de hauteur, des sept [wrties de la lar- 
geur de I écu. Pres|ue sans exception le franc-quar- 
tier est chargé d une ou plusie\irs ligures 11, 35. 

Frette. Ce nieulile que Ion ne rencontre gueres 
(|ue dans les armoiries anglais«'s,estf»>rmé dune bande 
et d'une Inirre, en sautoir, pas.s«es dans une gniitde 
màcle posée au centre de I écu, toutes ces piè<'es de 
moindre largeur que d ordinaire IV, lii. 

Fretté. Le fretté se compose de trois bandes et 
de trois barres passantes les unes au-dessus et au- 
dessous des autres en fonne de treillage, de manière 
à laisser des espaces vides qu'on appelle rlniretoiex 
flV, 11). — Des pièces longues, iwr ex. des lances, 
peuvent également être frcttées, c'est-à-dire entrela- 
cées à la manière d un fretté. 

Fruité: se dit d'un arbre chargé de fruits d'un 
autre émail que le feuillage. 

Furieux. Terme pour le taureau et lu licorne, 
dres.sés sur leurs pieds. On peut tout aussi bien dire 
rampant. 

Fusée. Losange allongée et eflilée IN, l'.t. 

Fuselé: se dit lorsque lécu ou une piè<e est en- 
tièrement couverte de fusées entre lesquelles il ne reste 
pas d'espace. D'ordinaire la direction du fuselé est 
verticale (IV, iO), mais il y a des fu.selés en kinde 
et en barre IV, il.i 

Fusil, v. Toison. 

Fûté: indique l'émail du fût d'un arbre ou du bois 
d'une flèche. 



a 



Cal: se dit d'un cheval sans harnais. 

Galère. Navire antique, assez fréquent dans les 
annes écos.sjiises. Les voiles sont toujours ferlées 
\ I, 10e rans, lO.i 

(■«rai: indique l'émail de la garde d'une épée ou 
lies lilets d'or ou d'argent qui Iwrdent une armure. 

«érion (Tête de), v. Tête de «érlon. 

Giron. L'un des comiuirtinients du gironnè, qui sert 
quelquefois de meuble principal dans un écu. Dansce 
cas le giron meut d'ordinaire de la iKirtie sui)érieure 
du flanc dextre H, ii, i.ï. 

Gironné. Le gironné est le résultat des quatre 
luirtitions principales, c'est-à-dire du parti, du coupé, 
du tranché et du taillé, qui produisent huit triangles 
dont les sommets .se rencontrent en cf)eur de lécu II, 
39.) Par la multiplication des lignes on obtient des 
giroDiiés de dix II, 11;., de douze et de .seize pièces. 
Des meubles, tels que fasces, sautoirs etc. peuvent être 
gironnés III. 48. — Gironné à T antique se dit lors- 
que les quatre lignes de piirtition .sortent deux et deux 
de chacun des quatre Inirds de lécu, au lieu de sor- 
tir des angles et du milieu des twrds. — Le mal- 
Uironné est le résultat de moins de quatre lignes; mais 
conmie cette psiriition est irregulière, il est nécessaire 
de donner la dénomination des lignes emplovées ill, 
S3. Les girons .scmt dits gironnants lorsqu'ils sont 
courl)és en volule l\, (M), ei, «3. 

Girouette: se dit jun château ou d'une tour qui 
p»»rli' une ou plusieurs girouettes. 

Gonfanon. anciennement Gonfnlon. Bannière d'é- 
glise à trois jK-ndants ou fanons, arrondis en demi- 
cercle. Communément la tralH" horizontale, à laquelle 
le gonfanon est attaché, est munie de trois annelets 
MI. He rang, a.} 

Gouffre. Tournant d'eau qui fait retour sur lui- 
même en volute. Ce meuble ne se voit que dans quel- 
ques armoiries anglaises V, 3.) 

Gouttes. Elles ont la forme des larmes, mais sans 
queue ondovante. 

Grappin. Petite ancre à quatre becs. 

Grélé: se dit de couronnes dont les pertes reposent 
inmiéilialement sur le cercle d'or sans être haussées 
sur des |)ointt»s. 

Grèller. (irand cornle-chasse, sans attache, et 
qui fait un tour sur lui-même . (VI, Ide rang, 6.) 



Grelots ou Grillets. Petites somiettes en forme 
de boule creuse, avei- un annelet en haut, destinées à 
être attachées aux pjittes des faucons. Elles servent 
encore séparément de meubles d'armoiries iVI, 8e 
rang, 1. 

Grenades ou Pommes de grenade. En ar- 
moiries ce fruit, qui se distingue pjir une fente per- 
pendiculaire, est dit rnivert de tel émail, lors<jue cette 
ouverture diffère de l'émail du fruit lui-même. La 
grenade est représentée avec une espèi-e de couronne 
a pointes, la lige en bas avec deux feuilles VI, te 
rang, 15.' 

(àrenades dei^uerre. Petites b<mil)es .sins anse. 
D'ordinaire elles sont allumées et fumantes (VI, lie 
rang, li.) 

Griffon. Cet être chimérique est composé de la 
moitié sui)érieure d'une aigle et de la* moitié inférieure 
d'un lion. Pre.sque toujours il porte la queue ptissée 
entre ses jambes, ce qui, cepenaant, nest pas de ri- 
gueur et dépend de la volonté du dessinateur <\, 59.) 
Dans quelques armoiries, surtout anglaises, ou tnmve 
un griffon passant V, ."il. 

Grilles. Barrejiux de la visière d un casque. 

Grillé. Terme pour indiquer l'émail des barreaux 

Grillet. Svnonvme de Grelot. 4 un casque. 

Grilleté: se dit des faucons qui ont des grelots 
attachés à leurs wittes. 

Grimpant, 'renne dont on .se sert souvent au lieu 
de rampant, lorsqu'il s agit du cerf. 

Grincolé. Terme pour les croix dont les branches 
.se terminent en tête de serpent III, 3;{. On remploie 
également lorsque la queue d'un animal chimérique 
.se termine en plusieurs têtes dt serpent. Danscecas 
il faut exprimer le nombre de serpents ihmt une telle 
queue est gringolée. 

Grue. Oiseau que l'on représente toujours avec une 
pierre, dite vigilance, qu'il lient de sa patte dextre levée. 

Gueules. Nom héraldique de la couleur rouge, 
représentée en gravure pjir des traits verticaux (l. l.C.) 

Guidon. Banderole longue et fendue, avant deux 
pointes ondovantes et attaché»- au fût li une ,tique ou 
d'une lance de tournoi. 

Gnivre. Nom que 1 on donne quelquefois au ser- 
IH'nt, lorsqu il est représenté engloutissant un enfant. 

Gnaiéue. Nom du câble d'une ancre. 



XXIV 



Habillé 



Lambrequins 



H 



Habillé : se dit : 1" d un vai^^eau dont le^ vuileâ 
sont (l'un autre émail (|ue la cmiue; — i° des flfçures 
Iluniaint's, pour indiquer l'émail de» liabits dont elles 
sont revêtues. 

Haclieiiients. Moui ({ue Ion donne quelquefois 
aux lamt)requins. 

Haches. Elles sont représentées sous la forme 
commune. Les haches d'armes ont une pointe de fer 
opposée au fer de la hache (VI, lie rang, 28.) 

Hachures. On appelle ainsi les traits au moyen 
desquels les émaux sont indiqués dans la gravure. 

Iiauialdc. Espèce de herse sarasine dont la forme 
a été tellement dénaturée qu'on la représente actuel- 
lement comme trois poutres horizontales, l'une posée 
au-dessus de l'autre (Vl, 12e rang, 22.) 

Hanap. Espèce de coupe à couvercle (VI, 9e 
rang, 2i.) 

Hardi : se dit du coq qui lève une patte. 

Harpie. Buste de femme sans bras, posé de front, 
avec les ailes, le corps, les pattes et la queue d'une 
aigle héraldique (V, i6.) 

Haussé. Terme appliqué aux pièces placées plus 
haut dans l'écu que ne le comporte leur i)osition ordi- 
naire (H, 25.) 

Hérissé, v. Etoile. 

Hermine. Fourrure qui consiste en un champ d'ar- 
gent semé de mouchetures de sable, sans nombre (I, 
1, H.) Ces mouchetures en nombre déterminé, trois 
ou plus, quelquefois un seul, paraissent comme meu- 
bles dans les armoiries. 

Herse. Les herses de labour sont ou triangulaires 



ou carrées; dans ce dernier cas elles .sont souvent ar- 
rondies par le bas iVII, lie rang, 15, 16.) 

Herse sarasine. Elle représente une porte faite 
en treillis, suspendue à des chaînes, que l'on laissait 
tomber par deux coulisses. D'ordinaire elle est com- 
posée de cinq ou six pals aiguisés par le bas et de 
plusieurs traverses posées horizontalement, jointes par 
des clous aux intersections, avec un anneau au milieu 
de la traverse supérieure (VI, lie rang, 18.) 

Hersé: indique l'émail de la herse d'un château ou 
dune tour. 

Hie. Instrument qui sert à planter des pieux ou 
à paver les chemins. Il a la forme d'une fusée allon- 
gée, arrondie sur les flancs, garnie de deux anneaux, 
l'un en haut et l'autre en bas. On n'en connaît qu'un 
seul exemple, celui des armes de la mai.son de Damas- 
Jouancy [\l, 10e rang, 25) 

Homme d'armes. Soldat des armées des 15e et 
16e siècles, cuirassé en partie et coilTé d'un morion. 

Homme marin. Homme dont le corps est ter- 
miné un queue de poisson. D'ordinaire il est cuirassé, 
coiffé d'un morion et armé d'un sabre et d'un bouclier 
(V, 45.) 

Housseaiix, Houssettes ou Houssiiles. Es- 
pèce de chausses. 

Hucliet. Cor sans attache (VI, 10e rang, "î. 

Huppe. Oiseau que l'on reconnaît à la touffe de 
plumes qu'il porte sur sa tète (V, 23.) 

Hure. Nom de la tète du sanglier ou du dauphin. 

Hydre. Dragon à sept tètes, la plus basse pen- 
dante à un seul filament. La queue se termine en dard. 



Immorlalité. Nom du bûcher sur lequel le phé- 
nix se laisse consumer par les flammes (V, 21.) 

Isolé: se dit des objets tels que pignons, terras- 
ses, montagnes etc., qui, ayant leur place ordinaire à 
la pointe de l'écu, sont haussés dans le champ, et ne 



touchent plus à la base de l'écu. 

Issaut : se dit des figures d'hommes ou d'animaux 
dont on ne voit que la partie supérieure et qui sem- 
blent sortir de quelque autre pièce {VII, 20.; 



Janus (Tète de), v. Tète de Janus. 
Jumelles. Nom de fasces très-rétrécies, toujours 
emplovées en paires. La position horizontale leur est 



propre (III, 10), mais on en trouve posées en bandes 
passées en sautoir, etc. 



L 



Lacs d'amour. Cordon ployé en forme circu- 
laire, les bouts traversant la circonférence à dextre et 
à senestre (VI, 13e rang, 10.) Cependant on trouve 
des lacs d'amour de forme différente, en sorte qu'il est 
utile de décrire la direction ou les contours. 

Lambel. Pièce de longueur, consistant en une 
traverse horizontale, appelée fil, à laouelle sont sus- 
pendues des pièces triangulaires nommées pendants. 
On n'exprime le nombre de ces pendants que lorsqu'il 
il v en a plus ou moins de trois (VI, 5e rang, 1.) — 
Le lambel servait de brisure aux fils aînés du vivant 
de leur père, usage qui ne s'est maintenu que dans 
quelques maisons souveraines. Comme brisure sa place 
ordinaire est en chef de l'écu, ce qui n'est pas néces- 
saire d'exprimer, mais on trouve quelques cas très- 
rares que le lambel, soit seul, soit en nombre, est em- 
plové comme meuble, et alors il faut indiquer sa po- 



sition preci.se dans l'écu. Un seul lambel, dans ce cas, 
est posé au milieu de l'écu, comme toute autre pièce. 
— Au moyen-âge les pendants étaient a.ssez longs, ils 
n'étaient pas triangulaires mais conservaient la même 
largeur sur toute leur longueur, et le til se perdait 
dans les flancs de l'écu Vl, ôe rang, 2.) 

Lambrequins probablement le mot flamand lam- 
fet-kyns, petites bandelettes, diminutif de lamfer, ban- 
delette flottante). Pièces d'étoffe découpées qui ornent 
le casque à dextre et à senestre. A diverses époques 
les lambrequins avaient des formes différentes (VII, 
17—20, 23—28.) — En peinture on donne généralement 
la couleur principale de l'écu à leur coté extérieur; le 
côté intérieur est revêtu du principal métal qui se 
trouve dans les armes. Ceci est purement une affaire 
de goût, et on trouve beaucoup d'exemples où l'ordre 
i contraire est observé. — Autrefois il était d'un u.<age 



Lam passé 



Méduse 



XXV 



(réquent de i»ars«nm'r Ift; lambrequin.» de flifures sem- 
blables k (-elles qui se (roulaient dans lécu, lorsque 
«'étaient des ligures héraldiques sulM>rdonnées, telles 
que billettes, besiuits, annelets. fleurs-de-lis ete. Ce- 
liendant on employait aussi des lijiures il animaux, 
tels (lue lions, etc. 

i.«inp«H»é: indique I émail de la langue des ani- 
maux ."iauvas-'cs et principlement du lion. 

Lampe. Meuble en forme de va.*e allongé, a%ec 
un bec et une anse. (lest la forme la plus usitée iVI, 
î>e nint'. x . mais il v en a qui diffèrent de celle-ci (VI, 
•Je rang, 11. li 

Lan<-e de tournoi. .Vinsi que .<on nom l'indique, 
c'est la lance dont les chevaliersseservaient aux tour- 
nois VI, lie rant.', i9. Vers la poignée elle était mu- 
nie d'une plaque, dite arrêt de lance, dont le but était 
de proté^'er la main du combattant ^Vl, lie rang, 30;, 
contre les coups de son adversaire. 

L4ka«ué : se dit de l'émail de la langue des oiseaux 
et des animaux domestiques. 

Larme«. Gouttes dont la partie supérieure est ef- 
filée et ondoyante VI, 8e rang, "., 

Légende. Espèce de devise qui se met dans un 
listel au-de.<sus du cimier et dont la nature n'est pas 
Ires-liien définie. Comi^sée de peu de mots, la légende 
tient à la fois du cri et de la devise. 

Léopard. >om héraldique du lion passant qui a 
fci tète posée de front V, 13.) Quelquefois on trouve 
«les léopttrd* naturels, surtout comme supports. 

Léapard (Tète» de), v. Tétet» de léopard. 

Léopard lionne. Nom héraldique d'un lion ram- 
pant qui a la tète posée de front ;V. 13.^ 

l.evé : se dit : 1" de Tours dresse sur ses pieds ou 
rampant ; — i* des ailes d'un oiseau qui a le vol ou- 
vert, le bout des ailes dirigé vers le chef de l'écu. 

Le«-rier. Espèce de chien, presque toujours orné 
<1 un collier dont il faut indiquer l'émail I, il.) 

Licorne, .\nimal chimérique représenté sous la 
forme d'un cheval ayant une longue corne sur le front, 
une barbe de bouc et des sabots fourchus (V, 54; 
VII, *0. 

Lié : se dit d un ou plusieurs objets entourés d'un 
ruban im autre lien. 

Limaçon. Toujours représenté sortant de sa co- 
quille et montrant les cornes. 

Lion. Dans la plupart des cas il est rampan/, c'est- 
à-dire dres.sé sur ses pieds, ce qui ne s'exprime pas, 
vu que c'est son attitude ordinaire il, 3", 39-, IV', 6, 
iO, il.) \\i moyen-age le lion ne montrait pas de lan- 



gue et portait le bouquet de la queue tourné en de- 
«Jans; ilepuis la |)ériode de la Renaissance il est de- 
venu la coutume de tourner ce bout en dehors, et 
déjà plus tôt ou avait commencé à le représenter a > t*r 
une langue fort allongée. 

Lion (Ombre de). Les armoiries oUreut deux 
ou trois exemples d un lion tracé et peint d'une ma- 
nière si transiwrente que les meubles de l'écu. qu'il 
couvre de son corps, restent visibles avec leurs émaux 
et contours. Seulement, les parties ou le corps du lion 
piisse, sont d une teinte plus foncée. In tel lion s'ap- 
pelle ombre de linn. 

Lion léopardé. Nom héraldique du lion pas.saut 
qui a la tète posée de profil V, 11. Souvent on em- 
ploie le seul nom de lion passant. 

Lion de Maint-Mare. Lion couché avec une 
auréole d'or, qui tourne la tète vers le spectateur et 
tient entre .*es pattes un livre ouvert insent des mots 
Pax tibi. Marre Evançelista (V, 53.) 

Lis de jardin. Plante de lis naturelle. 

Liséré : se dit de l'émail des bords d'un casque ou 
d'une armure. 

Listel. Ruban sur lequel on inscrit le cri, la lé- 
gende ou la devise. 

l..oni;é. Terme pour les faucons ou éperviers qui 
ont des liens aux pattes. 

Lorré: se dit (l'un poisson pour désigner l'émail de 
ses nageoires. 

Losanse. Pièce carrée, un peu allongée (IV, 16, 
17.) Dans quelques armoiries hollandaises on voit des 
losanges pommelées, c'est-à-dire qu'elles sont ornées 
d'un bouton à chaque angle (VI, 13e rang, 7.,, 

Losange : se dit d'un écu ou d'une pièce entière- 
ment couverte de losanges entre lesquelles il ne reste 
point d'espace. D'ordinaire la direction du losange est 
verticale, mais il v a des losanges en bande et en 
barre dV, 189.j 

Loap. Il est quelquefois difficile de distinguer le 
loup d avec le renard, mais le signe distinctif du pre- 
mier est de porter la queue levée. 

Loup-eervier. On trouve rarement dans les ar- 
moiries cette créature chimérique qui a une tète de 
Ivnx, posée de front, les oreilles dres-sées, un corps de 
panthère tacheté et une queue de chat; la couleur 
; générale est brunâtre, moins foncée sur la poitrine. 

Lune. C'est la pleine lune. On la représente com- 
I me un visage humain. 

Lunei. Terme pour une figure composée de quatre 
I croissants appointés en forme de rose à quatre feuilles. 



M 



Mâcle. C'est une losange, percée et vidée en forme i 
de losange îIV, a. 

Maeié. Entièrement cou\ert de màdes, comme un ' 
champ losantré est couvert de losanges. | 

.Maçonné : .se dit des traits de séparation entre | 
les pierres d un édifice. Quelquefois le champ d'un , 
écu est entièrement couvert du maionné IV, 49,30,31., 

Maillet. Marteau à grosse tèfe, qui a partout la 
même dimensi(m V, lie rang, ll.i Dansl)eaucoupde ' 
«•as ces maillets sont posés diagonalement, cequisex- j 
prime pjir le mot penché VI, lie rang, 41. i i 

Main d'aiacle. C est ainsi qu'on appelle une patte 
d'aigle, la jrriffcenlias, à la cuisse de laquelle se trouve i 
attachée une aile d'aigle VI, 4e rang, i.; Il est pro- ; 
bable que cette aile e.»t une invention des anciens pein- 
tres héraldistes, qui auront façonné en aile les touffes 
de plumes dont la cuisse d'une' aigle est revêtue. i 

Main bénissante. Main dans l'action de bénir, I 
les deux doigts étendus. 

Main jurante. Main dont les deux premiers doigts 

Mal-uirouné, >. Gironné. 

Mai-ordonné: se dit de trois objets dont l'un est 
posé en chef et les deux autres se trou^ent posés en 
pointe de lécu. On peut dire aussi «posés 1 et * ' 

an. 3i *^ 

Manche mai-taillée. Manche d habit antique, 
Irès-allonsée et pendante, quon voit fréquemment dans 
les armoiries anglaises. Cette manche, longtemps à la 
mode parmi les dames du moven-àge, était trè.<-bien 
taillée, mais après que l'on en eut perdu le souvenir 1 
elle était représentée de diverses manières, l'une en- 



core plus bizarre que l'autre, ce qui justifiait les an- 
ciens hérauts à l'appeler mal-taillée iVI, 8e rang, 43. 

ManlDuie. Vêtement de bras, en usage chez les 
prêtres VI, 8e rans;, 43.) 

Mantelé. Division de l'écu, du même genre que 
le chape, sauf que les diagonales se réunissent déjà 
près de leur point de départ et produisent un triangle 
très-abais.sé lll, 38. 

Mariné: se dit des animaux, tels que lions, griffons, 
cerfs etc.. dont le corps se termine en queue de pois- 
<oiï VI, 4e rang, 4—6. 

.Marmite. Pot à deux anses et trois pieds i VI, 
'.le rang, 19. 

Marteaux. On les représente sous la forme com- 
mune, mais il y en a (le plu.«ieurs sortes (VT, lie 
rang, 13. i 

.Martinet. Espèce d'hirondelle qui dans les ar- 
moiries anglaises occupe le même rang que la mer- 
lette dans celles du continent I, 46. • 

Masqué: se dit d un animal qui a la tète couverte 
d un capuchon. 

Massacre. Crâne du cerf ."Kjmmé de sa ramure 
VI, 3e rang, 4. 

Masses d'armes. Elles sont de diverses sortes 
et ont quelquefois des formes très-singulières, par ex. 
celle dans les arnies de la famille tan Aefferàen, en 
Limbourg VI, t4e rang, 7. La masse d'armes ordi- 
naire est un làton avec une forte tète en fonue de 
losange. 

Masure : se dit d'un château ou d'une tour tom- 
bée en ruines. 

Méduse, v. Tète de Méduse. 



XXVI 



Mélusine 



Ongle 



Méliisliie. La sirène reroit ce nom lorsqu'elle se 
liai^ne dans une cuve. 

Membre d'aittle. Membre de lion. etc. On 
appelle ainsi la patte séparée du corps, coupée ou ar- 
rachée à la cuisse (VI, ie rantî, 1.) Quand II n'est pas 
indiqué autrement, le membre d'aigle a la serre en bas. 

.Membre: se dit de lémail des pattes dun oiseau. 

Même (Da): se dit pour éviter la répétition de 
reniai! qu'on vient de nommer en dernier lieu. 

Menii-valr. C'est le vair avec un plus grand 
noinlue de lires et de pièces que d'ordinaire. 

Menu-vairé: se dit lorsque le menu-vairestcom- 
lM)sé d'autres émaux que d'argent et d'azur. 

Mer. Par ses grandes vagues elle se distingue des 
autres eaux. Communément les mers en armoiries 
sont d'argent, agitées d'azur, ou de sinople agitées de 
ce même émail plus foncé. 

Merlette. Oiseau toujours représenté sans bec ni 
pattes IV, 30), ce qui le distingue de la canette qui, 
ayant presque la même forme de corps, possède ce- 
|)éndant et le bec et les pattes. 

.Meuble». >om héraldique des objets de toute sorte 
qui paraissent dans les armoiries. 

Métaux. En blason, l'or et l'argent .sont connus 
sous le nom des deux métaux il, 1, A et B.) 

Midas, v. Tète de Midas. 

Miraillé: se dit des cercles et marques rondes 
qu'on voit sur les ailes des papillons. 

Miroirs. Il v en a de trois sortes: de carrés, ar- 
rondis en haut," appelés miroirs de toilette (Vi, 9e 
rang, 4), de ronds, dits- arrondis (VI, 9e rang, 5), et 
d'ovales communément munis d'un manche (VI, 9e 
rang, 6.) Lorsque le cadre d'un miroir est garni de 
petites boules, on le dit pommelé. 

Molette. Roue d'un éperon. D'ordinaire elle a six 
rais [\l, lie rang, 3i), mais on en trouve beaucoup à 
ciiKi rais, ce qui sera indiqué en mettant le chiffre en- 
tre crochets. On la dit colletée, lors(iu'elle est attachée 
h sa tige de fer (VI, lie rang, 3().) 

Monde. Nom du globe cintré et croisé qu'on voit 
dans la main des souverains sur leurs sceaux, et qui 
sert quelquefois de meuble dans les armoiries. 

.Monstres. Les monstres, composés de différentes 



parties d'animaux ou de parties d'un corps humain et 
d'un animal, ne sont pas rares en armoiries, et c'est 
surtout en Allemagne (|u'on les trouve. Nous en avons 
donné quelques exemples dans nos planches, mais le 
nombre entier en est bien plus considérable. La sirène, 
l'homme marin, la harpie, la chimère, le centaure, l<» 
griffon le sphinx, le dragon, etc., le lion et le griffon 
marines ont leurs articles séparés dans ce /^n/io/i/Kfire,- 
mais nous aiiiielons i'iiltenlion sur les ligures suivan- 
tes: V, GO, moitié supérieure d'une aigle réunie à la 
moitié inférieure d'un homme n\mi'< lU' Foqelumnn, en 
Souabe); et, un coq à tète liiiin;iine coiffe d'un cha- 
peau (armes A'Ochsisch, en Vutrichc:; 0*, une cigogne 
a deux tètes adossées (armes de Weiler, aux Provin- 
ces rhénanes); 63, une oie à trois tètes (armes de 
Zirnberger en Bavière); VI, 1er rang, 9, uneécrevisse 
dont le corps se termine en boeuf (armes de Gro-smann, 
en Bavière), etc. 

Monstrnenx : .se dit d'un animal avant une face 
humaine (V, 67.) 

Montant, v. Croissant. 

Morailles, v. Broyés. 

Morné : se dit des aigles et lions représentés sans 
bec, langue, ongles ni queue. 

Mortaise. Taillé en forme de queue d'hirondelle 
(I, 6; II, 32.) 

Mortier. Toque des présidents de parlement et des 
chanceliers. 

Mouclietares. Nom des petites queues dont le 
champ est parsemé dans la représentation de l'her- 
mine et du contre-hermine (I, 1, H.) 

Moulin à vent: représente sous la forme d'un 
é«lifice carré, brochant sur ses quatre ailes et .soutenu 
d'un pied maçonné. 

.Monton, v. Brebis. 

Mouton à piloter. Grosse poutre carré, munie 
en haut d'un annelet, et destinée à enfoncer des pieux 
dans le sol (VI, lie rang, 10.^ 

Mouvant: se dit des objets qui semblent sortir 
d'une autre pièce ou des bords de lécu I, 33.'i 

Mnr. Les murs sont crénelés ou non-crénelés, ce 
qui doit être indiqué. D'ordinaire ils occupent la moitié- 
inférieure du champ de lécu 'IV, i9.) 



isr 



\acelle. Petite barque qui, dans les armoiries po- 
lonaises, a une forme particulière. Le fond est plat et 
la proue et la poupe se relèvent en pointe algue (VI, 
9e rang, 25.) 

\ageant : se dit des poissons posés en sens hori- 
zontal. 

\ai88ant : se dit des animaux qui ne montrent que 
la moitié supérieure de leur corps iV, 12.) 

\aturel (An). C'est la couleur naturelle des ani- 
maux et des objets inanimés. 

\avire. On en voit de tant de genres dans les ar- 
moiries, que la forme, le nombre des mâts et des voi- 
les, ou même l'absence de voiles doivent être indiqués 
en chaque cas particulier (v. %alsseau.) 

!V'ébnlé : se dit de pièces ondovantes en forme de 
nuées (I, 9, 26.) 

Nénuphar (Feuilles de). Ce sont les feuilles 
dune plante aquatique. Il est à présumer qu'en plu- 
sieurs cas l'ignorance des dessinateurs en a fait des 
coeurs, des bouterolles, etc. (VI, 4e rang, 11.) 

\ervé: se dit des nerfs d'une feuille d'arbre lors- 
qu'ils sont d'un émail différent. 

\oends. Les grandes familles anglaises se ser- 
vaient autrefois de signes distinctifs, appelés badges, 
dont ils marquèrent leurs propriétés et qu'ils firent 
broder sur l'habit de leurs gens. Entre ces signes il 



y en avait qui étaient formés de cordes entrelacées 
d'une manière déterminée et auxquels on attachait le 
nom de la famille qui en lit usage. Ainsi on a le 
noeud de Lncy (VI, 13e rang, 11), de Bowen (12). de 
Bourchier (13), de ft'ake (14), de Stafford (13), de 
Dacre (16). Quelquefois ces noeuds sont entrés comme 
meubles dans les armoiries, ce qui nous oblige de les 
mentionner ainsi. 

Nombril. On donne ce nom à un certain point 
dans lécu I, 2, G), et à la pointe de fer qui était sou- 
vent appliquée sur le milieu d'un bouclier. 

Koue: se dit: 1" de la queue du lion lorsqu'elle se 
montre avec des noeuds en forme de houppes, terme peu 
usité aujourd'hui; — 2" de fasces qui s'élargissent 
vers le milieu, et qui sont simplement nouées (i. 62) 
ou doublement nouées (I, 63.) 

Koueox : se dit des bâtons, chicots ou troncs d'ar- 
bre qui montrent des noeuds (II, 26.) 

Nourri : se dit des fleurs-de-lis dont le pied semble 
coupé. Comme synonvme on emploie le mot coupé, 
qui est plus clair et répond mieux à ce qu'on veut ex- 
primer 

\'aaj£é. Svnonvme de \ébulé. 

\uée. Lorsque les nuées ne sont pas représentées 
par la ligne nébulée (IV, 70), elles ont communément 
la forme naturelle. 



O 



Ombelle. Espèce de parasol à-demi fermé qu'on 
voit dans quelques armes italiennes au-dessus des clés 
de Saint-Pierre, comme concession papale. 

Ombre. Image si déliée qu'on voit le champ et 
ses meubles au travers (v. Lion et Soleil.) 



Onde : se dit des lignes arrondies en forme des on- 
des d'une rivière (I, 3, 60; II, 3, 4, 27.) 

Ondoyant: s'applique aux sinuosités dun serpent 
VI, 1er rang, 2.1 

Onsié : se dit de l'émail des ongles des animaux, a 



Or 



Pluinelé 



XXVII 



moins qu'il ne «s'agisse des animaux carnassier», aux- 
quels on applique en ce >ens le terme armé. 

Or. I.'un des deux melaux emplo>é# en armoirie:'. 
Kn gravure lor est indiqué p;ir des i»oinls I, 1, A.) 

Oran«é. C.etlf iiuame est de la dernière rareté 
en armoiries. Il nf\i-le pas de sxsleme de hachures 
universellement adopté (wur exprimer l'oranKé. 

Orrlllé ; s<' dit : T des petits ancles qui s«- tmu- 
venl à chaque coté d'une co<iuille: e" des animaux, 
lorsque leurs oreilles sont d'un autre émail que leur 
corps. 

CIrle. Bordure intérieure dans un écu, dont elle ne 
touche pas les bords II, 50. Quelquefois l'orle est ar- 
rondie, en forme d'un grand annelel et prend alors le 
MMU A'orle rond ou cyclamor ;!1, 51. 



Orle (Kn)! se dit d objets rangés dans la dlrecUoo 

qui est propre à l'orle II, i' ; iV, iS.i 

OtelleH. Figures considérées par les uns comme 
des amandes, par d'autres comme des fers de lance 
III, 37. Il est bien plus probable qu'on doit v voirnne 
croix pattée mal-dessinée, et que les parties du champ, 
comprises entre les bras de la croix, <mt été trop re- 
trécies. 

Ouvert : se dit : 1° des tours et châteaux dont 
l'ouverture de la porte est remplie d un autre émail 
que celui de la tour elle-même; — 2" de la pomme de 
grenade lorsque .<a fente perpeadkuiaire est d un autre 
email que le fruit -, — 3* des ailes d'oiseaux, principa- 
lement de ceux qui servent de supports, pour indiquer 
que lesdites ailes s'éloignent du corps. 



Pairie. C'est un pal qui, mouvant de la pointe de 
lécu. se |)artage vers le milieu en deux branches éga- 
les qui TODt aboutir dans les deux angles du chef III, 
53. «^)uel(iuefois le itairle est renverse III, 56. 

Fairle (En): .■* dit de pièces longues posée» dans 
la direction qui est propre au pairie. Ces pièces peu- 
vent également être mises en pairie renversé IV, 16. 

Palissant : se dit des animaux qui tiennent la tète 
baissée comme jKiur prendre leur nourriture. La brebis 
est toujours paissante v. Hrebis. 

Pal. Pièce héraldique consistant en l'espace com- 
pris entre deux lignes perpendiculaires 1,39, iO, 49. 

Pal (i:u>: se dit: 1» d objets rangés dans la direc- 
tion d un pjil \\, 19 ; — *" de pièces longues, posées 

rticalemeut. 

Paie : se dit d'un écu ou d'une pièce couverte de 
,«ils on nombre pair, entre lesquels il ne reste aucun 
espace I, ii.; 

PalliHié: se dit de pals aiguisés d'émaux différents, 
enclavés les uns dans les autres IV, ". 

Paluie. Rameau du paluiier. 

Pâmé: se dit du dauphin qui a la hure ouvert». 

Pampre : .m* dit de I émail des feuilles d'un cep 
iti- W'zw- ou d une grappe de raisins. 

Paiiaebé: se dit d un cas<|ue ou chapeau sommé 
ili' iilunu's. 

Panelle. Nom héraldique de la feuille dep»euplier. 

Panthère. Les iKinthéres, toujours représentées 
de couleur naturelle, sont très-rares dans les armoi- 
ries et servent communément de su|)ports. 

Panthère héraldique IV, 56 Elle ne se trouve 
que dans des armoiries autrichiennes et principalement 
styriennes et a la forme générale d'un lion rampant 
avec sa queue, la crinière héri.v<ée et les pattes de de- 
vant pareilles à celle d'une aigle. D'après les derniè- 
res recherches sur les monuments, les anciens artistes 
n*présentaient la panthère héraldique avec une tète de 
cheval iwrtant des cornes de boeuf et vomissant des 
flammes. Plus tard ou lit encore jaillir des flammes 
de ses oreilles et narines, ce qui est contraire aux mo- 
dèles antiques. 

PaoB. Cet uis(>au est vu de prolil, mais quaud il 
fait la roue il est posé de front avec la tète de profil 
et s'appelle paon rouant. Il porte ^ur sa tète une 
aigrette de trois brins, sommés chacun d'une petite 
boule. 

Papeianaé. Rempli d'écaillés ou de demi-cercles 
dont les bouts tirent vers le chef et les demi-cercles 
vers la pointe de l'étu. Le plein de ces écailles tient 
lieu de champ et est queliiuefois semé d autres figures 
IV, li. 

Paré: .se dit d'un bras revêtu d'une étoffe. 

Parti. Le pjirti est le produit d'une ligne penien- 
diculaire qui divise le champ ou un meuble en deux 
parties é2ale> I, ii. 

Partition». On nomme ainsi les division.<i del'écu 
;iu nioven de traits en directions diverses. 

Passant: se dit des animaux qui marchent, enle- 
\ant une patte de devant et une iKitte de derrière V, 
m;. 17. 

Passé en eroix ou en santoir: se dit de deux 
l'i'-ces longuis dont lune piisse sur l'autre, de manière 

I e qu'elles forment une croix ou un sautoir. 

Patte : se dit d'une croix dont les bras sélargis- 
.-rnt III, 36. 

Pavillon. Nom: !• de la grande ouverture du cor- 



de-chasse, qui est quekiuefois d'un émail différent du 
reste; — *" du baldaquin qu'on voit au-dessus des ar- 
mes des souverains. 

Pcautré : se dit de l'émail de la queue des pois- 
sons et des sirènes, quand il diffère de celui de leur 
corps. 

Pélican. Presque toujours cet oiseau est repré^ 
sente avec ses petits au nombre de trois dans son nid, 
appelé aire, tressé de branches souples. Le sang qui 
découle des blessures, que le pélican se fait à la poi- 
trine, ("St appelé sa piété V, iO. 

Penrbé, v. Etoiles et Maillets. 

Pendants, v. I.aiiibel. 

Penuon. Petit drapeau de forme triangulaire. 

Pereéj se dit d'un objet percé à jour ou vidé. 

Péri. Ce terme s'emploie par rapport aux piè- 
ces longues. On dit, par ex., un bâton péri en bande, 
ce qui veut dire qu'il est posé dans le sens diagonal, 
propre à la bande. 

Perroné: se dit quelquefois de la croix latine, sou- 
tenue d'un perron, autrement dit Croix de Calcaire 
yi, 5e rang, 16. 

Phénix. Oiseau imaginaire, toujours posé de frontj 
la tète de profil, les ailes levées, sur un bûcher allume 
qui s'appelle immortalité ^, 21. 

Phéon. Gros fer de flèche, dentelé à l'intérieur 
M, lie rang, 3.3. Dans les armoiries françaises il se 
montre la pointe en haut, qui dans les armoiries an- 
i glaises est tournée en Iws. 

I Pièces» héraldiques. Ce sont des figures formées 
I au moven de lignes, comme le pal, la fasce, la bande, 
: la barre, la croix, le chevron, la bordure, l'orie, le 
1 franc-quartier, le canton, etc. 

[ Piété. Gouttes de sang qui coulent de* blessures 
d'un |)élican. 

Pi«nates. Aiguières de petite dimensiyn, ayant 
une anse sur le coté VI, 10e rang, 3. 

Pignon : .<e dit d'une espèce de muraille pira- 
midale formée de carreaux entassés les uns sur les 
autres. Dans l'exemple à la PI. IV, 37, la partie de 
gueules dans la moitié inférieure de lécu à la forme 
â'un pisnon. 

Picnonné: ce qui s'élève en forme de pignon I, 
il. i9. 

Pile. Long triangle occupant deux tiers du chef 
de l'écu et descendant en angle aigu versia pointe III, 
69. 1^1 pile, qui est le contraire de la pointe, peut 
être multipliée dans lécu et dans ce ras elle sul>it une 
diminution de largeur IV, i. 

Plaine. Champagne qui n'a que la moitié de la 
hauteur d'une Champagne ontinaire. 

Plein: se dit d un champ couvert^ d'un émail uni 
sans aucun meuble. Ce terme s'emploie également pour 
indiquer qu'une pièce héraldique est représt^ntée sous 
sa forme onlinaire, sans que ses tionls aient subi quel- 
que changement, .\insi une croix de la forme ordi- 
naire serait appelée croix pleine jKir rapport âd'aulre> 
croix dont les lignes seraient at cidentéc^. 

Pleines (.%rmes), v. .%rmes pleines. 

Plié: se «lit des ailes d'un oiseau qui ne sont pas 
ouvertes. 

Plié en rond : se dit d'un serpent qui fait cen-le 
et se mord la queue VI, 1er rang, î. 

Ployé, V. Chape. Chaperonné et Cbcvron. 

Plnmeté: se dit d'un dianip entièrement couvert 
de plumes l\ , 15. 



XXVIII 



Point 



Renversé 



Point du cher. C'est le centre de lu partie $U|)é- 
rieure dt- l't'cii, dite chef (I, 4, B.) 

Point d'honneur. La place immédiatement au- 
dessous du iwint du clief (I, t, F.) 

Pointe. Nom: 1" de la partie inférieure de l'écu; 
— i" d'un long triangle occupant deux tiers de la base 
de l'écu et montant en angle aigu jusqu'à proximité 
du chef (III, 70; IV, i.) La pointe, qui est le con- 
traire de la pile, i)eut être multipliée dans l'écu et dans 
<e cas elle diminue de largeur (iV, L) 

Pointe (En): se dit d'un objet posé au bas de 
l'écu, ou de plusieurs objets qui y sont rangés sur la 
même ligne. 

Pointe entée. Pointe peu élevée, qui, mouvante 
de la base de l'écu, pénètre entre les quartiers d'un 
écu écartelé. 

Points. Ainsi s'appellent les carreaux d'un échi- 
(|ueté ou d'un équipollé (H, 46, 48.) s 

Points éqnlpolies. C'est un écbiqueté au nombre 
de neuf points, dont cinq sont d'un émail et quatre 
d'un autre émail (II, 48.) 

Pommes de ifrenade, v. Arenades. 

Pommes de pin. Dans leur position ordinaire, 
les pommes de pin ont la queue en haut. 

Pommeté : se dit d'objets ayant des boules à leurs 
angles saillants (II, 7; VI, 13e rang, 7) et de cadres 
de miroirs garnis de petites boules (VI, 9e rang, 5.) 

Pont. Il est nécessaire d'indiquer le nombre des 
arches. 

Porc. II se distingue du sanglier par l'absence de 
défenses. 

Portillé : indique l'émail de la porte d'un édifice. 

Posé : se dit de la place que les figures occupent 
dans fécu. — Le lion posé est un lion arrêté sur ses 
quatre pattes. 

Pose en bande, en barre, en croix, en fasee, 
en sautoir, eu chevron : se dit de figures posées 
dans la direction qui est propre à ces pièces héraldiques. 



Potence. Meuble en forme deT, composé d'une tra- 
verse .soutenue d'un poteau (III, 42.) 

Potence : se dit de figures terminées en potence, 
munies de potences ou chargées de potences (II, 17, 
69 ; III, 33.) 

Pourpre. Email héraldique que l'on exprime en 
gravure par des lignes diagonales de senestre à dextre 
(I, 1, G.) Le pourpre, qui se met indifféremment sur 
métal ou sur couleur, n a été probablement dans l'ori- 
gine que l'or ou l'argent qui, terni par l'effet du temps, 
a pris une nuance tirant sur le rouge. 

Probosclde.*^. (Jn porte fréquemment en cimier 
(et quelquefois dans l'écu des armes) des cornes de boeuf 
ou de buffle dont le sommet a été coupé, en même 
temps que l'ouverture, produite par cette section, a été 
considérablement élargie, ce qui leur donne l'apparence 
de proboscides d'éléphant Pour cette raison nous 
avons conservé la désignation de proboscides dans la 
description des armoiries. Il est bien entendu, toute- 
fois, que ces prétendues proboscides ont la significa- 
tion réelle de cornes (VII, 19), ce qui ai)pert de l'étude 
des sceaux du moyen-àge, où l'on trouve ces cornes 
dans le cimier de familles qui portent actuellement des 
proboscides. — Quand on dit : -deux proboscides, d'or 
et de gueules," ou de deux autres émaux quelconques, 
cela signifie que la corne dextre est d'or et la senestre 
de gueules. — «Coupées alternativement d'or et de 
gueules," indique que la corne dextre est coupée d'or 
sur gueules, et la corne senestre de gueules sur or. — Les 
cornes étaient souvent ornées de plumes, de grelots 
etc., ou passées dans un anneau assez large, d'un émail 
qui différait de celui de la corne. Dans les desseins 
et peintures ces anneaux se présentent sous une 
forme plate, ce qui est la cause que dans les descrip- 
tions on parle de proboscides chargées d'une fasce. 

Prusse ( Aigle de), v. Aisie de Prusse. 

Puits. Maçonnerie généralement de forme circu- 
laire. 



Q 



<|Harterenllle. Fleur à quatre feuilles pointues, 
percée au milieu (VI, 4e rang, 9.) 

4iuartiers. Divisions de l'écu, produites par deux 
ou plusieurs traits qui 5e croisent (II, 30, 31, 32.) 

Qnintaine. Meuble qu'on voit dans un très-petit 
nombre d'armoiries. La quintaine consistait en un po- 



teau auquel était suspendu en écusson mobile qu'on 
frappait d'une perche ou d'une lance, ce qui le faisait 
tourner (VI, 13e rang, 9.) La famille de Carville de 
ISers, en Normandie, en porte trois dans son écu. 

4|uinterenllie. Fleur à cinq feuilles pointues, per- 
cée au milieu (II, 62; VI, 4e rang, 10.) 



R 



Rabat. Collerette de fhabit d'une figure d'homme. 

Rais. Ainsi s'appellent les pointes des étoiles, et les 
rayons de l'escarboucle. 

Ramé: indique l'émail du bois d'un cerf. 

Rampant. Terme pour indiquer fattitude érigée 
du lion et d'autres animaux. 

Ramure. C'est le bois de cerf entier, composé 
des deux cornes {VI, 3e rang, 3.) Une seule corne s ap- 
pelle demi-ramure. 

Ranchler. Nom ancien du fer de faux. 

Ranjsé en bande, en barre, eu croix, en 
fasce. en sautoir: se dit d'objets disposés dans la 
direction qui est propre à ces pièces. 

Rangé en chef, en pointe : se dit d'objets ran- 
gés côte à côte dans la partie supérieure ou dans la 
partie inférieure de l'écu. 

Ravissant: se dit du loup ou du renard empor- 
tant une i)roie. 

Reiiattements. Nom que l'on donne aux divisions 
régulières de fécu au moyen d'un nombre de traits. 
Elles s'appellent rebatteménts de ce que leurs émaux 
étant toujours opposés, ils semblent se rebattre les uns 
sur les autres. Tels sont le paie, le fascé, le bandé, 
le barré, le chevronné, le losange, le fuselé, l'échi- 
queté, etc. 

Rebrassé : se dit de l'émail des revers aux man- 
ches d'un babit. 

Recercelé. La croix est appelée ainsi lorsqu'elle 



est ancrée et que ses crochets se retournent sur eux- 
mêmes (III, 31.) — La queue des porcs est dite recer- 
celée, lorsqu'elle est nouée. 

Redurte. Branche d'arbre feuillée, nouée en dou- 
ble sautoir (VI, 4e rang, 4.) 

Refente. Espace entre les feuilles d'un trèfle, d'une 
tiercefeuille, quartefeuille ou quintefeuille, etc. 

Regardant : se dit des animaux qui regardent en 
arrière, ou qui tiennent les yeux fixés sur un objet tel 
qu'une étoile, comète etc. 

Rempli : se dit de pièces héraldiques, qui ont été 
vidées et puis remplies d'un autre émail que celui du 
champ (II, 14.) 

Renard. Il se distingue du loup par sa queue, 
qu'il porte pendante. 

Renchier. Cerf de la plus haute taille. Sa ra- 
mure aplatie et couchée en arrière est de beaucoup 
plus longue que le bois du cerf ordinaire, plus plate 
et plus large que celle du daim. 

Rencontre. Terme servant à qualifier les tètas 
d'animaux posées de front (à l'exception des têtes de 
léopard, auxquelles cette position est naturelle), (VL 
rencontre de boeuf, 2e rang, 7 ; rencontre de cerf, 3e 
rang, 1. 

Renversé: se dit des figures dont la partie, qui 
devrait se trouver en haut, est dirigée en bas (III, 7, 
8, 9. 10, 1 8.) Les étoiles et les molettes à cinq rais 
sont renversées lorsque deux des rais se trouvent en 



Repoleiicé 



haut. Pour l« croissants, dont les rornos sont diri- 
gées vers le bas de léru, on se sert du tenue rer»*'. 

Rei»*(eaeé: s<> dit d une pièce dont les extrémi- 
tés potencées fonuent encore i) elles-mènnes une po- 
tence III. (t. 

Ite»«rrelé: se dit de la croix accompainiée d'un 
trait parallèle :i chacune de ses branches. 

RéscAM. K.'^pèce de lllet étendu sur toute la sur- 
face de lécu, formé de lignes diagonales à dextre et 
h senestre, qui produisent des clairevoies en losange. 

Retrait : so dit des pals, bandes et barres, qui, 
sortant du chef ou de la pointe de Técu, .^arrêtent 
d^à à peu de distance de leur point de départ. On 
dit alors : retrait en chef, ou retrait en pointe (I. 47. 

Retr*nMé: se dit de l'émail du bord relevé d'un 
chapeau ou Itonnet. 

HIvIèreH. I.es rivières ont la couleur naturelle de 
l'eau et se présentent tantôt sous la forme d'une bande 
ondée, tantôt sous celle d'une fasce ondée \, 4. Quel- 
quefois elles occupent la position naturelle d'une eau, 
à ù pointe de l'écu, en direotion horizontale. Par con- 
séquent^ une indication précise est toujours néces.«aire. 

R(K>. Meuble fort antique en armoiries qui, par 
ignorance de sa signification, a été façonné des maniè- 
res les plus diverses. Il est probjible' qu'il représente 
une tour des échecs, d'où vient son nom français de 
roc d'échiquier. Sa forme est celle d une toiir, sauf 



Surchargé XXIX 

aue la partie supérieure est figurée comme la branche 
une croix ancrée VI. 8e rang, «. 

Romps. On ap|)elle rompu les chevrons, dont l'une 
ou l'autre jambe présente une solution de continuité 
111, 3. 

Rose. La rose héraldique est représentée sans tige 
et montre cinq feuilles II, 37; III, «, 9» ii, IV, 3, 
38, 42. On en trouve d'un plus grand on d'un moindre 
nombre de feuilles IV, 5. Elle est dite Mi/oaii/e lors- 
qu'il s'agit de l'émail du coeur, et barbée par rapport 
aux brins, d'ordinaire de sinople, qu'on voit entre le» 
feuilles. Quelquefois la rose héraldique est tipée et 
feuiilée. I.;i rose des jardins, soutenue d'une tige ave<- 
ou Sîins feuilles, s appelle rose naturelle. 

Ronant: se dit du paon qui fait la roue. Dans 
celte attitude, il est posé de front, avec la tète de profil. 

Roae. On trouve quatre sortes de roues dans les 
armoiries: 1° les roues ordinaires à quatre, cini. six 
ou huit ravons, quoique leur nombre soit chose in- 
différente 'VI, lie rang, ii: *" les roues d'engre- 
nage ou à dents ,VI, lie rang, 43 ; 3" les roues de 
moulin, munies de douze ou seize augettes destinées à 
élever l'eau VI, 13e rang, i-, l" les roues de Sainte- 
Catherine, instruments de torture dont la jante est mu- 
nie de rasoirs VI. Ile rang. il. 

Raste. Nom d'une loi^ange percée en rond. 



S 



Mable. Nom héraldique de la couleur noire, re- 
présentée en gravure par des traits horizontaux et ver- 
ticaux qui se croisent I, 1, E. 

Maff^e. Espèce d'aigle de mer, représentée de pro- 
fil avec ses ailes levées. 

Kaillant : se dit de quelques animaux comme des 
chèvres, des licornes, des béliers, dans l'attitude du saut. 

Maiat-Esprit (Le), représenté sous la forme d'une 
colombe, posée en pal, la tête en bas, les ailes éten- 
dues, se voit dans les armes de Forf/et de Barst. 

^aint-Mare, >. Lion de Naint<-Mare. 

^•alainandre. Anlm;il chimérique, toujours re- 
!rard;int, et tiituuré de flammes dont on ne fait men- 
tion que lorsque leur émail diffère de celui de l'ani- 
mal lui-même. Xjh salamandre, toujours posée de pro- 
fil, a le dos arrondi, le col long, la langue en pointe 
de dard et repose sur ses quatre pattes i^', 57. Les 
armes de Commersteyn, à .\msteraam, présentent une 
salamandre couchée sur le dos et tenant un baquet 
duquel s'élèvent des flammes V, 58. 

Mançlé: se dit du cheval ou de tout autre ani- 
mal qui a le corps entouré dune ceinture V, 16. 

Maacller. Cet animal est représenté de profil et 
passant. Ij tète s'appelle hure et le nez boutoir. On 
le dit défendu en parlant de ses défenses. 

^aamoBS. .\ux Pays-Bas les saumons tiennent 
dans les armoiries la place qui est occupée ailleurs 
par les bars. Ils sont plus gros que ces derniers 
V, ». 

Naaterelle. Elle est toujours de profil et passante. 

>*an(oir. aussi Croix de Bonryoïcneou Trolx 
de ^alnt-André. Pièce hénildique produite par la 
réunion de la bande et de la barre III, 46, 47, 48,50. 

Nantoir (Kn): se dit d objets rangés dans la di- 
rection qui est pnipre au sautoir IH, 3*. 

Maatoir (Passé en): se dit de deux pièces lon- 
gues, lune pf)séeen Itande et l'autre en Iwrre, brochan- 
tes l'une sur l'autre V, 31. 

Hcaié: se dit d'un champ ou d'une pièce chargée 
d'un nombre illimité de figures identiques, dont quel- 
ques-unes, représentées à demi, semblent partir des 
bords de I écu. ,\insi on a des champs ou pièces .<e- 
mées d'étoiles, de roses, de fleurs-de-li.*, de billettes etc. 

Neaié de France: se dit quelquefois d'un écu ou 
d'une pièce semée de fleurs-de-lis d or. On peut dire 
tout aussi bien -seoié de fleurs-de-lis d'or" 

Meaestre. Terme pour indiquer le côté gauche qui, 
pour ce qui regarde les armoiries, se trouve à la droite 
du spectateur. 

Menestré. Ce terme s'applique en premier lieu 
aux figures qui en ont une ou plusieurs autres à leur 
côté senestre. Ensuite c'est le nom d'une section hé- 
raldique qui produit un pal, réuni au côté senestre de 
lécn I.ol 



Keaestrorbère. Nom du bras, qui se dirige du 
côté senestre de l'écu vers dextre V,6. Il montre tou- 
jours le coude-, autrement ce serait un avant-bras. 

Mena (Dans le) de la bande, de la barre, 
da rherron, de la fasse ou da pal : se dit de 
pièces longues qui, posées sur une Ijande. une Itarre. 
un chevron, un pal on une fasce, en suivent la direc- 
tion 1, 60. 

Méraphing. .\nges représentés sous la formed'ane 
tète d'enfant avec six ailes. 

Serpenta. On trouve en armoiries des serpents 
dans des attitudes diverses. I^ couleuvre est d'or- 
dinaire posée en pal et ondoyante fVI, le rang, 2 ; la 
bisse est un serpent qui fait plusieurs noeuds (3 ; d'au- 
tres serpents sont arrondis ou pHés en rond et .«e 
mordent la queue Ji ; quelques-unes se tortillent au- 
tour du fût d'une colonne (5^. Pour les serpents ailés 
V. Anipbiptere. 

Minople. Nom héraldique de la couleur verte, re- 
présentée en gravure par des lignes diagonales tirées 
de dextre à senestre I, 1. F. 

Sirène. Créature imaginaire ayant la tète, le sein, 
les bras et le corps d'une jeune fille, et se terminant 
en queue de poisson. D'ordinaire elle se peigne les 
cheveux de la main dextre et tient un miroir de la 
main senestre (V, 43 v. nélasine. On trouve des 
sirènes à deux queues, qui tiennent communément de 
chaque main une de leurs queues V, 44.; 

Soc de charme. Cet instrument aratoire -*e pose 
de face \l, lie rang. 11 ou de profil Vf, lie rang. 
12. De face, il res.*èmble au fer d'une bêche-, de pro- 
fil, il a la forme d'un coutelas. 

Soleil. Cet astre est repré--^nté comme un visage 
humain entouré de douze ou seize rayons, dont la moitié 
droits et l'autre moitié ondoyant-salternativement V, 1. 

Soleil (Ombre de). Nom que quelques béral- 
distes donnent au soleil lorsqu'il est de couleur, au 
lieu d'être d'or ou d'argent 

Sommé: se dit d'une pièce qui en supporte quel- 
que autre. 

Sonteno : .«e dit de la pièce qui est .supportée par 
une autre pièce. — Lorsqu'un chef est séparé du 
champ par une divise, ledit chef est soutenu de cette 
divise II, 19. 

Sphinx. Etre fabuleux qui a la tète et le sein 
d'une jeune fille, les grilTes d'un lion, le corps d'un 
chien et la queue d'un dragon. Il est toujours couché, 
la tète posée de front V, 64., 

staacae. .\insi s'appelle la tige d'une ancre. 

Snrcharcé: se dit d'un meuble qui. posé lui- 
même sur une autre pièce, est chargé de quelque ob- 
jet. On trouve par ex. des aigles chargées sur leur 
estomac d'un écusson qoi est chargé lui-même de 
quelque pièce. 



XXX 



Surmonté 



Tronçonné 



Muriiionté : $o dit d un meuble au-dessus duquel 
se trouve un autre nieul)le (III, li.) 
Nnrtoat. Mur le tout, Mur le tout du tout. 

Le surtout est un écus.«on posé sur le point d'inter- 



section d'un écu éCcTrtelé. On le dit posé sur le tout. 
Sur If tout du tout indique que eet écusson est chargé 
lui-même d'un écusson plus petit. 



T 



TaF ou Tau, v. Béquille de Maint- Autolne. 
Taillé. Partition de lécu au moyen d'une ligne 
diagonale, tirée de senestre à dextre (i, 30, 49.) 

Taré. Synonyme du mot posé ou placé, lorsqu'il 
s'agit d'un casqué ; par ex. tare de front, taré de pro- 
fil, taré de trois quarts. 
Tau, V. Taf. 

Taureau. Il porte la queue leiée au-dessus du 
dos. Lorsqu'il est rampant, on le dit furieux. 

Tenants. Figures humaines qui tiennent l'écu des 
armes. Lorsque l'écu est tenu par une figure humaine 
et un animal, on les nomme ensemble tenants (v. 
Supports.) 

Terrasse. Nom du sol qui, en général, se trouve 
à la pointe de l'écu (III, 65 ; V, 16.) Lorsque la fer- 
rasse semble détachée et ne s'élève pas immédiate- 
ment de la base de l'écu, mais qu'il y a un espace 
vide, on dit terrasse isolée. 

Terrassé: se dit d'un arbre ou d'une plante posée 
sur une terrasse. 

Tertre. Petite terrasse, peu large et quelque peu 
élevée, moins élevée cependant qu'une colline. Dans les 
armoiries allemandes, autrichiennes, suisses, Italiennes 
on donne au tertre, presque sans exception, trois cou- 
peaux arrondis, d'un contour fortement accusé (VI, 
Se rang, 16.) 

Tête d'Ardus: représenté sous la forme d'une tète 
d'homme couverte d'yeux humains et posée de front. 
Ce meuble se trouve dans les armes de Santeuil, en 
Ile-de-France. 

TètedeGérion. Tète humaine monstrueuse, com- 
posée de trois visages, le premier posé de face et les 
deux autres regardant vers dextre et vers senestre. On 
en trouve un exemple dans les armes de la famille 
milanaise de Jrivulzi. 

Tête de Janus. Tète humaine composée de deux 
visages, dont l'un regarde vers dextre et l'autre vers 
senestre. La famille ion Jan, en Wurtemberg, porte 
ce meuble dans ses armoiries. 

Tètes de léopard et Têtes de ilon. Sous ces 
deux dénominations on comprend des tètes de lion, 
mais on appelle exclusivement têtes de lion celles qui 
sont vues de profil, et têtes de léopard celles qu'on 
voit de face (II, 54.) 

Tète de .>léduse. Tète de femme posée de face, 
les cheveux remplacés par des serpents tortillants. 

Tète de .>lidas. Tète d'homme ayant des oreil- 
les d'âne, portée par la famille de Herd'a, en Saxe. 

Tètes de .More. Ce sont des tètes de nègre, tou- 
jours posées de profil. La couleur noire leur est tel- 
lement propre, qu'il n'est pas nécessaire de l'exprimer 
(II. 56.) 

Tiercé. Divisé en trois parties égales au moven 
de lignes droites. De cette manière on obtient le tiercé en 
bande (11,22-, en barre, en chevron (III, 15 , en écusson, en 
fasce (II, 2), en pairie (III, 55), en pairie renversé (III, 
57) et en pal (I, 50.) Les armes de Blanc d'Hauterive 
sont tiercées en écusson, ce qui veut dire que l'écu a 
l'apparence de trois écussons de grandeur dilférente 
couchés l'un sur l'autre. 

Tiercefeailies. Fleurs à trois feuilles pointues 
(VI, 4e rang, 8.) 

Tierces, Fasces très-rétrécies, toujours employées 
au nombre de trois. La position horizontale leur" est 
propre ; toute autre position doit être Indiquée (II, 11.) 

Tige : se dit de l'émail de la tige des plantes et 
des fleurs. 

Tigre. Les tigres sont très-rares en armoiries et 
servent communément de supports. On les représente 
sous leur couleur naturelle. 

Tigre liéraldique. Cet animal chimérique qui 
ne se trouve que dans des armoiries anglaises est 
toujours passant. Il a la tète d'un crocodile et le corps 



d'un lion, la queue relevée sur le dos. En outre, il 
se distingue par deux touffes de poils des deux cotés 
du cou V, 55.) 

Timbre. Nom collectif de tout ce qui se place au- 
dessus de l'écu : casque, cimier, lambrequins. L'écu, 
ainsi orné, est dit timbré. 

Tire. Nom d'un rang de points dans l'échiqueté. A 
la PI. II le n" 56 est de huit tires, le n" 47 de cinq 
tires. 

Toison. Dépouille d'agneau ou de mouton (VI, 
lie rang, 3.) — Le collier de la Toison d'Or est die la 
dernière rareté en armoiries, mais assez souvent on v 
rencontre une des parties intégrantes du collier, sa- 
voir le fusil (VI, lie rang. 4.) 

Tortii. Nom du bourlet qui entoure les tètes de 
More, qui alors sont tortillées. Quelquefois c'est un 
simple ruban; d'autres fois on voit deux rubans en- 
roulés d'émaux différents. Le tortii, de forme circu- 
laire, se trouve dans les armes des Jocelyn comtes de 
Roden, en Irlande (VII, 9e rang, 1.) 

Tour, Sa forme ordinaire est celle d'un édifice 
rond; mais on trouve des tours carrées et autres. 
On dit ajouré des fenêtres et ouvert de la porte. La 
tour est toujours crénelée ; s'il en était autrement, il 
faudrait l'indiquer (VI, 6e rang, 1—5, 11 ; 7e rang, 2.) 
Tourné, v. froissant. 

Tourteaux. Petits disques de couleur dans un 
champ de métal. Dans les armoiries allemandes ils ont 
presque toujours l'apparence de boules II, 37; IV, 25.1 
Tourteaux-l>esan(s. Petits disques composés d'un 
métal et d'une couleur, et toujours posés dans un champ 
de métal (IV, 26. (v. Itesants-tourteanx. 

Trabe. Nom de la traverse d'une ancre, et de la 
hampe à laquelle un drapeau est attaché. 
Trait. S\nonvme de Tire. 
Tranché. Partition de l'écu, au moyen d'une ligne 
diagonale, tirée de dextre h senestre (I, 27.) 

Transies. Les burèles prennent ce nom quand elles 
sont en nombre impair. 

Trècbeur. Orle rétréci, ordinairement douhie, et 
fleuronné, c'est-à-dire orné de fleurs-de-lis qui sont al- 
ternativement debout et renversées (II, 59. i 

Trèfle. Feuille à trois parties arrondies, munie 
d'une tige. Lorsque le trèfle est privé de cette tige, il 
faut l'indiquer VI, 4e rang, 7.) 

Treflé: se dit des objets dont les extrémités ont la 
forme d'un trèfle et des demi-cercles sur les ailes des 
aigles de Brandebourg et de Prusse qui se terminent 
en trèfle (VI, 3e rang, 8; 5e rang, 12. 

Treillis. C'est un fretté alésé, cloué dans les in- 
tersections, meuble extrêmement rare dans les ar- 
moiries. 

Treiiiissé. On entend sous cette dé.<ignation un 
fretté de plus de six pièces, qui, vu leur plus grand 
nombre, sont très-rétrécies. 

Triangle. Meuble qui représente un triangle équi- 
latéral et qui est communément posé sur sa base (VI, 
8e rang, 18. S'il en était autrement, ou le nomme- 
rait versé. Dans beaucoup de cas le triangle est vidé 
et on voit le champ à travers VI, 8e rang, 19.) 

Triangle. Rebattement qui est le produit d'une 
combinaison de lignes horizontales et de diagonales 
dans les deux sens, de laquelle résulte une série de 
triangles qui couvre l'écu entier I, 34, 35. 

Trompes. Quelques familles portent en cimier 
deux trompes où" clairons. On peut supposer que ces 
objets n'étaient pas originairement des trompes, mais 
simplement des étuis ou tuyaux destinés à y placer un 
panache de plumes. 

Tronçonné: se dit des pièces et animaux qui sem- 
blent brisés en plusieurs morceaux, sans que pour cela 
leur forme générale soit altérée. 



Un 



Yeux 



XXXI 



XJ 



lu (De I') à l'antre: S4> dit do fl|;ures identi- 
ques posées dans les dilTérentes parties d'un écu di- 
\isé par deslicnes de partition, et alternant les émaux 
(III. $9, «î». 

I B (De I') en l'autre: se dit de (isiires posées 



sur les liantes de partition et alternant les émaux (I. 
49; II, ««; III, 11; IV. 35. 

In (L*) Hnr l'antre: se dit d'animaux ou d'oii|eUi 
inanimés posés l'un au-dessus de l'autre V, U.) 



V 



%'aehe. Elle se nn-onnait à ses mamelles, et à 
sa queue étendue le long de son flanc. 

Vair. l ne des fourrures employées en armoiries, 
i'omposà' de quatre rangs de pièces en forme de clo- 
chettes, alternativement d'argent et d'azur I, 1, I.} Ces 
clochettes, appelées pièces de rair, seules ou en nom- 
bre, se trouvent séparément dans quelques armoiries 
comme meubles. 

Vair antique. Forme la plus ancienne du vair. 
qui ressemblait aux pièces d'un enté I. 8. Plus tard, 
ces pièces, tranchées sur les flancs et terminées en 
sommet aigu, se transformèrent dans le vair actuel. 

Vair onde. Lorsque dans le deuxième rang du 
vair les pièces d'azur sont renversées et touchent les 
pièces d'azur du premier rang, il en resuite une série 
ae pièces d'azur qui s'élèvent et s'abaissent en forme 
d'une onde. Ceci s'applique également aux troisième 
et quatrième rangs, et ainsi de suite I, 1, L. 

* air en pal. Le vair reçoit ce nom lorsque les 
pièces du même émail si>nl rangées en pal l'une sur 
l'autre s entretou» haiilf> I, l, M. 

Vairé: seniplole lursiue le vair est composé d'au- 
tres émaux que d'argent et d'azur. 

Vaisîiean. Ce terme s'applique à un vaisseau à 
trois mâts, muni de .-ies voiles. 

% annets. Coquilles dont on voit l'intérieur. 

Veritette. Nom du pal ré<luit à la moitié de sa 
largeur. 

versé. Synonyme de renversé, emplové principa- 
lement du croissant dont les cornes se dirigent vers la 
base de lécu. 

Vertenelle, v. Bris d'faais. 

%étn. Nom de certaine division de l'écu, par la- 
quelle les quatre* angles de l'écu sont coupés par des 
lignes diagonales, de telle manière que le champ se 
présente sous la forme d'une grande losange qui tou- 
che les quatre bords de l'écu l\', 5. En arrondissant 
les angles de cette losange ou obtient le vilu en ovale 
{l\, «.) 

%idé: se dit de pièces héraldiques dont on a en- 
levé l'intérieur, de telle manière qu'il n'en reste que de 
minces bords et que l'on voit le champ de l'écu au 
travers (VI, 8e rang, 19 ; lie rang, i6.! 

Viyilanee, v. dàrne. 

Vlleaé: se dit d'un animal qui a la marque du 
.sexe d'un autre émail que le corps. 

Ville. On comprend sous ce nom un assemblage 
de maisons, de clochers etc., dont il faut faire, dans 
chaque cas, une description aussi exacte que possible. 

Vire». .V^nneaux concentriques, posés l'un dans 
l'autre, communément au nombre de trois (VI, 8e 
rang, 5. 

%lrolé: se dit de l'émail des boucles et anneaux 
des cors et huchets. 



% Ivre. Lignes ou pièces à grands angles rentrants 
et saillants (I, 1«; II, 5, «, 55., 

Voile. Ce meuble, rare en armoiries et qui repré- 
sente une voile de navire, est d'ordinaire gonflée, et 
attachée à une antenne po.sée en fasce. 

iol. Deux ailes d'oiseau réunies dont les bouts se 
dirigent vers le chef de l'écu, ce qui est la position 
ordinaire, s'appellent un vol (VI, 3e rang, 5 : lorsque 
ces Iwuts sont tournés vers la pointe, le vol est fl6oi.ç.s*- 
VI, 3e rang, 6. Une .<eule aile s appelle d<*mi-ro/ VI. 
3e rang, 7 ; son dossier se trouve à dextre et son bout 
est dirigé vers le chef, ce qui est la position ordinaire 
d'un demi-col, qui du reste peut être abaissé comnif 
le vol entier. Lorsque le dossier est tourné à senestre, 
le demi- vol est contourné. Deux demi-vols qui se tour- 
nent le dossier, sont dits adossés VI, 3e rang, 9.. No- 
tre planche VII offre deux exemples remarquables d'un 
vol fig. 17) et d'un demi-vol ifig. i3. Voir l'explica- 
tion de la PI. VII. — Le vol reçoit le nom de col a 
Tantique lorsqu'une des ailes couvre l'autre en partie; 
si. dans cette positiim les dossiers sont tournés à se- 
nestre, c'est un roi contourné. — Le rol-bannerel (VI, 
3e rang, 10 , qui ne se voit que dans les cimiers, a la 
forme de deux queues de paon non-déployées ; il a 
re<"u .*on nom à cause de sa ressemblance avec la ban- 
nière carrée des chevaliers-bannerels; mais pour le 
reste il n'existe aucun rapport entre ledit vol et lo 
chevaliers précités. Le vol-t)anneret était une fttrmt- 
antique, que l'on a conservé dans le cimier de quelque» 
armoiries, et que l'on a remplacé par la forme actuelle 
dans la plupart des autres armoiries. — Lorsqu'on dit : 
•un vol, d azur et d'argent," cela signifie que l'aile 
dextre est d'azur et la senestre d'argent. — «Ln toI 
coupé alternativement d'azur et d'argent " indique qu»- 
l'aile dextre est coupée d'azur sur argent et la sene?- 
Ire d'argent sur azur V. Ouvert, 3" . 
Vol de l'aittle de Rrandebonrjc. C'est un 
\ vol de gueules, chaque aile chargée d'un demi-cercle 
I treOé dor s VI, 3e rang, s.' 

I Y ol de l'aijjcle de Prusse. Vol de sablt, cba- 
I que aHe chargée d'un demi-cercle treflé d'or (VI, 3e 
1 rang, 8. 

I %olet. Petit manteau qui entoure quelquefois le 
' ca.sque en remplacement des lambrequins. 
1 Voûté: se dit d'une fasce ou tiande courbée ver^ 
; le chef de l'écu il, 51, 65, 67.; On trouve quelque:- 
! armoiries qui présentent un chef voùlé, c'est-à-dire 
1 que la ligne qui sépare le champ du chef est voûtée 
! il, 37. (V. Affaissé. Le voûté n'est pas un carartere 
t essentiel des pièces héraldiques citées, mais provient 
de la représentation d'armoiries en sculpture sur de- 
surfaces convexes. Dans ce cas, les fas<es ou I)andc». 
I obsenèes d'un point de vue en bas, devaient présen- 
ter une apparence voûtée. 



Veux. l>es yeux parai.s.sent d'ordinaire fixes (V, 
10. Lorsqu'ils .sont de profil, il faut l'exprimer (V, 11.) 
Les yeux d'animaux, qui sont de la dernière rareté en 
armoiries, doivent être désignés .spécialement. On 



trouve un exemple de ce genre dans les armoires de 
la famille de Finkenaugen en Courlande, qui porte des 
yeux de pinson, armes parlantes. 



EXPLICATION DES PLANCHES 



Planctie 1 



28. 



2«. 



Tableau du système de hachures pour indiquer les 
émaux et fourrures : — A, or,- — B, argent; — 
C, gueules; — D, azur; — E, sahk; — F, sim- 
ple; — G, pourpre; — H, hermine ; — I, vair; 

— K, contre-tair; — L. vair onde; — M, vair 
en pal. 

Méthode pour indiquer les diverses places sur 
l'écu : — A, centre, ab'im e ou coeur; — B, point 
du chef; — C, pointe de Fécu; — D, canton dex- 
tre du chef; — E, canton senestre du chef; — 
F, point d'honneur; — G, nombril de l'écu; — 

— H, canton dextre de la pointe; — I, canton 
senestre de la pointe; — K, flanc dextrc; — L, 
flanc senestre. 

Onde. 

Engrèlé. 

Echancré. 

Mortaise. 

Cannelé. 

Enté. 

Nébulé, ou nuage. 

Dentelé. 

Denché. 

^'ivré. 

Crénelé. 

Bastille. 

Brétessé 

Brétessé et contre-brétessé. 

Tranché crénelé ou bastille. 

Taillé crénelé ou bastille. 

Tranché crénelé ou bastille à plomb. 

Taillé crénelé ou bastille à plomb. 

Pignonné. 

de Talarn — Forez. Parti d'or et d'azur; à 
une cotice de gueules, brochante sur le tout. 

C'respy le Prince — Ile-de-France. Coupé: 
au 1 d'azur à une épée d'or, posée en pal, la 
pointe en haut; au 2 de gueules à une Foi de 
carnation, parée d'argent, mouvante des flancs 
de l'écu. 

von Uontheim — Province rhénane. Coupé 
d'azur sur or; l'azur chargé d'un lévrier courant 
d'argent, colleté et bouclé de gueules. 

van Ijnttekenhays — Paysd'Ufrecht. Coupc- 
enclavé de trois pièces de .sable sur argent. 

Barker denrimMon-Hall — .9u//°o//>. Coupé- 
nébulé de sinople sur sable ; à trois martinets 
d'or, 2 sur le sinople et-1 sur le sable; au can- 
ton d'hermine. 

Onérin de Tonrnel — Languedoc. Tranché 
d'argent sur gueules. 

von ^iclieldorfer — Ville de Nlirdlingen (Ba- 
vière). Tranché-enclave à plomb de deux piè- 
ces, d'argent sur gueules. 

von ^eibnltstorr— Bavière. Tranché-pignonné 
d'argent sur gueules, les gueules à trois degrés. 

von I^Awel — Bavière. Taillé d'or sur argent. 

von Kollickon —.Suisse. D'argent à une barre 
de gueules, et une émanchure dextre d'azur, 
chargée d'une étoile d'or. 

von Kotidorfr — Ville de Schivdhisch-Hall 
{Jf'urtemherg). Losange d'argent et de gu.; fi 
une enchaussure senestre de gueules. 

von !%!ederliaa8 — Allemagne. Barré d'argent 
et de gueules, de quatre pièces; à une éman- 



chure senestre de sinople et une enchaussure 
dextre du même émail. 
3i. CariHSon — Suède. Triangle d'azur et d'or, au 
moyen de deux traits horizontaux, de trois traits 
diagonaux de dextre à senestre, et de trois au- 
tres traits diagonaux de senestre à dextre. 

35. von TSInz — Allemagne. Triangle de sa. et 

d'argent, au moyen de deux traits verticaux, de 
deux traits horizontaux, et de cinq traits diago- 
naux de dextre à senestre. (On pourrait blason- 
ner: Echiqueté de neuf points, chaque point tran- 
ché de sable sur argent.) 

36. de Caalainconrt — Picardie. De sable, au 

chef d'or. 

37. von Dieniieiin — Palatinal. De gueules au 

lion d'argent, couronné d'or; au chef voûté du 
second éinail. 

38. Lantf von ■.•anxenan — Allemagne. Losange 

en bande, d'argent et de gueules, au moyen de 
troits traits diagonaux de dextre à senestre, et 
de troits traits verticaux ; au chef senestre d or. 

39. Mlltiowsky — Silésie. De gueules au pal 

d'argent. 

40. van El»«lande — Flandre. D'argent au pal de 

.<able, chargé de quatre bandes dor et accosté 
de quatre trèfles de sinople. 
îL von îBIrn — Allemagne. De gueules au pal 
d'argent déjoint sur le milieu, la moitié supé- 
rieure à dextre et la moitié inférieure à senes- 
tre, les angles s'entretouchant. 

42. i%°firnberKer — Nuremberg. Paie de quatre 

pièces : de sable, d'or, de gueules et d'argent; au 
bouc rampant de sable, brochant sur le tout. 

43. Stalpert van der H' le le — Hollande. De 

gueules à trois pals de vair; au chef d'or, chargé 
d'un sautoir alésé d'azur. 

'li. TrivniKio — Milan. Paie d'or et de sinople, de 
six pièces. 

4"). van Kretsriunar — Hollande. Paie contre- 
palé de gueules et d'argent, de trois pièces. Je 
deuxième compartiment chargé d'une étoile d'or. 

4t!. de Revest — France. Paie confre-palé d'ar- 
gent et d'azur, de huit pièces. 

'.7. van Eyek — Brabant, Pays d'L'frecht. Pays de 
Clèves. D'argent à trois pals de sable, retraits 
en chef. 

48. de Briey — Lorraine. D'or à trois palsalé.»és 

de gueules, le pied aiguisé. 

49. Barck — Suéde. Taillé d'azur sur or; au pal 

de l'un en l'autre. 

50. von Heldritt — Saxe, Prusse. Tiercé en pal : 

de gueules, d'argent et d'azur. 

51. von Amira — Bavière. D'azur, adextré de gueu- 

les ; l'azur chargé d'une gerbe d'argent, accostée 
de deux épées d'or, posées en chevron et tou- 
chant la gerbe. 

52. de Thonierot — Lorraine. D'azur, senestre 

d'or; l'azur chargé de deux cantons dextres d'ar- 
gent, l'un en chef et l'autre en pointe. 

53. Toscfi van Avesaef — Hollande. D'or à la 

fasce de gueules, accompagnée en chef d'un lion 
naissant de sable, armé et lampassé de gueules, 
couronné d'or, mouvant de la fasce. 

54. Balbi-PoHo — Italie. De gueules à la fasce 

voûtée partie d'or et d'azur. 



'I I 



A i; 


( ni-. I- 


( . Il ! 


!■■; I. n: 






W 

! U^A i 


i" V V <; ; , , 








^ 






_n_n_n_n_rL 






-/ 









rsssyy. 



^-^ 



Joi'Wtrr.iiY: Les^*2Xir. dd 



PI.II. 




iJ(^ ' ^enning li L eeunardsn del . 



lithy d Itfai/er Groningue 



Explication des Planches 



XXXIII 



SS. ▼•■ CobanHen — Provinct rhénane. De gaea- U. 
les au crampon d'or; à la tisce aflUssée d'ar- 
(renl. brochaiile sur le tout. 

-'• ^t^rke — fyestphalie. D'or à la fasce entée 65. 
(le L'iieules sur argent. 
MIrabel — Languedoc, Dauphiné. Ecartelé d'or 
tt de uueule?; a une divise d'hermine en chef, 
liriM-hanle sur les deux premiers quartiers. 64. 

^ van Pallandt — Gufltfre, Hollande. Fascé de 

- : Me et (l'or, de six pièces. 67. 

\<>ii K^felniberc zaïii IVeyr — Autriche. 
1 a>cé de quatre pièces: de gueules, d'azur, d'ar- 
gent et d'or ; au lion d'or, brochant sur le tout 
> Daar — Ville d'L'Im {Bavière). Fascé d'or et 
de gueules, de quatre pièces; à une rivière on- 
dée, au naturel, posée en bande, chargée de trois 
poissons d'argent, posés dans le sens de la bande. 69. 

61. TAB Westerholt — Gueldre. Fa.scé contre- 

fascé de sable et d'argent, de trois pièces. 70. 

H. de TressBT — Bretagne. D'argent à la fasce 
nouée de gueules, chargée de trois besants d'or. 

63. de la Boesiiiière — Bretagne. D'argent à deux 
fasces doublement nouées de gueules 



Benoit de Maint-Port — Flandre. D'argent 
à la fasce de sable, doublement coticée de 
gueules. 

van Fel«en baser — Sase. Ctmrlande. De 
gueules à trois tucM TOtttéiK d'argent, cha- 
cune échancrée d'une MVle pièce au bord in- 
férieur. 

Tan Hamelaer — P. dUtreeht. De gueules 
à deux fasces créndées d'argent 

YOB Wineck — Bavière. De gueules à la fasce 
crénelée d'argent, le bord inférieur voûté. 

van Kiasehot — Zèlande, Hollande. D'or k la 
fasce brétessée et contre-brélessée de sable, ac- 
compagnée de trois al>eilles volantes au naturel; 
au canton de sinople, chargé d'un faucon esso- 
rant d'argent, l)ecqué et membre d'or. 

van .%rkel — Hollande. D'argent k deux fks- 
ces brétessées et contre-brétessées de gueules. 

Boeykens— F/andrc. De gueules au pal engrëlé 
d'or, retrait en chef, soutenu d'une fasce en- 
grèlée du même; le tout accompagné de trois 
fleurs-de-lis d'argent, dont deux accostant le 
pal et la troisième en pointe. 



Planche 2 



1. Hardell — Londres. De sinople à la fasce fleu- 23. 

ronnée et contre-fleuronnée d or 
î Franchi — Venise. Tiercé en fasce: de sinople, U. 

d'argent et de gueules. 

3. de Jonse — Zélande. D'or à la fasce ondée îô. 

d'azur. 

4. van Hardenbroek — P. SUtrecht, Hollande. *6. 

Fascé-onde d'or et de gueules, de huit pièces. 

5. van Fereest — Hollande. D'argent à la fasce 

vivrée de gueules. 

6. Ilabdank^ — Pologne. De gueules à la fasce 

Tivrée alésée d'argent, en forme de W 

7. vas Wlnesen — Utrecht. D'or à la fasce eo- 28. 

grêlée à longues pointes, chaque pointe pomme- 
tée, le tout de sable. 

8. vaa Welderen — Gueldre, Frise. De sable à 29. 

la fasce entée d'arg. 

9. Blonnt — Worcestershire. Fascé-néhulé d'or 30. 

et de sable, de six pièces. 
10. van l'tenbove — Utrecht. D'argent à trois ju- 31. 

nielle^ de gueules. 
11 de Bndes de» Portes — Languedoc. D'azur 32. 

à une tierce d'or, posée en t)ande. 

12. von Blank — Bavière. De sable à la bande 33 

dareent, chargée de trois fleurs-de-li? du champ, 
posées chacune en barre. 31. 

13. van der Maesen de ^ombrelT — Limbourg. 

De gueules à la bande Vor, divisée en cinq 35. 
compartiments, au moven de traits de sable, cha- 
que compartiment chargé de deux merlettes ac- 
costées de sable, 
li. Mendoxa — CastUle. De sinople à une bande 

d'argent remplie de gueules, déjointe sur le mi- 36. 
lieu, la moitié supérieure haussée, la moitié in- 
férieure iihaissée, les angles s entretouchant. 

15. Bowyer de Denbam — Buckinghamshire. D'or 

à la bande de vair, coticée de sable. 37. 

16. Damer comte de Dorebester — Dorsetshire. 

Fa.*cé-enté d'arpent et de gueules de six pièces ; 
à la bande engrèlée d'azur, brochante sur le tout. 

17. de $ianrerre — Berry. D azur à la bande d'ar- 

gent, côtoyée de deux doubles cotices potencées 
et contre-potencées à l'intérieur d'or. 

18. van Dedera — Gueldre. De gueules à trois 38. 

bandes, chacune losangée d'azur et d'argent au 
moyen d'un trait diagonal et d'autres traits 
verticaux. 

19. Joaveael des i'rsins — Champagne, Langue- 

doc. Bandé d'argent et de gueules, de six piè- 
ces; au chef d argent, chargé dune rose de 39. 
gueules et soutenu dune divise d'or. 

20. von Korbier — 5^j/n>. Bandé d'or et de gueu- 49. 

les de six pièces, parti de l'un en l'autre. 

21. von Bappin — Autriche. Bandé degu. etd'ar- 41. 

gent, de six pièces, toutes les pièces de gueules 
engrèlées. 
ii. Aiilel — Italie. Tiercé en bande: d'or, de gueu- 
les et d'argent. 44. 



Verbrii8«e — 'Ville de Breda. D'or au cran- 
celin de sinople, posé en bande. 

van Aeswya — Gueldre. D'argent à cinq co- 
tices de gueules. 

ByroB — Derbyshire. D'ai^ent à trois cotices 
de gueules, haussées dans l'ecu. 

de *^arzan — France. D'argent à deux bâtons 
nébulés, posés en bandes, le premier de gueules 
et le second d'azur. 

Gevacrts — Hollande. De gueules à la bande 
ondé<» d'or, accompagnée de six billettes du même, 
rangées en orle. 

von DobsebfitK — Silésie. De gueules à la 
bande ondée alésée d'argent, sommée en haut 
d une croisette d'or. 

Loreyn — Ville de Harlem. D'or à la barre 
d'azur, chargée de trois étoiles du champ. 

von Purbenstein — Tirol. Ecartelé: de gueu- 
les, d'argent, d'or et de sable. 

Bromiey — Sottinghaiiuhire. Ecartelé de gueu- 
les et d'or, la ligne du coupé denchée. 

Bromiey lord Montfort — Surrey. Ecartelé 
de gueules et d'or, la ligne du parti mortaisée. 

von Taie — Brunswick. Ecartelé en équerre 
de gueules et d'argent. 

von Hartzbeim — Westphalie. Ecartelé en 
sautoir de gueules et d'or. 

de van der Neboeren — Hollande. D'argent 
à deux fleurs-de-Iis au pied coupé d'azur, lune 
posée au second quartier et l'autre en pointe ; 
au franc-quartier de gueules, chargé d'un lion 
dargent. 

von Orzon — Autriche. D'argent à deux can- 
tons de sable en chef, 1 à dextre et 1 à senestre, 
et une pointe abaissée du second émail, mouvant 
de la base de l'écu. 

Holoeati — Milan. D'argent à un écussond'or, 
chanré d'une aigle éployée de sable, surmontée 
dune couronne d'or; ledit écusson brochant sur 
une losange de gueules et accompagné de six 
tourteaux du même émail. 2 en chef, 2 en pointe 
et 1 à chaque flanc ; à quatre cantons arrondis 
d'azur, dans les angles de l'écu. 

von J&4{ernreath — Allemagne. De gueules 
senestre d'argent réuni avec une Champagne du 
même. (Dans l'origine c'était un simple franc- 
quartier de gueules en champ d'argent. Par 
1 ignorance des dessinateurs, ce franc -quartier a 
été démesurément grossi.) 

de ^eyssel d'AIx — Satoie. Gironné d'azur 
et d'or, de huit pièces. 

von .tldeabarx — Allemagne. Gironné de sa- 
ble et d argent de huit pièces gironnantes 

Baudier — Bruxelles. Gironné d'argent et de 
gueules de dix pièces, chaque giron d'argent chargé 
de six mouchetures d'hermine de sable, 3, 2 et 1. 
les' pieds dirigés vers le centre de lécu. 

da Claseaa — Ltmoutin. D'argent au giron 

c 



XXXIV 



Explication des Planches 



43. 



ii. 



45. 



48. 
49. 



52. 
53. 



55. 



56. 



57. 



58 



de gueules, mouvant du flanc dextre, en chef. 

de .Tiauciron — Dauphiné. Mal-gironné d'ar- 
gent et de sable de ?ix pièces, au moyen d'un 
parti et d'un écartelé en sautoir. 

von Rockhansen — Saxe, Prusse. Mal-gl- 
ronné de six pièces gironnantes de gueules ef 
d'argent. 

von Kaisersstnl — Autriche. Huit pointes al- 
ternativement d'argent et de gueules, mouvan- 
tes du chef, du flanc dextre et de la pointe, et 
aboutissantes dans le milieu du flanc senestre. 

f eranneman — Flandre. Echiqueté d'or et de 
gueules. 

d\4iixv — Hainaut. Echiqueté d'or et de gueu- 
les de cinq tires, chacune de cinq points, chaque 
point d'or taillé à facettes. 

van den Uecke — Bruxelles. Cinq points d'or 
équipollés <"i quatre de sable. 

Hobberdiorne — Lincolnshire. De sable ùune 
niàcle d'argent, enclose dans un double trècheur 
fleuronné et contre-fleuronné du même. 

Niiring — Suffolk. D'azur à une orle d'argent. 

Barbaro — Venise. D'argent à un cvclamor 
ou orle rond de gueules. 

Droste %a ^'ischering — Province rhénane. 
De gueules à un écusson d'argent en abîme. 

Hiodsey — Angleterre. De gueules à un faux 
écu d'argent. 

de la Faille — Gand, Anvers, Hollande. De 
sable au chevron d'or, chargé de trois fleurs-de- 
lis d'azur et accompagné en chef de deux tètes 
de lion affrontées d or, lampassées de gueules, 
et en pointe d'une tète de léopard d'or, bouclée 
d'azur. 

de la Gran|{e-Trianon — Ile-de-France. De 
gueules au chevron d'argent, chargé d'un chevron 
vivre de sable et accompagné de trois croissants 
d'or. 

Hénaiilt — Picardie, Champagne. D'or au che- 
vron alésé d'azur, accompagné de trois tètes de 
More, tortillées d'argent. 

Cbappelaln — Bourgogne. D'azur au chevron 
d'or, abaissé sous une divise du même émail, 
chargée de trois roses de gueules. 

Walpole comte d'Orford — Norfolk. D'or à 
la fasce de sable, chargée de trois croisettes re- 



crolsettées du champ et accompagnée de deux 
chevrons du second émail, l'une en chef et l'au- 
tre en pointe. 

59. Menjot — Maine. D'argent à un chevron d'a- 

zur, accompagné en chef de deux épis feuilles 
de gueules, cotovant le chevron, et en pointe 
d'un lion du mênie. 

60. Ileereman de Xnydwyck — Province rhé- 

nane. D'or au chevron losange d'argent et de 
gueules au moyen de trois traits horizontaux 
et d'une diagonale tracée sur chaque jambe. 

61. du l*rel — Paus de Liège. De gueules au che- 

vron cannelé d argent, accompagné de troisétoi- 
les d'or. 

62. de Oits — Bruges. De gueules au chevron 

engrèlé d'or, accompagné en chef de deux quinte- 
feuilles d'argent et en pointe d'un besant du môme, 
chargé d'une croix pattée et alé.sée de sable. 

63. van Dam van Isseit — P. d'Utrecht. D'or 

au chevron crénelé de gueules, accompagné de 

dix biliettes du même émail vues de biais, 2 et 

1 à dextre et 2 et I à sen., en chef, et 1, 2 et 

1 en pointe. 
6i. von Moll — Tirol. D'azur au chevron plové 

d'or, accompagné de trois étoiles du même. " 
63. Holbeame — Devonshire. D'argent au chevron 

de gueules, soutenu d'un autre chevron en ogive 

du même émail. 

66. Areliever — Angleterre. De pourpre au chevron 

d'argent, arqué au-dessous, rempli du second 
émail. 

67. Basice de Soederby — Danemark. D'azur 

au chevron d'argent, haussé dans l'écu, ayant 
à dextre deux jambes diminuées de largeur; 
accompagné en pointe d'une feuille de tilleul de 
sinople, la tige en bas. 

68. von Lichtensteln — Allemagne. De gueules au 

chevron d'argent, le bord supérieur dudit che- 
vron à pointes ellilées du même émail. 

69. Amos ou Ames — Angleterre. Potence contre- 

potencé de gueules et d'argent; au chevron d'or, 
brochant sur le tout. 

70. Hardy marquis de la Trousse— Brie. D'ar- 

gent au chevron de sable, potence contre-potencé à 
l'intérieur d'or; au chef d'or, chargé d'un lion 
léopardé de gueules. 



Planctie 3 



10. 



11 



Jouve — Languedoc. D'azur au chevTon écimé 
d'or, accompagné en chef de deux croissants 
d'argent et en pointe d'un coeur du même; au 
chef de gueules, chargé de trois étoiles d'or. 

de f lermont-Gallerande — Anjou. D'azur 
à trois chevrons d'or, le premier brisé. 

de Beaumont — Maine. D'or à cinq chevrons 
de gueules, rompus, les 1, 3 et 5 à dextre et les 
2 et 4 à senestre. 

le Bacbellé — Lorraine. D'azur à deux che- 
vrons diminués accostés d'argent^ formant une 
fasce vivrée très-déliée, et surmontes chacun d'une 
étoile d'or. 

de Tregtondan— Franche- Comté, Champagne. 
D'azur à trois chevrons d'or, entre deux cotices 
du même, lesdits chevrons dirigeant leurs som- 
mets vers le canton dextre du chef. 

von Marschaick — Bavière. De gueules au 
chevron couché d'argent, mouvant du flanc dex- 
tre de l'écu. 

von Witzieben — Saxe, Prusse. Chevronné- 
renversé d'argent et de gueules, de quatre pièces. 

da LoniE — Guyenne. D'azur à deux chevrons 
appointés d'or, l'un renversé et mouvant du chef, 
accompagnés de deux croissants d'argent entre 
les jambes des chevrons, l'un en chef et l'autre 
en jiointe. 

de Lagrenée — Picardie. De gueules à deux 
chevrons entrelacés, l'un d'argent renversé et 
mouvant du chef, et l'autre d'or. 

von Merveldt — fVestphalie. D'azur à trois 
chevrons entrelacés d'or, dont deux mouvant de 
la pointe de l'écu, et le troisième, renversé et 
mouvant du chef. 

von Westbaasen — Alsace. Chevronné con- 



17. 



18. 



19. 



20. 



tre-chevronné d'azur et d'or, de quatre pièces. 

van E«(mond — Hollande. Chevronné d'or et 
de gueules, de douze pièces. 

von Reuciiwilz — Saxe. Parti d'azur et de 
gu. ; à cinq chevrons d'or, brochants sur le tout, 
réunis par une vergette d'or, brochante sur le 
parti. 

C'hapman — Irlande. Divisé en chevron d'ar- 
gent sur gueules ; au croissant de l'un en l'autre. 

von Ktinselhelm — Bavière. Tiercé en che- 
vron : de gueules, d'argent et de sable. 

^insendonck — Gueldre, Hollande. D'argent 
à la croix de gueules, accompagnée aux 2 et 3 
d'un écusson de sable. 

van Harscamp — Brabant. D'argent à une 
croix, dont le montant est de gueules et la tra- 
verse d'azur. 

Bnlgarlnl — Toscane. De gueules à la croix 
d'argent; au chevron renverse d'azur, mouvant 
du chef, brochant sur le tout. 

de Rivière de la Mure — Provence, Dau- 
phiné, Comtat-Fenaissin. De gueules à la croix 
componée de neuf pièces, cinq d'or et quatre 
d'azur. 

d'Entades — Bourbonnais. De gueules à la croix 
entée de sable sur argent. (croix de vair. 

de Herckenrode — Pays de Liège. D'or à la 

Berek — Gueldre. D'argent à la croix de sable, 
ornée de quatre petits bâtons pommetes du même, 
qui font des angles droits avec les branches de 
la croix : une à dextre en bas et une à senestre 
en haut du montant supérieur ; le troisième sur 
le bord supérieur du bras senestre ; et le qua- 
trième sur le milieu du côté senestre du mon- 
tant inférieur. 



PI m 






h) 



^ 



B 









\A/\ 



K >^ >^ \r-\ 



.:iD 




-* — ^ 




\ 




: ^^ ^^: 







.1 




z i: 





s-f m 



^ 



>Ji 







R J 









■^ 



26 



m 



^ 




£25 








«i^ 

*"^ 



X 



.i.3 



34 



M 




l^i^ 



>è 










c:£3 



J-ri 

\>-!-Ny 




x 



^^ 






^j:ji 






4« 



_L. 





P 



\ 



ji e. 



I ;< 









f 



J^llV. 




'HennmqYzLeewKarden dsl 



Lith V d.Weijer Groningue 



Explication des Planches 



XXXV 



93 dr HoiiMet — France. De ^eule$ h la croix 

au puni aitniisé ilarvonl. 

Si. BruMHvelt Hollande. Province rhénane. D'a- 
zur à la rroix alt'stv d ur)!ent,cantonnéedequa- 
Ire roses du mt'iiip. 

iTi. LewiH «te llarpton — Comlé Ae Radnor [Pays 
de Callct.) D'arv'ent à deux jumelles de sable, 
frettécs du premier émail;, passées en croix, ac- 
compagnées aux 1 et 4 d une ai^le de ^'ueuleset 
aux i et 3 d'un lion de sable, couronne d'or. 

i«. de Geloes — Limbourg. De sable à la croix 
ençri'lée d'or. 

i'. de roatcoareden — Bretagne. De gueules à 
la croix dentelée d'argent. 

i8. Lawrence — Lancashire. D'argent à la croix 
écotée de tiueules. 

f.l van der f'apellen — Gtteldre. D'azur à la 
croix ancrée d'argent, accompagnée au 1 quartier 
d'une chapelle d'or. 

30. de Perthiiiis — Provence. D'azur à une croix 

nilléc d'arirent. 

31. de Marrllly — Bourgogne. D'or à la croix re- 

cercclée de gueules. 
31 van Vieracker - Gueldre. De sable à la croix 

fourchetée d'or. 
33. de .Wontrort — Bretame. D'argent à la croix 

de jnieules, jrringolée (for. 
3i. van Toalon — Payidi'Ulrecht. D'argentàune 

croix étoilée de gueules (étoile à quatre rais); et 

une burèle d'azur, brochante sur le tout. 

35. Bouton — Artois, Picardie. D'azur à la croix 

potencée d'argent. 

36. Raousset de Bonibon — Provence. U'or à 

la croix pattée de sable bordée de sueules. 

37. de Ronaliez — France. D'arfrent à quatre 

otcilcs de gueules. (Probablement de gueules à 
la croix pattée d'ai^ent.) 

38. de Tiiiny — France. D'argent à la croix pat- 

tée alésée écarfelée de gueules et de sable. 

39. rbetwode — Buckinghamshire. Ecartelé d'ar- 

gent et de gueules ; à quatre croix pattées alé- 
sées, de l'un à l'autre. 

10. Manfredl — Lucques. D'argent à la croix re- 
tranchée et pommelée d'azur. 

41. MozkI — Italie. De gueules à la croix clé- 
chée, vidée et pommelée d'or (dite croia^ de 
Toulouse). 

iâ. von Hcil — Bavière. D'azur à une potence 
d'or, mouvante de la pointe, surmontée d'une 
étoile du second émail. 

li. von TsehetHebke — SUésie. D'azur à une 
croix de Lorraine d'argent, la traverse inférieure 
à senestre cramponnée vers le bas. 

44. Nquareiaflchi — Géne^. De gueules à la croix 
potencée, repotencée en bande a l'extrémité se- 
nestre du bout supérieur, en barre au bras dex- 
tre de la croix, et en bande et en barre aux deux 
côtés du pied de la croix, le tout d'or. 

43. de Meester — Bruxelles. De sable à neuf be- 
sants d'or, rangés en croix, s'entretouchant. 

î«. van \elle8teyn — Pays d'Utrecht. D'or au 
sautoir échiqueté de gueules et d'argent. 

>'. van Erp — Limbourg. De sable au sautoir com- 
poné de huit pièces de gueules et neuf d'argent. 

18. Didelot — Lorraine. De sable au sautoir gi- 



ronné de gueules et d'argent, accompagné en 
chef d'une étoile d'or. 

49. Poliiian - Pays de Groningue. D'or au sau- 

toir échiqueté d argent et de gueules, auquel 
manque le bras su})érieur h dextre. 

50. Terenteyn van llalewyn — Ville de Dor- 

drecht. De sable à deux pals d'argent; au sau- 
toir échiqueté d'or et de gueules, orochant sur 
les pals; et au canton d'argent, br. sur le tout, 
chargé de trois lions de sable, armés et lampas- 
sés de gueules, couronnés d'or. 

51. van Lockborst — P. dUtrecht. D'or au sau- 

toir échancré de sable. 

52. van den Boseb — Ville de Leyde. D'argent 

à neuf carreaux d'azur, rangés en sautoir, les 
angles s'entretouchant. 

53. de Taffin — Artois. De gueules au pairie d'her- 

mine. 
5i. C'unynKhanie — Ecosse. D'argent au pairie alé- 
sé de sable, les extrémités aiguisées, accompagné 
de trois flcurs-de-lis mal-ordonnées du même. 

55. von Brie(»en — Saxe. Tiercé en pairie: en 

chef de sable, à dextre d'argent et a senestre 
de gueules. 

56. von Kfeller — .^u/ncAe. De gueules au pairie 

renversé d'argent. 

57. von Haldermansteten — Souabe. Tiercé en 

pairie renversé: à dextre d'argent, à senestre 
d'or, et en pointe d'azur. 

58. Gbisi — Fenise. D'argent, mantelé de gueules. 

59. de Haatln — Bourgogne. D'argent, chape de 

pourpre. 

<M. Bilxenstraie — Suède. Coupé d'azur sur or; 
chape de l'un en l'autre ; chacune des trois piè- 
ces d'or chargée d'une rose de gueules. 

61. de .^ontbar — Bourgogne. Ecartelé d'ai^ent et 
de cueuies; chape de l'un en l'autre. 

61 nistnett — Hollande. D'or à une rose de gueu- 
les, boutonnée d'or, barbée de sinople; le champ 
chapé-plové d'azur, à deux fleurs-de-lis d'or. 

63. Lernout — Flandre. D'or à une pointe arron- 

die et abaissée de sable, chaînée d une fleur-de- 
lis du premier émail. 

64. voD Ntauffieneck — Aliemagne. De gueules à 

trois fasces d'argent; le champ chaperonné du 
second. 

65. von Meri — Bavière. De gueules à un homme 

d'armes, armé de toutes pièces, au naturel, le 
casque panaché, tenant de sa main dextre une 
hallebarde et soutenu d'un tertre de sinople ; le 
champ chaperonné-ployé d'azur, chargé à dextre 
d'un croissant contourné d'argent et à senestre 
d'un croissant tourné du même. 

66. d'Yvonne — Savoie. De gueules au pal d'ar- 

gent ; le champ chaussé d'or. 

67. von «ehleleb — Bavière. De gueules, chaussé- 

plové d'argent. 

68. Correr ou Corraro — Fenise. Coupé d'ar- 

gent sur azur; chapé-chaussé de l'un en l'autre. 

69. C'bandos — Cambridgeshire. D'or à une pile 

de gueules. 

70. van Buiteweeh — Leyde. D'azur à une 

pointe d or, posée en bande, mouvante du can- 
ton senestre de la pointe. 



Planctie 4 



van Ompbal — Gueldre. D'or à deux pointes 

accostées de gueules. 
Holse — Hampshire. D'argent à une pointe de 

sable et deux piles du même. 
VSIeker — Francfort sur le Main. D'argent à 

une rose de gueules; le champ embrassseà se- 
nestre du dernier émail. 
von Huebittein — Autriclie. De gueules; le 

champ embrassé-vivré à dextre d'argent. 
von Raiser — Bavière. D'or à une rose à 

quatre feuilles de gueules ; le champ vêtu d'azur. 
von Léo - Bavière. D'or au lion de sable ; le 

champ vêtu en ovale du même émail. 
von Ha(i8iaB« — fFesIphalie. Parti-paU.ssé 

d une demi-pièce et de deux entières d'or sur 

gueules. 



8. van Rhoon — Holiande. Partl-émancbé d'or 

et de gueules. 

9. von Rixel — Bavière. D'arçent à une éman- 

che de trois pièces de gueules, mouvante du flanc 
dextre. 

10. voa .Iheim — Allemagne. De sinople k une 

émanche de deux pièces d'argent, mouvante du 
flanc senestre. 

11. de Formanoir — Luxembourg. D'or frelté de 

sable. 

11 Blake baron Wallscoart— Irlande. Dirent 
à une frette de gueules. 

13. Genieeo — Lotnbardie. De gueules à un gril- 
lage d'argent, de quatre pièces horizontales et 
quatre pièces verticales, entrelacées 

li. d*.%rqainvlllicr8 — Picardie. D'argent pape- 



XXXVI 



Explication des Planches 



lonné de f gueules, et dans chacune des claire- 
voies une moucheture d'hermine de sable. 

15. de Tenremonde — Flandre. Plumeté d'or et 
de sable. 

l(i. liallofts — Angleterre. D'argent à trois lo- 
sanges d'hermine, posées en pairie renversé, et 
s'entretouchant. 

17. von Riiddenbrock — Silésie. D'argent à neuf 

losanges dont quatre d'or et cinq d'azur, posées 
en bandes, accolées et aboutées, 3, 3 et 3. 

18. Tiirpiii de Trissé — Poitou, Bretagne. Lo- 

sange de gueules et d'argent. 

19. de «eer — Pays d'Htrecht. D'argent à cinq 

fusées accolées de gueules, touchant les bords et 
les flancs de l'écu ; et trois fleurs-de-lis d'or, ran- 
gées en pal, brochantes sur la troisième fusée. 

20. Blond — Angleterre. Fuselé de sable et d'or. 
•21. von H5ni4t;se«c8 — Wurtemberg. Fuselé en 

barre d'or et de gueules. 

22. van Panhuys — Hollande. D'argent à trois 

raàcles de sable. 

23. Rony de la Vergne — Limousin. De gueu- 

les h trois besants d'argent. 

2i. -Iledicis — Florence. D or à cinq boules de gueu- 
les, 2, 2 et 1, accompagnées en chef d'un tour- 
teau d'azur chargé de trois fleurs-de-lis d'or, 
2 et 1. 

23. Stourton lord Ktourton — Yorkshire. De 
sable à la bande d'or, accompagnée de six ron- 
delles, rangées en orle, chacune fascée-ondée d'ar- 
gent et d'azur de six pièces. 

26. Angulo — Royaume de Léon. D'or à cinqtour- 

teaux-besants partis chacun de sinople et d'ar- 
gent, posés 2, 1 et 2. 

27. Fnensalda — Espagne. De gueules à six be- 

sants-tourteaux d'argent et de sable, posés 2, 2 
et 2, les 1 et 3 à dextre et le 2 à senestre cou- 
pes et les trois autres partis desdits émaux. 

28. von Boës — Bavière. De sable au chevron 

d'or, accompagné de trois besants-tourteaux, cha- 
cun écartele en sautoir d'or et de sable. 
2!). Maidalchini — Florence. D'azur à un mur 
d'argent, maçonné de sable, occupant la moitié 
inférieure de'l'écu, .sommé de trois créneaux en- 
taillés du second émail, chaque créneau sur- 
monté d'une étoile d'or. 

30. de Marillac — Auvergne. D'argent maçonné 

de sable de sept carreaux, 2, 3 et 2, chargés, 
celui en abîme d'un croissant de gueules, et 
chacun des autres d'une merlette de sable. 

31. Reynell — Somersetshirc. D'argent maronné 

de sable; au chefdenché du dernier émail.* 

32. von Ueberacker— Bavière. De gueules, ajouré 

en chef d'une .seule pièce d'or. 

33. van de Torpat — Ville de Dordrecht. De 

gueules au coq d'or; le champ ajouré en chef 
de trois pièces du second émail. 

3i. Hobart — Norfolk. D'hermine à une étoile 
rayonnante à huit rais d'or; flanqué en rond de 
sable. 

33. Prudhon — France. Ecartele d'argent et de 
sinople; à la bordure de l'un en l'autre; flan- 
qué en rond, encore de l'un en l'autre. 

36. de Vos van Kteenwyk — Pays de Drenlhe. 

D'argent à cinq eotices de gueules, en barres; 
à la bordure de sable, chargée de huit besants 
d'or. 

37. de Thiennes — Hainaut. D'or à la bordure 

d'azur; à un écusson d'argent en abîme, bordé 
d'azur et chargé d'un lion de gueules, armé, 
lampassé et couronné d'or. 

38. Hesselt van Dinter — Hollande. De gueules 

à trois roses d'argent; à la bordure componnée 
d'argent et de gueules. 

39. de Weva — Piémont, Provence. Fascé d'or et 

de sable, de six pièces; à la bordure contre-com- 
ponnée des deux émaux. 
iO. van Randwyck — Gueldre, Hollande. D'ar- 
gent au lion de gueules; à la filière engrêlée 
du second émail. 

41. de Gavre — Brabant. D'or au lion de gueules, 

armé et lampassé d'azur, sommé d'une couronne 
royale du même émail ; à la bordure échancrée 
de sable. 

42. von Liller — Bavière. Coupé d'azur sur or; 

à trois roses de gueules, 2 sur l'azur et 1 sur 
l'or; à la bordure crénelée de l'un en l'autre. 

43. des Ferrières marquis de Sauveboeuf — 

Auvergne. De gueules au pal brétessé d'argent; 
& la bordure denticulée du même émail. 



44. von Maler — Allemagne. Tiercé en fasce d'a- 
zur, d'or et d'azur; chacun des trois comparti- 
ments chargé de deux bandes de l'émail opposé, 
lesdiles bandes se réunissant l'un en l'autre. 

43. von Erstenberg Bavière. Lo.sangé d'ar- 

gent et de gueules, au moyen d'un tiercé en pal 
et d'un tiercé en barre, la première losange d'ar- 
gent ; les trois losanges d'argent, qui se suivent 
dans les sens d'une bande, chargées chacune 
d'un poisson au naturel, posé en pal et courbé 
vers senestre. 

46. von Ekhenthaler — Allemagne. Divi.sé par 

deux écartelés en sautoir, l'un sur l'autre; en 
chef, et aux flancs près de la pointe de l'écu, 
d'or plein ; en pointe, et aux flancs près du chef, 
de gueules plein; le centre de l'écu, en forme de 
losange couchée, de sable chargé d'un pois.<on 
nageant d'or. 

47. von Klevenfeld — Danemark. D'or h un chef 

en forme de trèfle et une Champagne pareille- 
ment en forme de trèfle, les lignes du chef et de 
la Champagne ondées, les trèfles s'entretouchant 
sur le coeur de l'écu; ledit chef et ladite Cham- 
pagne losanges d'azur et de sable. 

48. von Schrot — Augsbourg. De .«lable à une fleur- 

de-lis d'or, posée en bande, mouvant d'une en- 
chaussure senestre du même émail. 

49. von Hollen — Augsbourg. D'azur à une fleur- 

de-lis d'argent, posée en barre, mouvant d'une 
enchaussure dextre du même émail. 

30. von Kfinigl — Tirol. Taillé d'argent sur gueu- 
les, le gueules fiché sur l'argent. 

51. von Leuberstorf — Souabe. Mi-tranché, failli 
en taillant et retranché vers senestre, d'argent 
sur gueules. 

32. von KaufTun^en — Franconie. Mi-tranché au- 
dessous du canton senestre du chef et remon- 
tant vers le chef, rai-tranché en descendant vers 
la pointe, et encore mi-tranché en remontant et 
aboutissant au-dessus du canton dextre de la 
pointe de l'écu; d'or sur gueules. 

53. von Darpo — Allemagne. Coupé en chef jus- 

qu'il peu de distance du flanc opposé, failli en 
taillant et recoupé vers le canton, senestre de la 
pointe; de gueules sur argent. 

54. von Altorflr — ^//ema^ne. Coupé en chef jus- 

qu'h peu de distance du flanc opposé; failli en 
taillant vers le centre ; recoupé, retaillé et en- 
core recoupé vers le canton senestre de la pointe; 
de sable sur argent. 
53. von Fromberg — Silésie. .Mi-coupé, failli en 
partant vers la pointe, et recoupé vers senestre; 
d'argent sur gueules. 

56. von Taschner — Allemagne. Mi-coupé, failli 

en parlant vers le chef, et recoupé vers senestre; 
d'azur sur or. 

57. von Ranipolzbeini — Allemagne. Coupé d'ar- 

gent sur gueules; ecartele en sautoir pignonné, 
de l'un en l'autre. 

58. von Droste — Allemagne. Taillé d'or surgueu- 

les ; le gueules brochant par trois créneaux re- 
crénelés sur l'or. 

59. von Egen — Ville de Schwabisch-Hall {Wur- 

temberg.) Coupé d'argent sur gueules; le gueu 
les brochant par trois créneaux sur l'argent, cha- 
que créneau sommé d'une croisette de gueules. 

60. von Rordorf ~ Suisse. De gueules à un giron 

gironnant d'or, occupant tout le flanc dextre de 
l'écu, côtoyant le chef et le flanc senestre, et 
aboutissant dans le coeur de l'écu. 

61. von MegenKer — Allemagne. Tiercé en girons 

gironnants: d'argent, de gueules et de sable, le 
giron d'argent mouvant du flanc dextre, celui 
de gueules du chef, et celui de sable du flanc 
senestre. 

62. von Teulfel — Nuremberg. Tiercé en pairie 

gironnant: en chef de gueules, à dextre d'argent, 
à .«enestre de sable. 

63. von Branncok — Autriche. Ecartele en gi- 

rons gironnants d'urgent et de gueules. 

6i. von Ulurn — Nuremberg. Tranché-émanche 
d'argent sur gueules, les pièces de gueules 
courbées. 

63. van Jndenschmîtt — Ville de Rothenburg 
{Bavière). Parti-énianché de gueules et d'argent, 
les pièces de gueules ondées. 

66. von Ortlleb — Nuremberg. Tranché-onde de 
gueules sur argent; à deux feuilles de tilleul, 
adossées et mouvantes du tranché, celle sur l'ar- 
gent de gueules, et celle sur le gueules d'argent. 



PIY 





19 













r 






Joh ■ Wenning Yz Leeunarden 



LtJi.y.d.Wel/er Gromngue. 



Explication des Planches 



XXXVII 



S7 Ton llillnitrr — Bavière. Coapé-ëmanché 

«In m- jiK'tc il ;ir:;pnl sur doux de inieules les trois 
oxlriMinli'- tri'llcfs. 

n Feurr von Au - AUemaijne. De ^lueules; an 
chef ^oùté il'arvenl, brothilnt [wr un trèfle ren- 
verse (lu même éniiiil sur le pueules. 

69 v«B Helrbacr — ^wembrrq. Taillé, des deux 



côtés en forme de gueole de lion, de (oieoiei 
sur aru. , „, 

Hopraeh de Tban«eBth«l — .9otMift<'. Da- 

zur à deux nuées et deux demies, rangées en 
fasce, réunies par des arches renversées, le tout 
d'argenL 



Planche 5 



1 riarct — Comtat-renaissin. D'azuràun arc-en- 
riei au naturel, accompagné en chef de trois étoi- 
les rangées dor et en pointe dun soleil du même. 

i. Ton llacke — Bavière. D'argent à deux arcs- 
en-ciel adossés, mouvant des flancs et sentre- 
touchunt, chaque arc-en-ciel composé à lextë- 
rieur d azur, ensuite dor, et k l'intérieur de 
cueules. 

3. Gorges — Cheshire. D'argent à un goulTre d'azur. 

l. von liStfliBs — Batière. De gueules à une 
épée d argent, garnie dor, posée en pal, la pointe 
en lias, I extrémité de la lame perçant une ri- 
vière au naturel, posée en fasce prés de la twise 
(te reçu. 

5. AdellTy — Hongrie. D'azur à un dextrochère, 

armé an naturel, tenant un sabre, soutenu d'un 
tertre de sinople. 

6. van de WerlT — Ville de Leyde. D'azur à un 

.«enestrochère de carnation, mouvant dune nuée 
d'argent au flanc senestre et tenant une clé 
d'or, posée en pal, le panneton en haut à dextre. 

7. Vyjth — Gueidre D'argent à deux bras, pas- 

sés et sautoir, hatùilés chacun d un compone de 
gueules et d or. chaque bras rebrassé d'or, les 
poings fermés, de carnation. 

8. Trenayne d'Ilelijian — Comomilles. De 

gueules à trois bras parés d'or, posés en pairie, 
réunis sur le cœur de l'écu, les poings fermés 
de carnation. 

9. Geader de Raben»tein — Bavière. Ecartelé: 

aux 1 et ( d'azur à un triangle d'argent, taillé 
à trois facettes, posé sur l'un de ses angles, cha- 
que angle orné dune étoile du second émail; 
aux 2 et 3 de gueules à trois jambes armées et 
éperonnées d'argent, posées en pairie renversé, 
les cuisses réunies en coeur du quartier. 

10. Ilesbiiysen — Amsterdam. D'azur à deux veux 

humains, au naturel, rangés en fasce. 
11 de Bejioenvre de Charbon ~ ^Maine. De 

^aMe à la fas<'e d'or, accompagnée de deux veux 

humains d'argent, posés de profil, l'oeil en pointe 

regardant vers senestre. 
H van Vleiiten — Pays d'Utrechl. D'or à un lion 

naissant de gueules, armé et lampassé d'azur. 
13. de Rare de «omoicne — Pays de Aamur. 

D arcent à un léftpard de gueules, couronné à 

I antique d'or. 

11. van Oinmeren — Gueidre. D'or à trois lions 

léop;irdés de sable, couronnés du même, l'un sur 
l'autre. 

15. van Renesse — Zélande, Brabanl. De gueules 
semé de billettes dor; au léopard lionne du mê- 
me, brochant sur le tout 

16 ByMtrsonowski Pologne. De gueules à un 
cheval d argent, sanglé de salile, passant sur une 
terrasse de sinople. 

n. Pascal — Juvergnf, Dauphiné. D'azur à un 
agneau pascal passant d'argent, la banderole 
chargée d'une croix de gueules. 

is. d'Urjo — P. de Liège. D'or à l'aigle de gueules, 
l)ecquée et membrée d'azur, chargée sur son esto- 
mac d'un croissant d'argent. 

la. van Riemitdvk — Gueidre, Hollande. Dor à 
laigle éployée de gueules, becquée et membrée 
d azur. 

io. lloppers — Frise. De sinople à un pélican avec 
ses |»etits, dans s<»n aire, le tout d or. 

il. de Fénis marquis du Tourondel — Corrèzt. 
D azur a un phénix d'or, sur son immortalité de 
t-'ueules, (jxant un soleil du second émail, posé 
au canton dextre du chef. 

ii Kemper - Hollande. D'azur à deux combat- 
tants (oiseaux) affrontés d'argent, celui à dextre 
levant la patte, soutenus d'une Champagne d'or. 



43. Hop — Amsterdam. D'or à une huppe au na- 
turel, la tête contournée, posée sur une boule 
d'azur. 

2{. van Westerwyek — Flandre. D'azur à un 
oiseau de paradis d'or, posé en fa.sce, le vol clos, 
accompairné de trois étoiles du second émail. 

J5. Lonwerman — Gueidre. D'argent à un oiseau 
de paradis au naturel, le vol ouvert et abai.ssë. 
les ailes et la queue de sable, posé dans l'atti- 
tude de l'aigle héraldique. 

m. de Braxelles — Brabant. D'azur à un dau- 
phin d'or, posé en pal, la tète en haut, le corps 
courbé vers senestre. 

i". Kaata — Frise. D'azur à un dauphin nageant 
sur une mer, la queue en haut, la tète tournée 
vers senestre, le tout d'argent, accompagné en 
chef dune étoile hérissée d'or. 

î8. Doifln — Fenise. D'azur à trois dauphins na- 
geants d'or, l'un sur l'autre. 

m. de Borchitrave d' Altena — Ltmftowrj. D'ar- 
gent à deux saumons adossés de sable. 

30. Marbanser — Bavière. De sable à une fleur- 

de-lis héraldique d'argent^ aux étamines d'or, 
tigée de sinople et arrachée. 

31. van der Wyek — Hollande. D'azur h deux 

bâtons fleurdelisés arrachés d'an:enl, passés en 
sautoir; à la fasce de gueules, brochante sur 
le tout. 

3î. Rerek — Ville de Dordrecht. D'or à cinq feuil- 
les de t>ouIeau de sinople, s'entretouchant en 
abime et disposées en forme d'étoile. 

33. Laten — Pays d'Utrechl, Amsterdam. D'or à 
trots bourgeons de sinople, posés i et 1, les tiges 
des deux du chef sortant du bourgeon en pointe. 

3i. Pan w— Ville d'^'frcr/)/. D'azur a trois glands 
tiges et accostés, celui du milieu plus élevé que 
les deux autres, chaque tige ornée de chaque 
côté de trois petits glands; lesdites tiges mou- 
vantes d'une aral)esque en pointe; le tout d'or, 
sauf les tiges qui .«ont d'argent. 

35. van der ^tprang — Ville de Harlem. De gueu- 

les à deux croissants adossés d'or, supportant 
chacun de son sommet une molette colletée d'ar- 

gent ; au filet en croix d'argent, fiché dans un 
îrtre isolé de sinople, les trois autres extrémi- 
tés fleurdelisées d'argent, la traverse brochante 
sur les croissants ; ladite croix surmontée d'une 
quintefeuille d'areent. 

36. rha»>sé — Batavia. D'argent à deux chicots de 

gueules, passés en sautoir. 

37. van Versebuer — Gutidre, Hollande. D'ar- 

gent à deux fagots de sable, chacun soutenu 
d'un manche en forme de potence, du second 
émail. 

38. de Bourlon — ^rfoi*. De sinople à une es- 

carboucle d'or. 

39. Banekert dit van Trappen — Zélande. De 

gueules à la fasce ondée d'argent, accompagnée 
de trois escaliers à vis d'or. 

40. Gradenico — Fenise. De gueules à .un esca- 

lier d'argent, rempli d'azur, posé en bande voû- 
tée, les degrés à senestre. 

il. d'Exea — Aragon, Languedoc. De sable à un 
champ-clos d'or; à la bordure échiquetée d'ar- 
gent et de gueules. 

li. Lancenoiantel — Augsbourg. De gueules a 
deux R adossés et réunis d'argent. 



U, sirène; — 44, sirène à deux queues; — 15, hom- 
me marin; — 46, harpie; — 47, chimère; — 
48, centaure-sagittaire; — 19, diable; — 5#, grif- 
fon; — 51, griffon passant; — Si, licorne; — 



XXXVIII 



Explication des Planches 



53, lion de Saint-Marc ; — 54, antelope héral- 
dique; — 55, tigre héraldique; — 56, panthère 
héraldique; — 57, salamandre; — 58, salaman- 
dre dans les armes de Commersteyn, h Amster- 
dam; — 59, chauve-souris ; —60, oiseau-homme, 
moitié supérieure d'une aifçle cl moitié inférieure 
d'un homme; — 61, coq a tète humaine, coiffé 



d'un chapeau panaché ; — 62, cigogne h deux 
téfes adossées; -63, oie à trois tètes (v. dans le 
Dicliontuiirc l'article Monstres); — 64, sphinx ; 
- 6.), (iraj-'oii; — 66, basilic; — 67, dragon mon- 
strueux; — 68, dragon volant, dans les armes 
de Raynon, en Kent. 



Planche G 



1er rang ; 1, lion dragonne ; — 2, couleuvre on- 
doyante en pal ; — 3, bisse ou serpent noué ; — 

4, serpent arrondi ou plié en rond ; — b, colonne 
accolée d'un serpent engloutissant un enfant; — 
6 et 7, amphipteres ou serpents ailés; — 8, ver 
fantastique dit Nesselwurm, dans les armes pri- 
mitive? de la famille Ginsheim de Schtvindach, 
en Bavière ; — 9, monstre composé de la partie 
supérieure d'une écrevisse et de la partie infé- 
rieure d'un l)oeuf, dans les armes de Grasmann, 
en Bavière. 

2e raiis: 1, poisson volant; — 2, coq mariné; — 
3 et 4, lions marines; — 5, griffon mariné; —6, 
licorne marinée; — 7, rencontre de boeuf; — 
8, deux proboscides ; — 9, proboscides, ornées le 
long du dos d'une crête, les angles sommés de 
plumes d'autruche, et une autre plume dans l'em- 
bouchure des proboscides. 

3e ranic: 1, rencontre de cerf; — 2, massacre de 
cerf; — 3, ramure de cerf; — 4, alérion; — 5, 
vol; — 6, vol abaissé; — 7, demi-vol; — 8, 
demi-vol, chargé d'un demi-cercle treflé; — 9, 
deux demi-vols adossés ; — 10, vol-banneret. 

4e rang: 1, membre d'aigle; — 2, main d'aigle j — 

3, créquier; — 4, redorte; — 5, fleur-de-lis épa- 
nouie ; — 6, ancolie ; — 7, trèfle ; — 8, tierce- 
feuille; — 9, quartefeuille ; — 10, quintefeuille ; 

— 11, feuille de nénuphar; — 12, fleur-de-néflier; 

— 13, pomme de pin ; — 14, pomme de grenade; 

— 15, coquerelle; — 16, tertre. 

5e ran j{ : 1, lambel ordinaire ; — 2, lambel antique; 

— 3, croix de Jérusalem; — 4, Croix de fer; — 

5, croix d'Alcantara et de Calatrava ; — 6, croix 
de Malte; — 7, croix d&huit pointes ; — 8, croix 
de douze pointes ; — 9, croix de seize pointes ; 

— 10, croix bourdonnée; — 11, croix pommelée; 

— 12, croix treflée j — 13, croix fleurdelisée ; — 
14, croix fleuronnee ou florencée : — 15, croix 
latine; — 16, croix de Calvaire; — 17, croix de 
Lorraine; — 18, croisette; — 19, flanchis; — 20, 
tau ou béquille de Saint-Antoine ; — 21, croix 
recroisettée ; — 22, croix recroisetlée au pied fi- 
ché ; — 23, sautoir recroisellé. 

6e raiitc: 1, forme ordinaire de la tour; — 2, tour 
à trois étages; — 3, tourdansles armes de Hars- 
dorf, en Bavière ; — 4, tour à deux étages ; — 
5, tour dans les armes de von der 5a//, en Wur- 
temberg; — 6, tour dans les armes lïAsnières 
de Loriol, en Bresse; — 7, château dans les ar- 
mes de van den Berch vati Heemstede, en Hol- 
lande; — 8, château dans les armes de Gxjllen- 
storm, en Suède et en Bavière; — 9, château 
dans les armes de Burger von Floss, en Saxe, 
en Bavière et en Autriche ; — 10, château dans 
les armes à'Apchier, en Languedoc et en Auver- 
gne ; — 11, tour dans les armes de Perger, en 
Bavière. 

Je rans : 1, château dans les armes de Pozzo di 
Borgo, en Corse et en Russie ; — 2, tour som- 
mée de trois tourelles, dans les armes de Del- 
puech de Comeiras, en Languedoc ; — 3, châ- 
teau dans les armes de Casiellane, en Provence; 

— 4, château dans les armes A' Jirebaudouse,en 
Languedoc; — 5, château dans les arme.'J de 
Clermont de Faahbroich, en Limbourg, h Aix- 
la-Chapelle et .'i Francfort sur le Main; — 6, 
château dans les armes de Karg de Bebenburg, 
en Bavière et en Autriche; — 7, portique; — 
8, dais {brog) dans les armes des familles polo- 
naises de la maison de Leszczyc. 

8e rana;: 1, grelot; — 2, annelet; — 3, bague; — 

4, annelets entrelacés; — 5, annelets concentri- 
ques; — 6, roc d'échiquier; — 7, larme; — 8, 
chevalier des échecs; — 9, monde; — 10, ha- 



meçon à loups; — 11, claricorde; —12, crosse; 

— *13, bourdon de pèlerin ; — 14, besant d'ar- 
gent dans les armas anglaises, dit Penny-yard 
penny; — 15, peigne à un seul rang de dents; 

- 16, peigne à deux rangs de dents ; — 17, au- 
tel dans les armes de la famille d'^6e/,en Wur- 
temberg; — 18, triangle; — 19, triangle vidé; 

— 20, autel dans les armes de la famille de 
Reuchlin, en Hollande; — 21, fonts baptismaux; 

— 22, gonfanon; — 23, manipule; — 24, bonnet 
albanais ; — 25, manche mal-taillée ; — 26, brosse; 

— 27, chaussetrape ; — 28, cric. 

9e rang : 1, tortil grilleté dans les armes des Joce- 
lyn comtes de Roden, en Irlande ; — 2, coussin 
houppe, posé sur l'un de ses angles; — 3, cous- 
sin ordinaire, généralement employé dans les ci- 
miers; — 4, miroir de toilette; — 5, miroir ar- 
rondi et pommeté; — 6, miroir ovale, tel que 
les sirènes tiennent d'ordinaire à la main dex- 
tre; — 7, équerre; — 8, 11 et 12, lampes de di- 
verses sortes ; — 9, marc (poids); — 10, cadran 
tel qu'il se voit dans quelques armes; — 13, 
coeur humain; — 14, sabot en bois, dans les 
armes de la famille Trip aux Pays-Bas ; — 15, 
■ gibecière ; — 16, sabot en bois, dans les armes 
de la famille Holzschuher de Harlach, en Ba- 
vière et aux Pavs-Bas; — 17, bourse; — 18, 
chaudière ; — 19, marmite ; — 20, poêle, dans les 
armes de la famille de Padilla, en Castille; — 

21, coupe couverte; — 22, calice; — 23, verre à 
vin ; — 24, double hanap, dans les armes de la 
famille Besserer de Thalfingen, en Wurtemberg 
et en Bavière; — 25, nacelle, dans les armes 
de la maison de Lodzia, en Pologne; — 26, 
épieu (pour la chasse du sanglier); — 27, hame- 
çon ; — 28, double hameçon ; — 29, accouples 
Se chiens; — 30,anille à 'l'antique (pour fortifier 
la maçonnerie); — 31, faucille, le tranchant dentelé. 

lOe rang: 1, corne d'abondance, dans les armes de 
la famille de Neubech, en Bavière; — 2, corne 
d'abondance, dans les armes de la famille Gul- 
dewagen, h Harlem ; — 3, pignate ; — 4, pot à 
verser; — 5, fer ou ceps de prisonnier ; — 6, grè- 
lier; — 7, huchet; — 8, cor-de-chasse; — 9, 
coquille; — 10, galère, dans les armes écossai- 
ses ; — 11, arche de Noé ; — 12, pentalpha ; — 

13, cornière à triples phéons; — 14—18, diver- 
ses sortes de crémaillères (U, de Zic/en en Prus- 
se; lo, de Kettler aux Provinces rhénanes; 16, 
de Hadeln, en Nassau ; 17, de Besemei; en Hol- 
lande; 18, de van Swyndrecht, en Hollande); — 
19, croc ; — 20, fer-de-moulin ; — 21, anille ; — 

22, force de tondeur de moutons; — 23, force 
des drapiers; — 24, vertenelle ou bris d'huis ; 

— 25, hie des paveurs. 

Ile rang : 1, bouse sous sa forme dénaturée ; — 2, 
bouse primitive; — 3, toison; — 4, fusil de la 
Toison d'or; — 5, plomb de maçon, dans les ar- 
mes de Colbrand, en Sussex; — 6—9, diverses 
sortes de fermaux ; — 10, mouton à piloter ; — 
11 et 12, socs de charrue ; — 13, manteau ; — 

14, maillet; — 15 et 16, herses de labour; — 
17, doloire; — 18, bute, instrument des maré- 
chaux-ferrants; — 19, fer-à-cheval; — 20, mo- 
raines ; — 21, maillet penché ; — 22, roue ; — 

23, roue d'engrenage; — 24, roue de Sainte-Ca- 
therine ; — 25 et 26, clés antiques ; — 27, bou- 
terolle ; — 28, hache d'armes ; — 29, lance de 
tournoi; — 30, arrêt de lance; — 31, molette; 

— 32, étrier triangulaire, ou à l'antique; — 33, 
fer de flèche; — 34, phéon; — 35, molette; — 
36, fer de pique; — 37, molette d'éperon col- 
letée ; — 38, triple phéon ; — 39, arc ; — 40, 
arbalète tendue. 



V, 



'-vif^d^^ ^ //«V-^ ^ -'^- 



PI .VI. 



^<i 



%/ 





«- ^ 



-*)*.iS^ 



I '>',^fe^ 




? 






n 





\ 




âv^ 



lil# 






à^' 






'^_jÎ 



'd^yrc^^ i 



^■%^J 








«a 




-. P .O 3 B ^ 




MffiW 



.8** 







■s^ 



'^^^^n'Is^'^X 




10 




i^À-;<^^ 



rrf c-^^^ 



^xi 



.^':\'^^^ 




■^ 



7«. i^ j;a /î^ 






'^■^^ 




lô 



14 







,^j%f ^«^^Ifr» 




6 ^^V ;f 




^1^ 



wJ-^/fr— j ïz. 



Pl.VR. 












Ij*^^^^^ 






'^^ 




/!) 





Joh^Wenning fi.Leeunarden de/ 



Lith f.d Weijer Gponingue 



Explication des Planches 



XXXIX 



\9e rMici 1, flèclie; — «, flèche émoiusée i tète 
c«rrée; — S. IMehe pour la cbas8« auxoiseaoi; 

— I, 5 et «, BèeliM pour la chasse : — 7, masse 
d'araws. dans le? armes de la famille ran Àef- 
ftrdem, en Llmbourjt ; — 8, masse ;i picotons ; 

— •, ter de pique, dans les armes de la famille 
4« G«<|ier, au Pa\s de Namur-,— 10, falot sans 
■MadM; — H. falot avec un manche; — 12, 
gnaade de guerre allumée :— 13, fanal; — H, 
Eâliste; — ir>, Itélier militaire; — 16 et 17. échel- 
les d'escalade; — IS, herse sarasine; — 19,esta- 
c«de; — iO, bombe allunuM»; — 21, palissades; 

- iJ, hamaiJe: — i3,détlale; — 2i,i;ourde, ou 
bien bouteille .'i double ventre; — i5, ruste; — 
a, billette vidée ou percée en carré; — il, bll- 
lette percée en rond; — 28 et i9, diamants; — 
30, clou de la passion. 
ISe r«B|K: 1, foudre; — t, roue de moulin; — 3, 
chaudière de saline; — I. leurre de faucon; — 
5, colonne dans les armes de la famille ran 
Xuyin, au Pavs d'Utrecht; — 6, colonne dans 
les armes de là famille ron Zuylen, en Bavière; 

— 7, losange pommelée; — 8, echarpe ployéeen 
cercle, dans les armes de la maison polonaise 
Saiencz II: — 9. quintaine; — 10, lacs da- 
mour; — 11—16, noeuds divers, signes distinc- 
tifs de familles anglaises (11, noeud de Lacy ; 
12, de Boweii: 13, de Bourchier; 14, de fVake-. 
15, de Stafford; 16, de Dacre): — 17, toque du 



doffe de Venise; — 18, chapeau; 19, cbaoeaude 
tournoi ; — M. chapeau piramldal; — 21, cnapeau 
de Juif; — 22, écrans divers (piortés en cimier 
et chargés communément des armes eotiéfes ou 
partielles de Fécn.) 
14e ranst couronnes diverses: 1, couronne à Fan- 
tique; — 2, couronne de Fer, d'Italie; — 3, 
couronne de Charlemagne; — I, couronne or- 
dinaire, en usiige sur les casques, et en même 
temps couronne des comtes néerlandais ; les mar- 
quis français p«jrtent la même counmne, avec 
un triangle de trois perles, réunies en forme de 
trèlle, dans chacun des deux intervalles; — 5, 
couronne des nobles et chevaliers héréditaires 
néerlandais et Mges; — 6, couronne des barons 
néerlandais, belges et allemands; — 7, couronne 
des vicomtes néerlandais; — 8, couronne des 
marquis néerlandais et belges et des ducs fran- 
çais ; — 9, couronne des ducs néerlandais et bel- 
ges (les princes portent !a même couronne, avec 
cinq fleurons sur le cercle); — 10, couronne de 
baron dans les ci-devant Pays-Bas Autrichiens 
(actuellement le Royaume de Belgique); — 11, 
couronne des barons français (les chevaliers por- 
tent la même couronne, sans chapelet de perles;; 
— 12, couronne des comtes (excepté en Néer- 
lande et en Angleterre); — 13, couronne des prin- 
ces du St.-Empire; — U, couronne murale; — 
15, couronne vallaire; — 16, couronne navale. 



Planche 7 



Cette planche a pour but de donner un léger aperçu 
des traits caractéristiques qui distinguèrent l'art hé- 
raldique au moven-àge. Nous n'avons pu queffleu- 
rer un si vaste sujet, mais nous aimons à croire que 
ces quelques exemples suQiroot pour appeler l'atten- 
tion des amateurs sur un genre d'études, à la fois 
artistique et archéologique, où ils trouveront autant 
d'agrément que d'instruction (*). 

Les fig. 1—8 donnent quelques beaux spécimens du 
diapré, içue l'on rencontre surtout dans les sceaux. 
Les anciens artistes ne souffraient pas les espaces 
Tfde& ni dans l'écu, ni au-dehors. et s'efforçaient à 
les diversifier par des feuillages, des rosettes", des li- 
gnes en sens divers, dont le choix était arbitraire et 
dépendait du goût. Cette ornementation n'avant au- 
cune valeur réelle, pouvait être changée d'un moment 
à l'autre, et comme elle ne formait pas une partie 
intégrante des armes, elle pouvait être négligée tout- 
à-fait. Dans les représentations coloriées, ce diapré 
était exécuté dans la même couleur que le fond sur 
lequel il était appliqué, mais afin de le faire ressor- 
tir les nuances différaient; le diapré était d'une teinte 
plus claire sur un fond plus foncé ou plus foncée sur 
un fond plus clair. 

L'écu n* 1 contient une simple bande et le n" 2 une 
simple croix; le champ est liapré. Le n" 3 repré- 
sente les armes de la famille anglaise de Fere, 
nui consistent en un simple écartelé, chargé d'une 
étoile dans le premier quartier. Chaque quartier est 
diapré de la manière la plus compliquée, mais il 
mérite l'attention des curieux que les quartiers du 
même émail sont également distingués par la même 
sorte de diapré. L'écu est écartelé de gueules et 
d'or, et Ion voit que les deux quartiers de gueules 
diffèrent par leur diapré des deux quartiers d'or. Le 



n" i est un écu coupé, dont chaque moitié nous 
montre un diapré en forme de branchages. On re- 
marquera en m<^me temps que le contour de l'écus- 
son accuse les temps de la Renaissance. Le n" 5 
offre encore un des plus beaux spécimens du dia- 
pré; c'est l'écusson echiqueté de la famille anglaise 
de ffarren, où chaque carreau est devenu un petit 
chef d'oeuvre de patience de la part de l'artiste. L^ 
n" 6 figure les armoiries de la même famille, dia- 
prées d'une tout autre manière. Enfin, dans les n<» 
7 et 8 l'artiste s'est borné à la décoration de la bande 
et des deux fasces, sans s'occuper du champ. Cette 
circonstance nous donne la preuve que ces écus da- 
tent d'un temps relativement moderne. 

Viennent ensuite quelques échantillons de lions. Le 
premier et plus ancien porte le pied dextre levé d'une 
manière qui semble peu naturelle, mais qui était la 
conséquence forcée de la forme triangulaire des écus 
aux temps chevaleresques, qui n'avaient à leur base 
pas assez d'espace pour que les pieds du lion pus- 
sent s'y trouver à leur aise. .A mesure que les ecus 
perdent cette forme et s'élargissent à leur base, ce 
pied va toujours s'abaissant,jusqu'à ce qu'il se trouve 
sur la même ligne que l'autre pied, parce que l'écu, 
arrondi en bas, en fournit l'occasion. 

.Aux premiers temps de l'art héraldique, les lions n'a- 
vaient pas de langue et le bouquet de leur queue 
était tourné en dedans. Plus tard, ils recurent une 
langue et la queue était tournée en dehorè, mais les 
ongles restaient toujours saillantes. 

Le premier lion, n" 9, date de la seconde moitié du 12e 
siècle et se trouve sur un basrelief en pierre, pro- 
venant du ci-devant couvent de Steingaden et con- 
servé au musée de Munich. Son corps est couvert 
de poils bouclés. Dans la sculpture, il est placé 



Munchen, 1863. — Manuel 



( ) Jusqiiici ce sont les auteurs allemands qui ont déplové le plus de zèle à composer des manuels qui 
traitent de la science du blason envisagé sous le point de vue vraiment historique et archéologique. A ceux 

rv"®*J^*^"'^ auxquels la langue allemande est familière, nous recommandons: 

Dr. O. T. vox Hef.xer, Handbuch der theoretisrhen und praktischen Heraldik. 
de la science du blason et de l'art héraldique d'aprè.< la théorie et la pratique. 

. ,Kj™^™^' HeraldUchet Original-Musferbuch. Munchen, 1863. — Recueil de modèles originaux de l'art 
héraldique. 

A. .VL HiLDEBRANDT, Heralditches Mutterbuch. Beriin, 1872. — Recueil de modèles héraldiques. 

I-. VV.\RSECKE, Heraldischei Handbuch. GOriitz, 1880. — Manuel de l'art héraldique. 

Les Anglais peuvent citer avec satisfaction : 

Ch. BoiTELL, Heraldry, hiitorical and popular. Londres, 18S3. — fart héraldique, considéré sous le point 
de vue histonque et populaire. -. . r- 

II va sans dire que tous ces ouvrages sont ornés de Ogures, empruntées aux monuments publics et privés 
et aux armonaux anciens. 



XL 



Explication des Planches 



dans un écusson triangulaire, et la règle ancienne 
que le meuble doit remplir autant que possible le 
champ de l'écu, sans laisser d'espace de quelque im- 
portance, y est trop bien observe, car les ongles de 
Ta patte senestre et du pied senestre dépassent le 
contour de l'écu et s'étendent au-dehors. 

Le n" 10 est une représentation du lion de la maison 
de Hesse sur l'écu original du landgrave Henri de 
Thuringe (mort en 1298), suspendu dans l'église 
Sainte-Elisabeth, à Marburg. 

Le lion du n" 11 se trouve sur un vitrail de l'hôtel de 
ville €*! Wasserburg sur l'Inn, en Bavière, dont il 
est le blason, et date de la première moitié du 14e 
siècle. Quoiqu'il porte encore le caractère du style 
moyen-âge, il commence h s'approcher du type des 
temps modernes. 

Le quatrième lion, n" 12, est représenté sur une feuille 
d'un armoriai hollandais portant le millésime 1542, 
qui, il V a peu d'années, a été sauvé de la destruc- 
tion par M. J.-C. van der Muelen, à la Haye. Par 
ses ongles fortement accusées et sa queue tournée en 
dedans, il fournit la preuve que, au milieu du 16e 
siècle, les anciennes traditions héraldiques n'étaient 
pas encore tombées en oubli, mais retenaient au con- 
traire toute leur force. 

Les aigles n'ont pas subi moins de variations de forme 
que les lions. Comme ceux-ci, ils étaient dans l'ori- 
gine privés de langue et avaient une attitude con- 
trainte, qui était la conséquence de la forme trian- 
gulaire des écus. Les pattes se dirigeaient presque 
perpendiculairement en bas et les ailes étaient tou- 
jours abaissées, parceque les dimensions de l'écu 
ne permettaient pas de les éployer. 

La première aigle, n" 13, est empruntée à un sceau du 
comte palatin Otton de Wittelsbach, attaché à une 
charte de l'an 1207, conservée aux archives d'état 
à Munich. Par rapport à la date, la deuxième aigle, 
n" 14, d'un type différent pour ce qui regarde les 
ailes et la queue, est contemporaine, car elle se 
trouve sur un sceau d'un comte d'Arnsberg de l'an 
1208, conservé aux mêmes archives. 

L'aigle, n" 15, du commencement du 16e siècle, repré- 
sentée sur le monument d'un abbé de Saint-Alban, 
à Londres, offre un exemple remarquable de la li- 
berté que les anciens artistes pratiquaient en exécu- 
tant des armoiries et du savoir-faire dont ils firent 
preuve en se conformant aux exigences de lieu et 
d'espace. L'écu, dans lequel cette aigle se trouve 
placée, est trop rétréci et ne comporte pas le dé- 
ployement des ailes. Eb bien, le sculpteur auquel 
ce travail était confié, tournait les grosses plumes 
des ailes en dedans et trouvait encore moyen d'y 
donner des contours gracieux. Les plumes, qui cou- 
vrent le corps de l'aigle, sont traitées dans le vrai 
style ornemental. 

Nous ne donnons qu'un seul exemple d'une aigle 
éplovée du 14e siècle, n" 16. Il nous serait facile 
d y ajouter plusieurs autres, mais l'espace nous man- 
que. Un coup d'oeil sufflra pour découvrir à quels 
égards il diffère de l'aigle éployée comme on la re- 
présente actuellement. 

Les nos n à 20 font voir les trois grands changements 
de forme que les casques ont subi. Dans chacune 
de ces grandes divisions la mode introduisit de nom- 
breuses subdivisions, auxquelles nous ne pouvons 
nous arrêter. Dans les flg. 21 et 22, on voit le plus 
ancien type de casque que l'on rencontre sur les 
armes, mais ce tvpe n'a guères duré. 



La flg. 17 présente une des formes les plus anciennes. 
Le cimier de ce casque est un vol comme il était 
d'usage à la même époque et qui semble formé de 
deux planchettes d'un quart de cercle, dans le bord 
desquels des plumes ont été introduites. 

Le casque suivant, n" 18, date d'une époque posté- 
rieure et s'appelait casque des joutes (en allemand 
Stechhelm); le cimier, consistant en deux proboscides, 
est remarquable par leur crête fi angles saillants, que 
l'on ornait souvent de boules, de plumes, etc. Nous 
avons ajouté la flg. 19, représentant également un 
casque des joutes, comme un nouvel exemple de la 
liberté intelligente avec laquelle les artistes du moyen- 
àge traitaient les matières héraldiques. C'est le 
casque d'un duc de Clèves, de l'an 1511, qui portait 
en cimier une tête de boeuf. L'artiste s'aperçut que 
le museau se conformait à la partie saillante du 
casque; il vidait (au figuré) la tête de boeuf, la ti- 
rait sur le casque, entourait les cornes d'une cou- 
ronne et laissait pendre la peau en guise de lam- 
brequins. 

Enfin, au 16e siècle on donnait une forme ronde au 
casque, pratiquait une ouverture sur le devant et y 
mit des grilles, flg. 20. C'est ce dernier type qui, 
avec nombre de modifications, s'est maintenu jusqu'à 
nos jours. 

Les flg. 21 et 22, représentant les armes des familles 
de Helfenstein et de Leiningen {Linange), sont em- 
pruntées au rouleau d'armes de Zurich, exécuté en- 
tre 1280 et 1325 en publié en chromolithographie en 
1860. Dans la première de ces armes, n" 21, le 
meuble qui soutient l'éléphant, est un tertrejà qua- 
tre coupeaux, et le cimier consiste en deux queues 
de paon brochantes l'une sur l'autre. Le n" 22 mé- 
rite l'attention par son cimier, l'écran, revêtu d'une 
étoffe qui est tirée sur le casque en forme de capuchon. 

Le rouleau d'armes de Constance, commencé en 1547, 
continué dans les années postérieures et conservé à 
la bibliothèque de la ville d'Ueberlingen, située sur 
le lac de Constance, nous fournit dans la flg. 23 les 
armes de la famille de Schwartz en Souabe, remar- 
quables à cause du cimier, que l'on prendrait pour 
une palette de peintre, mais qui est une des formes 
très-anciennes d'une aile ou demi-vol. 

Tout archéologue .«ait qu'une veine humoristique par- 
courait le moyen-âge; les sculptures dans les an- 
ciennes abbayes et cathédrales en font foi. L'art 
héraldique n'a pas été soustrait à cette influence, 
comme il est prouvé par nos dernières flgures. Le n" 
24, pris dans le rouleau d'armes de Constance, nous 
offre l'écu de la famille von Keutzlingen, en Souabe, 
ayant pour cimier une tête de coq encapuchonnée, 
dont le bec est traité de manière à en faire une fl- 
gure grotesque. Les armes de la famille de Magiigig, 
en Souabe, flg. 25, empruntées au même rouleau, 
portent en cimier un homme issant, s'ébouriffant les 
cheveux et regardant d'un air béat ou bien stupide. 

Les trois dernières flgures de notre planche sont imi- 
tées de la feuille détachée de l'armoriai hollandais 
de 1542, dont il a été question plus haut. Les cimiers 
des n»» 26 et 27 ont également un air grotesque ou 
humoristique. Enfln, l'aigle du dernier écusson, n" 
28. doit à son bec démesuré, qui semble grossi à des- 
sein, un air narquois qui n est pas propre à la gent 
volatile. Ces armes à l'aigle moqueuse portent le 
nom de Morchan, qui est peut-être estropié et n'ap- 
partient pas à une famille des Pays-Bas. Les au- 
tres écussons sont anonvmes. 



TABLE DES ABRÉVIATIONS 



r. = 


Cimier: D. = De^isr, l>. = Lambrequin*: •*. = 


ace. 


tigittlie 


accompagné 


échiq. 


affr. 


- 


affronté 


emm. 


aj. 


- 


ajouré 


eng. 


ait. 


— 


alternativement 


engr. 


an. 


- 


anobli, ou anoblissement 1 


ép. 


anc. 


— 


ancien 


ess. 


arg. 


- 


argent 


exL 


ann. 


— 


armé 


fam. 


art. 


— 


arraché 


Oenr. 


be«. 


— 


besant 


fr.-q. 


bill. 


- 


billette 


gu. 


bord. 


— 


bordure 


hab. 


bout. 


— 


boutonné 


benn. 


bq. 


- 


becqué 


inc. dans la nob 


br. 


- 


brochant 


int. 


brét. 


— 


brétessé 


iss. 


brl. 


- 


bourlet 


tamp. 


cant. 


- 


cantonné 


los. 


carn. 


- 


carnation 


m. 


ch. 


- 


chargé 


m. et. 


chev. 


- 


chevron 


mod. 


coll. 


- 


colleté 


moDCh. 


comp. 


- 


componé 


mouT. 


conc. d'arm. 


- 


concession d'armoiries 


naiss. 


coDf. de Dob. 


- 


confirmation de noblesse 


nat. 


cont. 


- 


contourné 


nob. 


cour. 


- 


couronné 


oriR. 


cq. 


- 


casque 


ODT. 


crén. 


- 


crénelé 


P- 


croiss. 


- 


croissant 


pass. 


c.-brét. 


— 


contre-brétessé 


pi. d'aut. 


c.-éc. 


- 


contre-écartelé 


prob. 


c.-fleur. 


- 


contre-fleuronné 


ramp. 


c.-henn. 


- 


contre-hermine 


rec. de nob. 


éc. 


- 


écartelé 


rebr. 


éc. en saut. 


— 


écartelé en sautoir 


recr. 



*». = Supports; T. = Tenants 



signi/ie échiqueté 

— emmanché 

— enguiché 

— engrèlé 

— éployé 

— essorant 

— extérieur 

— famille 

— fleuron né 

— franc-quartier 

— gueules 
~ habillé 

— hermine 

— incorporé dans la noblesse 
intérieur 

— issant 

— lampassé 

— losange 

— membre 

— maison éteinte 

— moderne 

— moucheture 

— mouvant 

— naissant 

— naturel 
noblesse 

— originaire 

— ouvert 

— pointe 

— passant 

— plumes d'autruche 

— proboscides 

— rampant 

— reconnaissance de noblesse 

— rebrassé 

— recroisetté 



XLII 



Table des Abréviations 



rcK. 


siqnifie 


regardant 


sen. 


sii/nifie 


senestre 


r^h. de nob. 


- 


réhabilitation de noblesse 


sin. 


— 


sinople 


ren. de nob. ' 


- 


renouvellement de noblesse 


supp. 


- 


supportant 


renv. ■♦ 


- 


renversé 


surcb. 


— 


surchargé 


relr. 


-- 


retroussé 


surin. 


- 


surmonté 


sa. 


- 


.«able 


tort. 


- 


tortillé 


saut. 


- 


sautoir 


tourt. 


— 


tourteau 


sec. 


— 


second 


\ir. 


— 


virole 



NB. Le chiffre entre crochets, h la suite des mots étmk ou molette, indique le nombre de leurs rai 



Allem. 


signifie 


Allemagne 


Holl. sept. 


/signifie 


Hollande septentrionale 


Angl. 


- 


Angleterre 


lle-de-Fr. 


- 


Ile-de-France 


Art. 


- 


Artois 


Irl. 


- 


Irlande 


Aut. 


- 


Autriche 


Lang. 


- 


Languedoc 


Auv. 


- 


Auvergne 


Limb. 


- 


Limbourg 


BaT. 


-- 


Bavière 


Lorr. 


- 


Lorraine 


Belg. 


- 


Belgique 


Luxemb. 


- 


Luxembourg 


Bourg. 


- 


Bourgogne 


Néerl. 


- 


Néerlande 


Brab. 


- 


Brabant 


Norm. 


- 


Normandie 


Brab. sept. 


- 


Brabant .septentrional 


P. de 


- 


Pays de 


Bret. 


- 


Bretagne 


Pic. 


- 


Picardie 


Cambr. 


- 


Cambrésis 


Pol 


- 


Pologne 


Champ. 


- 


Champagne 


Pom. 


- 


Poméranie 


Dan. 


- 


Danemark 


Port. 


- 


Portugal 


Esp. 


- 


Espagne 


Prov. 


- 


Provence 


FI. fr. 


- 


Flandre française 


Prov. rhén. 


- 


Province rhénane 


Gasc. 


- 


Gascogne 


Tour. 


- 


Touraine 


Han. 


- 


Hanovre 


Wurt. 


- 


Wurtemberg 


Holl. 


— 


Hollande 


Zél. 


— 


Zélande 



Aa (van dcr) — Rotterdam. D'azur à trois hu- 
chet.* d'ar?., en?, et Tir. d'or. €. : un cygne, entre 
UD vol. 

Aa (van der) — Rotterdam. De gu. à trois los. 
d'arp. 

Aa (van der) — Leyde. De gu. à la fasce on- 
dée d'azur, supp. une tour d'arg., ouv. et aj. du champ ; 
la fasce ace. en p. d'un gland effeuillé au nat., la queue 
en bas. €".: un vol. 

Aa (van der) - Leyde, la Haye. Echiq. d'or et 
de gu.; au canton darg., cti. dune merlelte de sa. C: 
une nierletle de sa., entre deux prob. échiq. d'or et de 
pu. L. d'or et de gu. 

Aa (van der) — Gorinchem. Ec: aux 1 et 4 d'or 
à trois luok'lles de sa.; aux 2 et 3 d'argent h deux 
fasces brét. et c.-brét. de gu. Sur le tout les armes 
de ran der .la de Randerode. 

.4 a (van der) - Holl. Darg. au cliev. de gu., 
ace. de trois A de sa. 

Aa (van der) — Brab. iM. et.) De gu. au saut, 
d'arg. C: deux cornes de buffle de sa. 

Aa (van der) de Randerode — Jnvers (M. et. 
le 3 janv. 1858 . Echiq. d or et de gu., de douze tires, 
chacune de douze points; au canton d'arg., ch. d'une 
merlette de sa. C anc: une merlette de sa., entre 
deux cornes de buffle, celle à dextre darg., celle à sen. 
échiq. d'or et de gu. C. mod. . une merlette de sa. 
L. de gu. et d'or. 

.%a (van der), v. Jons^man dit van der Aa, 
P>B88ea van der .Aa et Robidé van der Aa. 
Aaeb - .4ut. (.\n., 1595.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. 
à un trèfle de sin. le champ chape de gu.; aux i et S 
de sa. au lion naiss. d'or, cour, du même, tenant de 
ses pattes un caducée aussi d'or. Cq. cour. C : le 
lion, iss. I.. d'or et de sa. 

Aaeben ou .tchen — Westpttalie (M. et. en 
1816. De sa. à trois croiss. d'arg. — Ou: De sa. à 
trois croiss. darg.; au chef du même. C: deux cor- 
nes de buffle, coui)ées ait. d'arg. et de sa. 

Aadbord - Dan. (M. et.) D'azur au poisson na- 
geant d or, lorré de gu. T.: cinq banderoles, ait. d'or 
et de gu. 

Aace (de 1*). de l'AsceoudeLage marquis de 
¥oladc — Bret., Saintonge, Poitou. D'or à l'aigle 
ép. de gu., bq. et m. d'azur. 

Aaxesen — Dan. Taillé de gu. sur sa.; à la bande 
ondée darg., br. sur le tout. €\: une aigle ess. de 
profll, au nat. 

Aacesen - Dan. Ec. en saut, d'arg. et de sa.; à 
une ramure de cerf d'or, br. sur le tout. 

.Aacesen Dan. D or à une palme d'azur, posée 
en pal. 

Aalion Chevaliers d'), v. Imbrisevic chevaliers 
d' %allon. 

.%alst (van) — la Haye. D'azur à une étoile (8) 
darg. C: l'étoile. 

Aalit< (van) - Holl. D'azur à trois haches d'ar- 
mes darg., emm. au nat., posées en pals, rangées en 
fasce. 

.%alst (van) — (iorinctiem. D'or ù trois crémail- 
lères de sa., rangées en fasce. 

.%anjonitb — Holl. D'or à la fasce de sa., ace. 
de trois coeurs de gu. C: un coeur de gu. 

.%ar (von) ou von der Abr von .%B(weller 
— H'cttphalie. De gu. à deux roses d'arg. en chef et 
une étoile d'or en p. Cq. cour. C: une aigle iss. 
de gu. 

•*ar (van der) — Leyde. D'or ù trois hures de 
sanglier de sa. €.: une hure de sanglier de sa., le 
boutoir en haut [Comp. van der .fer et Hoos de 
T^-r-.far]. 

.tarie (van) — Brab. .^ept. D'arg. à deux fers- 
de-moulin de eu., l'un au sec. quartier et l'autre en p.; 
au fr.-q. d or, ch. dune rose de gu. 

Aarnoats Batavia. D'arg. à un chien braque 
de gu., pass. sur une terrasse de sin. 
Il* ÉDITIOX, TOME I. 



Aarsen l.Arssen] de Beyem — Frise. De sa 
à trois étoiles d'or. C.: une étoile d'or. 

Aartsen — Gueidre. De gu. ù deux flèches d'or, 
passées en saut., et une troisième flèche d'or, posée 
en fasce, br. sur le tout, la pointe à sen. 

Aavaille — P. de Liège. D'or à la fasce de gu., 
ace. de trois rustes d azur. 

Aaz — P. de Liège. Darg. à la croix d'azur; au 
lambel de gu., en chef, l)r. sur le tout. 

Aax — P. de Samur. De sin. à la fasce ondée 
d'arg., ace. de trois bes. du même. 

Abaehsen ou .tibachsen — tf'edphalie, Bruns- 
wick. De gu. à la bande d'azur, ch. de trois croiss. 
d'or, les cornes dirigées vers le canton dextre du chef. 
r.: trois croiss. d'or tournés, mal-ordonnés et s" entre- 
touchant. L. d'or et d'aziir. 

Abaco (dall*) — Férone. D'azur à la fasce de 
gu., ace. en chef de deux mains de carn., posées en 
fasces, montrant le dos, le poignet paré de gu., la main 
à dextre tenant une plume à écrire d'arg. et celle h 
sen. empoignant un compas d'or ouvert en chevron ; 
le tout acc^ en chef d'une couronne à cinq fleurons d'or. 
Abaco (dall*) — Vérone fBarons bavarois, H mai 
1766. D'azur à deux mains de carn., posées en fas- 
ces, le poignet paré darg., dirigées vers les flancs de 
l'écu, celle à dextre tenant une plume à écrire d'arg. 
et celle à sen. un compas d'or ouvert en chevron; le 
tout ace. en chef d'une couronne à cinq fleurons d'or 
et en p. d'un livre ouv. d'arg., doré sur tranche. Cq. 
cour. €.: un vol d'azur, chaque aile ch. de la cou- 
ronne de l'écu. L. d'or et d'azur. 

.Abadal ~ Catalogne (Vn., 179â.^ Parti : au 1 d'or 
à un arbre de sin., posé sur une terrasse. du même; 
au i d'arg. à une tour de gu., sommée dune tourelle 
du même, le tout ouv. et aj. d'azur, ladite tour posée 
sur une terrasse au nat. 

.Abadia - Royaume de Valence. De sin. au lion 
d'or. 

.Abadle France. D'azur, fretté d'arg.; à la fasce 
d'herni., br. sur le tout. 

.Abadie — Lang. D'arg. au chev. de ^\^., ace. en 
chef de deux tours du même, et en p. d un écuïsson 
d'azur, br. sur le chev. et ch. d'un lion d'or. .\u chef 
de l'écu d'azur, ch. de trois étoiles du champ. 

.Abadie d'.Arboeave — Béarn. D'or à l'arbre 
de sin.; au lévrier de eu., coll. d'arg., attaché à l'arbre 
par une chaîne du même; au chef d'azur, ch. d'un 
croiss. d'arg., entre deux étoiles d'or. 

Abaleo — Vérone. Tranché d'arg. sur azur, l'azur 
ch. de deux bandes du premier; au lion d'or, br. sur 
le tout, tenant de sa patte dextre une grenade au nat., 
tigée et feuillée de sin. 

Abanou Abbans — Franche-Comté (M.ét.^ D'arg. 
à la croix de eu., ace. en chef de deux roses du même. 
Abanconrt - .Vor»i. De gu. h l'aigle d'arg. 
Abaneonrt Beaucoi.<tis, .Sois.<tonnais,Sormandie. 
D'arg. à l'aigle de gu., \h\. et m. d'or. 

.Abano Comtes - Panoue. D'azur à la fasce d'are., 
ch. de trois trèfles de sin. — Ou D'azur à la bande 
d'arg., ch. de trois feuilles de chêne de sin., posées 
dans le sens de la bande, la tige en haut. 

.Abarbanei — E.<tp., Port. D'arg. au lion de gu., 
ramp. contre une tour de même. 

Abarbanei de Soasa — Port. Ec: aux 1 et i 
les armes i\\tbarbanel: aux â et 3 d'arg. h quatre 
croiss. appointés et affr. de gu., 1, i et 1 [Sousa). 

Abarbanei da Vei«a -- Port. Les armes de 
Veiga qui sont : éc de gu. à l'aigle d'arç. et d'arg. à 
trois fleurs-de-lis d'azur. 

.Abarea — Aragon. De gu. (anciennement d'azur.) 
à une Itottine d'or, le pied en bas 

.Abarea - Aragon. De eu. h deux semelles de sou- 
lier d'or, accostées et posées en pals, ayant au talon 
des cordes du sec. 

Abarea — Savarre, Aragon. D'or k une chaîne 
d'azur, en bande, accostée de deux souliers échiq. d'or 

1 



Abaria 



Abeele 



et de sa. ; le tout entouré d'une autre chaîne d'azur, 
posée en crie. 

Abaria — Esp. D'arg. à un B de sa. ; le champ 
\étu de ffu. 

Abasous — Ile de Mayorque. De gu. à une plante 
de sin., fleurie de sept pièces d'arg. 

Abaniiiont (Barons d'), v. Bover barons d'Abaa- 
•iiont. 

Abaasil — Toulouse. D'or au chev. de gu., ace. 
en p. d'un peuplier de sin., terrassé du même; au chef 
d'azur, ch. d'un croiss. d'arg., entre deux étoiles d'or. 

Abliadelll — Sicile. D'or au griffon de sa. 

Abba«les8a — Sicile. Tranché d'or sur gu. 

Abbadie — liigorre, Béarn. D'arg. à la croix de gu. 

.4ibbadi« - Limousin. D'arg. au lion de gu., ac- 
costé de deux inouch. d'herm. de sa.; au chef d'azur, 
ch. de trois grives d'arg. 

Abbadie - France. D'arg. à l'arbre de sin., accosté 
de deux lions affr. de gu., ramp. contre le fût; au chef 
de gu., ch. de trois flèches d'arg., posées en pals, la 
pointe en haut. 

Abbadie de Barran (Comtes) — Gasc. D'arg. à 
la bande d'azur, ch. de trois étoiles du champ et ace. 
de deux lions du sec. 

Abbadie de Lattes — Norm. D'arg.; au chef de 
gu., ch. d'une rose d'or. 

Abbama — Frise. Parti: au 1 d'or à la demi- 
aigle de sa., mouv. du parti; au 2 de gu. à l'épée 
d'arg., garnie d'or, posée en pal, ace. en chef de deux 
fleurs-de-lis du même. 

Abbaus, y. A ban. 

Abbas — Holl. sept. Parti: au 1 d'or à une demi- 
aigle de sa., mouv. du parti; au 2 d'azur au bélier 
sautant d'arg., accorné dor. 

Abbate — Sicile. Coupé de sin. sur arg. 

Abbati — Florence, Rome. D'azur au pal d'arg. 
C: un bonnet de gii., retr. d'herm. 

.Ibbé— iN'orm. D'arg. à l'aigle de gu., bq. et m. d'or. 

Abbé — France (Baron de l'Empire, 30 oct. 1810). 
Ec: au 1 d'or à une tête de More, tort, d'arg. ; aux 2 
et 3 de gu. au château d'arg., flanqué de deux tours 
du même ; au 4 d'or à la licorne ramp. de sa. 

Abbé (I') — Champ. De gu. au saut. engr. d'or, 
cant. de quatre fleurs-cle-lis du même. 

Abbé (!') des Autienx — Norm. D'or au chev. 
d'azur, ace. en chef de deux molettes de sa. et en p. 
d'une rose de gu. 

Abbé (!') comtes de Morviliiers — iN'orm. (Com- 
tes, 21 sept. 1723.) Ec. : au 1 échiq. d'or et de gu. de cinq 
tires, chacune de cinq points [au Quesnoy), au 2 de 
sa. à trois tours d'atg., ouv. et maçonnées du champ 
[Lavaulx) ; au 3 de sa. semé de fleurs-de-lis d'or (Bel- 
lefourrière) ; au 4 d'arg. à une bande ondée de gu., et 
une bord, cannelée du même (Coudenhove). Sur le tout 
de gu. à deux épées d'arg., passées en saut., les poin- 
tes en bas [ï Aboi). 

Abbé de Rossière ~ Norm. D'azur au chev. 
d'arg. ; et trois flammes d'or, mouv. du chef. 

Abbé (!'), V. Poulain dit TAbbé. 

Abbeconrt— Beauvoisis. D'arg. à la fasce de gu., 
ace. de six merlettes du même. 

Abbei(erii>Krap — Holl. Ec. : aux 1 et 4 d'azur 
au lion d'arg. {Krap) ; aux 2 et 3 coupé-enclavé de 
deux pièces de gu. sur or. Sur le tout de sin. au 
château sommé de trois tours d'or. 

Abbema — P. de Groninrjue. Parti : au 1 de sin. 
à la demi fleur-de-lis d'arg., mouv. du parti; au 2 d'or 
au trèfle de sin. C: une tête de bouc de gu., ou une 
tète de boeuf de gu. 

Abbema — Amsterdam. Parti : au 1 d'arg. à une 
cigogne au nat., pass. dans une touffe de roseaux de 
sin ; au 2 coupé : a. d'azur à la fleur-de-lis d'or, 6. d'or 
au trèfle de sin. {ou.- le 2 coupé : a. d'azur à la fleur- 
de-lis d'arg., b. de sin. au trèfle d'or). Cq.cour. r.:une 
tête et col de cigogne au nat, entre une touffe de ro- 
seaux, li. d'arg. et d'azur. S.: à dextre un griffon 
au nat., la moitié supérieure du corps et les ailes de 
sa.; à sen. un lion au nat.; tous les deux lamp de gu. 

Abbema — Bois-le-Duc. Parti: au 1 d'or h la de- 
mi-aigle de sa., mouv. du parti ; au 2 coupé : a. de gu. 
à trois pals d'or; 6. d'arg. à la rose de gu. C: une 
rose de gu., entre un vol d'or. 

Abbenbroeiv (van) — Holl., Zél. (M. et) Armes 
anc: De gu. à un caleçon d'arg. [Une branche de 
cette fam. parait avoir porté le caleçon en champ d'azur.] 
— Armes mod..- De gu. à la fascê vivrée d'arg. {Hart 
van der Woert), et sur le tout de gu. à un caleçon 
d'arg. (Abbenbroek). 

.%bbe8tees — Holl. Parti: au 1 de gu. à une tour 
carrée d'or, sommée d'une tourelle du même ; au 2 



d'azur à la fasce d'or, ace. de six croiss. d'arg., 2 et 1 
en chef, et 2 et 1 en p. 

Abbeviile - Pic, .Sorm. F) azur à trois bandes 
d'or, ace. de trois fleurs-de-lis du même, rangées en chef. 

Abbeviile - Beauvoisis. D'or à trois écussons de gu. 

Abbcviile-BoiiberH-Tnne, v. Boabers-Ab' 
beville-Tiiiie. 

Abbey (T) de la Roqne — Norm., Bref. D'arg. 
au saut, de sin. C: un lévrier iss., au nat. S.: deux 
lévriers, au nat. D.: sine i.abe. 

Abbinga. v. Abbema, au P. de Groningue. 

Abbisna ou Absna — Ostfrise. Une fleur-de-lis. 
C: la fleur-de-lis. 

Abbonel dit le Gros — FI. fr. (An., 8 mai 1433.) 
De gu. à la fasce d'arg., ace. de trois têtes humaines 
(ou, têtes de More) au nat., tort du sec. C: un buste 
de More, entre un vol de gu. 

Abbot baron Colchester — Sussex (Baron, 3 juin 
1817.) Degu. au chev. d'or, ch. de trois croisettes écotées 
d'azur et ace. de trois poires du sec, les queues en haut; le 
tout enclos dans un trècheur fleur, d'or. Cq. cour, t .: 
une tête de licorne d'herm., crinée d'or, accostée de six 
pi. d'aut. d'arg. aux tuvaux d'or ; le tout surm. du Cri: 
Perseveraxdo. n.: "deux licornes d'herm., crinées, 
accornées et onglées d'or, chacune ch. sur l'épaule 
d'une croix écotée d'azur ; le col passé dans un collier 
du dernier émail bordé de gu., duquel descend une 
chaîne d'or. D.: Deo, patriae, amicis; ou Perse- 
VERAXDO. (Raymond. 

Abbot's-Langley (Baron d'), v. Raymond lord 

Abbott baron Tenterden — Mddtoex (Baron, 30 
avril 1827.) De pourpre, à la pile ondée, vairée d'or et de 
gu., accostée en p. de deux bouses du sec. ; au canton 
d'arg., ch. d'une crosse abbatiale de sa. C.run renard 
pass., parti de sa. et d'arg., l'épaule ch. d'une bouse 
d'or. S.! à dextre un dragon ailé de sin., coll. du col- 
lier du Lord Grand-Juge d'Angleterre et ch. sur l'aile 
d'une bouse d'or; à sen. un pélican, le vol levé, d'or, 
avec sa piété de gu., coll. d'un chapelet de roses au 
nat. D.: Labore. 

Abbracciabene — Sicile. D'or au lion de gu., 
ramp. contre une colonne d'arg., posée à dextre. 

Abcoude (van) — P. d'Utrecht. D'or au loup 
de sa. [Première race des seigneurs i' Abcoude]. 

Abcoade (van) — P. d'Utrecht (M. et. le 6 fév. 
1439.) Ec: aux 1 et 4 de gu à trois colonnes [zuilen) 
d'arg. {Zuylen d Abcoude); aux 2 et 3 de sa. au lion 
d'arg.^ arm., lamp. et cour, d'or [Gaesbeeck). Cq. tim- 
bré d une couronne de sa. €\: un vol-banneret d'arg.; 
OU: un vol d'or. [Comp. van Zuylen d'Abcoude]. 

Abeoode (van) van Meerten — P. d'Utrecht. 
Les armes écartelées d'Abcoude. 

Abdena — Ostfrise. Un lion. C: une aigle. 

Abdinsa — Fn'se. Coupé:au Id'orà l'aigle de sa.; 
au 2 d'azur à une montagne d'or, mouv. de la p. 

Abdis — iN^wm. D'or à la croix ancrée degu., cant. 
de quatre croisettes d'azur. 

Abdorf — Suisse. D'arg. à un annelet de gu., orné 
à l'entour de quatre boules d'or faisant face aux bords 
de l'écu et enflammées au nat. €.: le meuble de l'écu. 

Abdy d'Albyns — Essex (Une branche élevée 
au rang de baronet, le 9 juin 1660, s'est éteinte le 
2 avril 1739. Une autre branche a été revêtue de la 
même dignité, au mois de déc 1849.) D'or à deux 
chev. de sa., ace. de trois trèfles du même. €.: une 
tête d'aigle, au nat. D.: Ten.\x et fidelis. 

Abdy de Felix*Hall — Essex, Vorkshire (Baronet, 
7 juillet 1641. M. et. le 13 avril 1868.) Les armes 
précédentes. 

Abdy de Moores — Essex (Baronet, 1660. M. 
et. en 1662.) Les armes précédentes. 

Abeanix (des) — Gand. Ec. : aux 1 et 4 d'arg. 
au chev. de gu. ; aux 2 et 3 degu. au lion d'arg., arm. 
et lamp. d'or. 

Abée — P. de Liège. De sa. semé de fleurs-de-lis 
d'or; au lambel d'azur, posé en chef. 

Abeele (van den) — Flandre, Zél. Armes anC: 
D'or au chev. de gu., ch. de trois étoiles d'arg. et ace 
de trois peupliers de sin. C: une tète et col de bi- 
che au nat. — (Vicomtes et barons, 24 janv. 1787. M.ét. 
en 1787.) Ec. : aux 1 et 4 d'arg. à une hamaide de gu. 
{van den Abeele) ; aux 2 et 3 d'or à la fasce de gu. 
[tlaveskercke). C: deux pignates accostées de gu. ."*.: 
deux lions d'or, arm. et lamp. de gu., tenant chacun 
une bannière, celle à dextre aux armes du 1, celle à 
sen. aux armes du 2. 

Abeele (van den) — Flandre. D'arg. à une ha- 
maide de gu. C. : une sirène, tenant de sa main 
dextre un miroir ovale et se peignant les cheveux de 
la main sen. 



Abeele 



Aberdare 



Abeele (*«n dea) - P. de Liège. D'azur a s^pt 
étoiles (lor, 3, 3 et I. 

.tbeela - Harlem. D'arjt. à l'arbre doublement 
étape de stn., terrassé du même. i 

Abeille — Prov. Conf. de noh., to avril 1M9. M. 
et. en 1755. D'azur .1 une rut he d'or, acr. de trois abell- ' 
les du même. ! 

.Abefcea - .Saxe \n.. 18 juin IS7K. D'or à deux 
pals dazur. alésés en chef. Cq.rour. €'.: un buste de 
More. hab. d'un parti d'or et d'azur. 

Abel - n'urt. Nob. du St.-tmpire, il juin 1647; 
rec. de nol)., 3 juin I8i0. De sa à un autel carré 
d are., supp. un agneau couché, entouré de flammes et 
de fumée, le tout au nat. Cq. cour. €'.: un jeune 
homme iss., chevelé d or. hab. d an,:., les mains join- 
tes et les veux levés, dans l'attitude de la prière. 

Abel — Bar. An., 1* mars 1811. i De pu. k un 
homme iss.. posé de profil, tournant le dos vers le spec- 
tateur, décix'hant une flèche d'un arc, le tout au nat., et 
mouv. d une arabesque dani. en p. Cq. cour. C: 
1 homme iss. L. darp. et de su. 

Abel ou Abl — Ingnlstadi. D'or à une tète d'ours | 
de sa. €'.: la tête d'ours. ! 

Abel - Aut. Chevaliers, 13 janv. 1781.) Ec.: aux 
1 et 4 d'or à trois pattes d'ours de sa. ; aux â et 3 
d'azur à l'ancre d'or. Deux cq. cour, t'.: l» un vol 
conL d'or, ch. d'une pjitte d'ours de sa.; I. d'or et de 
sa.; io l'ancre, entre deux prob. coupées, à dextre de 
sa. sur or, à sen. dor sur azur; I. dor et d'azur. 

Abel — Aut. Coupé de sa. sur or ; au lynx ramp. 
au nat., br. sur le coupé, soutenu d'un tertre de sln. 
Cq. cour. T.: le Ivnx, iss., entre deux prob., coupées 
ait. d'or et de sa., ornées chacune dans son embou- 
chure d'une fleur-de-lis d'arp. 

.Abel Cmtille. Parti: au 1 d'or à l'aiple de sa.; 
au i de pu. au prilTon d'or, cour du même, sa queue 
recourbée suppiirtant un i)etit prilTon naiss. d'or qui 
tient de ses pattes une fleur-de-lis d azur. 

Abel de «'hevailet ixiuphiné M. et. le 18 
juillet 18,58. D or à la haude d azur, ch. de deux mo- 
lettes du champ; au chef du sec., eh. dune molette 
d or. D.: ferek forte e spesso. 

AbeUk — Sicile. D azur au chev. d'or, ace. de trois 
étoiles du même, ranpées en chef. 

Abele — ff'urt. An., lijuinlSli.) Tiercé enfasc£: 
au 1 d'or à l'alpte de sa., bq. et m. du champ; au t 
d'aïur au soleil d'or; au 3 de pu. à deux plumes à 
écrire d'arg., passées en saut., les becs en bas. Cq. cour. 
€'^ l'aigle. L. d'or et de sa. 

Abele — H'urt. (An., 7 avril 18i6., Ec. : aux 1 et 
i d'or à l'aigle de sa. ; aux i et 3 d'arg. au lion de 
pu., brandissant un sabre, soutenu d'un tertre de sin. 
Cq. cour. C: l'aigle. L.: h dextre d'or et de sa., à 
sen. d'arg. et de pu. 

Abele - Aut. De sa. à la fleur-de-lis d'arg. €.: 
la fleur-de-lis, entre deux pmb. de .<a. 

Abele von and xu L.ilieubers [anciennement 
.Aabeller] .tut. Nob. du St.-Empire, 5 aoùtli95; 
conf. de nob., M déc. 1517; chevaliers autrichiens, 30 
mai 16(3; barons, 4 août 1708. La branche des com- 
tes ./fte/f (le lUkkingen, chevaliers du St.-Empire 3 nov. 
1665. barons 15 oct. 1673, comtes 11 nov. 1684, s'est 
et. le li oct. 1685j Ec. : aux 1 et 4 échiq. darp. et de 
sa., de seize points ; aux i et 3 coupé axw^. sur pu., 
au griffon de l'un en l'autre, cour, d'or Sur le tout 
un écusson souvent cour coupé d'arg. sur sa., à la 
fleur-de-lis de l'un en lautre. Trois cq. cour T.: 
l" une aigle iss. et cont. de sa. ; i» la fleur-de-lis ; 
3" le griffon, iss. L. des 1 et i cq., d'arg. et de sa.; du 
3, darp. et de pu. 

Abeleven - Holl. Coupé : au 1 d'azur à trois étoi- 
les d'or ; au i de sin. à l'agneau arrêté darp. 

Abelln — Flandre Conc. d ann., 18 juillet 1459; 
conf. le 17 déc. 1548. De gu. au cerf naiss. au nat. 

Abelln de l« Tonebe — Bref. Dazur à la bande 
d'arg.. ch. d un léopard de gu. et ace. en chef d une 
fleur-de-lis d'or 

.%bclla — Aragon. De gu. à trois fasces ondées 
li iiri:. 

Abella - Catalogne. D'azur à trois bandes on- 
dées de sa. bordées d'or. 

AbelU» Catalogne. D'azur à trois pals ondes d'or. 

Abella -- Royaume de ralence. De gu. à trois 
abeilles d'or. 

Abell« - Esp. Dor à trois pals ondes ou vivres 
de sa. 

.%bello Asiurie*. De sin. à une ruche d'or en- 
tourée d'abeilles du même, posée à dextre, et un chà- 
taigner au nat.. fruité d'or, posé à sen., le tout sou- 
tenu d'une terrasse au nat. 



.%bellù - Exp. De gu. k uhe ruche, en forme de 
cilindre, sommée d'un lis de jardin tiué. entre deux 
roses tipées et feuillées; ledit lis surm. d'une alM*ille 
au nat., la tête en bas; le tout d'or. 

Abrlly France. D'»»r au sanglier de sa., dé- 
fendu d'arg.; au chef dazur. eh. d un crois.*, rtarg.. 
entre deux roses dor O.: .\ Di).Mi>o i acti M est. 

Abcll> Paris. D'azur à un lis de janlin d'arg., 
accosté de deux roses du même, le tout terrds.>ié de 
sin. et ace. en chef de denx croiss. du ,<ec. 

Abels — P. d l'trecht. Ec.: aux 1 et 4 de gu. à 
la fleur-de-lis d'or; aux i et 3 de pu. au lion d'or 

Abelsen Itan. Darp. à treize coeurs de pu. C: 
deux proli.. coupées ait. d'or et d'azur 

.Abenberç (Comtes) - Bat. M. et. D'azur à deux 
lions léopiirdés darp.. I un sur l'autre. Cq. cour f.i 
deux cornes de bullle d'azur [Ces comtes étaient éga- 
lement connus sous le nom de Franudorf ou Frenidorf'. 

.AbenberK — Franconie. D'or à une jamlK" de che- 
val de .sa., ferrée d'arg., le saltot en bas. €.: un cha- 
peau piramidal d'or, retr de sa., sommé d'un panache 
de plumes de coq du même. 

.Abencourt — Lorr. D or à trois tours d azur ; 
au fr.-q. pironné d'arg. et de gu. €.s une tête et col 
de cvpne d'arg., I)q. de gu. 

.Abendroth — .'iaxe {Sob. du St.-Empire. 17 déc. 
1793.- Coupé : au 1 de sa. à trois étoiles mal-ordon- 
nées dor; au i de gu. au crois.*, d'arg. Q]. cour €".: 
le croiss., entre un vol coupé, à dextre d'or sur sa., à 
sen. d'arg. .sur pu. L. conformes aux émaux du vol 
[V. «S5ttlin« d'Abendrothl. 

.Abensperff — Bar. M. et. en 1485 Tranché de 
sa. sur arp. €.: deux oreilles d'àne, darp. et de sa., 
ornées chacune de pi. d'aut., à dextre de sa. et à sen. 
darp. 

.Abensperjt (von) and Traan — Aut. Comtes 
du St.-Empire, 15 août Uw3 . Parti d'arg. et de sa. 
Cq. dor, cour du même. * .: un vol. d'arg. et de sa. 
L'écu br. sur deux, bannièces, franpées d'or, les lances 
du même, passées en saut.; la bannière dextre éc. d'a- 
zur à cinq aigles d'or, *, i et 1, et de gu. à la fasce 
darp.; celle à sen. partie, d'or à l'aigle de sa., et de 
pu. il deux pals d'arg. (eorn. 

Abereorn Duc d' , v. Hamiltoa duc d'.%ber- 

.Aberrrombie ~ Edimbourg Baronet, 1709. M. 
et. en 17ii. D arp. au chev. de pu., ace. de trois 
hures de sanplier d azur, lamp. du sec. 

Abereromby d'.Abereromby — Ecosse. Les 
armes précédentes. €".: un chêne englanté posé sur 
une colline, le tout au nat. 

.tbereromby baron Abereromby d'Aboakir 
— Ecosse Baron, i8 mai 1801. Dor au chev. den- 
telé de pu., ace. de trois hures de sanglier d'azur et 
alwissé sous une fasce crén. du se»., de laquelle sort un 
dexirochêre, arm. au nat., parni d'or, environné d'une 
couronne de laurier de sin.. tenant un étendard fran- 
çais, au nat. €.z une abeille, au nat. *••: deux lé- 
vriers coupés darp. sur or. coll. et enchaînés de pu., 
chacun ch. sur l'épaule d'un chardon de sin. D.: 

VIVE IT VIVAS. 

.%bereroiNby de Blrkenboje — Ecosse t.Baro- 
net, *0 fév. 1636. Ec: aux I. et IV. d'arp. au chev. 
de gu., ace. de trois hures de sanglier d'azur, lamp. 
du sec. Abereromby ; aux IL et III. c.-éc.: aux 1 et 
4 d'arg. au léopart du gu., sommé d'une couronne 
rovale d'or (igilry ; aux i et 3 d'arg. à trois perro- 
quets de sin.. l)q. et m. de gu. Pepdie . «'.: un faucon 
ess., au nat., CTilleté d'arg., surm. d'un listel inscrit des 
mots PETIT Ai.TA. ^.: deux lévriers d'arg., coll. de 
pu. D.: VIVE IT VlVAS; et: .mer<;ie is m\ iiesire. 

.%berrromby baron Uanfermline — Ecosse Ba- 
ron. 1839. M. et. le 14 juillet 1868. Lesarmesd'./6cr- 
rroiiiby d .ihnukir. sauf que le champ est darp. et que 
chaque lévrier porte suspendu à son col un écus.<on 
d'azur, ch. de la masse de l'Orateur de la Chambre 
des Communes, d'or. 

Abereromby lord ClassToord - Ecosse- Lord 
G.. 1685. M. et. Darp. au chev. engr. de gu-, ace. de 
trois hures de sjinplier d azur «'.: une croix recr. au 
pied liché de pu. «.: in <:rice salis. 

.4bereromby de (ila»»hauch - Ecosse. D'arg. 
au chev. dentelé de iru.. ace. de trois hures de san- 
plier d azur «".: une abeille, au nat. B.: vive IT 

VI VAS. 

.%b«reroBe .Srhieswiq. Ec : au 1 d arg. à une 
harpe «lor: au i de eu. a deux fasc«>s darp., ace 
en chef dune étoile du même; au 3 de pu. au senestro- 
chêre. mouv. du parti, tenant une épée, le tout d'an.'.: 
au 4 d ar;:. au lion d'or 

Aberdare Baron , v. Braee baron .4berdare. 



Aberdeen 



Abrandici 



Aberdeen de t'airubiily - hcoxue. De gu. au 
cbcv. d'arg., ace. rte trois étoiles rayonnantes (6) d'or. 
C: une main dextre de carn., tenant unanneletde gu. 

D.: INTEMERATA FIDES. 

Aberdeen (Comte d'), v. Gordon comte d' Aber- 
deen. 

Aberdoar (Lord, v. Dongias comte de Norton. 

Abertfavenny (bonite et marquis d"), v. \'eviil 
marquis d'Abersavenny. 

Abergenients (des) ou de l'Ai bercement — 
Genevois. D'azur à trois étoiles d'arg.-. au chef d"or, 
cb. d'un lion Iss. de gu. 

Aberli — Winterthûr. D'or au bélier naiss. de sa. 
Cq. cour. C: le bélier, iss. 

Aberli — Suisse. D'or à une demi-fleur-de-lls d'a- 
zur et un demi-soc de charrue d'arg. (la pointe en bas), 
réunis, ace. en chef d'une croisette potencée d'arg. et 
en p. d'un tertre de sin.; le champ chapé-ployé d'azur 
à deux étoiles d'or. 

Abermann — fienne. Ec: aux 1 et 4 d'azur à 
trois aigles d'or; aux 2 et 3 d'arg. à un homme, hab. 
de gu., au rabat d'arg., ceint du même, coiffé d'une 
couronne de feuillage de sin., tenant de sa main dextre 
une plume de faisan de sin., la sen. appuyée sur sa 
hanche. Cq. cour. T.: l'homme iss., entre deux prob., 
coupées, celle à dextre d'azur sur or," celle à sen. de 
sin. sur arg.; chacune ornée dans son embouchure de 
trois plumes de paon au nat. L.: à dextre d'arg. et 
de gu., à sen. d'or et d'azur. 

.Abernetii - Ecosne. D'or au lion de gu.; et deux 
cotices de sa., br. sur le tout. 

.Abernethy — Ecosse. D'arg. au lion de gu.; à 
la cotice de sa., br. sur le tout. T.: un vaisseau vo- 
guant sur les ondes, au nat. D.: salis per christum. 

Abernetliy d'. Abernethy — Ecosse. D'or au 
lion de gu.; à la cotice de sa., br. sur le tout. r. 
anc: une aigle ess. de sa. V. mod..- un perroquet, 
becquetant une cerise. D.: salu.s per chrlstum. 

Abernethy lord Naltonn d*Abernetiiy (Lord, 
lioo. M. et.) Les armes précédentes. 

Abernetliy (Comte d'), v. Douglas duc de Dou- 
«las. 

Aberson, v. roisoii-Aberson. 

.Abert (Baron de l'Empire) — France. Coupé: au 
1 d'or à trois fers de cheval de sa., cloués du champ, 
les bouts en bas; au à d'azur au cheval galopant d'arg., 
bridé de sa., sellé et housse d'azur, soutenu d'une ter- 
rasse de sin. 

Abey — France. D'arg. au saut, alésé de gu. 

Abiancos - Castille. Parti : au 1 d'arg. à deux 
clés d'azur, pas.«ées en saut., les pannetons en bas et 
adossés, lesdites clés liées d'un ruban d'or; au 2 de 
gu. au lion d'or. 

Abiid^aard — Dan. (M. et.) D'azur à une étoile 
(5) d'or à dextre, et un croiss. tourné du même, à sen. 
r.: un croiss. montant d'or, surm. d'une étoile (3) du 
même. 

Ablidgaard ou Appeisart — Schleswig (M. 
et.) D'arg. à une haie d'osiers au nat., traversant l'écu 
en fasce, ace. de trois pommes de gu., tigées et feuil- 
lées de sin., celles du chef renv., la pomme à dextre 
posée en bande, celle h sen. en barre, celle en p. ayant 
la queue en bas. C: deux bras, arm. au nat., tenant 
une pomme de l'écu, la queue en bas. 

Abilion — Poitou. D'azur à trois papillons d'arg. 

Abiiion — Saintonge (.M. ét.i De gu. à cinq bill. 
couchées d'arg., rangées en pal. 

Ablllon — Frmte. D'arg. au chev. d'azur, ace. 
en chef de deux molettes de sa. et en p. d'une rose 
de gu. (don. 

Abln^don (Comte d'), v. Bertie comte d'Ablngt- 

Abinger (Baron), v. ^ieariett baron Abinger. 

AbisM, v. Abys. 

Ablain — Brai. De gu., au chef d'herm. 

Ablaing — Art. D'arg. à trois lions de sin.,lamp. 
de gu.; à la bord, denchée du même. T.: un lion de 
l'écu, iss. 

Ablaing de Giessenburg— Utrecht, HoU. (Ba- 
ron.<, 8 juillet 1816. Ec: aux 1 et 4 de gu. au lion 
d'or [AblainQ-Weicourt,; aux 2 et 3 d'azur au chev. 
d'or, ace. de trois croiss. du même [ThumMot). Sur 
le tout d'arg. à trois lions de sin., lamp. de gu., et une 
bord, denchée aussi de gu. iAblaing). Trois cq., les 
1 et 3 cour. €.: 1» un lion Iss. et cont. d'or Ablaing- 
fVeicourt); I. d'or et de gu.; 2o trois pi. d'aut., une 
d'or entre deux d'azur {ThumMot); I. d'or et d'azur; 
3" un lion iss. de sin., lamp. de gu. (Ablaing); I. d'arg. 
et de sin. *».: deux lions reg. d or, tenant chacun une 
bannière, cette à dextre aux armes du 1 et celle à 
sen. aux armes du 2. lesdites bannières frangées d'or. 



attachées à des lances de tournoi d'or, armées d'arg 
D.: c.vssis ÏLT1SS1.MA viRTUs [V. van Arkel baron 
d'AbiaingJ. 

Abianc de Labonysse — Quercy. D or à un 
.«enestrochère de carn., .«ortant d'une nuée mouv. du 
flanc, empoignant trois fleurs de violette au nat.; le tout 
ace. de cinci tourt d'azur 3 rangés en chef et 2 en p. 

Abieges Bourg. D'or h deux fasces d'azur, en. 
de trois étoiles d'arg., 2 et 1. 

Abien» (des) - Tournaisis. D'or à trois pals de 
gu.: à la fasce de .<a., br. sur le tout. 

.Abney-Hastings baron l>onlngton — Leices- 
tershire (Baron, i mai 1880.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. h 
une manche mal-taillée de sa. {Hastinns); aux 2 et 3 
d'or, au chef de gu. cb. d'un lion iss. d'arg. (Abney^. 
C: lo une tète et col de boeuf d'herm., accornée d'arg., 
coll. d'une couronne du même (Uastings); 2o un lion 
iss. dor, appuyant sa patte sen. sur unécusson d'arg. 
ch. d'une manche mal-taillée de sa. {Abney). Légende: 

TRUST WIXXEÏH TROTH. D.: IX VERITATE VICTORIA. 

Abney-llastings comte de l^oudon — Leices- 
tershire (Renouvellement du titre de comte de L., 1874.) 
Les armes, les cimiers et la légende A'Abney-Hastings 
baron Donington. T.: à dextre un chevalier tenant 
une lance de tournoi ; à sen. une damoiselle, la tète 
sommée de trois pi. d'aut., tenant de sa main sen. une 
lettre scellée. D.: i bide my time. 

Aboconrt — Brab. Ec: aux 1 et 4 d'or à trois 
têtes et cols de chameau de gu.; aux 2 et 3 d'azur à 
trois roses à quatre feuilles d'arg. T.: une tête et col 
de chameau de gu. !.. d'or et de gu. 

Aboiu [anciennement .Aibuyn] — Lyonnais. Parti: 
au 1 fascé-contrefascé d'or et d'azur; au 2 fascé-ondé 
des mêmes émaux ; le tout de onze pièces. — Ou . 
Parti : au 1 d'arg. à trois fasces de sa.; au 2 de sa. à 
trois fasces ondées d'arg. 

Abon (Marquis) — Prov., Dauphiné (M. et.) Parti- 
émanché d'or et d'azur, de six pièces, les extrémités 
pommelées (Suivant d'autres : coupé-émanché d'or et 
d'azur de trois pièces et demie, les extrémités pomme- 
lées). D.: UXIOX MAIXTIEXT. 

Abonde — France, orig. de Mantoue. Parti : au 
1 d'azur à trois étoiles d'or; au 2 échiq. d'or et d'azur, 
au chef d'arg. ch. d'une aigle de sa. 

Abos — Aui\, Nwm. De sa. au chev. d'or, ace 
de trois roses d'arg. 

Abot de la .Mauvezinière - Norm., Ile-de-Fr. 
Ec: aux 1 et 4 dazur à une coquille d'arg.; aux 2 et 3 
d'arg. il une branche de fougère de sin., posée en pal. 

Abonat ~ France. Fascé d'arg. et de gu. 

Aboval — ^ Pic. D'azur à trois merlettes d'arg., 
rangées en chef. 

Aboviiie (Comtes) — JS'orm., Lorr., Pic, lle-de-Fr. 
De sin. au château d'arg., ouv., aj. et maçonné de sa., 
flanqué de deux tours couvertes de toits' pointus et 
girouettées du sec. ?*.: deux lions, au nat. 

Aboviiie — iYorm.,i?re^, Lorr. (Comte de l'Empire, 
5 oct. 1808.) De pourpre au château d'or, flanque de 
deux tours du mème^ maçonné, ouv. et aj. de sa., la 
tour à dextre sommée dun mal d'or portant un pa- 
villon de sin., ch. des lettres L G d'or. 

Aboyne (Comte d'), v. Gordon marquis de 
Huntly. 

Abraen - Brab. D'or au saut. engr. de sin., ace. 
en chef d'une étoile (3) de gu. 

Abraham de rilôtelierie— Bret. D'arg. à trois 
jumelles de sa., ace. de dix étoiles de gu., 4^ 3, 2 et 1. 

.Abrahamowiez 
de JastrKeniblec. 

Abraiiamson Prusse. Parti: au 1 coupé: a. 
d'or au lion de... ; b. de gu. à une harpe; au 2 d'arg. 
à trois épis feuilles au nat. C: un demi-vol cont., 
senestré d'un bras arm., tenant un épée. 

.Abram ~ Dalmatie (.M. et.) D'arg. au saut, de 
gu., auquel manque le bras supérieur a sen.; ace. en 
chef d'un dextrochère, paré de gu., mouv. de l'en- 
droit dextre du chef et se dirigeant vers sen., la main 
de carn. tenant une épée d'arg., garnie d'or, en barre. 

Abram de Zineourt - Lorr. (.\n., 1710). Bandé 
d'arg. et de gu.;aucbef d'azur, ch. de trois abeilles d'or. 

Abramo l'enise. Gironné d'azur et d'or. 

Abramsberg — Aut. Ec: aux 1 et 4 de sa. au 
lion d'or, celui du 1 cont.; aux 2 et 3 de gu. à un 
cadre d'arsr. avec trois baguettes transversales du 
même. €'.: un lion iss. d'or, cour, du même. L.: à 
dextre dor et de sa., ii sen. d'arg. et de gu. 

.Abran de Neillans— Prov. De gu. au lion dor, 
arm. et lamp de sa. 

Abrandici - Sicile. D'azur à une bande brét,. 



dix étoiles de gu., 4, 3, 2 et 1. 
Lithuanie, Prusse. Les armes 



A brailles 



Aceuo 



lie quatre êloiles, 1 en chef à sen. et les 3 au- 

- en p., rùtn\ant la bande, le tout d'or. 

%brantes Port. D'azur h quatre fleurs-de-lis, 
entn'iii«Mt'»'> dautant de corbeaux, et une étoile en 
abinu'. le tout d or. 

4braiitèet Durs d',v. .Innot. Portu««l-AleB<- 
raNtro, it le Ray durs «l'Abrantè». 

%brenetliée Imiu/. Kc. : aux 1 el i dazur au 
lion d ari.'.. ann. et lanip. de t'u. ; aux i et 3 de pu. 
au chef énianché dar;:. 

Abrcsch — Holl., Grtmingue. Vx.: au 1 de sa. à 
trois petit? rhevn)ns alésés et renversés d'ar?., I un 
sur l'autre; aux i et 3 d'or à deux fleurs-de-lis defiu. 
en chef et une rose du même en p. ; au J d'azur à 
trois fasces ondées darp. €.: une fleur-de-lis de gu.. 
entre un vol à l'antique de sa. L.; à dextre d'arg. et 
de sa., à sen. d'or et de gu. 

.%bri — Ile de Mnyorqae. D'or à un arbre arr. de 
cinq branches de sin. 

.%brial Comte de l'Empire'' — Firarais. D'arg. à 
l'arbre de sin., terras.<é du même; au chef d'azur, ch. 
dun soleil d or. 

JlbrianI - Padnue. Ec. : aux i et i d'azur au lion 
dor. cour, du même; aux i et 3 pjirti d'arg. et de sa., 
au saut, alésé de l'un en l'autre, réuni en bas par 
une traverse aussi de l'un en 1 autre. 

.%brianl — Férone. Coupé : au 1 d'azur à l'étoile 
d'or; au * d'azur au croiss. d'or. 

.%brfe de Fénonillet — Long. D'azur au chev. de 
gu., ace. en chef à dextre d'un soleil d'or, et en p. 
d'une montasne de six coupeaux d'arg.. adextrée d'un 
arbre d'or. 

.%bri|tnano — Sicile. De gu. à la tour dor som- 
mée de trois tourelles du même, ouv. et aj. du champ. 

.%bril - Costille. Jrmes anc. D'or à la bande de 
ffu. — Armes mod. D'or à la bande de gu., ace. en 
chef d'une tour d'arg. et en p. d'un lion au nat.,pa.*s. 
devant un arbre de sin., terrassé du même. 

Abrincis ou .Avranrbes comte de C'hester — 
Kent (Barons féodaux. M. et. en 1119). D'or à cinq 
ctoev. de gu. 

.tbriaès -- Ile de Mayorque. D'arg. à l'arbre sec 
et arr. de sin. 

.%briot — Franche-Comté. De gu. à trois bes. d'or. 

.%br> Ducs d'), v. .Angiore. 

.%bsalon8 — Holl. D'arg. à trois fleurs-de-lis de 
sa., â et 1, ace. de quatre tourt. de gu., 1 en chef, i 
■■"i flancs et 1 en p. 

\bsaaw (van) ou .%b8oa — Dordrecht. De sin. 

la fasce d'arg., ch. d'un cvgne au nat., bq. de gu., 
iiai-'eant <ur une rivière; la fasce ace. de trois étoi- 
les d or. 

.%b»eha(z — Silésie Barons, »6 aoilt 1695. M. et. 
au commencement du 19e siècle. D'arg. à une tête et 
col délan de sa., ramée de gu. Deux cq. cour. T.: 
lo trois pi. d'auf., une d'arg. entre deux de sa. ; io le 
meuble de l'écu. L. d'arg. et de sa. 

.%b8ua, V. .%bbi8na. 

.tbsoioDS — Bruxelles (Réh. de nob., i déc. 1618 
et 5 août 1678.) D'arg. à deux fleurs-de-lis au pied 
coupé de gu., posées lune au second quartier et I au- 
tre en p.; au fr.-q. du sec, ch. d'un saut, échiq. 
d'arg. et de sa. T.: deux cornes de buffle, coupées ait. 
d'arg. et de gu.; ou, une fleur-de-lis de gu., entre deux 
prob. A'dTg. L. d'arg. et de gu. 

.Absolut - Ue-de-Fr. De gu. à une croix de .Malle 
d'or, ace. en chef de deux molettes d'arg. et en p. d'un 
croiss. du même. 

.Absolat de la fiastlne — Pam (Baron de l'Em- 
pire, 1810; eonf. du titre de baron, 1863.^ Coupé: au 
1 d'or à une tour d'azur, ouv. et maçonnée de .sa. ; au 
4 de gu. à la croix pattée alé.<ée d'or, aec. en chef de 
deux molettes d arg. et en p. d un croiss. du même. 

.%b8oa, V. .Absaaw. 

.Abspers — Franronie. D'arg.; chapé-plové, à dex- 
tre de gu. et à sen. d'azur. Cq. cour, v.: un buste de 
femme, posé de profil, hab. de sa., les cheveux tressés 
en queue, coiffée d'un chapeau de gu. retr. d'arg. et 
sommé de trois pi. d'aut.: de gu., d'arg. et d'azur. L. 
d arg. et de sa. 

.\b8poei, v. Axpoel. 

.%bt8ha8;ea — Pom. Coupé de sa., sur un mur 
crén. de trois pièces de gu. ; au lion naiss. d'or, mouv. 
du mur. €.: un chapeau d'azur, retr. de gu., orné de 
plumes de coq d'azur et de gu. L. d'azur et de gu. 

.Abye (de I') dit de Véneries — Hainaut. Bandé 
d or et d'azur. 

Abys — Coire. D'azur à une couleuvre dor, cour, 
du même, ondoyante en pal, engloutissante un enfant 
aussi d'or; ladite couleuvre br. sur un Imton d'arg.. 



IK)sé en fa^e, a\ant à chaque extrémité un ^eau sus- 
pendu du même. Cq. cour. T.: les meubles de l'écu, 
la coulPU\re iss. 

Abyven ttret. D'arg. h une fontaine de gu. 

Absar — Périgord, Limousin, Saintnnne, Anaou- 
mois Marquis de la l)ou:e, nov. 161.'. D'arg. a la 
bande d'azur, eh. dun l»es. d'or; à la Iwrd. ou sec., 
eh. de dix l)es. du troisième, dont 3 en chef, i en flancs 
et 3 en p. 

.Aradeiiiia (dal) - Férone. Ee. : aux 1 et i d'azur 
à une chaîne d'or, |)osée en pal, nouée en lacs d'amour ; 
aux i et 3 d'arg. .'i une ancre .'i trois l»ecs et sans 
trabe d'azur, deux des becs tournés à dextre. 

.Ararle — Orléanais. D'azur au chev. d'or, ace. de 
trois étoiles du même. 

.Aeary - Pic. Ec: aux 1 et l d'or à laigle ép. de 
sa. i./rarj/i; au i d'azur à la croix ancrée d'or; au 3 
de gu. au lion darg. €'.: le lion. ^.: deux lions au nat. 

Aceard — Paris. D'arg. à une masse d'amies de 
sa. ; au chef d'azur, ch. d'une étoile du champ. 

Aecart - Anrers, lirunes (lonf. de nub., *8 sept. 
17»i. Ec. : aux 1 et i d'or a une chèvre, ramp. contre 
un cep de visne posé sur une terrasse, le tout au nat.; 
aux i et 3 de gu. à trois tours d arg. C: la clièvre 
de 1 écu, entre un vol de gu et d'arg. 

.Aceaait — Ue-de-Fr. De gu. au coq d'arg., posé 
sur une terrasse de sin., la poitrine ch. d'un écu.sson 
d'azur, attaché à son col par un lien du même. 

.4reerbi. v. Acerbl. 

.Arciajoli - Florence. De gu. au lion dazur, le 
corps ch. d'un N dor, tenant un guidon d'azur, ch. de 
trois fleurs-de-lis rangées d'or, flottant au-dessus de 
la tête du lion, vers sen. 

Acriajoli — Florence, Grèce. D'arg. au lion d'azur, 
arm. et lamp. de gu. 

.Aeciajoli — Rome, Toscane. Ec : aux 1 et i d'arg. 
au lion de gu. ; aux i et 3 d'arg. au lion d'azur, tenant 
entre ses pattes une fleur-de-lis d'or. même 

Acelajoll — Sicile. D'arg. au lion de sa, cour, du 

.Acelajaoli -~ i-/ore«fp. D'arg. au lion d'azur, arm. 
et lamp. de gu. le lion est quelquefois ch. d'une fleur- 
de-lis d or, ou d un écusson dor à 1 aigle ép. de sa.) 

Aeclapacelo — Saples. D'arg. au lion de gu.; à 
la bande d'azur, eh. de trois fers de hache d'or, br. 
sur le tout. « .: une tête de cheval, entre un vol. 

.Acclavoll — Italie, Falladolid. D'an?, au lion d'azur. 

Aecolans — Franche-Comté {M. et.) De gu. au 
chev. d'or. 

.Aeeoltl — Arezzo. Fascéde gu. et d'arg., de Qua- 
tre pièces ; à la bord, d'azur, ch. de huit étoiles d'or. 

Aeeomodo — Sicile. D'azur à une fasce d'or, et 
un senestroehère en chef, arm. au nat., mouv. de la 
fasce, brandissant une épée dan-', garnie d'or, et ace 
dune étoile d'or, posée en chef à .sen. 

.ArcoramboDl - Rome. De gu. au grilTon d'arg., 
cour, d or, tenant de sa patte dextre une épée du sec., 
garnie du troisième ; à quatre cotices d'azur, br. sur 
le tout. 

Aceoramboni Comtes — Italie. De gu. au grif- 
fon, tenant de sa patte dextre une épée et supp. de 
sa sen. trois boules, le tout d'arg. C: une aigle iss. 
de sa., cour. d'or. 

Aceoramboni marquis de Lister — Florence 
(Marquis en Dan., ii avril l'09.i De gu. au griffon 
d'arg. chargé de trois bandes d'azur, tenant de sa piitte 
dextre une épée d'arg., garnie d'or, la lame chargée de 
deux ttandes d'azur, et supp. de sa patte sen. un mon- 
ticule d'or chargé d une bande d'azur ; à la bord. comp. 
d'or et d'arg., chaque compon d'arg. ch. d'une moucb. 
dhemi. de sji. 

Aerorambono Sicile. Coupé de gu. sur or; au 
griffon di' lun t-ii i autre. 

Aecurti de H6nitei>rel8— ./u/., Etats-Unis [.Kn., 
18i" ; barons, 31 mai 18*9.i Ec. : au 1 d'or à l'aigle ép. 
de sa. ; au 2 coupé d'arg. sur gu., à un s<eptre d'or 
en bande, et une épée d'arg., garnie d'or en barre, pas- 
sées en s;iut. dans une couronne d'or; au 3 coupé 
d'arg. sur gu.. à un arbre arr. de sin., fûté d'arg., br. 
sur le coupé ; au i de gu. à un rocher posé à dextre 
et mouv. d'une mer, le tout au nat. Deux cq. cour. 
r.: 1» l'aigle; I. de sa. et d'or; âo un vieillard iss., 
hab. d'un parti d'arg. et de gu., ceint de sa., coiffé 
d'une toque du même, p;inachee de pi. d'aut. de gu., 
brandissant une épée et tenant de sa main sen. un 
sceptre d'or; I. de gu. et d'arg. T.: deux hommes 
marins, tenant chacun un aviron levé. 

.Acedo — Satarre. D'or à cinq aigles de profil de 
sa., i, 1 et 4. - Ou. D or à cinq aigles de profil de 
sa., i, 1 et i, et une bord, d'or ch. des mots : Los DE 
LA CAS.i DE .VCEDO FELEAN CON" GRA.N DE.MEDO. 



Acolain 



G 



Ackema 



Acelain (iuijmzroa. D'or à trois panelles de 
sin., les tifies en haut. 

Ace-ac — France. .Irmes (inr..- Gironné d'or et 
d'azur. - firmes mod..- Ecliiq. d'arf;. et de ;jru. 

.tcérae (Marquis d*),v. Rienx marquis d'.Acérac. 

.%ceri>a Vérone. De fiu. à la fasce d'or, ace. de 
trois oiseaux d'arpr., les deux du clief affr. 

.%e«rbi ou Accrrbi — DalmaNe. Coupé de sin., 
sur un parti d'or et de fru.; le sin. eh. dune aifrle de 
profil passante de sa., bq. et ni. d'or, tenant en son 
bec une firappe de raisin de gu., tinée d'or, brochante 
sur le parti. 

Aeeto ' .Sirile. Coupé d'or .«ur sa.; au lion de 
l'un en l'autre, cour, de .sa. 

.Aeevedo, v. Azevedo. 

.Aclia " Biscaye. Armes nnc- De fru. à l'arbre de 
sin., terrassé du même, senestré de trois haches d'arg:., 
2 et 1. — Armes mod..- Ec. : auldegu. à trois haches 
d'arg., â et 1 ; au i d'or à trois panelles de gu., les 
tiges en haut; au 3 d'or à l'arbre de sin., terrassé du 
même, et un dextrochère d'arg., mouv. de la terrasse, 
br. sur le fût de l'arbre et tenant une épée d'arg.; au 
4 d'azur à trois bandes d'arg. 

.Acliaie (Princes d'), v. rhamplHc et Navoie 
— princes d'Aehaie et de Morée. 

Aclialm (Comtes) - H'urt. CM. et. en 1387.) D'arg. 
à trois bandes de sin., ch. de sept étoiles d'or, 2, 3 et 
2. C: un vase d'or, rempli de neuf roses de gu., 3 
et î, posé sur un coussin de sa., houppe d'or. 

Acliard ~ Dauphiné, Genevois. D azur à un avant- 
bras, paré d'or, mouv. du flanc sen., la main d'arg. te- 
nant une hache d'armes du même ; le tout ace. de trois 
étoiles d'or ou d'arg. 

.Aeiiard ou des Acliards — Poitou, Angoumois, 
Alsace. D'arg. à trois fasces abaissées de gu., surm. 
de six triangles vidés de sa., entrelacés deux et deux, 
et posés i et 1. Cri: achard, hache ! D.: ex vir- 

TUTE SOBILITAS. 

Aeliard de Bonvoiiloir — Noi'm., Guyenne. 
D'azur au lion d'arg., arm. et lamp. de gu.; à deux 
fasces alésées du même, br. sur le lion. €'.: une ha- 
che d'armes, en pal. D.: achard, hache ! 

Aeliard-Dupin — yorm. Les armes d'Achard 
de Donvouloir. 

Acliai-d-Ferriii« Dauphiné. De gu à trois cas- 
ques d'arg., grillés et lisérés d'or, tarés de trois quarts. 

Achard de le l..iiardière — IS'orm., Poitou. Les 
armes â' Achard de Bonvouloir. Cri: achard, hache! 
D.: ItOX REXO.M ET LOYAUTÉ. 

Achard de Vacojsnes — Norm., Poitou. Les 
armes ^ Achard de Bonvouloir, le lion cour. d'or. 

Acbards (des), v. Joumart des Achards. 

Achart — PhiHppeville. D'azur au saut d'or. 

Achart — Poitou, Bret. D'arg. à deux fasces de gu. 

Achax de Lenkey — Fienne. D'azur à un lion 
d'or et un griffon du même, affr., posés sur une ter- 
rasse de sin., supp. ensemble de leurs pattes une cou- 
ronne du sec. Cq. cour. T.: un Hongrois iss., tenant 
un sabre enfilant une tête de Turc. 

Achaz de LoscDsteiii — Aut. De gu. au lion 
d'or, cour, du même. 

.tchbea; — Ueherlinnen {Bade). D'azur à la ban- 
de entée de sa., ch. dun poisson d'arg., posé dans 
le sens de la bande. Cq. cour. C: un vol à l'antique 
de sa. et d'azur, l'aile de sa. ch. d'un pois.son d'arg.. 
posé en bande. I... d'azur et de sa. 

Achberser d'Achelbiirg — Aut. D'arg. à l'ar- 
bre de sin., terrassé du même ; le champ chapé-plové 
de sa. à deux lions affr. d'or tenant chacun trois 
glands tiges et feuilles au nat. Cq. cour. T.: l'un des 
lions, iss., entre deux prob. coupées, à dextre de gu. 
sur arg., à sen. d'or sur sa. I^.: à dextre d'or et de 
sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Aclidorf ~ Bav. (M. et.) De sa. à un hameçon 
d'arg. Cq. cour. T.: un panache de six pi. d'aut. parti 
d'arg. et de sa., chaque compartiment ch. d'un hame- 
çon de l'un à l'autre, adossés. 

Aché ou Acher — JSorm. D'azur à la fasce d'arg., 
ace. de trois écussons d'or. 

Aché [Achey] de Larrey — IS'orm. Chevronné 
d'or et de gu. de six pièces. D.: bellica virtus. 

Aché de Marboenf — ISorm. Ec. : au 1 d'arg. à 
la bande d'azur, ace. de six tourt. de gu., rangés en 
orle; au 2 d'or à trois tourt. de gu.; au 3 échiq. d'or 
et d'azur; à la bord de gu. ; au 4 d'arg. à trois tourt. 
de sa. Sur le tout éc. : a. et d. chevronné d'or et de 
gu. de six pièces; h. et c. de gu. à deux fasces d'or. 

Aehega — Biscaye. Ec. : aux 1 et 4 d'or au lion 
de gu. ; aux 2 et 3 de gu. à la tour d'arg., ouv. et 
aj d'azur. 



Achelen (van) — Bois-le-Duc, Brab., Matines, 
Frise. D'arg. au renard ramp. de gu. Cq. cour. C: 
le renard, iss., entre un vol a l'antique d'arg. 

Achelea (van) - Flandre occidentale^ D'arg. à 
deux poteaux de gu. haussés sur deux degrés du même, 
posés 1 en chef à sen. et 1 en p.; au canton de sa., 
ch. d'une anllle d'arg. 

Achen, v. .Aachen. 

Achenheim Strasbourg (M. et. au 15e siècle.) 
De gu. à la bande d'arg. 

Achenheim — Strasbourg (M. et. en 1506.) Paie 
d'or et d'azur, de quatre pièces. Cq. cour. €'.: un re- 
nard pas.s. de gu., tenant entre ses dents une oie d'arg. 

Acïier, V. Aché 

Acher de Mon(($a.scon — Ile-de-Fr. De gu. à 
deux haches d'armes adossées d'or [V. Achey mar- 
quis d" Achey.] 

Achcsen — Dan. (M. et.) D'or à la barre ondée 
d'azur. €".: deux prob., coupées ait. d'or et d'azur. 

Acheson — Ecosse. D'arg. à l'aigle ép. de sa.; au 
chef de sin., ch. de trois étoiles du champ. C: un sa- 
blier, au nat. 

Acheson comte de fïosford—ZW. (Baronet, sept. 
1628; baron Gosford, 20 juillet 1776; vicomte Gosford, 
20 juin 1783; comte de Gosford, fév. 1806; titres dans 
la pairie d'iW.,- baron JVorlingham, 1835; baron Ache- 
son de Clancairney, 18 .sept. 1847; titres dans la pai- 
rie du Royaume- ( 'ni.) D'arg. à l'aigle ép. de sa., Ixi. 
et m. d'or; au chef de sin., ch. de deux molettes (3i 
d'or. <'.: un coq de gu., posé sur une trompette d'or, 
en fasce. S.: deux léopards au nat., celui à sen. ayant 
la tête cont., tous les deux coll. et enchaînés d'or. 
D.: VIGILAXTIBUS. 

Achen — Pic, JS'orm. Parti: au 1 d'arg. à la croix 
ancrée de sa. ; au 2 d'arg. à l'aigle de sa. 

Aclien-Calonne — Bourg. D'arg. à l'aigle de sa. 

Achey de Larrey, v. Aché de Larrey. 

Achey marquis d* Achey, barons de Thoraise 
— Bourg., Auv. De gu. à deux haches d'armes ados- 
sées d'or. D.: JAMAIS L.\S D iVCHER. 

Achill de il^nerlins, v. Ktierlins d'Achill. 

Achilly — Dauphiné. De gu. au sanglier au nat. 

Acbiniter ~ Allem., Pol. Coupé : au 1 parti : a. de 
gu. à la tour d'arg., aj. de sa. ; b. d'or à l'écureuil au 
nat., assis sur un tertre de sin. ; au 2 bandé de quatre 
pièces : de sa., d'or, de gu. et d'arg. 

Achner — Bav. Ec. : aux 1 et 4 d'azur à un besant 
d'or ; aux 2 et 3 de sin. à la bande ondée d'arg. C: 
trois pi. d'aut., une d'arg. entre deux de gu. I...: à 
dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et de sin. 

Acholu, V. Achalm. 

Achon de Flessan — Bret. De gu. à deux léo- 
pards d'or, l'un sur l'autre. 

Achonx — P. de Liège. Losange d'arg. et d'azur. 

Acbsel ou Axel — Dan. (M. éi) D'arg. au cygne 
de sa., le vol ouv. C: le cygne. 

Achterhondt (van) —' Holl. D'azur à deux sau- 
mons adossés d'arg. 

Achteveld (van) — P. d-Utrecht. D'arg.; au chef de 
sin., ch. de trois étoiles (8) d'or. C: une étoile d'or, 
entre un vol de sin. 

Achtevelt, v. Fabnefeld dit Achtevelt. 

Achthoven (van) — Leyde, l'trecht. D'azur à 
deux fasces d'or, ace. de huit châteaux plgnonnés d'arg., 
4 rangés en chef, 3 entre les deux fasces et 1 en p. 
C: un château de l'écu. 

Achtmarck — Allem. Ec: aux 1 et 4 de sa. au 
griffon d'or ; aux 2 et 3 de gu. à la bande d'arg. Cq. 
cour, r.: quatre pi. d'aut.: d'or, de sa., de gu. et d'arg.; 
entre deux prob. coupées, à dextre d'arg. sur gu., à 
sen. d'or sur sa., chacune ornée dans son embouchure 
de trois plumes de paon au nat. L.: à dextre d'or 
et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Aehy — Prov. D azur à la fasce d'arg., ace. en chef 
d'un écusson d'or et en p. d'un lion léopardé du sec. 

Aehy — Dauphiné. De gu. à trois chev. d'arg. 

.Achyer — Dauphiné (.4n., 1515. M. et.) De gu. 
au chev. d'herm. 

Aeidal de Habichtsthal - Brandebourg (Nob. 
du St.-Empire, 12 oct. 1661.) Ec: aux 1 et 4 de gu. à 
un épervier d'arg.; aux 2 et 3 coupé, d'arg. à trois 
feuilles de sin., sur azur à trois colonnes au nat. 

Acier — Auv. D'or à la tour de gu. 

Acier — Lang. (M. et.) D'azur à trois étoiles d'or, 
rangées en pal. 

.%ei8né — Bret. D'herm. à la fasce alésée de gu., 
ch. de trois fleurs-de-lis d'or. D.: keque terrext 

MOXSTRA. 

Ackema — Holl. D'arg. à deux griffes d'aigle de 
sa., posées en pals, adossées, les ongles en haut. 



Acken 



Acla 



trken '/>/ MichUrkuin, > Mrlillcknm. 
%ckrn(van) l.iiiib. I) azur à Iruis étoiles d'arg.; 

;ni ( liff il (ir, cli. d une aiiile iIp «». 

%rken (van) /• <le Liège. De sa. à cinq fu- 
so«'s il or. aicoUVs t-n ti\MC, celle du milieu ch. d'un 
^usson daru'. surch d un lion de .<a. 

.tckrnboH //(>//. Parti : au 1 d'azur à l'étoile 
dor ; au i dan;, à la |xiln(e de !:u , mouv. du canton 
s*n. de la |i de I écu. 

Aekenschoek fou LIppbors dit .%ckeB»«hock: 
— U'estphalie ,M." et. vers 1800. D'or au pal de sa., 
ch. de trois l)es. du champ. €.: le pal, entre un vol 
de sa. 

Acker (vas) - Flandre. D'azur à une plante 
de blé lie trois épis d'or, feuillée du même, posée sur 
un tertre de sin. 

.%eker (van den) — Brab. sept. D'an;, au cbev. 
de pu., ace. en p. d un annelet du même. 

.%rkrre (raa) Flandre. De sin. au saut, d'arfr. 

AcWere (van tien) — Payx-Bas, Flandre. D'arg. 
;iti i\u'\. de ^u : au ctief d'azur, cti. de trois épis d'or. 

tckeren (van) — Flandre. D'arg. à trois roses 
-u.. Ixiut. diir. I>arl)ées de sin. 

\rkeren (van) - Rrab. De sa. au chev. d'or, 
ace. de trois trelh's du même. 

Ackerer d*.%rker - Siyrie. De gu. à la bande 
dazur. ch. d'une gerbe d'or posée dans le sens de la 
bande, et côtoyée de deux socs de charrue d'arg., en 
t>andes, celle en chef ayant la pointe en bas et celle 
en p. ayant la pointe eh haut. Cq. cour. €.: un avant- 
bras en pal, paré de gu., retr. d'arg., la main de carn. 
tenant une gerbe d'or, en barre. L.: à dextre d'arg. ; 
't de '.'Il , il sen. d'or et d'azur. 

Ickerfeld Edle von , v. Arand Edle von .%e- 
Lerfeld. 

.Ackerman — ^4msterdam. D'azur au chev., ace. 
de trois cloiles \8 > celle en p. surmontant une char- 
rue, le l«iut d'ai^. 

.Ickerman — Brab. D'or à trois coqs de sa. 

.Ackersdyrk — Holl., l'trectit. Armes anc- Dor 
il la fasce dazur, cb. d'un croiss. d'arg. et ace. de trois 
tètes de lion de gu., lamp. d'azur-, ou, les mêmes ar- 
mes, sans fasce. €'.: une tête de lion de l'écUj entre 
uo vol. d'or et de gu. — Armes mod..- D'or a trois 
têtes de iTOpard de gu. C: une tête de léopard de 
gu.. entre un vol, dor et de gu. 

.Âekersioott v. .Akersioot. 

Arkersloot (van) dit Molenaar — //o//. D'arg. 
à la niuc dt- moulin de sa. C: la roue, entre un vol. 
banni-ret d'ari:. 

.Ackerveld — Baiaria. D'or; au chef d'azur, ch. 
de deux étiiiles du champ. 

Acker^elt — P. dL'irecht. D'or à la fasce bréL 
-tiret, de sa., ace. de trois taons de gu. 

Ackeveld (Tan) — P. dUtrecht. De sin. à 
quinze bes. d'arg., 5, 1, 3. i et 1. — Ou: De gu. à 
quatorze bes. d'arg., I, S, 3, i et 1. Cq. cour. C: une 
licorne i.v<. d'arg.. accornée et onglée d'or [Arm. r. G.\ 

Arkinga P. de Groningue (M. él. D'azur à 
tmi- llcurs-de-lis d'or. . 

.Acknni dit Schltekam, v. Sebllekam. 

Aeljknd — Deton-Mre, .Somersetshire Baronet, 1 
mars 1614— i5.; Echiq. d'ars. et de sîi.; à la fasce de 
pu. r.: un faucon au nat.,, perché sur une main gan- 
telée mise en fasce. D.: iNÉBR.iM.vBLE 'Comp. Fnl- 
ler«.Acland-Hood et FnlIer-Palnter-.Arland.] 

.Aeland - Dcro«-«/it>c. De gu. à la bande d'or, 
ch. de trois trèfles de sin., et ace. en chef d'un lion d'or 
et en p. de trois' los. du même. 

Aelo«qae d'Horqnlnronrt — Pic. Barons. 22 
nov. 1821. Tierce en fa.*ie : au 1 de gu. à un lis de 
Jardin au nat., senestrè d un chien couché d'arg. mou- 
cheté de sa.; au 2 d'azur au chev. d'or, ace. de trois 
cloches du même: au 3 d'or à deux épees de sa., pas- 
sées en saut. 

Aeloeqne de St.-André — Pic. (.\n., U nov. 
1811. Tierce en fa.-ce: au 1 de gu. à un lis de jar- 
din au nat., adextré dun l>ouclier d'or; au 2d'azurau 
chev. d'or, ace. de trois cloches du même ; au 3 d'arg. 
au palmier de sin. 

Aeloqne - Forer. D'azur au chev. d'or, ace. de 
trois cloches du même. 

Aeo» — P. de Liège. De sa. à trois étriers trian- 
i-'ulaires d'arg., avec leurs courroies du même. 

.Arost« — Port., Esp. Ex.: au 1 d'or à une mon- 
tai:ne, mouv. de la p., sommée de roseaux feuilles, le 
tout au nat.; au 2 de gu. à un canard naï:eant dans 
use eau au nat^ au 3 de gu. aune tour sommée dune 
tourelle d'arg., ouv. et ai. d'azur, posée sur une colline 
de sin., et une pomme de grenade ouv., au nat., po- 



sée devant la porte de la tour; au i d'azur à cinq 
étoiles (8 d'arg., i, 1 et 2. 
.Acotaato, v. C'oateatl. 

A'CoaH - U'illithire. Coupé: au 1 d'azur à 
l'aigle d'arg.: au 2 paie d azur et d'arg. Ci une tète 
de lion de gu. 

A Court Imron Hcytesbary ~ H'iltshire (Ba- 
ronet, l Juillet 1795; baron, 17 janv. 1828. Oupéiau 
I d'or à laigie de sa., liq. et m. de gu., 1 estomac ch 
de deux chev. darg.; au 2 iwlé d'or et dazur, les pals 
dor semés de moueh. d hcnn. de .«a.r.rl'aiele. tenant 
en son Ikh* un lis au nat. ^».: deux aigles pareilles 
à celle du cimier. D.: (.r.vnuescint .iicT.\ L.\BORE. 

.AToart-Uolmes baron Heytesbnry - ffilt- 
stiire. Ec: aux 1 et l fascé-ondè d'or et d azur ; au 
canton de gu., ch. d'un léopard du premier 'Holmes-, 
aux 2 et 3 les armes A'A'Court baron lleylesbury. 
Deux cq., le 1 timbré dune couronne navale d'or. T.: 
lo un dextrochére, arm. d'arg., tenant un trident du 
même {Holmes; 2» le cimier A'ACourt baron Hey- 
tesbury. 

.Aeox, v. .Aeos. 

.Acqaa (dalD — Dalmatie. Coupé d'azur sur 
une eau au nat.; l'azur ch. de cinq étoile» d'arg., 3 et 
2, et l'eau cti. d un poisson nageant au nat. 0\. cour. 
C: trois pi. d'aut., une d'or entre deux d'azur. L. 
d'or et d'azur. 

Arqua (dail*) — Vicence. Fascé-enté d'azur et 
d'arg., de six pièces. C: une tête et col de licorne d'or. 

.Aeqna (deil') — T\rol. D'arg. au château som- 
mé de deux tours de gu., ouv. et aj. d'azur, s'élevant 
d'une mer au nat. 

.Aeqnaviva — yaples. Ec.: aux 1 et l paie de 
quatre pièces: a. d'or à quatre pals degu. (Aragon); 
b. de gu. à quatre fasces d'arg. Bohème; c. d'azur 
semé de fleurs-de-lis d'or; au làmbel de eu., en chef, 
br. sur les fleurs-de-lis Anjou-Sicile; a. d'arg. à la 
croix de Jérusalem d'or Jérusalem; aux 2 et 3 d'a- 
zur au lion d'or Acqunrira . [Comp. .Aeuaviraj. 

.Acquavlva — Sicile. D or au lion d azur. 

.Acquest, V. ^lontaoreney d'.Acquest. 

.Acquêt — Holl. Parti : au 1 coupé : a. de gu. à 
trois fleurs-de-lis d'arg.; b. d'or au lion de sa., lamp. 
d azur ; au 2 d'or à deux abeilles au nat., mises en 
bandes, I une sur I autre. 

.Acquêt de Férolles vComtes; — Poitou, Pic. De 
sa. à trois p;iniers ou seaux d'or. S.: deux lions, au naL 

Acquêt d'Ilanteporte — Poitou. Les armes 
d' .Acquêt de Férolles. 

.Acqueville - Morm. D'arg. au gonfanon d'azur, 
frangé de gu. 

.Aequilo (d') — Italie, Bruges. D'azur à une 
étoile d'an:.; au chef d'or, ch. d'une aigle ép. iss. de sa. 

.Acqoino ~ Sicile. Ec: aux 1 et 4 de gu. à trois 
bandes d or ; aux 2 et 3 coupé d'arg. sur gu., au lion 
de lun en l'autre. 

.Acqnisti — f'enise. Coupé: au 1 d'azur au lé- 
vrier dari:., poursuivant un lièvre du même sur une 
terrasse de sin.; au 2 de gu. à la main sen. appaumée 
d'arg., l'index levé. 

.Aequoy (vaa) — Holl. D'arg. à deux fasces brét. 
et c.-brét. de gu. [Arkeh, ace. en chef d'un lévrier 
courant de sa. ou de deux merlettes de sa. au canton 
dextre,. 

Aère — Forez. D'azur à la bande d'arg. 

.Acre — Forez. D'or à la croix ancrée de sa. 

Acres (des), v. Pbéllppes des .Aerea. 

.Aères (des) marquis de l'Ai«ie - lle-de-Fr., 
Sorm., Rret. .Marquis, avril 1(550. D'arg. à trois 
aigles de sa. 

Acronins — Holl. Parti: au 1 coupé: a. de gu. 
à la fleur-de-lis de sa^ b. d'arg. à trois glands d'or, 
la queue en bas ; au 2 d'arg. au chêne de sin., ter- 
rassé du même, englanté d'or. 

Aeronius ~ Frise. Coupé : au 1 d'arg. à une tète 
et col de boeuf de gu.; au 2 d'azur à deux trèfles ac- 
costés de sin. 

.Aeropolltas — Grèce. D'arg. à l'aigle ép.-degu.. 
cour, du même. 

.Acry de Concherot — lle-de-Fr. De gu. à neuf 
croiss. d'arg., chaque croiss. surm. dune larme du même. 

Aeta — Sicile. D'or à un mur non-crén. au nat.. 
et dans la porte un homme hal). dune veste d azur 
et d'un haut-de-chausses de gu.. et tenant de sa sen. 
une épée appuyée contre son épaule; le mur sommé 
à sen. d un honime. hab. et arm. de la même manière, 
tenant de sa main dextre un guidon écartelé d'azur et 
d aru'. et ch. d une croisette de gu. br. sur l' écartelé, 
le ffuidon flottant à sen.; le tout ace. d une étoile de 
gu., posée au canton dextre du chef 



Actes 



8 



Adbaston 



Actes — France. D'azur h la fasce d'or, ace. en 
chef d'un bes. du même et en p. de deux roses d'arg., 
tigées du même, les tiges passées en saut. 

Aeton — Londres (Baronet, 31 mai 1629. M. et. 
en 1631.) Ec. d'arg. et de gu., la ligne du coupé den- 
chée, le premier quartier ch. d'un choucas de sa. 

ActoD (Baron), v. Dalberg-Acton baron Acton. 

Acton d'.Acton — fForcesfershire. D'arg. au chev. 
de gu., ace. de trois quintefeuilles du même. 

Aotoii d'.4cton-Kcott — Shropshire. Ec: aux 1 
et 4 les armes A'Mton it AUlenham ; aux i et 3 d'arg. 
à la gerbe de sin., ace. de trois flanchis de gu., et surm. 
d'une vanne de sa. {Stackhouse). C: lo celui d'^c^on 
d'Aldenham-, -2° un saut, écoté d'or [Stackhouse). 

Aeton d'.AIdenbani - Shropshire, Italie. Degu. 
à deux lions léopardés d'arg., l'un sur l'autre, ace. de 
neuf croix recr. au pied fiché d'or. T.: une jambe 
humaine, coupée à la cuisse, arm. d'arg., garnie d'or, 
dégouttante de sang, posée au milieu d'une torque cir- 
culaire d'arg. et de gu. 

Acton d'Aorailles — Poitou. D'arg. semé de 
fleurs-de-lls d'azur; au canton de gu. 

Acton de Bockington — Angl. D'arg. à trois 
quintefeuilles de sa. 

Acton de Cîatacre — Shropshire. Les armes 
d'Acton d'ildenliaiii. 

.4cton d'OmhersIy — Jngl. De gu. au chev. 
d'arg., ace. de trois quintefeuilles du même. 

Acton de Ripford — Anql. De gu. à la fasce 
d'herm.; à la bord. engr. du même. 

Acton de Wolverton — Worcestershire. De gu. 
à la fasce d'herm.; à la bord. engr. du même. C: un 
dextrochére, arm. d'arg., tenant une épée du même, 
garnie d'or, enfilant une hure de sanglier de sa., en- 
sanglantée de gu. D.: vaill.\xce avance l'hom.me. 

Açuniar, v. Portngal-Lemos comtes d'Açii- 
mar. 

Acaùa — Esp. D'or à la bande de sa., ch. d'un 
écusson d'arg., posé dans le sens de la bande, surch. 
d'une croix florencée de gu. — Ou. les mêmes armes, 
la bande ch. en outre de dix-huit coins d'or, po- 
sés dans le sens de la bande, neuf au-dessus dudit 
écusson, 3, 3 et 3, jwsés sur leur base, et neuf au- 
dessous, 3, 3 et 3, posés sur leur pointe; ii la bord, 
d'arg., ch. de cinq écussons d'azur, surch. chacun de 
cinq bes. d'arg., i, 1 et 2, lesdits écussons posés 1 en 
chef et 2 à chaque flanc, l'un sur l'autre. 

Acuîia — Port., Esp. D'or à neuf coins d'azur, posés 
sur leur base 3, 3 et 3 ; à la bord, d'arg., ch. de cinq 
écussons d'azur, surchi chacun de cinq bes. d'arg., 2, 
1 et 2, lesdits écussons posés 1 en chef, et 2 à cha- 
que flanc, l'un sur l'autre 

Acuûa — Royaume de Faïence. De sa. à la bande 
d'or, ch. d'un écusson d'arg. posé dans le sens de la 
bande, surch. d'une croix florencée de gu.; la bande 
ch. en outre de neuf coins d'azur posés dans le sens 
de la bande, leur pointe en bas, cinq au-dessus dudit 
écusson, 1, 2 et 2, et quatre au-dessous, 2 et 2 ; à la 
bord, d'arg., ch. de cinq écussons d'azur, surch. cha- 
cun de cinq bes. d'arg., 2, 1 et 2, trois desdits écus- 
sons rangés en chef et deux dans les cantons de la p. 

Acana y Vivero — Esp. Coupé : au 1 d'or à 
neuf coins d'azur posés sur leur pointe, 3, 3 et 3; à 
la bord, d'or, ch. de cinq écussons d'azur, 2, 2 et 1, 
surch. chacun de cinq bes. d'arg., 2, 1 et 2 ; au 2 d'or 
à quatre fasces ondées d'azur et au chef aussi d'or 
ch. de trois rochers au nat., sommés chacun d'orties 
de sin. 

Aeuavera — Aragon. De gu. à cinq pignates 
d'arg., 2, 1 et 2, ace. en chef d'une flèche du même, 
en pal, la pointe en haut, posée entre les deux pre- 
mières pignates ; à la bord, d'or, ch. du nom acuavera 
en lettres de sa. (a au flanc dextre, cua en chef, ve 
au flanc sen. et ra en p.). 

Aeuaviva — Aragon. Ec. : aux 1 et 4 tiercé en 
pal: 0. de gu. à quatre pals d'or; b. de gu. à quatre 
fasces d'arg.; c. de gu. à la croix de Jérusalem d'or; 
aux 2 et 3 d'or au lion ramp. au nat. [Comp. Acqua- 
Tiva]. 

Adair baron Waveney — Ecosse (Baronet Adair de 
Flixton, 2 août 1838 ; baron Waveney de South-Elm- 
ham, 10 avril 1873.) Tranché d'or sur arg.; à trois mains 
dextres appaumées de gu., en pals, 2 en chef et 1 en p. 
€.: une tète d'homme de carn., posée de front, surm. 
de la Légende.- loyal au mort. T.: à dextre un 
chevalier, arm. de toutes pièces, tenant une bannière 
aux armes de l'écu ; à sen. un chef irlandais, en cos- 
tume national, tenant une pique. D.: manibus Vic- 
toria DEXTRis. (de l'un en l'autre. 

.%dalbert -- Lang. Ec. d'or et de sa.; à la bord. 



Adam — Paris. D'or à l'aigle de sa.; au chef d'a- 
zur, ch. d'un soleil du champ, entre deux roses d'arg 

Adam -- Poitou. D'azur au lion d'arg. 

Adam — Lorr. (An., 2 fév. 1706.) D'azur au chev. 
d'or, ace. en chef de deux molettes du même et en p 
d'une aigle d'arg.; à la bord. engr. du dernier. 

Adam — Saxe. D'arg. à un arbre accolé d'un ser- 
pent tenant entre ses dents une pomme, le tout au nat. 

Adam — yordlingen (Bav.) Coupé d'or sur sa., 
l'or ch. d'un homme iss., mouv. du coupé, hab. de sa., 
tenant de sa main dextre une pomme d'or, tigée effeuil- 
lée de sin., la tige en ba.s et de sa sen. un serpent on- 
dovant en pal de sin. V.t l'homme is.s. 

Adam — St.-Gall. D'azur à une pomme d'or, fi- 
gée et feuillée d'arg., la tige en haut, ladite pomme 
accolée d'un serpent d'arg., la tête à dextre. €.: les 
meubles de l'écu. 1^. d'or et d'azur. 

Adam, v. von .idamowicz dit Adam* 

Adam de Biair-Adam — Ecosse. D'arg. à une 
molette (3) d'azur, ace. de trois croix recr. au pied 
fiché de gu. C: une épée d'arg., garnie d'or, br. sur 
une croix de l'écu. D.; crux .mihi grata quies. 

Adam de Bonnemarc — Norm. D'azur à trois 
maillets d'arg., surm. chacun d'une rose d'or. 

Adam d'Ùhrenport — Bav. (Nob. du St.-Empire, 6 
juin 1781.) Coupé d'azur sur gu. ; à la fasce d'arg., br. 
sur le coupé, ch. de trois roses à quatre feuilles de gu.; 
l'azur ch. d'un cerf élancé, au nat., sur une terrasse 
de sin. soutenue de la fasce; le gu. ch. d'un portlaue 
d'arg., également posé sur une terrasse de sin. Cq. 
cour, r.: un sauvage iss., ceint, de lierre, empoignant 
de sa main dextre un serpent ondovant en pal qui tient 
une pomme entre ses dents, le tout au nat., et supp. 
de sa sen. une couronne de feuillage de sin. L.: à 
dextre d'arg. et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Adam de Kermalvezen — Bref. "V^airé d'arg. et 
de gu.; à la bord, de sa., ch. de huit bes. d'arg. 

Adaiu de Morche-Bosc- Fontaine - yorm. 
D'arg. au chev. de gu,, ace. de trois roses du même. 

Adam d'Orville — Norm. De gu. au chev. d'or, 
ace. de trois roses d'arg. 

Adam de Toareanlt — Bref. D'or à la tour 
sommée d'une tourelle de sa. 

.Adama — Sneek (Frise.) Parti: au 1 d'or à la 
demi-aigle de sa., mouv. du parti ; au 2 d'azur au pé- 
lican avec ses petits dans son aire, le tout d'or. 

Adania — Brab. sept. Ec: aux 1 et 4 d'azur, au 
fr.-q. d'or ch. d'un lion de gu.; aux 2 et 3 d'azur à six 
bes. d'or, 3 et 3, et au chef du même. 

Adama van $$eheltema — Holl. De sa. au chev., 
ace. en chef de deux coquilles et en p. d'une étoile, le 
tout d'arg. C: deux poignards d'arg., passés en saut., 
les pointés en bas; entre un vol d'arg. 

Adami — Florence. D'azur à trois massues d'or, 
les manches en bas, posées en éventail. 

Adami — Venise. Armes anc- D'or à trois fleurs- 
de-lis d'azur. — Armes mod..- D'azur à la fasce, ace. 
en chef de trois roses à six feuilles et en p. d'une 
fleur-de-lis, le tout d'or. 

.Adarao — Sicile. Coupé, de gu. au lion léopardé 
d'arg., sur azur à trois étoiles mal-ordonnées d'arg. ; à 
la fasce d'or, br. sur le coupé. 

Adamoli — Milanais, Lyonnais. D'azur à un ar- 
bre accolé d'un serpent et accosté d'.^dam et d'Eve, 
le tout au nat.; au chef d'or, ch. d'une aigle de sa. 

Adaniowicz — Po/., Lithuanie. Les armes de I^e- 
liw^a I. 

Adamoiivicz (von) dit Adam — Courlande. De 
gu. à une. flèche, en pal, posée à dextre, surm. d'un 
croiss. versé; et une étoile, posée à sen.; le tout d'arg 
€.: un vol d'arg. 

Adamowski — Pr«s.se. Les armes de Jastrzem- 
biec. 

Adams — Miilheim am Rhein. D'arg. à un hêtre 
de sin., accolé d'un serpent d'or. 

Adaais — Londres (Baronet, 13 juin 1660. M. et. 
le 12 avril 1770.) D'herm. à trois chats pass. d'azur, 
l'un sur l'autre. C: une tête de loup d'herm. 

Adaouat — Prov. (Conf. de nob., 1665.) D'azur au 
chev. d'or, ace. en p. d'un lion du même, arm. et lamp 
de gu.; au chef du sec, ch. de trois étoiles de gu. 

Adare (Baron), v. \Vyndham-<)ain comte de 
Dnnraven et de >lounteaii. 

Adarro — Ile de Mayorque. De gu. à une épée 
d'azur, garnie d'or, posée en pal, accostée de deux 
étoiles (8) d'or. 

Adatti — Florence. D'or à l'ours ramp. de sa., ace. 
de huit croix treflées au pied fiché du même, rangées 
en orle. (worth. 

.Adbaston (Baron), v. Wbit worth comte Wbit- 



Adda 



9 



Adelsheim 



Adda — Milan. Di* sa. à quatre fascesoDdf^ dure.; 
au chef d'or, cb. dune aisie de sa., cour. dor. C.: 
lalgie, L**. 

.%da« — Milan. Darp. k trois fasces entées de sa., 
arr. en ctief des mots i:ox i.i)ipidezz.\, en lettres de 
sa.: au chef dor, th. dune aiitle de sa., lour. d'or. 
O.: >"E i»EliELixyi'.%s NOS. DOMINE. L'écu posé sur 
I estomac dune aiuMe ëp. de sa., Iw. et m. d'or, surm. 
de la couronne ini|)«>riale, tenant de sa aritle dextre 
une épée et un si eittre, et de sa sen. un monde 

.%dd« <d*). V Uadaz. 

Addrriey hamn Xortoa— Sta/fordshire (Baron, 
16 a^ri1 ISTV IV;ir'.v à la hande d'azur, ch. de trois 
mal n<ées dans le sens de la bande, 

r.: . posée sur un chapeau de tour- 

noi - S.: deux cigoj-'nes d'arg., coll. 

d une th.mil' d or, u laquelle est suspendue un écu.sson 
d azur ch. dune mAcle d'arg. D.: adhère legi jl's- 

TITI.IM DEVS. 

.%ddia|ta — P. île Groninque. D'azur k un che- 
> aller ann. de toutes pièces, Ja visière baissée, bran- 
dissant une épée et monté sur un cheval galopant, 
le tout d'or. C: un dragon ailé, iss., d'or, langue 
de gu.; ou !.4rm. r. G.) une tète et col de loup dor, 
entre deux cornes de buffle du même, chacune ch. de 
deux fasces d azur. 

.%ddiii«ton vicomte Kldinoath — Deronshire fVI- 
comte, li janv. 1805. Parti d'herm. et de c.-herm; au 
chev. ch. de cinq, los., le tout de l'un en l'autre, et 
ace. de trois Deurs-de-lis dor. €.: un chat sauvage as- 
sis, au nat., semé de be.«. dor, la tète posée de front, ap- 
puyant sa patte dextre sur unétus.*on dazur ch. d'une 
masse dor surm. dune couronne royale du même 
marques distinctives de 1 Orateur de la Chambre des 
Communes , enclos dans une bord engr. d'arg. *».:deux 
cerfs, celui a dextre de c.-herm. et celui à sen. d herm.. 
«mes chacun d'un collier d'or auquel est suspendu une 
clé du même. D.: Lii;t:RTAS svb rege v\o. 

AddisoB - Londres. D'herm. à la bande de gu., 
ch. de trois annelets d'or; au chef d'azur, ch. de trois 
tètes de léopard d'or [.\rmes de Joseph A., collabo- 
rateur du Spectator de Steele). 

Addobbati — Daimniie. D'azur à une tour d'arg., 
ace. de trois lleurs-de-lis d'or, i en Oancs et 1 en p., 
et surm. dun soleil du même. C: cinq pi. d'aut.: d'or, 
d azur, d'arg., rt azur et d'or. 

.%de — Tirol. Coupé : au 1 d'azur au lion léopard^ 
d or, tenant de sa patte dextre une épée d'arg. ; au i 
de gu. chapé-ployé d'arg., l'arg. ch. de deux fleurs-de- 
lis d azur, tigees et feuillées de sin. C: un vol, l'aile 
dextre de gii., chapé-ployé à dextre d'arg. et à sen. 
d'azur ; l'aile sen. d'arg., chapé-ployé à dextre d'azur 
et à sen. de gu. L.: à dextre d'arg. et de gu., à sen. 
d'or et d'azur 

Adcbar — Pom. '• M. et. au commencement du 186 
siècle. D'azur à la cigogne au nat. C: la cigogne. 
L. d arg. et d azur. 

.Ideffiebelm - Allem. !.^n., 1643'. Ec. : aux 1 et 
i de sa. au lion d'or, tenant entre ses pattes un 
cas<j^ue femjé d'arg., taré de profil-, aux â et 3 de 
gu. a la bande darg.. ch. dune flcur-de-lis de gu.. po- 
sée dans le sens de la bîtnde. Cq. cour. T.: le lion, 
Iss., entre un vol, coupé à dextre d'or sur sa., à sen. 
de gu. sur arg. L. conformes aux émaux du vol. 

Adechen (van)— Gdiid. Les armes d'Eashien. 

Adelaer — Holl. D'arg. à une aigle de sa., posée 
en fasce Jrm. r. G.) 

Adelaer -- Dan. {.\n., 7fév 1666.) Ec.: au 1 d'arg. 
à la demi-ai^e de sa., bq. et m. de gu., mouv. du 
p;»rti; aui d or au senestrochère de carn., mouv. d'une 
nuée au canton sen. du chef, tenant une épée d'arg., 
garnie d'or, supp. une tête de Turc, au nat.; au 3 de 
sa. au château d'arg., sommé dune tour du même, le 
tout maçonné de sa. et percé darchiéres dans lesquel- 
les on voit trois rangs ae canons; au 4 d'azur à trois 
croiss. d'arg.. rangés en pal. Sur le tout d arg. k un 
vaisseau de ligne muni de tous ses agrès, sommé de 
drapeaux danois et voguant sur une mer, le tout au 
nat. r.: une Fortune, tenant un voile d'azur au-dessus 
de sa tête, et posée sur une Itouledu même; entre sept 
banderoles de gu., trois à dextre et quatre à sen. 

Adelaer, v. Leate-.tdelaer. 

.Adeibalner — Suremberg. D'azur au trèQe de 
sin., mouv. d'une terrasse du même. C: un homme 
iss_ hab. de gu., tenant de sa main dextre un poisson 
à tète humaine. L. d'azur et de sin. 

Adeleraatx — Suéde Barons, 1-66. .M. et. en 1796.) 
Ec. : au 1 d'or à une couronne de lierre de sin. ; au 
i d'arg. à une couronne de chêne de sin. : au 3 d'arg. 
à une couronne de laurier de sin. ; au i d'or k une 



couronne de palmes de sin. .\ une croix pattée de 
.*a., br. sur l«»s écartelures. .Sur ji- Iniit un l'cu^ion 
ovale d'or. ch. dune piramidedi- . ; 

d un chef d azur. <-h. de deux m- 

€'.: |o une tromjn- d'or, en ikU. 

laurier de sin. et une palme du lueiiie; i» Ir.n.- pi. 
d aut., une de gu. entre deux d'an:.; jiosées entre une 
branche de chêne de sin. et un rameau de lierre du 
même. ^.: deux loutres reg. au nat 

Adélen — Frise. Parti: au 1 dor à la demi-aigle 
de sa., mouv. du parti; au i d azur k la clé d'arc., 
posée en biinde, ace. de deux étoiles dor. C: une li- 
corne iss. d arg. 

.%d^lea de rronenbar«b — Frise. Les armes 
de Cronenburf/h qui sont éc.: aux 1 et i d'or au lion 
de gu., ami. et lamp. dazur; aux â et 3 d'or au lion 
de sa., am>. et lamp de gu. Sur letoutd'.^r/Wen qui 
est d'azur à la clé if arg., posée en bande, ace. de deux 
étoiles d'or. T.: une licorne iss. d arg. 

.%delep8en — tian. Fascé-conirefascé d'azur et 
d'arg., de trois pièces, f '.: deux prob. tiercées en fasce, 
celle à dextre dazur, d'arg. et d'azur; et celle à sen. 
d'aeg., d'azur et d'arg. T.: deux chevaliers, le caaqne 
panaché d'arg. et d'azur, montés sur des chevaux reg. 
d'arg., bridés dor. housses d'azur ; le chevalier à dextre 
tenant de sa main dextre une couronne de feuillage 
d'or; celui à sen. avant la main dextre levée. D^ 

WOHL AIT. \VIE vdx ALTERS HEB. 

Adeler — .^ut. Ec.: au 1 de gu. à un .\ à l'antique 
d'or; au i d'or plein; au 3 d'azur plein; au i de sa. 
à un .V à 1 antique dor. C: un A à l'antique d'or. 
L.: à dextre de gu. et de sa., à sen. dor et d azur. 

.Adeiffy — Homjrie. D'azur au dextrochere arm., 
tenant un sabre, le' tout au nat., soutenu d'un tertre 
de sin. €".: une étoile, entre deux rameaux de laurier. 

.Adeluais — Jugsbourq. Ec.: aux 1 et i d'or k la 
bande d'azur, ch. de trois étoiles du champ: aux S et 
3 de gu. au bouquetin naiss. d'arg. Cq. cour. CiIe 
bouquetin, iss., entre un vol aux armes du 1 (sur l'aile 
dextre la bande est transformée en barre). L.: à dex- 
tre d'or et d'azur, à sen. dar" et de gu. 

.tdeilns — Courlande. D'arg. à une flèche de 
gu., arm. d'arg., empennée d'or, posée en pal, ac- 
costée de cinq roses de gu., 3 a dextre et 2 à sen., 
rangées lune sur l'autre. €'.: trois roses de gu.,rune 
sur lautre ; entre un vol d'arg. et de gu. 

.%deliuann -- irurt. D'arg. au lion d'azur, lamp. 
et cour, de gu. €.: la moitié inférieure d'un crible 
d'or, vu de côté, chaque extrémité sommée de trois 
pi. d'aut. de sa. 

.«dcloiaaBd'.tdelinaBBsreldeB — ïf'urt. ga- 
rons du St.-Empire, 14 fév. 1680; comtes du St.-Em- 
pire, a sept 1"»0.) Ec.: aux 1 et 4 d'arg. au lion d'azur, 
lamp. et cour, de gu. iAdelmann) -, aux i e» 3 de sa. 
à un crible d'or. L'écu entouré d'une bord, d'arg. 
Deux cq. cour. €'.: 1<» le lion, iss. et cont. ; I. d'arg. 
et d'azur ; io la moitié inférieure d un crible d'or, vu 
de côté, chaque extrémité sommée de trois pi. d'aut., 
une de sa entre deux d'arg.; I. d'or et de sa. 

.%delsbarh — Silésie. Coupé de gu. sur azur; au 
lion de 1 un en 1 autre. C'.: une meule de moulin, 
ornée à lentour de plumes de coq de sa. L. de gu. 
et d'azur. 

Adeisberger d'AdelsbrsBB — Jui. (.\n.,lTn.) 
Ec.: aux 1 et 4 de gu. au dextrochere d'arg., tenant 
une épée du même, garnie d'or ; aux â et 3 d'azur à 
la tour d'or. Cq. cour. C\: trois pi. d'aut. : d'azur, 
d'or et de gu. L.: à dextre d'arg. et de giL, à sen. 
d'or et d'azur. 

AdeUbercer d'llllB«eBthal - ^u/. (.\n., 1828.) 
Coupé: au 1 dor à l'aigle de sa.; au i d'azur à un 
mont de sin., mouv. de la p C: trois pi. d'auL 

.\deisbiir8 (;he\aliers d" , t. EMmayer cheva- 
lier^ <i' Adel«>biirs> 

.4del8dorr. v. Adlersdortr. 

.%del»>haa8en ou AdoIxbaaseB ~ Bar. iBarons, 
1630. M. et. en 1635. De sa. à l'aigle d'arg., cour. d'or. 
Cq. cour. €.: 1 ainle. 

.%del8belin AdeUbelm-Adelsbelai, Adels* 
belin-«>iennreld, .4dei!«heini>Waehbaebî Ba- 
rons; — If'urt., Bade, Bat. D'arg. aune cornede bou- 
quetin, au nat. Cq. cour. C: une femme iss., aux 
bras coupés, hab. d arg., cour, et chevelé d or ; entre 
deux cornes de bouquetin, au nat. L. d'arg. et de sa. 

.%del!«heiBi Barons) — Aut. Ec.: aux 1 et 4 dor 
k l'aigle ép. de sa., bq. et m. du champ, chaque tête 
cour, du même, ch. de trois étoiles aussi d or, l'une 
sur la poitrine, les deux autres sur les ailes; au i d'arg. 
à un homme iss., hab. de gu., coiffé d un bonnetaBn* 
nais du même, tenant de sa main dextre une ancre 



Adelsheim 



10 



Adlerberg 



au nat.; au 3 coupé : a. d'arg. à la bande de f,'u., th. 
de trois coquilles du champ; b. dur;;, k trois coeurs 
de gu. Trois cq. cour. €.: lo quatre pi. daut.: de gu., 
d'arg., de sa. et d'or; a» l'aigle ep.; 3o l'homme du 2, 
entre un vol, l'aile dextre aux armes du 3 a, la sen. 
aux armes du 3 b. L.: à dextre de sa. et d'or, à 
sen. de gu. et d'arg. (helin. 

Adelsheim (Edle von), v. Ktaader d*Àdel8- 

Atlelshofen — Bat". Parti d'arg. et d'azur ; à deux 
haches adossées, de l'un h l'autre. Cq. cour. €.: une 
pi. d'aut. d'arg., entre deux hache? adossées, celle h 
dextre de sa. et celle à sen. d'arg. 

Adeisreiithe ou Adeisriedt (Barons) — Bade 
(M. et.) De gu. au bouquetin ramp. de sa. C: un 
bouquetin pass. de sa., soutenu d'un chapeau de tour- 
noi de gu., retr. d'arg. 

Adelsteeii — Dan. (M. et.) De gu. au lion d'arg., 
tenant une épée du môme, posée sur son épaule. C'.: 
un lion iss. d'arg., devant une queue de paon au nat. 

Adelstein — liav., ISade, Wurt., Silésie (Conc. 
d'arm., 11 oct. 1569; an., 4 mai 1622; barons, 18 avril 
1689. M. et. le 13 déc. 1850.) Ec: aux 1 et 4 d'or à 
une équerre de sa., celle du 1 cont.; aux 2 et 3 de sa. 
au lion d'or, celui du 3 cont. Sur le tout d'arg. à 
l'aigle de sa., cour d'or. Deux cq. cour. C\: lo une 
aigle cont. de sa., cour, d'or; I. d'arg. et de sa.; 2» le 
lion du 2, iss.; 1. dor et de sa. 

Adelsv&rd — Suède (Barons, 17':o.) Ec. en saut.: 
au 1 d'or à une molette de gu.; au 2 d'azur à un be- 
sant d'or; au 3 de gu. à un besant d'or; au 4 d'or au 
poignard d'arg., garni d'or, posé en pal, br. sur une 
couronne de laurier de sin. Au saut, patte d'arg., br. 
sur l'écartelé. L'écu bordé d'arg. Sur le tout un écus- 
son ovale d'azur au chef dentelé d'arg., ledit écusson 
bordé d'arg. Deux cq. cour. €.: 1° deux pattes de 
lion d'or, supp. une couronne de laurier de sin., au 
milieu de laquelle se trouve une molette de gu.; le 
tout entre deux bannières, d'or et d'azur, chacune fran- 
gée d'or; 2° un dragon ailé de gu., iss., tenant de sa 
patte dextre le signe astronomique de Vénus ? d'or. 
T.: deux sauvages de carn., ceints et cour, de lierre, 
celui à dextre appuyant la main sur un aviron d'or, 
et celui à sen. sur un caducée d'arg. 

Adelsvârd — Suéde (Comtes, 1823.) Les ar- 
mes des barons du nom. iTrois cq. cour. C. : 1" 
deux mains de carn., tenant une couronne de lau- 
rier de sin., au milieu de laquelle se trouve une 
molette de gu.; le tout entre deux bannières, d'or et 
de gu.; 2° un palmier de sin.; 3o un dragon ailé de gu., 
iss., tenant de sa patte- dextre le signe astronomique 
de Vénus $ d'or. T.: deux sauvages de carn., ceints 
et cour, de lierre, celui à dextre appuyant la main sur 
un aviron d'or, accolé d'un rameau dé laurier de sin., 
et celui à sen. sur un caducée d'or. 

Adel8vo4<el — Jllem. Ec: au 1 parti: a. d'or à 
la demi-aigle de sa., cour, d'or, mouv. du parti; b. 
d'or plein; au 2 d'arg. au seneslrochère, paré de 
gu., mouv. du flanc, la main de carn. tenant une épée 
d'arg., garnie d'or; au 3 d'arg. au dextrochère, paré 
de gu., mouv. du flanc, la main de carn. tenant une 
épée d'arg., garnie d'or; au 4 parti: a. d'or plein; 
6. d'or à la demi-aigle de sa., cour d'or, mouv. du parti. 
Sur le tout éc: a. et d. d'or à une colonne de sa., b. 
et c. de gu. au pélican avec ses petits d'arg., celui du 
quartier c. cont. Deux cq. cour. f\: lo une aigle 
cont. de sa., cour, d'or; I. d'or et de sa.; 2o le seneslro- 
chère du 2, mouv. d'un vol à l'antique d'or et de gu.; 
1. d'arg. et de gu. 

Adeltzheim — Franconie. Parti d'arg. et de sa.; 
à deux haches adossées de l'un à l'autre. C: un pa- 
nache de cinq pi. d'aut., ait. d'arg. et de sa. ; accosté 
des haches de l'écu. 

Adeiiiar de Cransac —P. de Toulouse. D'azur 
à trois fasces d'or, ace. de trois chérubins du même, 
2 en chef et 1 en p. 

Adeiiiari, v. Adimari. 

.Aden, Adenoys ou Adonal — Westphalie. D'arg. 
à la fasce d'azur, ace. de trois étoiles mal-ordonnées 
de sa. C: un vol d'arg., chaque aile ch. de trois 
étoiles de sa.; ou, une étoile de sa., entre un vol d'azur, 
chaque aile ch. d'une étoile de sa. 

Adenau — Westphalie. D'azur à six grelots d'or, 
l'anneau en bas. €\; un vol d'azur [Arm. v. G.) 

Aderam, v. Adruiii. 

Aderen — Dan. (M. et.) D'arg. à deux masses à 
picotons au nat., emm. d'or, passées en saut., traver- 
sant un annelet d'arg. en abîme. 

Aderkas — Dan., Saxe, Livonie, Esthonie. D'or à 
une aigle de profil de sa., ess., posée sur un tertre de 



sin. Cq. cour. €'.: trois pi. d'aut, une d'or entre deuv 
de sa. Îj. d'or et de sa. — <)u: D'or à une aigle reg. de 
sa., posée de profil, les ailes levées, la tète cont., posée 
sur un tertre de sin. Cq. cour. C: trois pi. d'aut 
de sa. L. d'or et de sa. 

AdhKiiiar — Prov. D'or à trois bandes d'azur. 

Adhéiiiar comtes de Gri«(iian — Prov. (Com- 
tes, juin 1558. M. et. en 1714.) Ec: aux 1 et 4 d'or à 
trois bandes d'azur (Adhémar) ; aux 2 et 3 de gu. au 
château d'or, sommé de trois tours du même (CaH- 
tellane). 

Adliémar de Monteil — Dauphiné. D'or à trois 
bandes d'azur. 

Adliémar de Montralcon — Lang. Parti: au 1 
d'azur semé de fleurs-de-lis d'or; au 2 de'gu. à la demi- 
croix de Toulouse d'or, mouv. du parti. Sur le tout 
d'or à trois bandes d'azur. C: un lion iss., au nat., 
tenant une banderole inscrite des mots : laxcea s.v- 

CRA. D.: PLUS D'iIONSEUn QUE D'HONXEUn.S. 

Adliémar de Panât, et Adliémar de Pler- 
reiatte. Les armes d'.ldhém.-ir de .Montralcon. 

Adhémar de Trilles— P. de Toulouse. EciSlux 

1 et 4 d'or à trois bandes d'azur {Adhémar); au 2 
d'arg. à la croix de gu. (république de Gènes) ; au 3 
d'azur à une bande, ace. en chef d'une rose et en p. 
d'une fleur-de-lis, le tout d'or. D.: plus d'honneur 

QUE D'HONNEURS. 

Adi|<ard, v. Alisiard des Bols. 

.Adimari ~ Florence, Sicile. Coupé d'or sur azur. 

Adiii dit de Moncheaiix — Aut. De sin. fretté 
d'or [V. de Monchean]. 

Adine - France. D'azur au chev. d'or, ace de 
trois trèfles du même ; au chef de gu., ch. d'un croiss. 
d'arg. entre deux étoiles du môme. 

Adins — Frise. Ec: aux 1 et i d'arg. à une gi- 
roflée de gu., tigée et feuillée de sin.; aux 2 et 3 d a- 
zur à une étoile d'or. C: l'étoile. 

Adi — Styrie. Coupé : au 1 de sa. au lion léopardé 
d'or ; au 2 d or à une marque de marchand de sa., 
mouv. du flanc dextre, composé d'une fasce défaillante 
à sen., continuée en pal alésé, et une barre alésée abou- 
tissant dans l'angle audit meuble. Cq. cour. C: un 
lion iss. d'or, cour, du même. 

Adier — Prusse (An., 14 août 1864.) Parti: au 
1 d'azur à l'aigle de sa.; au 2 d'arg. à cinq cotices de 
sa. Au chef de l'écu de gu., br. sur le parti et ch. de 
deux épées d'arg., garnies d'or, passées en saut. D. : 
ALSEN, 29 JUNl 1864. 

AdIer — Ratisbonne. Coupé de gu. sur or; à l'aigle 
de l'un en l'autre. €.: un vol, coupé d'or sur gu. — 
Ou: Coupé de sa. sur arg.; à l'aigle coupée d'or sur 
gu., br. sur le tout. €.: un vol, coupé d'or sur gu. 

AdIer — Allem. Ec: aux 1 et 4 d'arg. à la bande 
d'azur, ch. d'un lion léopardé d'or; aux 2 et 3 d'or à 
une chouette au nat., posée sur une terrasse de sin., 
celle du 3 cont. Sur le tout d'azur à l'aigle partie d'arg. 
et de gu. Deux cq., le 1 cour. T.: lo l'aigle du sur- 
tout; 1. d'arg. et de gu.; 2o la chouette du 2, posée sur 
un bonnet d'or, retr. du même ; 1. d'or et de gu. 

AdIer d'Adlerbert; [anciennement tialvius] — 
Suède (An., 1624; barons. M. et. en 1652.) D'azur 
à une aigle de profil de sa., reg., le vol levé, bq., m. 
et cour, d'arg. €.: une aigle iss. de sa., hq. et cour, 
d'arg. L. d'azur et d'or. 

AdIer d'Adlerschwans — Hongrie. Coupé d'or 
sur gu.; à une aigle de profil, au nai., le vol ouv. et 
abaissé, br. sur le coupé, tenant de sa patte dextre le- 
vée une flèche en bande, la pointe en haut, et posée 
sur une terrasse rocheuse au nat. Cq. cour. C: l'aigle. 
L. d'or et de gu. 

AdIer dT'nter«l.imparg — fVurt. D'azur à 
l'aigle d'arg., ace en p., entre ses pieds, d'un soleil 
d'or. C: une aigle d'arg. L. d'arg. et d azur. 

Adlerbanm — Suède, Prusse (An., 4 juillet 1719.) 
Parti : au 1 d'azur à laigle d'or ; au 2 d'arg. au chêne 
arr. de sin. Au chef de l'écu de gu., br. sur le parti et 
ch. de trois étoiles d'arg. Cq. cour. V.: «ne branche 
de chêne englantée, au nat., entre un vol d'or. L.: à 
dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Adlerberg — Livonie, Esthonie (Nob. ùe Suède, 
4 août 1684.) D'or à l'aigle de profil de sa., bq. et m. 
d'or, languée de gu., les ailes levées, posée sur un tertre 
de sin.; au chef d'azur. Brl. d'or et d'azur. C: une 
étoile (o) d'or, entre un vol de sa. 

Adierbertc ~ Suède (Barons, 1810.) D'or à l'aigle 
de profil de sa., ess., posée sur un tertre de sin.; au 
chef d'azur. Deux cq. cour. C. : lo une étoile (5) 
renv. d'or, entre un vol de sa.; 2o une biflette couchée 
d'arg., entre deux rameaux de laurier de sin., courbés" 
en couronne.. S.: deux aigles de sa., le vol levé. 



Adit'rberg 



H 



Adoue 



Adierbers Eslhnnif Comte russe, I 13 juillet 
IHW. Parti lie .*a. et dor; h laljile ép. «le l'un en 
liiutre. 1x1., m. et (inique tiMe rour. dor. Sur le tout 
d or au chef d'azur, le champ d or ch. d'une aiiile 
héraldique de sa., .soutenue d'un tertre de sin. Trois 
i-q. cour. Ci I» et 3» une étoile 6i dor, entre un 
vol de st.; I. d'or et d'azur; io une aiple de Rus- ^ 
sie, qui est une aisie ép. de sa., Iiq. et m. de )ru., cha- 
que t^te somnitH" dune couroime impériale, le tout 
sumi. d'une autre couronne impériale aux ruimns 
Oottants dazur; ladite aigle tenant de sa «rilTe dextre 
un sceptre d or et de sa sen. un monde du même, et 
ch. sur I estomac d'un wusson aux armes de Moscou 
qui sont de eu. au chevjilier. arm. de toutes pièces 
d arj:.. cour, d'or, revêtu d'un manteau flottant d azur, 
monté sur un cheval u'aloïKint d'ar?., hridé et capara- 
çonné dazur lK)nIé dor. tenant de sa main dextre une 
lance dor. I extrémité croisée, ledit chevalier foulant 
aux pieds un dnis-'on de sin.. percé de ladite lance; 
I. dor et de sa. S».: deux ailes rég. de sa., l)q., m. 
et cour d'or. 

.%dlerbeth — Suède Barons, 1809. Parti : au 1 
de >ni. à une épée darg., garnie dor, posée en barre, ■ 
br. sur un rameau d'olivier d'or, posé en bande; au i 
d'or à laigle ép. de .<a. L'écu entouré d'une bord, 
darg., ch. de huit mouch. d'herm. de sa. Deux cq. 
cour. C: lo un lion iss. et cont. de gu., tenant de ses 
pattes une arbalète tendue d'or, en pal, encochée 
dune flèche d'or; io un croiss. dor, entre deux ra- 
meaux d olivier de sin., courbés en couronne; ledit 
croiss. supp. <le sa corne dextre une flamme dor. dans 
sa courbe une autre flamme dor, et de sa corne sen. 
une tète d'homme d'or, posée de profil. Entre les deux 
casques une croix pattée degu. S.: deux sphinx ailés 
darg. : 

.%dlercreatx [anciennement TeaterstrSm] — i 
Finlande ..\n., i6 sept. 1700. Dor à l'aigle de sa.; ':, 
au chef d'azur, ch. de trois croisetteî; darg. C: un j 
vol de sa., chaque aile ch. dune croisette d arg. 

.%dlercreutz — Suède (Comtes, 1814. Coupé: 
au 1 dazur à huit étoiles 3: dor, 3, â et 3; au â de 
gu. à une épée darg., garnie d'or, br. en barre sur 
un sabre darg., garnie dor, posé en bande. A la 
fasce échiq. de sa. et d'arg. de trois tires, br. sur 
le coupé. Sur le tout d'or à l'aigle de sa. et au 
chef d azur ch. de trois croisettes d'or. Trois cq. 
cour, r.: lo un vol de sa., chaque aile ch. d'une croi- 
sette d'or; *> deux bras, arm. d'arg., les mains de 
carn. tenant en.semble une couronne de laurier de 
sin.; 3» un bâton de maréchal d'azur embouté d'or, 
en pal, soutenu de deux fuites de canon d or, passés 
en saut.; le tout entre deux i)etites luinniéres d'azur 
bordées d'or, br. sur deux frrandes bannières darg. U.: 
SECi SDis DiBiisfjiE RECTis. **.: deux chcvaux reg. 
darg. [Les barons du nom, créés en 1808, portent les 
mêmes armes, moins le ie cimier]. 

.IdlerfeU Chevaliers d' , v. Ledvinka cheva- 
liers d'Adlerfels. 

.tdlerfelt — Suède Barons, l"iO. M. et. en 1769.) 
Ec: aux 1 et 4 darg. à la tour de gu., surm. dune 
étoile du même; au i d'or à une bannière d'azur et 
un guidon du même, passés en sautu au 3 d'or à un 
faisceau de trois flèches d'azur, empennées darg., liées 
d'un ruban dor. A la croix pattee dazur, br. sur 
I écartelé. Sur le tout d azur à la fasce échiq. d'or 
et de sa., ace. de trois étoiles (5) d'or. Deux cq. cour. 
r.: l» une aigle iss. de sa., bq. d'or, chaque aile ch. 
d une étoile ôj du même ; i» un guidon d azur, entre 
deux bannières d'or. S.: deux aigles reg. de sa., bq. 
dor, lani-'uées de gu. 

.%dlerfliiji Edle tob , v. Tfinzelmann Edle 
von .%dlerflaj{. 

.%dlerflycht [anciennement BI5rkmaoB] — 
Francfort s M. ,Nob. de Suéde. 169*. M. et. en 1833. i 
D'or à l'aigle de sa., bq. du premier; le champ chapé- 
ployé d'azur, ch. à dextre et à sen. d'un pal darg. 
r^ l'aigle iss., chaque aile ch. d'un pi d'or. l..:à 
dextre d arg. et d'azur, à sen. d'or et de sa. 

Adlerhorst - Bade Barons, 11 fév. 183i. D a- 
zur à une aiu'le héraldique d'or, soutenue d'un mont 
de sa., mou\. de la p. Cq. cour. C: une aigle iss. 
dor. L. d or et d'azur. 

Adlersdorir ou Adelsdorf— Silétie. D'or à deux 
demi-vols adossés de sa. €.: un vol de sa. 

.Idlersfeld — Siléiie i.Vn., 14 juin 16*0. Coupé: 
au 1 parti : a. darg. à la demi-aigle de sa., bq. et m. 
d'or, mouv. du parti; b. d'azur au lion d'or; au i de 
gu. au portail darg. Cq. cour. C: le portail, sommé 
d'un TOI de sa. L.: à dextre darg. et de gu., à sen. 
d'or et d'azur. 



.«dlrralieloi. v. I^reax d'.AdIershelM. 

AdIerMparre Suéde Barons, 1809. M.ét. m 
1818. D azur au chev. d'or. ace. de trois étoiles (5) 
du même et ch. sur la jamlte dextre dune clé d'azur, 
posée en Itarre, le iianneton en haut et à sen., sur la 
cime d une tête et col d aiiîle de sa., et sur la jaml>e 
sen. dune é|M>edar!.'.,«arniedi)r,poséeen bande. L'é<u 
entouré d'une Itonl. d ar,:., ch. des mots \vàRXi:i.â>usKE. 
FORUEL.MSGEN 1809, en lettres de .>ia. Deux co. cour. 
C.: 1» une aigle iss. de .<a., l)q. et coll. d or, la poi- 
trine ch. dune étoile 3 du même; io un dextrochère 
paré d'une manche brunâtre, la main de carn. tenant 
un fusil au nat., posé en barre; le tout br. sur dix 
drapeaux, quatre à dextre, dont le premier d'or chj 
de deux flèches de sa. passées en saut., et les trois 
autres drapeaux de gu., d'azur et d'arg„ et six à sen. 
alternativement de gu. et d'or, le dernier drape-au d'or 
ch. dune aigle de .*a., bq. et m. d or. Entre les deux 
casques, un peuplier de sin., sommé d une couronne 
rovale dor. T.: à dextre un hus.sard reg.. hab. d'a- 
zur, le gilet darg., la culotte d'or, les liottes de sa., le 
shako de sa. bordé d'or et sommé d une plume du 
même, la main dextre appuyée sur un sabre d'arg., 
garni d'or; à .<en. un fantassin tenant un fusil, la 
crosse en bas. 

.Adiersparre — Suide (Comtes, 1816. Les ar- 
mes des barons du nom. Trois cq. cour. C: 1» une 
aigle iss. de sa., bq. et coll. d'or, la poitrine ch. d'une 
étoile 3 du même; io un dextrochère, paré dazur, 
la main de carn. tenant un bâton d'azur, posé en 
barre, devant une colline de forme plramidale de sin., 
sommée dune couronne royale d'or; le tout entre dix 
drapeaux, quatre à dextre, dont le premier d'arg. à 
deux flèches d'or, passées en saut., et les trois autres 
drapeaux de gu., d arg. et d'azur, et six à sen., dont 
cinq d or et le sixième darg. ch. d'une aigle de sa., 
percée de deux flèches d'or, passées en saut, et can- 
tonnées de quatre tourt. de gu.; 3o un tronc d'arbre 
an nat-, portant sur son sommet quatre feuilles d'or, 
et accosté de deux rameaux de laurier de sin. T.: 
à dextre le hussard des barons; à sen. un paysan, 
hab. dune tunique blanche à la ceinture de sa., dune 
culotte d'or, de bas blancs et de souliers de sa., coiffé 
d'un chapeau de sa. et tenant de sa main dextre 
un fusil. 



.AdJerstjerna [anciennement AvellaBJ 



Fin- 
lande An., il avril / 13 mai 1834. i Tierce en pairie: 
en chef d azur à sept étoiles ,3; d'arg., représentant 
la constellation de 1 Ourse; à dextre d"or, à une Thé- 
mls contournée, assise, hab. de pourpre, ayant sur 
ses genoux un livre ouvert et tenant d'une main l'épée 
et de l'autre la balance, appuyant le coude dextre sur 
un Iwucller ovale aux armes de Finlande, et foulant 
aux pieds un serpent ; à sen. d'arg., à un Hercule ceint 
de la peau de lion, tenant d'une main une massue dont 
il est prêt de frapper une hydre a trois têtes qu'il foule 
aux pieds, et de 1 autre un bouclier ovale aux armes 
du gouvernement de Wasa. €.: une aigle deprofllde 
sa., posée de front, la tète à sen., le vol abaissé; en- 
tre un vol coupé ait. de sa. et d'arg. «.: deux aigles 
reg. de sa. 

Adllschwil — Suisse. Coupé: au 1 de gu. a 
laisle naiss. darg., mouv. du coupé; au i d'arg. à 
la demi-roue de gu., mouv. du coupé. C: l'aigle, iss 

.Adimann — Krainburg [Aut., (Conc. d'arm., 3 
mars 1614. Parti: au 1 dor à la demi-aigle de sa., 
mouv du parti ; au i d'azur à un homme de carn., 
posé de front, à chevelure et barbe grise, les reins 
enveloppés d'une toile, posé sur une terrasse darg. 
C: un vol de sa. 1..: a dextre dor et de sa., à sen. 
darg. et de gu. 

Admiraal — IMI. Parti: au 1 dazur à l'ancre 
d'or, posée en barre; au i de gu. au lion d'or. C^ 
un cygne d'at^., bq. de gu., coll. d'une couronne d'or, 
le vol levé. 

.Admiraal, v Dlrks dit .AdBiIraaL 

Adoaidi — Venise. De gu. à la fasce d'arg., ch. 
d un oiseau d'azur. 

Adolzliaosea. v. .AdeUbaaseB. 

Adonai, ^. .%deB. 

.\donville - Beauce. D'azur à six anneleL* dor. 

.Adorno ou .Adoraes — Gènes, Bruges. D'or à 
la bande échiq. d arg. et de sa., de trois tires. €^ une 
aigle de sa., entre un vol d'or. D.: restate IXITI 
PER ESSER FoRTi. ^».: deux griffon.*, tenant chacun 
une bannière aux armes de lécu '\ . Botta-.Adorao.. 

.Adorao de Tseharner — llalie. France. Ec. : 
aux 1 et 4 les armes d' Adorno-, aux i et 3 de gu.au 
griffon darg. Tscharner). 
[ Adoae de ^«ailbas — Gasc. De gu. à la fasce 



Adram 



12 



Aendorfer 



ondée d'or, ch. d'une colombe d'azur, liq. et m. d'arf;. 

Adram, v. Adruiii. 

Adriaens — Amsterdam. D'arg. ;> trois paires de 
tenailles de sa., les pointes en bas. - Ou. D'arg. à 
trois forces de sa., les bouts en haut. 

Adriaenssens — Flandre (An., 1663.) De gu. à 
deux lions adossés d'or. En coeur un écusson d'or, 
ch. dune bande d'azur, surch. de cinq los. d'arg., abou- 
tées en bande. Rrl. d'or et de gu. €.: trois pi. d'aut., 
une de gu. entre deux d'or. 

Adriani — /'n.çe, HoU. D'or à l'aigle de sa., bq. 
et m. de gu. 

Adrianf — llolstein (An., 1732.) Ec: aux 1 et 4 
de sin. à un agneau pass. d'arg.; aux 2 et 3 d'azur 
au cerf ramp. d'arg. Sur le tout de gu. au lion 
d'or, soutenu d'une fasce ondée d'azur en p. Deuxcq. 
cour, r.: lo un lion iss. et cont. d'or; i. d'or et de 
gu.; 2° un cerf iss. d'arg.; i. d'arg. et d'azur. 

Adriani barons de Oroot — Holstein (Barons, 
1734.) Les armes d' Adriani, en Holstein, an. en 1732. 
Trois cq. cour. T.: lo l'agneau, iss. et cont.; 1. d'or 
et de gu. ; 2o un lion iss. d'or; I. d'or et de gu; 
3o le cerf iss. ; I. d'arg. et d'azur. ». : deux grif- 
fons d'or. 

Adriani de Uaiveland dit Monei — Flandre 
(Conf. de nob., 3 oct. 1622.) Parti-émanehé d'or et de 
gu., de dix pièces. <'.: un chien iss. de gu., entre des 
fleurs dé lin au nat. [Comp. Diiiveiand]. 

Adricliem (van) — Uoll. (M. et. en 1328.) D'or 
au lion de gu., arm. et lamp. d'azur, l'épaule ch. d'un 
écusson d'arg. surch. d'une roue de sa., le lion surm. 
d'un lambel d'azur. C: une tète et col de chèvre 
d'arg., accornée d'or. 

Adricliem (van) [anciennement Toene van 
Adricliem] — Delft, Bois-le- Duc, Breda. D'azur à 
la couleuvre ondovante en pal d'or, la queue terminée 
en dard, nouée en saut, et dirigée vers la p. de l'écu. 
C: la couleuvre, iss., entre un vol d'azur et d'or. 

Adricliem, v. Caveiiier van Adrichem. 

Adriciieiii (van) van Dorp ~ Holl. Ec: aux 
1 et 4 d'or au lion de gu., arm. et lamp. d'azur, te- 
nant de sa patte sen. un ruban du même, auquel est 
suspendu un écusson d'arg. ch. d'une roue de sa.; au 
lambel d'azur, br. sur la poitrine du lion (Adrichem); 
aux 2 et 3 de sa. à trois tètes de lion d'arg., lamp. de 
gu. [Uiterlier van Dorp). Brl. de gu. et d'or. C: une 
tête et col de chèvre d'arg., accornée d'or. 

Adrien — Lorr. (An., 10 nov. 1364.) D'arg. à un 
tigre d'azur, tenant de sa patte dextre une masse d'ar- 
mes d'or. 

Adrien — P. de Lanqres. D'azur au lion d'or, te- 
nant de sa patte dextre une fleur-de-lis d'arg. 

Adriennaie— France. D'azur semé de fleur.s-de- 
lis d'or; au lion de d'arg., br. sur le tout. — Oit- D'a- 
zur au lion d'arg., ace. de neuf fleurs-de-lis d'or, ran- 
gées en orle. 

Adram, .Adram ou Adrom — Mecklembourg 
(M. et. en 1683.) D'arg. semé de croix recr. de sa!; 
a trois tètes et cols de coq de sa., crètées et barbées 
de gu., br. sur le tout. C: une tète de coq de l'écu. 

Aducht — Cologne. D'azur à trois perroquets d'or, 
cour, du même. €.: un perroquet de lécu, Iss., entre 
un vol d'azur. 

Adiirza — Biscaye. D'or à un arbre arr. de sin., 
et deux loups pass. au nat., l'un au pied de l'arbre, 
br. sur le fut, et l'autre haussé derrière le fût et cont.; 
à la bord, du premier, ch. de huit lévriers pass. de sa. 

Advisard — Forez. De gu. au chev. d'arg. 

Advisart de la Thapelie — Norm. De gu. au 
chev. d'arg. 

Advocat (!') — Bref. D'azur à la bande dentelée 
d'arg., ace. de trois coquilles d'or, 2 en chef et 1 en p. 

Advocatis (de), v. Avos^dro. 

Ady d'Aiiiieries — Ile-de-Fr. D'azur au lion 
dor, tenant de sa patte sen. une clé du même. 

Aebi ~ Ville de Baden (Argovie.) D'or à un treil- 
lis carré de quatre bâtons alésés d'arg., et en coeur 
un trèfle de sin. C: un homme iss., hab d'un parti 
d'or et de gu., rebr. de l'un à l'autre, coiffé d'un bon- 
net albanais de sa., retr. du même, tenant de chaque 
main un trèfle de sin. L. d'or et de gu. 

Aebin^a — Frise. D'or à une aigle ép. de sa., ace. 
en p. d'un trèfle de sin. C: une aigle h une seule 
tête, de sa. 

Aebini^a de Bly — Frise. D'azur au trèfle d'or, 
ace. en chef de deux étoiles du même et en p. d'un 
croiss. d'arg. C: deux pi. d'aut., d'or et d'azur. 

Aebingade Hnmalda —Frise (Admis au corps 
équestre de la Frise, 28 août 1814.) D'azur à la licorne 
ramp. d'arg., accostée de six étoiles d'or, rangées en 



deux pals, et ace. en p. d'un croiss. d'arg. Cq. cour. 
€.: trois pi. d'aut. d'azur, ch. chacune de trois étoiles 
d'or, lune sur l'autre. .S.: deux lions reg. au nat. [V. 
f^ternsee Aebinga de llnmalda.J 

.AebinKa de Hyiini — Frise. Coupé: au 1 d'or 
à l'aigle ép. de sa.; au 2 d'or, chape d'azur. C: une 
tète d'aigle d'arg. 

Aebii, V. Eblin. 

.Aecht — ff'estplialie. D'azur à trois pals d'arg.; au 
chef du même, ch. de trois merlettes de sa. Cq. cour. 
r.: un buste d'homme, hab. d'un paie d'azur et d'arg., 
coiffé d'un chapeau pointu paie des mêmes émaux ; 
ledit buste pose entre un vol de gu. It. d'arg. et de 
sa. {Arm. r. G.) 

Aeclien (van) — HoU. D'or à deux boeufs ramp. 
et affr. au nat. 

Aeciceren ou .%lieren (van) — Leyde. D'or 
à trois glands de sin., tiges et feuilles de deux pièces 
du même, la queue en bas. 

.Aefferden (van) — Ruremonde Marquis de Quin- 
ta-Florida, en Esp., 2 août 1729; branche et. le 28 
juillet 1748; — admis au corps équestre du Lim- 
bourg, 16 fév. 1816; vicomtes belges, mars 1871.) D'or à 
une masse d'armes de sa., la tète de forme hexa- 
gone échancrée, percée de six ouvertures triangulaires, 
le manche recourbé vers dextre, ledit meuble posé en 
pal, la tète en haut. Cq. cour. T.: le meuble de 
l'écu, entre un vol d'or et de sa. 

.Aelbrechts dit de Rorsse — Bruxelles. De gu 
à une rose d'arg.; au chef du même, ch. de trois mer- 
lettes de sa. 

Aelbiirsrb — Holl. D'or à trois anguilles ondoyan- 
tes en fasce d'azur, l'une sur l'autre. 

Aeichinsen ~ Souabe. De gu. à la fasce d'arg., 
ch. d'une anguille de sa., en fasce. C: une tête et col 
de chien braque de gu., l'oreille d'arg. ch. d'une an- 
guille de sa. en fasce. 

.Aelders — Holl. De sin. à trois étoiles d'or. 

Aelgoet — Gnnd. D'arg. à trois roses de gu., fi- 
gées et feuillées de sin. 

.Aelman — Holl. De gu.; au fr.-q. éc, d'or au lion 
de sa., arm. et lamp. de gu. (Hainaut), et d'or au lion 
de gu., arm. et lamp. d'azur {Hollande) [Comp. .Aie- 
mans.] 

.Aelinans — Brab. Coupé : au 1 de gu. à une anguille 
ondoyante en fasce d'or; au 2 d'azur à un héron 
d'arg", posé sur un tertre de sin. 

Aeismaer — Holl. D'or au lion de gu., arm. et 
lamp. d'azur, serrant de ses griffes une couleuvre de 
sa., en pal, courbée en demi-cercle, la courbe à dextre. 

Aelsop — Holl. Coupé: au 1 d'arg. à une jambe 
humaine de gu., coupée à la cuisse, posée en fasce, le 
pied h dextre, le genou en haut; au 2 d'azur à une 
rose d'arg. 

Aeist (de) — Bruxelles. Ec: aux 1 et 4 d'azur à 
trois feuilles de nénuphar d'arg.; aux 2 et 3 d'or à la 
fasce d'azur, ace. en chef d'un lion naiss.degu., mouv. 
de la fasce. 

Aeist (van) — Gueldre. Gorinchem, Amsterdam. 
De gu. à trois pals de vair; au chef d'or, ch. d'un re- 
nard courant du champ. 

Aeist (van) — P. (TUtrecht. D'azur à trois glands 
d'or, tiges et feuilles du même, la queue en bas. C.: un 
gland de l'écu, entre un vol, d'or et d'azur. 

.Aeist (van) — Holl. De gu. à la croix d'or (^rm.u.G.) 

Aeist (van) — Brab. sept. D'or à trois fers-de 
moulin de gu.; au chef du premier, ch. d'un lion iss. 
du sec. 

Aeist (van) — Flandre. D'or à deux fers de mou- 
lin de sa., l'un au sec. quartier et l'autre en p.; au fr.-q. 
du sec, ch. de deux fasces d'arg. 

Aeist (van) — Gand. De sa semé de fleurs-de- 
lis d'or. 

Aeist (van) ~ jP. de Liège. De gu. à trois lions d'or. 

Aeitsen — Harderwick {Gueldre.) D'azur à trois 
flèches d'arg., sans plumes, ayant une pointe en haut et 
en bas, posées en pals, rangées en fasce. 

.£milins — P. d'Utrecht. D'or à la herse de la- 
bour de sa., carrée en haut, arrondie en bas. 

Aeminsa — 0.stfrise, Suéde (Conf. de nob., 1731.) 
Taillé: au 1 d'azur à une abeille d'or, volante en 
barre; au 2 de gu. à deux roses d'arg., rangées en 
barre. C: un vol à l'antique, aux armes de l'écu. 
L.: à dextre d'or et d'azur, à .«en. d'arg. et de gu. 

Aeminga, v. Eminga. 

Aeius ou Euis — Prov. rhén. D'azur à une tête 
et col de bouquetin d'arg. C: deux pattes d'ours, au 
nat.,Jes ongles en haut. 

Aendorfer — Allem. De sa. à la licorne ramp. 
d'or. Cq. cour. C: la licorne, iss. 



Aengenendl 



15 



Afl'avtadi 



Aenttriiradt IMI. De v'U ii une t uiul-m' il ar;-., 
sunu. (l un lamM à quatre pendant;^ du même (.4rmT.O.) 

Aepll SiMiall. I) azur au lion dor, ayant une 
queue de [n\»n au nat. Cq. cour. •'.: une queue de 
(mon au nat. iV. Kppll de Farlanden.) 

.%er (»«n aer> /.cj/*/c. D'or a la fasce ondée 
d azur. acr. de trois hures de sanglier de s;i. [Comp. 
Tan drr Aar.] 

4er (vau d«r> - Uoll. D'azur à la fasce ondée 
d'arj:.. are. de trois pots à fleurs de jîu., remplis cha- 
cun de cinq épis d'or. BrI. d'or et d'azur. €'.: un vol, 
d'azur et d or. 

.4erbout Bnuiex. D'Iiemi. à trois flèches émous- 
sées de fu.. posées en éventail, la tète en haut. €'.: 
une Qeche de lécu, en pal, la tète en bas, entre un 
vol d'arg. 

.4erdt ou Erdt — H'esfphalie. D'azur au lion d'or. 
r.:le lion, iss.; ou \.^rm. t. G.) le lion, iss., entre deux 
piitfes d'ours de sa., empoignant chacun une boule d'or. 

Aerenfrld Barons - .tut. D'azur à cinq épis d or, 
tiués et feuilles de sin., terrassés du même. Trois cq. 
cour. C: !<> les meubles de lécu, entre deux prob., 
coupées ait. dazur et dor; io une aijrle iss. desa.,bq. 
d'or : 3o une cht)uette au nat., posée sur un tertre de 
sin. I... d or et d azur. N.: deux f.Ti(fons d'or. 

Acreat (vau der) 7/0//. Coupé: au 1 d'or h 
une aigle ép. de .•^.; au i d'or à un pois.son nageant 
de sa. 

.Aèrent s — Holl. De sa. à une aigle d'arg. 

Aerleboiidt - Flandre. D'herm. à trois los. degu., 
rangées en fasce. T.: une canette d'arg., bq. de gu. 

.Aernoat ~ Ipres. De gu. à la fasce d'arg., ace. 
en chef d'une aigle d'or et en p. d'un bonnet d'arg. 
abai.s.sé sous deux cors-de-chasse accostés d'or. 

.Aernsiiia Frise. D'or à deux demi-vols ados- 
sés de «a €".: cinq pi. d aut. de sa. 

Aernsina, v .%rensma. 

%er!«ehot, \. .Irenberg, .%rsebot et f'roy. 

Aersrhot-Nchooiiboven, v. .4rsebot-^«choon- 
bo¥en. 

.Aerj.ele (van) — Cunil. De gu. à la bande d'or, 
ace. au canton seii. du chef d une étoile du même 

Aersen (van) de Jurhen — P. (Tf Irecht. De 
sin. au cygne d'arg., coll. d'une couronne d'or et na- 
geant sur une mer au nat. Cq. cour. €'.: un vol iui 
nat.; ou, le cygne, le vol levé. 

Aerssea (van) — Holl. Ec: aux 1 et 4 d'or à une 
fasce de sa., et un saut, échiq. de sa et d'arg., br. 
sur la fasce {Aerssen -, aux î et 3 d'or à trois mer- 
lettes de sa. Sur le tout d'azur à la Deur-de-lis d'or. 
Cq. cour. €.: un poisson de sa., posé en barre, la tète 
en bas. 

Aerssen>BeYereD (van) — Holl. ^Barons, iô 
avril 18ài., Ec.: aux I. et IV. d'or à une fasce de sa., 
ef un saut, échiq. de sa. et d'arg., br. sur la fasce 
[.leruen; aux II. et III. c.-éc.: aux 1 et 4 fuselé en 
banded'arg. et d'azur ,Bariéri?;auxSet 3 c.-éc. d'orau 
lion de sa., ami. et lamp.-de gu. Hmnauf\ et d'or au 
lion de gu.. arm. et lamp. dazur Hollande). Deuxcq. 
cour. i\: lo un lion iss. et cont. de sa. {Jerssen,; I. 
d'or et de sa.; 4» une queue de paon, au nat. (Bavière): 
I. d arg. et d'azur. ^».: à dextre un griffon reg., au 
nat; à sen. un lion reg., au nat. 

.Acr»»en (van) de Kommelsdyk — Holl. Ec: 
aux 1 et 4 d'or à une fasce de sa., et un .«aut. échiq. 
de sa. et d'arg., br. sur la fasce; aux * et 3 d'or au 
lion de gu. Cq. cour. C: un lion i.<s. de sa. S.: à 
dextre un griffon reg., au nat.; à sen. un léopard lionne. 
au nat. 

Aersacn (van) de Wernboat - Holl. Ec.:aui 
1 et 4 d'or à une fasce de .<a.. et un saut, échiq. de sa. 
et d'arg., br. sur la fasce; aux i et 3 d'or àtroismer- 
iettes de sa. 

.Aerte — FI. (r. D'arg. à une rose, tigée et feuillée, 
au nat., embras.<ee pAT deux branches de laurier de 
sin.; le tout cant. de quatre coques de gland du même, 
la queue en bas. 

Aertryck (van) — Brab. D'or à un écusson de 
gu. en abime. ace. de trois annelets de sa., rangés en 
chef. €".: un fer de pique de sa., entre deux plumes 
de faisan, d'arg. et de gu. 

Aertryeke (van) — Bruges. De sa. à sixpigna- 
tes d'or. Cq. cour. T.: un vol-bannerel d'ai^.; ou, 
une pignate de sa. Lécu accosté de deux Itanniéres 
aux armes de lécu, les lances d'or. D.: .\l met v.i.\ 

AERTRYCKE. 

.Aerts — Rotterdam. Tiercé en fasce : au 1 de gu. 
à trois croiss. d'arg., 2 et 1 ; au i de sa. au chev. 
d'arg.; au 3 d'or à trois trèfles de sin.,* et 1. 

.%ert8 — Bruges Conf. de nob.. 29 sept. 177!.) 



. I 



I) or à troi> fasces de gu.; et une aigle de profil, de 
sa., le vol levé, br. sur le tout. C.j une aigle ép. Us. 
de sji.; entre un vol. d'or et de sa. 

.%erti» ou ArtH - P. de Liège. D'arg. an cbev. 
de gu., ace. en chef de deux roses du mtmt, Ogées 
et feuillées de sin., et en p. d'un arbre temsaé da 
même. 

AeHs de Boom — Flandre An., 49 sept. 1T7I.1 
Ec: au 1 de gu. à une hache d'armes d'or, en pal; au 
i d'arg. à cinq los. de gu.. aboutées en I»ande;au3 de 
gu. au lion d or. cour, du même ; au i de ::u. à cinq 
los. d'or, accolées et aboutées en croix. Sur le tout 
d'arg. au compjis d'or, ouv. en chev. C: le compas, 
entre deux proli. d'arg. 

.AertH d'Opdorp — Bruxelles. Les armes d'.lcH» 
de Boom. 

.Aertsen - Holl. D'arg. à cinq trangles de gu. 

.Aertz - Silésie. D'azur à la bande d'arg., ch. 
dune flèche d'or, posée dans le sens de la blinde. 

Aesehaeb — Suisse. De gu. à une tète de poisson 
d'arg., posée en bande. C: la tète de poisson, posée 
en pal. 

.Aesebel — Prusse iM-, Il oct. 1647.) De sa. à 
trois colonnes rangées d'or, celle du milieu plus élevée 
que les deux autres et cour, d'or; et une oie volante 
d'arg., br. sur le tout. 

AescbentK - Suisse. Coupé-enté de deux pièces 
d'azur sur arg €.: un chapeau piramidal dazur, retr. 
d'arg., sommé d'une boule d or portant un panache de 
plumes de coq de .«a. 

Aencher de Binjsen — Allem. Ec: aux 1 et i 
d'aïur à un chapeau conique renv. d'arg., sommé 
d'une étoile d'or accostée de deux bannières adossées, 
palées de gu. et d'arg.; aux 2 et 3 de gu. au lion d'or, 
cour, du même, coll. de deux rubans flottants, de 
gu. et d'arg., tenant de sa patte dextre une épée d'arg., 
garnie d'or, et de sa sen. un éperon d'or, la molette en 
haut; à la chamiwgne d'or, posée en bande. Sur le 
tout d'or à l'aigle ép. de sa. Deux cq. cour. C: 1» 
les meubles du 1 ; 4>» le lion, iss. d'azur. 

.Aeschlnser — Aut. D'arg. à deux chev. renv. 

Ae!»»ena - Frise. Parti : au 1 coupé : a. d'or à la 
demi-aigle de sa., mouv. du parti ; b. de sji. à deux tètes 
de mort d arg.. l'une sur l'autre; au 2 d azur à quatre étoi- 
les d'or. 2, 1 et 1. €'.: trois pi. d'aut. : d or.d arg. et d azur. 
— Uu Parti: au 1 d'or a la demi-aigle de sa., mouv. 
du parti ; au 2 coupé : a. d'azur à cinq étoiles d'or, 
1, 1 et 3 ; 6. de sa. à deux tètes de mort d'arg., l'une 
sur l'autre. €'.: trois pi. d'aut.: d'azur, d'or et de .«a. 
L. d'or et d'azur. 

.Aesinsa — Frise. Parti : au 1 d'or la demi-aigle 
de sa., mouv. du parti ; au 2 coupé : a. d'azur au croLss. 
d'arg., surm. d'une étoile d'or; o. d'arg. à deux pois- 
sons nageants au nat., I un sur l'autre. C: un lion 
iss. de gu. 

Aeswyn (van) — P. de Gueldre, d'Ltrecht et 
dOvery-i^el. D'arg. à cinq cotices de gu. Cq. cour. 
C: un renard iss. de gu., posé de front, empoignant 
de chaque patte une boule d'or. 

.Aeth (d*) — Angl., orig. de Flandre (Baronet, IS 
juillet 1716. M. et. en avril 1808.) De sa. au griffon 
pass. d'or, ace. de trois croiss. d'arg. €.: une tète de 
griffon d'or, tenant à la bouche un trèfle de sin. 

.Aettinser — Ratisbonne. De sa. à une herse de 
labour d'or, tenue par deux bras parés d'azur, lisants 
des angles du chef. C: un bras, en pal, coupé de 
gu. sur arg., supp. une étoile d'or. L. d'or et de sa. 

.Aeltl— Styrie. Parti: au I de gu. au lévrier ramp. 
d'arg.; au 2 barré d'arg. et de gu. Cq. cour. C: le 
lévrier, iss., coll. d'or, entre un vol coupé, à dextre 
d'arg. sur gu., à sen. de .<a. sur arg. L.: à dextre 
d'arg. et de sa., à sen. d'arg. et degii. 

.Aenwrerdins - Groningue. De sa. à trois fas- 
ces d'or. 

.lexinit Bav. (Barons, 9 fév. I733.> Palé-contre- 
palé de iru. et dan:., de trois pièces. Cq. cour, r^ 
tfn chapeau piramidal aux armes de l'écu, cour., d'or, 
sommé de trois pi. d'aut.. une d'arg. entre deux degu. 

.AITaieard yorm. De gu. à trois diamants d'arg. 
en forme de los;inges taillées à facettes. 

.%fraitati Crémone. D'azur au griffon d'or. T.: 
une tourdor, sommée d'un pélican avec ses petits d'arg. 

.AITaax de (ïlatta» - Beaujolais. D'azur à deux 
faux il'ar;: . iws.-h'cs en saut. 

.AITaytadi de «ibistellei» - Bruges, Htànaut 
(Prince de Hilst, 23 mai 1563; comte de Ghistelles,fl 
janv. 1676.1 D'azur à la tour de trois étages d'or, por- 
tillée de sa. €'.: un pélican avec ses petiU dans son 
aire, d'or. K.: deux lions d'or. lamp. de gu. D.: je 

VIVE EN ESPOIR. 



Affeking 



14 



Agliardis 



AfTeklnK, v. Aveekiiig. 

AfTensteln - Prov. rhén. (M. et. au commence- 
ment (lu 17e siècle) D'azur à la bande ondée d'arf?. 
Cq. cour. C: un vol aux armes de l'écu. 

Affensteln -- Suisse. D'arg. au singe assis de 
gu., posé de profil, mangeant une pomme d'or. C: le 
singe de l'écu. 

Afferden (van) — HoU. D'or fi trois renards cou- 
rants de gu., l'un sur l'autre. 

AiTholtern — Suisse Tranché de gu. sur or, le 
gu. ch. d'une étoile (5) renv. d'or. €.: l'étoile, soute- 
nue d'un coussin de gu., houppe d'or. 

Affliolterit — Suisse. Parti : au 1 de gu. à une 
branche d'arbre d'arg., posée en pal ; au 2 échiq. d'arg. 
et de sa. C.: deux cornes de buffle, celle à dextre 
aux armes du 1 et celle à sen. aux armes du 2. 

AfDer — France. Burelé d'or et de gu., de douze 
pièces. 

Atflncoart — FI. fr. D'arg. au chev. de gu., ace. 
en chef de deux glands de sa. et en p. d'une mo- 
lette du même. 

AflBs — France. D'arg. à la bande de gu., ch. de 
deux roses d'or et ace. de deux roues du sec. 

Alliance ou Aiifllance — Lorr. D'or, au chef 
de gu. 

Aflleck de Dalham — Suffolk (Baronet, 28 mai 
1782.) D'arg. à trois fasces de sa. r.:un épi de fro- 
ment, au nat. D.: pretiosum quod utile. 

AtlIUto — yaples. Vairé-ondé d'azur et d'or. — 
Ou: Fascé de six pièces, chaque fasce coupée-nébulée 
d'or sur azur. 

AfOitto - SicUe. De gu. au palmier d'or, accosté 
de deux paons adossés au nat., la tète retournée vers 
l'arbre ; le tout soutenu d'une terrasse au nat. 

AflTolter — Soleure. De gu. au singe d'or, posé de 
profil, assis sur une terrasse rocheuse d'arg., tenant 
de sa patte dextre une pomme du sec. C: les meu- 
bles de l'écu. 1.. d'arg. et de gu 

Affine — Ile-de-Fr., Lang. D'azur au dauphin souf- 
flant deux jets d'eau par ses évents et nageant sur 
une mer en p., le tout d'arg.; au chef de gu., ch. de 
trois étoiles d arg. 

AlTry — Suisse, lle-de-Fr., Bourbonnais. D'arg. à 
trois chev. de sa. Cq. cour. V.t un chapeau pirami- 
dal aux armes de l'écu, panaché de pi. d'aut. d'arg. et 
de sa. D.: AU plus vaillaxt héros. 

Alfry de la Monnoye — Suisse. D'arg. à trois 
chev. de sa.; à la bord. engr. de gu. 

Ateadi — Venise. Die gu. à la fasce d'or; au 
chef du même. 

Aigar baron Callan — M. (Baron, 6 juin 1790. 
M. et. au mois d'oct. 1815.) D'azur au lion d'or. €'.: 
le lion, iss. S.: à dextre une licorne d'arg., accor- 
née, crinée et onglée d'or; à sen. un cheval blanc. 

D.: VIA TRITA VIA TUTA. 

Attar vicomte f lirden — Irl. D'azur au lion d'or. 
C: le lion, iss. ^t.: deux lions coupés d'or sur azur, 
coll. et enchaînés de gu. D. : spectemur .\gexdo. 

Asar comte de ^'ormanton — Hampsbire (Ba- 
ron Somerton, 12 juin 1793; vicomte Somerton. 21 
déc. 1800 ; comte de A'., 7 fév. 1806.) D'azur au lion 
d'or, surm. dune étoile d'arg. T.: le lion, iss. >*.:deux 
lions coupés d'or sur azur, coll. de gu., enchaînés d'or. 

D.: VIA TRlTA VIA TUTA. 

Aiear-Eills vicomte nirden, v. Ellls-.%gar vi- 
comte rnrden. 

Ajear-Robartes baron Robartes - - Cornouail- 
les (Baron Robartes de Lanhydrock, 13 déc. 1869.) Ec: 
aux 1 et 4 dazur à trois étoiles (6) ondoyantes d'or; 
au chef onde du même {Robartes); aux 2 "et 3 d'azur 
au lion d'or [Agar). €.: 1° un lion ramp. d'or, tenant 
de ses pattes une épée flamboyante d'arg , garnie d'or, 
en pal (Robartes); 2» un lion iss. d'or [Agar). S.: 
deux boucs d'arg., coll. de couronnes d'azur, chacun 
ch. sur l'épaule d'une étoile (6) ondovante d'azur. D.: 

QUAE SUPR.V. 

Asard de la Coste — Prov., Bret. De gu. à la 
molette (8) d'or; au chef d'azur, ch. d'une croix pom- 
melée d'or. 

Asard marquis de Maapas — Bernj (Marquis, 
mars 1723.) D'azur au chev. d'or, ace. en chef de deux 
étoiles darg. et en p. d'une tète de léopard du sec. 

Airard de Mo*ovu«»> Les armes d Agard- mar- 
quis de Maapas. 

Agard d'Oaiius. Les armes d'Agard de la 
Coste. 

Agari — Sicile. De gu. à la fasce d'ar", ch. de 
trois tourt. du champ et ace. en chef d une étoile 
du sec. 

Agasson. v. Ajasson. 



Agay - Franche- Comté, Bret. (Comtes, 1766.) D'or 
au lion de gu.; au chef d'azur. C: le lion, iss 

A«de — Lang. D'azur à la fasce d'arg., ace. en 
chef de trois étoiles rangées d'or et en p. d'une porte 
de château avec sa her.<e, entre deux colonnes, du même 

Age d') duc de Puy-I.,aaren8 — Berru (Duc 
1634. M. et. en 1637.) D'or à la croix de gu.; au lam- 
bel d'azur, en chef, br. sur la croix. 

Age (de f ), v. de l'Aage. 

Agena — Ostfrise. Une main d'aigle, ou ledit 
meuble, ace. de trois étoiles. 

Agenonvllle — France. D'or à la bande coticée 
de sa., ch. de trois molettes d'arg. 

Ager — Aragon. D'arg. à la bande échiq. de sa. 
et d'or, en tires verticales et horizontales, 

Ageron — Dauphiné. D'arg. à trois croiss. de gu., 
les deux du chef adossés et celui en p renv.; au chef 
d'azur ch. de deux étoiles d'or. 

Agè8 (d') ou Dagès — Guyenne. D'azur à une 
dague d'arg. 

Ages (àes) — Bcrry. D'arg. au lion de sa., arni. 
et lamp. de gu., cour. d'or. 

.Ages (des) de Beauchampg — Bret. D'arg. 
au saut, de sa., cant. de quatre roses de gu. 

.tgeville — Champ., Franche-Comté. D'or à un 
arbre de sin., accosté de deux lions ramp. et affr. de gu. 

Aggama de Walta — Frise. Parti : au 1 d'or 
à la demi-aigle de sa., mouv. du parti; au 2 coupé: 
a. de gu. à l'étoile d'or, 6. d'azur à trois los. d'arg. l".: 
trois pi. aut.: d'azur, de gu. et d'arg. 

Aggama de Witmârsum - Frise. De gu. à 
l'étoile d'or. C: trois pi. d'aut.: d'azur, d'or etdegu. 

Aggassiz — Angl. D'azur à trois tètes de sauvage 
d'arg., posées de profil. 

Aggema — Frise. Parti : au 1 d'or à la demi- 
aigle de sa., mouv. du parti; au 2 de gu. à trois 
los. d'arg. 

Agger ^ HoU. D'or à la fleur-de-lis de sa. 

Agger — Strasbourg. Parti de sa. et d'arg.; à deux 
chevaux naiss., de l'un à l'autre, mouv. chacun de la 
ligne du parti, celui à sen. cont. Cq. cour. T.: un 
buste d'homme, hab. d'un parti d'arg. et de sa., coiffé 
d'un bonnet pointu, somme d'une boule d'or suppor- 
tant une étoile de sin.; le tout entre deux prob., d'arg. 
et de sa. 

Aggere (de) — HoU. D'or à l'aigle ép. de sa.; 
à la bord, d'azur. 

Aggerniann chevaliers de Bellenberg — Aut 
(An., 23 avril 1823.) Sous un ciel au nat., une forêt 
de sapins sur une terrasse de sin., et derrière la fo- 
rêt une église au nat., essorée de gu., le clocher cou- 
vert d'un toit pointu de gu., sommé d'une croisette 
d'or ; le champ chapé-ployé: h dextre d'or à l'aigle de 
sa., languée de gu.; h sen. de gu. au senestrochère, 
arm. au nat., mouv. du flanc, tenant une épée d'arg., 
garnie d'or. Cq. cour. r.:un paysan iss., hab. d'azur 
a la ceinture d'arg., et d'un haut-de-chausses de sa., 
coiffé d'un chapeau de sa., tenant de sa main dextre 
un soc de charrue, en pal, la sen. appuyée sur sa han- 
che. II.: à dextre d'or et de sa., à sen. de gu. et d'arg, 

Agges — Amsterdam. D'azur ii une Fortune te- 
nant un voile au-dessus de sa tète, posée sur une 
boule, le tout au nat. soutenu d'une terrasse de sin. 

Agievoli — Trévise. D'arg. à trois bandes de gu. 

.4Lgimont — Lorr. (Comtes. M. et.) Burelé d'arg. 
et de gu. 

Aglmont — P. de Liège. Fascé d'or et de gu., de 
huit pièces; la première fasce ch. d'un lambel d'azur. 

Agisde^t.-Oenis — yorm. (Baron de l'Empire, 
10 avril 1811.) Coupé: au 1 parti d'azur à trois lis tiges 
et feuilles d'arg., et d'arg. à la fasce d'azur; au 2 
A' Agis, qui est de gu. à trois bes. d'arg. 

Agler — Aut. Coupé : au 1 d'iizur à l'aigle naiss. 
d'or; au 2 paie de gu. et d'arg. €' : l'aigle iss. 

Agler de Xenw^aldegg — Vienne. Parti d'a- 
zur et de gu.; à un buste de More, cour, d'or, br. 
sur le parti, hab. de l'un en l'autre, le rabat de nou- 
veau de 1 un en l'autre, l'habit bout. d'or. Cq. cour 
€.: le buste de More, entre un vol, d'azur et de gu 
L. de gu. et d'azur. 

.%gll ~ Florence. D'or au lion de gu. 

Agll - Florence. D'or au lion de gn.; à la bord, 
d'arg., ch. de quatorze annelets d'or. 

.Igli - Florence. D'arg. semé d'annelets d'or; au 
lion de gu., br. sur le tout. 

■*gli - Florence. Coupé d'arg. sur gu.; au lion de 
l'un en l'autre. 

Agllani — Italie. Tranché d'or sur azur. 

Aïcilardis — Lombardie, Bav. (An., 11 fév. 1697.) 
Ec: aux 1 et 4 d'azur à l'aigle de sa., cour, d'or ; aux 



Agliati 



15 



Agricola 



i et 3 (l(> ^1. ii trois pommes de ):rona(ie au nat. Cq. 
rour. C: I altsie. L. «l'azur et de sa. 

%illlatl >"iri7f. D'or h trois imis de sa. LtH-u 
p«>.>if sur I estomac dune aigle ép. (le sa., surm. d'une 
tduroiine ro\ale. 

Ivlir. \ Allié. 

AkIIo (dall) barons de Frankenfels — .tut. 

('.ou|X': au 1 dazur au .<olell d'or; au i de pu. à trois 

it;iviM< renv. d arj:., rangés en fasoe, les queues temii- 

II danls. ces queues réunies dans une racine. Cq 

C: une aijile ép. de s;i., Ikj., m. et chaque tète 

I (tr. L.: à dextre d or et d azur, à sen. d'arj:. 

it (k- ;;u. 

.%KllonbT - Cumberland. D arg. ii deux fasces 
de sa., ace. de trois martinets du même, rangés en 
ilief. r.: une aide Iss. d'or. 

.%SBe«a - Pror. D'azur au chev. d'or, ace. en p. 
d un ajîneau danr. 

.%VBe«ax — Champ. D'azur <^ deux lions alTr. 
dor. ami. et lamp. de pu., posés en chef, et un agneau 
jtiiss. darp. en p. 

.%cne«ax - Sorm. D'or à deux fasces de sin., ace. 
de huit nierlettes de gu., rangées enorle. 

A^Bcanx [.%i^e«ax] de Ooaville — yorm., 
tiret., Canada. Dazur à trois agneaux d'arg. S.: 
deux lions, au nat. 

.%Knel- Bourbon — Pror. D'herm. à la fascede 
t:u.. ch. de trois fleurs-de-lis d'or. D.: probitas,vir- 
Tis ET KiiiEi.iT.vs. ».: deux agneaux, au nat. 

.Attneli Marquis - Mantoue. D'azur à l'agneau 
ramp. d'ar;;. 

.Agneli-.MalTel-^oviirdl (Marquis) — Mantoue. 
Couité d un trait, p;irti de trois autres, qui font huit 
quartiers : aux 1 et i d'or à l'aigle de sa., celle du 
1 cunl.; aux i et 7 d'azur à l'agneau ramp. d arg^ aux 
3 et 6 coupé d'or sur arg., à la fasce de gu., ch. de 
trois étoiles d'arg., br. sur le coupé ; au 5 de gu. au 
lion d'or ch. de deux handes d'arg. {Sorardi); au 8 
«oupé : a. d'azur au cerf naiss. d'or, mouv. du coupé ; 
b. fascé d'or et d'azur de six pièces. Au chef de l'ecu 
d'or, br. sur les quartiers et ch. d'une aigle ép. de sa. 

.%caelll - Italie. Parti : au 1 de gu. au lion d'arg., 
tenant de ses pattes une chandelle fumante; au i de 
sa. au chien assis d'or, les pattes levées. .\u chef de 
I écu d'azur, br. sur le pi»rti et ch. de trois étoiles d'or. 
Cq. cour. €.: un vol de sa. L.: à dextre d'arg. et 
(le u'u.. à sen. d'or et de sa. 

.%cnelio - Sicile. D'azur à quatre pals d'or; à 
l'iigneau couché au nat., br. sur lesdits pals. 

.%^ese — Saplex. D'azur à deux épées d'arg., 
(wssees en saut., les pointes en bas; à la bord, den- 
chée de gu. Deux cq., le 1 cour. C: lo une hure de 
sanglier de sa., le boutoir en haut ; io une tète et col 
de bouc de sa. 

.%cne8i — Milan. Coupé: au 1 d'or à l'aigle de 
sa., cour, du champ; au i d'azur à deux épées d'arg., 
garnies d'or, passées en saut., les pointes en bas, tra- 
versant une éponge d'or, f.: l'aigle du 1, Iss. L. 
d'or et d'azur. degu. 

.%cneax-.%leneoart — Sorm. D'or à trois croiss. 
.%8n«w de Lorhnaw — Ecosse (Baronet. i8 
juillet lOilt. I) an:, au chev. de gu., ace. en chef de 
deux quintefeuilles du même et en p. d'un flanchis 
dazur. r.: une aigle de profil, au nat., iss., la tête 
conf. ».: deux tigres au nat., coll. et enchaînés d'or. 

D.: «;o>SII,10 NOS IMPETl'. 

Aicnlao — Lorr. An., 1519.) D'azur à trois poires 
d or. les queues en haut ; à la bord, de gu. 

.%«Bieoart - Pic. M. et. en 1551.) Ec: auxl etl 
d arg. à trois molettes de gu., ace. de neuf croix recr. 
du même ylioufflers ; aux 4 et 3 de sln. à la croix 
engr. d'arg. 

Atiniel de Chenelette Beaujolais, Lyonnais 
An.. 17».">. Coupé: au 1 d'azur à trois étoiles d'arg., 
rangées en fasce. ace. en chef d'un soleil d'or; au i 
d or à l'agneau pa.ss. d'azur. 

.t«nln — France. D'or, fretté de gu. 

.%ÇBot de rhampreaard - Lyonnais, Riscaye 
M. et. en 16 J9. De su. ;'i deux épées au nat.. pjissées 
en saut.: à lêrusson de sa., ch. d'une fasce d'arg., br. 
sur le p«>lnt d intersetlioa des épée.s. 

.%«naMlei - 'V/hvc. Dazur à l agneau pascal d'arg., 
pass. et rei'., tenant une croix latine de gu. 

•%«oa«i (>ii.n:,ins. D'azur à deux Fols d'arg. 

%l{olan(i / ' v,„e. De gu.à l'aigle d'or. 

Aicolanti iluratce. De gu. à l'aigle de profil d'or, 
supp. de sa patte dextre un écusson circulaire d'arg 
ch. d une croix de gu. 

.4lKOB — .4nQl. D'arg. au chev. de sa. ace. de trois 
martinets du même. 



.%«OB de L.arontrle Hat. Inc. dans la nob. 
bav., I mars IHi3. I) arg. au chev. d'azur, arc. en 
chef de deux lleurs-de-souci de gu. et en p. d un cep 
de vigne fruité de trois grappes et pampre d'autant de 
pièces, le tout au nat. H^ deux lions d'arg. 

.%Cot<itlBl l'enise. D'arg. à une fa.s-e de gu., et 
une main d aigle de .<a., br sur la fa.s<e (ou, la fasce 
br sur la main d aiglei. 

.%«;08tlni délia Meta Comtes! — Pise. Parti: 
au l cou|k' ; a. d'arg. à une tente au nat., couverte 
d'azur et chargée dune bande d'or; b. parti: de gu. 
à la bande ondée d'arg^ et d'un reparti : é<-artelé de 
gu. et d'arg., et d'or à quatre pals de gu.; au i coupé; 
a. d'arg. au chef de .<a.; 6. d'arg. à la liande de gu., 
ace. de trois roses du même, * en chef et 1 en p., et 
ch. de deux chiens courants d'arg. Sur le tout de gu. 
au chef d'azur, ledit chef ch. de trois étoiles 8) d'or. 

.%v:ostlno - Sicile. D'azur à trois fa.«ces d'or, ace 
de six pignates du même, trois entre la le et la ie 
fasce, (feux entre la ie et la 3e, et une en p. 

Asonlt Marquisi -- Prov., Dauphiné. D'or au loup 
ramp. d'azur, arm., lamp. et vilene de gu. Légende.- 

AVIDUS CO.MMITTERE PIG.N.VM. D.: HOSPIT.iLITÉ 

d'agollt. t.: deux anges, au nat. 

Aconit comtes de Sault — Pror. (Comtes, avril 
1561. M. éf.i Ec: au 1 les armes précédentes; au 8 
d'azur à trois tours d'or [Montauban, ; au 3 de gu. à 
trois pals d'arg., et au chef d'azur; au 4 d'or à deux 
lions léopardés d'azur, l'un sur l'autre. 

.%iEraia ducs de C'ésarêe, princes de SIdon — 
Palestine M. et. D azur, au chef d'or. 

AieraiB des Hnbas Comtes — Lang. M. et. le 
*9 nov. 18*8. D azur, au chef d or 

.Agrain, v. Pradier d'.Aicrain. 

Asramonte — .Siri/f. D'azur à une montagne d'arg., 
sillonnée de .*entiers de sin., mouv. de la p. 

.Asraninnt — Aragon. De gu. à un mont d'or, 
mouv. de la p., surm. d une fleur-de-lis du même. 

Aisramnnt — yararre. D'or à quatre pals de sin. 

Agraz — Sicile. D'or à deux branches de vigne 
pamprées de sin., posées en barres, rangées en bande, 
portant chacune à son extrémité inférieure une grappe 
de raisins d'azur. 

AtKreda — Esp. D'arg. à trois pals de sa.; à la 
bord, de gu., ch. (le huit flanchis d'or. 

.Asret — Toulouse. D'azur au croiss. d'arg., ace. en 
chef d une étoile d or et en p. d'une abeille du même. 

.Agricola .\uremberg D'or au soc de charrue, 
au nat. C".; un homme iss., hab. d un parti de gu. et 
d'arg., coilTé dun bonnet pareil, tenant de sa main dex- 
tre étendue le stK" de charrue. Ij. d'arg. et de sa. 

Aiericola — Ratisbonne. De sa. au chev. d'arg., 
ch. de trois roses à quatre feuilles d'or C: un homme 
iss., posé de profil, hab. de sa., ceint et coiffé d'un bon- 
net (l'or, la poitrine ch. d'une étoile du même. L. 
d'or et (le sa. 

.Acricola — Prusse. Tranché d'azur sur gu.; à la 
bande d'arg., br sur le tranché, ch. d'une tulipe tlgée 
et feuillée de quatre pièces, au nat., posée dans le sens 
de la bande: lazur ch. de deux étoiles d'or, C(itoyant 
la bande, et le gu. ch. d'une barre d'or €.: un jeune 
homme Iss., hab. d'azur, ceint et rebr d are., au rabat 
du même. tort, d'azur et d'arg., tenant la tulipe de 
l'écu, en pal; entre un vol coupé, à dextre d'azur sur 
or, l'azur ch. d'une étoile d'or, à sen. d'azur sur arg., 
l'azur ch. d'une étoile d'arg. L.: à dextre d'or et de 
gu., à .<en. d'arg. et d'azur 

.A«rieola — Silésie Chevaliers en Bolième, 1763.) 
Parti: au 1 reparti: a. de gu. à la fasce d'or ; 6. d'arg. 
à un Us de jardin au nat., tige et feuille de sln.; au i 
d'azur à deux étoiles d'or, l'une sur l'autre. Cq. cour 
C: un .More Iss., tort, d arg., hab. d'azur, tenant de 
sa main dextre trois lis de jardin; entre un vol coupé, à 
dextre de gu. sur or. le gu. ch. d'une étolled'or, à sen 
d'azur sur arg.. 1 azur ch. d'une étoile d'arg. L. con- 
formes aux émaux du vol. 

.Aicrlcola — .\uremberg, Rrandebourg (Nob. du 

St.-Empire, Parti : au 1 d'azur à un soc de 

charrue d'arg., en pal, surm. dune couronne d'or; au 
i coupé: a. de sa. au lion d'or, cour, du même; b. 
losange d'arg. et d'azur Deux cq. cour T.: 1» un 
homme iss. et cont., bal», d'axur, cour, à lanlique 
d'or, tenant de sa main sen. un soc de charme d arç., 
en pal; I. d'arg. et d'azur; *• un lion d'or, cour, du 
même: I. d'or et de sa. 

Acrieola — Kempten fine De .*a. à un paysan, 
hab. de sln.. coiffé d'un bonnet du même et pose sur 
un tertre aussi de sin., tenant de chaque main trois 
feuilles de tilleul au nat. €.: le pjiysan, iss. L. d'or 
et de sa. 



Agricola 



16 



Aliam 



AsrScola zn Wlsenstelst — AUem. Pai1i d'or 
et dp sa.; î» deux chev. de l'un en l'autre. Cq. cour. 
C: un denii-\ol, aux armes de l'écu. 

A«rl«en<o - 5iri/e. Coupé : au 1 d'azur ù une tour 
d'ars., sommée de trois tourelles du même, ouv. et aj. 
du champ ; au i d'arg. à trois fasces ondées d'azur. 

Asrinali ~ Venise. Parti de pu. et d'azur; au pal 
d'or, br. sur le parti et ch. d'un A à l'antique de sa. ; 
au chef de l'ecu d'arg., br. sur le parti et ch. d'un 
lion léopardé d'or. 

Agrippa — Genevois. De sa. à un écusson d'arg. 
en abime. 

Aigris — Prov. rhén. De gu. à la fasce hrét. et c- 
brét. d'or. S.: deux chiens de gu., coll. de la fasce 
de l'écu. 

Aistiie (voh) — Ile d'Oesel(Mer Baltique.) D'azur 
à deux écussons accostés d'or en chef, ace. en p. de 
deux colombes affr. au nat., posées sur un tertre de 
sin. Cq. cour. €.: deux pi. d'aut. d'arg. 

Agna — Esp., Flandre. D'arg. à trois fasces on- 
dées d'azur, abaissées, ace. en chef d'un lion léopardé 
de sa. 

Agiiado marquis de las Marismas del CSiia- 
dalqiiivir — France, Esp. Ec: au I. parti: au 1 de 
pourpre h la tour d'arg., ouv. de sa., surm. d'une mo- 
lette d'or; au 2 de gu. à quatre bandes d'or; à la bord, 
d'azur, ch. de quatre bes. d'or; au II. coupé: au 1 
d'arg. à une chaudière de sa. en chef, et un cormoran 
de gu. en p.; au -2 d'azur à deux renards d'arg., l'un 
sur l'autre, pass. devant un olivier de sin.; à là bord, 
de gu.; au III. coupé : au 1 d'arg. à deux renards pa.ss. 
et cont. d'azur, l'un sur l'autre; à la bord du gu„ ch. 
de huit flanchis d'or, 3, 2 et 3; au 2 de sa au lion 
léopardé d'arg.; au IV. d'arg. à la fasce d'azur, ace. de 
deux renards pass. au nat.. 1 en chef et 1 en p. 

.Igiias — Aragon. D'or à un épervier de couleur 
brunâtre. 

Asiiayo — Castille. D'arg. à trois fasces ondées 
d'azur ; à la bord, d'or, ch. de huit chaudières de sa. 

A^ne — Poitou. De gu. à trois chev. d'arg. 

Agiié — France. D'arg. à trois fasces de sa., ace. 
en chef d'un croiss. de gu. 

Agiienin — Ile-de-Fr., Bourg. De gu. à trois chev. 
d'or, ace. en chef de trois bes. rangés du même; au 
chef aussi d'or. 

A^tiienin-le-Diic — Bourg. Ec: aux 1 et 4 les 
armes précédentes ; aux 2 et 3 d'or à la bande coticée 
de gu., ch. de trois ducs_(oiseaux) d'arg. (le Duc). 

A^iieperse — Beaujolais, Lyonnais. De sa. à trois 
fasces ondées d'or, ace. de trois roses d'arg., 2 en chef 
et 1 en p. 

Aiçiiero — Aragon. D'or au lion ramp. au nat., 
tenant un drapeau de gu. à la fasce d'arg., Hottant à 
sen., la tète du lion surm. d'un soleil de gu. 

Agiierra — Brescia. D'herm. au saut, d'azur ; à 
la bord, du même, ch. de huit fleurs-de-lis d'arg. 

.Agnerre — Lorr., Guyenne. D'or à trois pies au nat. 

Ajifiiessean — Ide-de-Fr. (Comtes, 1808; marquis, 
31 août 1817. M. et. en 1819.) D'azur à deux fasces 
d'or, ace. de six coquilles d'arg., 3 en chef, 2 entre les 
fasces et 1 en p. 

A«niar — Royaume de Galicie. D'or à une aigle 
de sa. 

AKiiilar — Esp. De gu. à l'aigle de sa., tenant en 
son bec un écusson de gu. ch. de trois barres d'or. 

Asiiilar (Marquis) — Esp. Cinq points d'or, ch. 
chacun d'un lion de gu., équipollés à quatre points de 
gu., ch. chacun d'un château d'or. 

Aieiiilar — Catalogne. D'arg. à l'aigle de profil de 
gu., le vol ouv. et abaissé. 

.%giiilar — Estrémadure. D'or à l'aiçle de sa. 

Agiiilar — Castille. D'or à l'aigle ép. de couleur 
brunâtre, surm. d'une couronne royale d'or. 

Aifiiilar (de) — Londres, Esp., Port. De gu. à 
l'aigle d'or, surm. d un bes. d'arg.; au chef du même, 
ch. de trois collines de sin., sommées chacune d'une 
poire d'or, tigée et fouillée de sin. r.s un lion iss. 
d'or, ch. d'un bes. d'arg 

Aafnilar y rôrdoba — Estrémadure. D'or à 
l'aigle de sa., ch. sur l'estomac d'un écusson aux ar- 
mes de Côrdoba qui sont d'or à trois fasces de gu. 

Asnilera en Andalousie et Agiiilera de Fou- 
lent en Brab. D'or à l'aigle de sa., cour, du champ. 

.^lEiiilera — Castille. D'arg. à laigle de sa., cour, 
du même. 

Axnilera — Castille. Parti: au 1 d'or à l'aigle de 
sa., cour, d'or; au 2 de gu. à une tour d'or, sommée 
de trois tourelles du même, posée en chef, et un dex- 
trochère, arm. d'arg., sortant de la porte de ladite 
tour et tenant une épée abaissée d'arg., sur laquelle 



s'élance un lion d'or, cour, du même. L'écu entouré 
d'une bord, d'arg., ch. des mots: a nisguno yo me 

DIERA, SI A .MI PROI'IO REY NO FUERA. 

A^iiilera - E.<!p. D'azur h l'aigle de profil, au nat., 
m. dor, volant vers un soleil d'arg., po.sé au canton 
dextre du chef. 

Agiiilliiiqiii — Prov. Fascé d'arg et de sa.; au 
chef de gu., ch. d'un lion léopardé d'or. 

A«iiilloii — Angl. (Barons féodaux. M. et. au 13e 
siècle.) De sa. au lion d'herm. C: un pélican d'arg., 
avec sa piété de gu. 

Aituilo — Esp. D'or à une aigle de sa., bq. et m. 
du champ, l'estomac ch. d'une los. de gu. surch. d'un 
chev. d'arg. 

Aguilô ou Agnilon — Aragon. D'or à l'aigle de 
sa., surm. d'une couronne d'or 

Asuin barons de Lannac — Toulouse. D'azur 
au chev. d'or, ace. de trois oiseaux d'arg.; au chef de 
gu., ch. de trois épées d'or, la pointe en bas. 

Asiiinaga — Biscaye. Parti : au 1 de sa. à la tour 
de deux étages d'arg., ouv. et aj. de gu.; au 2 d'or à 
un arbre de sin., ace. d'un loup pass. de sa., br. sur 
le pied du fût. 

Agiiiraiid de Bellegarde — Forez. D'or à une 
main dextre d'arg., parée du même. mouv. du canton 
sen. du chef en barre, tenant une couronne de laurier 
de sin., et ace. de trois étoiles de gu., rangées en chef. 

Ajciiirra — Biscaye, Brab. Ec: aux 1 et 4 de sin. 
au lévrier courant d'arg.; chapé-plové d'or, ch. à dex- 
tre d'un peuplier de sin., et à sen. d*un lévrier courant 
de sa.; aux 2 et 3 de gu. à trois tours d'or. €.: une 
tète et col de lévrier d'arg., coll. de gu., bouclé d'or. 
L. d'or et de sin. 

.Agiiirre — Biscaye. Tiercé en pal: au 1 coupé: 
a. d'or au chêne de sin., englanté d'or, senestré d'une 
louve au nat. allaitant deux petits et ramp. contre le 
fût de l'arbre; 'i. d'arg. à la bande de gu., engouléede 
deux tètes de dragon de sin.; au 2 d'or à la tour de 
gu., sommée d'un dextrochère iss. des créneaux, arm. 
d'arg., brandissant une épée du même; au 3 dor au 
chev. de gu., ch. de trois étoiles (8) d'or et ace. de 
trois panelles de sin., la tige en haut. L'écu entouré 
d'une bord, d'arg., ch. des mots: omxia si perdide- 

RIS, FAMAM SERVARE MEMEXTO. 

A^iiirre — Guipuzcoa. De gu. à la bande d'arg., 
ace. de deux coquilles d'or. 

Axiiirre — Guipuzcoa. Ec: au 1 d'or aux chaînes 
de yavarre, de sa.; au 2 de gu. à une tour de deux 
étages, sommée d'un dextrochère arm., iss. des créneaux, 
brandissant une épée, le tout d'arg.; au 3 d'or h un 
arbre terrassé de sin. et un loup pass. et cont. de sa., 
br. sur le pied du fût ; au 4 fascé-nébulé de sa. et 
d'arg. de quatre pièces. Au pal d'azur, br. sur les 
écartelures. 

A^nirreben&ioa — Guipuzcoa. D'or à un arbre 
de sin. et une louve arrêtée de ^n^, allaitant deux pe- 
tits du même, et br. sur le fût de l'arbre; le toutsou- 
teuu d'une terrasse du sec. 

AguisY — Champ. D'arg. à trois merlettes de sa., 
les deux du chef atfr. 

AKiiIhac de Beanmerort ~ Lang. D'azur à 
une grande molette d'or, ace dans son ouverture ronde 
de deux croiss. du même, passés en saut. 

.Asnihac de Soulages — Vivarais. De gu. à 
deux épées d'arg., garnies d'or, passées en saut.; au 
chef d'azur, ch. de trois étoiles d or. 

.AïKiiliaiia — Esp. D'or à trois piramides de pierre 
au nat. 

Agallo — Esp. D'or fretté de gu., cloué d'arg. 

Agallo — Esp. D'or à une pelote de gu., garnie 
de dix épingles ou aiguilles d'arg., cinq à chaque flanc. 

Agat — Prov. (M. et.) D'azur à trois flèches d'or, 
les pointes en bas, mises l'une en pal et les deux autres 
br. en saut. D.: sagittae potextis .\crTAE. 

AgYiaeas — P. d'Utrecht. D'or à une couronne 
de gu. 

Ahaim ou Aham — Bav. D'arg. à la panthère 
héraldique de gu., mouchetée du champ. €'.: deux 
prob. de gu., ornées chacune à l'ext. de trois pi. d'auL 
d'arg., dont une dans l'embouchure. 

.Aham aaf ^eubaus — Aut., Bav. (Barons du 
St. -Empire, 3 juin 1632; comtes du St.-Empire, 7 juillet 
1091 ; comtes bavarois, 2 oct. 1691.) Ec: aux 1 et 4 
d'arg. au lion de gu., cour, du même, moucheté dor, sou- 
tenu d'une colline de sin. (Aham); aux 2 et 3 de sa. à 
trois gobelets d'arg., cerclés d'or, dorés à l'intérieur 
{Ruck de Tanneck). L'écu bordé d'or. Deux cq., le 
1 cour. C: 1© le lion iss., sommé de six plumes de 
paon au nat., tenant de sa patte dextre une lance bri- 
sée bariolée d'arg. et de gu., et de sa sen. une coulronne 



Ahatn 



17 



Aiblit 



Ae laurier de sin.; i° un vol à l'andiiue aux aniios 
•lu i, s«iutenu «l'un roussin de eu . hou[»p»' du niAme. 
Mnntfitu de su., doubl»' d'henn , trani:f d or. 

%h«itt r^omtes d* , liaron.< de «\ilden«a - Rar. 
Comtes du SI -Kniplre, 30 déi. 1693. M. et. en 1761. 
D'an;, au lion de jni., moucheté dur. Ca. d'or. < .: 
deu\ prol». lie fu. nïourhetées dor, ornées chacune 
dans son emlMtut-hun- dune plume de paon et à l'ext. 
de quatre piun)e.< (Kirellles 

AliaaM H'niphalif. tx. d'or et de gu. 

Ahawttea — Bar. Taillé: au 1 tranché d'arg. sur 
asur; au i de gu. plein. 

.4hHiM Har Coupé de sa. surarg. C: undemi- 
tol. aux amies de lécu. 

.%hrlM .4llem. De sin. à une émanche de deux 
piéi-es danr.. niouv. du flanc sen. 

AhPinnsen Souabc M. ét.> D'or à trois écus- 
«oas d'azur. <".: une tcte et col de cygne d'or. 

.%lildeM. %lden ou .%bieh - Br'unsiHck. D'arg. 
à un chicot de sa.eniml, courbé vers dexire, écoté de 
six pièces. BrI. d'azur et d'or. T.: deux chicots, pareils 
au chicot de lécu, celui à sen. court)é vers sen. — Ou. 
Coupé d'an:, sur s;i.; à un tronc d'arbre écoté et arr., 
au nat.. posé en Iwnde, br. sur lecoupé. «".rdeux prob., 
coupées d arc. sur sa., ou coupées ait. d arç. et de s;i. 

.%hlel>e«k ou 4blebeekea - Pom. Coupt*: au! 
d'azur au cerf naiss. au nat., mour. du coupe; au i 
écbiq. de gu. et d arc. *'.: un croiss. figuré darg.. 
chaque corne supp une étoile d'or. 

.%hl«'reldt Ikin Parti; au I dazur au demi-vol 
atKiissé d'arg., mouv. du parti; au* darc :• deuxfas- 
ces de gu. t .: un chien braque d arg , coll. de gu.. 
lK)uclé d or. assis sur un coussin de gu., huuppé d'or. 

Ahlrreld«>l»rhn Barons' — Dan. Parti; au 1 
les armes parties & .ihlefeldt: au 2 d'or à la marmite 
de sa., ace. de trois étoiles i3 d'arg., rangées en chef 
[Dehn . Deux cq. cour. «' : I» un chien braqueconl. 
d'are., coll. Je gu., bouclé d'or, assis sur un coussin 
de gu., houppe d'or Ahlefeldt); I. d'arg. et d'azur; 
5? une étoile 3 d'arg., entre un toI de sa. 'Dehn) ; I. 
dor et de sa. 

.thlefeldt d'EtieheUoMirk - Dan. (Comtes, 7 
mai 1671 Kc;aul parti: a. dazur au demi-vol abaissé 
d'arc, mouv. du p;»rti: 6. darg. à deux fasces de gu.; 
aux à et 3 d'azur au lion d'or, cour, du même; au 4 
parti: a. dar_' a deux fasces de gu.; 6. d'azur au demi- 
vol abais.-ié darc., mouv. du piirti. A la croix p;ittée dor, 
br. sur l'écartelé. Sur le tout un écusson d'or. cour, 
du même, ch. d un chien braque d'arg., coll. de gu., 
assis sur un coussin du même, houppe d'or. Trois 
cq. d'or. cour, du même. €'.: 1° deux prob.. de gu. et 
dar-' '■"■•-' ins dune couronne d'or; i» un vol d'arg.; 
3o . celle du milieu de gu. et les autres 

d"at_ .l'azur, frangé d'or, doublé d herm. 

\iièririui «le Lanxeliind - Dan. Comtes A'.thle- 

'> de iMngeland et du St. -Empire, barons de M'irs- 
7. a déc. 1665. Ec: au 1 parti: a. d'arc', au demi- 
vol abaissé de sa., mouv. du parti; b. d'ârg. ;i deux 
tesces de ga-, ao j parti de gu. et d'arg.; au 3 d'or à 
l'arbre df sfn ; au l coupé d'azur sur une eau au nat.. 
4an' i.'e un esturL'eon au nat. Sur le tout 

•a/ ( or. Trois cq. cour. €'. : 1" un vol. 

•or lin I bien braque d'arc, coll. de gu., 

jasi- !" su. houppe dor; 3^unequeue 

•* 1 '»u d'azur, frangé d'or. - Cette 

Iwan .... ;.ing de comte danoi.s en 167*, 

adopta les arm»^ suivantes: Les armes précédentes, 
naf que le *« quartier est parti: a. darc. a deux sau- 
nons adossés de eu., ace. de douze crolsettes de sa., 
3, 3, 3 et 3; 6. de gu. plein ; et que l'azur du le est 
ch. de trois roses d'arg., tisées et feuillées du même, 
mouv. du coupé. Quatre cq. cour. €'. : l" la queue 
de paon; *- le vol; .^ le chien; i^ les saumons du * 
Le manteau précédent. - Dans la suite ces armes su- 
Mreot un changement nouveau: ¥a\: aux 1 et 4 tiercé 
en pal: a. darg. au vol abaissé de sa., nwuv. du 
parti; 6. d'arc', à deux fas<es de eu ; r. d'or à deux 
saumons adossés de gu., ace de douzecroisettesdesa., 
3, 3, 3 et 3; aux i et 3 d'azur au lion dor, cour du 
même, soutenu d'une mer darc. Sur le tout d'azur à 
1 aigle dor. Quatre cq. cour €'.: 1'^ le vol; *= le chien; 
3" un lion iss. d'or; T la queue de paon. Le manteau 
préceilent. 

Ablrfeidt de l.an«Haad et de Rixinsea 
iComtes - Dan. (M. éL en 18i3.' Ec.: aux I. et IV 
tiercé en pal ; a. d'arg. au demi-vol abaissé de sa., 
mouv. du parti; b. d'arç. à deux fasces de gu.; c. d'or 
a deux saumons adosses de gu., ace. de douze croi- 
Sfttes de sa . 3, 3, 3 et 3; aux II. et Ilf. coupé-ondé 
d arg. sur azur. I arc. ch. d un lion de eu., ronr d or 
H* ÉDITIOS. TOME I. 



Sur le tout d'or à l'aiide de sa., bq. ei m. du rbamp. 
Quatre cq. cour. <".« 1» un vol d'or; io un chien bra- 

3ue d'arc, coll. de eu. bouclé «l'or, a<sissuruncou>sin 
e gu., houpp4> dor; 3» une queue <!•• n-mn ;iii naL; l* 
deux saumons ados.<és de gu. [Ces uveat 

avw les variantes suivantes; au 1»/ inl-TOi 

d'arc.; aux II. et III. dazur au lion i..,.,,, .. ,..^, mn- 
' tenu d'une mer du même. Quatre cq. cour. « .: I» le 
i vol; fo le chien; 3» un lion îss. de gu., cour, d'or; 4» 

la queue de p;ion. 
I %blrreldl-l>aarwiseH - Dan. (Comtes. 9 août 
17S,';. Ec.. à une croix pattée d'arg.. br. sur l'écartelé: 
aux I et ( d azur au lion d arc'- «"our. d'or, tenant de 
ses pattes une hache d arm^'s d or au manche arrondi 
en demi-cercle, sur ltf|UPl rejx)sent ses pie<ls; aux i 
et 3 parti: a. d'azur au lion dor. cour, du meme,80V- 
' tenu d'une mer au nat.: b. d'or à deux saumons ados- 
sés de gu., ace. de douze crolsettes de sa., 3, 3, 3 et 3. 
Sur le tout un écusson cour., parti : a. d areent au de- 
mi-vol abaissé de sa., mouv. du parti ; b. d'arc, à deux 
fasces de gu. Trois cq. cour. «'.: 1» une aigle d'or; 4- 
un lion dor, cour, du même, assis et posé de front, te- 
nant de chaque patte trois guidons de eu. n la croix 
d'are. ; y. un chien braque d'arc., coll. de gu.. assis 
sur un coussin du même, houppe d'or. *». : à dextre 
un lion d'or, coiffé d'un cq. cour., sommé de sept pi. de 
faisan dosa.: à sen. un éléphant d'arc, pass.. et tourné 
vers sen. 

Ihiereldtde Lindau. thiefeldl de l.adwijcs- 
baric. %hlereldt de *>axdorir — Hrdstein. ."^hle*- 
wig. Merklembourg. Parti: au 1 dazur au demi-vol 
abaissé d'arc-, mouv. du parti; au *darc à deux fas- 
ces de gu. Cq. cour. <'.: un chien braque darg., colL 
de gu., bouclé d'or, assis sur un coussin de gu., 
houppe d'or. I..: à dextre d'arc, et d'azur, à sen. 
d'arc- et de gu. 

.«lilefeldt, V. Brorkdorfr-Ahlefeldt. 

.%hleui - Pror. rhén. D'arc à une double anille 
de sa. < .: un vol. aux armes de I écu. 

.4hlen, v. %blden, %lden ou %hleB. 

.4hlen ou tien — Lubeck. Parti: au 1 de gu. à 
une main d'aigle conL d'or, la grille en bas; au ifascé 
d'or et d azur, de quatre pièces. •'.: un vol de sa. L.: 
à dextre d or et de gu., à sen. d'or et d'azur. 

Ahinnsen, v. Ahelfinigen. 

Ahlitiib — Prusse (M. et. le 4 juin 183*.) Ck>upé: 
au 1 d'azur :) la licorne saillante, au nat.; au i d'ZTg. 
à deux licornes naiss. et alTr. au nat., mouv. des flancs, 
ou des cantons de la pointe, les cornes passées en saut. 
BrI. dazur et darc. «'. : la licorne du I. br. sur une 
queue de paon, au nat. I... d'arc- et d'azur [Comp. 
Saldern- %hlitMb.] 

%hnen — Pom., Suède, Dan. M. et.) Date, à une 
tète et col d'àne, au nat. C: le meuble de l'écu. L. 
d'arg. et de gu. 

%hone8 — E<tp. D'azur à une cloche d'are., som- 
mée de trois bannières du même, ch. chacune d'une 
croix de gu.; et une mer dare , agitée d'azur, en p. 

.%br (von ou von der). v. von .%ar. 

.%hren (voa). v. .%hreas. 

%brend!« — .4ngl. D'arg. à cinq épis de seigle, de 
sin., posés sur une terrasse du même. <'. : une aigle, 
au nat. O.: posT >tbil.\ phoebis. 

.%hreDdt^\iedernber« — Bac. (.\n.,9fêv. 1826.) 
Ec. de gu. et d'arc- T.: trois pi. d'aut, une d'arg. en- 
tre deux de gu. 

.%breNi» ou von %brea — Riga '>'ob. duSt.-Era- 
pire, a juin 179*.! D'or au sauvage de caro., ceint et 
cour, de lierre, posé sur une terra.<.«iç de sin., tourné à 
demi vers sen., le vis;jge tourné à demi vers dexire, 
tenant de sa main sen. levée trois épis de sin., la main 
dextre appuyée sur sa hanche. «'.: les trois épis. L. 
dor et de sin. 

.Chisbahs chevaliers too der l.aase - Bohème, 
Hongrie Chevaliers, 9 juin 185».) Parti d'azur et d'arc.; 
à deux piques au nat., passées en saut., br. surlerwrti, 
ornées chacune d'un pennon coupé d'or sur sa. Deux 
cq. cour. €. : V les meubles de l'écu ; i° un bras, 
arm. au nat., brandis.<ant une épée d'are-, garnie d'or. 
L. d'are- et d'azur. 

.%h»ea — Hambourg, Brème. D'azur à une For- 
tune de cam., élevant un voile d'are, au-^lessus de sa 
tête. •'.: trois épis d'or, tiges et feuilles de sin.; en- 
tre deux haches d'are., emm. d'or. I... d'are, et d'azur. 

.Abutiada - .irago» Coupé: au 1 d'are au cerf 
courant au nat.; au i de gu. à deux Iwrres d'are 

%iblins ou tvblinicea — Bat. M. et. au 18e 
siècle. D'or ;i l'aiele de s;»., bq., m. et cour, du cliamp, 
portant sur son estomac un écus.*on de gu. ch. <rnn 
Itouquetin ramp. d'arc. Cj(\ rnnr. V.i quatre pi d'aHt : 

•> 



Aicardo 



18 



Aichinger 



de sa., d'Qr, de gu. et d'arg. Ij.: à dextre d'or et de 
sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Aicardo — f'eime. D'azur h la fasce d'or, ace. 
de quatre touftes de feuilles d'arbre du même, 3 ran- 
gées en clief et 1 en p. 

.%iceliii de .tloiitaitii — Bourg, Dauphiné. D'a- 
zur à trois tètes de lion d'or, arr. de gu., lamp. de sa. 

Aieii, V. Aeclit. 

Aleli ou Aiicli - Suisse. D'arg. au lion naiss. de 
sa., cour. d'or. €'.: le lion iss. 

.Aichach — Tirol (M. et.) Ec. de sa. et d'arg. C: 
deux cornes de buffle, coupées ait. de sa. et d'arg. I<. 
d'arg. et de sa. 

Aichaii — Suisse. D'arg. à trois cornières anti- 
ques de sa., l'une sur l'autre, €.: deux cornes de 
buffle, d'arg. et de sa. 

Aictiberie — Bav. (M. et.) D'or à la fasce de sa., 
ace. en p. d un tertre du même. Cq. cour. « .: un gland 
de sin., la queue en bas, cour, d'or et sommé dune 
queue de paon au nat. 

Aichherjt; de Haab — Bav. (Barons. M. et. en 
1510.) Ec. : aux 1 et 4 d'or à la fasce de sa., ace. en 
p. d'Un tertre du même {Aichberg); aux 2 et 3 d'azur 
a la fasce d'arg. (Hais.) Deux cq., le 1 cour. « . : 1° 
un gland d'or, la coque de sin., la queue en bas; i. 
d'or et de sa.; i° un vol à l'antique, aux armes du 2; 
I. d'arg. et d'azur. 

Aichheieer — Bav. (An., 28 août 1814.) D'arg. à 
une branche de chêne englantée de trois pièces, au nat., 
mouv. d'un tertre de sin. Cq. cour, l . : la branche, 
entre deux prob. d'arg. t.. d arg. et d'azur. 

Aicliberieer d' Aielieibnijc — Aut. D'arg. à 
un chêne de sin., terrassé du même; le champ chapé- 
ployé de sa., à deux lions affr. d'or, tenant chacun 
trois glands tiges et feuilles du même. Cq. cour. • .: 
un lion de l'écu, iss., entre deux prob. coupées, à dex- 
tre de gu. sur arg., à sen. d'or sur sa. !.•.: à dextre 
d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Airhelbera —Souabe (Comtes. M. et. vers liOO.) De 
gu., au canton d'arg. €' .: un demi-vol, aux armes de l'écu. 

Airbelberi; — Aut. Parti: au 1 coupé: a. d'arg. 
à deux bandes de gu.; b. de gu. Ji trois glands mal- 
ordonnés au nat., mouv. d'une même tige sur un ter- 
tre de sin.; au 2 de sa. au lion d or, cour, du même. 
Cq. cour. €'.: le lion, iss., entre deux prob. coupées, 
celle à dextre d'arg. sur gu., celle à sen d'or sur sa., 
ornées chacune dans son embouchure d'une l)anderole, 
celle à dextre de çu. et celle à sen. d'arg. I...: à dex- 
tre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

.Airbelberg. v. .Aichler d' \ichflberg. 

Aiehelberjier — Aut. Parti: au 1 de sa. à un L 
d'or; au 2 coupé d'arg. sur gu.; au gland d'or, tige de 
sin., feuille d'un seule pièce du même, br. sur le coupé. 
Cq. cour. • .: le gland, effeuillé, entre deux prob. cou- 
pées, à dextre d'or sur sa., îi sen. de gu. sur arg. L. 
conformes aux émaux des prob. 

Aichelbiirs [anciennement FleHhaler] — Ca- 
rinfhie (Conf. de nob., 4 juin 1507.) Parti: au 1 d'or 
au More, posé de profil, ceint d'un tablier d'arg., te- 
nant de sa main dextre une branche de chêne de sin., 
englantée de trois pièces; au 2 paie de sa. et d'or, de 
quatre pièces. Cq. cour. < .: le More, iss. 

.Aiebelbiirs — Carinthie (Barons, 12 fév. 1627.) 
Ec: aux 1 et 4 d'or au grilTon de sa., cour, du champ; 
aux 2 et 3 d'arg. au mur crén. de gu., ouv. de sa., 
sommé d'une tour du sec, le tout maçonné du troisiè- 
me. Sur le tout parti : a. d'or au Mor'e, posé de pro- 
fil, ceint d'un tablier d'arg.. tenant de sa main dextre 
une branche de chêne de sin., englantée de trois pièces; 
b, paie de sa. et d'or, de quatre pièces. Trois cq. cour. 
€ . : 1° une aigle cont. de sa., cour, d'or; entre deux 
prob., celle à dextre coupée de gu. sur arg. et ornée 
dans son embouchure de trois pi. d'aut., une d'arg. en- 
tre deux de gu., et celle à sen. coupée d'or sur sa. et 
ornée dans son embouchure de trois pi. d'aut., une d'or 
entre deux de sa.; 2° le More, iss.; 3" la tour du 2, en- 
tre un vol d'arg., chaque aile ch. du mur, moins la tour. 
L.: à dextre d or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Aichelbnrs — Carinthie (Comtes, 3 fèv. 1787.) 
Ec: au 1 parti: a. d'or au griffon cont. de sa., cour. du 
champ; b. de gu. à deux los. d'arg., posées entre 
deux barres du même ; aux 2 et 3 d'arg. au mur crén. 
de gu., ouv. de sa., sommé d'une tour du sec, le tout 
maçonné du troisième; au 4 comme au 1, sauf que 
les 'deux compartiments se suivent en ordre inverse, et 
que le griffon est tourné vers dextre. Sur le tout, parti: 
a. d'or au More posé de profil, ceint d'arg , tenant de 
sa main dextre une branche de chêne de sin., englan- 
tée de trois pièces; b. paie de sa. et d'or, de quatre 
pièces. Sept cq. cour. €'.: 1° un buste de guerrier. 



posé de profil et cont., revêtu d'une cotte d'armes de sa. 
ch. d'un lion d'or, frangée du même, et d'un sous-vè- 
tement de gu. ; le buste coiffé d'un casque sommé de 
trois plumes de coq de sa., et percé d'une Oèche sans 
plumes, en barre, la pointe en bas; 2'' la tour du 2, 
entre un vol d'arg., chaque aile ch. du mur, moins la 
tour; 3° une aigle de sa., cour, d'or, entre deux prob.: 
celle à dextre coupée de gu. sur arg., ornée dans son 
embouchure de trois pi. d'aut., une d'arg. entre deux 
de gu.; celle à sen. coupée d'or sur sa., ornée dans son 
embouchure de trois pi. d'aut., une d'or entre deux de 
sa.; 4° le More, iss.; 5" un fer de bêche de gu., posé en 
bande, entre deux prob. d'arg., ornées chacune dans 
son embouchure d'un fer pareil ; 6° une colonne d'or- 
dre toscan d'arg., accolée d'un rameau de laurier de 
sin; 7° un buste de vieillard, posé de profil, cour, d'or, 
hab. degu., revêtu d'un manteau d'or ourlé d'herm. I...: 
des 1 et 7 cq., d'arg. et d'azur; des 2, 3, 5 et 6, d'arg. 
et de gu.; du 4, d'or et de sa. T.: deux chevaliers, le 
casque ouvert, panaché de gu., tenant chacun une ban- 
nière de gu., frangée et houppée d'or, celle à dextre 
inscrite du mot probitate, celle h sen. portant les 

mots: ET SOLERTI.V. !>.: DE DEO AUXILIU.M. 

Aichelin ~ Con.stance [Bade] (Conc d'arm., Umai 
1608.) D'arg. à trois glands d'or, tiges et feuilles de 
sin., mouv. d'un tertre du même. «'.: un homme iss., 
hab. d'un parti degu. et d'arg., les bras étendus, tenant 
de chaque main un gland effeuillé d'or. L. d'arg. et de gu. 

AIrheii — Aut., Prusse (Chevaliers, 18 fév. 1666; 
barons, 27 nov. 1816.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. à une 
branche de chêne, en pal, feuillée de huit pièces de sin., 
englantée de trois pièces au nat.; aux 2 et 3 d'azur au 
griffon d'or, celui du 3 cont. Cq. cour. <'. : la bran- 
che de chêne, entre un vol d'azur et d'or. I>.: à dex- 
tre d'or et de sa., à sen. d'arg. et d'azur. T. : deux 
sauvages de carn., ceints et cour, de lierre, tenant 
chacun une massue posée sur son épaule. 

.Aieheii-Milis — Aut. (Chevaliers ; barons, 9 

avril 1832.) Les armes d'Aichen, suivant le diplôme 
de 1816. 

licher — Bav. (Nob. du St.-Empire, 30 mai 1613.) 
D'or à la bande de sa., ch. de trois glands effeuillés du 
champ, les queues en bas, posés dans le sens de la 
bande. Cq. cour. C: deux prob., d'or et de sa., or- 
nées chacune dans son embouchure d'un gland de l'un 
à l'autre. 

A cher — Ratisbonne. Tiercé en fasce: de gu., 
d'azur et d'or; le gu. ch. d'un gland effeuillé d'or, à la 
coque de sin., la queue en bas; l'azur ch. de deux 
glands effeuillés, couchés et alfr. d'or. A une pointe 
d'arg., br. sur le tout et ch. d'un sanglier naiss., au 
nat., mouv. de la p. de l'écu. Cq. cour. « . : le san- 
glier, iss., entre un vol coupé, à dextre de gu. sur or, 
a sen. d'azur sur arg., chaque aile ch. sur la division 
de trois glands effeuillés d'or, rangés en fasce, les queues 
en bas. I«. conformes aux émaux du vol. 

%i citer de UernKiei^dorr, v. .A y cher de llern- 
«iesdorr» 

Aîcht^raii — Styrie (Chevaliers, 6 oct. 1808.) Ec: 
aux 1 et 4 d'azur au lion d'arg., tenant entre ses pat- 
tes une étoile du même, le lion du 1 cont.; aux 2 et 3 
de gu. à une demi-roue d'or, mouv. d'en bas, sommée 
d'une colombe d'arg., celle du 3 cont. Deux cq. cour. 
€ .: 1° une aigle iss. et cont. de sa.; I. d'arg. etd'jizur; 
2° le lion iss.; I. darg. et de gu. 

Aichheiiser ou KyrIMiâiiser de Leoihard- 
w«a! — Breslau (M. et le 22 fév. 1643.) Parti: au 1 
coupé de sa. sur or, au chêne arr. au nat., br. sur le 
coupé; au 2 d'azur au lion d'or, arm. et lamp. de gu. 
•'. : le lion, iss., entre un vol d'azur, chaque aile ch. 
d'une colonne d'or. L.: à dextre d'or et de sa., à sen. 
d'or et d'azur. 

Aichhoni d'Kdihaii^ien — Tirol (.M. et en 1673.) 
Ec: aux 1 et 4 d'or à l'écureuil de gu., croquant une 
noix du même; aux 2 et 3 d'arg. à la fasce de gu., au 
lion de sa., br. sur la fasce. Cq. cour. < .: l'écureuil, 
entre un vol d'arg., chaque aile ch. d'une fasce de gu. 
I<. d'or et de gu. 

Aiohiiijjer— Franconie, Pol. (Conf. de nob., 2 avril 
1377.) Coupé : au 1 parti : a. de gu. à la tour d'arg., ouv. 
du champ; b. d'or au renard ramp. degu., soutenu d'un 
tertre de sin.; au 2 bandé de quatre pièces: d'arg., de 
gu., d'or et de sa. Cq. cour. « .: un chevalier iss., arm. 
de toutes pièces, au nat., tenant une épée; entre un 
vol coupé, à dextre d arg. sur gu., à sen. de sa. sur or. 
1^.: à dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Aiehiu^er d' %ich»(ain — Prusse. Ec: aux 1 
et 4 d'azur à un gland effeuillé d'or, la queue en bas; 
au 2 de gu. au croiss. figuré d'arg., versé, et posé en 
bande. Sur le tout d'arg. à un tronc de chêne au nat. 



Aicllingcr 



19 



. Aigny 



enflante de quatre pièces, deux de chaque côté. Deux 
cq. cour. 4:1'' un vol, laile dextre aux armes du 1 
et l'aile sen, aux armes du i: I. dor et d'azur; 2» le 
meulile du surtout; I. d ars;. et de pu. 

.%irhlniier d' *lcti».«rtuiiM ~ Halisbonne (Nob 



d'or. L.t à dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de go. 

%lrhplrlil — Jut. (An., 81 janv. 1570; chevaliers, 

H oct. 1635; Iwrons, 6déc. 16«6; comtes, 31 Janv. IT». 

M. et. le i oct. mo.) Fx.: aux 1 et 4 d'or S l'alRle de 

cour, du champ; aux 2 et 3 d'azur h deux i>arre8 



du St.-Kmpire, l mai I»i37.> D'or ;") la bande de sa.,ch. \ de pu. Sur le tout d'arp. au (.'rilToii de pu., cour, d'or, 

de trois plands effeuillés du champ, iwsês dans le sens i ' ' *—'" -■— ■- "--- -• •—'■•- - • '^- ■- — 

de la bande, les queues en 1ms. t .: un homme Iss., hab. I 
aux armes de Iwu, cour, de feuillape d'or, la main 
dextre lovée au-dessus de sa tête et tenant un pland ] 
rtor _ ^(■,onf. de nob., 11 fév. 1611.) Parti d'or et de i 
sa., au tertre de sin., br. sur le parti, le coupeau du j 
milieu s*>mméd'un tronc de chêne, poussant deux bran- ! 
chos <'ourlHH>s et entrelaciVs, fruitées de six plands et : 
feuillt'es de dix piéce.>s, le tout au nat. Deux cq. cour. | 
« .: 1- les meubles de lécu; i" l'homme is.<., qui est ) 
le cimier ancien, siiuf qu'il est tourné de profil et tient 
une épéi^ au lieu d'un pland. I.. d'or et de sa. 

4irliin«;«-i xii lliatiilieis — Hav. (Nob. du St.- ■■ 
Kmpire, 6 avril 17*!». Dor au tilleul de sin., accosté de ! 
deux roses ;'i quatre feuilles de pu., tipées et feuillées i 
du s«T., le tout posé sur un tertre du même; le champ 
chapé-plové : à dextre d'arp. ch. dun Honprois hab. 
d azur, chaussé d arp., coiffé d'un bonnet d'azur et te- 
nant de sa main dextre un cimeterre d'arp.; à sen. de ! 
sin. ch. de deux bandes darp., et unedemi-aipledesa., | 
raouv. du chape et br. sur les bandes. Cq. cour. « .: 
le Honprois, iss., entre un vol. l'aile dextre d'or ch. 
d'une fasce d azur, l'aile sen. de sin. ch. d'une fasce i 
darp. I.. conformes aux émaux du vol. 

%|rhiiij{<*r-Ry»xew.<«ki — Posnanie. Dor à la j 
licorne saillante de pu. Cq. cour. €'.: la licorne, iss., i 
entre une ramure de cerf d'or. 

.%irliie d" tirlielberu — Prusse (Ren. de nob., 
16ôi. M. et.) De sa. au tronc de cherté arr., feuille de 
deux pièces et copiante d autant de pièces, le tout d'or. 
C<i. cour. < .: le meuble de lécu. ! 

%irtii:er de llfpprnMein — fVurt. (Barons, 46 i 
nov. 1806.) Parti: au l darp. à l'arbre triplement étape j 
de sin., terrds.*é du même; au 2 coupé: a. parti-éman- ; 
ché de trois pièces darp. sur pu.; b. d'azur à la croix i 
latine darp., posée sur un tertre de sin., accostée de \ 
deux épées darp. parnies d'or, les pointes enfoncées dans j 
le tertre. Deux cq. cour « . : !=> l'arbre, entre un vol i 
darp. ; i= deux bras, les poignets passés en saut., pa- 
rés le tiras dextre d un ecartelé darp. et de pu., le j 
bras sen. dun ecartelé de pu. et darp., contre-rebrassés j 
des mêmes émaux, la main à dextre tenant une l)0ule 
d'or qui supporte une croix latine darp.; et l'autre 
main tenant une épée en pal. I.. d arp. et de sin. 

.Xirituer d»* Ptf-rtiltac li — Tlrnl (.\n., 15S9.) Ec: 
au 1 coupé de sa. sur or, au cerf ramp. de l'un en 
l'autre Akhner de Rometzu aux 2 et 3 coupé d'azur 
sur or, au lion de I un en l'autre, celui du 3 cont. ; 
au 4 les armes de famille, qui sont: coupé d'un piirti 
de sa et d'or, sur un mur crén darp.. maçonné de sa.; 

et un homme iss., mouv. du mur et br. sur lé parti, hab. 

de 1 un en l'autre, coiffé d un bonnet pareil, les bras 

étendus et tenant de chaque main trois plands de sin. 

Cq. cour, i .: un lion i.vs. d'or, entre deux prob., celle 

à dextre barrée d'or et de sa et celle à sen. liandée 

des mêmes émaux, ornées chacune dans .son embou- 
chure de trois plands de sin. L.: à dextre d'or et de 

sa., à sen. ddr et d azur. 
.4iriini*i de Ro-iie»* — Tïro/. Coupé de sa. sur 

or; au cerf ramp. de I un en l'autre. 

%irliull - fVestphalie, Aut. (Conc. d'arm., i sept. 

160i; an., 31 mai 16J1; barons, 1* oct. 16S5; comtes 

en Aut., 1735.) Ec: au 1 darp. a un homme, hab. d'or, 

tenant un arbre de sin. par le liA-, le tout soutenu 

d'une terrasse de sin.; au i dazur à trois étoiles 

dor; au 3 de pu. à la fasce darp., ch. dun p;itte de 

lion au nat., en pal; au i coupé: a. de s;i. à une femme 

iss. de cam., les cheveux épars, tenant de sa main dex- 
tre étendue une ancre renv. darp. ; h. échiq. de sa. et 

darp. Trois cq. cour. « .: 1° la femme is.s., entre deux 

prob., celle à dextre de sa. ch. de deux fasces d or, celle 

a sen. fascée de sa. et darp.; I. d or et de sa. ; f les 

meubles du 1, is.«. ; I. darp. et de pu.; 3^ un lion i.«s. 

d or, entre un vol, l'aile dextre aux armes du 3, la sem 

aux armes du i; I. d'or et d'azur. 
.4irliitilKlieliii — t'rancnnie De sa. à une roue 

darp. Cq. cour. €".: un loup i.«.<., tenant entre ses 

dents un apneau, le tout au nat. 

%iriioiii — Aut. Parti: au 1 de pu. au renard 

ramp. d'or, soutenu d'un tertre de sin., tenant entre ses 

dents un poisson au nat.; au i coupé d'or sur sa., à 

la fleur-de-lis de l'un en l'autre et au chef de sa. ch. 

de deux fleurs-de-lis dor. Cq. cour. < .: le renard nunp., 

entre un vol tte sa., chaque aile ch. d'une fleur-de-lis 



tenant trois plands tipés et feuilles au nat. Trois cq. 
cour. < . : F laiple, la tête cont.; f quatre pi. d'aut.: 
de pu., d'azur, d'or et de sa. ; 3^ le prlffon. L.: à dex- 
tre d'or et de sa., à sen. darp. et de pu. 

Airli.<liaH — Suisse. Parti d'arg. et d'azur. €.t 
deux prob., darp. et d'azur. 

.%iriiHi«t — Bar. (M. et.) D'arç. à une tète et col 
d'àne, au nat. I .: deux oreilles d'àne, au nat. 

Aidriimetli — Allem. Parti: au 1 d'or ^ un homme 
iss. de cam., tort, de sm., mouv. d'une tertre de sin. 
et tenant une hache d'armes darp.; au 2 de sa. au 
priffon d'or. Cq. cour. < .: le priffon, iss. I..: à dextre 
darp. et de pu., à sen. d'or et de sa. 

.4idn — Styrie. De pu. au chev. ployé darp., ace. 
en chef de deux étoiles (8) de même et en p. d'une 
plante de trois feuilles mal-ordonnées d'or, posée sur 
une terrasse darp. BrI. d'or et de gu. « . : une étoile 
(8) d'or, entre deux prob. de gu., chacune ch. d'une 
fasce d'arg, et ornée dans son embouchure de trois 
feuilles d'or. !.. d arg, et de pu. 

Aidoi e — Sicile. De gu. a la fasce d'arg, ace. en 
chef de deux étoiles d'or et en p. d'un chey. de sec. 

Aiit.ilifteti — Long. D'azur au chev. d'or, couché 
sur un tertre du même; au chef de gu., ch. dun soleil 
du sec. 

%iitl — Wurzhnurg. D'or au coq mariné de sa., 
ayant un pied de sa. et un pied de gu. Cq. cour. ( . : 
le coq. 

Alatl — Slyrie. De gu. à deux haches d'arg, pas- 
sées en saut. Cq. cour, f .: un demi-vol, aux armes 
de lécu. 
.Aigle — France. De gu. à trois bandes d'or. 
*l»rle (d.- I") — Norin. D'or à l'aigle ép. de sa.; 
au chef d'azur, ch. de trois fleurs-de-lis d'or. 
i Aitfli* 4 de t*) df l« .HuntaKiie — Champ. De 
j pu. à l'aigle ép. d'arg. 

I .Aittle (.Marquis de I*), v. des Acres marquis de 
I l'Algie. 

.%i|giler8 — Forez (M. et). De sa. au lion d'or. 
I A>«iiaH — Lanq. D'azur au lion d'arg.; au chef 
î de gu., ch. de trois croiss. d'arg. 
I .%i^i>euux. v. %|{iie>tu\. 
! %l«fiien — Aut. D'or à la bande de sa., ch. de 
j deux Deurs-de-lis du champ, posées dans le sens de la 
I bande; à la barre de sa., br. sur ladite bande. Cq. cour, 
i « .: un vol d'or, I aile dextre ch. d une barre de sa. et 
i la sen. d'une bande du même, la barre surch. d'une 

fleur-de-lis d'or, posée en barre. 
i \>iiuer — Silesie (.\n, ii mai 15(3.) Parti: au 1 de 
I gu. au lion d'or, cour, du même, lamp. du champ; au 
j i bandé d'azur et d'or, de quatre pièces. » .: le lion, 
! iss., entre deux prob. coupées, à dextre d'or sur gu., à 
I sen. d'azur sur or. I..: à dextre dor et d'azur, à sen. 
d'or et de gu. 

tijciiei — Aut. Darp. au chev. renv. d'azur, ace. 
de trois croisettes mal-ordonnées de gu. • .: un panache 
de trois pi. d'aut., une d'arg. entre deux de pu.; accosté 
de deux palmes de sin. I..: à dextre d'or et d azur, à 
sen. d'arg. et de pu. 

Aijtner — Tirol (Chevaliers, 6 déc. 185*.) Coupé: 
au 1 de gu. î) trois étoiles darp.; au i d'azur ft une 
rivière devant une terrasse de sin., et dans le fond un 
rocher percé d'une crotte de .«a., où l'on voit un châ- 
teau d'arg. sommé dune tour du même. Deux cq. cour. 
I : 1° un vol, l'aile dextre coupée de gu. sur arg, ch. 
d'une feuille de chêne de sin., posée en pal, br. .«ur le 
coupé; l'aile sen. coupée d'arg. à deux boules de sa. 
sur gu. à une boule d'arg; i. d'arg. et de gu.; *> le 
château de l'écu; I. d'arg. et d'azur. 

Ai«nrr d' iiftei liufi d — Bar. (.\n.,26 oct 1734.) 
Ec.: aux 1 et 4 coupé de sa. sur or, à trois boui^ de 
lun à l'autre; aux 2 et 3 de pu. à la tour d'arg., posée 
sur un tertre de sin. et sommée d'une pique au aat, 
entre deux branches de chine englantées, du meaie. 
Cq. cour, t .: les meubles du 2, entre un vol; l'aile 
dextre de sa., ch. d'une fasce d'or, surch. d'un tourt 
de sa. et ace. de deux bes. d'or; l'aile sen. de gu., ch. 
d'une fasce d'arg. L.: à dextre d'or et de sa., à ses. 
d'arp. et de gu. 
Aign-viile — Pic. D'arg. à l'orie d'azur. 
Aliiaon — Lorr. [\d., 2 août 1720.) D'arg. à la 
bande de sa., côtoyée en chef de trois roses de gu. et 
ace. en p. d'une quatrième rose du même. 
.%lKn¥, V. le C anibier dit d'.%ii{ny. 



Aigrel'euille 



^ 



Airmyn 



Aijirereiillle — Lanfj. D'azur à trois étoiles d'or; 
au ctief (le nu. 

Aisremoiit - Tournaisis. D'arp. au lion de gu. 

Aljjremoiit - iVorw. D'or à la fasce échiq. d'arg. 
et de gu., de trois tires; au lion naiss. de gu., mouv. 
de la fasce 

Ai^remont - Bourij. D'or au lion de gu. 

AiKremoiit - Franche-Comté (M. et. en 1688.) 
De gu. il trois croiss. d'arg. 

Ai«creiiiont — Champ. De gu. au lion d'or, cour, 
du même. 

Aitcremont — Lorr. De gu. au lion d'arg., arm. 
et lamp. d'azur, cour. d'or. 

Aitsremont — Lang. D'or à une muraille d'arg., 
maçonnée de sa., sommée de trois tours du sec, celle 
du milieu plus élevée [V. Roeliemore barons d*AI- 
grenioiit.] 

Aittreniont (Baron de l'Empire) — France. D'or 
au pal de gu., adextré d'un rocDer de six coupeaux de 
sa., mouv. de la p., surm. d'une étoile d'azur, et senes- 
tré d'un plastron dazur doublé de sa., enfilé d'un sabre 
de gu., en pal, la pointe en haut. 

Aigret — FI. fr. D'arg. à trois fasces de sin. 

Aiurin — France. D'azur à trois lions d'arg., arm. 
et lamp. de gu., cour. d'or. 

Aisue (de I') — Berry. Echiq. d'arg. et de gu. 

Aii{uebelle — Dauphiné. De gu. au griffon d'or, 
cour, du même. 

Aij^iiesplats — Toulouse. D'azur plein. 

Aiicuesplats (Barons) — Lang. D'arg. au léopard 
lionne de sa. 

Atiiuières — Prov. De gu. à six bes. d'arg., 2, 1, 
2 et 1. 

Aiguiller — PoiYou. D'or à deux aigles ép. de sa. 

Aitfuillon — Bret. (M. et.) De sa. à trois quin- 
tefeuilles d'arg. 

Alituiilon — Béarn. De sa. à deux lions léopar- 
dés d'or, arm. et lamp. de gu., l'un sur l'autre. 

Aiguillon (Ducs d'), v. fignerot ducs d'AI- 
goilioii. 

Alguirande (Marquis) — i?o«r6o«nats, Berry, Art., 
Pic. Jû'oT au lion de sa., arm. et lamp. de gu. ^.: 
deux lions, au nat. 

Aigny — Toulouse. D'arg. au faucon de sa., le vol 
plié, empiétant un oiseau du même, et fixant un soleil 
d'azur, posé au canton dextredu chef; au chef de gu., 
ch. de sept étoiles d'or, 4 et 3. C: un panache de pi. 
d'aut. S.: deux lions au nat., tenant 1 un une croix 
et l'autre une fleur-de-lis. D.: res -s.^s.s fe {Rien 
.mns foi.) 

Alkenia — P. de Groningue. D'azur à une tète 
de More, tort, d'arg., les épaules hab. de gu. au rabat 
d'arg.; ace. de trois roses du dernier. •".: la tète de 
More. I-. d'arg. et d'azur. 

Allbièreti — France. Coupé d'arg. sur or; au lion 
coupé d'azur sur larg. et de gu. sur l'or. 

Ailesbury (Marquis d'), v. Brndeiiell-Bruce 
marquis d'Alleobury. 

Allhaud — Prov. D'azur à l'aigle d'or, la patte 
dextre posée sur un croiss. d'arg. 

Ailliaud — Proi'. De gu. à trois tètes de lion d'or; 
au chef d'azur, ch. d'un soleil du sec. 

Ailliaud de Yléouille — Prov. Ec: aux 1 et 4 
de gu. à trois tètes de lion d'or; au chef d'azur, ch. 
d'un soleil du sec.; aux 2 et 3 de gu. à trois bandes d'or. 

Aillaud — Delft. Coupé: au 1 d'or à l'aigle de 
sa., cour, de gu.; au 2 d'arg. à la fleur-de-lis de gu., 
embrassée de deux rameaux d'olivier de sin., les pieds 
passés en saut. 

Aillé ou Agiié — Genevois. Ec: aux 1 et 4 lo- 
sange d'azur et d'or; aux 2 et 3 de gu. plein. 

Aillon — Royaume de Galicie {Esp.) D'arg. à une 
tour de gu., pose'e à sen., sommée de trois tourelles du 
même, celle du milieu plus élevée ; devant la porte un 
lion ramp. au nat., poursuivant une jeune fille fuyante 
vers le coté dextre, hab. d'un corsage de gu. et d'une 
jupe d'azur, les cheveux épars ; le tout soutenu d'une 
terrasse de sin. 

Aillon duc du Lude — jVMne (Duc et pair, juillet 
1675. M. et. le 30 aoiit 1683.) D'azur à la croix engr. d'arg. 

Ailly — Auv. De gu. à la fasce ondée d'arg., ace. 
de six merlettes du même. 

Ailly marquis d' Inuebaat — Pic. De gu.; au 
chef échiq. d azur et d'arg., de trois tires (Dans la 
suite, cette maison a chargé le champ de gu., de deux 
branches d'alisier d'arg., passées en double saut.) • .: 
une tête et col de cheval, au nat.; ou.- une tête et 
col de lévrier de gu., coll. d'arg., entre un vol-banne- 
ret d'arg. 

Ailly de Formelles — Pic. De gu.; au chef 



échiq. d'azur et d'arg. de trois tires; l'écu entouré 
d'une bord. engr. d'or. 

Ailly dit de Mains Pic. Ec: aux 1 et 4 de gu., 
au chef échiq. d'azur et d'arg. de trois tires; aux 2 et 
3 d'arg. à deux bandes de gu. €'.: une tête et col de 
cheval d'arg., bridée d'or; entre un vol du même. 

Ailly, V. Albert d'.AIIIy duc de «liaulnes. 

.tilHa Marquisd'),v. Kennedy marquis d'Ailsa. 

Aimar l)arons de f'bàteau-Regnart ou < hA^ 
teanienard — Proc, Lang. De gu. à une colombe 
ess. d'arg., tenant en son bec un rameau d'olivier de 
sin.; au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. 

Ainiars — Prov. De sa. semé de fers de lance d'arg. 

.Almars(de») — Da«p/im<f. Ec: aux 1 et 4 d'azur 
à trois bandes d'or; aux 2 et 3 parti d'azur et d'or, 
au chef de gu. ch. de deux molettes d'arg. 

'tiiiiinl — Comtat-renaissin, Italie. Echiq. de .sa. 
et d'or, de douze points, chaque point de sa. ch. d'un 
besant d'or. 

Aindorfer — Bav. (M. et. en 1641.) D'or à l'ours 
ramp. de sa. Cq. cour. « .: l'ours, iss. 

.*inesy — Savme. D'azur au chev. d'or, ace. en 
chef de deux étoiles du même et en p. d'une colombe 
d'arg., tenant en .son bec un rameau d'olivier d'or. 

Ainenx, v. .%gneux-.%leneourt. 

.Aingeville, v. Aigneville. 

Aiukâs — P. de Satzbourg (Conf. de nob., 1697.) 
Ec: aux 1 et 4 taillé: a. de gu. plein; b. de sa. à un 
fromage d'or ; aux 2 et 3 d'or au lion de sa., cour d'or. 
Cq. cour. €•: un homme iss., hab. d'un écartelé d'arg., 
de gu., de sa et d'or ; au rabat de l'un en l'autre, 
coiffé d'un bonnet pointu parti d'arg. et de gu., retr. 
d'un parti de sa. et d'or, supp. de sa main dextre éten- 
due un fromage d'or. L.: à dextre d'arg. et de gu., à 
sen. d'or et de sa. 

Ainklifirn — Bav. Ec: aux 1 et 4 tranché, d'azur 
à la licorne ramp. d'arg., sur arg. à l'étoile d'or; à la 
bande cren. d'arg., br. sur le tranché; aux 2 et 3 coupé 
d'arg. sur gu.; au faucon au nat., perché sur un gant 
d'or, posé en fasce, le tout brl sur le coupé. Sur le 
tout d'or à un vol à l'antique de sa. Cq. cour. C: 
une licorne ramp. d'arg., devant un vol à l'antique 
d'azur. I...: à dextre d'arg. et d'azur, à sen. d'arg. et 
de gu. [La branche de Carniole, qui s'appelait Ayn- 
kirn, portait : Ec: aux 1 et 4 tranché-nebulé d'îizur 
sur arg., l'azur ch. d'une licorne ramp. d'arg.; aux 2 
et 3 coupé d'arg. sur gu., au vautour au nat., br. sur 
le coupé, posé sur un tertre d'or. Sur le tout d or au 
demi-vol de sa. Deux cq. cour. < .: 1 une licorne 
iss. et cent, d'arg., entre un vol cont. d'azur; I. d'arg. 
et d'azur; 2' le vautour, entre un vol à l'antique, de 
gu. et d'arg.; I. d'arg. et de gu.] 

Ainslle — Ecosse (Baronet, 19 nov. 1804; branche 
et. au mois de mars 18S8.) D'or à la croix fleuronnée 
de gu. <'. : un bras de carn., en pal, brandissant un 
badelaire d'arg. !>.: pro rege et patria. — [La 
branche existante a pour I».: pro patria .saepe, 
PRO REGE SE.MPER, et pour T.: deux chevaliers re- 
vêtus de cottes de mailles]. 

Alnval — Ponthieu. D arg., au chef émanché de gu. ; 
à la bande coticée d'azur, br. sur le tout. D. : nescit 

LABI VIRTUS. 

Alnwile ou Anw^ile — Thurgovie. D'arg. à une 
tète et col de cerf de gu. • .: un chien iss. de gu. 

Aio<«8i — JS'aples. D'azur à deux bandes d'arg., 
ace de deux coquilles du même, 1 en chef et 1 en p. 

AIrault — Anjou, Angl. D'azur à deux chev. d'or. 
r.: une croix ancrée, écartelée d'or et d'azur, soute- 
nue d'un chapeau d'azur, retr. d'herm. 

Airebaudouete marquis d' 4ndnze — Lang. (Mar- 
quis, nov. 1643.) De gu. au château d'or, sommé de 
trois tourelles du même. 

Aireboudouze — Lang. D'azur à une gerbe d'or. 

Aires de Larraste» — Lang. Parti: au 1 d'azur 
à trois alérions d'arg.; au 2 de sin. plein. 

Airey baron Airey — IS'orthumberland (R'àron, nov. 
1876. M. et. le 14 sept. 1881.) D'azur au chev. d'arg., 
ch. de trois quintefeullles du champ et ace en chef de 
trois étoiles rangées du sec. et en p. d'une couronne 
murale d'or. Cq. timbré d'une couronne murale d'or. 
€.: deux bras arm., les mains de carn. tenant ensem- 
ble une quintefeuille d'azur. N..- à dextre un cheval 
d'arg., bridé de gu., caparaçonné d'azur bordé d'or, 
coll. d'une couronne murale* de gu.; à sen. un lion 
d'or, coll. d'une couronne murale de gu. D.: je le 

TIENDRAI. 

A>rlie (Comte d'}, v. Ogilvy comte d'AIrlie. 

Airmyn d'Osuodby — Lincolnshire (Baronet, 28 
nov. 1619. M. et. en 1683.) D'herm. au saut. engr. de 
gu. ; au chef du même, ch. d'un lion léopardé d'or. 



Airiischinal 



21 



Akerlaken 



ami ♦'! lainp. il azur. €'.: une licriiiinf d arjr.. le lM)ut 
tie la (lucui' ili* <ji.. |K>s«'«> sur un Icrtri' ilr sin. 

AlrnKrhmalK Har. Conc. il arm., llfi«. M. êl. 
au 17»' sittif. D'or h deux rroix latines do sii., les 

i lieds oourlx's vers les flanrs de ItHU et passt'sensaul. 
r.2 les en)i\. 

AIroldi .Ui/fln. Coupé: au 1 d'or à l'aigle de 
sa., rour. du rhainp; au i jiironné de pu. el dan?, ou 
d'azur et darp. 

.tiroldi Sicile. Tierré en fasoe: au I d'or à 
I aigle de .<a.; au i (rimnné d'azur et darjr.-. au 3 d'arg. 
à la louleuvre ondoxante d azur, posée en fas«'e. 

.4irolo ou tlroly Suisse. D'azur au lion d'or, 
ramp contre un arlire de sin.. le tout soutenu d une 
terrasse du même. «'. : cinq pi. d'aut., ait. d'azur et 
dor; «>««. un lion iss. dor. L. d'or el d'azur. 

.iiroB - Poitou. Darg. au chev. de su., ace. en 
chef de deux roses du même, bout. d'or, et en p. d'un 
tourteau de sa. eh. d un soleil d'or. 

4irvault Marquis d* , v. Hirheteaa marquis 
d'Airvaiilf. 

.*l»e itu \lx - ^rt.. Pic. De sin. à six aifiles d'or. 

.%ii«linti;rr Sôrdlingen <Bar.) Tranelié de sa. sur 
or; au lion de l'un en l'autre, tenant de sa iwttedextre 
une flèche d'or, empenne île îiu.. posée en ra.sce, et de 
sa .sen. un Iwuclier éthancre d'or. C; le lion, is.s. 

.%i»né (I*) de Par\iil> — France. D'azur h la 
croi\ alésée d'or. arr. de trois étoiles du même. 

.%i8He - Saiittongc, P. d' .^unis. De sa. à six épées 
d'ar?., posées en bandes, les pointes en bîis. 

-Aissema /• me. Tranché: au 1 d'or à l'aigle 
de sa.; au * darg. à la rose de gu. Cq. cour. €'.: un 
chapeau piramidal de gu., retr. d'arg., sommé de cinq 
pi. d aut., ait. de gu. et d'ara. L. d'arg. et de gu. — 
Ou- Ec. : aux 1 et 4 l'aigle; aux i et 3 la rose. Sur 
le tout d'azur au chevalier, arm. de toutes pièces, 
monté sur un cheval galomint, le tout d'or. Cq. cour. 
r.: un chapeau piramidal de gu., retr. d'arg., sommé 
d'un panache de plumes de coq de sa. L. d'arg. 
et de gu. 

.%!»> France. Burelé d'or et de gu. 

.%itamarren — Biscaye. D'or à la tour de gu., 
sommée dune tourelle du même, sumi. d'une aigle vo- 
lante de sa., posée en barre, la tête de bas. tenant en 
son tiec un rameau d'olivier de sin. 

.%ithrie (Vicomte, V. Hopc comte de llopetoun. 

.%Uterbaeh ~ Bar. iM. et." De gu. au pjil d'arg. 
€.: un vol, aux armes de l'écu. 

.%lx iBaronsi — Jrt. (M. et.) D'arg. à trois merlet- 
les de gu. ou de sa. 

.%lx — Pror. Dor à quatre pals de gu.; au chef 
parti de Jérusalem et de Xaples. 

Aix — Brab. Ec: aux 1 et 4 d'herai. au lion de 
sa., arm. et lamp. de gu.; aux à et 3 d'arg. à une 
étoile (5} de sa. 

.%Ik — Pif. Gironné d'or et d'azur de dix pièces 
[Comp. ««eyitsel d'.AIx.j 

.%l» (de») - .^ur. D'arg. à la bande de gu., ch. 

de trois cmjuilles d'or [Le général des Aix iDesaix; 

' de cette famille. Ses descendant-i Ijarons ont 

; Ec: au ! les armes de famille; au i de gu. à 

'■ de sa., garnie d'anr.; au 3 d'arg. au lion de gu.; 

au 1 d'azur à trois piramides accostées d'or, terrassées 

du même . 

.tix iiu EtM-h — Luxemb. Burelé d'herra. etdegu. 
C. : deux cornes de bulfle. aux armes de l'écu. 

.*lx ou d'Haf« ~ Forez. Ec, de sin. à la croix 
ancrée d'or, et dazur plein; au filet d'arg. en croix, 
br. sur l'écartelê. 

.%lx dit Mrhoonvorst - P. de Liège. Armes anC: 
D'arg. au lion de gu., partant sur .son ^ule un écus- 
son d'arg. ch. de trois tourt. de gu. Cri: Limboirg, 
— (.\près la liataille de Worungen,enlî88, cette fam., 
issue des ducs de Ijmbourg, prit pour armes :> D arg. 
à neuf tourt. de gu. • .: un vol aux armes de l'écu, 
ou un chapeau piramidal d arg., retr. de gu., sommé 
d'une queue depjion un nat. Cri b.\.MMARTiN [Comp. 
Kehoonvorst). 

.Aixant Bourg. D'azur à la bande d'or; ^ la 
fasce vivrée du même, br. sur le tout et ace. de trois 
étoiles du sec. 

AIxon France. D'or au lion de eu. 

Aivinsa— Fn'te. Parti: au 1 d'or a la demi-aigle 

de sa., mouv. du parti; au i d'ani- à un 3 de sa., 

surm. d'une couronne d'or. T.: une tête et col d'aigle 
de sa., portant su.spendu à son bec un écu.*son aux 
armes du 2. 

Aises — Allem. D'azur à un triangle d'arg., tou- 
chant les bords de l'écu et divisé en une losange et 



deux demies au moven de deux traits de sa. (^. cour. 
t .1 une losiinge d'arg., entre deux prob. coupées ait. 
d'arg. el d'azur. 

Alxpurua Biscaye. De gu. à une maison d'arg^ 
ps<'e sur un rocher au nat. soutenu d unechampagaê 
fascée-ondée d azur et d arg. de quatre pie<es. 

.AJala Sicile. D'arg. à deux loups jwss. au ut, 
l'un sur l'autre, ace. de neuf étoiles d'azur, 3 rangéM 
en chef, et 3 ù chaque flanc lune sur l'autre. 

.AjasMin comtes de Krand^aune Berry. Dr 
.«a. à cinq fusées d'arg., accolées en fa.<oe. W. : deux 
lions, au nat. 

Ajedo — Sicile. D'arg. à deux chevaux hais, Pun 
brochant sur l'autre, galopant derrière un arbre de 
sin., le tout soutenu d'une terras.se au nat. 

.AJello — Sicile. D'or au pjilmier de sin., senestré 
d'un lion de sa., ramp. contre le fût, le tout soutenu 
d'une terrasse au naL 

.%jo (dair) - Ficence. De gu. à trois tètes d'ail 
d'arg., la queue en haut. 

.AJorrin — Esp. D'azur à la croix florencée d'arg. 

AJon — yonn. D'or à l'aigle de sa., surm. d'une 
divise de gu. ch. de trois étoiles d'arg. 

.Ajutamieristo — Sicile. D'or à cinq fusées d'azur, 
accolées en fasce. 

.AJuto — Sicile. De gu. à la croix d'or, cant de 
quatre bes. du même; et une orle de petites boules de 
sa. qui s' entretouchent, br. sur le tout. 

Akeleie — Dan. D'azur à une tige de sin. fleurie 
de quatre ancolies pendantes d'arg., deux de chaque 
coté. C. ; le meuble de l'écu. 

Aken (van) — Holl. D'arg. à la croix de Lorraine 
d'azur. 

.Aken (van) Gorinchem. D'or à trois tridents 
au nat., l'un en pal, les deux autres br. en saut. 

.Aken (van) — Holl. De sin. à trois lions d'or, 
posés 1 en chef à sen. el les i autres en p.; au fr.-q. 
d arg., ch. de trois trèfles de sin., i et l. 

.Aken (van) - P. d'i'trecAt. D'azur à la bande 
d'arg., ch. de trois tourt. de sa. 

Aken (van) — Bois-le-Duc. Coupé: au 1 d'ai^. à 
une molette de gu. ; au * de sin. à trois chiens d'arg. 

Aken (van) de Heysbroerk — Malines (An., 
4 fév. 1 ,o<i,. De gu au croiss. d'arg., ace de trois 
étoiles du même. •'.: le crois.*. 

Aker Harlem. De gu. au gland d'or, la coque 
de sin., tige et feuille du même, la queue en bas, ace. 
en chef d une étoile du sec. et accosté de deux étoiles 
pareilles. 

.Akeres, v. Acckeren. 

.Akerfelt — Suède (An., 1646. M. et en 1836 . De 

gu. à une grue au nat. avec sa vigilance d'arg., posée 
sur un tertre de sin.; l'écu bordé d'or. V.z une tète 
et col de grue au nat.; entre un vol, coupé ait. de gu. 
et d'arg. L. d'arg et de gu. 

.Akerhjelm dr Blombarka — Suéde (Barons, 
1751.! Ec. en saut.: au 1 de gu. plein; aux à et 3 de 
gu. à trois bes. mal-ordonnés d'or; au i coupé d'azur 
sur sin., à la fasce ondée d'arg., br. sur le coupé. .\u 
sautoir patte d'or, br. sur l'écartelê. Sur le tout un 
écusson d'azur à trois épis d'or sur un tertre de sin., 
et au chef d'or. Ledit .surtout timbré d un casque d'ai^., 
taré de profil, br. sur le gu. du 1, grillé el liséré d'or, 
doublé de pourpre, cour, d'or, suppi sur les épaules 
deux bannières d'azur à la croix d'or. Deux cq. cour. 
€'.: 1^ les épis du surtout, accostés de deux roses de 
gu., tigées el feuillées de sin. ; *^ un caducée d'or, 
surm. dune étoile 5, du même; entre un vol coupe 
ail. d'or el d'azur. T.: à dexlre un chevalier, arm. 
de toutes pièces d'arg., la visière levée, le casque pa- 
naché d'arg., tenant de sa main dexlre une épée d'arg., 
garnie d'or, et de .«a sen. un bouclier ovale d'arg. ; à 
sen. un cheval reg. d'arg. 

.Akerbjeloi de MariEorteland —5u^de> Barons, 
1731. Ec. : aux 1 et i d'azur à deux pals d'or; aux 
i el 3 de gu. à un casque d'arg., taré «le fn>nt, grillé 
et liséré d'or, doublé de pourpre, cour, d'or, sommé de 
deux guidons d azur à la croix d'or. .\ la croix patlée 
d'arg., br. sur l'écartelê. Sur le tout d'azur à trois 
épis d'or, mouv. de la p., et au chef du même. Deux 
cq. cour. Cu 1^ les épis du surtout, accostés de deux 
roses de gu., tigées et feuillées de sin. ; I. d'or et d'a- 
zur; â° une grenade d'arg., ouv. de pourpre, tifée et 
feuillée d'or j entre deux pi. d'aut. d'azur; I. dor et 
de gu. N.: a dexlre un lion reg. d'or, lamp. de ga4 à 
sen. une grue reg. d'arg. 

Akerlaken (vaa) — Hoom Holl.) (.Kn., 2* ocL 
1843.) D'or à deux saumons adossés, au nat: et une 
pile raccourcie de gu., mouv. du chef, les flancs éva- 



Akermann 



22 



Albada 



ses, chargée d'un gland effeuillé, au nat., la queue en 
bas. Brl. d'or et de gu. «'.: un saumon iss., au nat., 
posé en pal, vu de face-, entre un vol de sa. I... d'or 
et de gu. >. : à dextre un lion reg. au nat. ; h sen. 
une aigle reg. de sa., languée de gu., le vol ouv. !>.: 

MEA MIHI CON.SCIEXTIA PLURIS EST QUAM OMSIUM 
SERMO. 

Akeriiiaiiii — Soleure. De gu. h une terrasse ro- 
cheuse de trois coupeaux d'arg., sommés chacun d'un 
trèfle de sin.; le tout ace. de deux étoiles d'or en chef. 
r.: une terrasse rocheuse de trois coupeaux d'arg., ce- 
lui du milieu sommé d'un trèfle de sin. L.. d'or et de gu. 

Ak«r8loot — Harlem. De gu. au poisson nageant 
d'arg., ace. de trois glands feuilles d'or, les queues en 
bas. Cq. cour. < : un gland de lécu, entre un vol 
d'arg. (oa, de gu. et d'arg.) 

Akersloot ou .ickerttloot. — Leyde. De gu. à 
la fasce d'arg., ace. de trois glands effeuillés d'or, la 



queue en bas. 
Aker»loot 
Akersioot 
Akersiout 



HoU. D'arg. au cerf élancé au nat. 
tloll. D'azur .'i l'étoile (8) d'arg. 
HoU. Coupé: au 1 d'arg. au croiss. 
tourné de sa.; au 2 de sin. à six croiss. d'arg., posés 
2 et 2 adossés, ces paires de croissants rangées 2 et 1. 
Brl. de sin. et d'arg. l .: le croiss. du 1. 
Ak»zak — Russie, Pol. Les armes de Kara. 
A la — Sicile. D'azur à un demi-vol de couleur 
brunâtre. 

AI«>Fonzonl — Crémone. Parti: au 1 de gu. au 
lion d'or, cour, du même, tenant un demi-vol d'arg.; au 
2 éc. d'or et de gu. Au chef de l'écu d'arg., br. sur 
le parti, ch. d'une croix de gu. Cq. cour. I .: le lion 
du 1, iss. I.. d'arg. et de gu. S.: deux griffons d'or, 
ailés de sa. 

Ala-PoDzoni (Marquis) — Milan. Parti: au 1 de 
gu. au lion d'or, tenant un demi-vol d'arg. et surm. 
d'un listel du même, inscrit des mots virtus ad alta 
VOLAT; au 2 éc. de gu. et d'or. I .: le lion du 1, iss., 
surm. du listel avec son inscription. 

Alabana — Esp. Ec. en saut.: aux 1 et 4 de gu. 
à la fasce brét. et c.-brét d'or, les brétesses mortaisées ; 
aux 2 et 3 d'arg. à trois pals de sa. 

Alabanda — Pol. De sa. à une tète et col de 
cheval d'or, mouv. d'un croiss. montant d'arg. Cq. cour. 
C: trois pi. d'aut, au nat. 
Alabat — Berry. De gu. à six grelots d'or. 
Alabéleslrier — Lang.- De gu. au chev. d'arg., 
ch. de quatre pommes de pin de sin., 3 en chef et 1 en p. 
Alaerl, v. A<laert. 

Alagnat ~ Auv. D'arg. à une oie d'azur. 
Alattno — Sicile. D'arg. à .la croix d'azur, ch. de 
cinq fleurs-de-lis d'or. 

Ala^on — Biscaye, Aragon. D'arg. à six tourt. 
d'azur, 2, 2 et 2. 
Alajîonia — Prov. D'arg. à six tourt. de sa., 2, 2 et 2. 
Alagonia — Sicile. D'or à six tourt. de sa., 2, 
2 et 2. 

Alainio — Sicile Coupé d'azur sur arg., l'azur ch. 
d'une aigle héraldique de couleur brunâtre; à la fasce 
d'or, br. sur le coupé. 

Alain — Norm. D'arg. h trois merlettes de gu.; 
au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. 

Alaire — France. De gu. au chev. d'or, ace. de 
trois papillons d'arg. 

Aiaix — Bref. D'azur à trois quintefeuilles d'arg., 
percées d'or. 

.%lamaeni — Po/. Parti: au 1 de gu. à deux ban- 
des d'arg.; au 2 coupé de sa. sur or, à trois boules de 
l'un à l'autre. Cq. cour. < .: une femme iss., posée 
de profil, hab. de gu., les cheveux épars, cour, de 
feuillage de sin. et tenant de sa main dextre une cou- 
ronne de feuillage du même. 
Aiaman — Toulouse. D'azur au demi-vol d'arg. 
Alamand — Genevois. De sa. au lion d'or; à la 
bande de gu., br. sur le tout. 

Alamanni ou Alamany — Prov., Florence. Tran- 
ché d'arg. sur azur; à la bande de l'un en l'autre. — 
Ou: Bandé d'arg. et d'azur, de quatre pièces [V. Ai- 
lemani.] 

Alanianon le Ronx — Prov. Les armes de 
Roux maniuis de Reanvezet. 
Alantowiez - Pnl. Les armes de Poray. 
Alaiitsee — Aurjsbourg, Vienne (An., 1 août 1530.) 
Coupé d'or sur azur, l'azur ch. d'une carpe nageante 
d'arg. Cq. cour. « .: un lion iss., au nat.; entre deux 
prob., d'or et d'azur. 1- d'or et d'azur. 

Alapont — Aragon. De sin. à un pont d'une seule 
arche d'arg., ouverte de sa., l'arche flanquée de deux 
contreforts d arg., le tout maçonné de sa.; le pont sou- 
tenu d'une terrasse de sin., sommé de trois boules ran- 



gées d'arg. et surm. d'un demi-vol d'or, posé en fasce. 

% larron — Asturies, j\aples. De gu. à la croix 
florencée d'or; à la bord, du premier, ch. de huit flan- 
chis du sec. 

.tiarroit [anciennement Teballosl — Esp. Fascé 
de sa. et d'arg.; au chef du sec, ch. d'une croix alésée 
de gu. bordée d'or, anglée de flammes de gu. L'écu 
entouré d'une bord. comp. d'or et de gu. 

Alard — Prov. D'arg. à trois bandes de gu., ch. 
chacune d'une fleur-de-lis d'or. 

%lar.let — Genevois. D'arg. à la bande d'azur, ch. 
d'un croiss. d'arg. et de deux étoiles (5) d'or, le croiss. 
dirigeant ses cornes vers le canton dextre du chef. 

AlardiiM de * anttiier — Holstein (Nob. du St.- 
Empire, 1751.) Ec: aux 1 et 4 d'or h deux rameaux 
de laurier de sin., passés en double saut.; au chef de 
gu., ch. de trois étoiles d'or; aux 2 et 3 d'azur au 
cvgne d'arg., coll. d'or, nageant sur une mer au nat., 
et tenant en .son bec une bague d'or. Cq. cour. <".: 
les rameaux de laurier du 1, entre un vol d arg., chaque 
aile ch. d'un pal alésé de gu., surch. de trois étoiles 
d'or. I..: à dextre d'or et de gu., à sen. d'arg. et d'azur. 

Alari — Milan. D'azur au senestrochère de carn., 
mouv. du flanc, empoignant une pique au nat., en pal, 
arm. d'arg., houppée de gu., ailée près de la houppe, 
ces ailes d'or entremêlées de plumes d'azur. < .: une 
aigle iss. de sa., cour. d'or. I.. de gu. et d'azur. 

Mitrt — Orléanais. D'arg. au chev. de gu., ace. de 
trois têtes de perroquet d'azur; au chef du dernier, 
ch. de trois coquilles d'or. 

AlartM — Limb. D'arg. à trois oiseaux de sa., te- 
nant chacun de sa patte dextre levée une boule de sa. 

*l«ry — Lang. (An., mai 1446.) Ec: aux 1 et 4 
d'azur au coq d'or; aux 2 et 3 de gu. au demi- vol 
d'arg. Au chef d'or, br. sur l'écartelé, ch. d'un coq de 
gu. [Comp. \llary.] 

*laiy de Tanus — lanff. Ec: aux 1 et 4 d'azur 
à une harpe d'or ; aux 2 et 3 de gu. au demi-vol d'arg. 
Au chef de l'écu d'or, br. sur l'écartelé, ch. d'un coq 
de gu. 

4 las — Asturies. De gu. a une tour d'or, ouv. et 
aj. de sa., sommée de trois tourelles du sec, celle du 
milieu plus élevée, et deux ailes abaissées du sec, 
mouv. des deux tourelles extérieures; la tour posée 
sur une terrasse de sin., traversée d'un ruisseau d azur, 
en bande. 

Aiatra — Italie. Losange d'arg. et de gu. 

Aiatru>e, v. de la Trye. 

Alaiiniont —.France. D'azur à trois lambels d'or, 
chacun de trois pendants, l'un sur l'autre, ace de deux 
étoiles d'arg. entre le deuxième et le troisième lambel, 
et d'une rose, aussi d'arg., en p. 

Alauson — Dauphiné (M. et. en 1530.) Coupé 
d'arg. sur gu.; à deux roses, de l'un k l'autre. 

.4laiizier — Comtat-Fenaissin. D'azur à la bord, 
d'or; à la croix de Lorraine de gu., br. sur le tout. 

Alavcevlc — Dalmatie. Ec: au 1 paie d'arg. et 
de gu., de quatre pièces; au 2 d'azur à la tour d'arg., 
ouv. de sa., sommée d'un guidon de gu. flottant à sen.; 
au 3 paie de gu. et d'arg., de quatre pièces ; au 4 d'arg. 
au vol de sa. I .: cinq pi. d'aut.: d'arg., de gu., d'arg., 
d'azur et d'arg. 

\\»\in ~ Aragon. D'or à six tourt. de sa., 2, 2 et 2. 

.%lbou Albe— Alsace. Parti d'arg. et de gu.; à la 
fleur-de-lis de l'un en l'autre. <".: la fleur-de-lis, entre 
deux cornes de buffle, d'arg. et de gu. 

.*lba-I,o/T. (An..28nov. 1662.) D'azur à la bande 
d'or, ace. en chef d'un renard d'arg. moucheté de sa. 

.%lba — Lorr. (.\n., 12 juillet 1719.) D'or au chev. 
de gu.; au chef d'azur, ch. d'un lévrier iss. d'arg., coll. 
de gu. bouclé d'or, et accosté de deux étoiles d'arg. 

i%lba — Province A'Alava. D'azur à la tour d'or, 
sommée de trois tourelles du même, celle du milieu 
plus élevée, chaque tourelle sommée d'un corbeau de 
sa.; et deux loups pass. et affr. d'or, enchaînés à la 
porte de la tour. 

%lba — Biscaye. D'or à un arbre de sin., et un 
loup pass. de sa., br. sur le fût; le tout soutenu d'une 
terrasse isolée de sin. 

Albacliben. v. tbaclisen. 

Albada — Frise. D'or au lion de gu. T.: le lion, is». 

Albada — Frise. D'azur à une fleur-de-lis d'arg. 
en chef et une rose du même en p. €'.: un lion iss. 
de gu. 

%ibada — Frise. D'azur à trois étoiles d'or, ran- 
gées en pal. C: un lion iss. de gu. 

Albada — Frise. D'azur à l'épée d'arg., garnie d'or, 
la pointe en bas, accostée en p. de deux étoiles d'or. 
€'.: un cerf iss. de gu. 



Albada 



•23 Alberdingk-Thyin 



Albada - frise. Parti: au I dor h la deml-algle ' 
de sa., niouv. du parti; au i couih": «. dazur à deux 
rosos aciostées di* su.; b. de sin. à une llpur-de-lis 
darsî. I .« trois pi. daut. de su. I>. dor et de tiu. 

Albada hrise. Parti: au I dor h la deini-aifile 
de sa., niouv. du pitrti; au i coupé: a. d'azur il une 
fleur-de-lis d'an:.; b. de sin. à une rosedejiu. I'.: trois 
pi d iiut.. une de sin. entre deux d'azur. I... d or et d'azur. 

Albada (van) — Frise. Parti; au 1 d'or à la de- 
ml-aiv'le de sa., niouv. du pjirti; aui coupé: «.d'azur 
à une fleur-de-lis danr. ; b. de gu. à une rose d'ar?. 
r.: une aifrie Iss. de gu., l'aile dextre ch. d'une fleur- 
de-lis dar-'. et l'aile sen. d'une rose du même; ou, une 
aigle iss. d azur, cour, d'or, l'aile dextre ch. d'une rose ; 
d'aru'. et l'aile sen. d'une fleur-de-lis du même. 

.%lbada de Biirjtwert — Frise. De fîu. à trois 
roses d ar.' . bout. d'or, rangées en pal. •".: un lévrier 
iss. il'an:., toll. d'un ruban do su. 

4lbada dr «er i «pie Frise. Les armes 

d'tlbada de Poi>pins«wier II. 

.tibada de Ooënua — Frise. Parti: au 1 d'or 
au lion de gu.: anicoupi': a. d'azur à une fleur-de-lis 
d an:.; b. de nu. à une rose d'arg. C".: le lion, iss. 

Vibada de llettlinara — Frise. Coupé: au 1 
il azur il une Heur-de-lis d'ar<:.;au i de gu. à une rose 
darg. <'.: la rose. 

.Albada de Hnizom — Frise. Parti: au 1 de 
sin. à la demi-fleur-de-lis d'arg., mouv. du parti; au 2 
d'or au trèfle de sin. i .: une tète et col de bouc de gu. 

tibada de Puppinsawler(l) — Frise. D'azur 
à lépée d arg., garnie d or, accostée en clief de deux 
étoiles du même. C: une licorne iss. d'arg., accomée 
et onglée d'or. 

Albada de Foppinisawier (II) — Frise. Ec: 
aux 1 et > d'or au lion de gu.; aux 2 et 3 d'azur à la 
fleur-de-lis d'arg. Sur le tout d'arg. à la rose de gu. 
r : le lion, is.*. 

Albada de Poppinaawler (111)- Fri-se. Parti : 
au 1 d'or à la demi-aigle de sa., mouv. du parti; au i 
de gu. à deux mses d'arg. en chef et une fleur-de-lis 
d'or en p. Sur le tout d'azur à lépée d'arg., garnie 
d'or, accostée en chef de deux étoiles du même. < .: 
un faucon d'arg., le vol levé, l'aile dextre de gu. ch. 
d une rose d'arg., la sen. d'azur ch. dune fleur-de-lis d'or. 

.%lbada de .^neek. Les armes précédentes, n»{ 
le cimier, qui est un cerf iss. de gu. 

Albada de Nythienia — Frise. De gu. à deux 
roses d'arg. en chef et une fleur-de-lis d'or en p. €'.: 
une tète et col d'aigle de sa. 

Albada de %V)buris — Frise. Coupé: au 1 de 
gu. à la rose d'arg.; au i d'azur à la fleur-de-lis d'or. 
€'.: une tète et co! d'aigle de sa. 

.%lbaerk — Bàle. Les armes d'.Abarbgen ou 
.AlbarhHen. 

Albaiat — Catalogne. D'azur au demi-vol d'or, 
posé en fasce. 

Albanioiite — Sicile. De gu. au soleil d'or, se 
levant derriepp une montagne d'arg., mouv. de la p. 

Alban de Falieulère» — Lanq. (Barons, 28 juin 
18*2. D'or à une branche de fougère de sin. 

.%ibanei de < esiilex — Forez, Dauphiné. D'azur 
au chev., ace. en chef de deux étoiles et en p. d'un 
rroiss., le tout d'arg. 

Albaaeli — Catalogne. D'or à une aigle de profil 
d'azur, le vol ouv. 

%ibaiie(>e — Sicile. D'arg. à la fasce d'azur, ch. 
d un soleil de gu. rayonnant d'or. 

.%lbani — flo»»ie Princes du St.-Empire, 1710. M. 
él. en is.")*. D'azur à une fasce, ace. en chef d'une 
étoile « et en p. d'un mont de trois coupe-aux, mouv. 
de la base de l'écu, le tout d'or. Manteau de gu., 
doublé d'arg., sommé de la couronne princière. Le tout 
placé sur lestomac d'une aigle ép. de sa., bq. et m. 
d'or et surm. de la couronne impériale. 

Albani — Bergamo. De gu. à la fasce d'or, ace. 
de trois étoiles i,8) du même. D. : Respice l> ME, 
DOMINE, ET 3II.SERERE MEI. 

Albaai — Fenise. Bandé-enté d'azur et d'arg., de 
>ix pièces. 

.Albani — Venise. Coupé d'arg. sur gu., l'arg. ch. 
d'une rose de gu. 

Albani, v. Giunta d'Albani. 

.^Ibarado, v. .Alvarado. 

.%lbarda — Lecuwnrden. Ec. : aux 1 et i d'or à 
■ne tète et col de cerf de gu. ; aux 2 et 3 d'azur au 

Iss. d'arg., surm. d'un trèfle du même. (]q. cour. €'.: 

tète de cerf. L.: à dextre d'or et de gu., a sen. d'arg. 

d'azur. 

.Aibarell — Guyenne, Gasc. D'azur à trois ro- 
es d'or. 




Albaret Toulouse. D'arg. au .«aut. de ga. 
Albari» — ./ur. D'arg. à trois Jumelles de gu.; à 
la bord, de sa. 
Albe (d") France. D'or à l'ours nimp. de gu. 
Albe (d*), V. Aib. 

Albe iDuc d' , v. Alvarez de Toiedo duc 
d- %ibe. 

Albe (von der) Prusse. De gu. à la fasce 
d arg., ch. de deux corl)eaux de s;i. Vm. cour. I'.: deux 
pi. d aut., d'arg. et de gu. t.. de sa., d'arg. et de gu. 

Albedyl - Suède, Lironie, Ksthonie, Courlande. 
D'azur au chicot d'or, posé en bande, ace. d'une étoile 
d'arg. au canton sen. du chef et d'un croi.<.s. montant 
et figuré d'arg., posé en bande, au canton dextre de 
la p. 4 .: une queue de paon au nat. i...: à dextre 
d'arg. et d'azur, à sen. d'or et d'azur. 

Arbedyl — Suèile iBarons, 1720.> D'azur au chicot 
d'or, posé en bande, ace. d'une étoile d'an:, au canton 
sen. du chef et d'un croiss. montant et ligure d'arg., 
posé en liande, au canton dextre de la p. Tmis cq. 
cour. €".: 1 une queue de paon, au nat.; 2" un che- 
valier iss., arm. d'arg., la visière levée, le calque pa- 
naché d'arg., tenant de sa main dextre une épée d'arg. 
garnie d'or; 3" trois feuilles de chêne de sin., rangée 
en fasce, mouv. d'un petit chicot au nat., posé en 
fasce. ^.: à dextre un loup reg. d'an?.; a ^i- "" 
boeuf reg. de sa. 

.Albedyl — Prusse (Barons, 1720.' Ec.: au 1 de 
gu. à une bannière d'arg. et un; guidon du même, po- 
sés en bandes, et deux autres bannières d'arg., posées 
en barres, les quatre hampes. passées en saut.; au 2 
d'arg. à trois tètes de lion de gu.; au 3 d'or au châ- 
teau de trois tours de sa., celle du milieu plus élevée 
et couverte d'un toit pointu; au 4 de gu. à la fasce 
d'arg., ace. de douze bes. du même, 3 et 3 en chef et 
3 et 3 en p. Sur le tout d'azur au chicot d'or, posé 
en bande, ace. dune étoile d'arg. au canton sen. du 
chef et d'un croiss. montant d'arg., posé en bande, au 
canton dextre de la p. Deux cq. cour. T.: 1" une 
queue de paon, au nat.; I. d'or et d'azur; 2" un lion 

; iss. de gu., la tète sommée de cinq pi. daut. d'or, te- 
nant deux clés d'arg., pa.<.<ées en saut., et surm. d'une 
croisette de gu. ou dune étoile d'ai^.; I. d'or et degu. 

i K. : à dextre un lion reg. de gU4 à sen. un griffon 

; reg. d'or, lamp. de gu. 

.Albeif (Chevaliers d*), v. Mtrobl chevaliers 

I d'Albes. 

.Albeins — Tirol M. et.) D'arg., embrassé à dextre 

, de gu. <',: un \ol, l'aile sen. aux armes de l'écu, l'aile 

; dextre d'arg. embrassé à sen. de gu. 

Albeiiiarle. v. Beauehamp comte et duc de 
Warwick. Heppel ronite d' llbniiarle. Fitx- 
Janiei» dur d' llbeiiiarle. de l'ortiitiis comte 
d'.AIbemarle. et Honrk duc d'.AIbemarle. 

j .Albena» -- Lanq., Suisse. De gu. au demi-vol 

i d'ai^., ace. de trois étoiles d'or. 

I .Albene — Fore:. De sin. à la bande d'or, ch. 

I d'une ancre de sa. 

I .Albensa — 7/a/if. De gu. à la jumelle ondée d'arg., 

■ posée en bande. 

i .Albenque — Guyenne, Gasc. Taillé d'or sur gu.; 

! au lion taillé de sa. sur l'or et d'or sur le gu., arm. et 

* lamp. de gu. 

I Albepierre - Lyonnais. D'azur à la bande d'or, 
ace. en chef de deux étoiles d'arg. et en p. d'un croiss. 
! du même; au chef de su. 

.Alber chevaliers de <«laa8tâ(ten 7'nr</^ Che- 
I valiers, 22 juin 1831. Parti: au 1 d'azur au peupUer 
! d'arg.. terrassé de sin.; au 2 d'or à trois lions léopar- 
i dés de gu., l'un sur l'autre. Deux cq. cour. «'.: V 
i trois pi. daut., une d'or entre deux d'azur; I. d'or et 
! d'azur; 2" un bras, arm. au nat., brandissant une épée; 
I entre un vol, d'or et de gu.; I. d'or et de gu. D.t 
I CCIQUE SUUJI. 

Alberda — Frise. D'azur à six fleurs-de-lls d'or. 

C: trois pi. d'au!., une d'or entre deux d'azur. 

I Alberda — P. 4e Groningue, Frise Admis an 

I corps équestre de Groningue, 28 août 1811. et de f'n«, 

I 22 oct. 1814: barons, 31 déc. 1825.^ D'azur à une 

• étoile d'or, ace. de trois fleurs-de-lis du même. Cq. 
cour r. : une fleur-de-lis d'or ». : deux lions reg. 
d'or, lamp. de gu. 

.Alberdinch - Holl. Parti: au I dur :> la demt- 
! aigle de sa., mouv. du parti; au 2 coupé: a. d'arg. à 
la fasce ondée dazur; 6. d'arg. à une barrière de prai- 
rie de sa. 
Alberdlnack — Amsterdam. De sin. au cerf élancé 
: d'or ~ Ou : D'azur à une doloire d'arg., emm. d'or. 

Alberdinçk Thym — Amsterdam. Ec.: au 1 de 
! sin. au cerf élancé dor; au 2 d'arg. à trois roses de 



Alberenghi 



24 



Albeiii 



gu., bout, d'or {Henricx); au 3 d'arg. à hi fasce de sa., 
ace. de trois los. de fiu. [Duircant); au i d'azur à une 
doloirc d'ari:., enini. d'or. €'.: un lion l.ss. d'or [Une 
branche porte éc: aux 1 et 4 d'azur à une dololre 
d'arg., enun. (For ou au nat.; aux 2 et :< d'arg. à trois 
ro.ses de gu., bout. d'or.J 

Albereiiiclii f'enise. D'azur à rarl)re arr. au nat. 

.liber»; — Jllem. D'azur à une montagne d'or, 
inouv. de la p.; au chef du sec, ch. de deux étoiles 
(5) de gu. Brl. d'or et d'azur. € ,: un senestrochère 
arm., posé sur le coude, la main de carn. tenant une 
épée d arg., garnie d'or. L. d'or et d'azur. 

Albencati - Rome. D'azur à la bande d'arg., 
bordée de gu. 

Albertflie— Gueldre, Overyssel, ffestphalie. D'a- 
zur à l'étoile (8) d'arg. 

Alberifini Itaïk. D'arg. à quatre fasces entées 
de gu. Cq. cour. T.: un \ol, aux- armes de l'écu. 

AlbertjEotti - Florence. Bandé d'or et de sa , la 
deuxième bande ch. en bas d'une étoile (8) du premier. 

.llbeii- Rome. De gu. h l'aigle d'arg., cour, d'or; 
à la bande voûtée de sa., br. sur le tout. 

Alberiei Rome. D arg. à une tour de sin., ouy. 
et aj. de .sa., supp. de ses créneaux un lion pass. de gu. 

Albeiitflii — Florence {M. et. en 1348.) D'azur à 
trois chaînes d'arg., posées en pairie, mouv. d'un anne- 
let d'or en abîme. 

.llberishi —Florence (M. et. au 17e siècle.) D'azur 
à un arbre de sin., acco.sté de deux étoiles d'or. 

Alberiiii- 7fo?)ie. Degu. à trois chalumeaux d'arg., 
posés en bandes, l'un sur l'autre, l'embouchure en bas; 
a une tour de deux étages d'azur, ouv. de sa., br. sur 
le tout; à la bord, émanchée d'azur sur or. 

.tlhernoz - Esp. D'or à la bande de sin. 

.Alberon — Prov. Ec: aux 1 et 4 d'or au lion de 
gu.; aux 2 et 3 de gu. à la tour d'or. 

Alber» ~ Brème. D'arg. à l'arbre arr. de sin. €.: 
l'arbre; et un oiseau au nat., tenant en son bec une 
branche feuillée de sin., posé au pied dudit arbre, br. 
sur le fût. 

Albersdoif — Silésie (Barons, n36 et 1738.) D'or 
à une tète de coq de sa., crètée et barbée de gu. €'.: 
la tète de coq. I>. d'or et de sa. 

Albert — Franche-Comté (Baron, 1813.) Parti: au 
1 d'azur à un chevalier, arm. de toutes pièces d'or, 
perçant de sa lance un dragon renversé d'arg.; au 2 
de sin. à une piramide d'arg., surm. d'une grenade 
allumée d'or, et une Champagne de gu., ch. d'une épée 
d'arg., garnie d'or, posée en pal. 

Albert — Maçonnais (M. et. au 18e siècle.) D'azur 
au lion d'or, lamp. de gu. 

Albert ~ Toulouse. Tiercé en pal: de sa., d'arg. 
et d'azur. 

Albert — France. De gu. h un T d'or, soutenu 
d'une main d'arg., parée d'une manche d'azur chargée 
d'une fleur-de-lis d'or. 

Albert (Baron de l'Empire) — France. Coupé: au 
1 de sa. h une bombe allumée, cant. de quatre étoiles, 
le tout d'or; au 2 de gu. à deux faux d'or, passées en 
saut., les fers affr.; et une gerbe d'or, br. sur les faux. 

Albert — Esp. D'or à un arbre de sin., posé sur 
un mont de gu. 

Albert -- Jnhalt-aUhen (An., 2 .sept. 1828; branche 
et. le 13 fév. 183(5.) Ec: au 1 d'arg. à un tertre de trois 
coupeaux de sin.; au 2 d'or à une ancre sans trabe de 
sa., posée en bande; au 3 d'azur à une clé d'or, posée 
en bande, le panneton en haut et à sen., ace d'une 
étoile du même, posée au point du chef; au 4 d'arg. à 
deux barres d'azur. Sur le tout d'or à un oranger de 
sin. r.: trois pi. d'aut.: d'azur, de gu. et d'arg. L. 
entièrement d'or. 

Albert — Anhalt-Ciithen (.\n., 30 juillet 1837.) Ec: 
au 1 d'arg. h un tertre de trois coupeaux de sin., posé 
en barre, mouv. du parti; au 2 d'or à une ancre sans 
trabe de sa., posée en bande; au 3 d'azur à une clé 
d'or, posée en bande, le panneton en haut et à sen., 
ace. d'une étoile aussi d'or, posée au point du chef; 
au 4 d'arg. à deux barres d'azur. Sur le tout d'or à 
un oranger de sin., planté dans sa caisse de gu. Cq. 
cour. C: trois pi. d'aut., une d'or entre deux d'azur. 
L. d'or et d'azur. 

Albert — 5îtoie. Coupé, d'azur à la colombe d'arg., 
sur gu. à trois bandes dor; à la fasce d'arg., br. sur 
le coupé. Cq. cour. r. : la colombe, devant trois pi. 
d'aut.: de gu., d'or et d'azur. L.: à dextre d'arg. et 
d'azur, à sen. d'or et de gu. 

Albert — yuremherij. Coupé: au 1 de sa. au léo- 
pard d'or; au 2 bandé de gu. et d'arg. T.: deux prob. 
coupées, à dextre de sa. sur or, à sen. de gu. sur arg. 
L.: à dextre d'arg. et de gu., à sen. d'or et de sa. 



Albert (Edie von) - Jnsbach (Bav.) (Chevaliers, n 
mai 1808.) Ec: au 1 et i d'azur ii une branche de chêne 
effeuillée, englantée de troi- pièces, le tout d or; aux 2 
et 3 d'arg. à la croix patici' alésée de gu., cant. de qua- 
tre étoiles d'or. Deux cq. cour. C: 1° la branche de 
cbène, entre un vol, d'azur et de gu., chaque aile ch. 
d'une fasce d'arg. surch. d'une étoile d'or; I. d'arg. et 
d'azur; 2'" la croix, entre deux prob. d'or; I. d'arg. et de gu. 

Albert d'Aill>' duc de < baiilne» - Pic. (Duc 
et pair, 1621. M. et. le 4 sept. 1698.) Ec: aux 1 et 4 
d'or au lion degu., arm., lamp. et cour. Xiawx (Albert); 
aux 2 et 3 de gu. à deux branches d'alisier d'arg., pas- 
sées en double saut., et au chef échiq. d'azur et d'arg. 
de trois tires {.lilly.) 

.Albert deFos- P/or. De gu. à trois croiss. d'or. 

Albert de l.<avar Agènuis. Echiq. d'or et d'azur. 

.4lbert duc de l..u.YeiiiboiiriE et de Piney — 
Comtat-Fenaissin. D'or au lion de gu., arm., lamp. et 
cour, d'azur. - Ou. Ec: aux 1 et 4 d'or au lion de 
gu., arm., lamp. et cour, d'azur (^/6erO; aux 2 et 3 de 
gu. à deux branches d'alisier d'arg. passées en double 
saut., et au chef échiq. d'azur et d arg. de trois tires 
{Ailly.) 

.Albert duc de l^iiynes, de Thevrense et de 
rbaulnes - lie (le Fr. (Duc et pair de Luynes, 
1619; duc de Chaulnes 1621; duc de Chevreuse, 1677.) 
Ec: aux 1 et 4 d'or au lion de gu., arm., lamp. et 
cour, d'azur {Albert) -, aux 2 et 3 de gu. à neuf mà- 
cles d'or {Rohan). — Depuis quelques années cette 
fam. porte: Ec: aux 1 et 4 d'azur à quatre chaînes 
d'arg., po.sées en saut., mouv. d'un annclet d'arg. en 
abîme et aboutissantes dans les angles du quartier; 
aux 2 et 3 d'or au lion de' gu., arm., lamp. et cour, 
d'azur. Sur le tout de yeufchàtel, qui est d'or au pal 
de gu., ch. de trois chev. d'arg. 

Albert de Marvalière France. D'azur au 
chev. d'or, ace en chef de deux étoiles d'arg. et en p. 
d'un croiss. du même ; au chef de sa., ch. de trois cors- 
de-chasse d'arg. 

.Albert duc de PeqoIsnT— Prov. (M. et.) De gu. à 
deux branches d'alisier d'arg., passées en double saut., 
et au chef échiq. d'azur et d'arg. de trois tires {Ailly). 
En coeur, entre les branches d'alisier, un écusson d'or 
au lion de gu., arm., lamp. et cour, d'azur (Albert). 

Albert de Ro^uevaux ~ Prov. D'azur à quatre 
chaînes d'arg., posées en saut., mouv. d'un annelet d'arg. 
en abîme et aboutissantes dans les angles de l'écu. 

Albert de Nillan» — Prov. Echiq. d'or et d'azur; 
au chef d'arg., ch. de trois demi-vols de sa. 

.Albert-Temler — /)flMp/(in^. D'azur au lion d'arg. 

.Albertas — Prov. (Marquis, 4 sept. 1817.) De gu. 
au loup ramp. dor. «"•: deux lévriers, iss. et affr., au 
nat. N.: deux lévriers, au nat. D.: T.vLis sosTEi! 
AMOR. L'écu accosté de deux flaml)eaux allumés. 

.Albert! — Ile de Minorque (.\.n., 21 mars 1711.) 
D'or à un frêne de sin., iss. d'une mer d'azur, agitée 
d'arg. 

Albert!— P/Ms.se. D'azur au dauphin-nageant d'arg. 

Albert! — Munich (Nob. du St.-Empire, i janv. 
1689. .\I. et.) Parti: au 1 de gu. au lion cont. d'or, 
cour, du même, tenant entre ses pattes une épée d'arg., 
garnie d'or, en pal; au 2 d'azur au lion d'or, cour, du 
même, tenant de ses pattes une banderole flottante à 
sen., fascée de quatre pièces d'or, d'azur, de gu. et 
d'arg., et une couleuvre ondoyante au nat., posée en 
pal, br. sur ledit fascé. Deux cq. cour. •".: V le lion 
du 2, iss. et cont., la banderole flottante à dextre; I. 
d'arg. et d'azur; 2° le lion du 1, iss., tourné à dextre; 
I. d'arg. et de gu. 

Albert! - Comté de Gorz (Aut.) Coupé d'arg. sur 
azur; au lion d'or, tenant de sa patte dextre une 
branche feuillée de sin., supp. de sa patte sen. une 
pomme d'or, et ramp. contre un arbre de sin., le tout 
br. sur le coupé et soutenu d'une terrasse de sin. Cq. 
cour. C: le lion, iss. (moins l'arbre). Ij. d'arg., d'or 
et d'azur. 

Albert! — Venise (Chevaliers du St.-Empire, 28 
avril 1694; comtes bavarois, 3 mars 1693.) Ec: aux 1 
et 4 de gu. à quatre chaînes d'arg., posées en saut., 
mouv. d'un annelet du même en abîme et aboutissan- 
tes dans les angles du quartier; aux 2 et 3 d'azur au 
lion d arg., cour. d'or. Au chef de l'écu d'or, br. sur 
l'écartelé, ch. d'une aigle ép. de sa., accostée de deux 
étoiles d'arg., ladite aigle cour, d'or, avec la couronne 
impériale entre ses deux têtes, tenant de sa griffe dex- 
tre un sceptre d'or et de sa sen. une épée d arg., gar- 
nie d'or, et ch. sur sa poitrine d'un écusson de gu. a 
la fasce d'arg. Sur le tout des écartelures un écusson 
d'or," cour, du même, cb. d'un arbre terrassé de sin. 
Cq. cour. C; le lion du 2, iss., tenant une épée d'arg.. 



Alberli 



25 



Albini 



jjaniii' ilor; tnilrt- un \o\ de s;»., rhaqup «Ile rh. de I 
dt'u\ étoiles d'an:., nincées en Iwiride sur laile dexire i 
«•I en liarre sur l'aile sen. I-.i à <le\lre d'or et de sji.. 
à sen. de au., d'ars:. el d'azur. «.; deux lions d'or, ; 
rour. du ni^nie. | 

Alberll lYèritr. D'azur à un feu de ku., aee. * 
en ehef d une couronne d'or. ' l 

Albrrtl Sicile. D'azur à quaire rhaines d'or. |M)- 
séés en siuil.. niouv. d'un annelet du même en abime 
et alMMilissanles dans les ant:les de l'éeu; le tout ace. ' 
en dii'l il III) (cus.Min d'or, ch. dune tleur-de-lis de su. \ 

.%lberti (decli) Dalmulie. D'azur à deux ban- 
des d or. i'M. cour. €.: trois pi. d'aut., une d'azur | 
entre deux aor. 

.%lbertl ~ Floremc M. él. le 1" .<ent. 1685.; Parti: 
au 1 roupé : a. échiq. d'azur el d arg.; h. de jiu. plein ; 
au i d'azur i\ trois fasees d or. 

Alberli t'ioreitre M. et. le 14 janv. 1«36., D'azur . 
à quaire rhaines darc., posces en s;ïut.. moux. d'un ] 
annelet d'or en abime, et aboutissantes dans les anjrles | 
de i'éru. Cq. cour. €'. : un lion iss. d'or, tenant un ; 
listel flottant d'arg. inscrit des mots His astringor ; 
ciTEMS, en lettres de sa. L. d'or et d'azur. 

.%lbrHi -- To.'icane. Les armes d'Albert de Ro- i 
'qaevaux. i 

llber;i — Esp. De |ru. a quatre A d'or, appointés i 
en coeur et entrelacés dune niàcle du même, ch. d'un 
cinquième .\ du sec.-, \'\ du chef ch. d'un P aussi d'or, j 

.Alberti .\urember(i. D'or au cerf ramp. au nat., i 
coll. d un ruban de jiu.; à la bord, de sa. • .: le cerf, i 
iss. I>. d'or et de sa. j 

Albert! — tienne. Coupé: au 1 d'or à l'aifile ép. | 
de sa., sunn. d'une couronne princière; au i d'azur à 
une montajjne de trois coupeaux d'or, sumi. d'un so- | 
leil du même i 

Albert! — fCurt. An., i janv. 1807.) D'arg. au 
palmier de sin., terrassé du même. Cq. cour. • .: un ; 
senest roc hère, arm. au nat., bordé et liséré d'or, iwsé J 
sur le coude, tenant une piilme de sin., en barre. i 

.Alberti d'Knno — Tirol (Comtes du St.-Empire, 
18 ocl. 1"H. Armes une. Darg. à la barre d'azur, I 
ch. dune étoile d'or. «'.: un demi-vol, aux armes de i 
léou. Armes mod.- Ec: aux 1 et 4 d'or à la demi- ; 
aifile de sa., m. et cour, du champ, mouv. du parti; 
aux i et 3 d'arg. à la bande d'azur, ch. d une étoile . 
d'or. (;q. cour, t.: un ^ol de sa., chaque ailech. d'une • 
étoile (I or. I.. : ;'i dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. 
et d'azur. 

.Albert! del Gludlee Florence. D'azur à quatre 
chaînes d'aru.. posées en saut., mouv. d un annelet du 
même en abime et alxmtissantes dans les angles de l'écu. 

.tiberti princes de ftrlmberiebe — Aut. (Prin- , 
ces du St.-hmpire, 1 sept. 1741 M. et. le 8 nov. 1758.) 
Les armes d'Albert de Luynes. T.: deux sauvages de ' 
cam., ceints et cour, de lierre, arm. de massues. Mon- : 
teau armorié sur les courtines, doublé d'herm., sommé 
de la couronne ducale. 

Alberti dl Lippo — Florence. Bandé d'or et de 
gu.; il la fasce il azur, br. sur le tout. 

Alberti di Poja Italie, Tirol (Comtes du St.- 
Empire, 50 mars 1774. i Coupé, d'azur à l'aigle d'arg., 
m. et cour, d'or, sur un pale de gu. et de sin.; à la 
fasci' d or, br. sur le coupé. Trois cq. cour. €'.: 1° l'ai- 
ek'. cont.; I. darg. et d'azur: r' un laurier au nat. ;l. 
darg. el de sin.; 3- un lion d'or, cour, du même; l.d'or 
eldegu. W.: deux k'opardsiionnésdor, cour, du même. 

Albertln Dan. (An., 9 mal 1749.) Parti d'or et 
d'azur; a la bsinde darg., ch. de trois roses à quatre 
feuilles de gu., br. sur le tout. T.: trois plumes de paon, 
au nat., entre deux prob. coupées ait. d'or et d'azur. 

Albertlna - Vérone. Darg. à un arbre de sin., 
terrasst' du même; el deux épées dam., garnies d'or, 
posées en fasce, les pointes opposées et touchant le 
lût de larbre. 

.Alberllnelll Italie. Ec: aux I el 4 d'or à une ; 
tète de More. tort, darg.; aux i el 3 darg. à une aigle I 
tle sa., el une fasce de gu., br. sur l'aigle el ch. de 
trois croiss. tournés darg. Deux cq. cour. T.: 1*- la 
tète de More, entre deux prob. couptn^s, à dexire de .sa. 
sur or, à sen. de gu. sur arg.; i- les meubles du i. 
L. d arg. el de gu. 

.Albertiai -^ Coire i.\n. par l'empereur Mathias'. . 
D azur au lion, décochant une flèche d'un arc, le tout i 
d'or, r.: le lion, iss. — (Conf. de nob., 164i.) Ec: 
aux 1 el 4 les armes précédentes, le lion du 1 cont.; ' 
aux J el 3 darg. à l'aigle de gu. Cq. cour. C : le lion 
du 4, Iss.; entre un vol coupé, à dexire d'or sur azur, 
à sen. de gu. sur arg. L.: à dextre darg. et de gu., i 
a sen. d'or el d'azur. 

.Albertiai — .\aptes. D'azur à l'aigle cour., ace. I 



en p. d'un mont de troi» coupeaux, le tout d'or; k la 
fasie darg., cli. de trois fleurs-de-lii^ couchées d'or, br. 
sur le tout. 

.Alberliiil (deiill) t'érone. Tranché de gu. .«ur 
arg.; à trois étoiles rangées eu ikiI, celle en chef d'or, 
celle en p. de gu., «-t celle du milieu, br. sur le tran- 
ché, tranchée d Or sur gu. 

Albertlnl d'Iclilratxheliii [ou d'lrliterHhelm| 
'Alsace, Haite Karoiis d khlrntzhrim. de Uixhfeldnt 
et du St.-Empire, 10:ii. M. él. le infé\. 18."»:i. Ec: aux 
1 el 4 d'or à la demi-aigle de sji., Iiq. el m. d'or, mouv. 
du parti; au i dazur à la Iwrre darg., ace de deux 
étoiles d'or et ch. d'une comète du même, posée dans 
le sens de la barre; au 3 d'azur à trois épis (euillé« 
dor, posés sur un tertre du même. Deux cq., le* cour. 
f'.: 1"" une aigle reg. de sa.. Uj. et m. d'or, .soutenue 
d'un coussin du même; I. d'or et de sa.; t- les meu- 
bles du 3; I. d'or el d'azur. Entre les deux ca.sques, 
un guidon d arg., flottant à dextre. 

Albertino — Pror. rhén. (Nob. du St.-Empire, â4 
sept. 1790. D'or à l'arbre lerras.<é de sin. €'.: l'arbre, 
entre deux prob., coupées ait. d'arg. et d'azur. L. d'arg. 
el d'azur. 

Albertino "Wfl/iV, France. D'azur a l'aigle d'arg., 
bq., m. el cour, d'or, soutenue d'un tertre du même; à 
la fasce de gu., ch. de quatre fleurs-de-lis d'or, br. sur 
le loul. 

.Albertis (de)-- Férone. D'azur à quatre chaînes 
d'or, posées en saut., mouv. d'un annelet du même en 
abime et aboutissantes dans les angles de l'écu. Cq. 
cour. €\: un lion iss. d'or, tenant une croix latine du 
même. 

Albertis-rollîeo iComtesi — Italie. Coupé: au 1 
d'or à l'aigle de sa., cour, d'or; au * d'arg. au pal- 
mier terrassé de sin., accosté de deux lions alTr. de 
gu., ramp. contre le fût. C: 1^ l'aigle; ¥^ un lion iss., 
tenant une ptilme. 

Albertoni — Crémone, Milan. D'or à trois chev. 
de gu.; au chef d'or, soutenu d'une divise d'azur et ch. 
d'un lion léopardé de gu. Cq. cour. C: un lion iss. 
de gu. I... d'or, d'azur et de gu. 

Albertsea — Dan. (M. et.) D'azur au lion d'arg., 
cour. d'or. fcrée d'or. 

\lbe8sard Guyenne. De gu. à la croix an- 

Albl iiu le Blane. v. Aiby. 

Aibl-Trencavel dit \%'eî88 — Suisse. D'azur 
au Pégase d'or. 

AIblae — Lang. De gu. à la bande d'arg., ace. 
de deux lions d'or. 

Alblat de Pontcharra ~ Aut. De .«a. à six 
flanchis d'arg. 

.Albieh dit Daxheiin — Prov. rhén. (M. él. au 
16f siècle.) Parti de sji. et de gu.; à deux jumelles 
d'arg., br. sur le tout. €'.: deux prob., de sa. el de gu., 
chacune ch. de deux jumelles d'arg. L.: à dexire d'arg. 
et de gu., à sen. darg. et de sa. 

.Albiei «—flome. D'or à trois annelels concentriques 
de sa.; au chef du premier, ch. d'une croix du sec. 

Albler ou .Alby -^ Génère. De gu. à la bande 
d'or, ch. d'un demi-vol de sa., posé dans le sens de 
la bande. 

.Albl«nae — Guj/enne.I.an9., Poitou. D'azur à trois 
pommes de pin d'or; au chef du même. D.: Nihil 

IN ME MSI V.VLOR. 

.\lb!«cDy Karonsd' , v..Ainlot barons d'Albijcay. 

.Albin de la Prade -~ Auv. Ec: aux 1 et 4 de 
sa. au lion d'or i.ilbin]; aux i el 3 d'arg. à trois tourt. 
de gu. {du Mas de .\aussaci. .\u lambel d'or, br. sht 
les deux premiers quartiers. 

.%lbine ./ur. D azur à la croix latine d'or, le 
pied enhendé en chevron el terminé en lacs d'amour. 

.Albin! - Jersey. De gu. à quaire fusées d'arg., 
accolées en fasce. i'.z deux ailes de dragon d'arg. 

Albin! - Bar. Nob. du St.-Empire. ii déc. 1763) 
Ec: aux 1 et 4 d'azur au chev. d or, ace en chef de 
deux étoiles d'arg. el en p. d'une fleur-de-lis du même; 
aux â et 3 d'or à un homme iss., bab. d'un parti 
d'arg. et d'azur, coiffé d'un chapeau parti des mêmes 
émaux, tenant de .«a main dextre un sapin arr. de sin. 
Cq. cour. €'.: l'homme iss. du i. L. d'or et d'azur. 

Albin! - Bar. Barons, 43 fév. 1788 el 9 oct. 1790. 
M. et. le 19 mai 1843.) Ec: aux 1 el 4 d'azur au chev. 
d'or, ace en chef de deux étoiles d'arg. et en p. d'une 
fleur-de-lis du même; aux i et 3 d'or à un homme 
iss., hab. d'un parti d arg- et d'azur, coiffé d'un bonnet 
pareil, tenant tle .<a main sen. un sapin arr. de sin 
Trois cq. cour. T.: F un demi-vol conl. d'azur, ch. 
d'une ancre d'arg.; i° l'homme i.ss.; 3^ six pi. d'aut. 
d'arg. 1.. d'or el d'azur. *>.: deux aigles reg. de sa., 
bq., m. et cour, d'or [V. Variroart-Aibini.) 



Albini 



26 



Albrelsen 



Albini — Aut. (An. au 17» siècle.) De gu. à une 
flèche dor, pesée en pal, et deux tianderoles coupées 
d'or sur sa., attachées à des lances de loiiiiioj, passées 
en saut., br. sur la flèche; le tout passé dans une cou- 
ronne à l'antique d'or. Cq. cour. <'.: trois pi. d'aut. 
L. d'or et de sa. 

Albini — Frinul. Coupé d'azur sur sin.; à la fasce 
d'arfT., ch. de trois trèfles du sec, hr. sur le coupé. 

Albini comte de Hn»sex — An{il. {M. et. en 1243.) 
De gu. au lion d'or [JViUiam de Albini, l'un des ba- 
rons qui .scellèrent la Grande Charte, appartenait à 
cette famille, dont le nom se trouve encore écrit Al- 
bany, Albiniac et Daubeney.] 

Aibiniiis — lloll., Utrecht. Ec: aux 1 et 4 coupé 
d'azur sur sa., à la fasce d'or, br. sur le coupé; au 
lion d'arg., cour, d'or, tenant une épée, br. sur le 
tout, celui du 1 cont.; aux 2 et 3 d'<tr à la demi-aigle 
de sa., mouv. du parti. Sur le tout de gu. à un homme 
d'armes, tenant de sa main dextre une hallebarde, la 
sen. appuyée sur la garde de son épée. 

Albinot — Prov. D'azur à la bande d'arg., ch. de 
trois coeurs de gu. 

Ai bit* — Prov. De gu. à la bande d'arg., ace. de 
deux coeurs d'or. 

Albi8 de Oissac — Rouerque. D'azur au cygne, 
ace. en chef d'un croiss. entré deux étoiles, le tout 
d'arg. O.: ALBUS ix albis. 

Albise — France. D'or à la croix de losanges de gu. 

Aibigo — Venise. D'or à l'aigle ép. de gu. 

Albi88e — Lyonnais. Les armes d'Alhizzi. 

\\h\t.n — Guipuzcoa. Ec: au 1 d'azur à une chau- 
dière de sa., suspendue à une chaîne d'or mouv. du 
chef, et ace. de chaque côté des lettres su d'or; au 2 
de sin. à la bande d'arg., engoulée de deux tètes de 
dragon d'or et ch. du nom albizu en lettres de sa.; 
au 3 d'or à un seau d'azur; au 4 de gu. au senestro- 
chère, arm. d'arg., gantelé du même, mouv. du flanc, 
tenant une hache à deux tranchants du même. 

Alblzxi — Florence. De sa. à deux annelets con- 
centriques d'or. 

Aibliron (Barons d'), v. Renz barons d'AIbliron. 

Albiati (van) et van Alblas dit Betteiner — 
Dordrecht. D'or à cinq los. de sa., 3 et 2. C: une 
los. de sa., entre un vol d'or de sa. 

Albin (von der) — Tirol. De sa. au pal d'or. 

Aibniayr — Tirol (M. et.) Ec: aux 1 et 4 de sa. 
à deux lions afl'r. d'or, cour, du même, supp. ensemble 
un sceptre d'or, et soutenus d'une terrasse d'arg.; aux 
2 et 3 bandé darg. et de gu. {ou d'arg. à trois fasces 
de gu.) Cq. cour. €'.: les meubles du 1. entre deux 
prob. coupées, à dextre d'or sur sa., à sen. de gu. sur 
arg., ornées chacune dans son embouchure de trois 
plumes de paon au nat. L.: à dextre d'arg. et de gu., 
a sen. d'or et de sa. 

AIbo — Toulouse. De gu. au chev. d'arg., ace en 
p. d'un saule de sin.; au chef d'azur, ch. de trois étoi- 
les du sec. 

Aibon — Auv., Prov., Dauphiné (Marquis de 5^.- 
Forgeux, 1670; marquis à'Albon, 11 juillet 1820.) Ar- 
mes anc: D'azur à une perdrix d'arg. ~ Armes mod.: 
Ec: au 1 et 4 de sa. à la croix d'or {Albon moderne); 
aux 2 et 3 d'or au dauphin d'azur, posé en pal, allumé, 
langue, crèté, barbé, oreille, lorré et peautré de gu. 
(armes du Dauphiné). €.: une tête de chien, ou un 
lion ailé, d'or. *>.: deux lions reg., au nat., cour, à l'an- 
tique d'or. D.: a cruce Victoria. 

Albonas — Prov. D'arg. h trois bandes d'azur; 
au chef de gu., ch. d'un soleil d'or. 

Aibore — Venise. De sin. à trois bandes de gu. 

Albore - Venise. D'arg. à trois bandes de gu., 
ace de huit B de sa., po.sés en barres, 1, 3, 3 et 1. 

Alborez — Sicile. D'arg. h trois bandes d'azur; à 
la bord, d'or, ch. de quatre flanchis d'azur dans les 
cantons, alternant avec quatre fleurs-de-lis du même. 

Whori— Venise (Barons autrichiens, 29 mars 1880.) 
Ec: au 1 de gu. au lion d'or; au 2 d'azur à trois étoi- 
les mal-ordonnées d'arg.; au 3 d'azur à un croiss. d'arg., 
posé en bande, les cornes dirigées vers le canton sen. 
du chef; au 4 de gu. à deux épées d'arg., garnies d'or, 
passées en saut. Sur le tout d'or à un arbre arr. de 
sin. Cq. cour. C: les épées du 4, entre un vol, l'aile 
dextre aux armes du 3 et l'aile sen. aux armes du 2. 
\a.'. à dextre d'arg. et d'azur, à sen. d'or et de gu. 
T.: à dextre un chevalier, arm. de toutes pièces d'arg., 
liséré d'or, la visière baissée, le casque panaché de 
cinq pi. d'aut. ait. de gu. et d'azur, appuvant sa main 
gantelée sur une épée abaissée d'arg., garnie d'or; à 
sen. un chevalier, arm. de toutes pièces d'arg., liséré 
d'or, la visière baissée, le casque panaché de cinq pi. 
d'aut. ait. d'azur et de gu., tenant devant son flanc 



sen. une rondache à nombril, de fer, fourré de gu. D.t 

FIDELITATE ET .\SSII>UITATE. 

AlbiirKUz — Aragon. D'or à la bande de sin. 
[V. <°arrillo y %lbori>oz.l 

Alborone — Sicile. D'or il l'arbre de sa., mouv. 
de la p., ace. de trois étoiles du .sec. rangées en chef. 

%lbout — Flandre. De vair à deux fasces de gu.. 
Cq. cour. T.: une tète et col de chien braque, posée 
de front. — Ou • [Arm. v. G.) Fascé de vair et de 
gu. Cq. cour. <".: un vol de sa. 

Aibrecht — Allem. Ec: d'or, de sa., de gu. et 
d'arg.; au lion d'or, br. sur le tout, tenant de chaque 
patte un meuble en forme de h renversé de sa., et 
ace en p. d'une étoile de l'un en l'autre. Cq. cour. 
€'.: cinq pi. d aut.: d'arg., de gu., de sa., d'or et d'arg. 
Ïj.: k dextre d'arg. et de gu., à sen. d'or et de sa. 

A^breciit — Ueilbronn (fVurt.) De gu. à une fau- 
cille d'arg., entre deux crampons adossés du même. 
* .: un homme iss., hab. de gu., au rabat d'arg., tenant 
de sa main dextre une faucille d'arg., le tranchant à 
dextre. 

Aibrecht — Memmingen{Bav.) Parti d'or et d'azur; 
à un homme iss., hab. d'un parti d'azur et de sa., br. 
sur le parti, mouv. d'un tertre de sin. et tenant de sa 
main dextre un arbre arr. du même. «'.: un arbre de 
sin., entre deux prob., coupées ait. d'azur et d'or, et 
une fasce de sa., br. sur ce coupé, ornées dans leur 
embouchure de. trois feuilles d'arbre de sin. I>.: à 
dextre d'or et d'azur, n sen. de sa. et d'azur. 

Albi-ech< — Rothenburg, Schweinfurt [Bav.) (Conc 
d'arm., 9 août 1605.) Ec: aux 1 et 4 de gu. à une li- 
corne arrêtée d'arg.; aux 2 et 3 d'or à trois bandes de 
sa. *'.: la licorne, iss., entre deux prob. coupées, à 
dextre de sa. sur or, à sen. de gu. sur arg. !•. con- 
formes aux émaux des prob. 

Albreclit — Bàle. Coupé d'or sur sa.; au cerf 
ramp. au nat., br. sur le coupé, soutenu d'un tertre 
de sin. Brl. de sa. et d'or. €'.: le cerf, is.s. L. d'or 
et de sa. 

Albrerlit d'Albrecliisburaf — Auf. (Chevaliers 
du St.-Empire, 1074.) Ec: au 1 d'azur au soleil d'or; 
au 2 d'or a l'aigle de profil de sa., cour, du champ ; 
au 3 d'or à une couronne d'or, posée au canton sen. 
de la p., sommée de quatre pi. d'aut. ait. d'azur et 
d'or, et ace d'un aquilon au nat., posé au canton dex- 
tre du chef; au 4 d azur au rocher d'arg., mouv. de 
la p. et du flanc sen., formant plateau et supp. une 
maison d'arg., essorée de gu., sommée de deux peti- 
tes tourelles d'arg. Sur le tout un écusson d'azur, 
cour, d'or et ch. d'une pointe évasée d'or, accostée de 
deux trèfles du même. Deux cq. cour. « .: 1° quatre 
pi. d'aut., ail. d'azur et d'or; I. d'or et d'azur; 2^ une 
aigle héraldique de sa., bq. et cour, d'or; I. d'or et de sa. 

%lbrec<it d" %lbr<>cht!>biirie — Hongrie, Palatinat 
(Barons bavarois, 22 mars 1733.) D'azur au grifTon 
d'or, ace de trois étoiles (8) d'arg. Deux cq. cour. « .: 
1° une grue cont. au nat., cour, d'or, avec sa vigilance 
au nat.; entre un vol de sa.; 2° un senestrochère, arm. 
au nat., liséré d'or, posé sur le coude, l'épaule coupée 
de gu., tenant une épée d'arg., garnie d'or. L. d'or 
et de gu. 

.%lbre<^ht (von) nnd Baamann —Silésie (Nob. 
et chevalerie du St.-Empire, 16 avril 1709.) Ec: aux 
1 et 4 d'or au griffon de sa., bq. d'or, tenant un arbre 
arr. de sin., le griffon du 1 cont.; aux 2 et 3 d'arg. à 
une rose à quatre feuilles de gu. Cq. cour. €'.: le 
griffon du 4, iss. L : à dextre d'or et de sa., à sen. 
d'arg. et de gu. 

Albrechtsheiin — Bav., Aut. D'or au grifTon de 
sa. Cq. cour. «'.: le griffon, iss. 

Albret — Gasf. Armes anc. De gu. plein. — ^rme« 
mod.: Ec: aux 1 et 4 de France, qui est d'azur à trois 
tleurs-de-lis d'or (armes de concession); aux 2 et 3 de 
gu. plein [Albret). <'.: un arbre de sin. »«.: deux aigles, 
le vol levé, posées chacune sur la tête d'un lion cou- 
ché, coiffé d'un casque de tournoi. 

%ibret (Marquis d'), comtes de Miossans — 
Béarn. Ec: au 1 e-ée, d'azur à trois fleurs-de-lis d'or 
(France), et de gu. plein (Albret)-. au 2 de sa. à deux 
lions léopardés d'or, arm. et lamp. de gu., l'un sur 
l'autre (./ig«)7/on); au 3 d'azur à trois fleurs-de-lis d'or, 
ace en chef d'un lambel de gu.; au 4 e-ée, d'or à 
trois pals de gu. (Foix), et d'or à deux vaches de gu., 
accornées, coll. et clarinées d'azur, l'une sur l'autre- 
(Béarn). 

Albret d'Orval — Béarn. De gu. plein; à une 
bord. engr. d'arg., et un bâton de sa., péri en barre. 

Albret (Ducs d'), v. de la Tour d'Auvergne. 

Albrelsen — I>an. (M. et.) D'arg. à trois arcs- 
en-ciel au nat, l'un sur l'autre. 



Albrich 



27 



Akleiihurg 



BiMitinck 



Albrlcli d'%lbricli(«reld - TransylroHie (An., 
18 no*, nsw. Darn. au lioii do ;;u., brandissant une 
épée-, le champ chaiH'-plo\é d'or à deux demi-aigles 
de sa., cour, dor, mou\. des lianes de l'étu. <".: le 
hon, iss., entre un vol coup*' d'or sur «i. !>.: à dextre 
d'or et de sa., h sen. d'arc, et de pu. 

%lbrlrlo- -Vrtp/M. Dars;. à une porte de ctiàteau 
de sin. les ailes ouvertes, posée sur un soile du même, 
le liord supérieur crénelé, supp. un lion léop;irdé de pu. 

.%lbrir.o - Sinle. D'arur îi une porte de château 
dor, ouv. du champ, somrat'e dune couleuvre nouée 
d'ar;: , ondovanlc en fasce. 

.% brl««i — Saplex, f'enixe, iMinbardie \\n., 166"; 
comtes . D'azur à la tour d'ani., maçonnée de sa., 
BBOuv. de la p. de lécu; et un lion dor, pass. sur les 
créne-aux et pousiiant une roue, aussi d'or. 

Albiirlier — P. de Liège. Dor à une tète et col 
de iHJOuf de ga. 

.%lbur^ra Ducd"), v. ^uchet duc d".%lbaféra. 

.%lbnqiierqae Ducs d'), v. de i« < ueva ducs 
d'.4'baqurrqur. 

.%lbiirqiieique — Castitle. Ec: aux 1 et 4 d'arg. 
à la tour d'or, sommée de trois tourelles du même, 
celle du milieu plus élevée; aux i et 3 de gu. au pin 
de sin., senesiré d un lion d'or, ramp. contre le fût, le 
tout soutenu d une terrasse de sin. 

.%:biizci — Milan. D'azur au château sommé de 
deux tours d'arg., ouv. et aj. du champ, ace. d'une 
étoile 8) d'or entre les tours; au chef d'or, ch. d'une 
aigle de sa., cour. d'or. 

.*Iby — Long. Ec: aux 1 et 4 d'azur à trois roses 
d'arg.: aux 2 et 3 de gu. au lion d'or. 

.%lby ou le Blanc — Forez. Ec. eo saut, d'arg. 
et d azur. 

Alby. V. Albier. 

.Airain! — Carinthie (Comtes, 17 sept. 1798. M. et. 
Il' 19 août 1851.) D'ai^. à l'arbre de sin., terrass*'- du 
même, le fût accosté de deux lévriers ramp. et affr. de sa. 

AIralà - .Iragnn. D'arg. au lévrier au nat., cou- 
rant sur une terrasse isolée de sin. 

A>can — h'rance. D'azur à trois chev. d'or, ace. 
de tniis 1m»s. du même. 

.tlranon — forez ;M. et. au H* siècle.) De gu. 
au lion d arg., cour. d'or. 

.Airantara— '/"ournai, Ganrf (Comtes, i9 sept. IIUI 
et m août 18."»l.) Coupé, d'arg. au lion léopardé d'azur, 
pass. devant un arbre de sin., sur azur a une étoile 
(10) d'or; à la bord, d'or, ch. de dix tètes de dragon 
d'azur, lamp. de gu. €'.: un panache de six pi. d'aut., 
ait. d or et d'azur. L. d'azur et d'or. ».: deux léo- 
pards lionnes d'or. 

Alc.tBtara (Comted*), v. Mtilirried-Kattoailz. 

Alraraz — Léon, Biscaye. Ec: au 1 d'or au pom- 
mier de sin., fruité de gu., accosté de deux ours alTr. 
de sa., ramp. contre le fût, le tout soutenu d'une ter- 
rasse isolée de sin.; au i d'or à la croix florencée de 
gu.; au 3 d'azur à la tour sommée d'une tourelle d'arg., 
au pied de laquelle tour est couché un More inanimé, 
tenant ;i la main une épée; au 4 d'or à l'aigle de sa. 
Lécu entouré d une bord, de gu., ch. de huit flan- 
chis d'or. 

.%lrâzar — Murcie. De gu. à une tour d'or, ac- 
costée de deux clés d'arg., posées en pals, les panne- 
ton» en haut et à dextre. 

AlràKar-^ancbrz — Murcie. Ec: au 1 de gu. à 
une tour d'or, accostée de deux clés d'arg., posées en 
pal-s les pannetons en haut et à dextre (.llcazar); au 
î d'arg. a la bande de sin., engoulée de deux tètes de 
dragon d'or, lamp. de gu. [Sanchez : au 3 d'arg. à un 
héron de sa. dans l'attitude de l'aigle héraldique, s'ou- 
vrant du bec la poitrine ensanglantée; à la bord, de 
gu., ch. des moL<: de G.vRr.i.v .vrrib.v X.VDIE DlG.v, 
en lettres d'or Garcia): au 4 d'or à la fasce d'azur, 
ace. en chef d'un lion de gu. i Ponce de Léon.) 

.Alf-rnamo — yérone. D'azur à la tour de gu. ou 
d'or, ou\. et ai. de sa. 

AIretitcr (Barom, v. Neymour baron .Alrester. 

.Airiati iComtesi — Genetois. Tiercé en pal: au 
1 d'azur au cerf ramp. d'or; au i d'arg. à Ta tour 
d'azur, portillée de sa., mouv. de la p.; au 3 d'azur à 
quatre lasces d'arg. .4u chef de lécu d'or, br. sur le 
tiercé, ch. d'une aigle de sa. Trois cq. cour. T.: F la 
tour; 1. d'arg. et d'azur; i- l'aigle; 1. d'or et de sa.; 
3= le cerf, iss.; 1. d'or et d'azur. 

Alelatl — Milan. Parti: au 1 d'arg. au château 
de gu., sommé de deux tours du même, ouv. et aj. du 
champ, sumi. d'une aigle de sa., cour, d'or, les pieds 



I 



soutenus des deux tours ; au i fascé d'arg. et de gu. 
€'.: un cerf iss., au nat. L. d'arg. et de gu. 



gu. 
Aleibar — Guipuzcoa. Ec.: au 1 coupe: o. d'azur 



à trois étoiles (8) mal-ordonnées d'aru-; b. de sa. k trois 
bes. d'arg.; au i de gu. à cinq psinelles d or, i, 1 H i, 
les tiges en haut; au 3 c.-éc: a. et d. d'or à un san- 
glier au nat., pass. sur une terras.*e de sin.; h. et c. 
d'arg. à un arbre de sin., et un ours pass. au nat., br. 
sur le fût, le tout soutenu d'une terrasse de sin.; au i 
d'or vêtu d'azur, l'or ch. d'une tour de trois étages 
au nat. 

.AIrIblas — Catalogne. D'or à l'arbre arr. de sta., 
les racines de gu. 

Alckemo^r - Andalousie. D'arg. à la fasce de 
sa., ace. de trois têtes de loup du même, languées de gu. 

.AIrken — Flandre. Coupé: au 1 d'or semé de 
bill. de gu.; au lion du même, br. sur le tout; au 1 
d'or à trois oiseaux de sa., bq. et m. de gu. 

.Alcktner - lioll. D'azur à la tour d'arg., maçon- 
née de sa., hersée du même. 

Airocer — Aragon. D'or à trois fastes d'azur. 

.Alcon If— Lorr. (.\n., li juillet 1740.) D'azur à 
deux épées d'arg., garnies d'or, passées en saut.; au 
lion de gu., br. sur le tout. 

Alcu^ — Dauphiné. De gu. au demi- vol d'arg. 

.Aldaba — yavarre. Ec: aux 1 et l de gu. à une 
aigle de profil de sa., le vol levé, posée sur une ter- 
rasse d'or; au i d'or à deux loups pass. de sa., l'un 
sur l'autre ; au 3 d'or à trois pals d azur. Sur le font 
d'or au lion de gu. 

Aldaroro — Guipuzcoa. Coupé: au 1 d'azur à 
deux tleurs-de-lis d'or, rangées en fasce; au i d'arg. 
au loup pass. de sa., langue de gu. 

.Aldaaa — Royaume de Galicie. Armes une..- D'or 
à deux loups de gu., l'un sur l'autre. — Armes mod..- 
De gu. à cinq fleurs-de-lis dor, i, 1 et 2 [Une branche 
a porté: De sin. à une épée d'arg., garnie d'or, en pal, 
ace. de trois couronnes à l'antique d'or, i accostant la 
lame et 1 en p.] 

.Aidboroiinh (Vicomte et comte d*), v. Strat- 
ford comte d'.AIdborough. 

Aldeben — Auv. D'arg. au lion de gu., ace. de 
sept étoiles du même, rangées en orle. 

.Aidebert — Lang. De gu. au chev. d'arg., ace 
de trois étoiles d'or, rangées en chef. 

.Aidebert — Lang. D'azur à l'aigle d'arg , ace. en 
p. d'un croiss. du même. 

Aldebarxb baron Aldebarjjth — Angl. (M. et. en 
1391.) D'azur à la fasce d'arg., ace. de trois croix 
recr. d'or. 

.Aideisati (Marquis] — .\/an/ou«. Coupé: au 1 parti: 
a. de gu. à une étoile d'arg.; b. d'azur à un fer de 
flèche darg., en pal; au i de sin. à une tête de chat 
au nat., posée de front. \ la fasce d'arg., soutenant 
un pal du même, br. sur les divisions. 

Aldéicaicr — Lang. D'or à l'aigle ép. de sa^ au 
chef d'azur, ch. d'un croiss. d'arg. entre deux étoiles 
du champ. 

.Aldemondo — Sicile. D'arg. à la fasce de vair. 
ace. en chef d'une croix alésée d'azur. 

.Aideinoreiieo — yaples. Coupé-palissadé de trois 
pièces et deux demies d'azur sur arg.; au chef d'arg., 
ch. d'une croix de gu. 

.Aideu v. .Aliidea. 

Aidenl»er^ — 5i/^«ie. De gu. à un buste de moine 
au nat., iss. dune couronne dor. C: le buste, sommé 
d'une queue de paon, au nat. 

.Aidenbem — Bat. D'arg. à une force de gn^ 
posée en bande, les pointes en haut. 

.Aldenborkuiii. v. .AlteuborkaM. 

.Aid nbrilck dit Veibrûck — Proc. rkén. D'or 
k la fasce d azur. <".: une tête et col de chien braque 
d'or, coll. d azur. 

Aldrobars - Allem. Gironné de sa. et d'arg., de 
huit pièces siirunnantes. 

.Aldenburti — Dan. De gu. à la croix d'arg. 

AldenbnrK — Oldenbourg (Barons, 1651; comtes 
du St.-Empire, 1653; comtes danois, I67i M. et le • 
juin 1738.J Ec: aux 1 et 4 d'azur au cheval cabré d'arg., 
bridé de gu.; aux i et 3 d'arg. à trois roses de gu., bout 
d'or. Sur le tout parti : a. d'or à l'aigle ép. de sa., bq. 
et m. de gu.; b. d'or à deux fasces de gu. Trois cq. 
cour. « .: 1-- trois pi. d'aut., une d'azur entre deux d'arg!; 
*o l'aigle ; 3- un lion iss. d or, arni. et lamp. de gu. 

.Aldeoburii [anciennement Biéia] - - Hesse (Ba- 
rons, li nov. 1849.) D'azur à la croix d'or, cant. de 
quatre coquilles du même. 

.AIdrnbar)i>Brntinrk — Gueldre, HoU. (Comtes 
du St.-Empire, 49 déc 1734.) Ec: aux I. et IV. d'azor 
à la croix ancrée darg. .Bentinck , ace d'un crdss. 
d'or au canton dextre du chef; aux II. et III. d'Jlden- 
burg qui est éc, d'azur au cheval cabré d'arg., bridé 
de gu., et d'arg. à trois roses de gu., bout d'or, et sur 



Aldendorp 



28 



Alemagna 



le tout de ces quartiers un écusson parti: a. d'or k 
l'aiftle ép. de sa., bq. et m. de gu., 6. d'or à deux fas- 
ees d»! fru. Quatre cq. cour. I .: 1° deux bras, parés 
de fîu., fiantes dor, tenant chacun une plume d'aut. 
d'arg.; I. d'ar}!. et d'azur; i° trois pi. d'aut., une d'a- 
zur entre deux d'arf;.; i. d'arg. et de fiu.; 3° une aigle 
ép. de sa., l)q. et m. de gu.; I. d'or et de gu.; 4° un 
lion iss. d'or, arni. et lamp. de gu.; I. d'or et de gu. 
S.: à dextre un lion reg. d or, lamp. de gu.; à sen. un 
lion de sa., la tète et la crinière d'or, ainsi que les 
grilTes et les bouts de la queue, cour. d'or. I>.: 1» 

CR,\IOSEZ HOXTE; "2° OOMIMS PROVIDEBIT. ManteOU 

de pourpre, doublé d'herm., frangé et houppe d'or, 
sommé de la couronne princière. 

AideiHlorp - Flandre. D'or au .sanglier de sa., 
pass. sur une terrasse de sin. 

Aldendorp - WedphaUe (district de Blanken- 
stein). De gu. à trois paires de morailles d'arg. 

Aldendorp— ff'esfpluilie (district dTnna) (M. et. 
le 8 oct. 1368.) D'arg. à un écusson de gu. en abime, 
ace. en chef à dextre d'un annelet d'or. 

.lldenlioven — Proi'. rhén. D'arg. à la fasce d'or 
fretfée de gu. C: un lévrier d'arg., assis sur un cha- 
peau de tournoi de gu., retr. d'or {Jrm. r. G.) 

Aldenrolde ou Altenratli — P. île Colôfjne (M. 
et. en li33.) De sa. à deux bandes d'arg.; au lainbel de 
cinq pendants du même, br. en chef. < .: un chien iss. 

Alderdien — Ostfrise. D'arg. au chev. alésé d'or, 
ace. de trois trèfles de sin. 

Alderete - Esp. De gu. à la croix florencée 
d'arg.; il la bord, d'azur, ch. de huit fleurs-de-lis d'or. 

Alderodt dit Pieek — Prov. rhén. D'arg. à la 
croix de gu., ch. en coeur d'une étoile du champ. C: 
un coq de gu., posé sur un chapeau de tournoi d'arg., 
retr. de gu. 

Aldei-wereit (van) - lloll. De gu. à trois per- 
roquets d'arg., bq. et m. d'or. C: un monde d'or, 
croi.*é du même, cintré d'azur; entre un vol, d'arg. et 
de gu. [V. de Koo van Ahlerwerelt.] 

Ald«'rwereli (van) — lloK. (Harons du St.-Em- 
pire, 10 janv. 1733; inc. dans lanob. néerl., le 13 avril 
1815.) D'arg. à trois perroquets de sin.; à l' écusson de 
gu. en abîme, ch. d'un lion d'arg. Deux cq. cour. T.: 
1° le lion, iss. et cont.; 2° un perroquet de l'écu. L. 
d'arg. et de gu. S.: deux lions reg., au nat. 

Aidervverelt-lloatayn (Baron van) — HoU. 
(Permi.ssion d'ajouter le nom de Houtuyn, 19 déc. 
1824.) Les armes des barons vau llderwerelt. 

Aldlaterl — Tfome. Ec. de gu. et d'azur; à la fasce 
d'arg., br. sur le tout. 

Aldls^hiei-i — Flwence. D'arg. à la croix fleuron- 
née d'azur, vidée du chanip. 

Aldimarl — yaples. (joupé d'or sur azur; l'or ch. 
d'une aigle de sa., cour, d'or, et l'azur de trois bandes 
également d'or; à la fasce dazur, br. sur le coupé, ch. 
de trois étoiles d'or. «'.: une épée d'arg., garnie d'or, 
la pointe en bas, br. sur un livre ouvert d'arg., rouge 
sur tranche. 

Aldin (Comtes) — ia/iff. Degu.au coq d'Inde rouant 
d'or; au chef d'azur, ch. de trois molettes (6) d'arg. 

Aldin —Hainaut (Comtes; inc. dans la nob. néerl., 
le 2 juin 1822.) De gu. au coq d'Inde rouant d'or, pose 
sur une terrasse isolée de sin.; au chef voûté d'azur, 
ch. de trois étoiles mal-ordonnées (3) d'or et soutenu 
d'une divise voûtée du même. ^.: deux lions reg. d'or, 
lamp. de gu. 

Aldin de la Bastide — Gévaudan. De gu. au 
coq d'Inde d'or, soutenu d'un croiss. d'arg.; au chef 
d'azur, ch. de trois molettes (6) d'arg. 

Aldin de Belvezer — Gévaudan. Ec: aux 1 et 
4 d'azur au coq d'Inde d'or; aux 2 et 3 d'or à une 
hure de sanglier de sa., soutenue d'un croiss. du même, 
et au chef d'arg., ch. de trois pommes de pin de sin. 

Aldin de Fomblaves — Bav. (Inc. dans la nob. 
bavaroise, 10 mai 1814.) De gu. au paon rouant d'arg., 
posé sur une terrasse de sin.; au chef d'azur, ch. de 
trois étoiles mal-ordonnées d'or. 

Aldin, V. Ncliapell dit Aldin. 

Aldincl&lioven ou Aldinghoven, v. Aiincli* 
faoven. 

Aldobrandini (Princes) — Florence, Rome. D'azur 
à la bande brét. d'or, ace. de six étoiles du même, 
rangées en orle. Manteau âe gu., doublé d'arg., sommé 
de la couronne princière. 

Aldobrandini-Bellincioni — Florence (M. et. 
vers 13 i8.) D'azur au saut. d'or. 

Aldobrandinl-C'arini — Florence (M. et. à la fin 
du 14e siècle) Ec. en saut, d'azur et d'arg.; en chef et 
en p. un croiss. tourné d'arg.; au saut, de ...., br. sur 
l'écartelé. 



Aldobrandini di Obinso— Florence (M. él. au 
13e siècle) De gu. à la croix d'or. 

Aldobrand'ni di Lippo — Florence (M. et. vers 
1430.) D'azur il la bande d'or, ace. de deux Heurs-de-lis 
du même. 

.%idobrandini di Hohko Florence. D'azur ii 
la croix d'or, caiit. de quatre étoiles du même. 

Aulobrandino Jiv;). D'azur ii la bande brét. 
et c.-lirét. d'arg. (Hclilâuer. 

Aldorrf/(7 %Voliseblaicer. v. Alttori' dit IVoli- 

Aldorfer — Uatishonne. Ec. en saut, de gu. et 
d'arg. ; il une rose ii quatre feuilles d'arg., br. en 
coeur, posée dans un annelet de l'un en l'autre. i'.i\in 
vol aux armes de l'écu, augmentées de dix roses, ran- 
gées 3 et 3 au-dessous de 1 annelet. 

Aldridge, v. Barreto baron de BIIhs et de 
Barreto. 

Aidritfbetti. v. Andri«ehetti. 

AIdriulx'tto — Padoue. D'or au lion d'arg. ch. 
de trois tasccs de gu. 

Aldilnua - Ostfrise, P. de Groningue. D'azur ii 
l'aigle d'or, bq. et m. de gu. C^q. cour. <•: l'aigle, i.ss. 

Aldrinjcen — Luxemh. Coupé: au 1 de gu. au 
loup naiss. d'arg., mouv. du coupé; au 2 d'azur à deux 
fasces vivrées uarg. 

Aidrini^en — Aut. D'or ;i deux crampons de sa., 
pas.sés en saut, dans une couronne d'or. Cq. cour. 
«'.; un dextrochère, paré d'arg., la main de carn. supp. 
les meubles de l'écu. Ij. d'or et de sa. -- (Comtes, 
1627.) Ec: aux 1 et 4 les arines précédentes; aux 2 et 
3 d'azur à trois étoiles d'arg. Deux cq. cour. <".: 1 ■ 
un dextrochère, paré d'arg., la main de carn. supp., 
les meubles du 1 ; I. d'or et de sa.; 2° un senestrochère 
paré d'arg., la main de carn. tenant deux drapeaux 
d'azur, ch. chacun d'une croix alésée d'arg., les ham- 
pes passées en saut.; I. d'arg. et d'azur. 

.%ldnliann— Transylvanie (Chevaliers, 8 oct. 1864.) 
Coupé: au 1 de gu. ii une épée d'arg., garnie d'or, po- 
sée en bande, et un faisceau des licteurs romains dor, 
posé en barre, passés en saut.; au 2 d'azur ii un mont 
de sin., mouv. de la p., sommé d'une couronne d'or et 
accosté de deux étoiles du même. Deux cq. cour. €.: 
1° une tour de gu., ouv. et aj. de sa., entre un vol 
coupé ait. d'arg. et de gu.; I. de gu. et d'arg.; 2° une 
aigle iss. de sa.; I. d'azur et d'or. 

Aldworth-Xeville — Genève. De gu. au saut, 
d'arg., ch. en coeur d'une rose du champ. 

Aie (dalle) — Dalmatie. De gu. au vol d'or, ace. 
en chef d'un croiss. cont. d'arg. Cq. cour. C: un vol 
d'or. t.. d'or et de gu. 

Aleardi — Venise. D'arg. ii la fasce d'or, ace. de 
deux fleurs-de-lis de gu., 1 en chef et 1 en p. 

Aledo — Royaume de Murcie. Ec: aux 1 et 4 de 
gu. il la tour d'àrg., sommée d'une tourelle du même; 
aux 2 et 3 d'arg. ii cinq écussons de gu., 2, 1 et 2, 
chacun ch. de cinq bes. d'arg., 2, 1 et 2. 

.\letlo -~ Sicile. Coupé: au 1 de gu. k la tour dor, 
ouv. de sa.; au dextrochère, arm. d'azur, sortant de la 
porte vers sen., tenant une épée; ladite tour accostée 
de deux dés d'arg. marqués chacun de cinq points de 
sa.; au 2 d'arg. k deux chevaux galopants de sa., l'un 
br. sur l'autre. 

Alesanibe (Comtes d'), barons d'AHweghem- 
Brab. (Barons A" Auweghem, 26 juillet 1733; comtes, 19 
déc. 1764.) De gu. il trois croix pattées d'arg.; et un 
écusson d'or en abîme, ch. d'une aigle ép. de sa. €.: 
un sauvage iss.de carn., ceint et cour, de lierre, tenant 
de sa main dextre une massue levée et de sa sen. une 
rondaehe. T.; deux sauvages de carn., ceints et cour, 
de lierre, tenant chacun une massue posée sur son épaule. 

Alegre— Aragon. D'arg. au demi-vol d'azur, posé 
en fasce. 

Alèare - Lang. D'azur ii trois pommes de pin d'or. 

Alèsre marquis de Tonrzel — Auv., Lang. (Mar- 
quis, mars 1376.) Armes anc- De gu. semé de fleurs- 
de-lis d'or. — Armes mod.: De gu. à une tour carrée 
d'arg., maçonnée de sa., accostée de six fleurs-de-lis 
d'or, rangées en deux pals. 

Alea^ria — Guipuzcoa. D'or ii l'aigle de gu. 

.%leine (Marquis d"), v. Renaud marquis d' Aleine. 

Alem — Brab. De gu. à une épée d'arg., garnie 
d'or, la pointe en bas ; a la fdière engr. d'or. 

Alem, V. Ablem. 

Alemaicna — Sicile. D'azur k cinq fleurs-de-lis 
d'or, 2, 1 et 2, ace en chef d'un lambel de gu.; k la 
bord, d'or, ch. de huit oiseaux de sa. 

ACemagna ou Alemanno (Comtes) — Milan. 
Parti : au 1 d'or k la demi-aigle de sa., cour, d'or, 
mouv. du parti ; au 2 d'or ii trois bandes de gu. €.: 
une aigle iss. de .sa., cour. d'or. 



AltMiian 



'1\) 



AlexaiKler 



Alemaa Hamlrf. Coup*': au I d'azur au lion 
léopanhMi'iir; au i ilt> sin. au ilr.ieun i'oui-h«> d'or, allé 
du nu'iiM'. €'.: un linn iss. dOr. 

itirmjin KoNaunit' di> Marrie. D'azur au senes- 
tnM'hen'. anu. d aru.. niou\. du liane, la main de rani. 
eni|)oi:;nan( un demi-vol du soc. »'n altinu', et air. de 
quatre autres demi-vols d ar.'., (xtsi's dans les cantons 
de IVcu, ados.sés. 

Aleinan d** Holprry tranche-Comté. Ec.: aux 
1 et i de s;u. à tniis aij-'les d'or <.4lemnH>; aux i et 3 
"' r ;i trois blindes de u'u. Molprey). 

Vlrinan. \. Alrman>. 

\lcm«ai .Miliin. Parti: au 1 d'or à la demi- 

.!.• lie sa., mouv. du |t;irti; au i fascé d'arp. et de 
-Il . la pn-miere fasce de îiu. ch. d'une étoile d'or. Cq. 
il « .: une étoile d'or. 

\ii iiirtno l'rux.'ie. Saxe, .lut. (An., 9 mars 160i: 
ilricliiens, 10 janv. 1850.; Coupé: au I de gu. 
iiiipardé darj;.; au i Aura, à trois cramjwns 
de M., post's en fasces, * et I. Cq. cour. T.: le lion, 
Iss. I*. d arg. et de ;;u. [Les Imrons portent les b.: 
à dextre d ar^'. et de jiu., à se», dar?. et de sa., et 
ont pour T.: deux Siunau'es de carn., ceint.s et cour, 
de lierre, la main appu\ée sur une massue.] — (Ba- 
rons du St.-tmpire. 41 nov. 1715.) Ec: au 1 d'azur au 
mitre épiscopiil d'an;.; au i de ^'u. au lion léo|u»rdé 
d'arg., cour, d'or: au 3 l)andé d'arg. et d'azur, de qua- 
tre pièces; au i d'an:, à trois crampons de sa., posés 
en fasces, i et 1. Enté en ptiinte d arg. à une femme, 
posée de pn)tll, iss. de la pointe de 1 écu., tiab. d'arg., 
les tiras nus. la lele cour, de feuillage, tenant de sa 
main dextre une couronne de feuillage de sin., la sen. 
appu>ée sur sa hanche. Deux cq. cour. «'.: F la 
femme, iss.; I. d'arg. et d'azur; *^ le lion du i, iss.; I. 
d'arg. et de gu. 

.tleiaaan — Pom. .\n., il oot. 1731.) D'or à quatre 
grenades de guerre allumées, posées 1, * et 1; celle en 
chef coupée de sa. sur gu., celle h dextre partie de sa. 
et de gu., celle à sen. partie de gu. et de sa., celle en 
p. coupée de gu. sur sa. •'.: un vol, l'aile dextre écar- 
telée de sa. et d'arg., la sen. écartelée de gu. et d'or. 
L. conformes aux émaux du vol. 

Alrniautt - Holl. i,\dmis au corps équestre de 
Hollande. i8 août 181 i. M. et. le iH mai 1835.) Ec.: 
aux 1 et l d'or au lion de sji., arm. et lamp. de gu. 
Uainaui . aux i et3 d'or au lion de gu., arm. et lamp. 
d'azur Hollande'. Sur le tout de gu. à lépée d'arg., 
garnie d'or, posée en pal, surm. d'une croisette et 
accostée de quatre étoiles, le tout d'arg. [Harlem . 
BrI. d'or et de sa. €.: un vol, dor et de sa. L. d'or 
et de sa. 

AleiiiaBY ou Aieinan — Catalogne. D'or à trois 
demi-vols abai-ssés de gu. 

Alemet» — Uoll. D'arg. à une bJirre de gu., ch. 
dune molette i 5) dor entre deux fleurs-de-lis du même, 
posées chacune en pal. 

Alen <van) — tloU. De gu. à une anguille on- 
dovante d aru'.. posée en pal, la tète à sen. 

%lea de !^t.-W'olstaB» — M. Baronet, 16 fév. 
16îl. .M. et. en 1627./ D'arg. au chev. de gu., ace. de 
trois tourt. de sa., ch. chacun d une tète de boule- 
dogue dor; au chef d'azur, ch. d'un lion léopiirdé du 
champ, entre deux croi.ss. d hemi. «'.: un tigre héral- 
dique iss. écartelé d'or et de gu., coll. de l'un en l'au- 
tre, enchaîné d or, tenant entre ses pattes une giroQée 
tigée et feuillw, au nat. D.: FORTIS ET FlDELls. 

Aléa, V. thlea. 

Aleoeastro- 7'or^ D'arg. à cinq écussons d'azur, 
ranjrés en croix, chacun ch. de cinq bes. d'arg., *, 1 et 
i; a la Iwrd. de gu., ch. de huit tours d'or; ladite 
bord. ch. en chef d'un laml)el à deux pendants d'arg. 

Aleaeé - - FI. fr. D'arg. fretté de sa. 

tlrnçoa (d") .\orm. D azur à l'aigle d'or. 

llençon (d*) - Lorr. (Comtes, 17 nov. 1731.) 
'- ;iii ( hev. de gu., ace. de trois aigles de sa. 

\l<-iieoB Ducsd*), V. Bourbon ducsd'.Aleaçon. 

tiviiilhay Champ. D'azur à trois pignates ou 
"-'.11'- d'arL'. 

Aleiidorp (van) - P. lUtrerht. D'arg. à trois 
tètes de lion de sa., lamp. de gu., cour. d'or. T.: une 
tète de hoii ,it' lécu, entre un vol de sa. 

.*ieii?,ac Vicomtes d*), v. Barla marquis de la 
fSali8!:.onlère. 

AlenMoon Leyde. D'or au chev. de gu., ace. de 
cinq glands effeuillés de sin., les queues en bas, i en 
chef, et 3 en p. mal-ord. 

Alepri — Florence (M. ét.l Parti: au 1 d'or à la 
demi-aigle de sa., mouT. du parti; au i paie d'ars 
et de gu. t~ > i~ 

Alrpns Irnqon. D'or au demi-vol abaissé de sin. 



.%lepv Franrhe-Comté i.Vn., ii mai \Wii: D arg. 
au pin de sin.. fruité de iKMirpre. 

4lrp> de laux Franihe- Comté. V'x : aux I et 
( d arg. au pin de sin., fruité de pourpre .//'7>tfi; aux 
i et 3 d'azur à trois lionnets albanais d'or Faux.) 

Alerami Maniuis Milan. Cou{)é de gu. sur 

arg. Lécu 1HIS4' sur I estomac ilune aigle ép. de s;i. 

Alrr» l'ruxse .\n., *7 mars 1875.i Parti; au 1 
d'azur à la demi-aigle d or, mouv. du parti ; au i dur 
à la fasce d'azur. < .: une aigle iss. «for. 

.%lè» Lanfi. D'or à deux demi-vols de gu.; au 
chef d'azur, ch. d un soleil du champ. Lécu entouré 
d'une lH)rd. du sec., ch. de huit lies, du premier. 

Aie» d'.Aadaite — Laitg. Ec.: aux t et i les ar- 
mes précédentes; aux i et 3 de gu. à trois étoiles d'or 
(Jnduse). 

.%lè» de Corbet Comtes; — Tour., Pic. De gu. 
il la fas4'e darg., ace. de trois merlettes du même. 
C: un lion iss.. au nat. N.: deux lions, au nat. 

.%le!*nianiui — Padoue. Fascé de gu. et d'anr. 

.4le!«iiie - France. De gu. au chev. d'or, ace. en 
p. d un cniiss. d'arg.; au chef de sa., ch. de trois mo- 
lettes du troisième. 

Alettiiies — Guyenne, Brel. De gu. à deux fasces 
ondées d'or; au chef du même. 

.Alestiandraiio — Sicile. D'arg. à une aigle ép. 
de sa., ace. en p. d une jumelle ondée d'azur. 

AkeAsaadri — Florence ;Comtes psilatins, 1S39 et 
1516; conf. dudit titre, 18i5.) D'azur à un agneau 
pass. d'arg., à deux tètes adossées. 

.4lei»iMftndri — Florence. D'azur à un agneau p:iss. 
d'arg., il deux tètes adossées, ace. en chef à dextre de 
deux pjilmes de sin., passées dans une couronne ilor. 

.AlesiMindri — Maples. D'or au lion de gu.; à la 
bande de sa., br. sur le tout, ch. de trois étoiles ^8idu 
champ. 

.Alessandrini de Xeaenstein— Tirol (.\n. vers 
1580. Ec.: aux 1 et l de gu. à deux fasces d'arg.; aux 
â et 3 dor au tertre de sa., mouv. de la p. Cq. cour. 
f '.: un Hon iss. d'or, cour, du même. L..: à dextre 
d'ai^. et de gu., à sen. d'or et d'azur. 

.Alessandro — 5ici7e. D'or au cheval cabré de sa. 

ilcs.«<ldl — Padoue. Tranché de .«a. sur gu. 

.Alessler - Lyonnais. D'azur à une scie d'arg., 
surm. de trois étoiles du même. 

.%ie!»!»io — l.eqnago. D an;, au bras paré d'or, 
mouv. du flanc sén., em|K)ignant trois épis tiges et 
feuilles d or. 

Aleii^sio — Sicile. D'or h trois roses mal-ordon- 
nées de gu. 

.%le»!>o marquis d Erajcny — Uulie, Ile-de-Fr., 
Bret., Martinique. D azur au saut, d'or, cant. de quatre 
limaçons d'arg. O.: Cn.vRiT.vTls OPis. 

.Alest - Proc. D'azur au vol d'or. 

Alewyn — Uoll. (An., 16 sepL 1815; Inc. dans la 
nob. néerl., 5 janv. 188â et li mars 188i) Ec., à la 
croix d'an;., br. sur l' écartelé: aux 1 et l de sa. à la 
sirène de cam., chevelée et lorrée d'or, la tète posée 
de front, tenant de sa main dextre un miroir ovale et 
tenant ses cheveux de la main s«»n. ; auxi et 3 d'azur 
il trois bes. d an;. Sur le tout de gu. ii la tour d'or, 
ouv. et aj. du champ. BrI. dan.'- et d'azur. €.: la 
sirène. L. d'arg. et d azur [V. Opperdoe.<«-Ale«»-yB.] 

.Alewyns — .imsterdam. Darg. ii la croix dimi- 
nuée de gu., cant. de quatre merlettes de sa. 

.%le» — MIem. Coupé de gu. sur an.'4 à trois 
demi-vols de I un ii l'autre, les deux «lu chef adossés. 
€'.: un vol ii 1 antique, coupé d'ars. sur gu. 

Alex de la Roa!<!<ielière Lyonnais. D'azur 



au lion d or. 
Alexander 

d arg. et de sa.; 
tout de l'un en 



Dublin 1 Baronet, 11 déc. 18«9.) Parti 
au chev. ace. en p. d'un croiss., le 
l'autre; au canton d'azur, ch. d'une 
harpe d or; le chev. senestré en chef d une étoile d'or. 
« .: un bras de cam., le poignet ch. d une étoile d'or, 
et tenant une ép«'>e. D.: fer .«.vre, per terr.vs. 

Alexander comte de 4 aledon -~ Irl. ^Baron 
t'a/g'/on, 6 juin 1790; vicomte .tlexander, nov. 1797: 
comte de (.'., Mdéc. 180«.) Les armes pn-céilentes. moin» 
l'étoile. I .: un bras, arm. dan;., tenant une épee du 
même, garnie d'or. *», : ii dextre une sirène, a sen. 
un éléphant, tous les deux au nat. O.: PER MAKE, 
PER TERR.VS. 

Alex.tiider comte de NtirliBjc — Ecosse Baronet, 
il mai 16*3; liaron .llexander et vicomte Stirling, 
16*6; comte de S., H juin 1633. M. et.) lu;.: aux 1 et 4 
parti d arg. et de sa.; au chev., ace. en p. d'un crois.*., 
le tout de l'un en l'autre ; aux i et 3 d or à la galère 
de sa., les voiles ferlées, ace. de trois croix recr. au 
pieil fiché de gu. «".: un ours assis, au nat. T.: à 



Alexandre 



30 



Alidosio 



dextre un Indien au nat., cour, de plumes d'or et d'azur, 
ceint d'un tablier de plumes pareilles, tenant de sa 
main dextre étendue une llèche, la pointe en bas; à 
sen. une sirène au nat., tenant de sa main sen. un mi- 
roir ovale. D,: per mare, per terras. 

Alexandre — Soumagne {P. de Liège). Parti: au 
1 de g\i. au lion d'or, arm. et lamp. du champ; au 2 
coupé: a. d'azur ù une herse de labour triangulaire 
d'or; b. d'azur au huchet d'or. <'.: le lion, iss. 

Alexandre — Lyonnais. De gu. au chev., ace. en 
chef de deux rameaux de laurier et en p. d'un croiss., 
le tout d'or ; au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. 

Alexandre — l/<'-f/c-/'r. D'or au loup assis de sa., 
la tête cont., lamp. de gu.; au chef du dernier, ch. de 
trois quintefeuilles d'arg. 

%lexan<lre de Rallleneniirt — Flandre. Ec: 
aux 1 et 4 d'arg. h une émanche de quatre pièces de 
eu., mouv. du flanc sen. (Daillencourt); aux 2 et 3 d'or 
a quatre fa.sces d'azur. 

Alexandre de llaldat dii l^ys — Lorr. Parti: 
au 1 d'azur à la croix ancrée d'arg.; au chef du même, 
ch. d'un lion léopardé de gu. {Alexandre de Haldat) .• 
au 2 d'azur à une épée d'arg., garnie d'or, soutenant 
«ne couronne du même et accostée de deux fleurs- 
de-lis aussi d'or (du Lys.) I>.: praemicm salutis 

FRANCI.AE ET REGIS. 

.%lexandre d'Ilamaclies — lieauvoisis. D'arg. 
à laigle ép. de gu., bq.,m. et cour. d'or. I».; partout 

ET TOUJOURS FIDELE à DIEU ET AU ROI. 

Alexandie «le la l.onde — iVorm. Coupé d'azur 
sur gu.; il la fasce d'arg., br. sur le coupé; lazur ch. 
de deux croiss. d'or et le gu. d'un trèfle d'arg. 

,%iexandre «le Ronxat — Juv. D'arg. à l'aigle 
ép. de sa., chaque tète surm. d'une fleur-de-lis de gu. 
^.: deux lions, au nat. 

Alexandre «In * ivler — Norm. Les armes d'.%lex- 
aiulre d'IlainarheH. 

Alex<«ndr«»\vicz (Comtes) — Pol. De gu. h deux 
épées d'arg., garnies d'or, l'une sur l'autre, celle en 
chef renversée, appointées; h deux fers de faux du 
sec, passés en saut., br. sur les pointes des épées. 
Cq. cour. « .; trois pi. d'aut. de sa. L. d'or et de gu. 

Alexandrowifz — Pol. Les armes de Ko.>«cie»za. 

.%iexandi owicx — Pol. Les armes de *« renia \va. 

.4le\an«lro>vit!>ii*|i de ^t'iewskoi (Barons) — 
Jut. D'azur à la fasce ondée d'arg., ace. de trois étoi- 
les (8) mal-ordonnées d'or. Trois cq. cour. « .: 1° et 
3° deux pi. d'aut. d'azur, surm. d'une étoile (8) d'or; 
9= une étoile (8) d'or, entre un vol de sa. I... d'arg., 
d'azur et d'or. T. : deux chevaliers, le casque pana- 
ché de gu., la visière levée. 

Ale^wangen — Prusse orientale (M. et. vers le 
milieu du 17e siècle.) Coupé d'arg. sur gu.; à une 
branche épineuse de sin., en forme de pairie, br. sur 
le coupé, fleurie de trois roses de l'un a l'autre, bout, 
d'or. .! un tronc écoté au nat. — Ou. D'azur au 
coq d'arg., posé sur un chicot d'or en fasce. Cq. cour. 
t .: les meubles de l'écu. !.. d'arg. et d'azur. 

Ale^ns ou Oiinn. l'une des sept familles patri- 
ciennes A' Anvers (M. et.) De gu. a la fasce echiq. 
d'or et d'azur. 

Aleyr.»e (Barons) — Long. D'or au demi-vol de 
gu. (Une branche porte: De gu. au demi-vol d'or) 
[Comp. oalvalie «rAI<'\racet den PlMnlieis.] 

%ir— Da7i. (M. et.) D'arg. h la flèche d'or, ailée 
de sa., posée en barre, les ailes abaissées. 

A I l'a II i — Florence (M. et. le 26 janv. 1694.) D'arg. 
à trois fasces entées de sa. 

.%iraro — Biscaye. Parti: au 1 d'azur au croiss. 
versé d'arg.; au 2 d or à trois pals de sin. 

AITmio — Esp., France. Ec: au 1 parti: a. d'or à 
deux chicots de sin., posés en pals et accostés; 6. d'azur 
au croiss. versé d'arg. [Alfaro); au 2 d'or à deux ours 
pass. de sa., l'un sur l'autre; à la bord, de gu. crénelée 
de huit pièces (Bielsa); au 3 d'azur h la croix de Ca- 
latrava de gu. bordée dar^.; au héron d'or, br. en 
coeur {Garcia): au 4 de gu. à la croix fleuronnée d'or, 
cant. de quatre fleurs-de-lis du même {Ferez.) 

tlfeii (van) — F/a«rire. D'azur Ji trois pals d'arg. 

A.fi*nber«"li ivnti) — Holl. D'arg. à la bande co- 
ticée de sa. Cq. cour. •".: une tète et col d'aigle de 
sa., entre un vol d'arg. 

Airérez — Esp. De gu. h trois bandes d'or; à la 
bord, de sa., ch. de huit flanchis d'or. 

A' 11- re — Sicile. D'azur au demi-vol d'arg., percé 
d'une flèche d'or, en bande, la pointe en bas. 

Allieri — A.^i. D'or à l'aigle de sa., cour, du 
champ. Cq. cour. T.: l'aigle, iss. «.: deux aigles de 
«a., cour, d'or, le vol ouv. 

AIflerl - Cesena, Rimini. D'or à la fasce d'arg. 



Alderl - 'JYecise. D'arg., à la bord, de gu. 

Allieri — Rome. D'azur h deux bannières, atta- 
chées à des lances de tournoi d'or, passées en saut., le 
fer en forme de fer de flèche; la bannière à dextre 
d'arg. ch. de deux flèches d'or, armées d'arg., em- 
pennées de gu., passées en saut., les pointes en bas ; 
celle h sen. d'arg., ch. d'une tète d'aigle de sa.; les ban- 
nières ace en chef d'une étoile d'or et en p. d'un mont 
de trois coupeaux du même. 

Alfonse — Long. D'azur îi deux lions affr. d'or, 
supp. ensemble une fleur-de-lis du même. 

/(iron^o — Asturies. D'arg. au lion de gu.; à la 
bord, d'or, ch. de cinq écussons d arg., surch. chacun 
d'une croix fleuronnée de gu., quatre desdits écussons 
posés dans les cantons de l'écu et le cinquième en p. 

%ir»nso — Sicile. D'azur k la fasce d'or, ace de 
six étoiles du même, 3 en chef et 3 en p. 

.^Iford (Baron d'), v. Ka!>>8au d'Oiiwerlterke 
comte de <i;-anfliatn. 

Airor«l (Vicomte), v. Cast et Egerton — comtes 
Brownlow. 

%ir!«en — Dan. (M. et.) Parti de sa. et d'arg. €.: 
deux prob., d'arg. et de sa. 

AI^Hon (Barons) — Aut. Ec: aux 1 et 4 de gu. à 
deux haches d'or, emm. d'arg., passées en saut, dans 
d'une couronne du sec; aux 2 et 3 de sin. au pélican 
dans son aire, d'arg., celui du 3 cont. Trois cq. cour. 
i .: lo un vol cont., aux armes du 1 ; 2° une aigle de 
sa., bq. et m. d'or; 3° le pélican du 2. I...; h dextre 
d'or et de gu., à sen. d'arg. et de sin. 

AIfter — Cologne. D'or à trois fasces de gu.; au 
lion d'arg., cour, d'or, br. sur le tout. Cq. cour. • .: 
une jambe de chevreuil d'arg., en pal, le sabot d'or 
en haut. 

Aljeaiia — 5fci/e. Ec. en saut.: aux 1 et 4 losange 
de sa. et d'or; aux 2 et 3 d'azur à une étoile d'or. 

AI|$arolti — Vérone. D'azur au râteau d'arg., le 
fer en haut, en forme de lambel de six pendants; ace. 
de quatre fleurs-de-lis d'arg., 3 rangées en chef et 1 
posée en p. 

%ltfar«iUi — Prusse (Comtes, 20 déc 17i0. M. et. 
vers 1770.) Parti: au 1 d'arg. à l'aigle de Prusse, te- 
nant le sceptre et le globe, la poitrine ch. du chiffre 
FR d'or, surm. d'une couronne royale du même; au 
2 coupé: 0. d'azur au mont d'or sommé d'une croix 
latine du même, chacun des bras latéraux ayant à 
son extrémité une aile abaissée d'arg.; 6. d'azur à 
deux bandes voûtées de gu.; .'i la fasce de gu., br. sur 
le coupé. Deux cq. cour. « .: 1° un vol de sa.; 1. 
d'arg. et de sa.; 2° deux prob. coupées, à dextre de sa. 
sur arg., à sen. d'or sur azur; I d'or et d'azur. ••*.: 
deux cygnes d'arg., bq. d'or, m. de sa., le vol ouv. et 
abaissé. D.: invidia MAJOR. 

Altfaner — St.-Gall. De sa. à la fasce d'or, ace. 
en chef d une étoile du même. €.: un demi- vol, aux 
armes de l'écu. 

4liE«Mir»au — Gasc. D'azur à la cloche d'arg., 
bataillée de sa. 

A «••eve.'ïen — Dan. (M. et.) D'arg. à trois arcs- 
en-ciel, chacune composée d'azur, de gu. et d'azur. 
« .: deux prob. tiercées en fasce, celle h dextre d'arg., 
d'azur et de gu., celle à sen. de gu., d'arg. et d'azur. 

.4Hiar(»)perli^li ou 4ll«'it»b.<cli — Bav. (M. et. 
en 1562.) D'arg. à cinq étoiles de gu., 2, 1 et 2. « .: 
un chapeau piramidal de gu., retr. d'arg., sommé d'une 
boule d'or supp. une étoile de gu. 

%liaen8 — Uoll. D'or h une étoile de sa. f.: l'é- 
toile, entre un vol, d'or et de sa. 

Aliajsa — Aragon. D'or à la bande de sa., ace. 
en p. d'un arbre terrassé de sin. 

Aliasa — Rovaume de Murcie. D'arg. à une gerbe 
de joncs de sin., fleurie de gu., accostée de deux ours 
affr. au nat., ramp. contre ladite gerbe. 

li'as — Sicile. D'azur au lion d'or, tenant de 
chtique patte un demi- vol du même. 

.Ilibiio — Sicile. Coupé: au 1 d'azur à une mon- 
tagne d'or, mouv. du coupé, ace de trois étoiles du 
même, rangées en chef; au 2 de gu. k une main d'aigle 
d'arg., la griffe en bas, accostée de deux lions affr. d'or. 

Iliehainp — Champ. D'azur au chev. d'or, ace. 
de trois roses du même. 

4lldosi — Forli. D'or h l'aigle de sin., coll. d'une 
couronne à l'antique du champ, l'estomac ch. d'une 
fleur-de-lis aussi d'or. 

Aliilwslo — Imola. D'or à l'aigle de sin. Cq. cour. 
C: une tête et col d'aigle de sin. 

Alidosio — Venise. De gu. à l'aigle de sa. 

/llidusio — Vicence. D'arg. h l'aigle de sa., ch. 
d'un écusson ovale d'arg., cour, d'or et surch. d'une 
fleur-de-lis du même. 



A liés 



31 



Allaneau 



AllrM — irmiinue. Ec: au\ I et i d'azur au chien 

- hfi danr.; aux â et 3 fascé dor et de pu., de quatre 

N et une bande d'or, ch. de trois étoiles de «i., 
ir le fascé. 

«lifunle - Andalousie. De sin. :"« un éléphant 
danî.. la trompe aliaissée, pos»' sur une terrasse au 
nat.; fi la Ixird. de pu., eh. d'une chaîne de quatre 
eliainons d or. 

4'.illo Sicile. D'or à un éléphant de sa., la 
trompe abai.<sée, ace. d'un soleil de pu., posé au can- 
ton dexlro <lu chef. 

Iliuard de» Bol» — Sorm. D'arg. à trois F 



de sa. 



Champ. De pu. à trois 



%ii]ter de Nt.-C ir4 

fasces d'or. 

%ilKtileri ~ Florence, k'érone. Armes anc- Parti 
d'or et de sa.; à la fasce d'arp., Iir. sur le parti. — 
.4rmes mod.: D'azur au demi-vol d'arp. 

4ltaii>eri, v. ^er«liro>Alitfliieri et Nere^o» 
.«liviiieii. 

.4lij<ie — Beaure 'Marquis, août ITSi. M. et. le 21 ' 
août J86e." Burelé d'or et d azur; au chef du sec., 
ch. de trois soleils du premier. I».: non uno gess i 

SPLEXD1D.\ SOLE [V. Po'iiri eu d' lll«i e.] 

%iiiciet — Champ., Berry. D'azur à trois aigrettes : 
(oiseaux, d'arp., bq. et m. de sa. 

Alimondjk Edle voa M mnentrea — Aui. (.\n. | 
6 juin 1859.; Er.: iiu 1 d arp. à la croix de pu.; au i i 
d'azur à un vaisseau à deux mats vupuant sur une ! 
mer au nat., chaque màt portant un pavillon de pu. à ! 
la fasce d arp.; au 3 d azur à une tour de deux étapes 
au nat., senestn^ d'un lion au nat., ramp. contre la 
tour, le tout st»utenu d'une terra.sse au nat.; au 4 d'or 
à la bande d'arp. bordée de pu. et ch. d'une croix de 
bois, d une ancre et d'un fer de lance en forme de 
fleur-de-lis, le tout au nat. et posé dans le sens de la 
tiande. Cq. cour, f .: un lion iss. d'or, ailé du même, 
lamp. de pu. %..: h dextre d'arg. et de pu., à sen. d arp. 
et d azur. I».: vivite fidèles. 

%liiirk<io«eu — H'estphalie. De sa. à trois cou- 
lOBoes d or. Cq. cour. < .: un lion iss. de sa., lamp. 
de go., cour, d or. 

4l nrkiioven dit von l^aer— ffestphalie. Les 
armes d %lliirkho%en. 

.4linditn — France. De pu. au léopard lionne d'or 

%iiw8ri* — Saroie. De pu. à la croix d'or. D.: 
SANS V.%RIER. 

%linx'<>u baron %lin«eton— Cambridgeshire (Ba- 
ron Alintfion de Killard, dans la pairie d'/r/., 28 juillet 
16ii; t)àroo Jlhviton de H'ymomllcy, dans la pairie 
û'Angl., 5 déc. ISSi. .M et. en 17»».; De sa. ;'i la bande 
enpr. d arp., ace. de six bill. du mt-me. ranpées en orle 
I .: un Itouledopue pass., au nat., semé de bill. d'or. 
*.: deux bouledupues au nat.. semés de bill. d or. O.: 

DIEU EST TOIT. 

Allinjttou Karon-, v. Mturt baron .tlinx on. 
%lioii d<- KitHMe (Comtes d*), v. t BtM»o comtes 
d'tlion de Runar. 

%lioq.ii- - Sicile. D'or k trois cotices en barres de 

.«a.; à la bord, de pu. 

Aiiotli — Bàle. Coupé: au 1 d'or à l'aigle de sa., 
bq. et m. d'or; au i d'azur à une tour d'arg. à dextre, 
sur une terrasse de sin., et une colombe d'arg. volante 
vers la tour, posée en chef à sen. • .: l'aigle. I..: à 
dextre d'or et de sa., à .sen. d'or et d'azur. 

%ilo'ti ou .«liotli dei >lediro — Florence (M. 
et. vers 1317.) Parti: au 1 fascé-ondé d'azur et d'or; 
au i de pu. plein. 

%liiianto — Fenise. D'azur à la fasce d'or, ace. 
de deux roses h six feuilles du même, 1 en chef et 
1 en p. 

A^lpr»ndi — Crémone, Milan. Gironnédepu.etd'or. 

.%li|tran(li ~ A/i7an. Gironné de pu. et d'arg. Sur 
le tout d or à l'aigle de sa., cour. d'or. 

Alipraiidi — Férone. Gironné de gu. et d'arp. 
Sur le tout d'azur à une tour d'arg. ou d'or à une 
tour de pu. 

%ll|>iandi-Vi»ronti — Milan. Coupé: au 1 pi- 
fonné de pu. et d arp., et sur le tout du gironné un 
ecu.>son ovale d'or, ch. d'une aigle de sa., cour, d'or 
(AHprandi): au 4 d'arp. à la couleuvre ondovante en 
pal dazur, cour, d'or, engloutissant un enfant "de carn. 
(Fixconti). 

AliM>» — Ecoite (Baronet, 25 juin 1832.) D'a2ur à 
nue tète d'ours d'arp., emmuselée de pu., ace. en chef 
de deux Qeurs-de-lis d'or et en p. d'un pin du même; 
à une ép»^ d an-'., parnie d'or, pos«''e on bande, br. sur 
ledit pin. i .: une tête et col d autour, au nat., snrm 
de la Légende: vincit veritas. 



%llx - iMrr. (An., 14 avril 1551.) D'arg. à trob 
têtes de cerf d'or. 

Alix (Baron de l'Empire; France. Parti: au 1 
d'arg. au guidon d'azur, ch. d'un vul d'or; au 2 d'azur 
à une main d'oc, tenant un .«abre d'arg. 

Allxaud — .Virfrnnis. D'azur :'i un Itu.ste de femme 
d'arp., hab. et chcvelé dor, ace. de trois étoiles du même, 
\i\x»ntk - Bret., yirernaii. D'azurà la liande d'or, 
ace. de trois étoiles du même, 2 on chef et 1 en p.; au 
chef d'arg., ch. d'une fasce vi\ré«* du champ ,««, ces 
armes moins le chef.) 

Alkriiiade (%aa) — I/o//. D'arg. au lion de HL^ 
arm., lamp. et cour. d'or. {]q. cour. • \.s le lion, Isa., 
ou iss. d une cuve de sa., cerclée d'or. 
I %lkeinad« (v«n) - Boltcrdam. Ec.: aux 1 et i 
; de gu. a un temple d or, .soutenu de trois colonnes dn 
\ même; aux 2 et 3 d'azur à un monticule d'arg., surm. 
! d'une étoile d'or. 

%iker chevaliers d'Olleoburic — Aut. fCbeva- 
! tiers, 20 jiHiv. 1875.) Coupé: au 1 d'or au cheval naiss. 
j de sa., mouv. du coupé; au 2 dazur à une roue d'arg. 
I Deux cq. cour. < .: 1=^ un cheval iss. et cont. de sa.; 
i. d'or et de sa.; 2° un senestrochère arm., posé .sur le 
i coude, tenant une épée, le tout au nat.; I. d'arp. et d azur. 
%lkr»ie>n <vaH) — Amsterdam. D'or à trois 
: coeurs de gu., cour, du même. 

%ikeve.ier — Dan. {W. et.) D'or à trois écureuils 
de gu. * .'. un écureuil de gu., entre deux prob., de 
! gu. et d'or. 

i %lkiewiez — Prusse. Coupé: au 1 d'arg. à un 
i élan arrêté au nat.; au 2 d'azur à trois bes. d'arg., 
I rangés en bande entre deux bandes ondées du même. 
%ikiewi<*z — Pol. Les armes de koxl««ru«i. 
.Aïkitrwirz — Pol. Les armes de Malawa. 
i %lk'iiaar (van) — Amsterdam, Utrecht. D'or à 
! trois chev. de sa. 

! %ikorer — Allem. D'azur au chev. plové, ace. en 
i chef de deux licornes ramp. etalTr., eten p. d'un croiss. 
I surm. d une étoile, le tout d'or. Cq. cour. * •: une li- 
' corne iss. d'or, entre un vol de sa., l'aile dextre ch. 
d une barre dor et la sen. d'une bande du même. L. 
: d'or et de sa. 

I %lkovei — Ratisbonne. D'or au lévrier ramp. de 
; sa., coll. du champ, i .: le lévrier, iss., entre deux 
} prob. coupées ait. d'or et de sa. 
%ltabufirli. v. «lirulipli. 
Allae.t— Bois-le-Duc. De çu. à trois màcles d'arg. 
j %llaett — Bruges, Gand. Dazur à la fasce de gu., 
I bordée d'or, ace. de trois aigles du même ;ou quelque- 
I fois de trois qtrintefeuilles darg.) .: une aigle iss. 
• d'or; OU: une tête et col d'aigle- d'or, entre un vol, 
i d'azur et de gu. I.. d'or et d azur. 
I tiiairv» — i'pres. De gu. à la bande d'or. €'^ un 
': vol à I antique, aux armes de l'écu. 

A.lawuii — Brab. Parti: au 1 d'or à cinq tourt. 
de sa., 2, 2 et 1 ; au 2 d'or à trois pals de gu. [V. 
.AI ••son.] 

tliaiu d'A'Honlant — Sorm. De gu. au chev. 
d'arg., ace. de trois coquilles du même. 

tll^iude Horbiète» — Bref., Sorm. (.\n., 1586.) 
D'azur au chev. d'an-'., ace. en p. d'un bes. d'or. 

%ilaiii de la Keiiluièr*- ~ iSorm. D'arg. à 
trois merlettes de gu^ au chef d'azur, ch. de trois 
étoiles d'or. 

Ail<«irr — Guernsey. De gu. au chev. d'or, acc.de 
trois papillons d'arg. < .: un papillon au nat. 

%tiai.e de la Hahlai:» -- Bref. D'azurà la 
colombe ess. d arg., cant de quatre alérions d or. 
.Allamaiion — Prov. Tranché d or sur sa. 
.Ailaiifont — Lnrr., Luxemb. De pu. au croiss. 
d'arp.; au chef du même, ch. d un lambel d'azur. • ^ 
deux ti'tes de chien braque adossées d'arp., coll. de gu., 
twrdés d'or, les colliers réunis par un ruban noué de go. 

I*.: F P.\TIENS ESTO; 2^ RIEN SANS PEINE. 

%llan — Butlerdam. Tranché-ondé : au 1 d'arg. au 
croiss. de pu; au 2 de gu. à une tête et col de cerf 
d'or. • .: une croix recr. de gu. I».: fide et laborc. 

.Ailan -~ Holl. D'or à une étoile de pu., ace. de 
cinq quintefeuiiles du même, 3 en chef, posées 2 et 1, 
et 2 en p. 

%llana - Férone. D'arp. au vol de sa. 

Allanrhe ~- Auc. De gu. à une tour muraillée 
d'arp.. maçonnée de sa. 

Ailane*— France. D'or au .senestrochère de carn.. 
sortant d'une nuée d'arp. mouv. du flanc, tenant une 
branche de trois pensées au nat.. tipées et feuillées de 
sin.; le tout ace. de cinq tourt. de pu., 3 rangés en chef 
et 2 en p. 

.Allaneau .Injou, Bref. D'azur à deux ban- 
des d'arg. 



Allanic 



32 



Allerl 



Allanic — Rret. D'uif,'. îi une poule de sin., ace. 

en chef de deux oeufs de pourpre. (Headley. 

AllaiiHOii et %l>'Iiiii (Baron), v. Wliiii baron 

Alia|>p¥ [Barons) ~~ Styrie. Degu.ausenestrocliére 
paré d'arp., niouv. du flanc la main de carn. tenant 
un l)adelaire d'ars., fiarni dor; le tout ace. au canton 
dextre du chef d'une étoile d'or. Cq. cour. C: le bra.s 
iss. de la couronne. 

Aliard — Paris. D'azur au cliev. d'or, ch. d'une 
tète de More et ace. de trois roses d'arg. 

.%llard - forez. D'azur à la l)ande d'or, ch. de 
trois alérions d'azur ou de sa., posés dans le sens de 
la bande. 

Allard Prov. (An., 1734.) D'azur à trois barres 
d'arg.; à une divise du champ, ch. de trois fleurs-de-lis 
d'or, br. en chef sur les bandes; au chef de |çu., ch. 
de deux demi-vols d'arg;., surm. d'un vol du même. 

Allard (d') — Dauphiné. De gu. au coeur percé 
d'une flèche, posée en bande, la pointe en haut, et ace. 
en p. d'un croiss., le tout d'or; au chef d'azur, ch. de 
trois étoiles d'arg. D.: ix corde bellic.v viiitus. 

Allard (von) — Prmse. Parti: au 1 d'arg. à une 
grappe de raisins d'azur, tigée et pamprée de sin.; au 
•2 de gu. au demi-vol d'arg., ch. dune rose de gu. €'.: 
la grappe et le demi-vol, accostés. 1-.: à dextre d'arg. 
et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. N.: à dextre un 
griffon, au nat.; h sen. un lion au nat., cour. d'or. 

Allard de Clatton — Dauphiné, Poitou, Forez. 
D'or au chev. de sa., ace. en chef de trois étoiles ran- 
gées d'azur, et en p. d'un croiss. de gu. 

Allard de la llonssaye — iVom. D'azur à trois 
étoiles d'or, i et l,acc. de trois croiss. mal-ordonnées d'arg. 

Allard de Monteille — Forez. Ec: aux 1 et 4 
d'or au chev. de sa., ace. en chef de trois étoiles ran- 
gées d'azur et en p. d'un croiss. de gu.; aux 2 et 3 
d'arg. à deux fasces d'azur. 

Allard du Vlautler ~ Dauphiné. De sa. au lion 
d'or, arm. et lamp. de gu.; à la fasce partie d'arg. et 
d'azur, ch. de deux étoiles de l'un à l'autre, br. sur le tout. 

Allard de lardon — Lyonnais. Ec: aux 1 et 4 
de gu. au chev. d'arg., ace. en p. d'un croiss. du même ; 
au chef d'or, ch. de trois étoiles du champ; aux 2 et 
3 d'azur à la l)ande d'or, ch. de trois alérions d'azur 
ou de sa., posés dans le sens de la bande. 

Allart - Flessingue, Amsterdam. D'azur à une 
couleuvre ondoyante en pal d'or, la queue remontante, 
entre deux épis feuilles d'arg. 

Allart de Beaunioiit — France. D'azur à la 
fasce d'or, ace. de trois bes. d'arg. et ch. d'une rose 
de gu. entre deux coquilles du même. 

Allary - Lany. Ec: aux 1 et 4 d'azur au huchet 
d'or; aux 2 et 3 de gu. au vol d'or [V. Alary.| 

Allas (Comtes d") — Grèce, Russie. D'or a une 
grue, la patte dextre levée et posée sur une ancre en 
pal, la tète de ladite grue surm. d'une étoile (3), le tout 
de sa. 

Allcon - Nassau. D'azur au griffon d'or. T.: une 
tète d'homme barbu de carn., cour, d'or, po.sée de face. 

AlleardI - Vérone. Losange d'arg. et d'azur; au 
chef d'or, ch. d'une aigle de sa. €'.: une tète et col 
d'aigle de sa., mouv. d'un vol à l'antique du même. 
1<. d'arg. et d'azur. 

Alieaiinie — Nom., Bref. D'azur au chev. brisé 
ace en chef de deux roses et en p. d'une colombe, la 
tète cont. et surm. d'une étoile, le tout d'or. 

.Alieaiiiiie de Trlel — Ile-de-Fr. D'azur à trois 
coqs d'or. 

Allesj^ra — Sicile. D'or au lion de gu., tenant un 
bouquet de roses de gu. et de fleurs d'azur. 

Allèj^re - France. D'arg. à la bande de gu., ch. 
d'un renard pass. d'or. 

Aliégret — Dauphiné (An., 1634.) De gu. à la 
croix d'or, cant. de quatre colombes d'arg. 

Alle«ret(l -~ Spalafo (Dalmatié). D'azur à deux 
bandes d'or, ace de deux coeurs du même ; l'écu bordé 
d'or. BrI. de gu. et d'azur. •'.: un vol à l'antiq^ue da- 
zur, l'aile de devant ch. de deux bandes d'or, 1 aile de 
derrière ch. d'un coeur d'or. 

Allegrettl — T)-au [Dalmatié). D'azur à un coeur 
de gu. Cq. cour. V.: trois pi. d'aut. d'or. 

Aile«rl — (Comtes) — Italie. D'arg. à la fasce de 
gu., ace. de deux fleurs-de-lis du même, 1 en chef et 
1 en p. 

aUr^UTi — Florence (M. et. le 30 janv. 1697.) D'azur 
au pal d'arg.; et trois mésanges, au nat., rangées en 
bande, une mésange dans chacun des trois comparti- 
ments de l'écu. 

Allr^ri dl Onori — Férone. D'azur à trois pals 
d'arg.; à la fasce de l'un en l'autre, chaque compon 
ch. d'une étoile de l'un à l'autre. 



Allegriii lieuuvoisis. Parti d'arg. et de gu ■ à 
la croix ancrée de l'un en l'autre. « .: un rosaire 
ployé en cercle, br. sur une croix pattée. T.: rieux en- 
fants ailés, tenant chacun une palme. 

.AIIeiiiaKiia, v. AleiiiaKiia ou Aleiiiaiino. 

Allemauiie — Forez, Auk. De gu. au chev d'or 
ace. en chef de deux mouch. d'herm. d'arg et en p 
d'une palme du même. 

.AIIemaKiie (Barons d'), v. Varages barons 
d'Aileiiiaifue. 

Alleiiiaii -Bresse. De sa. au lion d'arg., arm. 
lamp. et cour, de gu. 

Alleinan - Dauphiné, Bret. Armes anc: Quatre 
aigles. — Armes mod.: De gu. semé de fleurs-de-lis 
d'or; à la bande d'arg., br. sur le tout. T.: un paon 

Cri: PLACE, PLACE à MA DAME! D.: TOT IN COUDE 
QUOT IX ARMIS; et: ALTISSIMUS SO.S KUXDAVIT. 

Alleinan des i hampn — Dauphiné. Degu. .«eraé 
de fleurs-de-lis d'or; à la bande d'arg., br. sur le tout. 

Allenian de 4 hàteauneaf - Comtat-Venaiuin. 
Ec: aux 1 et 4 d'azur à trois bandes d'or; aux 2 et 3 
cinq points d'or équipollés à quatre d'azur. 

Alleinan de MIrabel - Laïuf. D'azur au demi- 
vol d'or; à la bord, du môme, ch. d une liliére de gu. 

Alleinan de .Montrisaiid Dauphiné. D'or au 
lion de gu., cour, d'arg. 

Alleinan (Barons d"), v. Bardoiiln comtes de 
Kansac. 

Allemand (Comte de l'Empire^ — Bret. D'azur à 
trois vaisseaux mal-ordonnés d'or, habillés d'arg. 

AUeinand - Norm. D'arg. semé de bill. de sa.; 
à un écusson de gu. en abîme, ch. d'une étoile d'or et 
d'un chef du même. 

Allemand (1') — Berry, Bret. De gu. au chev. 
d'or, ace. de trois roses d'arg. 

Allemand de %'illeneiive — Forez. Les armes 
d'Alleinand de Montritfaud. 

Alleinaiii - Flandre. Tranché d'arg. sur azur; à 
la bande de l'un en l'autre. — Uu.- Bandé d'arg. et 
d'azur, de quatre pièces [V. Alanianni ou .Alainany.] 

.Alleu — Jhorn [Prusse.) De gu. au chev. d'arg. 
C: un demi-vol, aux armes de l'écu. 

■Allen //■/. (Vicomte, 27 août 1717. M. et. le 21 
sept. 18i3.) D'arg. à deux fasces ondées d'azur; au 
chef du même, ch. dune étoile d'or entre deux coquil- 
les du même. €.: un besant d'arg., ch. d'une tète 
de bouledogue de sa. S.: deux bouledogues de sa. 

U.s TRIUMPHO MORTE TAM VITà. 

Aliéna — Ostfrise. D'azur à l'aigle d'or. C: l'ai- 
gle de l'écu, ou une aigle iss. d'or. 

Allendorf - Prov. rhén. D'or à un brancard de 
marchand de vin, de gu., posé en bande. €".: un vol fi 
l'antique, aux armes de l'ecu. 

Allendorf— IFestphalie. D'arg. à un écusson de 
gu. en abîme, ace. au canton dextre du chef d'un an- 
neletd'or. *'.: un bonnet d'or, accosté de deux oreillers 
d'àne de gu. [Arm. i\ G.) (3, 3, 3 et 1. 

Allennes — Tournaisis. D'or à dix los. de gu., 

Alleiines — Art. D'arg. à trois tourt. de sa. ou de gu. 

Alleno d'Orvaux — Maine, Bret. D'azur à deux 
bandes d'arg. 

Aileno de ^t.-Allonarn — Bret. D'arg. à trois 
hures de sanglier de sa., arr. de gu. D : mad é que- 
LEN E PAR AMZER [i'n conseil est bon en tout temps). 

.Alllenou des .llarais — Bret. D'arg. à quatre 
chev. de gu. 

Allenoii de la Primandaye — Bret. D'arg., au 
chef denché de gu. 

Alléou ■— Genève. D'azur au griffon d'or ou d'arg., 
bq., arm. et langue de gu. 

Alléou dtt l..ac — Forez. D'arg. à cinq alérions 
de gu., ailés d'azur, 3 et 2. — Ou .■ D'arg. à l'aigle 
d'azur, bq. et m. de gu.; à une orle componée de gu. 
et d'azur. — Ou ■ D'azur au lion d'or; au chef de gu., 
ch. de trois étoiles d'or. —Ou.- D'arg. au lion d'azur; 
au chef du même, ch. de trois étoiles d'or. 

Aller (van)— Wo//. D'or à trois moineaux au nat. 

Aller (van) et van Oldenaller ~ P. d'Utrecht 
et de Gueldre, Brab. De sin. au rencontre de boeuf 
d'arg., accorné d'or. T : le rencontre; ou: un chapeau 
de gu., retr. d'or, accosté de deux queues de paon au 
nat. — Ou : De sin. à une tête et col de boeuf d'arg. 
€ .: le meuble de l'écu. 

Aileiae — Bret. D'arg. à l'aigle ép. de sa. 

.Allersbach, v. Alliai <»|ieckli. 

Aller»ina — P. de Groningue (M. et.) Parti: au 
1 une demi-aigle, mouv. du parti; au 2 deux étoiles, 
rangées en pal. 

Aiieit — Lang. De gu. à trois étoiles d'arg., ace. 
en chef d'un lambel du même. 



Allerls 



33 



Alnian 



Allerta lloll. \Y»t au croiss. do sa., ace. de trois 
rmcdiilrc» de boeuf du uiéniP. 

AlIrrtM irise. Parti: au 1 d'or à la demi-aigle 
do sii . niouv. du parti; au i coupe: a. d'azur :i une 
étoile dOr; b. de sin. au tréllc d'or. 

.%llery l'ic. D'arp. h trois lions de sin., ami. et 
lamp. de •au., cour, d'or (Plus tard cette maison à 
adopté le nom de l.annoy, en conservant les armes 
ci-dérrite>.' 

Allery /.ywiMni'x. De pu. au chev. d'arg., ace. 
en p. d un phénix d'or. D.: viviT PO.sT Kl'>ERA virtis. 

Aile» de Bosraiit - Long. (Conf. de nob., 10 
dec. 1670. Darp. au vol de sa.; au clief d'azur, ch. 
d'un soleil d'or. 

Allesina dit Setfw^Hxtr — Francfort s! M. (\ob. 
bavaroise, 18 oct. 1810.> Coupé: au 1 de gu. à l'aigle 
de sa.; au 2 d'or ii l'ours pass., au nat. Cq. cour. •' : 
deui prob.. coupées ail. d or et de gu. L. d'or et de 
gu. f(-omp. «chweltïer.] 

Allrsisa de Mcbweitxer — Nassau (Barons, 10 
Juillet 18U.^ Coupé: au 1 de gu. il l'aigle darg., cour, 
d'or; au i d'or a Tours piiss. de sa. Deux cq. cour. 
r.: 1" l'aigle; I. d'arg. et de gu.; 2° l'ours, Iss^ I. d'or 
et de sa. 

Ailet — FI. fr. D'azur au cor-de-chasse d'arg., eng. 
de gu., ace. de trois colombes du sec. 

Àlleiir!« (Comtes des , v. Piieiiot comtes des 
.lllears de faiierponviile. 

Allevard (.Comtes d';, v. Barrai. 

Aliewin — Leyde. D'azur à la fleur-de-lis d'or, 
aec. de trois cygnes démembrés d'arg.. bq. de gu. 

Alleyne — /Jcr6j/.ï/i ire (Baronet, 6 avril 1769.) Divisé 
en chevron, de gu. sur herm.; le gu. ch. de deux têtes 
de lion d'or. Cq. cour. C: une tète de cheval d'arg. 

O.: SON TIA TE MOVE.\>T, SED PUBLICA VOTA. 

Alleyne de llatlleld — Essex (Baronet, 2i juin 
16*9. M. et. le 1.Ï sept. 1759.) De sa. à la croix poten- 
cée dor. C: un lion iss. d'azur, tenant de ses pattes 
un aviron d or. 

Alleyrae, v. Aleyrae. 

AHcay de Pornsteln - Hongrie (M. et. en 1739.) 
Ec.: au 1 d'or à l'aigle de sa., cour, du champ; aux 2 
et 3 d'arg. à trois bandes de gu.; au 4 de sa. au lion 
d'or, tenant de sa patte dexlre un javelot et de sa sen. 
une lioule d'azur. <".: 1° l'aigle ; 2^ le lion, iss. 

All«ret(l — Italie. Parti : au 1 d'or à l'aigle de 
sa.; au 2 d'arg. à un bûcher allumé au nat. Cq. cour. 
«'.: un phénix d'arg., les ailes étendues, sur son im- 
mortalité. L.: à dextre d'or et de s;i., à sen. d'arg. et 
de gu. 

.4111 — Rome. Coupé de gu. sur azur: à la fasee 
d'arg., l)r. sur le coupé ; le gu. ch. de trois S rangés 
d'or, et l'azur de trois étoiles d'or, 2 et 1. 

.%lller- Franrhe-Cointé. De gu. à deux fasces d'or. 

.%lller de la Fre8.<«ange — Long. D'azur à l'ai- 
gle ép. d'arg. 

Allier d'Hanteroche Lyonnais. D'arg. à trois 
arbres arr. de sin.; au chef d'azur, ch. d'un croiss. 
d'arg. entre deux étoiles du même. 

Allict — .\orm. D'azur au lion d'or, arm. et lamp. 
de gu. 

Alligret - lierry. D'azur au lion d'or, supp. de 
sa patte dextre une fleur-de-lis du même. 

Allin de Bliinde««ton - .Suffolk Baronet, 7 fév. 
1673. M. et. en 1696. De gu. à une quintefeuille d'or. 
<".: un seri)ent plié en rond, accosté de joncs. 

Allln de '^omerley ton .Su//"o//i( Baronet, 14 déc. 
1699. .M. et. en 179'». Les armes précétlentes. 

.%llloll -fiar. Ec: aux 1 et 4 d'azur à la colombe 
volante d'arg^ aux 2 et 3 d'or à la couleuvre ondov- 
ante en pal de sin. «'.: un ange iss., hab. d'arg., tort, 
du même, .«ommé d'une croisette pattée d'arg., tenant 
devant son corps un livre ouvert relié de gu. 

.%lllon. V. .illéoB du L«e. 

Alllot - FI. fr. D'arg. au chev., ace. en chef de 
deux étoiles et en p. d'un croiss., surm. d'une fleur-de- 
lis, le tout de gu. 

Alllot — Lorr. D'azur à la fasce d'or, ch. à dex- 
tre d un crois.s. de sa. et ace. de quatre quintefeuilles 
du sec .. 3 rangées en chef et 1 en p. 

Alliou Dauphiné (.M. et. en 1622., Degu. à trois 
têtes et cols de licorne coupées d'or. 

.%llload Dauphiné iAn., 1620, De gu. semé 

d énées d arg,, garnies d'or, les pointes en haut. 

.%llload Forez. D'azur à six quintefeuilles d'or. 

.tlllsi Guipuzcm. De gu. à un pont de quatre 
arches d arg. 

.%lllx France, Angl D'arg. à une tète de loup 
au nat., cant. en chef à dextre d une étoile de gu. €.: 
la tète de loup. 

n* ÉDITION. TOME I. 



Allixant, \ ,%llxaaii. 

«ilniayrr 1 die von Allstera Âut. (Cberalicn 
du .Sl.-Kiiipire, 7 jaiiv, I76i.! De gu. au cygne d'aig., 
iM)sé sur une terrasse de sin., tenant en son bec me 
bague chàtonnée d'or; au chef d'azur, ch. de trois 
étoiles d'arg. Deux (<(. cour. €'.: 1" un vol cont. d'axnr, 
ch. d'une étoile d'arg,; I. d'arg. et d'azur; «° le cygne, 
i.ss.; I. d'arg. et de «u. 

Allnoch d'Kdelstadt Aut. ^Chevaliers, 25 ocL 
1825; barons, 8 oct. 18.56, Coupé: au 1 degu. auseOM- 
trochére, arm. au nat., brandissant une épée d'aig., 
garnie d'or, aec. au canton dextre du chef (fun croisB. 
figuré cont. d'or; au 2 d'azur à un mur crén. de cinq 
pièces d'arg., maçonné de sa., touchant les flancs de 
l'écu, ouv. du champ et soutenu d'une terrasse de stn. 
Cq. cour. €".: trois pi. d'aut.: de gu., d'or et d'azur. 
L.: à dextre d'or et de gu., à sen. d'arg. et d'azur. 

Alioîs comtes d'Herculals — Dauphiné, Lyon 
M. et. le 18 sept. 1869. D'arg. au chev. de sin.;aucher 
d'azur, ch. d'une croisette du champ. 

.tllon — Finlande (An., 1386. M. et.) De sin. à trois 
glands d'or, tiges et feuilles du même, mouv. d'un chi- 
cot au nat. en p., posé en fasce. €.: les meubles de l'écu. 

Allonicren — Finlande. D'azur à deux glands ef- 
feuillés d'or, aux coques de sin., tiges d'or, les glands 
pendants, les tiges entrelacées en double saut. C: 
les meubles de Fécu, sauf que les glands sont dressés 
en haut ; entre un vol de sa. 

Allonville (Comtes) — iVorm., Forez. D'arg. à 
deux fasces de sa. 

.tllorsi — yorm. D'or au croiss. d'azur; au chef 
de sa., ch. dune étoile du champ. 

.%llory — France. Ec: aux 1 et 4 d'arg. à la fasce 
de gu.; aux 2 et 3 de gu. à la bande d'arg. 

.Allot — Londres, la Haye. D'arg. au paldesa.,clL 
d'un lion naiss. d'or et accosté de deux tourt du sec. 
C : le lion iss. 

Alloue — Poitou. D'arg. à deux chev. de gu., ace. 
en chef de deux raàcles de sa. 

.tlloiiette d'), V. le Ponard dit r.Alloaette. 

Alloysen (van)— Holl. D'arg. à deux fasces brét. 
et c.-brét. de gu. 

Ailram — Aut. Chevaliers, 13 avril 1861.) Coupé: 
au 1 d'azur semé d'étoiles d'arg. ; à la licorne saillante 
du même, br. sur le tout; au 2 d'or à une rose blan- 
che, bout, de gu., tigée et feuillée de sin., portant un 
bouton de rose de gu., à sen. Deux cq. cour. C: 1" 
la licorne iss. et cont.; I. d'arg. et d'azUT; 2° trois pi. 
d'aut., une d'or entre deux d'azur; 1. d'or et d'azur. 
D.: VIRTUTl FORTISAM. 

AlUop — Worcestershire Baronet, 7 mai 1880.) De 
sa. à trois phéons d'or, rangés en chev., aec de trois 
colombes ess. d'arg., chacune tenant au bec un épi 
d'or. €'.: unphéon dor, soutenant un pluvier du même, 
tenant au bec un épi aussi d'or. D.: festisa leste. 

Allstern (Edle von), v. Allmarr Edle von All- 
stern. 

.%lliirinKOla — Lucques. Losange d'azur et d'arg. 
[Armes du Pape Lucius Hl, 1181—85.] 

.%lliiln. v. Halewyn. 

Allwalden Barons) — Allem. D'arg. aalloo d'a- 
zur, coll. dune couronne renversée d'or. 

.tllvi-eu, V. Al week. 

Allweyer — Bar. (.An., 5 nov. 1850.) D'azur à 
deux cygnes d'arg., nageant sur une mer au nat. et 
placés entre trois plantes de joncs du même, s'élevant 
de la mer ; au chef de sa., ch. de trois étoiles d'or. 
Cq. cour. C: une demi-roue de moulin d'or, défaillante 
à sen. L : à dextre d'or et de sa., à sen. d'are, et d'azur. 

AllwSrdea - Hambourg. Parti: au 1 d'arg. à un 
oiseau au nat. ; au 2 d'or à une flèche d'azur, en pal. 
r. : une colombe tenant en son bec trois glands ef- 
feuillés, le tout au nat.; entre deux prob., d'arg. et d'or. 
L.: à dextre d'ars:. et d'azur, à sen. d'or et dazur. 

Alm (von der), v. von der Albn. 

Aima - Frise. Parti : au 1 d'or à la demi-aigle 
de .«a., mouv. du parti; au 2 coupé: a. d'azur à une 
couronne à l'antique d'or; 6. d'or à un A de sa. C. : 
une aigle iss. de .«a. L. d'or et d'azur. 

Aima — Frise. Parti: au 1 d'or à la demi-aigte 
de sa., mouv. du parti ; au 2 d'azur au croiss. tourné 
d'or. C: deux pi. d'aut., coupées ait. d'azur et d'or. 

Aima — P. de Groningue. D'or \i la fleur-de-lisde 
sa. — Ou: D'azur à la fleur-de-lisd'or ou d'arg. [Comp. 
Ueralma.} 

Almada — Port., Castille. D'or à la bande d'azur, 
aec. de deux ai|;les de gu. et ch. de deux croix flo- 
rencées d'or, posées dans le sens de la bande. 

Almaa — Zél. De gu. au guerrier, arm. de toutes 

3 



Almansa 



34 



Alopaeus 



pièces, au nat., tenant un arc. D.: in oue veritas, 

IN CORDE SINCERITAS. 
Almansa, v. Knriqiiez de Aimanta. 
Almara8(d')— Anvers, Itoll. D'azur il deux clés 
(l'arg., passées en saut., ace. en chef d'une croisettepat- 
tée d'or [V. KxaKo d'.timaras.] 

Alinâe«¥ de ZMadany - Hongrie (Barons, 1767; 
comtes, 8 nov. 1777 et 11 août 1813.) D'azur au chev. 
d'or, ace. en chef de deux licornes ramp. et alTr. d'arg. 
et en p. d'une tertre de trois coupeaux de sin., celui 
du milieu supp. une couronne d'pr sur laquelle est po- 
sée une colombe ess. d'arg., tenant en son bec un ra- 
meau d'olivier de sin. Cq. cour. •' : la colombe, po.sée 
sur un tertre de sin. L.: à dextre d'or et d'azur, a sen. 
d'arg. et d'azur. 

Aiiiiazaii - Port. D'or au chêne de sin.; à la 
bord, de gu., ch. de sept panelles du champ. 

Aliiiazaii— Royaume de Grenade. Parti: au 1 de 
de sa. à la tour d'àrg., portillée du même, aj. de sa. ; 
au 2 de gu. à la bande d'or. 

Almazan (Duc d'), v. Gui({iiard vicomte de 
St.-Priest. 

Almelda— Sicile. De gu. à sixbes. d'or, 2, 2 et 2. 

Alineida d'Azuiiiar - Port. Ec: aux 1 et 4 
d'or à six carreaux de gu., 2, 2 et 2, ch. chacun d'un 
basant d'or; aux 2 et 3 d'arg. au. saut, de gu., ch. de 
cinq écussons d'azur, surch. chacun de cinq bes. d'arg., 
2, 1 et 2, et entre les écussons ouatre flanchis d'or. 

Ainieia — Murcie. D'or à 1 arbre terrassé de sin.; 
à la bord, de gu., ch. de six fleurs-de-lis d'or, 1 en 
chef, 2 à chaque flanc et 1 en p. 

Aiiiielo (van) — P.d'Oi'erj/,ç.çd(M. et.) D'or <'i trois 
fasces d'azur, ch. de douze los. d'arg., 5, 4 et 3. V. : 
un vol d'azur. 1^. d'or et d'azur. 

Almeloveeu (van) -//oW., P. d'Utrecfit. De gu. 
à deux saumons adossés d'arg., ace. de sept flanchis du 
même, 4 rangés en chef et 3 mal-ordonnés en p.; au 
chef d'or, ch. de trois crampons de sa., 2 et 1. 

Aloieiiai- — Catalogne. D'azur à un mur crén. 
d'arg., en forme de fasce, maçonné de sa., percé de 
quelques brèches du même, sommé à dextre d un dra- 
peau du sec, flottant à sen. 

Almenar — Catalogne. Ec. en saut.: aux 1 et 4 
d'azur à la tour sommée de trois tourelles d'or ; aux 2 
et 3 d'arg. au demi-vol abaissé de gu., le dossier à sen. 

Almenshofen, v. Alinlioren 

Alnienfz 
sur une 
quetin de sa. 

Almeran — Prov. D'arg. à une étoile (16) de gu. 

Alnieiais — Prov. D'azur au lion d'or, arm. et 
lamp. de gu.; au chef du sec, ch. de trois palmes de 
sin., posées chacune en bande. 

Alineras-Latonr (Baron de l'Empire) — Dau- 
phiné. Ec. : au 1 de sa. i'i la tour d'arg., ouv. et aj. 
du champ; aux 2 et 3 d'azur au lion d'or; au 4 de sin. 
à la bande d'arg. 

Almerico ou Almeriso — Vicence. Coupé : au 1 
d'azur à une colline de trois coupeaux d'or, mouv. du 
coupé; au 2 de gu. à trois bandes d'or (ou, une fasce 
d'or, br. sur le coupé.) 

Almersum — P. de Groningue. Parti: au 1 d'or 

à un ^ de gu., ace de deux étoiles du même, 1 en 

chef et 1 en p.; au 2 d'or à la demi-aigle de sa., mouv- 
du parti. 
Almesloe (Comtes d'), barons de Tappe — Si- 

lesie (Barons de Tappe et du St.-Empire, 16 avril 
1688.) Parti: au 1 d'or à la demi-aigle de sa., mouv. 
du parti; au 2 d'or à trois fasces échiquetées de gu. 
et d arg. Trois cq. cour. €".: 1° une demi-aigle de sa., 
entre un vol d'or; 2° quatorze bannières de gu., ch. 
chacune d'une fasce d'arg., 7 à dextre et 7 fi sen.; 3° 
un vol de gu. — (Comtes d'Jlmesloe et du St.-Empire, 
14 sept. 1705.) De gu., à une large croix échiquetée 
d'arg. et de gu. de six tires. Sur le tout d'or a une 
aigle de sa., bq., m. et cour, d'or, languée de gu. Sur 
le tout du tout d'or à la croix d'azur. Quatre cq. cour. 
€.: 1° un vol, d'or et de gu.; 2° seize bannières d'or, 
ch. chacune de deux fasces de gu., 8 à dextre et 8 à 
sen., les lances d'or; 3° l'aigle du surtout, ch. de l'é- 
cusson d'or à la croix d'azur; 4° un buste de femme, 
hab. d'azur, la ceinture échiq. d'arg. et de gu., cour, 
d'or, les cheveux épars. L.: des 1 et 2 cq., d'or et de 
gu.; des 3 et 4, d'or et de sa. 

Almliofen ou Alniensliofen — Souabe. Ec. de 
gu. et d'arg., le 2 ch. d'une rose de gu., tigée et feuil- 
lée de sin. € .: deux cornes de buHle, coupées ait. 
d'arg. et de gu. 

Almlron — Esp. D'azur à treize étoiles d'or, 3, 3, 



înlz — Sui.sse. D'or au Ijouquetin de sa., pass. 
terrasse de sin. €' . : une tête et col de bou- 



3, 3 et 1 ; i\ la bord, de gu., ch. de huit chaudières 
dor. €",: une étoile d'or. 

Almlron del ra^Uilo Ksp., lirab. Ec: aux 1 
et 4 d'azur à treize étoiles d'or, 3, 3, 3, 3 et 1 ; .'i la bord, 
de gu., ch. de huit chaudières d'or [.ilmiron); aux 2 
et 3 parti : a. de gu. h la tour d'or, ouv. d'azur; b. 
d'arg. à l'arbre de sin., le fût accolé d'un serpent 
d'arg. (del Castillo.) 

Almodovar - Aragon. D'arg. à deux sangliers 
au nat., courant l'un après l'autre, entre deux pinsarr. 
de sin.; le tout ace. en chef d'un écusson aux armes 
d'Aragon qui sont d'or à quatre pals de gu. 

Alino^uera — Castille. De gu. à la tour .sommée 
d'une tourelle d'arg., et un chien du même iss. des cré- 
veaux ; à la bord, d'or, ch. de neuf têtes de More, coif- 
fées de turbans rayés d'arg. et de gu., posées 3 en chef, 
2 à chaque flanc et 2 en p. 

Alinond (Lord), v. l..ivin){»«tone comte de Cal- 
leiidar. 

Almonde (van) — Holl. (M. et.) De sa. à trois 
flanchis d'or. «'.: un lion, entre un vol. [Après 
avoir écartelé ses armes avec celles de Teviingen, cette 
famille, issue de la maison de Utryen, eii assuma les 
armes: «d'or à trois flanchis de gu.; cimier: un flan- 
chis de gu., entre un vol-banneret d'or et de gu.," ii 
cause de l'extinction de la branche aînée.] 

Almont (Vicomtes d*), v. C'Iievaller vicomtes 
d'Alniont. 

.4lnisheim Bav. D'or à trois fers-à-cheval de 
sa. r. : un fer-à-cheval d'or, supp. un tuyau de sa. 
sommé d'un panache de plumes de coq du "même. 

.llmsteln (van) lloll. D'or à deux hallebardes 
de gu., pas.sées en saut. [Suivant d'autres ces meubles 
seraient des bâtons fleurdelisés.] 

.ilinnieaTer Esp. D'or au vol d'azur; à la bord, 
comp. des deux émaux. 

Almunia Aragon. Ec. en saut.: aux 1 et î 
d'or à trois pins arr. Ile sin. accostés, celui du milieu 
plus élevé; aux 2 et 3 d'arg. plein. 

AInbaeli ou .%lnbeck -- .Saxe, liav. (M. et.) De 
sa. à une tête et col de griffon d'or. €'.: le meuble de 
l'écu, soutenu d'un chapeau de tournoi de sa., retr. d arg. 

Alner« v. Merkelsbaeh dit .%lner. 

AInklioven — Bav. (M. et.) D'arg. à un pignon 
d'or, en p., sommé de deux clés adossées au nat., po- 
sées en chev. renv. C: un vol à rairtique, aux armes 
de l'écu. 

Aloisny marquis de Groye - Poitou (Marquis, 
janv. 1661.) De gu. à cinq fleurs-de-lis d'arg., 2, 1 et 2. 

Aloisuy marquis de Kocherort - Tour., Bref. 
(Marquis, 1664. M. él. en 1701.) De gu. à trois fleur.';- 
de-lis d'arg. 

Aloijfny ou Dallowny Tournai. Parti de gu. 
et d'arg.; au chev. de l'un en l'autre. 

.%loï8 de Vassieux - Comtat-Fenmssin. De sin. 
au double Irêcheur fleur, et c-lteur. d'or; au chev. 
d'azur, br. sur le tout. 

Aloislo .Sicile. De gu. à quatre pals d'or; au 
lion du même, br. sur le tout. 

Alomar Ile de Mayorque. D'or au demi-vol de 
gu., ace en p. d'une mer d'azur agitée d'arg. 

Alonso - Castille. D'arg. au lion de gu.; à la boni, 
d'or, ch. de cinq croix florencées de gu., 1 en chef, 1 
à chaque flanc et 2 dans les cantons de la p. 

Alonso - - Ville de l'illena (Royaume de Valence), 
Ec: aux 1 et 4 de gu. à la tour d'ôr, .«ommée de trois 
tourefles du même, celle du milieu plus élevée; aux i 
et 3 d'azur à la fleur-de-lis d'arg. 

Alonso de Taso - Asturies. Parti: au 1 tran- 
ché, d'azur à l'étoile (8) d'or, sur or au lion de gu.. 
cour, du môme; à la bande de sin., engoulée de deux 
tètes de dragon d'or, br. sur le tranché; à la bord, 
d'azur, ch. des mots: de un Sideris godo y del 

REY VA.MB.V PROCEDE ESTA CASA ES TODO POU LINEA 

Y CAMiso, en lettres d'or (Alonso)-, au 2 d'arg. à la 
croix florencée de sa., vidée du champ; à la bord, 
denchée de gu. (Caso.) 

Alopaeus - Finlande. D'arg. au renard courant 
de gu. «".: un renard assis de gu., tenant de sa patte 
dextre une balance. 

Alopaeus - Courlande (An., 2 sept. 1772.) D'azur 
à la bande d'or, ch. d'une clé de sa., posée dans le 
sens de la bande; celle-ci ace. de deux pièces de 
monnaie d'arg., portant l'empreinte d'une tète d'homme 
cont. Cq. cour. T.: un cygne d'arg., le vol levé, la 
tète sommée d'une étoile (3) d'or. L. d'or et d'azur. 

Alopaeus— Finlande (Barons, 10 nov. 1819; com- 
tes, 12 mai 1820.) D'azur à la bande d'or, ch. d'une 
clé de sa., posée dans le sens de la bande; celle-ci ace. 
en chef d'une étoile (n) d'arg. et en p. d'une croix de 



Alopaeus 



55 



AU 



Lorraine du nu'ine. T.: à (lextn> un sau\iit;(' il<> rarn.; 
à ^n. un ctTf au nat.. roll. d'itr. 
. Alopaea*. \. ^ordroHvaa. 

Alor|[e Sorm. An., 1395. De eu. à trois gerbes 
(l'on:»* tl or. litH"!; du nu'iuc, ace. de >c[>t nioletles aussi 
d'or, 3 nuipvs en chef, I entre les deux premières ger- 
l)es, i aux cotés de la troisième t.'erl>e et I en p. 

.%loi» traiter. D'arg. h deux fas<es d'azur, ace. 
de troi* annelets de s;»., rantiés en clief. 

Alot» Esp. D'an:, h un ours pass. de .su., surm. 
d'un \ol dazur. 

AloM Esp. D'azur au \ol abai.s.sé d'or. 

.%lo8 Cntnlnqiu: Parti: au 1 de nu. au demi-vol 
abaissé d'or, le dossier à dextre; au i d'or à un ar- 
buste au nat„ feuille de sin. 

Alotto Sicile. Dazur à une bande d an>'-, ch. 
d'une autre bande de su. 

.%loa d'Héiiieroart llf-de-Fr. D'azur au cbev. 
d'or, ch. d'une (lulntefeuille de ?u. et de deux trèfles 
de sin., et aci-. de trois merlettes du sec. 

Aloae, V. .Alloue. 

.Al«y - P. de .\ainur. Dar*,:. à trois tourt. de sa. 

Aloy -Ferinandois.p'Ar^. à une biindedc fu.<ées de sa. 

Alo> - llex Baléarest. De jni. .'i un bouclier trian- 
ifulairc d'or, posé detioul. et ime ép<T d'ar?., garnie 
dor, posée en pal. br. sur le tioudier. 

Aloys .tilcin. Ec. : au I de gu. à l'aigle d'or; 
aux i et 3 d'azur à trois roses d'or, rangées en Imrre: 
au i lie sa. au che\al ;:ulo|Kint d'or. BrI. dor et «le 
sa. €'.: un lion iss. d'or, tenant de .ses (wltes trois lis 
de jardin il'arg.^ tiges et feuilles de sin. L.: à dextre 
d'or et de gu., a sén. d'or et d'azur. 

Alpcn (von ou van) l'ior. ihén., Flandre M. 
éL au lonimeiicenient du 15* siècle. De ^air; au lion 
de gu.. cour d'or, br. sur le tout. (kj. cour. •'.: le 
lion. is-s. L.: à dextre d'anr. et de gu., à sen. d'ar^'. 
et d'azur. 

.Alpeabeiia Kdie Toa< Tirol .Kn., !) .sept. 1839. > 
Tranché: au 1 d'arg. à une licorne naiss. de gu., niouv. 
du tranché; au i d'azur ii un bras, ami. au nat., la 
main de carn. tenant trois Heurs alpestres de gu. €.: 
une licorne iss. de gu. t..: à dextre d'arg. et de gu., 
a s<'ii. d'an:, et d azur. 

Alplirnivaa) Itrati. sept. De sa. à trois tierces 
d'or;;iu rlu'f dan:., ch. de Iroiscroisetlesdesa., JeH. 

.Alpheii <\aa> llolt. An., IG sept 1815. D ang. 
al' -a. iA\. cour. €'.: une tète et col de 

bo- ornée d'arg., posée de front [Les bran- 

che - us portent en cimier 1 étoile de l'écu]. 

.%lpiteu(vaB), lau.Aipiierti ou vaa .Alplierts 

lireilv, Xierikzi'c. De .-in. a trois fioi.ssons nageants 

d'arg., lorrés de gu., I un sur l'autre. C: un iwisson 

de l'écu, en pal, la tète en haut, les nageoires à dextre. 

Alphea. \. Airea et Alpen. 

Alpberaa - Pror. ..\n., juin l~ii. Kc.: aux 1 et 
i d'azur au cliev. d'or, ace. en chef de deux étoiles 
d'arg. et en p. d'un croi.s.s. du même; aux * et 3 de 
-i il 11 liopanl d'or. 

\lphoBse (d") France, l^usingé d'azur et d'or. 

Alpirat .tratjon. Parti: au 1 d'or au demi-vol 
ihiii-siMie ;ru.. le dossier à dextre; au * d'azur à une 
pierre d or. 

AlpaiaB»boreB Palatinat. D'or à une tèle et 
>»\ de cerf au nat. (à\. cour. C: le meuble de l'écu. 
L. d'or et de gu. 

AlpoBt .trayon. D'ar^'. au pont de trois arches 
au nat.. maçonné de sa., pose en fasce, sommé de trois 
lioulf- ninge<'s d'arg., les arches remplies d'azur. 

AipoBt .trai/oti. Dor à un trident démanché 
d'azur, posé en iwi. le- pointes en bas. 

Alpoxso. ^ . dal l*oxxo princes délia risteraa. 

%lpareh« .sin/c. Dor à cinq feuilles de figuier 
Mil , i. 1 cl i, les tiges en haut. 

%l(|iieria de Bolicaei» Catalogne. D'or à huit 
'' - If s;i., jKi.sées en pal.s, i, i, * et *, chaque 

" ' iixeloppet^ de flammes de gu. 

\lric9 (de*t) Dauptiiné, Cximlat-Fenainsin, fl- 
/•nrais. De gu. au chev. d'or, ace. de trois croisettes 
du même; au chef d'arg., ch. d un .soleil d'or. D.îT.vxt 
yr II. LiiRA. 

AlMaee de Hennin-Llétard— France .Branche 
aînée, appelée, en France, à relever le titre de prince, 
l»ar lettres piitentes du i avril 18*8.) De gu. à la 
itande d'or. «.: deux grillons, ornés chacun d'un col- 
lier de perles auquel est suspendu une croix de Lor- 
raine. D.rstii. CONTRE Tins. .Manteau de gu., doublé 
dhemi., suinmé de la couronne princière. 

Al»aee de Hennin- Llétard Uainaui Branche 
cadette, et. le ii juillet IHOi. Comtes de lioxxut et 
marquis û'.flsare; princes de Chimaye\ du St.-Erapire, 



l >epl. I'î:i5. Kc: aux I et ( d'arg. à trois bifce» de 
gu. .('rou ; au i de gu. à trois fleurs de néflier d or. 
percées du champ, luirliw's de sin. .treiuttenj . au * 
c.-é«-.: a. et d. dazur à trois fleur.s-de-lis dor .France): 
b. d'herm. plein Hretaiine . r. de gu. plein .llbrel). 
Sur le tout de gu. à la Iwnde d'or [.lUace . *,: deux 
grillons d'or. 

.tlHclie lioll. D or au chev. de gu., acr. en chef 
de deux perroouets Milant.s, alTr. et reg., de sin., et en 
p. d'une branche de chêne de sin., englantée au nat. 

.Ali«rheid l.usemb. Ei-. dor et da/ur: au grillon 
de luii en I autre, arm. et lamp. de gu., tenant de sa 
patte dextre une hache du dernier email. 

.Ai»rort (tan) (jueidre. D'arg. à la fa.s<e de sa. 
C: une tèle et col de lévrier, aux armes de l'écu. 

Alsinser iMrr. i Vu., Ii déc. 156.5., D'arg. au 
chev. d';izur, ace. de trois fleur.s-de-lls de gu. i .: une 
tète et col de lion d'an:., entre un vol aux armes de 
l'écu. U. d'arg. et d'azur. 

AI(tô-% enecze (chevaliers d' , \. lilokorcan 
chevaliers d'.AI)*(»-Veneexc. 

AlHtede IFentphnlie (M. él. au 17* siècle;. Dor 
il la fasce de sa., ch. de trois croix latines au pied 
fiché du champ. €'.: deux tt'tes et cols d'aigle de sa. 
ados.sée.s, Imj. dor, pass«'es dans un annelet du même 
\Arm. r. G.) 

%lt*tein (van) Flandre (An., 1" jan\. 1771.) 
D'or à la barre de sin., ch. de trois cniix de .Malte 
lo.singées d'or et darg. <".: une croix de lécu, entre 
un vol de s;i. 

.Al8terrn (vau) P. de Liéije. Fascé dor et de 
gu.. de huit pièces; au lion d'arg., br. sur le tout. C(\. 
cour. C: une jambe de chèvre d'arg., onglée d'or, po- 
sée en i)al, les ongles en haut. 

.Alsteren (van) dit d' Hamal P. de Liéije. 
Ec.: aux I et » les armes précédentes A'Jlsteren .- aux 
â et 3 d'arg. à cinq fusée« de gu., accolées en fasce, 
touchant les Iwrds de l'écu Jlamnl . 

AUterl d'Astreld .tut. Et.: aux l et i d'or à 
l'aigle de sa.; aux i et 3 de gu. au chev. d'arg., ace. 
de trois roses du même. (kj. cour. <"•: un vorcoupé, 
à dextre de gu. .sur an:., à sen. d'or sur .sa. ■<.: à 
dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

.Alsiton de <'liel<««a .Miildlexex Baronet, iO 
jaiiv. IttSl. M. et. en i:s:j. D'azur à dix étoiles rayon- 
nantes d'or. €'.: une cttiile de l'écu, soutenue d un 
croi.ss. darg. I>. immotis. 

AUtoa d'EdwardstoB Su/foll: (Baronet, 1681. 
M. et. I^'s armes prtvédcntes. 

.AI.stoB d*4»dell liedfordahire .Baronet, 13 juin 
\fiii. M. et. le *a juin 1790. Les armes précédentes. 

Aiston de ^axbam - Su/folli (Baronet, 16il 
M. et. I.es annes pré<édenles. 

.AIt»torp ou Aitterpe — Cueldre. Dor au grinfun 
de sa. 

AUtorpbiai» Itoll. D'or à la croix alésée de 
gu., canl. de huit los. de sa., nmu\. des angles de la 
croix, i dans chaque an::le aboulée>. <".: une colombe 
dazur; ou, un vol, de sii. et dor. L.:à dextre dor et 
de .sji., à .sen. d'or et de gu. D.: iii.xt; niiEs vibesque. 

AlKtorphius-Oreveliak - ttoll. Ec: aux l et î 
dor à un bras, arm. au nat., iss. d'une nuée mouv. 
du canton sen. du chef, tirant une ancre de .sa. à la 
trabe de gu., d'une rau en p. au nat.: aux * et 3 les 
armes A'.ltstorphiux. V.t une colomt»e d azur. L. d'or 
et de sa. O.: lu.xt; FIUE.S vintsyiE. 

AUtrfimer Suéde vBarons, 1778. De gn. à la 
bande ondée d'arg., ch. de deux coquilles de sa. jiosées 
eu pals, et ace de deux alieilles d'or. L'iku bordé 
darg. Deux cq. cour. <".: I un liàton reiourb»- en 
haut à sen., d'or, entre deux pi. daut., coupées ait. d'or 
et d'azur, br. sur deux pi. d aul. de .sa.; i un liouclier 
ovale d'arg., ch. de la lettre S dazur; entre deux bran- 
ches de rosier d'arg.. portant des ttoutons de nise de 
gu. T.: à dextre un Mercure de carn., la ceinture, le 
chape:iu ailé et le caducée d'arg.; à ^eu. un Faune île. 
carn., ceint et cour, de lierre, soufflant dans une fliite 
de Pan au nat., et embras.sunt de .son bras sen un 
tKiton re<'ourt)é. 

Alt — Bàle. D'or à un cor-de-cha.sse d'arg. en forme 
de pois.son courb»-, la tète h sen., suspendu ii une cmiv 
latine de sa. <'.: un homme i,s.s., hab. de sa., <oil!é 
d un chapeau du même, au rabat d'or, rebr. du même, 
tenant de .s;i main dextre un aviron dor, en paL L. 
dor et de sa. 

%lt Bàle. D'azur à une tour •■vtrée 

d'une ruine percée dune porte, et .•■' mai- 

sonnette, le tout au nat., sur une !■ -m. au 

bord d'une eau. €'.: un buste d'iioniiiii, liait, de gu. 
au saut, d'arg. E.. dar;:. et de au. 



Alt 



36 



Altendorf 



AU (von) — P. de Salzbourg (An., 1541; lec. de 
nob., 1616. M. et.) De gu. à la bande d'arg., ch. d'un 
poisson d'a/ur, posé dans le sens de la bande. <'.: un 
homme iss., hab. de gu., tenant de sa main dextre un 
poisson d'arg., en pal. L. d'arg. et de gu. 

Alt (von) - Jut. (Nob. du St.-Empire, 1782.1 De 
sa. au pal onde d'arg. C.: un demi-vol, aux armes 
de l'écu. 

Alt de TIeffenthal (Barons) — Suisse. Ec: aux 
1 et 4 de gu. à la roue d'or; aux 2 et 3 d'or au lé- 
vrier ramp. de sa., coll. et bouclé d'arg. Sur le tout 
parti: a. de gu. à la fasce d'arg.; b. d'or à l'aigle ép. 
de sa., bq. et m. de gu. Cq. cour. T.: un bras paré 
d'azur, la main de carn. tenant un badelaire d'arg., 
garni d'or ; le tout br. sur un panache de sept pi. d'aut., 
celle du milieu d'arg., les autres ait. de gu. et d'or. 
L. d'or, de sa. et de gu. «.: deux lévriers reg. d'arg., 
langues de gu., coll. du même, bordés et bouclés d'or. 

Alt-¥reyhurui —Suisse. De gu., chapé-plové d'or. 
€.: un chapeau piramidal d'or, retr. de gu., sommé 
d'une boule d'or et d'un panache de plumes de coq de sa. 

Ait-Tanrkii'chen — Bar. {M. et.) De sa. au lion 
naiss. d'or, se perçant la gueule d'une éjiée d'arg., gar- 
nie d'or. C\: le lion de l'écu, iss. 

Altaemps, v. .%ltem$«. (Kliso. 

Allainont (Comte d'), v. Rrowne marquis de 

AHardio — Fenise. Les armes d'Aleardl. 

Altaripa — Sicile. D'arg. à un rocher de trois 
coupeaux de sin., mouv. d'un fascé-ondé d'azur et 
d'arg. de cinq pièces, en p. 

HXi&rTïhn— CatulOQne. D'arg. à trois bandes de gu. 

Alta-Hupe (Chevaliers d*), v. Ntoffelia cheva- 
liers d'Alta-Rape. 

Altasser — Aut. Tranché, d'azur à la bande de 
gu. ace. de deux étoiles d'or, sur or au griffon de sa.; 
à la bande de gu., br. sur le tranché. €".: le griffon, iss. 

Altavllla — Sicile. D'aaur au peuplier d arg., posé 
à dextre, senestré d'un chien braque ramp. du sec. 

Alldorf (Comtes) — Aut. D'arg. au lion de gu. 
C: un buste de femme, hab. d'arg., les cheveux épars, 
la tète sommée de trois plumes de paon au nat. 

Altdoi'f ou AKorir — Schwabisch-Ilall {TFurt.) 
Parti: au 1 fascé d'arg. et d'azur, de quatre pièces; 
au 2 de gu. plein. «'.: deux prob., celle à dextre aux 
armes du 1, et celle à sen. de gu. plein. 

Aitdo/ff — Alsace (M. et.) D'acg. à trois fleurs- 
de-lis d'azur. €'.: un vol, aux armes de l'écu. [V. 
Alttorf (Ut <■■ opgberjc.] 

Aitecleii — Vérone. D'azur à un mont de six cou- 
peaux de sin., mouv. de la p., ace. en chef d'une croi- 
sette pattée de gu. 

Altemana — Vérone. D'azur au soleil d'or. 

Alteins ou ,4ltaemp8 — Rome, Naples. D'azur 
au bouc ramp. d'or. Cq. cour. T.: le bouc, iss. Man- 
teau de gu., doublé d arg., sommé de. la couronne 
princière. 

Aiten — Brunswick. D'arg. au chicot au nat., posé 
en pal. C: deux prob., d'arg. et de gu. 

Alten — Mecklembourg. D'arg. à cinq los. et deux 
demies de gu., accolées en bande. Cq. cour. €'.: un 
panache de plumes de coq de sa. 

Alten — Brab. De gu. au chev. d'or, ace. de trois 
roses tigées et feuillées d'arg. 

Alten — Bav. (Rec. de nob., 23 avril 1813.) D'arg. 
à trois los. de sin., posées en barres, rangées en bande, 
et quatre roses à quatre feuilles de gu., chaque rose 
br. sur le point de contact de deux los. €!.: cinq pi. 
d'aut. de sa. L. d'arg. et de gu. 

Alten d'Altenberic — Souabe. Parti d'or et de 
gu.; au chev. parti de sa. et d'arg., br. sur le parti. 
C.: deux prob., d'or et de gu., celle à dextre ch. d'une 
barre de sa. et celle à sen. d'une bande d'arg. L. con- 
formes aux émaux des prob. 

Alten de Goltern — Han., Prusse. D'arg. à sept, 
los. de gu., accolées en bande, ch. chacune d une rose 
d'or. Cq. cour. T.: sept plumes de coq courbées de sa., 
sortant chacune d'un tuyau de gu. ; la plume dextre 
la plus grande, celle à sén. la plus petite. N. : deux 
coqs reg. de sa., arm. d'or, barbés, crêtes et langues 

de gu. U.: SOL.V XOBILITAT VIRTUS. 

Alten-^^nmerau — Aut. (Barons, 1743 et 1763) 
D'or à la demi-ramure de cerf de sa., courbée en demi- 
cercle, la courbe en haut. Deux cq. cour. C: 1° le 
meuble de l'écu, posé en pal; I. d'or et de sa; 2- une 
tète et col de chien braque d'arg., coll. de sa., bordée 
et bouclée d'or, l'oreille ch. de trois coquilles de sa.; 
I. d'arg. et de sa. S.: deux chiens braque reg., pa- 
reils à celui du 2« cimier. 

Alteu-Nuineran de Bras.sberie (Barons) — .^m/. 
Ec.:aux 1 et 4 d'or à une denii-raniuro de cerf de sa.: 



aux 2 et 3 d'arg. à un mont de six coupeaux au nat., 
sommé d'une étoile de gu., chaque angle orné d'un pa- 
nache de cinq pi. daut. de .sa. Sur le tout un écusson 
d'or, cour, du même et ch. d'une aigle ép. de sa., por- 
tant sur son estomac un écusson d'arg. ch d'un L d'or. 
Deux cq., le 1 timbré d'une couronne ordinaire, le i 
d'une couronne ordinaire fourrée d'un bonnet de gu. 
«'.: 1° une tète et col de chien braque cont. d'arg., 
coll. de sa., l)ordée et Iwuclée d'or; 2^ l'étoile du 2. 
L. d'arg. et de sa. 

Alten de Wllkenbiiri; Han. (Comtes, 7 août 
1813.) Les armes A' Alten de Goltern. T.: à dextre un 
tirailleur du premier bataillon de la légion anglo-alle- 
mande; à sen. un soldat de la garde à pied de Hanovre 
électorale. D.: pro p.vtria. 

Alten-Fraunberi{« v. Fraiinber^. 

Altena (van) — Holl. D'or au chev. de sa. C: 
un lion de .sa. 

Altena (van) - Holl. D'or à la fleur-de-lis de 
gu., ace. de trois oiseaux de sa. 

Altena (van) -- Frise. D'azur à une bande tran- 
chée d'or sur sin., l'or ch. de trois cigognes pass. au 
nat.; la bande ace. de deux trèfles d'or. 

Altena (van)— Brab. D'or il deux saumons ados- 
sés de gu. 

Altena (van) — Flandre. Ec: aux 1 et 4 de gu. 
à la fleur-de-lis d'iirg.; aux 2 et 3 d'azur à la fasce 
hrét. et c.-brét. d'or, ace. de trois glands effeuillés du 
môme, les queues en bas. 

Altena (Comtes) — Westphalie. D'or à la fasce 
échiq. de gu. et d'arg. de trois tires. 

Altena [Altena>sar-Lenne] (Comtes; — West- 
phalie. D'or à la rose de gu. 

Altenaii - P. de Salzbourg. De sa. à deux pals 
d'arg. €'.: un écran octogone aux armes de l'écu, 
chaque angle orné d'une houppe, lesdites houppes ait. 
d'arg. et de sa. 

Altenbuckum - Westphalie, Pom. De sa. à un 
annelet d'arg. €.: une tète et col de chien braque de 
sa., coll. d'un annelet d'arg.; entre un vol à l'antique 
de sa. [V. von deni Griinberg dit von Alten- 
bockum.] 

Altenbnrit (Burgraves d') — Allem. De gu. à 
deux fasces d'arg. 

Altenburg — Tirol (M. et. en 1474.) Coupé: au 1 
tranché d'arg. sur gu.; au 2 recoupé d'arg. sur gu. 
Cq. cour. C: un vol à l'antique, aux armes de l'écu. 

Altenbnrit — Allem. D'or au lion dragonne de 
gu., arm., lamp. et cour, d'azur. 

Altenbnr^er — Bàle. D'azur à un portique carré 
d'or, crén., ouv. du champ, soutenu d'un socle d'or et 
sommé sur ses extrémités de deux bannières coupées 
de sa. sur arg. C: le portique. 

Altenbnrjueer von .MIarchensteIn und Frauen- 
ber« — Tirol (Conc. d'arm., 3 juillet 1620; nob. du 
St.-Empire, 26 juillet 1736; barons du St.-Empire, 29 
oct. 1776.) Ec: aux 1 et 4 tranché, de sa. au lion léo- 
pardé d'or, pass. en bande, sur gu. plein; à la rivière 
au nat., en bande, br. sur le tranche, ch. d'un poisson 
au nat., posé dans le sens de la rivière {Altenburger); 
au 2 d'azur à une pierre millaire d'arg., posée sur une 
terrasse de sin.; au 3 d'azur à un rocher d'arg., sou- 
tenu d'une terrasse de sin. et sommé d'un palmier du 
même. Deux cq. cour. C: 1° un lion iss. d or ; I. d'or 
et de sa.; 2° un homme iss., hab. de gu., rebr. d'or, 
ceint du même, coiffé d'un bonnet d'azur, tort, de ru- 
bans d'or et de sa. flottants à dextre et à sen., tenant 
de sa main dextre une masse d'armes, la sen. appuyée 
sur sa hanche; 1. d'arg. et d'azur, ^i.: deux licornes 
reg. d'arg. 

AltendSpffer — Franconie. D'arg. à la bande d'a- 
zur, ch. d'un gland effeuillé de gu., à la coque de sin., 
posé dans le sens de la bande, et de deux étoiles d'or. 
€.: le gland, posé en pal, entre un vol d'arg., l'aile 
dextre ch. d'une barre d'azur et la sen. d'une bande 
du même, chacune surch. d'une étoile d'or. L. d'or 
et d'azur. 

Altendoren — Lubeck. D'azur au croiss. tourné 
d'or, ace de trois étoiles du même. C: trois verges 
de gu., sommées chacune d'une queue de paon au nat.. 
la verge du milieu ch. d'une étoile d'or; le tout devant 
une boule d'azur, iss. du bri., sommée de deux queues 
de paon au nat. 

Altendorf — Allem. Parti : au 1 bandé d'azur et 
d'arg., de quatre pièces; au 2 d'or à la demi-aigle 
de sa., mouv. du parti. Cq. cour. T.: un lion assis 
d'or, posé de front ; entre deux prob. coupées, à dextre 
d'arg. sur azur, à sen. de sa. sur or; ledit lion empoi- 
gnant de ses pattes les prob. I... conformes aux émaux 
des prob. 



Alleiidorl 



37 



AIlhorp 



Altendorr Souahf. Parti d'an:, et de si. Cq. 
rour. I .: une queue de |>aon au nat. 

Altrndorr S4)uabe. Darp. à Iwiishui de (lU., 
adexire d un annelet d'azur. I .: deux Dreilles d'àne, 
de eu. et darv. [V. .%ldendorp.] 

Altrnra«r Sitisxc. I) a ru', au tilleul à l'antique 
arr. de ^'U. €.: un liu.^te d homme, j)0!«é de profil, hab. 
aux armes de l'wu, coiffé d'un Iwnnet pointu dam., 
retr. de su. 

AHcBhaas — Siyrie. De fîu. à deux demi-vols 
ado>.<t'» d an:. Cq. cour. €'.: un \ol d'arp. 

AllrnbaiiACB — SchwàbUrh-Unll U'urt Ecartelé- 
denché d ar^'. et de sa. €'.: deux prob. d'an:. 

.lltenkliDiten - Thurgorie. De sa. «emé de bill. 
d'or; au lion dan:., cour, dor, br. sur le tout. V.i le 
lion, i.<s.. orné le lonj: du dos d'une crête de s;i. semée 
de bill. d'or; ladite crête orné*' aux ancles de plumes 
(le piion au nat. 

\ltenlei{ern Barons Jitt. Tranché d arg. sur 
<'.(I I (lin. C: uiif i|UfUf de piion au nat. 

Alteiirath. \. %ldenroide. 

AltensteiiE — rienne Conc. d anu.. l«9i, IS nov. 
1530 et VI juillet 153*. De su. à la bande d ars., ch. 
d'un reiiaril courant du champ. C: un buste d'homme, 
posé de profil, hab. de su. bout, d'or, au ralwt d'arg., 
coiffé d'un bonnet jmintu de su. retr. d'arg., le sommet 
courbé en a^ant et orné dune Iwule d'ars. — Sob. 
du St.-Empire, 13 avril 1540. Parti: au 1 dor à l'aigle 
cent, de sa., cour, du champ, ch. d'un saut, diminué 
alésé de su. br. sur les ailes et sur les pieds de l'aigle: 
au 2 de sa. à la bande d'arg.. ch. d'un renard courant 
de eu. Cq. cour. €\: un buste d'homme, posé de pro- 
fil, hab. de sa. l>out. d'or, au rabat d'arg., coiffé d'un 
bonnet pointu de gu. retr. d'ars.. le sommet courbé en 
avant et orné d une boule d'ars.; entre un vol de sa., 
chaque aile ch. du siiut. du 1 L. d'or et de sa. — 
<Conf. de nob., 30 sept. 1605. Ec: aux 1 et 4 d'or à 
Taigie de sa., cour, du champ, ch. d'un saut, diminué 
alésé de gu.. br. sur les ailes et les pietls de laigle, 
l'aigle du 1 cont.; aux 2 et 3 de sa. à la bande d'ai^.. 
ch. d'un renard courant de gu. C: V un vol de sa., 
chaque aile ch. du saut, du I; I. d'or et de sa.: 4= le 
buste du cimier de 1540; I. d'arg. et de sa. 

AltrnMtric — Sturie Chevaliers autrichiens, iO 
nov. 1596. D arg. à la bande de sa. €*.: une boule 
d'arg.. sommée de plumes de coq de sa. [La branche 
de Suissi- porte en cimier: un chapeau piraniidal de 
.sà., somme il une Iwule d'ars.] 

.ÂltrDstein - Soufibe. De gu. ii trois marteaux 
d'or, r.: deux prob. de su., ornées chacune à l'ext. 
de quatre flèches d'ars.. enfoncées dans les prob. 
[Comp. '«tein d'AlteaMeio.] 

tltrntfiiTpn, v. TiHTeaMtein. 

A H ère (vau) Bnun'.t An.. *fl mai 1690. .M. et. 
l) arg. à la fasce de su., ace. de trois tètes et cols de 
cheval de sa., bridées du sec. Brl. d'arg. et de gu. C: 
une tète de cheval de l'écu. entre un vol d'ani. et de 
gu. OU: entre un vol à I antique d'arg., chaque aile 
ch. d'une fasce de gu. 

Alt*r*n(van)-- Amderdam. Coupé, de sa. à trois 
«toiles d'or, ransées en fasce, sur gu. au lion léopardé 
d'or: à la fa.i<e ondée d'an:., br. sur le coupé. 

.AHrren (van) de Jaersvelt — Flandre, Holi, 
P. dl'trecM. Ec: aux 1 et 4 d'arg. à trois colonnes 
^zuden] de sa. J'ianen : aux i et 3 fascé de vair et de 
lu. Goye.. .Sur le tout les armes précédentes A'AI- 
feren (Quelquefois on trouve ces anuoiries composées 
de la manière suivante: Ec: aux 1 et 4 iXAÙeren: 
gux i et 3 de sin. à la fasce ondée d'arg., ace de trois 
oiseaux d'or. Sur le tout un é<'usson fascé de vair et 
de gu., sunn. d'un petit érus.son, d'azur à la fleur-de- 
lis d or . 

.Altermatt — So/eure. D'azur au chev. d'arg., ace. 
en chef de deux étoiles d'or et en p. d'un trèfle de 
sin. «'.: un trèfle de sin., sommé d'une étoile d or. L. 
d'or, d'azur et d'arg. 

.Alteruiatt — Soleure. De gu. à une croix latine, 
soutenue d un X dont la moitié inférieure broche sur 
un V, soutenu d'un tertre; la croix accostée en chef 
d'une étoile et d'un croiss., et les jamiiesdu V surmon- 
tées d'un croiss. et dune étoile; le tout d'or, excepté le 
tertre qui est de sin. « .: un croiss. montant d'or, .«upp. 
une étoile du même. L. ilor et de gu. 

Altersham ou Altersheim -- liar. M. et. D'or 
a un homme, hab. de sa., la culotte de gu., les bas 
d'arg.. les souliers de sa., coiffé d'un bonnet du même, 
tenant de sa main dextre un marteau au nat. C: 
trois pi. d'aut., une d'or entre deux de sa. — (An., 
1655., De sa. à un chevalier, arm. de toutes pièces 
d'arg., posé, les jambes écartées, sur un tertre d'or, te- 



nant de sa main dextre un marteau d'arg., le manche 
appuyé sur sa hanche. Cq. cour. <".: le chevalier, l.«s. 
L. d'or cl de s;i. Kiirons du St.-Kmpire. IttKl. Ec: 
au I d'or à un chevalier, arm. de toutes pièces d'a- 
zur, le cas<iue cour. dor. poM-, lesJamlN-s écartées, sur 
un tertre de si., tenant de sa main dextre un marteau 
d'armes au nat., le manche appuvé sur sa hanche; au 
i bandé de gu. et ilars. de quatre ple<es; au 3 de 
gu. à la tour darg. ouv. du ibanip; au 4 dazur au 
griffon d'arg.. tenant une hallebarde du même. Sur le 
tout d'or k l'aigle ép. de sa., surm. de la couronne im- 
périale. Trois c»|. cour. 4'.: I' deux prob.. coupées 
d'or sur arg.; i= le chevalier, Iss.; 3^ les meubles du 
surtout. L. d'anî. et de gu., mêlé d'or et de sa. — 
> Barons en Bohème, 18 nov. 1700. I.es mêmes armes, 
augmentées d'un 4« cq., portant en cimier le griffon, 
iss. L.: à dextre d arg. et de su., à sen. dor et de sa. 

.Altfeld Edievon.v. Jenûeb tJlle voo Allfeld. 

.Altjcrfiber — Bar. M. et. Dazur au lion nais.«. 
d'or, tenant de ses pattes une épée d'arg., garnie d'or, 
posée sur >iin épaule, i'.i le lion. iss. 

Althani Baron , v. .Annesley tmron .AKIiam. 

Althnmer — Aut. Coupé: au I d azur au lynx 
naiss. d'or, mouv. du coupé; au i dazur chape d'or, 
l'azur ch. d'une étoile d'or. Cq. cour. €.: le lynx iss., 
entre un vol, l'aile dextre taillée et la sen. tranchée 
d'or sur azur. L.: à dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. 
et d'azur. 

Althainmer — yuremberg. De gu. à un homme 
iss.. hab. d'or, tenant de chaque main un marteau du 
même. <".: l'homme iss. L. d'or et de sa. 

.Allhaii ou Altan— /V/ine, Trerise^ l'eniie, Frioul 
Comtes, a tés. 1469: comtes du St.-Empire, 6 juillet 
1470; rec. dudit titre. *8 fév. 18**.. Ln écusson ovale 
encadré d'un serpent de sin., se mordant la queue; éc: 
aux 1 et 4 coupe, d'arg. à la rose de gu., bout, d'or, 
sur azur à trois têtes de léopard rangé"» d'or: à la 
fasce d'or, br. sur le coupé; aux * et 3 dazur à un 
tertre d'or, mouv. de la p. et sommé d'un demi-vol 
d'arg. Sur le tout un écu.*son ovale d'arg.. ch. d'une 
aigle de sa., cour. d'or. Le grand écu posé sur lesto- 
mâc d'une aigle ép. de sa., chaque tête c«ur. d'or. 
D.: DROIT. 

Aitbana — Auf., .^Silésie (Barons, *4 mars 157i; 
comtes du St.-Empire, 18 juin 1610. Degu. à la fasce 

d'arg., ch. d'un 5t de .<a. Une branche portait la fasce 

surm. dune coupe d'or, à cause de la charge déchan- 
son héréditaire de l'Empire.) €'.: un sapin de sin., 
entre deux drapeaux, darg. et de gu., ch. chacun 
d'une aigle ép. de sa. Manteau de su., doublé d'herra., 
sommé de la couronne princière. 

.Altbans — Allein. De gu. au lion d'a"^., cour, 
d'or, tenant entre ses pattes une église d'arg., le clo- 
cher à dextre. Cq. cour. C: une étoile 8; d'arg., 
entre un vol couj)e d'an:, sur gu. 

Althaus — .Srhuumbourg- Lippe, Bade Barons, Î6 
mai 1860. De gu. à deux bâtons fleurdelisés arr. d'arg., 
passés en saut. C([. cour. <'.: les meubles de l'écu. 

AltbaaH ou Oldenbus— ff'estphalie. Les armes 
précédentes des biirons A' Althaus. 

AUban^en — Allem. D'azur à deux maisonnettes 
darg.,ransées sur une terrasse de sin.; le champ chape 
de sa., à deux griffons affr. d'or; et au chev, divisé en 
chev. de gu. sur arg.. br. sur le chape. Cq. cour. T.: 
un griffon iss. d'or, mouv. de trois plumes de paon 
: au nat. L.: à dextre d'or et de sa., a sen. darg. et 
de gu. 

.Altbaasen ou .Altbu»>«a — Suixxe. Coupé: au 1 
taillé de sa. sur arg.; au i tranché de sa. sur arg. T.: 
un buste d'homme, posé de profil, hab. de gu., coiffé 
d'un twnnet pointu de sa., retr. d'arg., orné sur le de- 
vant de deux pi. d'aut. d'arg. 

.Altbeer — P. J'L'trecht. De gu. au rencontre de 
boeuf d'arg. 

Altbeer — Sf.-Gall. D'arg. au rencontre de boeuf 
de gu.. ayant entre ses cornes une hache d arg., emm. 
de su.. iH)sée en fasce, le manche à dextre. €.: les 
meuble-; de l'écu. 

.Altbeer -- St.-Galt. De gu. à une étoile 8 d'or. 
r.: l'étoile, entre deux prob. de gu., chacune ch. d'une 
fasce d'or. 

.Althelm - Bar. Parti d'arg. et de gu. 

Althelin — Souabe. D'ars. au lion naiss. d'azar. 
C: le lion. iss. 

.Altbof dit ^eboitx — SHé*ie Chevaliers, 1 juin 
1666. De sa. au griffon d'or, tenant une épée darg. 
et soutenu d'un tertre de sin. C^ le griffon. L. d'or 
et de sa. 

Aithary ^Vicomte), t. M^aeer comte Mpeaeer. 



Althnsen 



58 



Allspaur 



j%lfliu!«eii, V. AKIuiiisen. 

Altliii8iiis - Uoll. D'iirfî. à une maison carrée 
d'azur, posée sur une terrasse du même. 

Altiehini - Padoue. D'arji. au lion fascé d'or 
et de pu. 

.tlticlilni, V. dalla Riva dil «Klriiiiii. 

,%ltler - Pror., Imuq. D'arjr. ii la l)ord. de f;u.; 
au chef d'azur, hv. sur le tout. 

Ait 1er de Borne — (iéraudan. D'arg., au clief 
d'azur. 

Altieri (F'rinces) — Rome. D'azur à six étoiles (8) 
d'arg.; à la bordure émanchée d'azur sur arg. 

.Allleri -5«n7e. D'azur à six Les. d'or; a la bord., 
denchée de gu. sur arg. ' 

Altliiit — P. rfe Groninitue. Armes anc- D'or chape 
d'azur, l'or ch. d'un tourt. de sa. — Armes mod.: Coupé : 
au 1 d'or ii lannelet de sa.; au i d'or chiipé d'azur, 
l'or ch. d'un tourteau de sa. Brl. d'azur et d'or. «'.: 
un vol de .<a., l'aile dextre ch. d'une bande d'or et 
l'aile sen. d'une barre du même, surch. chacune d'un 
annelet de sa. ly d'or et d'azur. 

.Al(ln« — P. de Gronmjue. D'or à la bande d'a- 
zur, ch. de trois cruches à couvercle d'arg., avant une 
anse Ji sen., posées dans le sens de la bande! 

Altinjt-Wees — P. de Groningue, HoU. Les armes 
de Wee» à Rotterdam. 

AltiiiK-^lberic — Holl. (An., 11 déc. 1840.) Ec: 
aux 1 et 4 d'arg. a la rose de gu., barbée de sin. (Si- 
berq); aux 2 et 3 coupé: a. d'or à l'annelet de sa.; b. 
d'or chape d'azur, l'or ch. d'un tourteau de sa. {Al- 
ting). Brl. de gu. et d'arg. *'.: la rose, entre un vol 
de gu. I-. d'arg. et de gu. S.: deux griffons reg. au 
nat., lamp. de gu., les ailes, les pattes de devant et la 
moitié supérieure du corps d'une teinte grisâtre. 

.Altintten — Souahe. (M. et.) De gu. à trois fau- 
cilles d'àrg., enini. d or, po.sées en fasces, rangées en 
pal, le dos en bas, la pointe à sen. •'.: une femme iss., 
hab. de gu., tenant de chaque main une faucille de 
l'écu, en pal, les faucilles adossées. 

Altinjciieii — Lorr. {kn., 1539.) D'arg. au chev. 
d'azur, ace. en p. d'un léopard de gu. 

Allklrciieii (Barons) — Aut. Ec: aux 1 et 4 de 
gu. à la fasce d'arg., ace. de trois colombes volantes 
du même, les becs dirigés vers le coeur du quartier; 
ladite fa.sce ch. d'un L d'or, embrassé d'une branche 
de laurier de sin.; aux 2 et 3 d'or à la demi-aigle de 
sa., bq., m. et cour, du champ, mouv, du parti. Sur 
le tout d'azur à une église d'arg., essorée de gu , le 
clocher posé à sen. et croisé d'or ainsi que le toit. 
Trois cq. cour. <'.: 1» et 3" une aigle i.«s. de sa., bq. 
et cour, d'or, ch. d'une fasce du même ; 2° l'église. I...: 
à dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. D.: 

PRO DEO ET CAESARE. 

Ahkover — Ralisbanne. Parti d'or et de sa., l'or 
ch. d'un homme, hab. de .<a., le bras sen. étendu sur 
le sa. et tenant un bâton d'or dirigé vers la pointe de 
l'écu. «'.: l'homme, entre un vol d'or et de sa. 

AilmaDii — Ratisbonne. De gu. à un chev. très- 
large, tiercé en chev. d'or, de sa. et d'arg. C: un 
homme iss., hab. de gu., coiffé d'un bonnet pointu 
parti d'or et d'arg., ch. d'un chev. de sa., et retr. de 
gu. I... d'arg. et de gu. 

Altiiiaiiii — Bav. (.\n., 19 mai 1769.) D'arg. à un 
vieillard iss., mouv. d'un tertre de sin., hab. de gu. 
bout, d'or, au rabat du même, coiffé d'un bonnet de 
gu. retr, d'arg., tenant deux hallebardes passées en 
saut, devant son corps. Brl. de gu. et d'arg. C: une 
licorne iss. d'arg. L. d'arg. et de gu. 

Altmaiin — Bav. (Conc. d'ami., 1631.) Ec: aux 1 
et 4 de gu. à une tète de vieillard barbu, au nat.; aux 
2 et 3 d'or au chev. d'azur, la cime en forme de 
losange d'arg. €.: un buste de vieillard, hab. d'azur; 
entre deux prob. coupées, à dextre de gu. sur arg.. à 
sen. d'azur sur or, ornées chacune dans son embou- 
chure de trois pi. d'aut., à dextre une d'azur entre 
deux d'or, à sen. une de gu. entre deux d'arg. L. 
conformes aux émaux des prob. 

.Ait manu d'Aitmaunshofen — Bav. (INob. du 
St.-Empire, 22 août 1790.) D'arg. à un chevalier, arm. 
de toutes pièces, l'épée à la hanche, le casque pana- 
ché de trois pi. d'aut., une d'arg. entre deux d azur, 
tenant de sa main dextre une hache d'armes et de sa 
sen. un bouclier de gu., style rococo, ch. d'un A d'or; 
ledit chevalier chevauchant sur un lion léopardé d'or, 
pass. sur une terrasse d'azur. Cq. cour. < .; un lion 
ISS. au nat., tenant de ses pattes une hache d'armes. 
L. d'arg. et d'azur. 

Aitmann von Retteidorfund Wlnxer — Bav. 
(M. et. vers 1630.) D'arg. à un buste de vieillard, hab. 
d'azur, au rabat d'arg. €'.: le buste. 



Aitmann de Vliswert - Rati.<!honne. D'arg. ii 
un vieillard, hab. de gu., coiffé d'un bonnet du même, 
po.sé sur un tertre de sin., et tenant de ses mains une 
hallebarde au nat. •'.: une licorne iss. d'arg. 

AitinannisliauMen ~/to)-. (Barons du St.-Empire, 
12 déc. 1682. Kc: aux 1 et i d'or h un tertre de trois 
coupeaux de .sa., sommé d'un soc de charrue au nat., 
pose en pal, la pointe en bas; aux 2 et 3 d'azur à 
un homme d'armes iss., au nat., tenant une hallebarde. 
Sur le tout d'arg. à une aigle ép. de sa., chaque tète 
cour. d'or. Deux eu. cour. «'.: 1° quatre pi. d'aut.: de 
sa., d'or, d'arg. et dazur; i. d'or et de sa.; 2° un demi- 
vol de sa.; i. d'arg. et d'azur. 

Altmannsliofcn- H'urt.,Saxe. D'arg. à une tète 
et col de cerf de gu. T.: une tète et col de cerf d'or. 

Altmaniiteiii (Comte.s) — Aut. Tranché d'arg. sur 
sa. Cq. cour. C: deux oreilles d'àne, d'arg. et de .«a., 
l'intérieur de gu. 

\itnacU '.Suisse. De gu. à une hache d'arg., emm. 
d'or. C: un chapeau piramidal aux armes de l'éçu, 
sommé d'un panache de plumes de coq de sa. — Ou . 
D'arg. à une hache d'azur, emm. de gu. €\: un cha- 
peau piramidal aux armes de l'écu, sommé d'un pa- 
nache de plumes de coq de sa. 

Alton (Baron de l'Empire) — France. Coupé: au 1 
de sin. à une plante de lis au nat., terrassée (for, fleu- 
rie de deux pièces d'arg., l'une en haut et l'autre à 
sen.; au 2 d'azur au lion d'arg.. tenant de sa patte 
dextre un rameau d'olivier de sin. et ace. de cinq étoi- 
les d'arg., quatre dans les cantons de l'écu et la cin- 
quième en p. 

Alton -- Aut. (Comtes, 23 avril 1777.) D'azur au 
lion d'arg., arni., lamp. et vilené de gu., ace. de cinq 
fleurs-de-lis d'or, quatre dans les cantons de l'écu et la 
cinquième en p. Deux cq. cour. «'.: 1° une aigle cont. 
de sa., cour, d'or; I. d'or et d'azur; 2° le lion, iss., te- 
nant de sa patte dextre une branche de laurier de sin.; 
I. d'arg. et d'azur. H.: deux lions d'arg., arm. et lamp. 

de gu. D.: JUSTIS ET FIUELIS. 

Alton (Marquis d*), V. Taibot duc de Kiirews- 
bury. 

Aitnn-'>i|iee (Comtes) — Angi, France. Ec: au 1 
tranché-denché d'azur sur or, à deux fleurs-de-lis de 
l'un à l'autre; au 2 de gu. à trois épées d'arg., garnies 
d'or, rangées en fasce, la première et la troisième 
ayant la pointe en bas; au 3 de sa. à trois phéons 
d'arg., la pointe en bas; au 4 de gu. à trois épées d'arg., 
garnies d'or, une en pal et les deux autres br. en saut. 

Aitorf - Smsse. D'arg. à un écusson de sa. en 
abîme, et une rose de gu., tigée et feuillée de sin., au 
canton dextre du chef, posée en bande et mouv. dudit 
écus.son. <".: un l)onnet de gu., retr. d'arg., sommé 
d'un panache de plumes de coq de sa. 

A Itorfer - Baie. D'arg. à la rose de gu., tigée et 
feuillée de sin. *'.: la rose. 1^. d'arg. et de gu. 

Altorir - - P. de Bâte, .Usace. D'arg. à une éman- 
che de deux pièces de sa., mouv. du flanc sen., la pièce 
en p. plus longue qui celle en chef; au chef de l'écu 
de sa. <".: deux oreilles d'àne, de sa. et d'arg. 

Altdorf, V. AitorfT. 

Altoviti - Florence, Prov. De sa. au loup ramp. 
d'arg. 

Altoviti - Rome. D'azur au chien ramp. d'arg., 
coll. de gu., le collier ch. de deux bes. d'or. 

Altreuw ou .Alttren - Suisse, Angl. Coupé de 
gu. sur arg.; à une Foi, posée en chevron, de l'un en 
1 autre. €'.: un vol, d'arg. et de gu. 

Aitrie (Baron , v. Keith baron Aitrie. 

Aitrocit -~ Prusse, Mecklembourg, .Saxe (Nob. de 
Prusse, 14 avril 1744; nob. du St.-Empire, 21 juin 1746, 
12 août 1749 et 22 mars 1751.) Parti: au 1 d'arg. à 
la demi-aigle de sa., bq., m. et cour, d'or, mouv. du 
parti, l'aile ch. d'un demi-cercle treflé d'or, tenant de 
sa griffe un sceptre du même et ch. sur sa poitrine du 
chiffre F. II. d'or; au 2 de gu. au lévrier ramp. d'arg., 
coll. d'or, soutenu d'une terrasse de sin. L'écu bordé 
d'or. Cq. cour. €'.: un pélican avec ses petits dans son 
aire, d'arg., entre deux prob. coupées, à dextre d'arg. 
sur sa., a sen. de gu. sur arg. Ij. conformes aux 
émaux des prob. 

AltHChmid - Ratisbonne. Coupé: au 1 d'azur à 
trois étoiles d'or; au 2 d'arg. à deux biindes de gu. 
Cq. cour. T.: deux prob. coupées, à dextre d'arg. sur 
gu., à sen. d'azur sur or, chacune ornée dans son em- 
bouchure de trois pi. d'aut., à dextre une d'or entre 
deux d'azur, à sen. une d'arg. entre deux de gu. L.: 
à dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Ait8panr — Tirol (M. et.) Coupé de sa. sur arg., 
l'arg. ch. d'une étoile de sa. C: un vol aux armes de l'écu. 

Altspanr dit Belfort (Barons) — 7>'ro/ (M. et.). 



Allstâdl 



39 



Alxinger 



Pror. rhén. Coupé 
deux prob., coupées 



à trois lions de ju. 
if.-Enipire, 1761.) Ec: 



au I d'or à IniKlo ront. de sa., Im|. et m. du champ; 
,..; i c»up«> de sa. sur arp.. l'arjt. cli. dune étoile de sa.; 
au 3 d'an;, au chien pass. de ku.; au ( d or à la tour 
au nat.. sunn. d'une aitrie de .sji. I)eu\ cq. cour. €'.: 
1° deux |)ennons de pu., ch. chacun d'une fasce d'ars., 
les traites pass«H*s en .<tiut.; i^ deux proh. coupées de 
sa. sur ar;;.. ornées chacune dans son enitH)Uchure 
d'une étoile d'arv. !«• d or et de s;i. 

HXUXhAX Prusxe Comtes 9 nov. 1677. M. et. le 8 
fév. 171C, Coup»' d'un Irait, pjirti de trois autres, qui 
(ont huit quartiers: aux I et 8 de su. à unedenii-aisie 
dars.. niou^. du piirti; aux i et 7 d'or ;") une demi- 
lleur-tle-lis d'azur, mouv. du parti; aux 3 et ti d'azur 
à une ancre d'arg.; aux i et 3 d'azur à une fleur-de- 
Hs d or. 

tltotâdtrr - Tirol (M. et.) Ec: aux ! et l dor 
à laiKlc de protil de .sa., ess., tenant de .<es p:iltes un 
coin d'an;.; aux j et 3 de 'f.u. l\ un homme iss., hab. 
d un parti d'arj:. et d'azur, coiffé d'un chapeau pirami- 
(ial piireil, tenant de sa main dextre trois épis d'or et 
de sa s<>n. une rose tipée et feuillée, le tout au nat. 
dUmix cq. cour. €". : 1" l'aigle, cont.; I. d'or et de sji.; 
*5 riiomme iss.; I. d'arg. et de gu. 

Al(»teten Suisse. D'arg. h la tour de sa., posée 
sur un tertre de sin. <'.: les meubles de l'écu. 

Alttorf </i7 <>roi>MberK ~ Pror. rhén. Ec: aux 
1 et 4 coupé d'arg. sur azut ; aux î et 3 d'arg. à trois 
fleurs-de-lis d'azur. Deux cq. cour. <".: 1° deux prob., 
cou|)ée> d'arg. sur azur ; *"- un vol à l'antique, aux ar- 
mes du i. 

.tlttorf dit %%ollsehlfi«cer 
d'arg. sur azur. Cq. cour. C : 
d'arg. sur azur. 

.%lttreu V. .%llreaw. 

.%l(una - Guipu:coa. D'ari 

.%ltv«tter — .tut. Nob. du 1 
aux 1 et i de gu. à quatre fasces d'arg. ; aux. i et 3 
d'or à l'aigle de Sii. Cq. cour. €.: une aigle iss. de sa., 
cour. d'or. I..: à dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de pu. 

Allvillar» Dauphiné. D'arg. à l'aigle ép. de sa., 
bq., m. et cour, de gu. !>.: .mbe .\LTiis. 

AllwFicii Bàle. Parti: au 1 dazur à un homme, 
posé de front, hab. d'arg., le haut-de-chausses du 
même. supp. de chaque main une étoile (5 d'or : ledit 
homme >urm. d un croiss. versé d'or: au i d'arg. h 
une roue de moulin d'azur. €'.: un lion iss. d'or, lamp 
de gu. I<. d'arg. et d'azur. 

Altweineic^ — Tirol. De gu. à la fasce crén. 
d'arg., maronnee de sa., les créneaux entaillés. 

AltwYt» — Suisse. De pu. à une tète et col d'ours 
d'arg. <■.: le meuble de l'ecu. 

Altzincer - Bar. (Conc. d'ami., i'août 1479.) De 
sa. i'i une oie sans pattes ni queue, d'arg., cour. d'or. 
C.: l'oie. L. de sa. et de gu. 

Alvanlo (Karon , v. .Arden baron Alvanley. 

Aivarado Eslrémadure. D'or à cinq lleurs-de- 
lis d'azur, rangées en orle; au fr.-q. d'arg. ch.de trois 
fasces ondées d'azur. 

AUares — Zfl., Holl. Echiq. d'azur et d'arg., de 
cinq tires, chacune de trois points. Cq. cour, t i un 
ange iss., cour, d'or, les ailes échiq d'arg. et d'azur, 
tenant une croix latine d'or. 

Alvarez — Seville. Parti: au 1 d'or à un arbre 
de sin.. et un loup pjiss. de sa., br. sur le pied du fût ; 
au i échiq. d'arg. et de gu. 

Alvarez-Beiiavides — Asturies. Parti: au Ire- 
parti, d'or à un arbre de sin. et un loup pass. de sa., 
tir. sur le pied du fût; et d'un échiq. aarg. et de gu. 
{Alvarez ; au i d'arg. au lion de gu., chargé de trois 
fasces d'or Rennvides . 

Alvarez tie Roliorqaes — CastiUe. Les armes 
de Roborques. 

Alvarez duc de rastro-Knrlqnez - CasliUe 
(Duc, î8 nov. 1837.) Ec: au 1 e< hiq. d'azur et d'arg., 
de cinq tires, chacune de trois i)oints .^Irarez): au i 
d'arg. a un lion de gu., et une iKjrd. d'or, ch. de cinq 
croix florencées de gu., 1 en chef. 1 à chaque flanc et 
i dans les cantons de la p. ,.//on*rt; au 3 d'arg. au 
lion de gu.. cour, d'or, adextré dune colonne d'azur sur 
son piimestal du même, veinée d'or; à la bord, degu., 
ch. de huit fleurs-de-lis d'or [i'ane: \ au 4 d'azur au lé- 
vrier arrêté d'arg., coll. d'or, bordé et bouclé de gu. 
{Canton . Sur le tout parti : a. d'arg. à l'aigle de sa. ; 
6. de sin. au senestrocnère. arm. d'an:, mouv. du flanc, 
tenant un guidon coupé de gu. sur azur, et ch. d'une 
étoile i8^ d'or, br. sur ce coupé, le guidon flottant i\ 
sen. et attaché à une lance de tournoi au nat. {.tira- 
rez de yiUamanan). >i.: deux léopanls lionnes, au 
nat. D.: verita.s vi.xciT. Manteau de gu., doublé 
d'ijerra., frangé d'or, sommé de la couronne ducale. 



Alvarez dr Toledoduc d'.%lbe ('distille. Echiq. 
d'azur et d arg.. de cinq lires, chacune de trois points. 
r.: un ange iss., hab. d'un échiq. d'arg. et d'azur, ailé 
et cour, d'or, tenant une croix latine du même. D. : 

DEO H.\TIU>I XOSTRORliU. 

.Alvarez de % lllamanaa — Cjutille. Parti : au 
1 d'arg. h 1 aigle de sa.; au i de sin. au senestrochère. 
arm. d arg., mouv. du flanc, tenant un guidon coupe 
de gu. sur azur, et ch. d'une étoile (8 d'or, br. sur ce 
coupé, le guidon flottant à sen. et attaché à une lance 
de tournoi au nat. 

.tlvarotti — Padoue. Coupé d'or sur gu.; à trois 
éperons de lun à l'autre, la molette en bas; au cbef 
darg., ch. d'une croix de gu. 

.%lvarottl Comtes. — Padoue. Ec. : aux 1 et I 
d'arg. à laigle de .«^.; aux i et 3 coupé d'or sur gu., 
à trois éperons de l'un à l'autre, la molette en ta». 
.\u chef ne l'écu d'arg., br. sur l'écartelé et ch. d une 
croix de gu. 

.Alvarotti - Rovigo. Coupé d'or sur gu., à la 
fasce d'arg., br. sur le coupé, ace. de trois éperons de 
sa., liés du même, la molette en ha.*, i sur l'or et 1 
sur le gu.; au chef d'arg., clL d'une croix de gu. 

Alvarotil-**peroni - Padoue. Coupé d'or sur 
gu.; à trois éperons de l'un à l'autre, la molette en bas. 

Alvekyn — P. dUtrecht. Fascé d'arg. et de gu., 
de huit pièces, les fasces de gu. ch. de dix étoiles 
d'arg., 4. 3, » et 1. 

Alveusleben — Saxe, Prusse, .-lut. D'or à deux 
fasces de gu., ch. de trois roses d'arg 2 et 1. T.: un 
tronc écoté, au nat., en pal, sommé d'une rose d'arg. 
L. d'or et de gu. 

AlvenHlebeB — Prusse, Saxe (Comtes, 6 juillet 
1798 et 13 oct. 1840.) D'or à deux fasces de gu., ch. 
de trois roses d'arg., i et 1. Deux cq. cour. i\: loun 
chicot en pal, parti de gu. et d'or, sommé d'une rose 
d'arg.; i" une aigle de Prusse, iss. par les cuisses. L. 
d'or et de gu. ».: deux lions reg. d'or. 

.Alverado — Bruxelles. Parti: au 1 coupé: a. d'a- 
zur à trois fasces ondées d'arg. ; b. de gu. à la fleur- 
de-lis dor; au i dazur à trois fleurs-de-lis d'or, ran- 
gées en pal. L'écu entouré d'une bord, de gu., ch. de 
cinq tours d'or. 

Alverado y Braeaiiionte — Brab. (Vicomtes, 9 
mars 1701. .M. et. D'azur h cinq fleurs-de-lis d'or, 
posées en orle; au fr.-q. d'arg., ch. de quatre fasces 
ondées d'azur. !•».: deux lions reg. d'or, arm. et lamp. 
de gu. 

Alverl — Sicile. D'azur à trois étoiles d'or, ran- 
gées en chef, et deux demi-vols adossés du même, en p. 

.Alverlatten (van) ou .%lverdlB«ea ~ Hall. 
D'herm. à trois étrilles de gu. 

Alvlano — IV/ii*c. Ec: au 1 d'azur à quatre fleurs- 
de-lis d'or, rangées en fasce, ace en chef d'un lambel 
de cinq |)endaDts de gu.; au i d'arg. à la rose de gu.; 
au 3 darg. à la croix de gu. ; au 4 t)andé de gu. et 
d'arg., et au chef d'or, ch. d'une anguille ondoyante en 
fasce d'azur. 

Alviella Comte d', v. Goblet comted'Alvielia. 

.%lvimare — yorm. D'azur au chev. d'or. ace. de 
trois molettes du même. ^.: deux griffons, au nal. 

Alviniare marquis de FeoquièreA — Pam. Ec: 
aux 1 et 4 d'azur au chev. d'or, ace. de trois molettes 
du même i.tivimare,: aux iet 3 dazur semé de fleurs- 
de-lis d'arg., au lambel de gu., br. en chef {t'ewjuiè- 
res). H. : à dextre un lion au nat.; à sen. un lévrier 
au nat. D.: rirsus lili.\ florest. 

.Alvlreio — .Vararrc. D'or à deux loups pass. de 
sa., l'un sur l'autre; à la bord, de gu., ch. de huit 
flanchis d'or. 

.Alvlset — Franche-Comté. De gu. à la tisce d'or, 
ch. d'une losange du champ et ace. de trois lies, du sec. 

Alviset barons de MaisièreM - Franche-Comté 
(Barons, i» mars 18*3. Le» iirnit'> d'Alvittet. 

.Alvlto Duc d' . V. Trivnlzlo duc d*%lvi(o. 

.Alwalden vBarons — .tut. D'arg. au lion d'azur. 
r.: un lion posé d'azur. 

.Alwerk Barons — Aut. D'or à la bande échiq. 
d'arg. et de gu., coticée du dernier émail. « : unbu.<te 
de femme de carn., cour, d'or, entre deux prob., degu. 
et d'arg.; ou deux prob.. d'or et d'arg., et une verge 
d'or, posée en fasce, à laquelle sont su.*pendues trois 
feuilles de tilleul d'or, ladite verge br. sur la partie su- 
périeure des prob. 1m d'or et de gu. 

Alxiniirr -- Aut. Chevaliers autrichiens, i déc. 
179i. Coupé: au 1 d'azur à une couleuvre ondoyante 
en pal dor-, au 4 d'or à six pals d'azur, trois à dei- 
tre et trois a sen. Deux cq. cour. C: 1° un vol cont., 
d'azur et d'or; lr trois pi. d'aut., une d'or entre deux 
d'azur. 



Alzamora 



40 



Amann 



Alzamora — Jragon. Parti : au 1 d'arg. au demi- 
vol abaissé de sa., le dossier à sen.; au 4 darg. à l'ar- 
bre arr. de sin. 

Alzanello — Sicile. De sin. à une roue d'or. 

Alzate — Biscaye. Parti : au 1 d'or au chêne de 
sin., englanté du champ, senestré d'un loup de sa., 
ramp. contre le fût, le tout soutenu d'une terrasse du 
sec; au 2 d'azur à la bande d'or, engoulée de deux 
tètes de dragon du même. L'écu entouré d'une bord, 
échiq. d'arg. et de gu. 

AIzesa — Biscaye. D'azur au chêne do sin., adex- 
tré d'une chaudière- darg., suspendue, au moven d'une 
chaîne d'arg., aux branches de l'arbre, au-dessus d'un 
feu de gu.; le tout soutenu d'une terrasse au nat. 

AIzey — Grand-duché de Hesse (Comtes, 12 fév. 1831.) 
Ec: aux 1 et 4 de gu. au lion d'arg., tenant entre ses 
pattes une couronne de laurier de sin.; aux 2 et 3 d'arg. 
a trois fasces de gu. Deux cq. cour. I'.: 1° le lion du 
1, iss. et cont.; 2° un vol h l'antique d'arg., ch.de trois 
bandes de gu. L. d'arg. et de gu. 

AIziary de Roquefort — Limousin. De gu à 
la tour d'or, ouv. du champ, sommée d'une aigle de sa. 

AIzola — Guipuzcoa. Coupé : au 1 de sin. à une 
tour d'arg., sommée d'une croix latine d'or ; et un che- 
valier, arm. de toutes pièces, au nat.. posé devant la 
porte, tenant de sa main dextre une lance de tournoi 
en pal et de sa sen. une rondache ; au 2 d'arg. à trois 
ancres de sa., enfoncées dans une mer d'azur, celle à 
dextre en bande, celle du milieu en pal et celle à sen. 
en barre, les becs sortant des ondes. 

AIzolaras — Guipuzcoa. D'or à l'arbre terrassé 
de sin., senestré d'un sanglier de sa., ramp. contre le fût. 

AIzon — Auv. De gu. fretté d'or; les clairevoies 
semées de fleurs-de-lis du même. 

Alzi'ia — Guipuzcoa. Coupé: au 1 d'arg. aucroiss. 
versé aussi d'arg., cant. de quatre étoiles (8) d'azur, au 
2 d'or à deux griffons affr. de gu., jouant de la patte. 

AIzubide — Navarre. D'azur à la tour d'or, som- 
mée de trois tourelles du même, celle du milieu plus 
élevée; ladite tour accostée de deux lions ramp. et 
affr. du sec.; à la bord, de gu.,ch. de huit flanchis d'or. 

Allia (d') — P. de Liège. De gu. à la bande on- 
dée d'arg.; au fr.-q. senestré d'or, ch. d'une croix de 
sa., cant. de quatre croisettes du même. 

Amabert — Dauphiné. D'arg. à une piramide de 
sa., sommée d'une boule de gu.; au chef d azur, ch. de 
trois bes. d or. ^ 

Amade — Long., A'onn. (An., 28 dec. 1815.) D'arg. 
au lion de sa., arm. et lamp. de gu. ; au chef d'azur, 
ch. de trois bes. du champ. 

Amadé de Varkony — Hongrie (Barons, 1760 ; 
comtes, 3 janv. 1782.) Coupé d'azur sur gu. ; a trois 
dents de loup d'arg., mouv. du flanc dextre, l'une sur 
l'autre, br. sur le tout. Trois cq. cour. €'.: 1° un grif- 
fon iss. et cont. d'or, supp. de sa patte dextre un coeur 
de. gu. enflammé au nat., et brandissant de sa sen. un 
sabre d'arg.; I. d'or et d'azur; 2° un vol à l'antique, 
aux armes de Vécu; I. d'azur, de gu. et d'arg.; 3° en- 
tre deux prob., coupées ait. d'azur et d'arg., deux dra- 
peaux passés en saut., les lances d'or; le drapeau à 
dextre coupé d'azur sur arg., celui à sen. coupe d'arg. 
sur azur, ch. chacun d'une croisette de l'un en l'autre; 
1. d'arg. et d'azur. S.: deux loups reg., au nat. D.: 

AMORE ET CAXDORE. 

Amadei — Rome. D'azur à une colonne soutenue 
d'une rose, sommée d'un soleil et accostée de deux 
lions ramp. et affr., le tout soutenu d'un tertre de trois 
coupeaux ; le tout d'or. 

Aiiiadej — Pol. De gu. à l'aigle d'arg., la queue 
coupée, cour, d'or, tenant en .«on bec un annelet du 
même. Cq. cour. C: cinq pi. d'aut. d'arg. 

Amadeos — Vicence. D azur au tournesol de gu., 
tige et feuille de sin., terras.<é du même, ace. d'un so- 
leil d'or, posé au canton .«en. du chef. 

Aiiiadey — Aut. (Barons, 1760.) Ec. : aux 1 et 4 
de gu. à la barre d'arg.; aux 2 et 3 de gu. au bouque- 
tin ramp. d'or. Sur le tout un écusson d'arg., sommé 

d'une couronne princière, et ch. du chiffre ^ de sa. 

Cq. cour. C: une aigle de sa., bq. et m. d'or. 1..: à 
dextre d'or et de gu., à sen. d'ar^. et de gu. (d'arg. 

Amadini — Padoue. D'azur à trois bandes ondées 

Amadio — Venise. D'azur à un mont de trois 
coupeaux d'or, mouv. de la p. et surm. d'un D de gu. 

Amadon — Limousin (An., mars 1612.) D'azur à 
la fasce d'or, surm. de trois coquilles du même, ran- 
gées en chef, et ace. en p. d'une épée d'arg., posée en fasce. 

Amadori — Florence. D'azur à une bande entée 
d'or, côtoyée de deux cotices d'arg. et ace. de deux 
«toiles (8) "du sec. 



Amadori — Rome. De gu. à la fa.sce voûtée d'a- 
zur, ace. de trois coeurs du même. 

Aiiiains — P. de Liège. D'or à trois pals d'azur; 

au chef de gu. 

Amalfl (Ducs d'), v. Piccolomini ducs d' Aniaifl. 

Aiiialric — Long. Ec: aux 1 et 4 d'azur à trois 

fasces d'arg.; aux 2 et 3 d'azur au lion d'or, arm. et 

lamp. de gu. — Ou. Ec. : au 1 d'azur au lion d'or, 

arm. et lamp. de gu.; au 2 d'or à trois soucis de sin.; 

au 3 d'azur à trois fasces d'arg.; au 4 d'arg. au louj) de sa. 

Amalric ~ Prov. De gu. à trois bandes d'or [Une 

branche porte ces armes augmentées d'un chef d'azur, 

ch. d'une fleur-de-lis d'or.] 

Amalric — France. D'azur au pin de sin., feuille 
d'arg., posé derrière un cerf pass. d'or, et ace. en chef 
de deux étoiles du même; le fût dudit arbre ch. en bas 
d'une croix de Malte d'or, émaillée de sin. 

Amalricli — Esp. De gu. à trois pommes de gre- 
nade au nat., ouv. du champ. 

Amama ou Amiiiama — Frise. D'or à l'aigle 
ép. de sa.; au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. €".: 
une tète et col d'aigle d'or, entre deux pi. d'aut. d'azur. 
Aman — Augsbourg. Ec: aux 1 et 4 d'azur à une 
cigogne au nat., tenant en son bec une anguille; aux 
2 et 3 coupé d'arg. sur or ; à la fasce de sa., br. sur le 
coupé et ch. d'une étoile d'or. Cq. cour. T.: un hom- 
me iss., hab. d'un parti d'arg. et d'azur, coiffé d'un bon- 
net pointu d'azur retr. d'arg., tenant de sa main dextre 
étendue une flèche d'arg. en barre, la pointe en bas. 
L.: à dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et d'azur. 

Aman — Bav. D'or à la bande d'azur, ch. de trois 
fleurs-de-hs du champ. 

Aman — Bav. De sa. au griffon d'or, posé sur 
une terrasse de sin. et tenant de sa patte dextre une 
flèche d'azur empennée d'or, posée en barre, la pointe 
en bas. Cq. cour. C: un More iss., tort, d'or, tenant 
de sa main dextre une flèche pareille à celle de l'écu, 
la pointe en bas, et de sa sen. un arc d'or; entre un 
vol coupé, à dextre d'arg. sur azur, à sen. d'or sur 
sa. L : a dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et d'azur. 
Aman de Ntorciienan — Bav. (Nob. du St.-Em- 
pire, 3 mars 1696.) Ec. : aux 1 et 4 d'azur à une ci- 
gogne au nat., tenant en son bec une anguille et posée sur 
un tertre de sin., la cigogne du 1 cont.; aux 2 et 3 d'arg. 
à la fasce tiercée en fasce, d'azur, de sa. et d'azur, le 
sa. ch. d'une étoile d'or. Sur le tout de Hongrie, qui 
est de gu. à une croix de Lorraine d'arg., s' élevant 
d'une couronne d'or posée sur un monticule de sin. 
Deux cq. cour. €". : 1° la cigogne du 1 ; I. d'arg. et 
de gu.; 2° un homme iss., hab. d'un parti d'arg. et d'a- 
zur, coiffé d'un bonnet pointu du même, retr. d'arg., 
tenant de sa main dextre étendue une flèche d'arg., en 
barre, la pointe en bas; I. d'arg. et d'azur. 

Aman de Zangenstein — Bav. De sa. à la fasce 
d'or. 

Amance — Franche-Comté. De gu. à une tète 
de lévrier d'arg., coll. de gu., bouclé d'or. 

Amance ou Asmentz — Lorr. D'arg. à l'écus- 

son de gu. en abîme €.: un écusson de gu., entre un 

vol d'arg. 

Alliance — Franche-Comté. Fascé d'arg. et de sa. 

Amancler ou Amanzy — Genevois. De gu. à 

trois fasces parties d'or et d'azur. 

Amand — Hoinauf. D'azur à la bande d'or, ace. 
de deux quintefeuilles d'arg. 
Amandres (Comtes) — Bourg. D'azur à la fasce d'or. 
Amausis— Bourg. D'arg. fretté de sa.; au chef de gu. 
Amanieu de Rnat — Bordelais. Ec. : aux 1 et 4 
d'azur au lion d'or; aux 2 et 3desa. à trois lions d'arg. 
Amann — Augsbourg (Conc. d'arm., 1339 ; nob. du 
St.-Empire, 14 fév. 1623; conf. de la nob. du St.-Em- 
pire, 27 août 1627.) Parti: au 1 tiercé en fasce: a. d'or 
au perroquet de sin., coll. de gu. ; b. parti d'arg. et de 
gu., à la fleur-de-lis de l'un en l'autre; c. de sa. à la 
roue d'arg. ; au 2 coupé : a. de sa. au lion d'or, cour, 
du même; b. d'or au boeuf arrêté de sa. Deux cq. 
cour, r.: 1° une jeune fille i.ss., hab. de sa., les che- 
veux épars, tort, d'arg., les bras étendus, tenant de 
sa main dextre un flambeau allumé au nat. et supp. 
de sa sen. un encensoir d'or, fumant au nat.; 2" le lion, 
iss., tenant une banderole coupée d'arg. sur gu., ch. 
d'une croisette de l'un en l'autre. L. de sa. et d'or. — 
(Chevaliers, 15 mai 1741.) Ec: aux 1 et 4 de sa. au 
lion d'or, cour, du même, celui du 1 cont.; aux 2 et 
3 parti d'arg. et de gu., à la fleur-de-lis de l'un en 
l'autre. Sur le tout d'or à une aigle ép. de sa., ace 
d'une couronne entre les deux tètes, ch. sur son esto- 
mac d'un écusson fuselé en bande d'azur et d'arg. 
Deux cq. cour. €.: 1" le lion du 1, iss., tenant un 
guidon coupé d'arg. sur gu., ch. d'une croisette pattée 



Ainaiin 



41 



Ambros 



de lun en l'autre; I. d'or et de sa.; f un demi-vol 
aux armes du i ; I. d'arsr. et de pu. 

Amann dr llaiiHibarh Itav. [\n., i& nov. 1739.) 
Ko. . aux ol i tVnr^. à un lioiiime iss., |H)s«' de prolll. 
hall, de nu., ceint d ar^ . <'oifTé d'un turban d'ar^., la 
forme de pu., aux ruhiins fldtlant.s d'arp. et de pu., 
mouv. dune terra<s«* d'or, tenant de sa main dextre 
une branche de noisetier de sin.; l'homme du I cont. ; 
aux i et 3 fascé-conlrefascé d'azur et darp., de trois 
piives. Deux cq. cour, i .: l'homme du 1, i.s.s.; I. darp. 
et de pu.; i^ deux prob., coupées d'azur sur arg.; I. 
darp. et d'azur. 

Amaat — FI. fr. Darp. au chev. de sa., ace. de 
trois coeurs enflammés de pu. 

Anantal - France. Darp. à six fleurs-dc-lis de sa. 

Anaamé ou AmanecT Marquis) — Lyonnais, 
Franche- C/»nté. De pu. i"» trois coquilles d'or. €'.: un 
lévrier iss. au nat. N.: deux lévriers, au nat. 

Amanxy, v .Aiiianeier. 

Aniar de Montaiier marquis del Rej^aer — 
Iles Balt-ares Marquis del Reguer et vicomte de Pre- 
xana, il fév. 1739.j Ec: aux 1 et 4 d'or à la tour au 
nat., posée sur un tertre de sin. ; aux 5 et 3 darp. à 
trois fasces ondées de sa. L'écu entouré d'une bord, 
d'azur, ch. de huit étoiles (8) d'or. Sur le tout d'or à 
une montapne d'azur, posée en abime, surm. d'une 
Ueur-de-lis aussi d'or. 

Amaraidi — Home. D'azur à un bras paré de 
pu., mouv. du tlanc sen., empoipnant un bâton d'or en 
pal sommé de deux croiss. adossés du même; et deux 
petits drapons sans ailes de sin., rampants, attachés aux 
deux côtés du bâton, celui à dextre ayant la tète cont. 

.Aniare — Flandre. De pu. à la Iwnde d'or, ch de. 
cinq tourt. du champ et ace. de deux étoiles du sec. 

.Amarantfe — Dan. (M. et.) Parti d'arp. et d'azur, 
k deux forces de l'un à l'autre. €\: une force d'azur, 
entre deux prob. coupées ait. d'azur et darg. 

.Aniari — .Sicile. Darp. à une sirène à deux queues, 
qu'elle tient de ses mains, posée de front, les cheveux 
epars, le tout au nat., soutenue d'un fascé-ondé d'azur 
et darp.; au chef d'azur, ch. d'une étoile d'or. 

Amarib»en — Dan. fM. et.) D'arg. à deux fasces 
de sa. 

Amariton - .Yur. De pu. au lion d'or; au chef 
d arp., ch. de trois étoiles d'azur. 

Amarxit Barons d'\ v. Mabacaet barons d'A' 
marzit. 

AmaMnayr ou .fmesinaier — Bac. (M. et.) D'a- 
zur à la fasce d'or, ace. de trois fleurs-de-lis du même. 
r.: un buste de femme, hat». d'azur, cour, d'or, les 
cheveux épars ; entre un vol aux armes de l'écu. 

Amaslai^y — Fe«i.«e. De pu. à la bande d'azur, 
ch. de trois bes. d'arp. ~ Ou .■ De gu. à la bande d'a- 
zur, cotovée de six étoiles d'or. 

Amat — Bref. D'arg. à trois tètes de cormoran 
de .*a., arr. et bq. de pu., allumées du champ. 

Amat — Catalogne. D'or à une hvdre à sept tètes 
d'azur. 

Amat marquis de Vaux et do Poet — Dau- 
phiné, Eap. De pu. au dextrochère, arm. d'arg., tenant 
une épée du même, parnie d'or, sortant d'une nuée 
aussi u'arp., mouv. du flanc. 

.Amat de .*iia:oyer. Les armes d'.Amat marquis 
de \ anx et du Poet. 

.AmatI — yaples. Coupé: au 1 d'azur A une co- 
lombe d'arp., ace. en chef de deux étoiles d'or; au i 
d'or à deux chev. d'azur. 

Aiiiati — Padoue. De gu. au lion d'arp. 

Aiiiati — Padoue. De pu. à une couronne de 
feuillape de sin., en chef, et un tertre de trois coupeaux 
d'or, en p. 

Amati — Padoue. De pu. ;'i un oiseau d'arg., pose 
sur un tertre de trois coupieaux d'or. 

Amati — Padoue. Ec. d'or et de gu. 

Amati — Padoue. Ec.: au 1 de pu. au lion d'arg.; 
au i de pu. à une couronne de feuillape de sin., en 
chef, et un tertre de trois coupeaux d'or, en p4 au 3 
de pu. h un oiseau d'arp., pose sur un tertre de trois 
coupeaux d'or; au 4 éc. d'or et de pu. 

Amato — Sicile. D'azur à une bande, ace. en chef 
d un lion surm. d'une comète posée en bande, et en p 
dune étoile 8, le tout d'or. 

Amato di Mciaeea — .Sicile. D'azur à six étoi- 
les d'or 

Amandrie — Pror. De sa. à une oie d'or; au 
chef de pu., ch. de trois bes. d'arg. 

.AraaoirT — Lyon. De gu. à un livre ouvert d'or. 

AmanrT — Poitou. D'arp. au lion de sin., arm. et 
lamp. d or. 

Amaary, v. .%mory. 



Aiaaya - Caxtille, Port. Parti: au 1 ét;hi<|. d'arg. 
et de sa.; au i d'arg. à deux loups pass. de .sa., l'un 
sur l'autre, et une Imrd. de pu., ch. de quatorze flan- 
chis d i»r, i en chef, 5 à chaque flanc et i en p. [Comp. 
Maya.; 

Ambaele .tllem. D'azur au chev. ployé d'arg., 
ace. en chef de deux étoiles du même et en p. d'un 
tertre de sin. €'.: un demi-vol d'azur, ch. d'une étoile 
d'or; entre deux bras, arm. au nat., tenant chacun 
une bannière tierct-e en fa.sce d'or, d'azur et de pu. L.: 
h dextre d'or et de p<mrpre, si sen. d'azur et de pourpre. 

Amiiach - Prusae. D'azur i'i trois bandes onaw'S 
d'arp. ( .: un lion, tenant une bannière aux armes de 
l'éiu. *».: deux lion.s, au nat. 

.Ambaeh — Tirol. De pu. à un homme, hab. au 
nat., coiffé d'un bonnet, tenant un seau de sa., suspendu 
à une verge posée en bande; ledit homme posé sur 
un tertre de sin.; à la barreondéedarp., br. surletout. 

Ambe — Holl. De pu. à trois roses d'arg., barbées 
et Iwut. d'or. •'.: un cygne d'arp., bq. d'or, le vol levé. 

.Ambei — Dauphinê. D'or au moulin à vent d'arp. 
posé sur un tertre de sin. et br. sur ses ailes de gu 

O.: SEI) VIRTIS SESOIT FR.VNGI. 

Ambelot - Toulouse. D'azur au chev. d'arg., ace. 
de trois rocs d'échiquier du même. 

Amberjf - Fienne (.\n., 1 juin 1846.) D'arp. à un 
cerf au nat., p;iissant sur une terrasse de sin., adextré 
d'une montapne escarpée du même, mouv. du flanc; 
au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. Cçj. cour. C: 
un cerf iss., au nat. L.: à dextre d'or et d'azur, à sen. 
d'arg. et d'azur. 

.Amberley [Vicomte), v. Rii(»»iell comte Rassell. 

Amberloh — hesse. De sa. à la croix d'or, cant. 
de vingt croisettes du même, 5 à chaque canton, po- 
sées 2, 1 et i. r. : un vol de sa., chaque aile ch. de 
cinq croisettes d'or, i, 1 et i. 

.Aiiibes — France. De gu. à trois chev. d'or. 

Ambièren — Lorr. D'azur à la fasce d'or, ch. 
dune jumelle de gu., et ace. de trois étoiles du sec., 
rangées en chef. 

Ambtard — Toulouse. Ec: aux 1 et 4 d'arg. à une 
maison de gu., sommée dune cheminée du même, ma- 
çonnée de sa., posée sur un mont de sa. ombré d'arg.; 
au chef d'azur, ch. de trois tètes d'oiseau arr. d'arg. ; 
auy 2 et 3 d'or à une fasce ondée de gu , ace. en chef 
de deux roues d'azur et en p. d'un tourteau du même. 

.Amblard de la» Martres — Guyenne, Gasc, 
Lanq. D'azur à une martre d'arg., lamp. contre un 
palmier de sin., terrassé du même; au chef de sa., ch, 
de trois étoiles d'or. 

Amblardi* (des) — France. D'arg. au lion de gu^ 
à la fasce d'azur, br. sur le tout, ch. de trois roses du 
champ. 

.\mbleroart —Art. D'azur à trois jumelles d'arg. 

.%iiil>iinie — Franconie (.\n., * août 1727.) Coupé: 
au 1 d'arg. à un homme iss. de carn., mouv. du coupé, 
tenant de sa main dextre trois i)ensées d'azur, tigees 
et feuillées de sin.; au i fascé-voùté de gu. et d'are., 
l'arp. divisé en bandes au moven de traits de sa. Cq. 
cour, r.: l'homme, iss. L. d'arg. 

Amblitte (Princes d'), v. Ant^inre et LiKoe. 

.Ambiot — France. De sa. à la bande d'or, ace. en 
chef dune molette du même. 

.Ambly luirons d'],v. Peschart barons d'AniUy. 

.Ambiy de» Ayreiies — Champ., Bourg, SUétie 
(Marquis, nov. 1768; rec. du titre de comte en ./u/.,18 
déc. 18â0.: D'ar^. à trois lions de sa., arm. et lamp. de 
gu. Cq. cour. r. : un épervier au nat., grilleté et 
longé dor. D.: POlR L.v GLOIRE. 

.%mboi»«e — Tour., Auv. (Marquis d'.lubijoux, août 
136.";. Paie d'or et de pu 

.%mboi!«e de %eallly — Paris, Bref. D'azur au 
lion d'or; au chef paie d'or et de gu., le premier pal 
ch. d un dauphin d'azur. 

.Amboix — Guyenne, Gasc. D'or à l'olivier de sin. 

Anbo» — Aragon. D'azur à cinq fleurs-de-lis d'or, 
i, 1 et i; à la bord, de pu., ch. de huit flanchis d'or. 

Amboten — Cxiurlanae, Westpttalie. D'azur à un 
fauteuil carré d'or. Cq. cour. C. : le fauteuil, entre 
deux rameaux de laurier de sin., courbés en couronne. 

Ambranser dVAmbranit — Bat. (M. et. en 15i8.) 
D'arg. à une paire de tenailles de gu., po.*ée en biinde. 
€'.:deux cornes de liullle, il arp. et de pu., ornéescha- 
cune à I ext. de quatre pi. d aut., ait. de gu. et d'arj. 

Aiiibrintf. v. .Amprinicen. 

.Ambroi^i (des) — Dauphinê. D'arg. treillissé de 
gu., cloué d'or; à la tKinde dazur, ch. de trois fleurs- 
de-lis d'or, br. sur le tout. D.: s.vxcte ambrosi, tii 

SUMUS. 
Anbros— Vieime (Chevaliers, 14 août 1878.) Parti: 



Ainbrosi 



42 



Aml'ernet 



au 1 (le {ïu. à une harpe d'or; au i d'azur à une co- 
lonne d'arfi. r. : 1° une tour d'or; I. d'or et de pu.; 
i une Tliémis, hab. de blanc ; I. d'arj;. et d'azur. 

AmbrosI rfjï BossI - floi'iffo. Parti: au 1 un lion; 
au 2 de sa. à cinq fasces d'arg. 

Aiiibiosini — Italie. De jru. à la bande de jru. 
bordée-denchée d'arg., et ch. d'un lion léopardé d'arg., 
cour. d'or. <'.: une grue avec sa vigilance d'arg. 

Ambro8lii.s — Holl. De sin. il une loutre couchée 
sur un terras.«e, tenant entre .-Jes dents un poisson, le 
tout au nat. 

Ambriiii — Dauphiné. De gu. à la croix d'arg. 

Ambriin — Prov. D'azur au chev. d'arg., ace. en 
chef de deux étoiles d'or et en p. d'un soleil du même. 

AmbriiM de ieleiirze — Hongrie (Barons, 9 
avril 1873.) D'azur au lion d'or, lam'p. de gu., mouv. 
d'une couronne à cinq fleurons d'or, doublée de gu., 
posée à la pointe de l'ecu ; ledit lion tenant de sa patte 
dextre une branche de lis feuillée de sin., fleurie de 
trois lis blancs. €.: les meubles de l'écu, sauf que le 
lion tient la branche de sa patte sen. et de sa dextre 
une palme de sin. L. d'or et d'azur. S.: deux lions d'or. 

AmbsiiiK — Hambourg. Les armes d'.%iiisinrq à 
.Amsterdam. 

Anibstel ou Aiiibster, v. .Imstel en Prusse. 

Ambstetter (Barons) -~Aul., Prusse. Parti: au 
1 d'arg. au griffon cont. d'or, tenant de sa patte sen. 
une épée d'arg.; au 2 de sa. à trois étoiles d'or. Cg. 
cour. €.: le grilTon, iss., tourné à dextre, tenant Uépée 
de sa patte dextre ; entre un vol coupé, à dextre de 
sa. sur or, à sen. de gu. sur arg. L.: à dextre d'arg. 
et de gu., à sen. d'or et de sa. 

Ambtmaii — Carinthie. De sa. à une autruche d'or, 
tenant en son bec un fer-à-cheval au nat. Cq. cour. 
€.: l'autruche. 

Anibiilodi - Guipuzcoa. Ec. : aux 1 et 4 d'or à 
l'aigle de sa.; aux 2 et 3 fascé contre-fascé d'arg. et 
d'azur, de trois pièces. 

Amcotfi^-liiieilby, v. Insilby. 

Amdiia — .S'i'riVe. Coupé : au 1 d'or à l'aigle ép. 
de sa., chaque tète cour, du même ; au 2 tiercé en bande 
d'azur, d'arg. et de sa. 

Amé de ^it.-Uidier (Baron de l'Empire) —Prov. 
Coupé: au 1 d'azur à deux colombes afl^r. d'arg.; au 2 
d'or a trois œillets de pourpre, tiges et feuilles de sin. 

Amecourt — Beauvoi.m. D'or à trois pals de sa. 

Aiuédée — Prov. D'azur à la fleur-de-lis d'arg., 
cant. de quatre croiss. du même. 

Aineete (van de) — Flandre. D'arg. au chev. de 
gu., ace. en chef d'une grappe de raisins au nat., br. 
sur la cime du chev., et en p. d'une étoile d'or. 

Ameide (vaii), v. de la Hamaide. 

Ameil (Baron de TEmpire) — France. Ec. : au 1 
d'azur à une harpe d'or; aux 2 et 3 de gu. au centaure- 
sagittaire d'arg., la tète cont., décochant une flèche vers 
sen.; au l de sin. h un sauvage d'or, tenant une mas- 
sue du même, posée sur son épaule. 

Ameiaiid (van) ~ Amsterdam. D'azur à trois 
pals d'or. 

Ameldeg^ny — Esp. Losange d'arg. et de sin.; à 
la fasce d'or, br. sur le tout. 

Amelin — Limousin. D'arg. à deux barres de gu. 

Ameliii — Périgord. D'azur à trois croiss. d'arg. 

Amelin — France. De sin. à deux fasces échiq. de 
gu. et d'arg. 

Amelinederadeville— Bret. Bandé d'arg. et de 
gu., de huit pièces ; au chef d'azur, ch. d'un soleil d'or. 

Anieiinj;en(van) -- Holl. De gu. à l'étoile (8) d'or. 

Amelier ou Anietiler — Catalogne, Faïence. De 
gu. à la bande échiq. de sa. et d'or, ace. de deux étoi- 
les (8) du dernier émail. 

Amelot du 4|ailloa — Tour, Bret. (Marquis de 
Mauregard, 1651 ; marquis de Gournay, 1693.! D'azur 
à trois coeurs d'or, ace. en chef d'un soleil du même. 
Cq. cour. V.: un lion iss. ^.: deux lions, au nat. 

Ameiroy (van) — Holl. De gu. à trois pals de 
vair; au chef d'or, ch. d'un renard courant du champ. 
C. : un renard ramp. de gu. 

Ameli-ycx — Brab. D'azur à une étoile (8) d'or. 

.Amel^voort (van) — Bois-le-Duc. Oupé: au 1 
parti: a. d'arg. à une tour d'azur, ouv. et aj. du champ; 
0. d'or à trois fers-de-moulin d'arg.; au 2 d'arg. au 
lion léopardé de gu. 

Ameluntc de Tannenbaum — Saxe (An., 22 
nov. 1662. M. et.) Ec: aux 1 et 4 d'azur au lion d'or, 
celui du 1 cont.; aux 2 et 3 de gu. à la demi-aigle d'arg., 
mouv. du parti. Sur le tout d'or à un sapin de sin., 
mouv. de la p. Cq. cour. €.i le sapin, entre un vol 
coupé d'azur sur or. L.: à dextre d'or et d'azur, à sen. 
d'arg. et de gu. 



Ameliinxen (Barons) - Brunswick, Hnn., Hesse, 
Prusse. De gu. à deux pals de vair. Cq. cour. C: 
sept bannières de gu., ch. chacune de deux pals d'arg., 
les lances d'or, trois flottant à dextre et (juatre à sen. 
L. d'arg. et de gu. 

Aménart — Bret. Coticé d'arg. et d'azur. 

Amende - Pol. Les armes de Drya. Cq. cour. €.: 
une croix Uorencée de gu. L. d'arg. el de gu. 

Amenbuseu - .Suinse. Couptf d'or sur azur. €.: 
une tète et col de cvgne de sa., le dos du col orné de 
plumes d'arg. 

Amenza«{a - Fsp., Brab. De sin. au dextroclière, 
paré d'or, la main de carn. tenant une bannière écar- 
telée en saut, d'or et de au. et bordée d'or, flottant vers 
sen.; au chef d'or, ch. d une aigle ép. de sa. 

Amer - Iles Baléares. De gu. à une croix de Lor- 
raine treflée d'or, sortant d'une mer d'azur agitée d'arg., 
adextrée d'un bec d'ancre d'or, .«orfant de ladite mer, 
la courbe à dextre. 

Amerbach — Bâie. D'arg. au chev. d'or, ace. en 
p. d'un tertre de trois coupeaux d'azur. Brl. d'arg. et 
d'or. V.i une queue de paon d'arg. 

Aiiierlinck — Flandre. D'arg. au chev. de gu., 
ace. de trois maillets de sa. 

Aiiierode (van) — Jloll. D'arg. à deux fasces 
brét. et c.-brét. de gu. T.: un vol, aux armes de l'écu 
{Arm. V. G.) 

Aineronteen (van) Utrecht, Dordrecht. Armes 
anc: D'arg. à une force de sa., en bande, les pointes 
en haut. « .: la force, en pal. — Armes mod..- D'arg. 
à une roue de moulin de gu. <".: la roue, entre un 
vol d'arg. 

Ameronifeii (van)- Utrecht. D'or à trois forces 
renv. de sa. <'.: une force de sa., entre un vol d'or. 

AineroHj^en (van) — Holl. Echiq. d'azur et d'or. 
— Ou : ces armes, augmentées d'un fr.-q. chevronné 
d'or et de gu. de douze pièces. 

Ameronjcen, v. Itorre d'A., Keede d'A., 
Scheer d'A. et Taets d'A. 

Aiiiei-!<roort (van) — P. (F Utrecht. De gu. à six 
fleurs-de-lis d'or. 

Aniei-$>oyen (van) — Holl. D'or au renard cou- 
rant de gu. 

Aiiiertbal (Comtes) — Aut. D'arg. à six fleurs-de- 
lis de sa. <".: un écran octogone échancré d'arg., ch. 
d'un bon de sa., chaque angle orné dune fleur-de-lis 
du même. 

.Anierval — Hainaut, Pic. D'arg. à trois tourt. de 
gu. I".: un lion iss. N.: deux lions, au nat. Cri- BOU- 
LOGNE! D.: EX ANGOISSE JE LANGUIS. 

Anierval de Fresne — Hainaut. D'azur à trois 
bes. d'arg. 

Amei-val, v. Bonri(osne d' Anierval. 

Anierzode (van) - Gueldre. De gu. à six biU. 
d'or, 3 et 3. 

Ainef^biiry (Baron), v. Du ndas» baron Aiiiesbary. 

Aniesciia — Aragon, Andalousie. De gu. à cinq 
tours d'arg. 2, I et 2, sommées chacune d'une tourelle 
du même; à la bord, d'arg., ch. de huit chaudières de sa. 

Ameslioff — Amsterdam, Utrecht. D'azur à une 
tour de gu., et une eau de sin. en p., dans laquelle na- 
gent deux canettes d'arg., bq. de gu. €'.: la tour. L. 
d'arg. et d'azur. 

Ainesbofr, v. Hainertiter-Anieshoif. 

Aniesln — Dauphiné. D'arg. à la bande degu.,ch. 
de cinq coquilles d'or. 

.Aiiiesinaier, v. Ainasmayr. 

.Anietller, v. Anieiler. 

Anietsaita. v. Aiiienxa«a. 

\mey — Fratice. Coupé: au 1 d'arg. à la tour som- 
mée d'une tourelle de sa.; au 2 d'azur à trois tètes de 
léopard d'or. 

Aniey deriiampvans — Franche-Comté, Suisse. 
De gu. au chev. d'or, ace. en chef de deux étoiles d'arg. 
et en p. d'une rose du même. 

Anieyde (van) — Holl. De sa. à deux pals d'or. 

Anieyde (van der) — Gorinchem. D'or ii trois 
los. pommelées de gu. — Ou. Ec: aux 1 et 4 d'or à 
trois los. pommelées de gu.; aux 2 et 3 de gu. à neuf 
los. accolées et aboutées d'or, 5 et 4. 

Ameyde (van der) — Gorinchem. D'azur à la 
bande d'arg., ch. de trois roses de gu. 

Aineye — Bruges. D'or à l'arbre terrassé de sin.; 
au chef d'azur, ch. de trois étoiles du champ. C: l'arbre. 

Amezaga, v. Amenza^a. 

.Amezcueta — Guipuzcoa. D'or à l'arbre terrassé 
de sin., adextré d'un ours ramp. et cont. de sa., et se- 
nestré de deux clous de sa., en pals, l'un sur l'autre. 

Amfernet (Marquis) — Norm., Bret. De sa. à l'ai- 
gle ép. d'arg., bq. et m. d'or. 



AmliT ville 



43 



Aminon 



Ainfret lllr Miirquls) — .Vorm. D'are, h \'aig\fûe sa. 

Amn-r^lllr. \. n«« y tnarquis d* Amrrrvlllr, 
4iu>ol (IMiiifret illf ri l'oirrirr d' Ainfrevillc. 

.%nili«>rot coiiilf .%iiilicT<tt Kent Hiiroii ,/m- 

hftst de llolmfMlnle, i« mai l'TH. \\v»\nk' llnlmrsdale 
et comte .-iinhi-rsl d' .Irracan, i déc. IHi«>. De tiu. à 
trois lances de tournoi il or. armées dazur, iK)s«*es en 
pals, runîîées en fasce. €".; trois lances pareilles à cel- 
les de lï'cu, pos«'es une en pal et deu\ en saut., liées 
d'une couronne de laurier de sin. et soutenues pjir un 
tertre du même. T.: deux Canadiens de carn., les 
pieds dextres et les mains sen. réunies iwr une chaîne, 
portant h la ceinture une poire à poudre et un scalpel; 
celui à dextre tenant une hache d'armes, celui h sen. 
un tomahawk. D.: r.o>ST.\>Ti.v ET virtite. 

Aniiart — liourij. D'azur à la fasce d'or, ace. de 
trois coquilles d'arp. 

.%mlel — Italie. Tiercé en hande: d'or, de pu. et d'arg. 

.%niidei - Florenre. D'or à la fasce de pu. 

.%mldei ou Hoiiiodei - - Sicile. Coupé d'arg. sur 
pu.; au lion de l'un en I autre. 

.%inidei ou lloiiiodei - .*<icile. Parti de sa. et 
d'arp.; au vol aiwissé, de l'un en l'autre. 

.%miriii> Vicomte;, V. MtrAtford comte d*Aldbo- 
ruaicli. 

.%mien8 (d*) — Pic. De pu. à trois chev. de vair. 

.%inieri — Florence. D'or à la bande d'azur, bor- 
dée d'arp. 

Amlet — Soleure. D'arp au pal de gu.; au chef du 
même, ch. d'une étoile d'or. 

.4niisMnt " Esp. D'azur à une Foi de carn., pa- 
rée d'une étoffe prisàtre et ace. de deux étoiles d'or, 1 
*n chef et 1 en p. 

.%miito -~ f'enise. D'arp. à deux iKindes de gu. 

.%nii|{on« f'érone. Ec. de pu. et d'arp.; au lion 
d'or, br. sur l'éiartelé, tenant de sa patte dextre une 
Oeur-de-lis d'arp.; à la fasce d'azur, ch. de trois Heurs- 
de-lis d'arp., br. sur le tout. 

.%niisoni - Aîilan. Ec. : aux 1 et i de pu. à l'apncau 
pas«'al d'arp.. pass. sur une terrasse de sin., tenant un 
guidon d'arp. ch. d'une croix alésée d'or; aux i et 3 
d'azur à trois étoiles mal-ordonnées d'or en chef et un 
coeur du même en p. C. : lapneau pascal, iss. L. de 
gu. et d'azur. 

Aini^net marquis de VerDon - Paris. Ec. : au 
1 de pu. h lépée d'arp., garnie d'or; au i d'azur à uuë 
croiselte dor. cramponnée en haut en forme de chevron 
renversé et en lias en fonne de che\ron ordinaire; au 
3 d'azur i\ l'ancre d'or ; au i d or au coq de sa. 

Anillly - Pif. D'arp. à l'aigle de sa. 

Aiiiinor- Pom., Finlande (.Vn., ii sept. 1618.) Ec: 
aux 1 et l de pu. à deux guidons d'or, les hampes en 
saut., pjissés dans une couronne du même; aux* et 3 
d'or au cerf ramp. au nat. €.: le cerf, iss., entre deux 
guidons d'or. L. d'or et de gu. 

.%minoir Finlande (Baron suédois, 15 oct. 1808; 
comte russe, 31 août 1* sept. 1819.i Ec: aux 1 et 4 
de pu. ;t deux guidons d'or, les hampes en saut., pas- 
sés dans une couronne du même: aux 2 et 3 d'or au 
cerf ramp. au nat. L'écu entouré dune bord, d'arg., 
clouée de huit pièces de sa.. 3, i et 3. Trois cq. cour. 
r.: 1" un cerf iss. et cont. au nat., entre deux guidons 
d'or; *" le chiffre .\ d'or, entouré d'une auréole du 
même; entre deux drapeaux d'arp. celui à dextre ch. 
d'une branche de chêne de sin. et d un rameau de lau- 
rier du même, pjisst's en .saut., et celui à sen. ch.dune 
croiselte pattée de sa.; 3" une tête et col de coq d'azur, 
entre deux branches feuillées de sin. *♦.: deux ours 
rep. au nat., cour, d'or, tenant chacun un sabre d'arg., 
eamidor D.: ."VEC advers.* SEC prospéra flecte.xt. 

.4miot - Franche-Comté M. et.) D'azur au chev. 
d'or, ch. d'un croiss. de pu., ace. en chef de deux trè- 
fles du sec. el en p. dune étoile du même. 

.^miot barons d'tlbisnY Lyonnain (.M. et. au 
ne siècle.: D'azur à trois belettes pass. d'arg., l'une 
sur l'autre. D.: mdri potiis yiAM foedari. 

Aoiiot de Boisrayer - .Vwm. D'arp. à quatre 
lasces de sa.; au lion du même, br. sur le tout. 

Aniiot du MesiiiUOaillard — yorm. D'arg. à 
trois coeurs de pu. 

Amlra — Bac. An., 13 août 1810.) D'azur, adextré 
de gu.; lazur ch. d'une perbe d'arp., liée du même, 
accostée de deux épées d'or, poséi»s en chev. et tou- 
chant la jierbe. 

Amirati —Florence. D'arp. à trois fasces entéesdesa. 

.%oiirante - Efp. D'arg. à six lourt. d'azur, 2, 4 et 2. 

Aniizo — reni.^e. Tranché d'or sur gu.; à la bande 
d arg., br. sur le tranché. 

Amlevlère — Lorr. D'or à la bande de gu., ch. 
trois étoiles du champ. 



Ammaraa, % Ainama. 

Amman Frihouni Ski.v.v . C(iup<-: au 1 d'azur 
à deux fleurs-de-li» an ii«lê('- dor; au 4 fa.*<é d'or el 
de pu. €'.: un bu^te de More. hab. aux armes de l'écu, 
tort, de k'U. et d'or. Ij.: à dextre d'or et de pu., à .««n. 
d or el d'azur. 

Amman Ratisbonne D'azur à la rose d or, bout. 
de pu.; le champ chii|)«'-plo>é du sec. T.: un homme 
iss., hab. d azur, ceint dur. tort, d'or et de gu. 

.%mman de Borowski — irurt. (.\n., 23 mafii 
1861.) Ec: aux 1 et i d'azur au lion d'or; aux i et 3 
d'or à une ramure de cerf de s;i. Deux cg. cour. C: 
1^ la ramure; 2- le lion, i,<s. I.. d'or et d'azur. 

Ammanati - Florence. D'azur semé d'étoiles 5) 
d'or; iiu lion du même, br. sur le tout. 

Ammanati — Pistoie. D or à troLs pattes de lion 
d'azur, rangées en fasce. 

.%inmann - Jllem. Parti d'or et d'arg.; h un che- 
valier, arm. de toutes pièces au nat., posé de front^ 
br. sur le parti, la visière fermée, le casque p:inache 
de trois pi. d'aut. de sa., tenant de sa main dextre un 
drapeau de gu. frangé dor, attaché à une lance de 
tournoi au nat., et de sa sen. levée une couronne de 
laurier de sin. Cq. cour. i'.\ une sirène de carn., te- 
nant de sa main dextre un trèfle de sin., et br. sur un 
vol d'or et d'arp. L.: à dextre d'or et de sa., à sen. 
d'arg. et de sa. 

Ammann — Bâie. D'arg. au griffon de sin., tenant 
de ses pattes une flèche d'arg., empennée d'arg. et de 
pu., la pointe en bas. €. : un homme is.s., hab. d'un 
parti d'arg. et de sin.,aural)atde l'un en l'autre, tenant 
de sa main dextre la flèche de l'écu. 

Ammann — ff'interthur, .St.-Gall. D'arg. au pal 
de gu.; au chef du même, ch. de trois étoiles d'or (on 
trouve ces armes augmentées dune fleur-de-lis d'or, 
en p., br. sur le pal; l'écu bordé d'or.) €'•: un buste 
d'homme, hab. aux armes de l'écu. 

Ammann — Aut. '.\n., 1778.) D'azur à trois col- 
lines de sin., mouv. de la p., celle du milieu sommée 
d'un triangle d'or, posé .sur l'un de ses angles : à deux 
clés d'or, passées en saut., br. sur le triangle et ace en 
chef d'une croisette d'arg. [V. Hnrter-.tinmann.] 

.%mmann de Bregeux — .Sut.v.vc. D'azur au croiss. 
tourné d'arg., posé à sen., adextré d'une étoile d'or. 
<".: un cruiss. montant d'arg., supp. une étoile (8) d'or, 
chaque corne du croiss. .<ommé d un panache de plu- 
mes de coq de .sa. 

.%mmann, v. Amann. 

.4mmelun« — .'Strasbourg. De gu. à deux renards 
ramp. et adossés d'arg. 

.%mineri>arher — yUrdlingen (Bar.) Coupé: au 1 
de gu. à une ancre d'arg., posée en bande, chacune des 
branches sommée d'une étoile d'or; au i d'azur à une 
fleur-de-lis de gu. Cq. cour. €'. : une étoile ^8> d'or. 
I... d'arp. et de gu. 

.Kmmem — Holl. Degu. à la banded'arg.'.Jrm. r. G.) 

.%mmertlial — Prusse (M. et.) D'or à trois fers 
de bêche d'azur, en forme de feuilles de tilleul, l'em- 
boiture en haut. <'.: une queue de piton au nat. 

.%mmertlial, v. % o«^ d.%mmerthal. 

Ammeval — yorm D'azur au croiss. d'arg., ace 
de trois molettes d'or. 

.tmmirati — Florence. Fascé-ondé d'are- et de sa. 

.ImmoKereu — Suisse. D'are, chapé-ployé de ^. 
C: deux prob., de gu. et d'are., liées chacune d on 
ruban de I un à l'autre. 

Ammon Jrnftem. D'azur au croiss. figuré tourné 
d'arii. <'.: le croiss. tourné, entre un vol d'azur et d'arg. 

.%mnion - Augsbourg. De sa. au lion d'or; à la 
l)ord. du même. C. : un lion assis d'or, tenant de sa 
patte dextre une banderole de pu. 

Ammon — yuremberg. De pu. à deux lions d'arg„ 
cour, d'or, adossés et passés en saut., n'ayant qu'une 
seule patte el qu'une seule jambe, les queues abais- 
sées. <".: un vol. aux armes de l'ecu. 

Ammon - yuremberg. (]oupé : au 1 d'or à un 
homme iss., hab. de sa., au rat«t d'arp.. coiffé d'un 
t)onnet pointu de s;»., retr. d'are., tenant de sa main 
dextre étendue une faucille au nat.; au i d'azur au 
lion léopardé d'arp. «■.: l'homme is.s. L. dor et de sa. 

.tmnion - Pror. rhén.. orip. de yeufrhàtel .An., 
23 janv. 1714 et 2i Janv. 1765.1 Ec: aux 1 et l d'arjt. 
à la demi-aigle de sa., bq. et m. dor, mouv. du parti: 
au 2 coupé de pu. sur azur à deux bras. arm. au nat., 
mouv. des flancs du quartier, po.sés sur l'azur, les mains 
de carn. supp. ensemble une couronne rovale d'or, les 
mains et la couronne posées sur le pu.; au 3 coupé d'a- 
zur sur pu.; et un homme d'armes au nat., br. sur le 
coupé, posé sur un tertre de >in., supp. de sa main 
dexfre levée un croiss. montant d'are- la main sen. ap- 



Ammon 



44 



Amschwang 



puyée sur sa hanche. Gq. cour. C: une queue de 
paon au nat., les plumes rtisposées sur deux rangs. L.: 
a dextre d'arg. et de sa., à sen. d'or et de gu. 

Animoii ou Aiiion — Bav., Saxe (Nol). du St.-Em- 
pire, 24 août 1594 ; rec. de nob. en Bav., 21 sept. 182i, 
29 janv. 1859 et 16 nov. 1868 ; en Saxe, 17 déc. 182i.) 
Taillé de sa. sur or; à la licorne saillante d'arg., lan- 
guée de gu., br. sur le tout. Cq. cour. €\: un lévrier 
assis d'arg., orné d'un collier de gu. ù picotons d'or, 
bouclé du même. L. d'or et de sa. 

Ammon d'Ainaiisesis — Slyrie. Ec: aux 1 et 4 
d'azur à une cigogne d'arg., tenant en son bec une an- 
guille ondoyante, en pal ; aux 2 et 3 coupé d'arg. sur 
or, à la fasce de sa., br. sur le coupé, ch. d'une étoile 
d'or. Cq. cour. C: un homme iss., hab. d'un coupé 
d'azur sur arg., ceint et rebr. d'or, coiffé d'un bonnet 
pointu d'azur, retr. et houppe d'or, tenant de sa main 
dextre une flèche d'or, posée en barre, la pointe en bas. 
là.: à dextre d'arg. et d'azur, à sen. d'or et de sa. 

Aiiimoiidt — Finlande (An., 12 janv. 1837.) D'arg. 
à lune forteresse de trois tours crén., située au bord 
d'une eau, le tout au nat. ; au chef d'azur, ch. de trois 
étoiles d'or; l'écu bordé d'or. Cq. cour. T.: trois pi. 
d'aut., une d'azur entre deux d'arg. T.: deux cheva- 
liers, arm. de toutes pièces au nat., le casque panaché. 

Aiiimoiiet -- Holl. D'or il deux fasces de sa., la se- 
conde ch. de la partie supérieure d'une fleur-de-lis de gu. 

Amiiioni de Dietersilorf — Bav. Fascé de sa. 
et d'or, la première fasce de sa. ch. de deux étoiles 
d'or et la troisième fasce de sa. ch. d'une seule étoile 
d'or; au chev. ployé d'arg., br. sur le tout. €".: un 
homme iss., hab. de sa., coiffé d'un bonnet pointu du 
même, retr. d'or; tenant de sa main dextre une masse 
d'armes d'or, posée en bande, le manche appuyé sur 
sa hanche. L. d'or et de sa. — (An.. 7 sept. 1638. M. 
et. en 1780.) De sa. à deux fasces d or, ace. de trois 
étoiles du même, 2 en chef et 1 en p. ; à un tertre de 
trois coupeaux d'or en p., et un chev. plové du même, 
br. sur le tout. Cq. cour. V.t celui des armes primi- 
tives, le bonnet orné de deux pi. d'aut, d'or. 

Anton chevaliers de Treuenfelt— Jut. (An., 11 
fév. 1863.) Parti: au 1 tranché de sa. sur or; a la li- 
corne ramp. d'arg., br. sur le tranché; au 2 coupé: a. 
d'arg. à une croix latine de gu., les angles rayonnants 
d'or ; b. de gu. à une épée d'arg., garnie d'or, posée en 
bande. Deux cq. cour. €'. : 1° un chien braque assis 
et cont. de sa., coll. et bouclé d'or; I. flor et de sa.; 
2° une épée d'arg., garnie d'or, posée en pal, entre un 
vol, l'aile dextre d'arg. ch. d'une croix latine de gu., 
les angles rayonnants d'or, l'aile sen. de gu. ch. d'une 
étoile d'arg.; I. d'arg. et de gu. D.: omsia a deo et 

IMPERATORE. 
Amon, v. Ammon. 

Anioncoiirt — Lorr., Franche- Comté (M. et.) De 
gu. au saut. d'or. 

Amo:idans — Franche-Comté. D'azur à trois co- 
quilles d'or. 

Amon net — Saumur (An., 1 juillet 1632.) D'azur 
à deux panaches d'arg., passées en saut., cant. de qua- 
tre étoiles d'or. C: une étoile d'or. I<. d'arg. et d'azur. 

Amonville — Narm. D'azur au chev. d'arg., ace. 
de trois tours du même, maçonnées de sa. 

Amor de Noria — Esp., Brab. (Barons, 10 nov. 
1728; comtes, 1 août 1733.) D'arg. à une colonne de 
gu., posée sur une terrasse de sin., adextrée de trois 
coeurs, posés 2 et 1, et senestrée d'un lion surm. d'un 
croisette, le tout aussi de gu.; la colonne ace. en chef 
de deux étoiles (8) du même; au centre de l'écu, en 
lettres de sa., la devise: amore et fide, le premier 
mot entre les trois coeurs, les deux autres entre le 
lion et la croisette. 

Amoraadaye — France. De sa. à trois fleurs-de- 
lis d'arg. 

Amoreux — Prov., Lang. De gjj. au coeur d'or, 
ace. en p. d'un croiss. d'arg.; au chef d'azur, ch. de 
de deux flèches d'arg., passées en saut., accostées de 
de deux étoiles du même. 

Amorie lord d'Amorie — Gloucestershire (M. et. 
au 14e siècle.) Fascé-nébulé d'arg. et de gu., de six 
pièces ; à la bande d'azur, br. sur le tout. 

Amorie (des) — Holl. D'azur au chev. d'or, ace. 
de trois trèfles du même. 

Aniurie (des) van der Hoeven — Holl. Ec: 
aux 1 et 4 d'or à trois fers-à-cheval de sa., les bouts 
en bas {van der Hoeven) ; aux 2 et 3 d'azur au chev. 
d'or, ace. de trois trèfles du même {des Amorie). 

Amorin — Andalousie. De gu. à trois tours d'or, 
sommées chacune de trois tourelles du même. 

Amorini (Edle von), v. Buzj Edle von Amorini. 

Amorôs — Ile de Mayorque. D'or au pélican de 



sa. avec trois petits du même qu'il nourrit de son 
sang, le pélican ayant les ailes levées. 

Amoros de Notelo — Esp., France. De gu. à la 
tour .«ommée d'une tourelle d'arg., aj. du champ, surm. 
d'un chev. alésé d'or, ace. en chef de deux étoiles du 
même. 

Amort ou ani Ort — Tirol. Ec. : aux 1 et 4 de 
gu. à l'arbre de sin., po.'Jé sur un tertre du même; aux 
2 et 3 de sa. à la licorne ramp. d'or. 

Amor> ou Amonry —France, Amsterdam. D'a- 
zur au chev. d'arg., surm. de trois étoiles (5) d'or ran- 
gées en chef, et ace. en p. de trois roses mal-ordonnées 
du même. — Ou • D'azur au chev. d'arg., ace. en chef 
de deux molettes (5) d'or et en p. de trois roses mal- 
ordonnées du même. 

Aniory, v. Heathcoat-.%mory. 

Amours (des) de Conrceiles — yorm. D'arg. 
à trois clous de la passion de sa., rangées en fasce au- 
dessous d'un porc du même, surm. d'un lamhel de gu. 

Amoar8(des) de la Londe — yorm. D'arg. à 
trois étoiles de sa. 

.Imoiirs (des) de Nt.-Martin — .Yorm. D'arg. 
à trois lacs d'amour de sa. 

Amonry — France. D'or au chev., ace. en chef de 
deux roses et en p. d'un coeur, le tout de gu.; au chef 
d'azur, soutenu d'une divise de "u. et ch. de trois étoi- 
les du champ. T.: une étoile de gu. 

Ampacii - Saxe, Courlande (Nob. du St.-Empire, 
2 janv. 1698.) Coupé de gu. sur azur ; à une aigle de 
profil de sa., le vol levé, la tête cont., br. sur le coupé, 
tenant de sa griffe dextre une épée, en barre, passant 
derrière son col et br. sur son aile dextre, la patte sen. 
appuyée sur une branche de laurier de sin. fruitée de 
gu., posée en fasce sur l'azur. Cq. cour. T.: un bras, 
arm. d'arg., entre un vol coupé ait. de gu. et de sa. L. 
de gu. et de sa. 

Ampacli auf Orienfelden — Bav., Aut. (Nob. 
du St.-Empire, 12 fev. 1737.) Ec: aux 1 et 4 de sa. à 
la bande ondée d'arg., ace. de deux bes. d'or et se 
perdant dans un bosquet de sin., posé dans le can- 
ton sen. de la pointe ; aux 2 et 3 d'arg. au griffon de 
gu., cour, à l'antique d'or, tenant d'une patte une épée 
d'arg. et soutenant de 1 autre un livre relié d'azur 
dore sur tranche; le griffon du 3 cont. Cq. cour. €. : 
le griffon du 2, iss., entre deux prob. coupées, à dextre 
de sa. sur or, à sen. d'arg. sur gu., ornées chacune 
dans son embouchure de trois plumes de paon au nat. 
11. conformes aux émaux des prob. 

Ampacli de Hnnstieim — Courlande. Ec. : aux 
1 et 4 de gu. à la barre ondée d'arg.; aux 2 et3degu. 
à trois crampons de sa., posés en barres, rangés en 
bande. Sur le tout d'arg. a un sauvage iss. de carn., 
ceint et cour, de lierre, tenant un javelot de sa., en 
bande, devant son corps. Cq. cour. <'.: le sauvage iss., 
entre un vol aux armes du 1. I... d'arg. et de gu. 

Ampe — Holl. De gu. à trois collines appointées 
d'arg., posées en pairie, ch. chacune d'une mouch. dherm. 
de sa. lesdites mouchetures posées dans le sens des 
collines, la moucheture sur la colline en p. renversée. 

.4mpliernet, v. .^nifernet. 

Amplionx — Prov. De gu. fretté d'or, semé d'é- 
cussons d'arg. dans les clairevoies. 

Ampleman de la C'ressonière — Pic. D'arg. 
à trois aigles ép. de sa. ^. : deux licornes blanches 
(Les cadets de cette famille prennent comme brisure 
un chev. d'azur.) 

Amprintfenou Ambring — Suisse, Prusse, Dan. 
(M. et. en 1684.) De gu. à trois pals d'arg.; à la fasce 
d'or, br. sur le tout. •'.: deux pattes d'ours de sa., em- 
poignant chacun une boule de gu. [V. Wessemberg- 
.%niprin!;en.] 

.Improux — Bret. (An., 1630.) De sin. à trois lar- 
mes d'arg. 

Ampthill (Baron), v. Rnssell baron Amptbili. 

Ampnrias — Catalogne. D'or à l'aigle ép. de sa., 
chaque tète cour, d'or, ch. sur l'estomac d'un écusson 
de gu., surch. de trois bandes écotées d'or. 

%mparia8 — Esp. Fascé d'or et de gu. 

Amras — Tirol (M. et.) D'arg. à deux fasces de 
sa. r.: deux cornes de buffle, aux armes de l'écu. 

Amroy (van)— Holl. De gu. à trois roses d'arg.. 
rangées en barre. 

.\maber^— Brunswick, Mecklembourg, Prusse. De 
sin. à un château crén. d'arg., ouv. du champ, posé sur 
une terrasse au nat., sommé de trois tours du sec, 
celle du milieu couverte d'un dôme de gu., les deux 
autres crén. Cq. cour. €.: un lion iss. d'or. 1.. d'arg. 
et de sin. 

Amsehwans — Prov. rhén. Echiq. de sa. et d'or. 
€.: une boule d'arg., entre deux prob. échiq de sa. et d'or. 



Aiiisheiiii 



45 



Ancezune 



Am»lirliii Bar. (Baron:!. M. él. (>n 1698.) D'or au | 
cortx'uu <k' s»., posé .<ur un tertn» du même. (^. cour, j 
€.1 un (orlH'iiu de sj».. entre deux prob. coupées ait. 
dor et de sa. ! 

Amnliir^ .^mxtrrdnm. D'or a trois feuilles de 
houx de sin., les tines en bas. V. : un chicot d'or, en 
faâ(.-e, pous^nt trois feuilles de houx de sin.. i en haut 
ti 1 en bas. 

Amsler — Surembrrg. D'or à une merle de sa., per- 
chée sur une branche de sin., posée en fasce. Cj les i 
meubles de Itru. i 

Amsqaer - Birt. D'ars. à cinq los. de gu. j 

Am«taad - France. De gu aucroiss.d'arg.,sunii. 
d'une étoile dor. 

Ami«t«ll - Souabf. Parti danr. et de ;.'u.; h deux I 
étoiles, de l'un à l'autre. €. : deux prob., d'arp. et de ' 
gu., ornées chacune ù lext. de boules de l'un à l'autre. ! 

Am»tel (van) - Holl. Coupé: au 1 d'arp. à une | 
croix alésée de neuf los. dazur, accolées et aboutées; 
au i d'arp. à trois jwls dazur. Cq. cour. €'.: un vol. , 

Aaistel. .tmbMel ou .%nib»ter — Prusse (M. et. 
le 6 mai 1768. De pu. i^ deux fasces d'arp., ch. cha- 
cune de trois flanchis de sa. €. : un vol à l'antique 
d'arp.. l'aile de devant ch. de trois flanchis mal-ordon- i 
nés de sa. t.. d arp. et de su. i 

.%iiit»tel (van) ~ Holl. D'abord- D'or à la fasce I 
de sa., au saut echiq. d'arp. et de pu., br. sur le tout. 
— Ensuite: Fascé d or et de sa., de huit pièces. — Plus '. 
tard: Fascé d'or et de sa., de huit pièces ; au saut, échiq. t 
d'arp. et de pu., br. sur le tout. «■.: deux tètes et cols 
de drapon allr. d or. L. d'or et de sa. 

Amstel (van) de l..oener8loot — P. dUtrecM. j 
Ef.: aux 1 et i fascé d'or et de sa., de huit pièces; au j 
saut, échiq. d'arp. et de pu., br. sur le tout (Amstel); ] 
aux i et 3 d or au saut, de pu. Loenersloot]. 

Amstel (van) de M y ndeo —P. il'trecht. Fascé 
d'or et de sa., de huit pièces ; au saut, échiq. d'arp. et ' 
de pu., br. sur le tout. Cq. cour. C: deux bras, pa- 
rés d'or, rebr. de sa., les mains de carn. supp. ensem- 
ble une couronne de feuillage de sin.. entremêlé de 
quatre roses de pu.. 1, 2 et 1. 

AniMtel (van) de Raweel — P. dUtrecht. Ec: , 
aux 1 et l fascé d'or et de sa., de huit pièces; au saut, 
échiq. darp. et de pu., br. sur le tout . amstel}-. aux 4 j 
et 3 dor à la fasce de pu. \Ruweer. €.: celui A'Amr . 
iitel de MyHden. i 

.Amstel (van) d'Ysaelatrln — P. d" H recht. D'or 
à la fasce de sa. : au .-iaut. é<hiq. d'arp. et de pu., br. ! 
sur le tout. Cq. cour. €'.: le saut, de lécu, entre un 
AOl à l'antique de sa. et d'or, ou : une cuve d'arp. ch. 
de deux pals de pu. ou de pu. ch. de deux pals d'arg., ] 
remplie de plumes de coq de sa; ou . une cuve écbiq. j 
de pu. et d'ari:.. remplie de cinq pi. d'aut de sa. | 

Am»tel (van), v. Ploo» van .Amstel. I 

tmstenrardt, v. Hayn d'.Anistenraedt. 

\m»lerdam (van) Uoll. CM\i\ié de pu. sur azur, 

1,1 fiiscf il or. ch. d'un croiss. de sa., br. sur le coupé; 
ipgu. ch. de trois tètes de lion d'arp.. et l'azur ch. d'une - 
autre tète de lion d'arp., lamp. de pu. 

Amstetter — Silesie. Coupé de pu. sur sa ; à la 
tour d'or, ouv. de sa., br. sur le coupé, posée sur un 
tertre de sin. Cq. cour. V.t un vol. coupé ait. de pu. 
et de sa. L.: à dextre de sru et de sa., à .«en. d'or et de pu. 

.%m8tet(er-Zwrrbaeb (von) and <Srabenrek 
Silésie Rec. du titre de baron. 10 avril 1841. Ec : 
aux 1 et 4 de sa. à la tour dor, ouv. du cbamp. posée 
sur une terrasse de sin.; aux i et 3 de pu. à trois épis 
d'or, posés sur une terrasse de sin. Deux cq,. le 1 cour. 
«'.: 1- ta tour, ouv. de sa. ; I. d'or et de sa. ; i- un 
TOI à l'antique, coupé de pu. sur sa.; I. d'or et de pu. 

Amthor — Dan. uM. et. Ec: au 1 d'or au membre > 
d'aigle de sa., la prille en ba»; au i d'arp. à la rose 
de pu.; au 3 d'arp. au coeur de pu. ; au ( d'or à trois ; 
♦'toiles de sa. i 

%niiind»en — Dan. (M. ét.i D'azur à la croix d'or, 
; ili' quatre étoiles i,8) d'arp. 

\miindt«en — Dan. (M. et. D'arp. à quatre los. , 
appointées de sa., ranpées en pal. accostées de deux 
couleuvres ondoyantes en pal et alTr. dazur. «".: deux 
couleuvres affr. d'azur, passées en saut., mordant en- j 
semble dans une lo& de sa. i 

.Amand»en — Dam. (M. et.) D'azur à trois roses de , 
six feuilles d'arp., rangées en pal. 

Amas (von der) — Prusse. D'or à la fasce de 
M., ch. d'une branche feuillée du cbamp, posée en fasce. 
(iq. cour, f^ deux pi. d'aut., d'or et d arg. 

*m> — Jersey. D'or; au chef bastille de sa., ch. de 
trois annelets d'arp. Cq. cour. r. : une tète de paon 
au nat., tenant en son bec une branche de sin. D.: 
HOSTI.S HOXORI i>"vim.\. 



Amt — Paris. De gu. à troi« chev. d'arg., ace. eo 
chef de deux colombes du même. 

Amy Herry. D'azur à un visage de femme d'arg., 
aux che>eux et tres.^es d'or. 

.Amy vBaron de I Empire - France. D'or frettéde 
sa., semé dans les claire^oies de prenades de gu., al- 
lumées du même. 

Amya - Frise, tlnll. Parti: au 1 d'azur à uoe 
fleur-de-lis d'or ; au i coupé : a. d'or à deux fléaux de 
gu., pas.sés en saut., les pendants d'azur: b. dor à un 
annelet d'azur. Oi cour. €'.: la fleur-de-lis. 

.Amyot — yorm. D'azur à la bande d'arg., ch. de 
cinq mouch. d'herm. de sa., posées dans le sens de la 
bande. 

Amyot d'Inville — yorm., lle-de-Fr. D'azur à 
trois fasces d'or; à la bande d'arg., br. sur le tout et 
ch. de trois mouch. d'herm. de sa., posées dans le sens 
de la bande. 

Amys — Anjou, Bret. D'arg. au chev. brisé de gu., 
ace. de trois feuilles de vigne de sin. 

.Anaeker — Aut. Barons, ii déc. 1838., D'azur à 
la pointe d'or, ch. d'une ancre de sa.; l'azur ch. de 
cinq étoiles du sec. dont trois ranpées en chef et les 
deux autres accostant la pointe; au chef de sa., ch.de 
trois roses à quatre feuilles d'arp., bout, d'or, barbées 
de sin. (]q. cour, t'.: une étoile d'or, entre un vol 
coupé de sa. sur arg., les plumes ext. de la partie ar- 
pentée lehaussées d'or; chaque aile ch. d'uno rose de 
lécu, br. sur le coupé. L.: à dextre d'arp. et de sa., 
à sen. d'or et d'azur. ».: deux vautours au nat. D.: 

PER .OGUSTA .\D .\IGISTA. 

Anaeker Edle von) — Aut. {.\n., 31 mars 1851.; 
D'azur à la pointe d'or, ch. d'une ancre de sa. ; l'azur 
ch. de cinq étoiles du sec., dont trois rangées en chef et 
les deux autres accostant la pointe; au chef de sa., 
ch. de trois roses à quatre feuilles d'ai^., bout, d'or, 
barbées de sin. •'.: une étoile d'or, entre un vol de sa., 
chaque aile ch. d'une rose de lécu. L.: àdextred'arg. 
et de sa., à sen. d'or et d'azur. 

Anast — Anjou, Bret. D'or à la croix engr. de sa., 
cant. de quatre étoiles du même. 

.Anastasie — Alsace. D'or au porc de gu., surm. 
de trois branches de rosier de sin., fleuries du sec. 

Anaut -- FI. (r. D'azur au créquier d'or. 

.Anaya — Royaume de Léon. D'azur à cinq ban- 
des d'or. 

Ancart — Allem. Vairé d'azur et d'or; au chef 
d'or. ch. d'une aigle iss. de .<a. et soutenu d une divise 
d'azur à l'étoile d'or. Deux cq. cour, l .: V une aigle 
jSS. et cont. de sa^ I. d'or et de sa.; à° un vol à l'an- 
tique de sa., ch. d'ane étoile d'or ; 1. d'or et d'azur. 

Aaraslnl ~ Italie. D'arg. à une aisie de sa., sur- 
montant deux ancres sans trabe du même, passées en 
saut., et tenant de ses priffes les stangues desdites ancres 

.%nea»ter Duc d* , v. Bertie duc d'.Aneaster. 

.Anee. \. Dan»se. 

Anceau de la Vonfn — yorm. D'azur au lion 
nais.s. darp.. cour, d'or, tenant une épée du sec. et mouT. 
d'une tour du troisième. 

.Aneeaa de Lavelanet — Lang. D'azur à trois 
croiss. d'arp. D.: virtite proprm filge.xt. 

.%neel — Berry. De pu. à trois lions darp.; ao cbef 
du premier, ch. de trois pals flamboyants du sec. 

.Aneel — FI. (r. D'azur à la fasce d'arg., ace. de 
trois griffons d'or. 

.Aneel des (SraBiies — lle-de-Fr. D'azur au croiss. 
d'arp.. surm. dune étoile du même. 

Aneel de <|uinevllle — yorm. (.\n., 1579.) D'or 
fi la fasce d azur, ace. en chef d'un lion naiss. de gu., 
mouv. de la fasce, et en p. de trois trèfles de sin., po- 
sés i et I. 

ABcelin — P. (f Aunis.Saintonqe. De gu. au liond'or. 

Aneelin de la Vottgc — lle-de-Fr. Ec: aux 1 et 
4 d'azur à la fleur-de-lis dor; aux i et 3 d'arg. au 
dauphin d'azur, lorrè. peautré et cour, de gu. Sur le 
tout p;irti dor et d'an:^ au lion de pu., br. sur le parti. 

.%Meelino IIM. Dor à un chicot au nat., posé en 
fasce, poussiint >ers la pointe deux tiges de sin., fleu- 
ries chacune d'une rose de pu. 

.%Beelon - Poitou. De gu. semé fleurs-de-lis d'or, 
au canton du même. 

Aneelot - Paris. D'azur à la lyre d'or; au chef 
du même. ch. de deux palmes de sin., pas.<ées en .<aut. 

.Aneenis — Bret. M. et. au 14« siêi-le). De pu. à trois 
quintefeullles d'herm. D.: foliim ejis no5 ijefciet. 

.InecnlM Ducsd* . v. Betbnneducsdel barost. 

.%neeniM Barons d'.v. Kleàx liantns d'inrenis. 

Anrerville yorm. D azur à la croix dam, tant, 
de quatre cloches du même 

.Aacexaae ducs «le faderoassc — Comtat'Ft' 



Aiiché 



46 



Andelol 



naissin (Marquis de CordoM, 1622 ; duis, 1663. M. et. 
en 1767.) De k"- ^ deux dru(?ons monstrueux affr. d'or, 
posés chacun sur un de ses pieds, de l'autre tenant sa 
barl)e terminée en tètes de serpent, ayant leur queue 
retroussée et terminée du même en serpent, ainsi que 
ctiaque ^'rifTe de leurs çieds. 

Aiiclié Poitou. I) arft. au lion de sa., arm.,lamp. 
et cour, de gu. 

Anclieiiiaiit — Bourg, Flandre (M. et. le 12 mars 
1771.) D'azur à trois rocs d'échiquier d'or. C(j. cour. <'.: 
une tète d'éléphant au nat., entre un vol à l'antique 
d'or et d'azur. 

Anclier, v. Broiiwer-.liiclier. 

Aiichise — Italie. D'or à l'ours ramp. de sa., supp. 
de ses pattes un feu de gu. 

Anch renier — Bref. D'arg. fretté de gu. 

AiicienvUle — Cliamp. De gu. à trois marteaux 
d'arg., endentés et emhoutés d'or. 

.%ncienville l)aronsde Réveillon marquis «rEs- 
poitjses Berry (Mtirquis, janv. 1713. .VI. et.) D'or à 
trois marteaux endentés de gu. 

Anrieii ville (Barons d"), v. du Prat marquis de 
\antoiiillet. 

Aneilla — Vérone. Coupé: au 1 de gu. à la fasce 
d'arg., ch. d'une étoile du champ et ace. de deux étoi- 
les du sec, 1 en chef et 1 en ç. ; au 2 de gu. chape 
d'arg., à trois étoiles de l'un à l'autre, 2 et 1. 

Aiicilloii — Lorr, Prusse. De gu. à une gerbe, 
ace. en chef de trois étoiles rangées et en p. d'un croiss., 

Aiicillon. V. Ansilloii. (le tout d'or. 

Ancîon de Ville — P. de Liège (Chevaliers, 31 mai 
1819.) D'arg. à une branche de rosier de sin., posée en 
fasce, poussant deux tiges courbées vers le chef, pas- 
sées en saut., feuillées de sin., fleuries de trois roses 
mal-ordonnées de gu. Cq. cour. <'.: une rose de gu., 
tigée et feuillée de sin. L. d'arg. et de gu. 

.tnckar — Suède. D'azur h une ancre de .sa., et 
trois flèches d'arg., en chef, disposées en éventail, les 
pointes en bas, touchant l'anneau de l'ancre. <'.: une 
étoile d'or, entre deux prob. de sa., ch. chacune d'une 
fasce d'or. I... d'or et d'azur [V. Ancker.] 

Aiickarfjell - Suède (An., 1461. M. et. au 18«. siècle.) 
D'arg. à une ancre renv. d'azur, accostée de deux co- 
quilles d'or; 1 écu bordé du dernier émail. €'.:une an- 
cre renv. d'azur. 

Aiickarhjeliii — Suède (An., 16i4. M. et. en 1659.) 
D'azur à un vaisseau à trois mâts, voguant sur une 
mer, le tout au nat., ledit vaisseau portant en poupe 
un pennon de trois queues, d'azur à la croix d'or, flot- 
tant à dextre. Cq. cour. V.: deux pennons pareils à 
celui de l'écu, adossés et passés en saut. 1^. d'or et 
d'azur [L'amiral hollandais Thyssen reçut la noblesse 
sous le nom de Anckarhjelm.] 

Anckarskôld — Suéde (An., 1642 M. et.) D'azur 
à deux ancres d'arg., sans anneau, l'une sur l'autre, 
celle en chef renv. et accostée de deux boules d'arg.; 
l'écu bordé d'or. «'.; une épée d'arg., posée en pal, 
entre deux prob., coupées ait. d'arg. et d'azur. 

AnekarMtjerna — Suède (Barons, 1692. M. et. en 
1780.) Ec: aux 1 et 4 d'or à l'ancre d'azur, accolée 
d'un serpent d'arg.; aux 2 et 3 d'azur au chev. d'or. 
Sur le tout d'azur à un vaisseau d'arg., maté et équipé 
de sa., sombrant dans une mer d'arg., et ace. de trois 
étoiles (3) du même, rangées en chef. Deux cq. cour. 
r.: 1° une ancre renv. d azur, sommée d'une étoile (3) 
d'arg.; entre deux banderoles coupées ait. d'or et d'a- 
zur; 2° une masse à picotons d'arg., entre deux ban- 
deroles d'azur à la croix d'or. 

Anckarsvârd — Suède (Barons, 1803.) Ec: au 1 
de gu. à un massacre de cerf d'arg.; au 2 d'azur à une 
épée d'or, ace en chef à dextre d'une bombe du même, 
allumée aussi d'or; au 3 d'arg. à une galère de sa., 
avec ses rames d'arg., voguant sur une mer au nat. 
et portant sur la poupe un pennon à trois queues, d'a- 
zur à la croix dor, flottant à dextre; au 4 de gu. à 
une couronne de laurier de sin., br. sur deux fasces 
consulaires d'or, passées en. saut. Sur le tout parti 
d'azur et d'or; a une ancre ailée, posée en barre, de 
l'un en l'autre. Deux cq. cour. €.: 1" deux banderoles 
d'azur, entre deux pennons à trois queues du même; 
2" une épée d'arg., garnie d'or, entre deux fêtes et cols 
de cvgne adossées d'arg., coll. d'or; le tout réuni au 
movén d'un lien de sa. S.: à dextre un lion reg. au 
nat]; à sen. un cerf au nat. 

Anekarswârd — Suède (Comtes, 1809.) Les ar- 
mes des barons A' Anckarscard de 1803, augmentées 
d'une croix pattée d'arg., br. sur l'écartelé. Trois cq. 
cour. «".: 1" et 3" les deux cimiers des barons; 2° un 
bras, ami. d'arg., la main de carn. tenant une baguette 
d'arg. en pal, sommée d'une boule d'or. 



Anekeilar — Wo//. D'arg. au lion de gu. Cq. cour 
<".: le lion, iss., entre deux trompes d'arg. pavillonnées 
d'or (Arm. v. G.) 

Anekelmanii — Misnie, Hambourg {Xn., 1608 ^ 
conf. de nob., 1623. .M. et. vers 1730.) De gu. à trois 
socs de charrue accostés d'arg., la pointe en bas, sou- 
tenus des trois coupeaux d'un tertre de sin. Cq. cour. 
<".: un lion iss. de gu., cour. d'or. I.. d'arg. et de gu. 

.%nckeni«tein — Styrie. De gu à une ancre renv. 
d'or, avec .sa gumène du même. 

Ancker - Dan. (An., 14 janv. 1778.) De gu. Ji une 
ancre d'or, la trabe sommée d'un demi-annelet d'arg., 
traversé de trois flèches renv. d'or, réunies dans un 
même fer qui .se montre au-dessous de la trabe. Cq. 
cour, r.: une étoile d'or, entre deux prob. tiercées en 
fasce, à dextre de gu., d'arg. et d'or, à sen. d'arg., d'or 
et de gu. ^. : un ours et un loup, tous les deux au 
nat., et reg. [V. Anckar.J 

Anckerheiin ou .%nckerMhei'ii [anciennement 
Mathesins] - Pom. (An. vers 1700. M. et. le 16 
fév. 1770.) Parti : au 1 de gu. h une ancre d'arg., ac- 
colée d'un dauphin au nat., la tète en bas et à sen., 
la queue en haut et à dextre; au 2 d'or à un senes- 
trochère, arm. au nat., mouv. d'une nuée, la main 
de carn. tenant une grappe de raisins de gu., tigée et 
pamprée de sin. L'écu l)ordé d'or. Cq. cour. €'.: un 
cheval marin d'arg., ailé du même. 1^.: à dextre d'arg. 
et de gu., à sen. d'or et d'azur. 

.%Bciam — Pom. u'VL et. le 3 oct. 1781.) Parti: au 
1 coupé d'azur sur or, à une fasce échiq. d'arg. et de 
çu. de trois tires, br. sup le coupé ; l'azur ch. d'une 

étoile d'or, et l'or d'une rose de gu.; au 2 de à une 

demi-roue de moulin, mouv. du parti, ace. de deux 
étoiles, 1 au canton sen. du chef et 1 au canton sen. 
de la p. <'.: six bannières. 

Ancre (Marquis d"), v. ( oncini marquis d*.%ncre. 

.%ncriini (Comte d*), v. Ker comte d'/tncrum. 

.4nctriiille — France. De sa. au lion d'arg., cour 
du même. 

Ancula — Lithuanie. D'azur h une flèche, adex- 
trée dune étoile (8) et senestrée il'un croiss. tourné, 
le tout d'or. 

Andallon, v. Miiarex de Andalion. 

Andaine - Sorin. D'azur à trois lions d'arg., te- 
nant chacun une palme du même. 

Andayer -Poitou. De gu. à la croix ancrée d'or. 

Andeclis (Comtes) — Bav. Coupé: au 1 d'arg. au 
lion léopardé de gu.; au 2 d'azur à l'aigle d'or. C(|. 
cour. •' : cinq pi. d'aut. d'arg. 

Andeflyclit — Suède (An., 1644. M. et.) D'arg. à 
un canard au nat., volant en fasce, le vol levé. BrI. 
d'arg. et d'azur. <".:un canard is.*., au nat., dans l'at- 
titude de l'aigle héraldique. 

Andel (van) — Holl. D'arg. au griffon de gu. 

Andel (van den) — Uoll. D'or à une fasce brét 
et c.-brél. de sa., ace. en p. de trois boucs de gu., ran- 
gés en fasce, chacun surm. d'une abeille au nat. 

Andel (van den) — Holl. D'arg.; au chef d'or, 
ch. d'une faucille au nat., posée en pal; au saut, échiq. 
de gu. et d'arg., br. sur le champ et le chef. Brl. de 
gu. et d'arg. €'.: la faucille. 

.%ndel (van den) — Holl. De gu. à une roued'or. 
<\: la roue, entre un vol de gu. 

Andel (van den) — Brab. De gu. à trois pals 
de vair; au chef d'or, ch. d'un lévrier courant de sa., 
cofl. d'or. 

Andelarre-Roiiiiier (Marquis d'), v. Jaqiiot 
marquis «l'Andelarre-Roiiliier. 

.lndeli)erie — ^oaabe. Parti darg. et de gu.; à une 
femme, les mains croisées sur l'estomac, hab. à l'alle- 
mande, de l'un en l'autre, les manches rebr. de l'un à 
l'autre, le visage et les bras de carn. Cq. cour. C: 
deux prob., d'arg. et de gu. 

.Indelflniçen — Biberach {Wurt.) De gu. à un 
buste d'homme, hab. d'azur, coiffé d'un bonnet de fou 
du même, orné de deux grelots d'arg. €.: le buste. 
L. d'arg. et de gu. 

Andeiflngeu — Suisse. D'or à un fer de pique de 
sa., posé en bande. <".: le fer, posé en pal, devant un 
panache de plumes d'arg. 

.%ndelien — Holl. D'or à la bande de sa., ch. de 
trois écussons d'arg., posés dans le sens de la bande. 
C: un vol aux armes de l'écu (sur l'aile dextre la 
bande est transformée en barre.) 

Andelin — France. D'or à trois grenouilles de sin. 

Andeloii — Suisse. D'or à la fasce vlvrée de sa. 
*'.: un chapeau conique, aux armes de l'écu, sommé 
d'un panache de plumes de coq de sa. 

Andelot- Bo/tri/. De gu. à cinq fleurs-de-lis d'or, 
2, 1 et 2. 



Andelol 



47 



Andrade 



Andelol i(',on)tP!i) Hrab., oric. de Franche-Camté. 
Erlii(|. (l'arR. «'t d'aiur. iIp rtnq tires ; au lion de ru.. 
ami., lainp. cl cour. ilor. I»r sur le tout. €'.: une léle 
et col de lion de uu., lanip. et cour. d'or. T.: deux 
!jauvat;es de carii , ceints et cour, de lierre, arni. de 
ma.<sues. U.: i.i;s co.mbats sttNT mk.<* éb.\ts. 

%Bdelot-MyoDH l'riiiiclie-Comlé. Les armes 
précédentes. 

Aiidelot hanins dr FrrsNia Rreue (M. et.) 
De (tu. à la fleur-de-lis d'or. 

.%Mderr» Sl.-C.nll. De sa. à une colonne d'an:., 
posée sur un tertre de sin. et sommée dune étoile di»r; 
I écu Itonlé du méuic. I'.: les meubles de lécu, entre 
deux prolt. coupées de sa. sur or. L. d'or et de s<i. 

Anderiiarh Pror. rhén. (M. et.) Coupé d'arfr. 
sur sa., l'ar;:. cli. d'un oi.seau au nat. <'.: un \o\ à 
l'antique, de sa. et d'anr. 

.Andrrnarh Lorr. {\n., 18 juillet 1394.) D'azur 
à une tour d ar^r., po.sée sur un roclier du même et 
ace. de trois roses île gu.. Itout. d'or, rangées en ctief. 

.Aaderti />««. .H. ét.i D'azur à la fasce darj:.; 
au chef de sa., cli. d'un lion iss. d'arj:. 

Andrr» de Knorr - Silésie \\n., 1798.) Parti: 
au 1 d'or à une cruclie à deux anses de jru.; au i 
d'ar;;. à une demi-aigle de sa., I)q. et m. dOr, mou\. 
du ujirti. l'aile ch. d un demi-cercle treflé d or. Lécu 
Iwnié d'or. €'.: une aigle de sa., Ik|. et m. d'or, entre 
deux prol). d'azur. I<. entièrement d'azur. 

Andenteii - Schleswig M. et.) Parti d'arp. et d'a- 
zur. •".: deux prol)., d'azur et d'arjr. 

AndertueD - Dan. (M. et.) Parti d'arjr. et d'azur; 
au loup sautant, de l'un en l'autre. €'.: deux prob., 
d'azur et d arç. 

.Andersen Daii. {M. et.} D'azur au croi.ss. versé 
d'arg., ace. de deux coquilles du même, 1 en chef et 
1 en p. 

Ander«»en Dan. (M. et.) D'arg. à l'aigle de sa. 
[Une branctiede cette maison portait laiglesurm. d'une 
(Toix'lti' pattée de gu.j 

%ii<ler»en Dan. M. él.' D'arg. au pal de sa. 
Indersen, \. Roseiiliielin. 

Andemon de BronKiitoii Lincoln.<ihire (Ba- 
ronet, 11 dé<-. lfk>«. D ar_'. au chev. de sa., ace. de 
trois croix Heur, du même. €'.: un épagneul pass. d'or. 

D.: G.V.WITEK. 

.Ander»on d'E)worth - Bedfonlshire, Lincolir- 
thir,' Baronet. 13 juillet 166i. .M. et. en 1T73.) Les 
armes précédentes. 

Andertton de Fermoy — M. (Baronet, ii mars 
1813. Ec. en saut, d'or et d'arg.; au sjiut. engr., éc. en 
saut, lie gu. et de sa., accosté de deux hures de .san- 
glier allr. de sa., et ace. en chef d'une étoile du même 
et en p. d'un trèfle de sin. €'.: un saut, alésé de sa., 
br. sur le fut d Un arbre au nat. D.: .ST.iNi» .sure. 

.Andernon de Mill-Hili Middlesex (Baronet, 
14 mai n»«. M. et. le il mai 1813.i D azur au saut, 
d'herm., ace. de trois étoiles d'arg., 1 en chef et i en 
flancs, et d'un croi.ss. d'arg. en p.; le saut. ch. d'une 
clé d «r en bamie et d'une épée d'arg. garnie d'or, hr. 
en barre sur la clé, ces deux pièces réunies au moven 
d'une couronne de laurier d'or. <'.: trois pi. d'à ut., liées 
au moyen d'une chaîne d'or, la plume au milieu ch. 
d'un croiss. 

.AnderHon-Pelham comte de Yarborouifh 
Lincoln Baron )'arboiou{ih, 13 aoijt ITlti; comte, il jan> . 
1837., te: aux I et IV. de Pelham, qui est éc.: aux I 
et i d'azur à trois pélicans d'arg. avec leur piété de 
i^OA aux i et 3 de gu. à deux demi-baudriers d'arg., 
en pals et accostés, le fermait en haut ; aux IL et III. 
i'.lii(ler.<ion, qui est d arg. au chev. de sa., ace. de trois 
croix fleur, du même. €'.: 1" un paon rouant, au nat. 
{Pelham ; i^ un ép^igneul pass. d'or \..4nderson]. t*.: à 
dextre un cheval bai reg., ch. de trois étriers triangu- 
laires de sa., sans courroies, l'un sur l'autre; à sen. 
un épagneul reg. au nat., ch. de trois croix fleur, de 
»., 1 une sur l'autre. D.: vincit .4îior 1>.\TRI.\E. 

Ander(«on de Peniji - Hertford.shire (Baronet, 
3 juillet KiiS M. et. le l« août 169i».! Les armesd'An- 
dcrtiOD de Hrous^lilon. 

.Anderson de ^it.-lves — Uuntingdonxhire {Ba- 
ronet, 3 jarn. lOiX. M. et. en 1630.) Les armes d" An- 
dertton de Brouithton. 

.Auderten llan. (Conf. de nob., 26 janv. 1396.) 
De sin. à la fasce d'arg., ch. de trois têtes de lion de 
ga. Cq. cour. €'.: une tète de lion de gu. L. d'arg. 
et de gu. 

Anderton de l..o»>toek -- f.ancaithirc Baronet, 
8 oct. 1677. M. et. en fév. 1760.) De sa.au chev. durs., 
ace. de trois ceps ou fers de prisonnier du même en 
fasces. C: une cigogne, au nat. D.( WE .stoop sot. 



Aiide>er luiuphiné. D'arg. au croiss. de (ni.; 

au chef d azur, cli. (le trois étoiles d'or. 

Andi* Cuipuzcna. Parti: au I de gu. .'i la tour 
sonmiée d'une tourelle d'or; au i darg. au lion d'or, 
cour, du même. 

Andiel de Ronow .tUem. D'azur au tKjeuf 
pass. de si. Va\. cour. ('.: un vol de sa. I<. d'azur 
et de sa 

Andiuné (Comtesi Anjou, Brel., Prusse. D'arg. 
.'i trois aigles de gu., bq. et m. d azur. M.t deux aigles, 
au nat. D.: .\oi ii,.\ NttN c.vi'iT >iLS<:.vs. 

Andiicné de la RiAnelisve Marquis) — ^«u»». 
Les armes précédentes. 

AndI» Frine. D'azur au croiss. tourné d'arg.. 
accosté de deux trèfles d or. €.: un croiss. tourné d'arir. 

Andia Frise. Parti: au 1 d'or à la demi-aigle de 
sa., mouv. du parti; au i coupé: a. de sa. à la faste 
vivrée d'or, ace. d une étoile du même en p.; b. d'azur 
à une roue d'or. 

Andiaw-Belliniien ~ ft'urt., Suisse, .Alsace (Ba- 
rons du St.-Kmpire, 16 mars 1676; comtes en France, 
1730.; D'or à I aigle ép. de sa., bq. et m. du champ. 
languiV de gu., portant sur sa poitrine un écussond'or 
à la croix de gu. Cq. cour. €.: un buste de vieillard, 
cour, d'or, velu d'un habit de gu. et d'un surtout d'or 
bordé d'herin., au rabat d'arg. 

Andlaw-Kirseck^ Bade (Barons du St.-Empire, 
16 mars 1676. M. et. le 4 sept. 1876.) D'or à la croix 
de gu. Le C. précédent. 

.Andlaw-Houaburs — Bade (Comtes autrichiens, 
i juin IK17.! Les armes des comtes d'AndIaw- 
Bellinicen. 

Andleru Aui. (Nob. du St.-Empire, I333.i Coupé 
de sa. sur or; au bélier ramp., de l'un en l'autre. €'.: 
un l)élier is.s. d'or. 

Andiern - .tul. (Conf. du titre de chevalier du 
St.-Empire, l.")!»i; l)arons du St.-Empire, 18 sept 1698.) 
Parti: au 1 d'or à deux demi-vols adossés de sa., ace. 
en chef d'une couronne du premier; au i coupé: a. de 
sa. au liélier ramp. d'arg., cour, dor; b. d'or à trois 
fasces de sa. Deux cq. cour. «'.: 1" les meubles du 1; 
f le bélier, iss. L. d'or et de sa. ^.: deux aigles 
d'arg., cour. d'or. 

Andiern — Aut. (Comtes du St.-Empire, 1736. M. 
et. en 1789. Ec: aux 1 et i de sa. à un héron d'arg., 
tenant en son bec un serpent du même; le héron du 
1 cont.; aux i et 3 d'arg. à la bande de gu., «h. de 
trois étoiles d'or. Sur le tout les armes des barons. 
A' Andiern de 1698, ledit surtout cour. (Quatre cq. cour. 
C: 1" un demi-vol cont. de sa.; *** le héron du S; 3° un 
bélier iss. d'arg., entre un \ol de sa.; J" un demi-vol 
d'or, ch. de trois fasces de sa. L. d'or et de sa. 

.Andoque de Merlé^e Rouerque. D or à la 
bande de gu., ch. de trois têtes de lévrier d ar^'., coll. 
de sa. bouclé d'or. .*►.: deux lévriers reg. d'arg., 
coll. de sa. 

Andor - yorrège ..Vf. et.) D'arg. à la fleur-de-lis 
d'or. C: une aigle de profll de sa., les ailes étendues. 

Aiidora - Italie. Coupé-denche : au 1 darg. à un 
arbre de sin., mouv. du coupé, et une colombe d'arg., 
perchée sur les branche.s, tenant en son Xtet- un ra- 
meau d'olivier du sec.; au * d'azur à trois fleurs-de- 
lis d'arg. Cq. cour. «'.: la coloml)e, entre un vol, 
coui)é ait. d'azur et d'arg. 

Audorfer de Landtiberled - Bar. (.M. et. vers 
1680. Les armes de .'■iendiingen qui sont de sii. à la 
licorne ramp. d'or. C: la licorne, is.s. 

.AndoKiila \ararre, Aragon. De gu. à un tigre 
ramp.au nat.; à la bord, de sa., ch. de trois étoiles (8' 
d'or, 1 en chef et i en flancs, et de trois roses d'or, 
tigées et feuillées du même, i en flancs et I en p., 
celle-ci couchée, la rose à sen. 

.Andouin France. D'arg. à l'aigle de Sii. 

AndoMlns Esp., France. D or au lion de sin. : 
au chef du premier, ch. de trois pals de gu. 

Andover \icomte,v. Howard comte de Wnf- 
folk et de iSerk»tliire. 

.AndrSa» K'ind.theim Bac) De sa. à une main' 
de carn., iss. d'une nuée mouv. du canton sen. du chef 
et tenant un crampon d'or par son sommet, ledit cram- 
pon pos«> en pal et poussant de chaque coté un trèfle 
d'or. €'.: une feuille de ro.sier de sin., la tige en bas^ 
entre deux prob., coupées ait. de s;», et d'or. L. d'or 
et de .SI. 

.%ndrada - Ecp. De sin. à la bande d'or, engou- 
lée de deux têtes de dragon du même (Quelquefois 
ces armes sont augmentées d'une bord, darg., ch. des 
mots : .vvE .U.VRI.V, GR.iTià PLENâ. en lettres de .sa.) 

Andrade - Royaume de Galicie. D'or à cinq 
loups pass. de sa., i.' â et 1. 



Andras 



48 



Andrews 



Andra» de llarcy — Nivernais. D'arg. au chev. 
de* gu., ace. de trois tourt. du même. 

Andrassy —Hongrie (Barons, 1635; comtes, 1780.) 
Ec: aux 1 et 4 de gu. au mur crén. au nat., ouv. du 
cliamp., surm. d'un dextrochère, arm. d'arg., brandis- 
sant un sabre du même; aux 2 et 3 tranche de si n. sur 
or, au griffon de l'un en l'autre. Sur le tout A'yin- 
dràssy, qui est d'azur à deux lions affr. d'or, supp. en- 
semble une couronne du même. Trois cq. cour. €'.: 
1" un lion iss. et cent, d'or; I. d'arg. et de gu.; 2» un 
homme d'armes iss., tenant une épée;l. d'or et d'azur; 
3" un griffon iss., tranché d'or sur sin.; I. d'or et 
d'azur. «.: deux aigles au nat., bq. et m. d'or. 

Aiidraiid de Parpalelx — ^/ur. D'azur au mont 
d'arg. posé en abîme, sommé d'un oiseau du sec; au 
chef du sec, ch. de trois étoiles de gu. 

Andranït — Guyenne, Saintonge. D*azur à la cloche 
d'arg., bataillée de sa.; au chef de gu., ch. d'une étoile 
d'or à dextre et d'un croiss. du même à sen. 

Aiidraiilt — Bourg. D'azur à trois étoiles d'arg. 

Andraiilt de Buy — Pnl. Parti: au 1 de gu. 
à la demi-aigle d'arg., bq. et m. d'or, mouv. du parti, 
tenant de sa griffe une gerbe d'or; au 2 coupé: «.d'a- 
zur à trois étoiles d'arg. [AndrauU); b. d'arg. à trois 
fasces vivrées de gu., et une bande d'azur semée de 
fleurs-de-lis d'or, br. sur ces fasces (Gm^fe/i)- Cq. cour. 
V.: trois pi. d'aut. d'arg. 

Andraiilt comtes de Ijangeron marquis de Maa- 
lévrier et de la C'osle — Nivernais, Forez (Com- 
tes, fév. 1630; marquis, 1720.) Ec: aux 1 et i d'azur 
à trois étoiles d'arg. (Jndrault) ; aux 2 et 3 d'arg. à 
trois fasces vivrées de gu., et une bande d'azur semée 
de fleurs-de-lis d'or, br. sur ces fasces (Gentien). 

Aiidrai: de Foiitenay — Norm. De sa. au saut, 
d'arg., ace en chef et en p. d'une molette d'or, et à 
chaque flanc d'un croiss. du sec. 

.André — Uoll. D'or au pot de gu. 

André — Tournai. De gu. à la bande d'herm.; au 
chef d'or^ ch de trois mâcles de sin. 

André — Norm. De sin. à une fasce, ace. en chef 
de deux flanchis et en p. d'une molette, le tout d'or. 

André — Lnrr. (An., 19 mai 1736.) D'azur au lion 
d'arg.; au chef du même, ch. d'une molette (3) d'azur, 
percée d'or. 

André (Barons) — Dauphiné, Bref. De gu. au lévrier 
pass. d'arg., coll. et bouclé d'or; au chtf d'azur, ch. 
d'un soleil d'or. 

André — Périgord. D'or au chev. d'azur, ch. de 
trois fleurs-de-lis du champ et ace. de trois hures de 
sanglier de sa. 

André — Lang. D'arg. à trois grenouilles d'azur. 

André (Marquis) — Prov. D'or au saut, de gu. 
^♦.: deux lions, au nat. 

André — Toulouse. D'azur au chev. d'arg., ch. de 
trois tourt. de gu. et ace. de trois flanchis du sec. 

.André — Toulouse. D'or au saut, de gu., et une 
main de carn., parée d'azur, mouv. du flanc dextre, 
br. sur le milieu du saut.; au chef d'azur, ch. de trois 
étoiles d'or. 

André rfiY von Axleben-Ma^nns —Silésie (An., 
10 sept. 1873.) D'arg. à trois crémaillères de sa., po- 
sées en bandes, rangées en barre; à la bord, de gu. 
Cq cour. €'.: une tige feuillée de trois pièces mal- 
ordonnées de sin., fleurie de deux tulipes d'or. 

André [Andrien] de la Bonnade — Auv. 
D'azur au chev. d'arg., ace en chef de deux flanchis 
d'or et en p. d'un soleil du même. 

André de €>evy — Bref. D'arg. au chev. de sa., 
ace. de trois trèfles du même. D.: san.s vesin. 

André de Dnrvtlle — Bret. De gu.au saut. d'or. 

André de la Fresnaye — France (Baron de 
l'Empire, 13 avril 1811.) D'azur au cygne d'arg. na- 
geant sur une mer de sin., le vol levéjauchef dor,ch. 
d'une quintefeuille de gu., entre deux étoiles du champ. 

.André de Fromentes — Long., Lyonnais. D'a- 
zur au rocher d'arg., mouv. du côté dextre de la p. et 
surm. d'une main du sec, sortant d'une nuée du même 
mouv. du canton dextre du chef, laquelle main attire 
par la patte dextre un lion d'or, grimpant sur le rocher. 

André de Lndesse — Aur. D'or au chev. d'a- 
zur, ch. de trois fleurs-de-lis du champ et ace. de trois 
hures de sanglier de sa. 

.André de Matha — Lang. D'or à la croix de 
gu., cant. de quatre lions d'azur. T.: un lion iss. d'azur. 

André de Mory — Paris. D'azur au saut, d'or, 
cant. en flancs et en p. d'un croiss. d'arg.; au chef 
de gu., ch. de trois étoiles du sec. 

André de St:-Mlrel — Bref. De gu. à une fasce, 
ace. en chef de deux merlettes et en p. de deux étoi- 
les, le tout d'or. 



André de Nervolleg — Lang. D'or au saut de 
gu.; au chef d'azur, ch. de trois étoiles du champ 

André de Vlllerin — Bret., Prov. Les armes 
d André de Nt -MIrel. 

.Andréa — Lille (An., 12 mars 1611.) D'azur au 

lévrier courant d'arg., coll.de gu., bordé et bouclé d'or 

Andréa île C'Iiàteaudonble — Pror. De gu à 

deux lions allr. d'or, supp. ensemble un annelet de sa- 

à la bord, d'azur, ch. de huit fleurs-de-lis d'or 

Andrew — Dan., Suède (Nob. du St.-Empire, 3 oct 
1744.) Parti: au 1 de gu. à trois coeurs d'arg., 2 etl- 
au 2 d'arg. à un guerrier romain brandissant une épée 
et posé sur une terrasse de sin.; ledit guerrier bab 
d'une tunique de gu. et de bottes de sa., les jambes 
nues, le casque panaché de gu. €\: une grue avec sa 
vigilance au nat., entre un vol de sa., chaque aile ch 
de trois coeurs darg., 2 et 1. I... d'arg. et de gu 

Andrew — Francfort s/M. (Conc. d'arm., 10 sept. 
1534.) D'arg. au saut, alésé de gu., cant. de quatre 
roses du môme. €'.: un vol, aux armes de l'écu. 

Andrew d'Ennershausen — Prov. rhén. (An., 
5 août 1739.) D'arg. à deux chicots de gu., passés en 
saut., cant. de quatre étoiles d'azur. €.: les chicots 
en saut., entre un vol d'arg. 

Andrew et Fockema-Andrew — Leeuwarden. 
Parti: au 1 coupé: a. d'arg. à un chariot au nat.; b. 
d'or a une tête de More; au 2 d'arg. à une biche au 
nat., ramp. contre un arbre de sin., mouv. du parti, 
le tout soutenu d'une terrasse de sin. [V. Bencker- 
Andrew et van Bothnia Andrew.] 

Andreani — Milan. Coupé: au 1 parti: a. d'arg. 
à un château de gu. sommé de trois tourelles du 
même, celle du milieu plus élevée; b. de gu. au lion 
d'or, cour, du même; au 2 bandé d'arg. et de gu. — 
Ou- Coupé: au 1 de gu., ch. à dextre d'un château 
d'arg., sommé de trois tourelles du même, celle du mi- 
lieu plus élevée, le château ouv. de sa., et à sen. d'un 
lion d'arg., cour, d'or; au i bandé d'or et de gu. T.: 
le lion, iss. [V. Norman! Audreani.] 

Audreânsky de L.lpto-!«izent-.Andràs— //on- 
grie (Barons, 13 juillet 1868.) D'azur au pélican avec 
quatre petits dans son aire, le tout au nat., soutenu 
d'une colline de sin., et ace. de trois étoiles d'or, ran- 
gées en chef. Cq. cour. €\: le pélican avec ses petits 
dans son aire. L.: à dextre d arg. et d'azur, à sen. 
d'or et d'azur. S.: deux lions d'or, arm. et lamp.degu. 

Andreardi — Fenise. D'arg. au pal d'or, accosté 
de six bes. du même. 

Andréas! (Marquis) — Mantoue, Legnago. D'azur 
au cygne d'arg., bq. et m. de gu., ace. au canton sen. 
du chef d'une étoile d'or. 

Andreati — Dalmatie, Frioul. Ec: aux 1 et 4 
d'arg. à la croix alésée de sin., les bouts recourbés; 
aux 2 et 3 d'or au pal de gu. 

.\.ndreAti — Italie. Tranché-émanché d'or sur arg. 

Andrée — Frise. Armes anc- Tranché: au 1 d'or 
à deux roses de gu., rangées en bande; au 2 d'azur à 
un veau marin d'arg. — Armes mod.: Tranché: au 1 
d'or au héron de sa., bq. de gu., le vol ouv., tenant 
de sa patte dextre un caducée d'arg., la sen. appuvée 
sur une rose de gu.; au 2 d'azur à un veau marin 
d'arg., abaissé .sous deux roses de gu., rangées en 
bande. €\: la tête et col du héron, entre deux prob. 
coupées ait. d'or et d'azur. 

Andrée— P. de Liège. D'or au saut, de gu., cant. 
de quatre trèfles de sin. 

.Andrée — Comtat-Venaissin. D'azur au château 
d'arg., sommé de trois tourelles du même, le tout ma- 
çonné de sa.; au croiss. d'or, posé en chef. 

.Aiidrelian — France. De gu. à la fasce échiq. 
d'arg. et d'azur, ace de six molettes du sec. 

Andre!»« (detjrii) — Dalmatie. D'or à trois pals 
de gu. €.: un demi-vol de sa. [Une branche porte les 
mêmes armes, augmentées d'un chef d'azur ch. d'une 
étoile d'or, et pour cimier trois pi. d'aut. de gu.] 

AndréossI (Comte de l'Empire) — France. D'or à 
deux palmiers arr. de sin., poses en chev., les cimes 
entrelacées, ace en chef d une étoile d'azur. 

Andréossi (Comtes) — Lang., orig. du duché de 
Lucques. D'or au palmier d'azur, surm. d'une étoile d'arg. 

Andres~.^r«f/on. D'azur à un coffret d'arg., posé 
sur deux bâtons du même, posés en fasces. 

Andresel - France. D or au lion de gu.; à la 
cotice d'herm., br. sur le tout. 

AudresHOt — Franche-Comté (An., 1636.) D'azur au 
chev. d'or, ace de trois glands du même. 

.Andréa — Ile de. Woj/or^we. D'arg. au griffon de.xa. 

Andrevet — Bresse, Bugey (M. et.) D'arg. â trois 
fasces de sa.; à la bande de gu., br. sur le tout. 

Andrews de Doddinstun (ou Denfon) — 



Andrews 



49 



Aneaiaet 



\' rniiimtUimthirf iHaronel, II dëc. Iftil. M. et. en 
De ^'u. au saut, de sin., bordé d'or. <'.i un 
il»' Mon*, tort, d'arff. 
;,,,!. ^w ,1- l.«lhbar) — Hurkinçhamshire (Ba- 
ron* t. M. él. au inoi.« d'août l«96.) D'arg. 
à lu de sa., rli.de trois étoilesdu champ. 
€'.: uiir 1. 1, Il ml de rerf d'ant. 

%iidirw!« de Mbaw Btrkshirr (Baronet, 19 

:i.>dt 1-«fi M. et. en I8ii. De pu. au saut, d'azur. 

- . rli. d'un lies. d'or. Cq. cour. I .i une 

rc, ornée de pendante d oreille dor. D.: 

'RTr>.C S.\PIESTI.\. 

\ /ri /•>unfe. De sa. à trois chev. brisés d'or. 

\ .111 — Txml. Parti d'arg. et de t:u4 chauMé- 

111 en l'autre. Cq. cour. •'•: un vol à Fa»- 
Ihjuf, iiu\ amies de l'écu. 

.4iidrian-«Veibutc — 71ro/ (Barons du St.-Em- 

"ir.^ i'i août 169*. Ec.: au 1 parti: a. d'or à la deml- 

de sa., bq.. ni.et cour, du champ, mouv. du parti; 

-. é d'or et de pu.: au * d'or à Taiple de .*a., bq., 

t cour, du chaniu: au 3 d azur au lion cont. 

I our. à l'antique au même : au i de pu. à la tour 

M\ étapes d'arp., ouv. et aj. du champ. Sur le 

' ian qui est paiti d'arp. et de pu., chaussé- 

in en lautre. Deux cq. cour. « .: 1" la tète 

. 4: 1. darç. et de ^.; i° un vol à l'antique 

d'' jju , tiitreniflf de plumes darp; I. d'or et de sa. 

.4ndri<«iii Cn>:'Me. Coupé: au 1 de pu. à une 
tour d arp., accoste.- de deux lions pass. au nat., celui 
à sen. cont.; au i de pu. à quatre pals d'or. 

.4iidrlraii - P. de l.ifgf. Burelé darp. et d'azur; 
au fr.-q. d'or plein ; et au .siut. de pu., br. sur le tout, 
eh. en coeur d'un tiesant d arg. 

Andiie — lle-de-tr. D'arp. à trois aiples de sa., 
enclo.-es dans un double trécheur de pu. 

4iidrir Barons d' , vicomtes de tiotgler — Neuf- 
châlel Vicomtes, 5 déi-. l'îS". Coupé: au 1 de gu. à 
trois cliev. alésés d'arp.; au * d'arp. au cerf arrêté au 
nat. I,é<u Itordé d'or, (k|. cour. €'.. une tête et col 
d'aigle de sa., liq. et cour, d'or, languée de pu. L. 
d arp. et de pu. 

.%iidi leii — Bruge». De pu. à la fasce d'or, ace. de 
trois flanchis d'arp. - (Mi: De pu. à trois flanchis 
d'arp., et une Iwrd. d'or f\'. .%Bdi lesnen».] 

.%adrir!>enM Flandre Nob. du St. -Empire. 1733.* 
Coupé: au 1 d'azur à une étoile ,8 d'or ; au i de sa. à 
trois roses dor, tipées et feuillées du même. Cq. cour. 
i .: létoile, entre un vol de sa. I>.: à dextre d'or et 
de sa., à sen. d or et d'azur. 

.%Bdrie»oen — Middelhourg. Coupé: au I parti: 
0. de pu. à la tour de deux étapes d'arp.; b. de sin. au 
cert rarap. de pu.; au * d'azur au lion de pu. €'.: le 
lion, Iss. I.. d'azur et de pu. 

.%cdriett>«rn» Flandre. De pu., à une étoile 

d'or, a(c de troi» flanchis du même; à la bord, den- 
chée du sec. [V. Andrle».] 

%ndrieu — .V»>r»;i. D afp. à la fasce de sa., ch. 
de trois molettes d'or. 

Andiien— lle-de-tr. D'arp. à la fasce de sa., ch. 
de trois molettes d'or et ace. en p. de trois foudres du 
sec., chacun à huit pointes de flèche ; au chef de pu. 

Aadi ien — Guyenne, Ooic. De pu. au saut, d'arp. 

Andriea - Toulouse. Ec.: aux 1 et i d'azur au 
.«aut. d'or, ace. de deux croisettes d'arp., 1 en chef et 
1 en p4 aux â et 3 de pu. au lion d'or, primpant sur 
Bne luinde abaissée du même. 

Andiieu de l« Ronnade. v. .Aadré de la 
Bonoade. 

Aiidrieii de Mauereux — Paris. D'azur aux 
lettre» A et I' entr.-hitt'fs d'or. 

.4ndileii de VIoiitealvel — Long. D'azur à deux 
bande- (1 iir et ilfu\ li;irrfs du même, passées en saut. 

.%D(liieii de Turdiiie — /.yoMiaw. Les armes 
d .%ndrieu de Montealvel. 

Andrienx — Rret. D or à la fasce de sin., ch. de 
trois fHjjres du champ et ace de trois carreaux de pu., 
ch. ch;n un d'une croisette d'arp. 

Aadii«faetii ou %ldri«hetti Padme. D'azur 
m une jambe de lion d'or, mouv. du flanc sen., em- 
paignant un livre relié de pu., arpent sur tranche, posé 
ea pal, aux fermoirs d'or; le tout ace. de deux étoiles 
iTor, 1 en chef et 1 en p. 

Aadiinca frise. D'azur au chev. d'or, ace. de 
trois plands effeuillés d'arp., la queue en bas. 

.Aadriaya (vaa) - frise. Parti: au I d'or à la 
Mu-awle de sa., mouv. du parti ; au 2 de gu. à trois 
pMe* aor, rangés en pal. « .: un cerf arrêté de pu., 
la télé posée de face. 

AadrUiia <Taa)de Kempcnacr -tyise (An., 
M no\ 1816 et .-> U-\. ls«l Hc : aux I et « de da. au 
II' ÉDITIOH. TOME I. 



lion d'or, cour, du même, accosté de deux faucilles aCr. 
d'arp., emm. d'or, le tranchant deotelé {de Kewifmtatrh 
aux 3 et 3 de pu. il trois trèOes 4'or, raaféa M MU 
[Andringa]. BrI. de sin. et d'or. * a ua tavram bs. 
de cam., tenant de ses mains lerées les faïKiues te 
It. L. de sin. et d'or (I^i branche aa. ealSIS porte la 
D.:FiDESsocu viRi; celle, an. en IMt, i repris l'aa- 
cienne U. delà maison : £ter5a virti'TE PAaAXTca.) 

Aadriol — france. D'azur au cher, d'arp., cfe. 
d'une coquille de sin. 

.Andriol — franre. D'azur au cher, d'or, ace. de 
trois Plands du même et surm. d'une étoile dare. 

.Andrioli — Holl. Coupé: au 1 d'or à l'aigle de 
sa.; au i de pu. au chev. aarp., ace. en chef de deux 
étoiles dazur et en p. d un lion léopardé d'or. Cq. cour. 
€'.: un griffon pass. d'or. ^.: deux griffons rep. d'or. 

Aadriall — Camiole, Slyrie (Chevaliers, 3* sept. 
1766.) Coupé: au 1 d'or à laiple de sa., languée de 
pu., cour, du champ; au i de pu. au chev. dor, ace. 
en chef de deux étoiles du même et en p. d'un chiea 
d'arg., coll. d'or, pass. sur une terrasse de sin. Deux 
cq. cour. < .: 1° une aiple iss. et cont. de sa^ I. d'or 
et de sa.; V un chien iss. d'arg., coll. d'or, entre un vol 
de gu., chaque aile ch. d'une étoile d'or; I. d'arg. et de gu. 

AndrIoD — Genetois. D'arp. à une étoile f5) de 
pu., ace. de trois coeurs du même. 

.Andriutti — frioul. D'arg. à deux demi-vols adw- 
.«és de gu. 

.Androdia« — .^ur. D'azur à une licorne d'an., 
pass. sur une terrasse de sin.; au chef de pu., ch. de 
trois étoiles d'or. 

.Aiidion — Prov. D'or à l'aigle ép. de sa., ace. de 
deux palmes de sin., mises en bandes et posées lune au 
canton dextre du chef, l'autre au canton sen. de la p. 

.AndionowskI — Pol. Les armes de M^rokooila. 

.Aiidio!>iila— Rome. De gu. à la croix d'arg., ch. 
de cinq renards pass. du champ. 

Aiidiiieliowlix — Pol. Les armes de Doliw^a. 

.And«iM«;a — Guipuzeoa. Ec.: aux 1 et 4 d'arg. an 
grillon de eu.: aux 4 et 3 d'azur à l'aigle d arp. 

.%ndaa«a y Kttpinosa — Oistille. Ec.: au 1 
c-éc^ d'arp. au grillon de gu., et d'azur à laiple d'are. 
(Jni^ga .au i darg. à un arbre arr. de sin.accosté 
de deux clés d'or, suspendues aux branches, les pan- 
netons en bas; à la bord, d'azur, ch. de huit croix pat- 
tées darg. Espinoso:: au 3 d'arp. à la bande de sin., 
engoulée de deux têtes de dragon d'or, ace. en chef de 
deux croisettes de pu. côtoyant la bande, et en p. d'ua 
loup de sa. à sen., ramp. contre une marmite du même 
posée à dextre, le tout soutenu d'une terrasse de sin. 
iMarlinez ; au i dazur à la tour d'arg^ à la bord, de 
sin., ch. de huit pommes de pin d'or, les queues ea 
haut [Rodrigue:. Sur le tout de Tejada de Faldetuer» 
qui est éc.: o. de sin. à deux tours accostées d'or, som- 
mées chacune d'un drapeau d'arg. flottant à sen., ch. 
d'une croix alésée de gu.; b. d'azur à deux croiss. figu- 
rés darg., tournés et accostés, entourés de treize étoiles 
(8' d'or rangées en orle rond : r. d arg. au lion de gu^ 
cour, dor; a. d'arg. à un arbre terrassé de sin., ace. 
d'un ours pass. de sa., enchaîné audit arbre, br. sur 
le pied du fût: à la croix piittée diminuée d'or, br. sur 
les écartelures. Lesdites armes de Tejada entourées 
d'une bord, d'or, ch. de treize coquilles d'arg. alternant 
avec treize croix de St.- Jacques de pu.; ladite bordure 
dor entourée d'une autre bord, d'arp., ch. des mots: 

LAL'OENl'S VIROS GL0R10.S0S ET PARENTES 50$TaOS 

IX GEXEB.AT10NE SI" A. en lettres de sa. Cq. cour. Tj 
une tête et col de lion de pu., cour, d'or, posée de face, 
tenant entre ses dents un listel d'arp., en des mots: 
BEATiFiCAMis Eos (jii sisTiMERiNT. en lettres de 
sa. — L'écu accosté de treize guidons d azur ch. chacun 
d'un croiss d arg.. le dos de chaque croiss. tourné vers 
la hampe, lesdits guidons rangés " â dextre et 6 à sen. 

.tndaiza — Ko^aume de Murcie. D'arp. à la fasce 
de sin., ace. en chef de trois chaudières de sa., i et I, 
et en p. de troi* l>arres de pu.; à la l>ord. de gu., ck 
de huit flanchis d or. 

.Andattr — Long. De gu. à trois étoiles d'or. 

Aad«xe (Marquis d'j,v. AIrcbaaduase manfois 
d'.Aadaxr. 

.Aaelll-7ll»N(i Edie voa «allecblara — Aut^ 
orig. de .\aples !>ob. autrichienne, 10 ianv. 1868.) Et: 
aux 1 et i d'arp. au s;iut. de pu. {JneUi-.Monti) . aux 
8 et 3 d'azur au sauvage de cam.. ceint et cour, de 
lierre, la main dextre appuyée sur une massue et la 
sen. sur .sa hanche. C: le sauvage, iss.; entre ua toI 
coupé, à de\tre d anr. sur pu., à sen. d'azur sur arg. 
L. conformes aux émaux du vol. 

.Anemaet — Holl. D «tr à la fasce de au., ch. de 
trois étoiles d'arp., et ace. de trois oiseaux de sa. C^ 



Anesorge 



50 



Angerer 



un oiseau (le sa., entre un >()!, d'or et d'ai-fr. L. d'or 
et de f{u. 

AiieMor»e — Misnie (Conc. d'arm., 3 juillet 1548.) 
Coupé: au 1 d'azur à une couronne d'or; au i d'or à 
trois pals d'azur. Cq. cour. «'.: un buste d'homme, 
cour, d'or, hab. du même, recouvert d'un manteau d'a- 
zur; accosté de deux prob. coupées d'or sur azur, or- 
nées chacune dans son embouchure de trois pi. d'aut., 
une d'or entre deux d'azur. 

Ane»y — Ik-de-Fr., Orléanais. Bandé d'or et de 
sa.; au fr.-q. de gu., ch. d'un lion d'arg. 

.% net bail ~ P. de TYèves. D'azur à trois fasces d'or ; 
au lion assis de gu., br. sur le tout. Gq. cour. •'.: le 
lion assis, tenant de sa patte dextre une touffe d'her- 
bes de sin.; entre deux prob. de sa. I>. d'or et de gu. 

Ane<haii — Luxemb. (Rec. du titre de baron, 13 
fév. 1840.) Coupé: au 1 d'or au lion assis de gu.,lamp. 
d'azur; au i dazur à quatre pals d'or. Gq. cour. €'.: 
le lion assiïi, entre deux nrob. de sa. I*. d'arg. et de 
gu. ^.: deux lions reg. dor, arm. et lamp. de gu., te- 
nant des bannières aux armes de l'écu. 

Aiiethan de Dens>borii — Bav. (Nob. du St.- 
Empire, 27 août 1630; barons, o mai 1750 et 1 déc. 
1787.) Coupé: au 1 d'azur au lion assis de gu., tenant 
de sa patte sen. un rameau de laurier de sin. en pal ; 
au 2 d azur à trois pals d'or. Cq. cour. C: le lion 
assis, entre deux prob. de sa. I... d'or et de gu. 

i%iifans — ^ut. D'arg. à un lévrier au nat., coll. 
d'or, iss. du canton sen. de la p. et touchant de sa bou- 
che la bouche d'un lévrier pareil, renversé, iss. du can- 
ton dextre du chef. •'.: un lévrier iss. au nat, coll. d'or, 

Anferiiet, v. Aiiifernet. 

Anfray — Norm. De gu. à l'écusson de sa. en 
abîme, ch. de trois croiss. d'or, bordé du même, et 
ace. de huit bes. d'or, rangés en orle. 

Aiirrie — France. D'or à trois croix alésées de sa. 

Anfrie marquis de < haiilieii — ISwm. D'azur 
à trois triangles d'or; au chef de gu., ch. d'une tète 
et col de licorne d'or, entre deux croisettes du même. 

Anjtai aiii — Fenise, Ficence. D'azur à la fasce 
d'or, ace. de trois étoiles (8) du même. 

Atitcarani-filaliani — Ficence. Parti: au 1 d'a- 
zur à la fasce d'or, ace. de trois étoiles (8) du même 
(Angarani); au i d'azur à un soleil d'or en chef, et 
deux membres d'aigle du même en p , passés en saut. 

Aiis;e(r) — Lùnfe. Degu.au chev.dor,ch. de deux 
étoiles de sa. et ace. de trois glands effeuillés du sec, 
la queue en bas; au chef d'or, ch. d'une aigle iss. de sa. 

An«e- C'oiiinène (Marquis de I ) — Nivernais, Sain- 
tonge, Poitou. D'azur au croiss. d'arg., surm. d'une 
étoile du même, i'.: un ange, tenant de sa main dex- 
tre l'étendard de l'ordre de St.- Jean de Jérusalem, avec 
deux couronnes, l'une d'épines, qui est à la main dex- 
tre, et l'autre de laurier, qui est à la main sen., avec 
l'inscription: Hàc ad illam. T.: deux anges. D.: 
NOMiNE L'ange et omise. 

Angel — Esp. D'or à un ange agenouillé, hab. 
d'une aube et d'une étole de gu., ceint d'un cordon 
du même, les ailes abaissées d azur, la tète chevelée 
d'arg., tenant de sa main dextre un flambeau de sin., 
allumé de gu. 

Anselats — Ile de Mayorque. D'or à trois fasces 
de gu., la première ch. de trois fleurs-de-lis du champ. 

Alitteibeek (van) — lloll. Coupé d'arg. sur un 
fascé-ondé de quatre pièces d'azur et trois de sa.; l'arg. 
ch. de trois hameçons d'or, rangés en fasce, l'arête a 
sen. €'.: un vol d'arg. 

Ang^elelli-Malvezzi {Marquis) — Italie, Bav. D'a- 
zur au griffon d'or; à la bord, de gu., semée de bes. du 
sec. Cq. cour. €".: un griffon iss. d'or, derrière deux 
pi. ^'aut. d'azur, accoste de deux autres griffons d'or, 
celui à dextre cont., mouvants de plumes d'aut. d'a- 
zur. T.: deux sauvages de carn., la tète passée dans 
un casque, les massues sur l'épaule. 

Angelen (van) — Hall. De sa. à trois fleurs-de- 
lis d'arg. 

Ansell (Comtes) — Rovigo. D'or à l'aigle ép. de sa., 
portant sur son estomac un écusson circulaire d'arg., 
ch. d'un ange de carn., posé de front, sur une terrasse 
de sin., hab. d'une dalmatique d'arg., ailé du même, 
la tête entourée d'une auréole d'or, tenant de sa main 
dextre une épée d'arg., garnie d'or, en pal. 

Augeli — Trévise. De sa. à trois bandes d'arg.; 
au chef de , ch. d'un lion léopardé de .. .. 

.4ns;eli (Edle von) — Tirol, orig. de Venise (Nob. 
du St.-Empire, 5 août 1569.) Parti: au 1 coupé d'arg. 
sur azur, a deux clés de l'un en l'autre, passées en 
saut., les pannetons en haut, ace. en chef d'une croi- 
sette de gu. entre les pannetons, et en p. d'une rose 
de gu. entre les anneaux ; au i coupé d'aziir sur arg.. 



l'azur ch. d'un agneau pascal couché d'arg., cour, d'or, 
tenant une banderole d'arg. ch. d'une croix d'or. Cq. 
cour. €'.: un ange iss., cour, d'or, hab. d'une dalma- 
tique d'arg. (Cimier ancien .■ l'agneau pascal.) 

.Aniceli von Forsteiiiann - 7^0/ (Chevaliers, 47 
juin 1867.) Parti: au 1 coupé: a. d'azur i\ un agneau 
pascal d'arg., cour, d'or, couché sur une terrasse de 
sin., tenant une banderole d'arg. ch. dune croix d'or; 
6. d'arg. à une branche de pin au nat. portant trois 
touffes d'aiguilles et trois pommes de pin; au 2 coupé 
d'arg. sur azur, à deux clés de l'un en l'autre, passées 
en saut., les pannetons en haut, ace. en chef d'une crol- 
sette de gu. entre les pannetons et en p. d'une rose de 
gu. entre les anneaux. Deux cq. cour. €'.: 1" un ange 
iss., cour, d'or, hab. d'une dalmatique d'arg., la main dex- 
tre levée ; 2° un coq de bruyère au nat. L. d'arg. et d'azur. 

Angelin — Dauphirié. D'azur à la bande d'arg., 
ch. d'une demi-molette degu., raouv. du bord inférieur, 
et aux extrémités de deux glands de sin., les queues 
en bas. D.: a jamais. 

Angeliu d'Egelsee — 5«isse. De gu. à trois étuis 
de crosse, le bout en haut. C.H'un des meubles de l'écu. 

Annelinl — Dalmatie. D'azur à un agneau pass. 
reg. d'arg., ongle d'or, br. sur une flèche de gu., arm. 
et empennée d arg., posée en barre, la pointe en bas; 
ledit agneau posant sa patte dextre levée sur ladite flèche. 
Cq. cour. €'.: trois pi. d'aut. d'arg. I... d'arg. et d'azur. 

Au«ell.s — Tîome. D'azur à un ange, posé de front, 
hab. de gu., ailé d'arg., tenant de sa main dextre une 
palme de sin., de sa sen. une corne d'abondance d'or, 
et soutenu d'un coussin carré d'arg., bordé et houppe d'or. 

Anj^eils — P. de Trente (Chevaliers du St.-Empire, 
1764.) Ec: aux 1 et 4 de gu à trois étoiles d'or; aux 
2 et 3 d'azur à deux barres d'or. Cq. cour. I .: un 
ange iss., hab. de gu., ailé d'arg., la main dextre éten- 
due. L à dextre d'or et de gu., à sen. d'or et d'azur. 

An^elis (Marquis d") — Rome, Corse. D'arg. au 
laurier terrassé de sin., accosté de deux petits anges 
au nat., courants et affr.; au chef d'azur, ch. de trois 
étoiles (3) d'or. 

Antfeiis (de), v. van Eni^elen. 

Ani{ellerie(de 1') — //e-rfe-y-'r. D'azur à un ange, 
les ailes abaissées d'arg., tenant de sa main dextre une 
couronne d'épines du même; au chef de gu., ch. de trois 
étoiles d'or. 

Anjsellocb — Po/a/i/ifl^ (M. et.) D'azur à un hame- 
çon d'ar^. Cq. cour. «'.: un buste d'homme, hab. d'a- 
zur, la tête sommée de trois pi. d'aut. d'arg., les bras 
remplacés par deux hameçons renv. du même. 

AnKelo - Italie. D'azur à la fasce d'or, ace. de 
deux étoiles (8) du même, 1 en chef et 1 en p. [V. An» 
«ely en Prusse] 

AM»eloeh - Franconie (M. et.) De gu. fretté d'or; 
à la fasce du piême, br. sur le fretté. *'.: un vol, aux 
armes de l'écu. 

Angelocb, v. Brobaeb dit Anyeloch. 

Ani$elo8 — Grèce. De gu. à quatre grandes fu- 
sées d'or, rangées en croix, chaque fusée ch. d'un ange 
hab. d'une dalmatique d'arg. et d'une tunique d'azur, 
allé d'arg., tenant de sa main dextre une épée du même, 
en bande. 

Angelthfirii Barons d"), v. WieU. barons d*An- 
geithurn. 

\nfgely - France. De gu. à un ange d'or, cour, du 
même, tenant de sa main dextre un lis de jardin d'arg. 

Anitely — Prusse. D'azur à la fasce d'or, ace. de 
deux étoiles d'arg., 1 en chef et 1 en p. [V. Angeio.] 

.Asgely — Liinousin. D'arg. à quatre croisettes de 
gu., 2 et 2. 

Ani^en (zum) — Bùle. De sa. à la bande de gu.; 
à la bord. d'or. C: deux prob. de sa., chacune ch. 
d'une fasce de gu. 

Angennes — i-'m/ice. D'azur à la croix d'or, cant. 
de quatre aigles du même. 

Angennes marquis de Polgny — A'onn. (M. et. le 
11 sept. 1709.) De sa. au saut, d'arg.; à la bord, du même. 

.Angenneâ marquis de Rambouillet et de Main- 
tenon — yorm., Bret. (.M. et. le 26 déc. 1802.1 De sa. 
au saut, d'arg. 

Angenoust — Ctiamp., Jle-de-Fr. D'azur à deux 
épées d'arg., garnies d'or, passées en saut. 

Anger — Saxe (Conc. d'arm., 9 mai 1829.) D'azur 
au lion d'or, arm. et lamp. de gu. 

.Anger — Bref. De vair à trois croiss. de gu. 

Angerburg Chevaliers von und lu), v. FfelITer 
von PrelfTersberg von und zn .Angerbnrg. 

,%ugeren(van> -//o//. D'azur à la fasce d'arg., ch. 
uune fasce entée de gu. Cq. cour. C: une queue de 
paon au nat. (Arm. v. G.) 

Angerer — -i«^ D'or à la bande de sa., ch. d'une 



Angerer 



51 



Anj^Mxilvaiit 



étoile d'arg. et ace. de deux étoiles du sec. Cq. rour. 
Cj un vol, aux armes de Yéru isur l'aile sen. la Iwnde 
tst tran>formée en luirre.) I... dor et de jfu. 

%Macrrer - Crat: \.tui. Cou|»é de jfu. .«mr aiy.: 
il une ros«' de (jualrc feuilles di- l'un en l'autre. Cq. 
cour. •'.: un vol, au\ iinm-s de l'écu. 

Knn*rè» ou tnverrx Lang., tarez. Efhi<|. d'or 
et d'arur, do (jualre tires. 

Anurrmund, \ Rriirk dit .%ntt«rmand. 

Aiitfern Prusse. (>oupé d arj:. sur s;>.; h deux 
Qéches de l'un en l'autre, pas#<''es en saut., les pointer 
recourliws en fi»nne de iroc et affrontées. Cq. cour. 
€.: les floches, devant une ramure de cerf d'or. 

.%nicerii-^tllrke Prus.ie Barôn.s i juin 1859.; 
Parti: au t de sa. à Jeux hanie<ons sans arêtes darg., 
passés en saut, les pointes en lia'ut, les bouts inférieurs 
en forme de triangle Ançfern ; au i d'arv. au chev. 
d'azur, sommé dune étoile d'or et acr. en p. d'une aigle 
de sa., Iki., m. et cour, dor [Stitcke . Lécu bordé d'or. 
Deux cq. cour. V.: 1" les hameçons, entre une ramure 
de cerf au nat.; i. darjr. et do sa.: i" trois pi. d'aut., 
une d'ars;. entre deux d'azur; I. d'arp. et d'azur. 

.%ii«erort Colnijne. D'azur à la fasce d'arsr., ace. 
en chef de deux totes de léopard d'or. 

Antcerstein — .Ulem., .Ingl. Paie d'azur et d'or, 
de huit pièces; au saut, darg., br. sur le tout. ('.:une 
tète de lion de g\L, tenant entre ses dents une quarte- 
feuille de sin. 

Anaervllle- ./•Vance. D'or à trois annelets de sa. 

AnKer«-ille Barons d*),v. de l'Etendart barons 
d*.%niterville. 

.tiixer ville» Martel - France. De gu. <^ trois 
marteaux il'arg. 

.4D»er ville d'.tuvrecher .Marquis— ynrm. D'or 
:i un lé<ipard de }ru.,j)osé en chef à aextre, une quinte- 
feuille de sa. posée a sen.^ et une autre quintefeuille 
de sa. en p. (>i*. D'or a un léopard de gu. e» chef 
et une qumtefeuille de sa. en p. ^.: deux lions au nat. 

.tngervillede (irainville. Les armes d'Anieer- 
fllle «l'Auvrecher. 

*na;es (des) Bref. D" azur au chev. d'arg., acc. 
irtiir poires d'or. 

\n«;ettt Pif. Echiq. d'or et de gu. 

%ni{evllle (Comtes) ~ Bresse. De sin. à trois fas- 
• - d'or. 

AnKevin - Poitou. D'arg. au chev., ace. en chef d'un 
1 1 oiss. entre deux étoiles, et en p. d'un arbre, le tout de gu. 

Anitberelles — Flandre. D'arg. au saut, de gu. 
Sur le tout d azur au lion d'or. 

Anylari — Vérone. Coupé, d'azur i\ l'aigle d'or, \x\. 
et m. de gu., sur an?, à un arbre de sin., accosté de 
deux lions affr. d'or, le tout .«outenu d'une terra.«se de 
sin.; à la fasce de gu., br. sur le coupé. 

An«{ier de l.obeae — Bret. De vair, au bâton 
de gu. — Ou De sa. à trois Oeurs-de-lis d'or. D.: fides. 

Aaçlo - Venise. Ec: au l fascé d'arg. et de ^u., 
de huit pièces; au i d'arg. à la croix de Jérusalem d'or; 
au 3 parti d'azur et d'or; au 4 d'or à la bande de gu. 
Vu pal br. sur le tout, tiercé en fasce : a. d'azur à trois 
fleurs-de-lis d'or; h. de gu. à deux pals d'arg.; r. d'a- 
zur plein. 

AaKiolierl — Florence. D'arg. à six pommes d'azur 
suspendues à trois fasces rétrécies du même, 3, i et 1. 

\n(iioliDi Florence. D'azur à la bande d'arg., 
■1<' trois étoiles (8; du champ. 

\nulade~Gu{/ennc. D'azur à l'aigle ép. d'or, bq. 
-'t m. de sa. «.: deux griffons, au nat. D.: F.vi.soss 

•1E5 ET L.VI.SSOXS DIRE. 

.AavlAde comtes de Mt.>Paal du Chayla — 

Lamj. D'arg. à trois taux de gu. !*.: deux centaures 
femelles. 

.Kmi^ltkTd - Berry, Limousin. D'arg. au lion de gu. 

AnKlarH- Bret.,Aur. De sa. au lion d'arg., arm.. 
lamp. et cour, de gu , ace. de trois étoiles d'arg. 

^Biciati— Champ. D'or au lévrier de sa., coll. d'arg. 

tnslasei — Esp. D'azur à l'agneau pascal d'or, 
1 te t'ont, portant un gonfanon d'arg., ch. d'une croix 
■I, ;.'u., fùté d or. 

.Aacle - Poi/ou. D'or semé de bill. d'azur; aa lion 
du même, br. sur le tout. 

\ iiule comte de llantiiiitdoa — Angl. (M. et.) D'or 
' 'I'- bill. d azur: au lion du même, br. sur le tout. 

\iiKle (de D, %. Laii^le. 

\nuleherfiier — Beauce. D'azur fretté d'or. 

\ Il vie lie nues - Orléanais, Bret. De gu. au 

■ N. il or. 

.%n;{lée (del')— .ht. D'arg. au saut, de gu., ace. 
en chef des armes de IVorrin qui sont d'azur a lécus- 
son d'aru. en abîme. 

tnslerla - Outille. D'arg. a une ancre sans trabe 



de sa., acculée d'un dauphin d'azur, lu léle en ba.». 
tournée vers seo. 
Anvierle — France. D'arg. à la ms»' de gu. 
Antflei» Fore:. D'azur au cher: d'or, ace. en 
chef de trois étoiles rangées d'arg. et en p. d'une co- 
lombe du mémo, tenant en son Itec un rameau d'oli- 
vier de sin. 

.An|{l*M — Ihiuphiné. D'azur à une quiutefeuillo 
d'ar^' , posée en chef à .«ien. 

Anxiesey Mariiui^ cl comtes d' ,\..AnBc»le> et 
¥illierH, romtc-i n'%n||ie»e>, et Pa«et marquis 
d'Anulesey. 

.liivlesola Catalogne. D'or à trois fa.•^^•es on- 
dé«>s de .sa. 

.tutfieerre Kois d'). De gu. à trois léopards d'or, 
l'un sur l'autre, i .: un léopard de lécu, sommé d'uno 
couronne royale d'or. 

Anitleil-Pror. D'arg. à l'aigle de sa., arm., lan- 
guée et cour, de gu. 

Aiigloi!» (I*) — France. Ec: aux l et i d'or à 
l'aigle de sa.; aux * et 3 de gu. au lion d'or. 

Antf;loi!« (I*) France. Coupi-: au I d'azur à une 
tète d aigle d'arg.; au i d'or à deux membres d'aigio 
' au nat., pa.<sés en .*aut., les griffes en ba.«. 
' .Ansloi!^ (i") fie naranville .Xorm. Dan?, à 
trois totes de loup do sa. 
.Anc;loi!!> (i') de la rhaî«e .\onn. D'azur au 
, chev. d'or, ace. de trois annolots du même. 

.Aiitfloi»(l')deOui!«ancourt — BeauFot«i«. D'a- 
: zur à un écusson d'ar^. en abime, ace. de trois quinte- 
! feuilles d'or. 

j .tngiare — Champ. (Branches: des comtes d'£»- 
I toges, et. vers 1700; — des barons de Girri, et. en 
1 lîrâS; - des princes A'.imblise, dues A'Abry, marqui> 
I de Sy et de Busanci, et. vers 1704. D'or semé de gre- 
lots d'arg., soutenus chacun d'un croiss. de gu. Cri 

S.VL.VI>K\! ou: D.\MAS! 

.%iM{l<ire comtes de Bourlrntonl Lang. (.M. 

et. en 1706. Ec.: aux 1 et 4 d'or .>iemé de grelots d'arg., 

soutenus chacun d'un croi.s.*. de gu. Anglure): aux i 

et 3 paie de gu. et d'arg., chaque pjil d arg. ch. d'un 

oiseau de sa.; et au chef d'or, ch. d'un oiseau de sa., 

I posé à dextre. Sur le tout fascé de gu. et dan-'. 

[Bourlemontj. 

\nfgo — y'orm. D'azur :'i trois annelets d'or. 

.Adco marquis de Fiers — yorm. Ec: aux I et 

I i de gu. à une tète d'homme d'arg., posée de profil, les 

i cheveux hérissés d'or 'PeWere-; aux i et 3 de gu à neuf 

' màcles d'or, 3, 3 et 3 Rohan). Sur le tout parti: a. 

d'îizur à trois annelets d'or Aiujo; b. d'azur à trois 

■ lis de jardin au nat. et une bord, de gu. ch. de huit 

l)es. d'or [Lezeau. 

.Anjeo maniuis de la Motte-I.exeaa Sorm. 
'.Marquis, juillet 1693. Ec: aux I et l d'azur à trois an- 
nelets d'or Ango ; aux * et 3 degu. ;i une tète d'homme 
d'arg., posée de profil, les cheveux hérissés a'oT Pelleté. 
Anjtoieijme — lle-de-Fr. D'azur à trois fleurs- 
de-lis d'or; à la barre d'or,br. sur le tout; au chef do 
i gu., ch. d'une croix d'arg. [Henri Angolesmt, grand- 

• prieur de France, amiral des mers du Levant, HIs na- 
lurel du roi Henri II, tué le i juin 1586.] 

.Anieo» — Bigorre. D'or au fer de lance d'arg., ace. 
de trois corneilles de sa., bq. et m. de gu. 

Anicosoia — Venise. Loupé-émanehé d'arg. sur 
gu., lo 2u. br. par (|uatr.' pièces sur l'ani. 

AnjfosMe de f°onl»èret> — Béurn. D'azur à trois 

' épées dari.'., postVs en pals, rangées en fasce; au chef 

d or, ch. d'un coeur de gu.. entre deux merlettes affr. 

de sa., cour, d'arg. D.: UEO mxE, COMITE GLAOlo. 

.%n«o.H!>e d'KstorBex— Bigorre, Béam. Les ar- 
mes préeéilentos. 

.%ntcut — Sarm. D'azur h la fasce d'or, ch. de 
trois roses de gu. 

.Ansot — Sorm. D'azur au chev. d'or, ace. en 
chef de deux eniix de Malte du même et en p. d'un 
é<us.<on d'arg. 

Anaeot des Rotours — yorm. Barons, 6 janv. 

• 1817 et »3 nov. I8ifl. D'azur à la bande d'or, ch. de 
I trois ancres de su., et ace. de deux étoiles d'arg. 

.%asonléiite (d") Angoumois. Dazur à deux 
étoiles d or, I une sur l'autre. 

.tnvonit^iHe de < nrat — Limousin. De gw. à 
cinq lo«. d'an:., acfolées en fasce. 

4iiuniiléiiie Ducs d' , \. Boarbsn ducs d'Aa- 
tfoiil^nii*. 

Ain{oiile>»n«— /'fonfc.D'orà la croix ancréedegu. 

Antfuiiieteiit — Bret. De .sin, à la fasce d'berm. 
D.: viiHAT. 

.%ntfoulvant Franche-Coutté ~,}i.tA.' Fïiu'nii • ;hi 
chef de gu., ch. de deux quintefeuille» d'or 



Angran 



5^2 



Ankenbrand 



Antfran — lle-de-Fr. D'azur à trois clic\. d'or, 
ace. (le trois étoiles du même. 

Antfii — Fermandois. D'or au .saut, de gu., cli. de 
cinq bes. du cliamp. 

Antjçiiethi — A'orm. D'azur au cliev. d'or, ace. de 
trois aiguières du même. 

AiiKiiibert — Ue-de-l'r. D'or au cliev. de gu. 

An^ulUara — Padoue. D'arg. à une couleuvre on- 
doyante en pal d'azur [V. C'arrareHi comtes d'An- 
Viiillara.] 

Angnillara (delT) — Rome. D'arg. à deux ser- 
pents d'azur, en pals, courbés et passés en double sau- 
toir, les tètes à dextre et h sen.; à la bord, émanchée 
d'arg. sur gu. 

Anifiiisara (lVIar(iui.>*i -Mfl«/owp. D'or à une fasce, 
réunie à un ohev. du même posé en p., ledit chev. ace. 
de trois étoiles, et en chef de Vécu une aigle, le tout de sa. 

Anifuisciola ou Aiigiiissola — Rome, Ficence. 
Coupé-énianché de (|uatre pièces de gu. sur arg. 

AnieiiisHola - Plaisance {Italie). Ec: aux 1 et 4 
d'azur à un listel d'arg., flottant en bande, inscrit des 
mots A BOX DROIT, en lettres de sa.; ledit listel surm. 
d'une colombe volante du sec; aux 2 et 3 coupé-éman- 
ché de quatre pièces de gu. sur arg. Sur le tout d'or 
à une couleuvre ondoyante en pal de sin. Cq. cour. 
€".: un dragon ailé iss. de sin. li. d'arg. et de gu. 

Aiii{ui»»ola — Plaisance {Italie). Ec: au 1 d'arg. 
à la tour de sa., ouv. du champ; au 2 d'azur à la 
barre d'arg., ace. de deux étoiles du même; au 3 d'a- 
zur à la couleuvre ondoyante en pal d'arg., cour, d'or, 
engloutissant un enfant de carn.; au 4 de gu. à un 
poids d'or, suspendu à une Foi de carn., le bras dex- 
tre paré d'azur et le bras sen. de sin. .\u chef de l'éeu 
losange d'arg. et de sa. Sur le tout coupé-émanché de 
quatre pièces de gu. sur arg., le gu. ch. de deux pal- 
mes d'arg., en .saut., passées dans une couronne d'or. 
Manteau d'azur, doublé d'arg., sommé d'une toque de 
sa., retr. d'arg., sommée de cinq pi. d'aut. du même. 

Anicni»ii8ola-Tedesco-Mecco-<'omiieiio — Mi- 
lan. Coupé d'un trait, parti de deux autres, qui font 
six quartiers: au 1 coupé-émanché de quatre pièces 
d'arg. sur gu. {Anguissola); au 2 de gu. semé de losan- 
ges d'or; au bras de carn., sortant d'une nuée d'arg. 
mouv. du flanc sen., empoignant un peuplier de sin. 
qui est soutenu d'une dalle carrée d'arg., inscrite sur 
le bord des mots mit zeit, en lettres de sa. {Tedesco); 
au 3 de gu. à quatre pals ondes d'arg.; au 4 d'arg. a 
un lion de gu., cour, d or, tenant une épée d'arg., gar- 
nie d'or, et une bande d'azur, ch. de trois roses d'arg., 
Itr. sur le lion {.Secco); au 3 d'arg. à un P de sa., br. 
sur un X du même; au 6 d'or à l'aigle ép. de sa., te- 
nant de sa grille dextre une épée et de sa sen. un 
sceptre, et surm. de la couronne impériale ; ladite aigle 
ch. d'un écusson ovale d'arg. surch. de trois cloches 
d'azur {Comneno) V.: 1" un dragon ailé de sin., iss. 
et cent.; I. de gu., d'arg. et de sin.; 2" un lion iss. de 
gu., cour, d'or, tenant une épée d'arg., garnie d'or; I. 
d'azur, d'or et de sa. Manteau de gu., doublé d'herm., 
frangé d'or, sommé d'une couronne h neuf perles. 

Aiijeulo — p. de Burgos, Cordoue. D'or à la croix 
diminuée de gu., cant. aii 1 d'une tour d'azur au grif- 
fon de ^u. iss. des créneaux, tenant de sa patte dextre 
une épee au nat. et entre ses dents un listel d'arg. ch. 
des mots veritas vincit; au 2 de cinq faisceaux de 
fougère de sin., liés de gu., 2, l et 2 ; au 3 d'un arbre 
de sin., accoste de trois haches au nat., 2 à dextre, 
l'une sur l'autre, et 1 à sen.; au 4 d'un lion de gu., 
cour, d'or, tenant entre ses dents une barre de fer rou- 
gie, en bande. 

Anitiilo— Royaume de Grenade. Parti: au 1 d'or 
à cinq tourteaux-besants partis d'arg. et de sin. posés 
2, 1 et 2; au 2 d'or à cinq faisceaux de fougère de sin., 
liés de gu., 2, 1 et 2. 

Ansulo — Rovaume de Léon. D'or à cinq tour- 
teaux-besants partis de sin. et d'arg., posés 2, 1 et 2. 

Ansulo y %'ela8CO Ca.^tille. Ec.: au 1 de sin. 
au senestrochère, arm. d'arg., tenant une épée du même, 
garnie d'or, supp. de sa pointe une tète de Sarasin po- 
sée de front, coiffée d'un turban d'or; au 2 échiq. (for 
et de vair de douze points; au 3 de gu. à la bande 
d'or, ace. de deux tours d'arg., surm. chacune d'une 
étoile d'or; au 4 coupé: a. d'or au griffon au nat., te- 
nant une épée d'arg., garnie d'or; b. d'or ;'i trois fai- 
sceaux de fougère d'azur, rangés en fasce. 

Aiij{;ug(Cointed'),v. Douglas duc de Doublas, 
MoiislaH-Hamiltoii duc de Hamilton et de 
Brandon, Ktewart comte d'.%nsiiti, et I inrre- 
vllle comte d'Anjciis. 

.% «gussola— renise". Les armes d'Anuiiiisciola 
ou Anitiiissola. 



Anlialt (Margraves, 113i; princes du St. -Empire, 1 138 
princes A' Anhalt, 1218.) Parti : au 1 d'arg ^i la demi- 
aigle de gu., b(^. et m. d'or, mouv. du parti; au 2 bu- 
relé de sa. et d or (plus tard ces armes ont été aug- 
mentées d'un crancelin de sin., br. en bande sur le 
burelé). «'.: deux bâtons d'or, posés en chev. renv., 
.sommés chacun d'une queue de paon, au nat. 

AnhaK (von) — Prusse (Comtes du St.-Empire, 
19 sept. 1749.) Ec.: aux 1 et 4 d'azur à trois étoiles 
d'or; aux 2 et 3 d'or h deux demi- vols ados.sés de sa. 
Sur le tout parti : a. d'arg. à un mur crén. de gu., posé 
en bande, ouv. du champ, et un ours de sa., coll. d'arg., 
passant sur les créneaux ; b. échiq. de sa. et d'arg., de 
douze points; à la cotice de gu., posée en bande, br. 
sur ledit écusson parti. Trois cq. cour. €.: 1" un ours 
iss. et cont. de sa., cour, d'or; 2° deux bra.s, parés 
chacun d'un écartelé, celui à dextre d'arg. et de sa., 
celui h sen. de sa. et d'arg., les poignets croisés, les 
mains de carn. tenant chacune trois plumes de paon 
au nat.; 3" douze pennons échiq. de sa. et d'arg., les 
lances d'or. I.<. d or et de sa. •».: deux ours de sa., 
coll. et bouclés d'or [Issus du mariage du prince hé- 
réditaire Guillaume Gustave d' Anhalt- Dessau avec 
Jeanne Sophie lierre.] 

Anhalt (von) ~ Prusse (An., 3 juillet 1761.) Ec.: 
au 1 taillé: a. d'or à un ours pass. et cont. de .«a., en 
bande; b. échiqueté en barre de sa. et d'arg.; au 2 de 
gu. à deux fasces d'arg.; au 3 d'arg. plein; au 4 d'arg. 
au .senestrochère brandissant un sabre, le tout au nat. 
Cq. cour. €'.: trois pi. d'aut. de sin. I... d'azur et de 
gu. [Descendants du prince héréditaire GuiWcfumeGMS- 
ïave d' Anhalt- Dessau et de Chardius.] 

Anhalt (Princesse d'), v. von FCse prince.sse 
d' Anhalt. 

.Inhanjc — Ban. D'or à une verge, posée en bande, 
fruitée de trois glands pendants, le tout de sa. C: un 
arbre de sin., iss. d'un canot de sa. 

Anhausen — Schwdbisch-Hall {fVurt.) Coupé: au 
1 de sa. au pal de gu.; au 2 d'or plein, r.: une tète 
et col de lévrier de gu. 

Aniiolt, V. SRiiylen d'Anholt. 

Anhorn de llartwiss Livonie. Coupé de gu. 
sur sa; au grillon d'arg., br. sur le coupé, tenant de 
ses pattes un arbre arr. au nat. C(j. cour. T.: le grif- 
fon, iss. L.: à dextre d'arg. et de .sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Ania — Asturies. De gu. à un faisceau de trois 
flèches d'or, liées d'un ruban du même. 

Anicii — Cambr. De gu. à trois croiss. d'arg. 

Anich — Tirol. De gu. au fer de lance d'arg. (en 
forme de fleur-de-lis), posé en bande. T.: un cha- 
peau de tournoi de gu., retr. d'arg., supp. deux fers de 
lance d'arg., po.sés en chev. renv. 

Anio — Dauphiné De gu. à l'aigle d'arg., m. d'or. 

Aniisson — Ile-de-Fr. D'arg. au vol de sa.; au 
chef d'azur, ch. de deux coquilles d'or. 

Ani880ii du Perron — Lyonnais. Les armes pré- 
cédentes, augmentées d'une croisette d'or entre les deux 
co(iuilles. 

Ani!»y — Pic, Norm. D'arg. semé de bili. de sa.; au lion 
du même, arm. et lamp. de gu., cour, d'or, br. sur le tout. 

Aiijoiiy — Auv. D'arg. à trois fasces ondées de 
gu.; au chef d'azur, ch. de trois coquilles du champ. 

Anjony de Foix (Marquis) — Auv. (M. et. le 18 
juin 1760.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. à trois fasces ondées 
de gu.; au chef d'azur, ch. de trois coquilles d'arg. 
{Anjony); au 2 d'or à trois pals de gu. {Foix); au 3 
d'or à deux vaches pass. de gu., coll. et clarinées d'a- 
zur, l'une sur l'autre {Béarn). €'.: un panache de plu- 
mes d'or et de gu., iss. d'un tuyau d'or [V. Comtes de 
Léotolnjf marquis d*Anjony de Foix.] 

Anjorrant (Marquis) — Berry (^\. et. le 17 oct. 
18o9.) D'azur à trois lis de jardin d arg., fleuris d'or, 
tiges et feuilles de sin. 

.<%njou (Anciens comtes d'). Coupé d'arg. sur gu.; à 
l'escarboucle pommelé et fleuronné (l'or, br. sur le coupé. 

Anjou (Comtes d"), rois de Sicile. D'azur semé 
de fleurs-de-lis d'or; au larabel de cinq pendants de 
gu., posé en chef. 

Anjou marquis de Wezîères — Tour. (Marquis, 
juillet 1366. M. et. le 3 avril 1683.) D'azur semé de 
fleurs-de-lis d'or ; à un lion d'arg., posé au canton dex- 
tre du chef, une barre d'arg. br. sur le tout, et une 
bord, de gu. [Descendants naturels de Charles I d" Anjou, 
comte du Maine, au commencement du 15e siècle.] 

.%njou (Ducs d"), v. Bourbon ducs d'Anjou. 

tnjou (Comtes d"), v. Falcox de la Blaehe et 
Vlltte de f'Iievrièrcs. 

.%nkelmann, v. Anckeimann. 

Ankenbrand (Barons) — .4ut. Ec: aux 1 et 4 de 
gu. à la tour d'arg.; aux 2 et 3 d'azur à l'ancre d'arg. 



Ânkeiistein 



55 



Anreiler 



Sur le tuut (1 an;, à la Krue avec i^i vicilauri*. au iiat., 
tenant en son bei- Mn rameau <roll> 1er de sin., en pal. < 
Trois i(|. cour. <'.: !" la tour; if la ^Tue; T" Tancre. 
Imi à ilextre d'arj;. et de ru., à .«en. d arj;. et d'azur. 

Aakenitleia — .JiU. De gu. à l'ancre d'or. 

Ankrr Prusse i\n., 5 mai 18W. I) azur à l'an- 
cre d'or. i\: deux épées d'arc., parnies d'or, pa.<sées ' 
en saut.; br. sur un vol de sa. D.: KiiMPFE DE>' Gl'- 
TEN K.l.Ml'F KE.S r.L.VlBENS. 

Ankern Chevaliers d' , \. Ficicbrr cbevalicrs 
d*.%ukerD. 

.%nkei-»liorrn Barons d', \. Holfer liaronsd'.%ii« 
ker»lioreii. 

.%nkwHx Comtes — Pol. I,es armes de Habdank. 
Manti'iiu de ;ai.^ doublé dhemi., franjré d'or, sommé 
d'une couronne a neuf perles. 

.%nieo - Jsluhes. De sin. à la bande de gu., en- 
iroulée de deux tètes de dragon du premier. 

Anleiy-I hay-elle — //e-rfe-Fr. D'herm., à la bord, 
de pu. 

.tnller. .%nlieri» ou .%■!> - Ij}rr., Lujreinb. D'arp. 
i la bande de pu., ch. de trois lleurs-de-lis d'or. €'^ 
un chien iss. d'or. 

Aaa» — Saples. Vx.: aux I et i darp. à trois ban- 
des de pu.; au chef d'azur, ch. de trois Deurs-de-lis 
d'or; aux i et 3 darp. à trois bandes de pu.; au chef 
d'azur, di. d'un crois*, d'or entre deux étoiles du même. 

Annaert — Gand. D'or à trois tètes de coq de pu. 

.%nMal> Baron, \. <àore et White — barons 
.%naal>. 

.%nnAad loril Annandale ~ Ecosse. Darp. au 
saut, lie ïu.: iiu cher du même. 

.%nnAndale Marquis et comte d'\ v. Joliniston 
marqui- d'Anuaiidale, et ^arra> comte d'An- 
■andale. 

Annapei» Comtes d', \. Robles barons de Blily 
comtes d'.%nnap«>e>. 

.4uaart — Brab. De sin. à trois épées d'arg., gar- 
nies d'or, posées en bandes, les pointes en bas. 

Annberner — S(/U<i6c. De sa. au chev. ployé d'arg. 
r^ un buste de femme, hab. de sa., cour, d'or, les 
bras remplaces par deux prob. aux armes de l'écu. 

.Anaé — Brab. Kn.. iâ juillet 1750. Coupé: au 1 
d'or à une roue de dix rayons, .«ans jantes, de sa.; au 
i de sin. plein. • .: une tète et col de cheval d'arg. 
l>.d'or. de sa. et de sin. D.:celeriter et fortiteb. 

.Inné — Brab. (Rec. de nob., 26 juin 1871.) D'or à 
une escarboucle de sa.; à la Champagne de sin. T.: une 
tète et col de cheval d'arg. L. d or, de sa. et de sin. 

A«»e — France. D'arg. à la faste de pu., ace. de 
six étoiles d azur, 3 rangées en chef, les 3 autres en 
p^ posées i et 1. 

.tnnrband — yorm., Bret. (M. et. en 1564.) De 
eu. à la croix de valr. 

tnnebaiid Barons d*), v. K(.-(Sernialn barons 
<(' \iiiieiiau«i. 

%iiiiei>aiit Man|uis d' , v. Allly mari|uis d'.4a> 
nebaut. 

Auneix — Bret. D'azur à l'étoile d'arg., ace. de 
trois croix pattées du même. 

AnneliD — Lorr. ,.\n., à* déc. 1563. D'azur au 
chev. d'or, ace. de trois étoiles du même. 

.%nnruberit — Tlrol. D'arg. à un chicot de sin. 
posé en bande, fleuri à dextre de trois roses de pu. «'.: 
un vol de pu., chaque aile ch. dune fasce d'arg. 

Aanenbrrit Barons) — Tirol (M. et. Ec: aux 1 
et 4 de sa à la bande de pu. bordée d'arg.; aux i et 
3 d'arg. au pal de gu. retrait en chef, soutenu d'une 
tasce du même, le tout ace. de trois aigles de sa. Sur 
le tout darp à un chicot de sin.jaosé en fasce, poussant 
vers le chef trois ros»*? de gu. 'Trois cq. cour. < .: 1° 
deux prob. aux armes du 1 sur la prob. sen. la bande 
Mt transformée en barrei; i° un vol darp., chaque aile 
A. d'une fasce de gu.; 3" un vol à l'antique de gu., 
ch. d'un hameçon de sa. en l>ande. L. d'arg. et de gu. 
.%Bnequin '— Jrl. (M. et.) Ec. d'or et de sa.; à la 
cotlce enpr. de gu.. br. sur le tout. 

ABBe«ie> — Prusse. D'arg. à deux pals d'azur; à la 
bande de gu., br. sur le tout. «" : un buste de More, 
bab. d'azur, tort, d'arg. et de pu. !.. darp et d'azur. 
.tanesley bamn .%lthain - Irl. Baron, 1 1 fév. 1680. 
M. et. Les armes d'%nnri»ley comte d'%anet>iry. 
Annesiley comte d* %nKle»ey /r/. \tkiron Mount- 
iiorris, dans la pairie d'/;/., « fév. 16i8; baron .Anmes- 
ley de .\en'f)ort-Pagn£l et comte A' Anglesry, dans la 
pairie de la C.rande- Bretagne, ifl avril 1661. .M. et. en 
IWl.' Les armes d'taaetiley comte d'Annrttley. 

Aaaesley comte d'Aancaley - Irl. Baron ./h- 
•«/^y. 40 sept. 1758; vicomte Glerawleu, Il nov. 1766; 
comte d'^««M/ey. 18 août 17».) Paie d'arp. et d'aïur; 



it la iKindede pu., tir sur le touL r.tunelMe de .More, 
posée de prolll, tort, il'arp. et d'a/ur T.» ft dextre on 
guerrier romain, revêtu d'un phi.-trnii d'or, les manche* 
et la cotte d'armes de pu., le vi.siKe, les liras et le« 
jambes de cam., les sandales d'arg., le casque d'or, 
orné de trois plumes de pu.; appuyant sa main dextre 
sur un Iwucliercb. d'une tête (fe femme posée de face; 
- à sen. un prince moresque, liab. comme le romain, 
t)otté d'or, la tête tort. darp. et d'azur, portant un car- 
quois sur le dos, appuxant sa main sen. sur un arc ao 
nat. I>.: vihti Tis .vmore 

Anne8l<r> comte de Montnorri» — ir/. (Comte,M 
déc. I7!»3. M. et. le 53 juillet IHH. 1^ arme» d'A»- 
nrtiiey comte d' %nne»iey. 

tiiiieMley >iconite % almlia M. 'Baronet, 7 
août IKiO; vicomte /', Il mars 16*1.! I,es armes d' 
.%iinei«ley comte d'.4iiueitlry. 

tnneisbercer Bnr. Ec: aux I et l d'azur à 
une montagne de six coupeauxde sin.,mouv. d'en bas; 
aux i et 3 darp. à deux llambeaux d'or, allumés de 
gu., passés en saut. ('.: la montagne, entre un vol 
d'azur, chaque aile ch. d'une fa.<ce aux armes du 1 
L. d'an?. Pt d'azur. 

.%iiii«val Beauroisis. Ec.: aux 1 et i paie d'or 
et d'azur; au chef de pu., ch. de trois molettes d'arp4 
aux i et 3 d'or î) trois houssettes de sa. 

Anneval de la Foiitain*; Sorm. D'azur au 
croiss. darp., ace. de trois merlettes d'or. 

%iii>evHle Giteri).<tey. D'herm. à la fas«e de gu. 

.%niirvilie de i hilTrerast Mnrm. I.es armes 
précédentes. (de gu. 

.%iiueviilede Merville yorm. Dhemi. au sauL 

Auney Ile-de-t'r., Orléanais. De pu, au chef d'or. 

.%nnex Flandre 'Nob. du St.-Empire, 16 mars 
171}.; D'azur à la fasce d'or, ace. de trois alouettes 
volantes du même. Cy. cour. €.: un cygne iss. d'arg, 
bq. de pu., le vol levé. 

.%nnibaidi (deieli) délia Molara - Rome. De 
pu. à deux fa.sces voûtées d'arg., ace. en chef de deux 
lions ramp. et alTr. d'or, tenant ensemble entre leurs 
pattes un besant du même, et en p. de six bes. d'or, 
ranpês en cercle. 

Annlcblni — yaples. D'or à trois tètes de femme 
de cam., posées de profil, tort, de gu. 

.tnnurqué Flandre, ttoll. De pu. à trois demi- 
vols d'or, les deux du chef adossés. 

.tuBone (d') - Bàle. De gu. au château sommé 
de deux tours entre lesquelles est perchée une colombe, 
le tout d'arg.; au chef o'or, ch. d'une aigle de sa. <".: 
une aigle iss. de sa., bq. d'or. I*.: à dextre d'or et de 
sa., à sen. d'arp. et de gu. 

.4nnone (d*) ou tnnoni Milan. D'or au châ- 
teau llanqué de deux tours de gu., sommé d'une co- 
lombe darp. entre les tours; au chef du premier, ch. 
d'une aigle de sa., cour. d'or. 

.tuBs - Bar. ('onf. de nob., 9 mars t8â(.« D'azur 
au soleil levant d'or, mouv. d'un tertre d'arg. Cq. cour. 
€'.: les meubles de l'écu. I... d'arp. et d'azur. 

.%Bodê Bret. Ec.: aux 1 et i de gu. à une fleur- 
de-lis d'arg4 aux i et 3 d'or plein. 

.%noii« France. Colicé d'arg. et d'azur. 

.ABomaeiii» - Jul. Ecj au I de gu. à une gn'- 
nouille de sin., posée au centre d'une couronne de feuil- 
lage du même; au i d'or au cygne d'arg.; au 3 de gu. 
à une anémone d'arg., tigée et feuillée de sin.; au l de 
gu. au demi-vol de sa. Cq. cour. €'.: un vol à l'anti- 
que, aux armes du 3. I*. d'arg. et de gu. 

.%noB - .Iragon. D'azur a deux loups au nat., 
l'un sur l'autre, vomissant des flammes de gu. 

.%nost Tournai. D'azur au chev. d'or, surm. 
d'un stileil du même et ace. de tmis colombes d'arg., 
les deux du chef ;ilTr. 

.Anouilh de *«alié» - Comté de Fois. D'arg. à 
un l)oeuf de pu.; au chef d'azur. 

.%Bque(ll yorm.. Jersey. D'or à trois feuilles de 
chêne de sin. 

Aaraet - Holl. Coupé de gu. sur arg.; à une' 
étoile >8i d'or, br. sur le (nul. 

ABras— 7ïro/ (.M. et.) Ec: aux 1 et i de gu. plein; 
aux j et 3 cinq points de sa.. équiiMllés à quatre d'ars. 
r.: un vol coupe, ait. de gu., et d'un é(|uipollé pareil 
à celui de l'écu. 

.Anrater ïïro/. D'arg. à la fasce d'or; au cbe- 
val cabré de sa., br. sur le tout. C: le cheval, iM^ 
entre deux prob., d'or et d'arg. b.: à dextre d'aif. «I 
de s;t., à sen. d'or et de sa. 

AareHer de ZierareM- 71ro/ Chevaliers, 1671; 
barons, nos.l Ec: aux 1 et i d'or au bouquetin de 
sa., accomé du champ, ramp. contre un rocher d'arg.: 
aux 4 et 3 d'azur à deux ftjsces d'arg. Sur le tout 



Anrep 



54 



Antheunis 



il'azur il riiijîle de sa. Trois cq. cour. T.: 1" le bou- 
quetin, iss. cl coril.; 2" l'aifîle; 3" un vol à l'antique 
aux arme.< du 2. I^.: à rtextre d'or et de sa., à sen. 
darg. et d'azur. 

Anrep Suéde. D'or à un peigne d'azur, posf' en 
fasce, les dents en haut. Cq. cour. €'.: le peijrne, en- 
tre un vol, d'or et d'a/ur. 

.%nrep - Esibonie. D'or.'i un peigne d'azur, posé en 
fasce, le.s dents en haut, percé à (lextre d'une ouverture 
ronde. Gq. cour. < .: le peigne, entre un vol, d'or et d'azur. 

Anrep — Lii'OHJC. D'or à un peigne de sa., posé en 
hande, les dents en bas. Cq. cour. C: le peigne, en 
bande, entre un vol, d'or et de sa. 

Anrep- El mpt — Co«r/ojir/^ (Comte russe, 6/18 mai 
1853.) Ec: aux t et i d'or h un peigne d'azur, posé en 
bande, les dents en bas iJiirrii): aux 2 et 3 d or à une 
lleur-de-lis de gu., supp. deux perroquets de sin., coll. 
d'or, perchés sur les feuilles recourbées de la fleur-de- 
lis [Elmpt]. Trois cq. cour, t.: 1" le peigne du 1, en 
bande, entre un vol, d'or et d'azur; 2" deux pi. d'aut., 
d'azur et de gu.; 3" les meubles du 2, entre deux prob. 
d'or. L.: à dextre d'or et d'azur, i\ sen. d'or et de gu. 
T.: à dextre un lion reg. d'or, lamp. de gu.; à sen. un 
chevalier, arm. de toutes pièces d'arg., la visière levée, 
le casque panaché de trois pi. d'aut., d'azur, d'arg. et 
de gu., l'épée à la hanche, tenant de sa main sen. une 
lance de tournoi au nat., houppéc de gu. 

Anrippc [Anrepp] île %ormal — Prusse. Les 
annes (YJnrep en Eslhonie. 

Ani» de Frelonx - P. de Liège. Parti: au 1 d'arg. 
à trois lions de sa.; au 2 d'arg. à sept los. d'azur, ac- 
colées et aboutée.*, 3, 3 et 1. 

.Ans de Velioiix — P. de Liège. D'arg. à la 
fasce de gu., ace. en chef de trois roses rangées du 
même, bout, d'or, barbées de sin. <'.: une rose de 
l'écu, tigée et feuillée de sin. 

Ansahlo - Aragon. D'azur au lion d'or, cour, 
du même. 

Ansart - Pari-i. Coupé : au 1 d'or à la fasce d'azur, 
ch. de trois étoiles (6) d'arg.; au 2 de sa. à la gerbe d'or. 

An^baeii — yuremberg. De sa. au lion d'or, te- 
nant une faux d'arg., le fer en bas. C: le lion, iss., 
entre deux prob., coupées de sa. sur or. 

An!>caii — Hainaut (An., 11 fév. 1630.) D'azur à 
la fasce d'arg., ace. en chef d'une gerbe d or et en p. 
d'une quintefeuille du même. 

Anselfinsen ou .Asslabing, v. Asslablnir. 

Anseliei-s ou .Asseliers — lirab. De sa. à cinq 
fusées d'arg., accolées en bande (ace. quelquefois au 
canton sen. du chef d'un écusson d'arg. ch. de trois 
neurs-de-lis d'azur.) 

Ansellon, v. Anrelun. 

Anselme- Comfaf-f'enaiss-in, Long. D'azur fretté 
d'arg., de huit pièces [V. Anselmi.] 

Anselme (Baron de l'Empire) "/-'rAnfe. Parti: au 
1 d'azur au drapeau d'or, ch. d'un N de sa. et accosté 
de deux étoiles du sec; au 2 d'or au grillon de sa., 
arm., lamp. et allumé de gu. 

Anselmet - Lyonnais (M. él. en 1733.) D'azur au 
cerf pass. d'or, ace. en chef à .sen. d'un huchet du 
même. — Ou D'or à trois bandes d'azur. 

Anselmî — Florence. D'azur treillissé d'arg., ow d'arg. 
treillissé d'azur, de cinq pièces sur cinq [V. Anselme.] 

Anselml — Padoue. D'arg. au château de gu., 
portillé de sa., sommé d'une tourelle couverte d'un toit 
pointu et donjonné sur les angles de deux autres tou- 
relles aux toits pointus. 

Anselmi — Trévise. D'arg. à trois fasces de sa. 

Anselml — Venise. Coupé de gu. sur arg.; au lion 
de l'un en l'autre. 

Anselme— ^nt'erx. Ec: aux 1 et 4 d'or à un chi- 
cot au nat., posé en fasce, poussant vers la p. deux 
tiges de sin., fleuries chacune d'une rose de gu.; aux 2 
et 3 c.-éc: a. et d. d'arg. à une tète et col de boeuf de 
sa.; &. et f. de gu. îi trois glands effeuillés d'or, la 
queue en bas [V. Aneelmo.] 

.Anselmont — FI. fr. D'arg. à une hamaide de sa. 

Anselshelm ou AntoHzheim — Pov. rhén., AI- 
.tace. De sa. au lion d'or, cour, du même; h la cotice 
alésée d'arg., posée en bande, br. sur le tout. C: le lion, 
iss., ch. de la cotice. — Ou • De sa. au lion d'or, cour, 
du même; à la cotice d'arg., br. sur le tout. C: le lion, 
iss. (sans cotice), tenant de ses pattes un chicot d'arg. 

Ansemboiirs — Luxemb. D'or au lion de gu., 
cour, du même. 

Aiisems — Bruxelles. D'or à la fasce d'azur, ch. 
de deux tours d'arg. et ace. en chef d'un lion naiss. 
de gu., arm. et lamp. d'azur, mouv. de la fasce. 

Ans! — France. Éc: au 1 et 4 d'or au dauphin d'a- 
zur; aux 2 et 3 d'azur à la bande d'arg. 



.Anslllon lirah.. Bac. (Chevaliers du .St.-Emplre, 
13 oct. 1720.) De gu. ft trois clés d'arg., les pannetons 
en haut ; au chef d'or, ch. de trois étoiles d'azur. Cq. 
cour. €'.: un besant d'or, ch. d'une étoile d'azur; en- 
tre un vol, d'arg. et de gu. L.: à dextre d'arg. et de 
gu., à sen. d'or et d'azur. 

Aiislo - lloll. D'azur à une couronne de laurier 
de sin., traversée par trois flèches d'or, l'une en pal, 
la pointe en haut, les deux autres br. en saut., les 
pointes en bas. 

Aiisloo — Amsterdam. Parti: au 1 d'arg. à trois 
pals de sa.; au 2 d'or à deux fasces de gu., cb.de cinq 
los. d'arg., 3 et 2. 

Ansoltxhelm, v. Anselshelm. 

Anson de Birch-llall ~ Lancashire (Baronet, 
30 sept. 1831.) Ec: au 1 d'arg. h trois bandes engr. 
de gu., ace au canton sen. du chef d'un croiss. du 
même {Anson); au 2 d'herm. à trois chats pass. d'a- 
zur, l'un sur l'autre [Adams); au 3 d'azur à trois sau- 
mons naçeants d'arg., l'un sur l'autre [Sambrook); au 
4 de sa. a la bande d'arg., ace de trois fers de pique 
du même, 2 en chef et 1 en p. {Carrier). Cq. cour. €'.: 
une pique iss., au nat. D.: nil de.sperandum. 

Anson comte de tAehtlelû — Sta/fordshire (Baron 
Soberlon et vicomte Anson, 17 fév. 1806; comte de t., 
8 sept. 1831.) D'arg. à trois bandes engr. de gu., ace. 
au canton sen. du chef d'un croiss. du même. Cq. cour. 
*'.: une pique iss., au nat. ï«».: à dextre un cheval ma- 
rin, à sen. un léopard lionne, tous deux au nat., coll. 
chacun de deux jumelles d'or. D.: >il desperandum. 

Ansons — Prov. De gu. au lion d'or. 

Ansoteiiuy - Biscaye. D'or au château au nat., 
duquel s'échappent des flammes et de la fumée par les 
portes, les fenêtres et les créneaux; à la bord, d'azur, 
ch. de huit étoiles (8) du champ. 

.Ansqiier de Kermabon - Bret. D'arg. à cinq 
los. de gu., 2, 1 et 2. 

Ansquei- de Kernllis — Bret. D'azur au ren- 
contre de cerf d'or. 

Aiissen (van) — P. de Drenthe, Oceryssel. D'azur 
à trois aigles d'arg. 

.Anstein — Bâie. D'azur à la fasce d'or. €.: une 
tète et col de chien braque d'azur, languée de gu., 
coll. et bouclée d'or. 

Ans<el, V. Miejj:enlioven dit Anstel. 

Anstett — Pol., Alsace. Les armes de l..nbiez. 

Anstinde-llulli— Bourg. (Barons, août 1737.) De 
gu. à une émanche de quatre pièces d'arg., mouv. de la p. 

.Anstnither de Baleaskie — Ecosse (Baronet, 
1694.) D'arg. à trois piles de sa. C: deux bras, arm. 
au nat., les mains empoignant une hache d'armes. 

D.: PERIIS.SEM M PERIISSEM. 
.Anstruther, v. Carmiciiael-Anstrnther. 

AnszenskI — Pol. Les armes de Jelita. 

Antaldi — Rome. D'azur à la croix florencée écar- 
telée d'arg. et de gu., le fleuron de chaque bras parti de 
l'un en l'autre; ladite croix cant.de quatre étoiles d'or. 

Antéjac — France. D'arg. à trois pals de gu.; au 
chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. 

Antella (delT) ou Antellesl — Florence. D'arg. au 
chev. de gu. 

Antehnl — Prov. D'azur à un chicot d'or, posé 
en bande, cotové de six étoiles du même. 

Antelml —Venise (An., 1646.) D'azur à trois cas- 
ques d'arg., tarés de profil. 

Aiitenaise de la Iharlotière — Brei., Norm. 
D'arg. à trois jumelles de gu., en bandes. 

Antenorcl — Venise. Dazur à une fleur-de-lis 
d'or, surm. d'une couronne du même, doublée d'azur. 

An<eville — Norm., Bret. D'arg. à trois fasces de 
sa.; au saut, de gu., br. sur le tout. 

%ntbein — Allem D'arg. au coq de sa., coll. et 
bouclé d'or. Cq. cour. C: le coq, entre deux prob. 
d'or et de sa., chacune ornée dans son embouchure de 
trois plumes de paon au nat. I... d'or et de sa. 

.Anthen (van) — Amsterdam. D'arg. h trois co- 
mètes de gu., la queue en bas. 

Anthenaise — Bret. (Comtes, 6 sept. 1828.) D'arg. 
à l'aigle ép. de gu. 

Anthès — Alsace (An., 1731; barons.) De gu. à 
trois épées d'arg., garnies d'or, dont deux passées en 
saut., la pointe en bas, et la troisième, en pal, la 
pointe en haut, br. sur les deux autres; lesdites épées 
liées d'un ruban de .sin. S.: deux lions d'or [George Char- 
les baron d' Anthès prit en 1833 le nom et les armes de 
Heeckeren et fut inc. dans la nob. néerlandaise en 1836.] 

Authennls — Flandre. D'or à un arbre de sin., 
posé à dextre, et un agneau pass., au nat., posé à sen.; 
le tout soutenu d'une terrasse du sec. 

Antheunis— Anvers (Conf. de nob. et chevalerie 



Anthin 



55 



Anloni 



du St.-Kuipire. 30 orl. 1719 et .11 iléc. IT». D'aïui i 
un t '" '■" •""tnillo de St.-Antoine d'or, acr. Ac trol> 
coi] Cq. cour. €'.: un lion d'or, rour. du 

nir 1 azur; entre un vol, d'arg. et d'azur. 

L. ii<ii;; • ■ li azur. 

AatlilB — Art. D'axur au chev. d'or, ace. de trois 
crote*. d'arjr. 

AHtliinrM P. de Lièqr. D'arp. au rencontre de 
itoeuf de ?u.. Imuclé du même ; à la Itord. d'azur, cl). 
de huit bill. (lu champ. 

ABlhoiizne — Brah. D'azur it une épée d'or, po- 
s^ en Iwinilf 

HnXUoXnr - Flandre. Ec: aux I et i d'or à l'aigle 

èp. de Si»., i«<. d'une fa<ce d'azur, qui est ace. d'un T 

du sec. en p.; au.^ 2 et 3 d'arg. à quatre lo*. de gu.. 4 

«'1 i. et une t)ord. du même. Cq. cour. €.: trois pi. 

il.: il'or, de gu. et d'azur. 

%ntliolDe — ^nr<T.î, Brah., Franche-Comté. D'arg. 
..ij ohe\. d'azur, ch. de trois étoiles d'or et ace. de 
trois taux ou béquilles de St.-.\ntoine du même. Cq. 
cour. C: une tête et col de griffon d'azur, entre un 
Tol d'or. I.. d'or et d'azur. >>».: deux griffons d'or 
[Une autre branche avait deux lions d'or, tenant cha- 
cun une bannière aux amies de l'écu.] 

Anthoine — Lorr. V. Antoine — Lorr. 

Anthoin«-M«rei — Luj'(>>nb., P. de Matines. D'a- 
xur au poisson nageant d'arg., ace. en chef de trois 
étoiles mal-onlonnées d'or. « .: deux prob. d'arg. 

.Anthoine de ^t.-Josepii — Prot. (Baron de 
l'Empire, 10 sept. 1808.; De sa. au coeur d'arg., tra- 
verse dune Qéche de gu., en bande, et ace. en p. d'un 
croiss. du sec ; au chef d'or, ch. de trois étoiles du 
fro!«iême. (de gu. 

A n» lion — france. D'or au dragon h face humaine 

Anttioni (von), v. von Anloni. 

.Aiitlionis — Paris. D'or au chev. de gu., ace. en 
p. d'un sanglier de sa. 

Ani hony — duernsey. Divisé en chevTon, d'un parti 
d'or et de pu., sur herm. plein; à un tau d'arg., br. 
sur le tout en abime. 

.Antlionv (von) — .Ç/yn>. De gu. à la bande d'or, 
ch. dune rose du champ. €'.: deux cornes de buffle 
de Ku., chacune orné à I ext. de trois baguettes en fas- 
ces, auxquelles pendent des trèfles d'or. 

.tntfaonv d*Adler»feldt— Bohème (Nob. du St.- 
EiDplre,9nov. 1716; chevaliers en BoAém?.30mail72i.' 
Coupé: au 1 d'arg. :i I aigle de sa., bq. et m. d'or; aii 
i de gu. à la t>ande d'or, ch. d'une rose du champ. Cq. 
cour. €'.: l'aigle, entre deux prob. coupées, celle a 
dextre de sa. sur arg.. celle à sen. de gu. sur or. L. 
conformes aux émaux des prob. 

.%ntliony de Nietsenreid — Siyrie (.An., 7 sept. 
1766., Ec.: aux 1 et 4 de gu. au lion d'or, tenant de 
ses pattes un pennon d'or, la lance du même: aux i 
et 3 coupé : a. d'arg. à l'aigle de sa., bq. et m. d'or; b. 
d'azur à la tour d'arg. T.: le lion du 1, iss., entre deux 
prob. de gu. L.: à dextre d'or et de gu., a sen. d'arg. 
et d'azur. 

.Antlioaard — Bourg. Coupé: au 1 d'azur à la 
fasce d'arg., ch. de trois roses de gu.; au i d'or à trois 
écrevisses de gu.,jposées en pals, rangées en fasce. 

.%ntlioiiard Comte de l'Empire. — Bourg. Ec.:aux 
1 et I d or à trois écrevisses de gu., posées en pals, ran- 
gées en fasce; au i coupé, de au. plein, .<ur azur à 
trois roses rangées d'or; au 3 d or à une piramide de 
sa- surm. d'une étoile d'azur. 

Anthonlet ~ Paris. De sa. au lion d'arg., cour. d'or. 

Antiio>ne (d*) — Forez. D'azur au chev. d'arg., 
ICC. de trois roses d'or. 

Antieamareta — Lnng. De gu. au lion d'arg^à la 
bande d'or, br. sur le tout. 

Antieamareta de Mt.-9lartin — Long. D'or à 
trois coquilles d'azur. 

Antieli - Esp. D'azur à une tour au nat, aj. de 
cinq fenêtres de sa., posée sur un port de mer et surm. 
d'une étoile d'or. 

Antieh — Ile de Mayorque. D'azur à cinq étoiles 

(8) d'or, i, 1 et 4. D.: VENERA.\D.1 ASTIQIITAS. 

Antieiiievieii — Datmatie. D'or à l'aigle de sa., 
cour, d'or; à la bande de gu., ch. de trois étoiles du 
champ, br. .«ur le tout. Cq.cour. T.: une aigle iss. d'or, 
cour, du même. L.: à dextre d'or et de gu., .^ sen. d'or 
et de sa. 

Antlcnate-Conrion Champ., Italie. D'azur au 
lion d arc, ami. et lanip. d'or, supp. de sa patte dex- 
tre une fleur-de-lis du même; à deux cotices alésées 
de gu., br. sur le lion. 

Antlcny — Bret., Bourg. (Marquis, sept. 1«54.) D'or ' 
au lion naiss. de sa. 

AntiKnY (Barons d'), v. Comtes de Bailleneonrt. 



Aniillo .^raor»*. D'azur ^1 cinq étoiles K; d'or, 4,1 et t. 

Autin Dur.- d' , v. Pardaillan-CoadrlB ducs 
d'«Btln. 

Antin, >. de H'erp d'Antln. 

Antine \. Molieit dit d'.%B(iRC. 

.%ntinori Man]uls^ Florence, Borne. Coupé: an 1 
losan^'é d rir et d'azur; au 4 d'or plein. 

.4n<ioehe Cenernix. De gu. il la fasce d'or, acr 
de tnii< fleurs-de-lis du même, raagéM ea cbet 

tntiqnario - Dalmatie. D'are, an ilM dToT, te- 
nant de .sa patte dextre une Inoderwe de gOL, attable 
î< une hampe de sa. armée d arg.; à la tuée de aa.,fer. 
sur le tout. Cq. cour. <'.: le lion, \S6. (moins la taac^. 
I...: à dextre d'arg. et de sa., à sen. d'or et de sa. 

Antist — .4ragon. Parti: au I de gu. une tlear-de- 
lis d'or ; au i d'or à une tête de More ront., roiHe 
d'un turban, au nat. 

.%ntoine — Lorr. (An., 151».} D'azur à une étoile 
d'arg., ace. de trois bes. d'or. 

Antoine — Lorr. (An., 15 janv. 1519.) D'arg. à la 
bande d'azur, ch. d'une chaudière de saline du champ 
et ace. de deux tourt. du sec. 

Antoine — Lorr. i.An., 13 oct. 1713.) D'azur an 
chev. d'arg., ace. de trois abeilles d'or. 

.Autoine — Lorr. (.Vn., 9 avril 1740. De gu. à la 
bande d'herm., ace. de trois tours d'arg., 4 en cbef et 
1 en p., celles en chef senestrées d'une croix treflée an 
pied tiché du troisième, et celle en p. adextrée d'une 
croix pareille. 

.Antoine — Lorr. (.An., 14 août 1741.) D'azur à l'étoile 
d'arg.; au chef du même, ch. de trois écus.<ons d'azur. 

Antoine — Lorr. (.An., 10 fév. 1745. D'azur au chev. 
d'arg., ace. de trois étoiles du même. 

.Antoine — Pror. D'azur au chev. d'or, surm. dune 
étoile du même et ace. de trois flammes aussi d'or. 

.Antoine — Ile-de-Fr. (An., avril l'iS. D'or au chev. 
d'azur, ace. en chef de deux étoiles du même et en p. 
d'une branche de rosier de sin., feuillée du même, fleu- 
rie de trois pièces degu. et soutenued'uncrolss. du sec. 

.%ntoine dit Pasq nier — Lorr. An.. 41 oct. 1574. 
D'azur au chev. d or, ace. en chef de deux étoiles du 
même et en p. d'un tertre de trois coupeaux de sin. 

.Antoine de Pierredon — Pror. D'or à la Iiande 
d'azur, ch. de trois étoiles d'arg. 

.tntoine de Taillas — Pror. D'arg. à la tiande 
de gu., ch. de trois étoiles d'or. 

.Antoins - Hainaut. De gu. au lion d'arg. Cri: 
BL'Rl! [Comp. Manlde>.%ntoinje.] 

Antoine- Tournaisis. Dora la croix écbiq. d'arg. 
et de gu.; au lambel d'azur, br. en cheL 

Antolinez— Ca«/t7/e. De gu. à la bande d'or; àla 
bord, du premier, ch. de huit flanchis du sec. 

.%ntoiinl — rM»«r Coupé: au 1 d'arg. à la bande 
de gu.; au 4 d'or à la rose de gu. 

.Àntolini — Italie. Echiq. d or et de sa., de quinze 
points; à la bord, d'or, ch. n'une chaîne d'azur. 

Anton — SflJ-.', Prusse (An., 7 .sept. 1804. M. et en 
1817.) D'azur à trois maillets d'or, emm. au nat., po- 
sés en fasces, 4 et 1. Cq. cour. € .: deux maillets de 
l'écu, passés en saut. 

Anton del Oimet — Royaume de faïence. D'or à 
un arbre de sin., le pied du fût accosté de deux chardon- 
nerets affr. au nat., le tout soutenu dune terrasse du sec. 

.*ntonelle — Pror. (.An., mai 1578. D'azur à cinq 
étoiles dor, 4, 1 et S. 

.%ntonelll — //o/if. Ec.: aux 1 et i d'or à l'aigle de 
sa.: aux 4 et 3 d'arc, h la tour de gu.. sommée d'un 
corbeau de sa. perche sur les créneaux, celui du 3cont. 
Sur le tout d'azur J» une Fortune de carn., posée sur 
une boule et tenant de ses mains un voile au-dessus de 
sa tête. Cq. cour. T.: l'aigle, cour. d'or. L^ à dextre 
d'or et de sa., à sen. d'arg et de gu. 

.Antoni — Sorden Ostfrise\ Desa.au bras paré de 
gu., iss. d'une nuée d'azur mouv. du flanc .«en., et te- 
nant un caducée du troisième. 

Antoni — Bàle. Coupé: au 1 d'azur à une colombe 
d'arg., le vol étendu ; au 4 de gu. à la bande d'or, ch. 
d'une rose d'arg., bout, d'or, larliée de sin. Oj. cour. " 
C: la colombe, entre deux prob., celle à dextre d'aig. 
k deux barres d'azur, celle à sen. de gu. à deux baadëB 
d'or. I*.: à dextre d'or et de gu.. à sen. d'arg. et d'azur. 

.%ntoBi — Âut. D'azur a la cloche d'arg.. ace. en 
chef de deux étoiles du même. T.: un vol à l'antique, 
aux amies de l'écu. 

Antoni ld'} — ncence. Coupé d'azur sur une eau 
darg.: ;i une fleur de pervenche d'arg., tigée et feuillée 
de sin., br. sur le coupé, et ace. en chef de deux étoiles d'or. 

Antoni ou .Anthonl ivom) — llesie v>ob. du SL- 
Empire, 14 déc. 1743. M. et. Daiur à la barre degu. 
ch. de deux collines de sin., mouv. du bord intérieur de la 



Antoni 



56 



Apen 



barre; celle-ci ace. en chef de trois étoiles (6) d'or, ran- 
gées en demi-orle, et côtoyée îi sen. de trois autres étoi- 
les pareilles; le tout ace." de deux collines de sin., po- 
sées en barre, mouv. du canton sen. de la p. Brl. d'a- 
zur, d'or et de gu. ' .: une étoile (8) d'or. L.: h dextre 
d'or et d'azur, k sen. de gu. et de sin. 

Antoni d'Adleit^reldl ou de NicKenfcld, v. 
Anthony. 

Antoninl — P. r/eïyen<e (An., 1631.) Coupé, d'or à 
l'aigle de sa., cour, du champ, sur gu. h deux étoiles 
accostées d'or surmontant un A. du même; h la fasce 
d'arg., ch. de trois bandes d'azur, br. sur le coupé. Cq. 
cour. €'.: l'aigle. I...: h dextre d'arg. et de gu., à .sen. 
d'or et d'azur. 

Antonioli de Grazia (Comtes) Padoue, West- 
phalie. Parti, d'or à la fasce de sin., et de sin. plein ; 
au pal d'or, br. sur le parti. 

Antonis dii llagoy — Paris, Brab. (Conf.de nob., 
11 fév. 1668.) D'or au chev. de gu., ace. en chef de 
deux coquilles de sa. et en p. d'un sanglier du même. 

Antra» (Comtes) — Guyenne. D'arg. h trois roses 
de gu., bout. d'or. 

Antras — Gasc, Guyenne. De gu. au chev. d'or, i 
ace. de trois roses d'arg. 

A ntrcmont (Comtes d*),v. Comtes de Belle^arde. ! 

Antrettei — P. de Salzbour(j (Nob. du St.-Empire, [ 
1756.) D'or à un bâton d'Esculàpe, au nat.; chaussé- ; 
ployé d'azur à deux fleurs-de-lis d'arg., posées celle à [ 
dextre en bande et celle à sen. en barre. Deux cq., le 
1 cour. «".: 1° une fleur-de-lis d'arg., posée en pal. en- | 
tre un vol coupé, à dextre d'or sur azur, à sen. d azur | 
sur arg.; i. d'or et d'azur; i" quatre pi. d'aut.: d'azur, 
d'or, darg. et d'azur; I. d'arg. et d'azur. ' 

Antriin (Comte et marquis d'), v. Mac OonneH : 
comte dMntrim. 

Antrobiis dV-introbn» — ChesMre (Baronet, ii : 
mai 1815.) Losange d'or et d'azur; au pal àc gu., ch. de j 
trois étoiles rayonnantes d'or. « .: une tête de licorne ; 
d'arg., accornéè et crinée d'or, coll. d'une couronne de 
laurier de sin. et entourée de ravons d'or. S.: deux ' 
chevaux, au nat. D.: dei memor, gratus amicis. j 

Antrodoco (Princes d*), v. Comtes Frimoni de ! 
Palota. 

Ant I opoiT - Esthonie. Ec: au 1 d'arg. à deux sa- I 
bres d'azur, garnis d'or, passés en saut.; au * d'azur à i 
trois étoiles mal-ordonnées d'arg.; au 3 d'azur à l'an- ! 
cre d'arg.; au 4 de gu. à la tour de deux étages d'arg., 
posée sur une terrasse de sin. Cq. cour. 1\: une étoile j 
d'arg., entre un vol de sa. L. d'arg., d'azur et de gu. 

Antwerpen {vati} — Flandre (An., 30 janv. 17'îl.) j 
D'or à une fleur-de-Iis d'azur; au chef d'herm., ch. de 
trois pals de gu., celui du milieu surch. dune ancre | 
d'arg. D.: ix puritate .mentis. 

Antiiverpen (van) — Wo//. D'arg. à trois crémail- 
lères de sa., rangées en fasce. 

An(v%'eipen-%erbriii{2(e (van) — Amsterdam. 
Ec: aux 1 et 4 de gu. à un bouc pass. sur un pont, le 
tout au nat.; au chef d'azur, ch. d'une étoile d or en- 
tre deux trèfles d'arg. {Verbrugge) ; aux â et 3 d'or à 
trois crémaillères de sa., rangées en fasce, et une mar- 
mite du même, suspendue à la crémaillère du milieu; 
au chef d'arg., ch. d'un cerf pass. au nat (van Antwerpen). 

\n\i\U%s—Tournais\s. D'or à une hamaide de gu. 

Anvere» (d") de 4 iil^ortli — ChesMre, Oxfard- 
shire (Baronet, 21 mars 164-2— 43. M. et. le 20 août 1776.) 
De gu. au chev. d'or, ace. de trois molettes du même. 
€.: une branche de rosier de sin., fleurie de trois piè- 
ces de gu. [Comp. I>anvers comte de Hanby.j 

Anvers (d*) de Mwitliland — Derbyshire (Ba- 
ronet, 4 juillet 17J6. M. et. le 21 sept. 1796.) D'arg. à 
la bande de gu., ch. de trois martinets du champ. T.: 
un dragon d'or. 

Anville (Ducs d'), v. de la Hocheroiiraiild. 

Anviii d'Hardentbun — Pic. De sa. à la bande 
d'or, ace. de six bill. du même, rangées en orle. 

Anwartii— Bav. D'azur à une losange d'or. T.; 
un chapeau piramidal aux armes de l'écu, retr. d'or, 
cour, du même, sommé d'une queue de paon au nat. 

Anwreii ou Aiiw'ile, v. Ainivile. 

AnXKtel (van) OU van den .4nxi>t«r — P. 
(TUtrecht. D'or h la fa.sce de gu. €'.: un homme iss., 
hab. de gu. à brandebourgs d'or, coiffé d'un chapeau 
piramidal de gu., tenant de chaque main un flambeau 
allumé, d'or. 

Anxstenraet — Wo//. De gu. à l'étoile (8) d'arg. 

Anyel — Tour. D'or à trois fasces de sin. 

Anyo!« - Hongrie. D'arg. au cerf élancé, au nat., 
le col percé d'une flèche du champ, posée en bande. 

Anzano — Aragon. D'arg. à une croix de Cala- 
trava de gu. 



Anzenber^er Au/. (Chevaliers, 29 juillet 1865.j 
D'or à un chevalier, arm. de toutes pièces, le casque pa- 
naché de trois pi. d'aut. d'azur, portant un baudrier 
d'azur, brandissant une épée, monté sur un cheval de 
sa., caparaçonné d'azur bordé d'or, ledit cheval sau- 
tant par dessus trois collines de sin., mouv. de la p.; 
au chef d'azur, ch. à dextre d'un .soleil d'or et à sen. 
d'un croiss. figuré et tourné d'arg. Deux cq. cour. •'.: 
1" un avant-bras, arm. au nat., posé en pal, tenant 
une épée d'arg., garnie d'or; entre un vol d'azur, cha- 
que aile ch. dune étoile d'or: 2" trois pi. d'aut., une 
d'or entre deux d'azur. ••• d'or et d'azur. 

Anzeray ~ Ile-de-Fr., iVorm. D'azur 11 trois têtes de 
léopard d'or. 

4oreli — Italie, France. D'azur à la bande d'arg., ch. 
de trois fleurs-de-lis du champ, et ace. de deux étoiles d'or. 

.Aoii8t ~ Brab. Ec. d'or et de gu.; à la croix ancrée 
de l'un en l'autre. 

AoMMt (r> — Brab. Ec: aux 1 et i d'azur à trois 
épis d'or; à la bord. engr. du même; aux 2 et 3 d'arg. 
à une demi-aigle de sa., mouv. du parti, et une bord, de gu. 

AouM de Jnmeli*» — Pic, Brab. (.\n., fév. 1454; 
marquis de Jumelles; marquis d'Aoust, mai 1739; ba- 
rons de Quinry. M. et. le 21 juin 1845.) De sa. à trois 
gerbes d'or, liées de gu. T.: une chauve-souris de sa., 
les ailes étendues ,(ow . un dragon iss.) S.: deux lions, 
au nat. I>.: je défendrai le fruit du l.abeur. 

Aoustiii du ( oiidray — Bret. De gu. au saut, 
d'arg., ch. d'un tourteau d'azur. 

Aou»tiii de la Potevinière — Bret. D'azur à 
l'épée d'arg., ace. de trois étoiles d'or, 1 en chef et i 
en flancs, et d'un croi.ss. du même en p. 

Apaolaifa — Guipuzcoa. Ec: au l de gu. au senes- 
trochère. arm. d'arg., mouv. du parti, tenant une ban- 
derole darg., flottante à dextre; au 2 d'or à trois tètes 
de Sarasin de carn., posées de front, coiffées de tur- 
bans rayés d'arg. et d'azur; au 3 <Vor au sanglier cou- 
rant de sa , percé d'une flèche au nat., posée en barre, 
la pointe en bas; au 4 de gu. à une arbalète d'arg., et 
deux flèches du même, passées en saut., br. sur ladite 
arbalète. 

.Iparicio — Biscaye, Castille, Estrémadure, Murcie. 
Ec: au 1 d'or à la tour sommée d une tourelle de gu., 
ouv. et aj. d'azur; au 2 d'azur à l'étoile (8) d'or; au 3 
d'arg. à la croix de Calatrava degu.; au 4 d'or au lion 
ramp. de pourpre, soutenu d'un tertre rocheux au nat. 
L'écu entouré d'une bordure coupée d'herm. sur gu., le 
gu. ch. de huit coquilles d'arg. Sur le tout parti : a. 
d'azur à la bande d'or, ace de deux flanchis d'arg.; b. 
de sin. à une chaudière d'arg. 

A pâte — Andalousie. De gu. h la croix Qorencée d'arg. 

Apcbier (Marquis) — Lang., Auv. D'or au château 
sommé de trois tourelles de gu., maçonné, aj. et cou- 
lissé de sa., les deux tourelles à dextre et à sen. som- 
mées chacune dune hache d'armes d'azur, le tranchant 
faisant face au flanc de l'écu. 

Apchon (Comtes) — Auv. D'or semé de fleurs-de- 
lis d'azur. Cn .hauteclair. 

.%pclion, V. Nt. 4iieriiiain d'Apelion. 

.4pei$«en — Holl. De gu. à trois crémaillères d'arg., 
rangées en fasce, ace en chef de deux têtes de léopard d'or. 

.4pel — Nuremberg. De gu. à la croix d'arg., ch. de 
quatre écussons de gu., les pieds dirigés vers le centre 
de la croix. €'.: un vol à l'antique, aux armes de l'écu. 

Ipel- Leipzig (Barons, 9 fév. 1811.) Ec: au 1 d'a- 
zur à une étoile (8) d'or; au 2 d'or au lion de sa., 
lamp. de gu.; au 3 darg. au senestrochère, arm. au 
nat., tenant une épée; au 4 de gu. à une étoile (8) d'or. 
Sur le tout d'or a un corbeau de sa., posé sur une 
boule d'azur et tenant en son bec une bague d'or. Trois 
cq. cour. * .: 1° le lion du 2, iss. et cont.; I. d'or et de 
sa.; 2" une étoile (8) d'or, entre un vol, coupé ait. d'a- 
zur et de gu.; I.d'or et d'azur; 3" le bras du 3, iss. de 
la couronne, le coude à sen.; I. d'or et de gu. ».: à 
dextre une aigle de sa., à sen. un lion reg. dor. 

Apeldoorn (van) — i/arrferwirfc (Gueldre). Parti: 
au 1 de sa. à trois étoiles d'or; au 2 coupé :fl. d'or au 
rencontre de cerf de gu.; 6. d'or à une aigle de profil de 
sa., le vol levé. •'.: une étoile d'or, entre un vol de sa. 

Apele — Holl. D'or au chev. de gu. Cq. timbré 
d'une couronne degu. •".: un poisson d'or, posé en pal. 
la tête enfoncée dans la couronne {Arm. t. G.) 

Apeil — Lippe, Hesse, Prusse (Nob. du St.-Empire, 
11 nov. 1779.) Ec. d'or et d'azur: à une étoile (8) de 
l'un en l'autre. Cq. cour. €'.: trois pi. d'aut. d'or, en- 
tre deux prob. coupées ait. d'or et d'azur. 

Apelvol»ln [anciennement Pelllevésinj— Poitou, 
Bret. De gu. à une herse sarasine d'or. 

.Xpeu — Oldenbourg. De à un singe assis de 

se regardant dans un miroir. 



Apen 



57 



Appeliiians 



inge d'or. Jouant 



tprH /f'esiphalie. F)»' . 
J uue rornoniusc (larp 

Aiirnbiiru Pont. M. et. en 1779.; D'azur au loup 
sautant darj.'. « .: \e loup, i<<. entre trois ëpis d'or a 
d«itre et «leu\ épis pareils h sen. 

.tpr«llr«r d %pr«lirer-i Jul. Barons, i janv. 
1»71^ Ec: aux 1 et i dor à deux demi-vols adossés 
de sa.; aux i et 3 d'or à un buste de femme moresque 
posé de profil, le cou et les oreille^ ornées de perles, 
le bras aextre étendu, la main sen. appuyée sur la 
hanche :1e buste du 3 cont. Sur le tout aaziir au pom- 
mier fruité au nat., posé sur un tertre de sin. "Trois 
cq. cour, f '.: I' un vol de sa^ ?" les meubles du sur- 
tout; 3° le buste du i. t.. d'or et de se. 

Apfrl Jut Coupé darg. sur gu.; h une branche 
de pommier au nat., posée en pal, br. sur le coupé, ac- 
colée d un serpent d arg., cour, d'or, tenant entre ses 
dents une pomme de gu. Cq. cour. I'.: les meubles de 
l'écu. L. (Van:, et de gu. 

.%pr4>lf«tadt - - Schwarzbourg-Sondershausen (\a., à5 
août \'li: Ec: aux I et 4 d'arg. à un chicot au nat., 
posé en barre, feuille de sin., fruité de trois pommes 
d'or; aux â et 3 de pourpre au lion d'or, tenant de sa 
patte dextre une queue de paon au nat., et de sa sen. 
un mouchoir d'arg. Sur le tout de sa. à une couronne 
d'or, doublée de gu. Deux cq. cour. C: 1° un vol, 
l'aile dextre taillée d'arg. sur gu. et la sen. tranchée 
des mêmes émaux; I. de sa., d'arg. et de pourpre; i° 
un vol, l'aile dextre taillée d'or sur gu. et la sen. tran- 
chée des mêmes émaux ; I. de sa., d'or et de pourj)re. 

ApfenOial Bav. (M. et. en 1330. De gu. a la 
fasce de sa., ch. de trois bes. d'arg. «'.: un buste 
dhouinie, po.<é de profit, hab. de gu., coiffé d'un cha- 
peau piramidal du même, retr. de sa. à trois t)es. ran- 
gés d'arg. L. d'arg. et de gu. 

Apianus 5axe (.Vn., m juillet lôil. M. et.) D'or 
^ l'aigle ép. de sa., chaqi'<^ tête diadémée d'or; l'aigle 

re au centre d'un orle rond nébulé d'arç. sur azur, 
cour. « .: les meubles de l'écu. I-. d'or et de sa. 
Renrwilz.] 

Apiri Comtes d' , v. !î»abrAD. 

Aplaar — Lyonnais. D'arg. au lion de gu.; «i la 
bord, de sa., ch. de huit l)es. d'or. 

AplHMii /fur/., Suremberg. De sa. à la bande 
d'or, ch. de trois abeilles au nat., posées dans le sens 
delà bande. Cq. cour. <'.: un lion iss. d'or, tenant de 
sa patte dextre une abeille au nat. 

.tpiainrourt - France. D'azur à la croix d'arg., 
ch. de cinq pcus.«fms de gu. D.: alors COMME ALORS. 

Apocaiico» — (jrécf. De sa. à deux lions adossés 
d'arg., ailés du même, armés et lamp. d'or. 

Aponte - Andalousie. D'azur à un pont d'arg., 
brisé sur le milieu, ayant deux arches à dextre et trois 
à sen.; la partie dextre du pont sommée d'un renard 
pass. et cont. au nat., tenant entre ses dents un listel 
flottant d'arg. inscrit des mots: ;on, que mal faso! 
en lettres de sa., et la partie sen. du pont sommée d'une 
tour d'arg.; ledit pont jeté sur une eau au nat. 

Apontie- Royaume de Grenade. D'arg. au pont de 
deux arches au nat., jeté sur une eau de «in. 

.tponle marquis de Torrt*-Or«a*— .^nd/z/oiwie. 
Ec.:au 1 d'or à trois fasces de iiu. Oinlnba]-, au * échiq. 
d'or et dazur, de cinq tires, chacune de trois points, 
chaque point d'azur ch. de deux fasces d'or (fWoa); au 
3 d'or à une barre de sa., côtoyée de deux branches 
de chêne de sin. Carcq/ar; au 4 d'arg. à une bande de 
sa., et une Injrd. aussi d arg. ch. d'une chaîne d'or en orle 
iZmiga). Surletout les armes d'.^/pon/f, en Andalousie. 

.%por dMhorja - //onj/n'e fBarons, I mai 1693 et 
5 Janv. 1713. Ij branche décorée du titre de comte, le 
*3 fév. 1696, s'est éteinte en 1704.' D'arc, au senestro- 
chére paré de gu., rebr. de sin., le coude reposant sur 
une couronne d'or, la main de carn. tenant un sabre au 
nat. en barre ; à une croix latine d'or, posée dans la flexion 
du bras. €'.: les meubles de l'écu. L.d'arg. et degu. 

.4po»tle(r)ou l..ai>o$>toie lirab. D arg. à trois 
chev. de nu.-, au chef d azur, br. sur le premier chev. et 
cb. de trois clés d'or, posées en pals, le panneton en haut 
et à dextre. t.: une clé d'or, en pal, entre un \oldesa. 

Apo»tool-,^m«/cr(/am. D'azur au cor-de-chasse d'or. 

App Jut. (An., 16 sept 1785.? Ec: au 1 de sa. à 
laigie ép. d'or; aux 4 et 3 d'azur au lion d'or, cour, du 
ia*me, tenant entre ses pattes un soleil aussi d'or, le 
lion du 3 cont.; au l de gu. à un mur crén. touchant 
les bords du quartier, sommé de trois tours, celle du 
milieu supérieure, le tout d'arg., soutenu d'une terrasse 
de sin. \ la croix pattée d'or, br. sur les écartelures, 
ch. en coeur d'une rose de gu. Cq. cour, i .t le lion 
do i, Iss., entre un vol de sa. 1^.: a dextre d'or et de 
sa., a sen. d'or et d'azur. 



.%pparoc .\orm. D'arg. à ôeax tMsctê de sa^ le 

boni inférieur de rliii(|ue fase dentelé. 

Appel llnll. raillé de >a sur or; au bélier ramp. 
de l'un en l'aiilrc. -"iiiis'in lu .l-riinT coupeau d'un ter- 
tre de trois ■ ur. «'.j un bélier 
iss. d'or, entf' i sur or. (desa 

Appel / à une tête d'ours 

Appel / Coupé: au 1 d'aïur à 

une colomtw _ à une pomme d'or. T.: 

une Colomb*" .; ....... ....... ... r4*n be<- un rameau d'oli- 
vier de sin. I>.: à dextre d arg. et d'azur, à sen. d'arg. 
et de gu. 

.%ppel - .Suremberg. D'or à une jeune fille, lae. de 
la p. de l'écu, cour, de fleurs, supp. de .«a main dektre 
étendue une couronne de fleurs. C.: la fille iss., entre 
deux prob. d'or. I.. d'or et de gu. 

Appel Barons -- .lut. Tranché, de gu. au cas- 
que d arg., taré de trois quarts, liséré d'or, sur aiur 
à trois étoiles d'or, rangées en bande; à la bande 
d'arg., br. sur le tranché. Frois cq. cour. « .: l* un 
lion iss. et cont. d'or, cour. du même; I. d'or et degu.; 
i° une aigle de sa., bq. et m. dor; I. d'or et d'azur; 
3° une grue avec sa vigilance, au nat.; I. d'arg. et d'a- 
zur. T.: deux chevaliers, la visière levée, le casque 
du tenant dextre panaché de gu. et d'arg., le casqne 
de celui à sen. panaché d'azur et d'arg. 

.%ppel iden} -Brab. sept. De gu. à la fasce d'or, 
ace. de trois trèfles du même. 

Appelboiii — Suéde. D azur à une branche de pom- 
mier au nat., posée en pal, fruitée de sept pièces d'or, 
quatre à dextre et trois à sen.. lune sur l'autre; l'éiu 
bordé d'or. Brl. d'or et d'azur. <'.;une branche de sin., 
posée en pal, fleurie de sept muguets d'arg., 1, i, i et 
i; entre un vol coupé ait. d'ars. et d'or, chaque aile 
ch. d'une fasce d'azur, br. sur le coupé et ch. de trois 
étoiles d'or. L. d'or et d'azur. 

.%ppclboiii — Suède .Barons, 1719. .M. et. en n«l.) 
Ec: au 1 d'azur à trois étoiles i5) d'arg.. i et 1, ace. 
en p. d'un croiss. du même ; au i de gu. à deux quinte- 
feuilles d'or en chef et une fleur-de-lis d'arg. en p4 au 

3 d'arg. à la fasce de sa., ch. de deux bill. d'arg.; au 

4 d'azur à la grue avec sa vigilance darg. .S. la croix 
pattée dor, br. sur les écartelures. Sur le tout d'azur 
a trois bandes ondées d'arg. Deux cq. cour. T.: 1° 
deux prob , coupées ait. d'arg. et d'azur; if un lion iss. 
d'or, cour, du même, lamp. de gu., supp. de ses pattes 
une pomme au nat. ; entre deux pennons d'azur à la 
croix dor. 

.tppelboom - Holl. D'azur au pommier de sin., 
fruité d'or, terrassé du sec. Brl. d'azur et d'or. C^ le 
pommier, entre un vol d'arg., chaque aile ch. d'une 
fasce d'azur surch. de trois los. d'or. 

Appeldoro, v. Appelthorn. 

Appelitart, v. .4bild4{aard. 

%ppel«ren .Suéde An., 1640. M. et. en 174i: 
Coupé d'azur sur arg^ au tronc coupé et arr. au nat., 
br. sur le coupé, poussant de chaque côté une branche 
feuillée de sin., fruitée d'une pomme d'or, à dextre sur 
l'azur et à sen. sur l'arg. Brl. d'azur et d'arg. <\: une 
branche feuillée de sin., posée en ijal, portant de chaque 
coté une pomme d'or. I... d'arg.. d'azur et de gu. 

Appell - Lunebourg. D'arg. à une tète d'ours de sa. 
f.: la tète d'ours, entre un vol coupé ait. darg. et de sa. 

%ppell — Ingolsfadt (Chevaliers du St.- Empire, i5 
août 1790. Parti: a. échiq. d'azur et darg. de huit Ifres, 
chacune de six points ; b. d'arç. h trois bandes de gu. 
.\n chef d'arg., br. sur le parti et ch. d'un Turc, hab. 
de gu., couché sur une terrasse de sin., soutenant la 
tète de son bras sen. et tenant de sa main dextre de- 
vant s<^»n corps une ancre de sa. Deux cq. cour. C: 1* 
un pélican cont., le vol levé, avec ses petits, le tout 
au nat.; I. d'arg. et d'azur; i" le Turc, debout, iss. et 
de profil, empoignant l'ancre: I. d'arg. et de gu. 

.4ppelmaB Holl. D or au pommier de sin. 

.%ppelman AmMerdam. D'or au pommier arr. 
de sin., le fût acioié d un serpent d'or, tenant entre ses 
denU une j¥>mme de gu. 

Appelman --5u^(ic Barons, 1719. M. et. en 1779.1 
Ec.: aux 1 et 4 d'azur à deux tubes de canon, en saut, 
passés dans une couronne et cant. de quatre tioolets, 
le tout d'or; au i d'or à une aigle de profil de M- 
cour, d'or, reg., le vol levé; au 3 darg. au cerf élaaeé 
au nat. Sur le tout d'azur à l'aigle d'or et au chef 
d'arg. ch. de deux pommiers de sin. Deux cq. cov. 
C: fdeux bras, arm. d'arg., les mains de cam. sm. 
ensemble une pomme d'or, tigée et feuillée de sia., n 
queue en las; le tout devant deux banderoles tiereeee 
I en fasce: d'or, de sa. et darg.; 4" laigie du 4, i8& 

Appel|Baa« -P.drLmiraiji. De gu. à l'aigle d'ar;^., 
. cour, d'or; à la bande de sa., br. sur le tout. 



Appelmans 



58 



Aquino 



Appelmans — P. de Louvain. De gu. h la bande 
d'arg., cil. de trois clés d'azur, posées dans le sens de 
]a bande, les pannetons en haut et à dextre. 

Appel» — HoW. D'arg. à trois pommes de gu.,tigées 
et feuillées de sin., la queue en haut. 

AppelH — Holl. D'arg. au pommier terrassé de sin., 
fruité de dix pièces d'or, le fût accolé d'un serpent de gu. 

Appeltere (van) — Uoll. Parti, d'or a deux fas- 
ces de gu., et d'azur à l'ancre d'arg; au chef d'arg., br. 
sur le parti et ch. d'un lion léopardé de gu. 

Appeltern (van) — P. d'Ôveryssel, P. dUlrecht, 
Brab. D'or au saut, échiq. d'arg. et de gu. Cq. cour. 
r.: deux troinjws d'or, \ir. de gu., posées en chev. renv. 

Appelterre(van>- l]nU. Burelé de gu. et d'arg., 
de douze pièces ; au fr.-q. d'arg., ch. d'une aigle de gu. 

Appelthorn (van) ou Appeldorn — Guelare, 
Courlande. D'or ;i l'aigle de gu., ch. sur l' estomac d'une 
clé d'arg., posée en fasce,le panneton en bas et h dex- 
tre. Cq. cour. €'.: l'aigle (quelquefois cette aigle est m. 
d'arg., l'estomac ch. d'un écusson d'arg. surch. d'une 
clé de gu. en bande, le panneton en haut et Ji dextre)j 
ou, l'aigle, entre un vol coupé d'or sur gu. ou coupe 
ait. d'or et de gu. 

.Appenberieer— Nordlinfien (Buv.) Ec: au 1 taillé- 
nébulé de sa. sur or: aux 2 et 3 de sa. à deux fasces 
d'or; au 4 tranché-nébulé d'or sur sa. T.: un vol coupé 
d'or sur sa. 

Appenhelm — Prot). rft^n. De gu. à la bande d'arg., 
ch. de trois lourt. du champ. •'.: un buste d'homme, 
posé de profil, hab. de gu., au rabat d'arg. 

Appenzeller--5/.-Ga//. Ec. d'or et d'azur; à deux 
lions affr.,de l'un en l'autre; au chef d'or, br. sur l'écar- 
telé et ch. de trois tourt., celui du milieu de gu. et les 
deux autres d'azur. C: un lion iss. d'or. 

Applani- Milan. Coupé d'or sur azur; au lion de 
l'un en l'autre; au chef d'or, ch. d'une aigle de sa. 

Appiani — Pise. Ec: aux 1 et 4 paie de quatre 
pièces: «. d'or à quatre pals de gu.; b. de gu. à deux 
fasces d'or; c. d'azur semé de fleurs-de-lis d'or ; d. d'arg. 
à la croix de Jérusalem d'or; aux 2 et 3 d'arg. à un 
réseau de sa. « .: un àne iss. de sa. Manteau de gu., 
doublé de sin., sommé de la couronne princière. 

AppianI-- Florence (M. et. en 1622.) Losange d'arg. 
et de gu. 

Applani d'Aragoiia - Milan. Ec: aux 1 et i 
d'azur au lion d'or, celui du 1 cont.; aux 2 et 3 parti: 
a. d'or à la demi-aigle de sa., cour, d'or, mouv. du 
parti; b. paie d'or et de gu., de six pièces. Sur le tout 
losange de gu. et d'or. Trois cq. cour. V-: 1° un lion 
iss. et cont. d'or; 2° un dragon ailé de sin.; 3" un peu- 
plier de sin. L. d'or et de gu. D.: si deu.s pro no- 
bis, QUIS COMRA NOS? 

.%ppisné — Bref. D'arg. à une marmite de sa. 

Appisi^né (Vicomtes d'), v. Rotlierel et le Sé- 
néchal—vicomtes d'AppIgné. 

Appins — P. de Groningue. D'or à l'arbre terrassé 
de sin., le fût accosté en bas de deux étoiles d'arg. 

Api'laineourt (Comtes d"), v. da Maîsnîel com- 
tes d'Applainconrt. 

Appleton de ^oiith-Bemfleet— Norfolli (Baro- 
nel,29 juin 1011. M. et. en ngo— 10.) D'arg. à la fasce 
engr. de sa., ace. de trois pommes tigées et feuillées, 
au nat., les queues en bas. •".: une tète d'éléphant de 
sa., défendue et oreillée d'or, la proboscide accolée d'un 
serôent de sin., enforcant sa tête dans la bouche de 
l'éléphant. 

Appollonii — Z«</. D'azur à trois harengs nageants 
d'arg., cour, d'or, l'un sur l'autre. 

Appoit Edle von Frankenan — Jut. (An., 1764.) 
Parti : au 1 losange d'arg. et de gu.; à la bande de sa., 
Iwrdée d'ar^., br. sur le tout et ch. de trois fleurs-de- 
lis d'or, posées en pals ; au 2 de gu. à un More, ceint et 
cour, de plumages, posé de front, tenant de sa main 
dextre levée un arc en pal et de sa sen. une flèche, 
posée devant son corps en bande. Cq. cour. T.: le 
More, iss., entre un vol de sa., chaque aile ch. d'une 
fleur-de-lis d'or. I..: à dextre d'or et de sa., ;"i sen. 
d'arg. et de gu. 

Apponyi de !Vagy-Appon - Ilonffi'ie [Branche 
aînée: barons, 16 fév. 1718; comtes, 30 mai 1739. — 
Branche cadette: comtes, 8 avril 1808.) Ec: au 1 d'a- 
zur au dextrochère, arm. d'arg., le coude à sen., iss. 
d'une couronne d'or et empoignant un huchet d'arg. en 
pal, l'embouchure en haut, la courbe à dextre; au 2 d'or 
a un mur degu., maçonné de sa., soutenu de trois pics 
de rocher d'arg. et sommé de deux tours du même; à 
une étoile d'azur, surm. d'une croisette pattée de gu., 
entre les tours (quelquefois l'étoile et la croix sont rem- 
placées par un monde d azur, cintré d'or, croisé de gu.); 
au 3 d'or au lion cont. de gu., cour, du champ; au 4 



coupé, d'azur plein, sur sin, ch. de trois fasces ondées 
d'arg.; l'azur ch. d un panache de cinq pi. d'aut., ait. 
d'arg. et de sa., sortant d'une couronne dor, posée sur 
la ligne du coupé. Sur le tout de gu. à une tète de 
More, tenant entre .ses lèvres une rose naturelle, tigée 
et fouillée de sin. Trois cq. cour. C: 1» un faucon, au 
nat., chaperonné et cont.; I. d'or et d'azur: 2" un se- 
nestrochère, arm. d'arg., reposant sur le coude, la main 
de cani. tenant un cimeterre d'arg. et trois branches de 
laurier de sin.; I.: à dextre d'or et de gu., à sen. d'arg. 
et de gu.; 3" une main d'aigle de sa.; I. d'arg. et de gu. 

%pponicny — Paris. D'azur h un vase d'or rempli de 
trois lis d'arg. et tenu par une main dextre de carn. 

\prano~ IS'aples. Degu. à la bande émanchéc d'a- 
zur sur or. 

Apraxin — Esthonie (Comte russe, 24 fév./7 mars 
1710.) Coupé: au 1 parti de gu. et d'or; à une cou- 
ronne de l'un en l'autre, posée en chef, et un cime- 
terre d'azur, garni d'or, en fasce, posé en p., la pointe 
de l'arme à sen.; au 2 parti d'or et d azur, à deux tu- 
bes de canon, au nat., passés en saut., br. sur ce parti. 
T.: deux guerriers, revêtus d'une cotte de mailles d'arg. 
et d'un pantalon de gu., l'avant-bras paré d'une man- 
che aussi de gu., chaussés d'or, ceints de sa., cour, de 
plumes d'arg., le carquois d'arg. rempli de flèches d'or, 
sur le dos, la main appuyée sûr un arc en pal. 

Apreeee île Wattliinieley ~ lluntingdonshire, 
Lincoinshire (Baronet, 1782. M. et.) De sa. à trois fers 
de pique d'arg., ensanglantés de gu. €'.: un fer de pique 
de l'écu. D.: labora ut in aeternum vivas. 

Apremon( — Bret. D'arg. à trois croiss. de gu. 

Aprix de Morienne — Norm., Franche- Comté. 
D'azur au château d'arg. 

Apro*lno — lYévise. D'azur à trois coquilles d'arg. 

.\jts -- Hambourg. De gu. à une main d'aigle d'arg., 
entre deux trèfles dé sin., le tout soutenu d'une terrasse 
du même. €'.:un vol d'arg. L. d'arg., de gu. et de sin. 

Ap» — France. D'arg. à la tour d'azur, maçonnée 
de sa. [Ermengar'/rf'^., grand-maître de l'ordre de St.- 
Jean de Jérusalem, vers 1190.] 

Aps — France. D'or à trois chev. de sa.; au chef 
d'azur, ch. d'un lion isss. d'arg., cour. d'or. 

Apsiey (Baron), V. Bal hiirst comte Rathnrst. 

\pHTil — Bret. D'arg. au lion de sa., arm. et lamp. 
de gu. — Ou : D'arg. au chêne de sin., accosté de deux 
colombes allr. de gu., tenant en leur bec un rameau 
d'olivier du sec. 

.%paxzo, V. dal Pozzo. 

.tqna (ab) — Dalmatie. Parti: au 1 d'or au lion 
d'arg. ou de gu., ace. de six étoiles d'azur, trois en 
chef, 1 et 2, et trois en p, 2 et 1 ; à la fasce d'azur, 
br. sur le lion; au 2 d'azur à une tète et col de cheval 
d'arg., crinée d'or, sommée d'un demi-vol d'arg. Cq. 
cour. < .: une canette d'arg., Ikj. et m. de gu. L.: a 
dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et d'azur. 

.*quaviva— E-sp. Les armes d'Acaa-viva. 

.%qiiavlva d'Aïauon — Esp. Ec: au l. parti de 
quatre traits qui font cinq pals : a. d'or à quatre pals 
de gu.; b. fascé d'arg. et de gu., de huit pièces ; c. d'a- 
zur semé de fleurs-de-lis d'or; d. d'arg. à la croix de 
Jérusalem d'or; e. d'or au lion d'azur; au IL d'arg. àj 
trois lions de gu., cour. d'( 
pattée de gu., canf. de quatre ai^ 
au IV. de gu. à une colonne ^'" 
et le chapiteau du même, 
col de chien braque de gu 
l'antique d'arg. L. d'or et d'azur. 

Aqneductii — Cologne. D'or à trois oi.<eaux au 
nat., cour, du champ. «'.: un oiseau découronné, entre 
un vol au nat. 

Aqnlen — E«p. D'or à l'aigle de sa., ch. sur l'esto- 
mac d'un chev. de gu. surch. de trois fleurs-de-lis d'or. 

.\qailn — Padoue, Dalmatie. D'arg. à l'aigle de sa., 
bq. et m. d'or. Cq. cour. *'.: l'aigle, iss. 

Aqiilla (delP) — Naples D azur à l'aigle d'arg., 
cour. d'or. Cq. cour. C: 1 aigle, iss. L. d'arg. et de sa. 

Aqnllana — /^ci/te. Les armes de dell' Aqiilla. 

Aqailani — Rome. D'azur à l'aigle d'or, cour, du 
même, surm. d'une étoile (8) aussi d or et ace en p. 
d'une rose d'arg. 

Aquilea — Fmu/. D'arg. à l'aigle de sa. 

Aquilera, v. Asnilera. 

Aquin — Dauphiné. D'azur à quatre pointes d'arg., 
appointées en chev. 

.4qnlnderardalliiac—Lan</. Bandé d'or et degu. 

AqiiIno — A'ap/es, /îome. Ec:aux 1 et 4 d'or c'i trois 
bandes de gu.; aux 2 et 3 coupé de gu. sur arg., au 
bon de l'un en l'autre. 

Aquino ducs de C nsoli — Naples. Ec.:aux 1 et 4 
bande d'or et de gu., de quatre pièces; aux 2 et 3 coupé' 




Aquire 



59 



ArbaleslitT 



«le »:u. sur ar^., au Monde l'un en l'autre, urm. H lauip. 
d'or. Cq. mur. €\: deux pi. d'au!., d'azur et d'arg. 
Manteau de ini.. doublé d'iiertn. 

Aquire Flandre. Parti: au I d'or à l'arbre de 
Md.: au â d'or au pon- de sa. Enté en p. d'azur au 
Wïrler courant d'arp. 

tqnlNti. \ %rqaisti. 

\quit«liir (d") France. D'or à l'aigle de sin.; 

.1 iHinl. dazur, semée de lleurs-de-lis du champ. 

4r«bet - Aui. (Barons. 1789.) Kc: aux 1 et \ d'or 
à l'aigle de sa., Ixj. et m. d'or, relie du 1 cont.; au * 
d'azur à trois étoiles mal-onlonnees d'arg.-, au 3 d'azur 
à l'ancre d arp. Cq. cour, i'.x un vaisseau de deux 
mâts, équipé de ses agrès portant sur la poupe un 
pavillon do gu. h la fasce d ary. L.: à dextre dor et 
de sa., à sen. d'arg. et d'azur. T.: deux sauvages de 
cam., ceints et cour, de lierre, arm. de massues po- 
sées sur leur épaule. 

Araeiel — Milan. Ec: aux 1 et i d'azur à un arc- 
en-ciel de trois tires d'or, de gu. et de sin., surm. d'un 
oroiss. vers«' d'arg.; aux i et 3 d'or à l'aigle de sa., 
cour. d'or. L'jtu entouré d'une ïmtA. de gu., cli. de huit 
rroix treflées d'or, f'.: l'aigle du S,iss. L. d'or et d'azur 

Aradon - Rrel. De sa. il sept màcles d'arg., 3, 3 et 1. 

' *'/ De sa. à neuf màcles d'arg., 3, 3 et 3. 

Aravon Rois d*). D'or à quatre pals de gu. Cq. 
cour. » .: un dmi;on ailé d'or, iss., tenant un drapeau 
flottant il ar;:. ch. d une croix de gu. 

.Ara«on d*s BiiUes— flre/., orig. d'&p. D'or à 
quatre iwls de gu. 

.AraKon princes de Castelbertran — E.ip. Ec.: 
au 1 pjirti: a. d'azur h l'arbre terrassé d'or; b. d'or à 
quatre pals de gu.; au i d'arg. à la croix pattée de 
gu.. cant. de quatre aigles de sa. et ch. d'un écusson 
ecartelé d'arg. au lion de gu. et de gu. à trois fa.sces 
d'or; au 3 parti: a. d'or à trois marmites de sa., i et 
1 ; b. de gu. à une colonne d'arg., cour, d'or, la base 
et lé chapiteau du même; au 4 coupé dor sur arg., à 
l'aigle de sa., cour, du même, bq. et languée de gu., 
br. sur le coupé. C^. cour. C: un dragon ailé d or, 
iss L. d'or et d azur. 

Araiton ducs de ^e«orbe et de Tardona ~ 
Esp. Parti de trois traits qui font quatre pals: au I. 
d'or il quatre pals de gu.: au II. coupé: a. degu. à la 
tour d'or sommée de trois tourelles du même; b. d'ar^, 
an lion de gu., cour, dor; au IH. éc. en saut.: d'or à 
quatre p;ils de gu., et d'arg. à l'aigle de sa.; au IV. de 
gu. il trois arbres arr. d'or, 2 et 1. Cq. cour. <".: un 
dragon ailé d'or, iss. L. d or et de gu. 

Aracon-Mirile. Ec. en saut.: aux 1 et i d'or il 
quatre pals de gu.; aux * et 3 d'arg. ii l'aigle de sa. 

AratcOD ducs de Terranova- £«p. Coupé d'un 
trait, parti de trois autres, qui font huit quartiers: au 
1 d'azur ii l'arbre terrassé d'or; au * dor ii quatre 
pals de gu.; au 3 d'azur ii la barre echiq. d'arg. et de 
gu.; au i de gu.. au chef d'or; au 5 de gu., au chef 
d'or; au 6 coupe: a. éc., de gu. iiune main ailée d'arg., 
tenant une épee du inéme, en pal, et d'arg. au lion de 
gu.; b. de gu. il neuf croiseltes patlées d'arg., 3, 3 et 3; 
an " éc. en saut.: d'orii quatre p;ils de gu.. et d'arg. à 
l'aigle de sa.; au 8 de gu. ii huit bes. A'ck, i, i, i et i. 
Cq. tour, r.: un dragon ailé d'or, iss. L. d'or et d'azur 

4ra|{oa. v. .Aqaaviva d'Ara«on. 

\r.-iuoB Marquis d' . v. Banealls de Naiirel 
Vfaiirel — marquis d'.Arayon* 

.Iraiiona - Saples. D'or ii cinq pals de gu.; à la 
bord. romp. d azur et d'arg. de i6 pièces. 

Aragonès y4ut. De sa. à la fa.<ce, ace. en chef 
de deux étoiles et en p. d'un croiss., le tout d'arg. 

AraxoaèH - Alicaide. D'arg. îi la croix potencée 
alésée de gu. 

Arahnete Asturies. Ec.: au 1 d'azur au demi- 
vol d'or; au i de gu. à la tour d'or, sommée d'une lan- 
terne du nième ; au 3 de gu. il la tour d or, .«ommée de 
quatre l»;inniéresdu mi-me; au 4 d'azur ii la cerL* d'or. 

Arailh Lanq. D orii un mont d'arg., sommé dune 
croisetlp dor, cantonnée de quatre Ites. du sec.; le tout 
ace. en chef d une étoile d'or entre deux tètes d'Eole 
de carn . souillantes et affrontées. 

•Araklsrhejei» - Esthonie (Comte russe, 5; 16 mars 
17W. Coupé: au 1 d'or il l'aigle ép. naiss. de sa., bq. 
d'or, chaque tête sommée dune couronne impériale du 
même, et surm. d'une autre couronne ImptTiale aussi d'or, 
ch. sur la poitrine d'un écusson trianLOilaire d'aznr, 
bordé d'or, ch. du chiffre H du même, qui est surm. 
d'une couronne impériale aussi d'or; au i pjirti : a. d'azur 
a on arc tendu, posé en pal, encoche d'une flèche en 
fasce, le tout d'or; fc.de gu. au canon d'or, tourné vers 
SOL, sur son affût de sin. soutenu d'une terrasse du 
aiftne, cette terrasse ch. dune pile de boulets au nat. 



Cq. cour. €'.: trois pi. d'aut. d'anc. L.> à dextre d'or 
et d'azur, il sen. d'or et de gu. T.i deax soldats, celai 
il dextre tenant son fusil, celui ii sen. armé d'uo sabre. 

.Araldi (Marnuis) Mantoue. D'arg. à deux étoiles 
d'azur en chef et une comète du même en p. 

Araldi (Marquis) — MOan. D'azur à une comète 
d'or, ace. de trois étoiles du même. 

Aramberl Pnitou. D'arg. au saut, de gu., canl. 
de quatre croiss. d'azur; au chef du même. 

Aramboiirc Lorr. 'An., 15 Juillet 1M3.) D'are. 
il deux ranuMux d'olivier d'azur, courltés en forme de 
croiss.; au chef du sec., ch. de trois abeilles d'or. 

.Araiiibnro Guifnizroa. D'or ii un ours cont. de 
sa., posé il ilextre, ramp. contre un arbre terras.«é de 
sin., posé il son.: ii la bord, de gu., ch. de huit flanchis d'or. 

Arambarn (juipuzrna. Parti: au 1 de gu. ii une 
losange d'arsr.. ch. d'une tour d'azur, sommée de trois 
tourelles du même, celle du milieu plus élevée; au i 
losange de gu. et d'or. 

Araiiion ;Marquis d'!, v. Nanvan marquis d*A> 
ramon. 

Aranee — Asturxes. De sin. au griffon d'or, tenant 
entre ses pattes une fleur-de-lis d'arg., le tout ace. en 
chef du nom .\ra>ce en lettres d'arg., disposées en 
demi-cercle. 

ArancT — Lorr. D'azur au cher, d'or, ace. en chef 
de deux étoiles d'an:, et en p. d'une rose du même. 

Arand Edle von Aekerfeld— Wurt. (Nob.du SL- 
Empire. 30 août 1798.) D'or il deux socs de charrue 
de sa., adossés, la pointe en bas. Cq. cour. €'.: trois 
épis dor. entre un vol de sa. 

Aranda— Andalousie. D'arg. ai< lion de gu. 

Aranda — Andalousie. De gu. au pont de quatre 
arches portant une tour sommée d'une tourelle, le tout 
d'arg., le pont mouvant d'un fascé-ondé d'arg. et d'a- 
zur ; il la bord, d'or, ch. de huit tourt. d'azur. 

Aranda — JEJxp., Limb. D'azur il une tour de troL< 
étages d'arg.. aj. de gu.; ii la bord, d'or, ch. de huit 
flanchis du troisième. 

.Aranda ou .Arandas — £$p., Bruges. Coupé: au 
1 parti: a. d'azur ii une étoile d'arg. (à huit rais pour 
la branche ainée, et à six rais pour la branche ca- 
dette;; b. d'or il la croix treflée de gu.; au i d'arg. au 
monde d'azur, cintré et croisé d'or. €'.: le monde, posé 
en barre, entre un vol d'azur. D.: virils .\ra>'DA. 
L.. d'azur et d'or. 

.Arande — .Vr>rm. Coupé: au 1 d'arg. ii l'aigle de 
sa.; au i de gu. il une fleur-de-lis épanouie d'or. 

.A randel — France. D'arg. au chev. de gu., ace. de 
trois pies de sa. 

.AraBKo — Asturies. D'arg. à six corbeaux de sa., 
2. i et i. 

.Aranibar — yacarre. Dor ii l'arbre terrds.sé de 
sin., le fût accosté de deux fleurs-de-lis d'azur: à la 
bord, denchée de gu. 

.Araniale - fi uipurrofl. Ec.:auxl et 4 d'or à une 
tour au nat., la base enveloppée de flammes de gU4 
ladite tour senestrée d'un arbre, ace. d'un sanglier pass. 
de sa., br. sur le pied du fût; le tout soutenu dune 
terrasse de sin.; aux 2 et 3 c.-éc.: a. et d. d'or ii trois 
bandes d'azur; b. et c. coupé, d'or à deux loups pass. 
de sa., l'un sur l'autre, sur gu. au griffon d'or. 

.Aranzo — Padoue. Coupé, au moyen d'une fasce 
d'or penchée dans la direction d'une t>ânde: au 1 d'a- 
zur et au 2 de gu.; ii trois tourt. de 1 un ii l'autre, i 
en chef et 1 en p. 

.Araqoy — Aut. D'azur au lion d'or, ace. de dix 
bes. du même, rangés en orle. 

Araseot baron de A aldeelervo» — Béam, Te- 
ruel Baron, 1790. De gu. ii la croix d'arg., le centre 
en forme de croix ii huit pointes de gu., ch. en coeur 
d'un flanchis d or : ladite croix d'arg. chargée de qua- 
tre clwhes de gu. et ace. au 1 d'une hallebarde d'arg., 
emm. d or, le tranchant ii sen., au 2 d'une co<arde de 
sin. chargée d une croix de Malte de gu. aux pointes 
d'or, au 3 d'une croix pleine d'or, et au i d'un casque 
d'arg., liséré d'or, posé de profil, la visière levée. 

Aracola de Onate - Limb. Barons 26 avril 1816.) 
D'arg. il l'arbre arr. de sin., ace. de deux loups de sa., 
l'un sur l'autre, pas.sants le premier derrière, le sec. 
devant l'arbre. C: cinq pi. d'aut.: d'arg., de sin., d'arg., 
de sa. et d'arg. N.: deux lions reg. d'or. O.: aka 
sou sso. 

Arfcaleste — Genecoù. D'azur à trois arbalètes f «. 

Arfcalesle <4*> —Limb. De gu. à trois artatlMee 
d'or, la corde tendue. 

Ar balcHte vicomtes 4e llelaa lle-de-Fr^ Bomrg. 
Vicomtes, 1551. M. et eo 1715.) D'or au saut eagr. 
de sa., cant. de quatre arbalètes tendues de gu. 

Arbalestler de Hoatrlar Daupkimé. De gm. 



Arbanski 



60 



Arch 



au chev. d'arg., ace. de trois étoiles d'or et ch. de cinq 
pommes de pin de sin., les queues en bas. D.: le coup 
n'en faut. 

Arbanski — Guticie (Chevaliers autrichiens, 10 août 
1858.) Les armes de IMecziija. 

Arbanski d«* Arbaiiice — Gnlicie (Chevaliers 
autrichiens, '23 fév. 185!».) Les armes de Kiecseuja. 

Arbaiid - France. D'azur au senestrochère, arm. 
d'arg., tenant un drapeau en barre d'or; au chef du 
même, ch. d' une tète de lion de sa., allumée et lamp. de gu. 

Arban<l-Blou7.ac - Prov. D'or atf griffon de sa., 
la patte dextre et la jambe sen. de gu. (ecorchées). 

Arbaiitl de Ciiâteaavieiix.Lesarmes précédentes. 

Arbaud de .loiiqiies-- liourg., Prov. (Baron de 
l'Empire, 16 mai 1813; marquis). D'azur au chev. d'arg.; 
au chef d'or, ch. d'une étoile de gu. D.: nasoitur et 

PERIT IRA. 

Arbeisi— Vienne. Tranché d'arg. sur azur; à l'aigle 
d'azur, cour, d'or, br. sur le tout. Cq. cour T.: un lion 
iss. d'or, tenant entre ses pattes une tige de houblon, au 
nat. L.: à dextre d'arg. et de gu., .'i sen. d'arg. et d'azur. 

Arbelaiz — Guipuzcoa. De gu. à la tour sommée 
d'une tourelle d'arg., surm. d'une màcle d'or; le tout 
ace. dans chacun des cantons du chef d'une aigle de sa. 
et dans chacun des cantons de la p. d'un loup pass. de 
sa.; ladite tour iss. d'une mer d'azur agitée d arg. 

Arbelot — flourff. D'azur à quatre arcs d'or, cordés 
de sa., posés en pals, surm. de trois étoiles du sec. 

Arbenief — Russie. Parti : au 1 d'azur au croiss. 
cont. d'arg.; au 2 de gu. à deux molettes d'arg., l'une 
sur l'autre. 

Arbeiiz — Winterthur. D'or à une marque de mar- 
chand de sa., en forme de bâton croisé d'un X couché, le 
pied du bâton fendu en chev., chaque jambe dudit che- 
vron allongé en chevron renversé. *'.: le meuble de l'écu. 

Arbers — Tirol (M. et.) Ec: aux 1 et 4 de gu. à 
la bande d'arg.; aux 2 et 3 d'or à une tête et col d aigle 
de sa., bq. de gu. Deux cq. cour. « .: 1" un vol cont. 
de gu., ch. d'une barre d'arg.; I. d.arg. et de gu.; 2" la 
tète et col d'aigle; (. d'or et de sa. 

Arbcrjç et de Vaienaiii (Comtes d*) — Suisse 
(M. et. le 18 mai 1814.) Degu. au pal d'or, ch. de trois 
chev. de sa. Cq. cour. €'.: un buste de vieillard, hab. 
aux armes de 1 écu, coiffé d'un bonnet albanais pa- 
reillement aux armes de l'écu. 

Arbie - Bresse. D'arg. h la bande d'azur, ch. de 
trois massacres de cerf d'or. 

Arbili — Jllein. D'azur à un château carré crén. 
d'arg., posé sur une terrasse de sin. et surm. de deux 
épées d arg., garnies d'or, passées en saut. Cq. cour. < .: 
les épées, entre un vol de sa. L. d'arg. et d'azur. 

Arbinjc — Dan. (M. et.) D'azur au cygne d'arg., le 
vol levé. 

ArbinK l>an. (M. et.) Parti: au 1 d'azur à la 
demi-fleur-de-lis d'arg., mouv. du parti; au 2 d'arg. à 
la demi-aigle de gu., mouv. du parti. €\: une aigle 
ess. de profil, de gu. 

Arbixii — Guipuzcoa, Aragon. Darg. au loup au 
nat., pass. sur une terrasse de sin. 

Arblade comtes de l'ardaiilan-fàondriii — 
R&ussillon, Guyenne, Gasc. Parti: au 1 iV Arblade, qui 
est d'or au lion de gu., cour, du même, tenant de sa 
patte sen. une épée dazur, en pal, la pointe en bas; 
au chef d'azur, ch. d'une croisette d'or, entre deux 
croiss. d'arg.; au 2 de Pardaillan-Gondrin, qui est 
coupé: a. d'arg. à trois fasces ondées d'azur [Pardail- 
lan); b. d'or au château de gu., maçonné de sa., sommé 
de trois tourelles de gu., et ace. de frois tètes de More, 
tort, d'arg., rangées en chef {Castillon). N.: deux lions, 
au nat. D.: cresoit eundo. 

Aibo de Casaiiboii — Navarre. Ec: aux 1 et 4 
d'or au lion de gu.; aux 2 et 3 d'arg. à un arbre de sin. 

Aibo de Casleimerle. Les armes précédentes. 

Arbod (Baron de l'Empire) — France. D'azur au 
senestrochère, arm. d'arg., mouv. du flanc, la main de 
carn. tenant une bannière d'or flottant à sen., la hampe 
sommée d'une aigle d'or au vol abaissé; au chef d'or, 
ch. d'une tète de lion d'arg., lamp. de gu. 

Arbois — Pîc. D'azur au loup pass. au nat., la tète 
cont., ace. en chef de trois cloches d'arg. 

Arbois —Franche-Comté. D'azur à la bande d'or, 
ace. de deux béliers du même. 

Arbois — Franfe. De sa. au cor-de-ehasse d'arg. 

Arbois, V. («attinari. 

Arboiaiiche — £sp. D'arg. à la croix florencée de 
gu., cant. de quatre coquilles du même; à la bord, d'or, 
ch. de huit flanchis de sin. (pièces. 

Arbolini— Fenise. Bandé d'arg. et de gu.,de huit 



Arbon - Thurqome. D'arg. fi l'aigle de gu., bq. et 
m. d'or. €'.: l'aigle, iss. 

Arbon - Franche- Comté (M. et. au 15e siècle). De 
sa. à la croix ancrée d'or, ch. d'un écusson d'azur 
surch. d'un lion d'arg. 

Aibona -Ilede.Vai/orçue. D'azur à une tour som- 
mée de deux tourelles d'arg., surm. d'une fleur-de-lis 
d'or entre les tourelles. 

Arbonnay — Franche-Comté. D'arg. à la fasce de sa. 

Arborea — Catalogne. D'arg. h l'arbre terrassé de sin. 

Arborio - Savoie. D'azur au saut, ancré d'arg., cant. 
de quatre fleurs-de-lis d'or; au chef du même, ch. d'une 
aigle de sa., cour. d'or. «'.:un sauvage de carn., tenant 
une massue d'or. I>.: vinceni)U.m aut .moriendum. 

Arborsela - r^rone. D'arg. au chev. de gu., ace 
de trois peupliers arr. de sin. 

Arborser - Esp. D'arg. à l'arbre arr. de sin., 
fruité de gu. 

Arboussier — Lang. D'arg. îi l'arbre terrassé de sin., 
accosté de deux lions affr. de gu., ramp. contre le fût. 

Arbonïe~y/uu. D'or à un arbouzier de sin. 

Arbuvan - Franche- Comté. De gu. à une fasce, 
ace. en chef d'un lion naiss. et en p. d'une pomme de 
pin, le tout d'or. 

Arboz — Franche-Comté. D'arg. à trois mains de carn. 

\rht tir — Styrie (Chevaliers, 21 août 1818.) D'azur 
à une colonne d'arg., sommée d'une étoile d'or et ac- 
costée de deux lions affr. du sec, ramp. contre le fût 
de la colonne; le tout soutenu d'une terrasse de sin. 
Deux cq. cour. «". 1" une étoile d'or, entre deux prob. 
d'azur ;l. d'or et d'azur; 2" un lion iss.; i. d'arg. et d'azur. 

Arbulluiut - Edinbourg (Baronet, a avril 1823.) 
D'azur au croiss. d'arg., ace. de trois étoiles du même; 
à la bord, d'or, ch. de trois hures de sanglier coupées 
de gu. < .: une tète de paon, au nat., bq. d'or. S.: à 
dextre un dragon ailé de sin., la queue nouée; à sen. 
un lévrier d'arg., coll. et enchaîne de gu. D.: inno- 
cent Ai\D TRUE. 

Arbuthnott vicomte Arbuthnntt Ecosse (Ba- 
ron Inverbervie et vicomte A., 16 nov. 1641.) D'azur 
au croiss. d'arg., ace de trois étoiles du même. €'.: 
une tète de paon, au nat., bq. d'or. «.: deux dragons 
ailés de sin., vomissant des flammes, la queue nouée. 
O.: LAUS DEC. 

Arc — France. D'azur à un arc d'or, eh. de trois 
flèches d'arg., empennées du sec, celle du milieu en- 
cochée, les deux autres br. en saut. (du Lys. 

Arc. Pour les armes de Jeanne d'Arc ou Darc, v. 

Arcambal (Marquis) — Lang. Parti d'or et de sin. 

Arcaiiione — Naples. Coupé: au 1 de gu. à une 
arche soutenue de deux colonnes d'or, surm. d'une cou- 
ronne du même, le tout accosté de deux glands effeuil- 
lés d'or, la tige en bas, mouv. du coupé ; au 2 fascé d'or 
et de gu. 

Arcauueli— Vérone. Parti: au 1 éehiq. d'or et de 
gu.; au 2 coupé: a. d'or à l'aigle de sa., bq. et m. dfr 
gu., cour, d'or; b. de gu. à dix bes. d'arg. 

Arcas — Lorca (Murcie). D'arg. à quatre fasces de gu. 

Arcayna — ^/rof/on. Parti: au 1 d'azur à une arche 
de Noé en forme de maison d'or, surm. de cinq étoiles 
d'or, rangées en demi-orle, 1, 2 et 2, et soutenue de 
trois fasces ondées d'arg.; au 2 de gu. h trois fasces d'or. 

Arcayna ~ Rovaume de Léon. D'arg. h quatre 
pals de gu. 

Arce — Brab. D'azur à cinq fleurs-de-lis d'or, 2, 1 et 2. 

Arce — Asturies. D'azur à cinq fleurs-de-lis d'or, 2, 1 
et 2, chacune br. sur un flanchis de gu.; à la bord, 
éehiq. de gu. et d'or. 

Aree — Royaume de Murcie. D'azur à un pont de trois 
arches d'or, sommé à dextre d'une tour du même et à 
.sen. d'un cyprès de sin.; ledit pont jeté sur une eau au nat. 

Arceliii — P. de Maçon, Forez. D'azur à une tète 
de cerf arr. d'or, ace. en chef d'une étoile d'arg. .*i.s 
deux aigles, au nat. I>.: se ferisco sano. 

Arcella— 5!ci/e. D'azur à la croix éehiq. d'arg. et, 
de gu., de trois tires. i 

Arceiot — Bourg., Forez. D'arg. à une aigle d») 
profil de sa., le vol levé, sur une terrasse de sin.; au 
chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. 

Areemale barons de Lanjton - Orléanais, Poi- 
tou, Berry (Barons, juillet 1657.) D'azur au chev. d'arg., 
ace. en p. d un croiss. du même. 

Areeinbury — Bref. D'arg. à la croix de gu., cant. 
de quatre fleurs-de-lis de sa. et eh. en coeur d'un croiss. 
d'or et sur les branches de quatre coquilles du champ. 

Arces — Guyenne, Forez. D'azur, au canton d'or. 

D.: LE tronc est vert, MAIS LES FEUILLES SONT 

ARSES (brûlées). 

Arch — France. D'arg. h un are de gu., sans corde,, 
posé en barre 



A reliais 



61 



Arconali-Visconli 



«K'ii.ii-. Prov. De gu. à trois molettes d'arfC-; 
au fr -q <hi ni. me. ch. d'une lutnde d'azur, surcb. d'une 
molette il or 

.%rrh«mbaalt — Pam. I)'ar|;. au i^aut. d'azur, rti. 
de cinii étoiles d'or; à la bord, denchée de jju. 

Airhnmbauli — Orléanais. D'azur à trois lions 
d'or. Sur le tout d'arg. aupal de hm., eh. de trois dan- 
rhis dor. II.: ix armis leoneus. 

.%irli«iiibault dr lira inr — Tour. De fu. au 
chev. (1 arv'.. arc de trois roses du mùme. 

Arrlianitell Italie. Faseé d'azur et dor, chaque 
ftsce d'a/ur rli. d'une étoile d'or. 

.%rchdearoK — Bruges, orig. A'hrl. D'arg. à trois 
clieT. de sa. * .: un dextrochère, arm. d'arg., tenant 
une épée du même, garnie d or. 

Arrbr— Toulouse. De gu. à l'ancre d'arg., ace. en 
ehef de deux étoiles d'or. 

.%rrbe («le 1") - Cenerois. D'azur à r,4rclie d'al- 
liance <lor; au ctief d'arg., ch. de trois étoiles de gu. 

*trhel (I') —Limousin. D'azur à l'arrhe de Noé 
dor, flottant sur des ondes d'an:., surm. dune coloral>e 
Tolaote, du même, tenant en son t)ec un rameau d'oli- 
vier de sln. 

.%rrbenettV (idie von), v. \op Edle tob %r- 
chenetfie. 

Airhrr iKiron .%rcher d'imbersiade — fVar- 
tricfishirt- ;Lord Archer, \an>n d l mberslade, 14 juillet 
1747. .M. et. en 1778.; D'azur à trois flèches d'or, les 
pointes en bas. C<| timbré dune couronne murale d'or. 
« .j une tête de dragon d'arg. ^.: deux dragons ailés 
darg., reg., coll. de couronnes murales d'or. D.: sola 

BOX.V QlAE HOSESTA. 

.4rrberllurton — Hampshire. Ec.:aux 1 et 4 coupé 
de sa. sur arir., au pal de I un en l'autre, chaque com- 
partiment de sa. ch. d'une chouette d'arg. cour d'or, et 
chaque compartiment d'arg. ch. dune mbuch. d'herm. 
de sa. hurton -, aux 2 et 3 parti d'azur et de gu.; à 
deux chev. darg., br. sur le_parti,acc. de trois flèches 
d'or, les pointes en bas [Arcner]. €".: 1° une chouette 
de lécu, posée sur un tertre de sin.. tenant de sa patte 
dextre une rose de gu., tigée et feuillée de sin. (Bur- 
/o» ; i" une tète de dragon de g«., coll. d'une cou- 
ronne de vair, et tenant entre se* dents une flèche 
dor, la pointe en bas (Archer . D.: aiiicis vitae 

SOLATllM. 

.%rcher-*hee — M. Tranché d'azur sur or; à deux 
fleors-de-lis, de l'un a l'autre. « .:uncvgne de sa., bq. 
de ZM I».: vi.NciT VERIT.AS [Comp. .4ltoii-?*hee et 
Mhee de Oiininore.] 

.%rphiae — Saintonge ;.\I. et.; De gu. à deux pal» 
de vair; au chef dor. 

.%rrhier (I') - Guernsey. De gu. à trois flèches 
d'or, posées en fasces, l'une sur l'autre. 

.%rrliler de (■onneville — France. De sa. au 
porc-épic d'or. 

.%rrhier (i') comtes de Tieldonck — Bra6. (Com- 
tes, 10 «ppt. 1699. M. et. D'or au chev. d'azur, ace. de 
trois trèfles du même ; au chef de sa., ch. d'un lion léo- 
pardé du champ, arm. et lamp. île <iu. *.:deux aigles 
de sa., l>q. et m. d'or. 

Arrbimbawd — Lyonnais, Fore:. D'azur à une 
gerbe d or, ace. de trois étoiles du même, rangées en 
chef, et d un croiss. d'arg. en p. 

.%rehinto Milan. D ai^. a trois fasces entées de 
sin. i .: une femme iss., chevelée d'or, les cheveux 
épars, hab. d'azur, revêtue d un manteau de gu., tenant 
de ses deux mains un li.stel d'arg. au-dessus de sa 
tèie, inscrit des mots arciii>tea laus; ou : un roi 
iss., cour, à l'antique d or, hab. de gu. à la pelisse 
fltenn., tenant de sa main dextre un sceptre ifor, la 
MO. appuyée sur sa hanche, surm. d'un listel d'arg. 
I«»crit des mots archistea lais. — Le tout posé sur 
Festomac d'une aigle ép.de sa., bq. et m. d'or, chaque 
l*le cour, du même, languée de gu., tenant de sa gnffe 
dextre une épée d'arg., garnie d'or, et de sa sen. un 
sceptre dor. Mnnieau d'azur, doublé d'or, la moitié in- 
léneure des courtines aux armes de l'écu; ledit man- 
teau sommé d'une couronne à cinq fleurons. 

A»el— France. Coupé: au 1 dazur au soleil d'or; 
an * d'or h l'aigle de sa. 

%rri«Thowfki - Pol. Les armes de (irable I. 
*rri«'../.e\*»kl — Po/. Les armes de Prawdsie. 
%rriinboldi — Milan. D'or :i la bande de \:u., ch. 
trois étoiles (8i d'arg. — Ou . D'or à la bande d'a- 
'iir, rh. de trois étoiles du champ. 

.%reiDe (Jenerois. D'azur à la tour d'or, ouv. du 
diainp. 

Areialeca — Royaume de Galicie. Coupé; au 1 de 
sia. i trois tours darg.. chacune sommée de trois tou- 
'Htes du même. ouN et aj. d azur; au S d'or au chêne 



arr. de ate- arcotté de deux louptt a(Tr. au nat., ranpi 
contre le rat. 

% reino Italie. D'azur à la l»nde de gu., bordée d'or. 

.%rei« Kiironsde«',v. ( ervom l>arnn.i« de» Arefai. 

AreiitzewMki. >. .4reipBsew»kl. 

.%reixaM de la Rroqiieirc - - Daitpkimé. D'aiV 
au corlieau pass. d arg. 

.ArelKaHd*K»tanMkB Mgorre. Parti: «al d'arg. 
au coeur de gu.. traversé d'une clé de aa^ an t de ga. 
au lion d or. Au chef d'azur, br. sur le parti et eh. de 
trois étoiles d'6r. 

.%rek (van) — Holl. D'arg. à la fasce de sa., ace. 
de trois pommes du même, la queue eo haut. i.t aae 
tête et col de cygne d'arg., tenant au bec une pomme 
de sa. par la queue. 

Arek (van der)-- Holl. De gu. à la fasce d'arg. 
{Arm. t. G.) 

.Arek en— Cologne. D'arg. à un double trident de sa. 

Areiai;» de Montaiii> — .\orm. De gu.; au fr.-q. 
dor, ch. dune bande dazur; à trois molettes d'arg., 
une sur la bande du fr.-q. et les deux autres sur le 
champ de gu., 1 en chef à sen. et 1 en p. 

krfo — Italie. Ec.; aux 1 et 4 de gu. a un arc dor, 
posé en pal; aux iet 3 d'or au demi-vol de sa. <}q. cour. 
4 .: l'are, entre un vol de sa. L. d'or, de gu. et de sa. 

,*reo Comtesi — Mantoue. Ee.: aux 1 et i d'or à 
l'aigle de sa.; au 3 d'arg. à trois roses mal-ordoDoées 
de gu., mouv. d'une même tige de sin.; le champd'arg. 
chaperonné-ployé d'azur, ch. à dextre et à sen. d'aae 
étoile d or ^Chieppio^ ; au 4 d'arg. à un arbre terrassé 
de sin., et un chef d'azur ch. de trois étoiles d'or iAr- 
dizzonii. Sur le tout éc.: a. et d. losange d'arg. et d'a- 
zur; b. et c. d'azur à trois arcs d'or, cordés d'arg., po^ 
ses en fasces, l'un sur I autre. — Le grand écu timbré 
d'une couronne princière et posé sur l'estomac d'une 
aigle ép. de sa. 

Arco tComtes) — Silésie. De gu. à trois arcs d'or, 
cordés de sa., posés en fasces, l'un sur l'autre. L'écu 
posé sur l'estomac d'une aigle ép. de sa., bq. et m. d'or, 
surm. de la couronne impériale. 

.Arco (Comtes — Tiroi. Ec, à la croix darg. treil- 
lissée d'azur, br. sur les écartelures : aux 1 et 4 d'azur 
à trois arcs d'or, posés en fasces, l'un sur l'autre; aux 
i et 3 d'or à un arc d'azur, posé en pal. Trois cq. 
cour, t.: 1° un More iss. et cont., hab. d'azur, les 
yeux bandés d'or, ayant des ailes levées losangées d'arg. 
et d'azur, et décochant une flèche d'or d'un arc du 
même; f deux demi-arcs, posés en pals en forme de 
prob., réunis par une corde de sa. et ornés chacun à son 
bout supérieur de trois pi. d'aut., une d'or entre deux 
d'azur; 3" un More iss, pareil à celui du l" cimier, 
sauf qu'il est tourné à dextre, bandé de gu. et hab. 
d'or. L. d'or et d'azur. 

Areo KSiienbaeh — Bac. (Rec. du titrede comte, 
i janv. 1813.) Dora trois arcs d'azur, posés en fasces, 
l'un sur l'autre. L'écu posé sur l'estomac d'une algie 
ép. de sa., bq. et m. d'or. 

Arco comte de Niepper» — Bar. (Comte, 25 lér. 
1878.; De gu. à trois monts escarpés de sin., mouT. de 
la p., chaque mont sommé d une rose d'arg., bout d'or, 
tigee de sin. ^sans feuilles . Cq. cour. C: une queue 
de paon au nat.; entre deux prob., de gu. et darg., 
chacune ornée à l'ext. de trois roses de 1 un à l'autre, 
bout. d'or. L. d'arg. et de gu. ^.: deux griffons de 
sa., bq. d'or. D.: dim spiro spero. 

Areo-A alley ^Comtes — Aut. I.es armes d'.Are»- 
H5ltenbaeb. augmentées d'une couronne à fleurons 
entre les deux tètes de l'aigle. 

.Arcod — Z)aup*ifl*'. De gu. à la bande d'arg., ace. 
de trois tètes et cois de lion d'or, i en chef et i en p. 

.Arrola (da> — Férone. Fascé d'azur et d'arg. — 
tyu : D'azur à deux fasces d'arg. 

.Areolif ret» - Satoie. D'azur à l'épée d'arg., gar- 
nie d'or, adextrée d'une fleur-de-lis du même. 

.AreoioBiani - Frioul. D'arg. à un anneiet de ga. 

.Areon — Forez. D'azur au chev. d'or, ace. de tiiis 
étoiles du même. 

.Areonati Marquis — Milan. Ec.. aux 1 et i cinq 
points d'or équipollés à quatre d'azur Arconati -, aux 
î et 3 d'arg. à la couleuvre ondoyante en pal d'azur. 
engloutis.sant un enfant de gu. J'iicnnti . A .: I* une 
aigle iss. et cont darg.; 3° un phénix darg., cour, d'or, 
iss. de flammes de gu.; 3" un lion i.ss. d'or, cour, du 
même. I>.: ;» dextre d'or et d'azur, a sen. d arg. et d'azur. 

.Areonati Marquis Milan. Cinq points d'or équi- 
pollés à quatre d'azur. C .: un vol, d azur et d'or. 

Areon«(l>A li»ronti marquis de BbbI» — Br«k. 
Ee.:aux 1 et l cinq points d'or équipoUés à quatre dfa- 
zur 'ArumcUi-, aux i et 3 d'arg. a la c«aieaTTe ••- 
devante en pal d'azur, engloatissanl un eatant de ga. 



Arcos 



62 



Arenberg 



[Visconti). <".: la couleuvre, iss., entre un vol d'arg. 
S.: à dextre un griffon d'or; îi sen. un léopard lionne 
d'or. Manlcau d'arg., doublé d'azur. 

Arco8 (Dues d*), v. Poiire de Leoii. 

Arcourt— iVorm. De gu. à un arc tendu et armé 
d'une flèclieencocliée en bande, d'arg.; à la bord, du même. 

Arcii»«!«iA barons de Vo» et vicomtes d'Kspar- 
roii — Provence. D'or à la fasce d'azur, ace. de trois 
arcs de gu., posés en pals. ?^.: deux aigles, au nat. 

Ii.rcy — Forez. D'azur à six bes. d'or. 

\rcy — Beaujolais, Forez. De gu.îi trois arcs d'arg., 
l'un sur l'autre, posés en fasces. 

Aiey (Comtes) — iVorm. D'azur à trois quintefeuil- 
les d'arg., ace. de neuf croix recr. du même, 3, 3 et 3. 
S.: un lion et un léopard lionne, tous deux au nat. D.: 

UN DIEU, UN ROI. 

Arcy baron d'Aroy d' Aston — Lincolnsliire (M. 
et. en 1635.) D'azur semé de croix recr. d'arg.; à trois 
quintefeuilles du même, br. sur le tout. €.: un boeuf 
pass. de sa., accorné, crime et ongle d'or. S.: à dextre 
un tigre béraldique d'arg., arm. et lamp. de gu.; à sen. 
un boeuf pareil a celui du cimier. D.: je loue dieu 

GRàCE ATTENDANT. 

Arcy baron Uarcy — Lincolnshire (M. et. en 1418.) 
D'azur semé de croix recr. d'arg.; à trois quintefeuilles 
du mtMiie, br. sur le tout. 

Arcy baron Darey de IXavaii — Lincolnskire 
(Baron D., 1721. M. et. en 1733.) Les armes d'Arcy 
comte de lloldeincss. 

Arcy comte de Holdcrness— Lincolnsfiire (Baron 
à.' Arcy et de Conyers, 10 août 1641 ; comte de //., 3 déc. 
1682. M. et. en 1778.) Ec: au 1 d'azur semé de croix 
recr. d'arg.; à trois quintefeuilles du même, br. sur le 
tout (^rcM); au 2 d'azur à trois jumelles d'or; au chef du 
même (AfewT); au 3 d'azur à une manche mal-taillée 
d'or {Conyers); au 4 de gu. au saut, d'arg., ch. d'une 
étoile du champ (i\'et'i7/e.) <'.: une lance de tournoi d'or, 
arm. d'arg., brisée en trois tronçons, celui où se trouve 
le fer posé en pal, les deux autres tronçons br. en saut., 
le tout lié par un ruban de gu. «.: àMextre un tigre 
héraldique d'arg., criné et défendu d'or; à sen. un boeuf 
de sa., accorné et ongle d'or. D.: u\ dieu, un koi. 

Arcy comte Hivers — Essea; (Baron Darcy de Chi- 
che, o Ayrti lôol; vicomte Colchester, 3 juillet 16^1; 
comte R., 4 nov. 1626. M. et. en 1639.) D'arg. à trois 
quintefeuilles de gu. €'.: une femme iss., les cheveux 
epars, hab. de gu., tenant de sa main dextre trois ro- 
ses degu., tigées et feuillées de sin. «.: à dextre une 
chèvre d'arg., accornée, crinée et onglée d'or ; à sen. un 
cerf d'herm., ramé et ongle d'or. D.: vertu cherche 

HONNEUR. 

Ardalllon— Forez, Auv. D'arg. à trois anneletsdegu. 

Ardalne — Bre^. D'arg. semé d'ancolies d'azur; à 

la bande de , ch. de feuilles de houx de , br. 

sur le tout. 

\rA»ui — Limousin. D'azur au chev. d'or, ace. d'un 
soleil d'arg. en p.; au chef d'or, ch. de trois étoiles de gu. 

Ardeck — Prusse (Princes, 28 juillet 1876.) De sa. 
au lion fascé d'arg. et d'azur de huit pièces, lamp. de 
gu., cour. d'or. €'.: deux prob. fascées d'arg. et d azur 
de huit pièces, chacune ornée h l'ext de quatre feuilles 
de tilleul d'or. L.: à dextre d'arg. et de sa., à sen. 
d'arg. et d'azur. «.: deux cygnes d'arg., bq. et m. de 
sa. Manteau de pourpre, doublé d'herm, sommé de la 
couronne princière [Descendants du prince Guillaume 
de Uesse-Philippsthal-Barchfeld et de la princesse Ma- 
rie de Hanau] 

Ardeiiiboiirs de fàibiecq — Hainaut (An., 16 
juillet 1724; rec. de nob., 9oct. 1822.) D'azur au chev., 
ace en chef de deux trèfles et en p. d'une rose, le 
tout d'or; Vécu bordé du même. V.-.nu trèfle d'or, en- 
tre un vol du même. 

Ardeii baron .llvaiiley — Forto/n're (Baron, 22 mai 
1801. M. et. le 24 juin 1837.) De gu. à trois croix recr. 
au pied flché d'or, rangées en fasce; au chef du même, 
ch. d'un croiss. du champ. Cq. cour. <".: un croiss. de gu., 
br. sur un panache de cinq pi. d'aut. d'arg. ^.: à dex- 
tre un bouledogue d'arg., coll. d'un collier de gu. ch. 
de trois flèches d'arg., les pointes en bas; à sen. un 
bouledogue de sa., coll. d'un collier d'arg. ch. de trois 
flèches degu., les pointes en bas. D.: p.VTiENTià vinces. 

Ardeii de Lohort-f astle (Baron), v. Perceval 
comte d'Eifinoiit. 

Ardena — JSsp. D'or au lion d'azur, arm. et lamp. 
de gu., cour, du champ. 

Ardene — /''ra«ce. Ec. de gu. et d'azur; à la croix 
pommelée d'or, br. sur le tout. 

Ardrniie {d') — Bruxelles. D'arg. à trois hures de 
sanglier de sa. 

Ardeiiiie (d'), v. Dardeiiiie. 



Ardeiiiies - Lorr. Ec. en saut.: aux l et 4 d'arg. 
h une merlette de gu.; aux 2 et 3 do gu. h une mo- 
lette (8) d'arg. 

Ardeiis (des) — Narm. De gu. au chev. d'or, aci . 
en chef de trois bes. rangés d'arg. et en p. d'une fleur- 
de-lis du sec. 

Ardesch — Holi, Indes orientales. D'azur à une 
flèche d'or, posée en pal. €".: une étoile, entre un vol 

Ardey (Comtes) -- P. de Coloqne (M. et. au 14c 
siècle.) Gironné d'or et de gu. 

Ard«la.s>i (Comte d'), v. Croiiiwell comte d' Ard- 
«Sla88. 

Ardier - Orléanais. D'azur au chev. d'arg., ace 
de trois flammes d'or. 

Aidilanu (Baron), v.Giiiiinetts baron Ardilaiiii. 

Ardimenti — Vérone. De sin. à la fasce d'azur, cli. 
d'une rose de gu. entre deux étoiles d'or, et ace. de 
deux étoiles d'or, 1 en chef et 1 en p., accostées cha- 
cune de deux roses de gu. 

Ardiiiais (Marquis d'), v. ie Vasseiir de Co- 
gnée marquis «r.irdinais. 

Ardiiii^helli — Florence. D'or fi la croix losangéc 
d'arg. et de sa. 

Ardizoïii -- Venise. De gu. à la bande d'or, aci. 
de six bes. d'arg., rangés en orle. 

Ardizzoni — Mantoue. D'arg. à l'arbre terra.S8é df 
sin.; au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. — Ou 
les mêmes armes, le chef surm. d'un autre chef d'or, 
ch. d'une aigle ép. de sa., bq. et m. de gu. 

Ardoio ou .Ardoiiiii — Lang. D'arg. au lévrier 
ramp. de sa. (de gu. 

Ardre» — ^M. D'arg. à l'aigle ép. de sa., bq. etm. 

Ardres de 4'resecqiiet» - Art. D'azur a trois 
tierces d'or; au chef du même. 

Ardrossaii (Baron), v. Moiitj$oiiierie comte d'E- 
tsliiitoii et de Winton. 

Ardstetten Aut. Ec: aux 1 et 4 tranché d'oi 
sur sa.; aux 2 et 3 de gu. à une tulipe d'arg., tigée du 
même. Cq. cour. <".:une queue de paon, au nat., entre 
deux prob. coupées, à dextre de sa. sur or, à sen. de gu. 
sur arg., chacune ornée à l'ext. de cinq pennons dont 
un dans l'embouchure, ceux à dextre d'or et ceux à sen. 
d'arg. L.: à dextre d'arg. et de gu., à sen. d'or et de sa. 

Arduitii - Venise. D'arg. à la bande de gu., cô- 
toyée de six étoiles du même. 

Ardiil no — iVopto. Coupé: au 1 d'arg. à l'aigle de 
sa., cour, d'or; au 2 d'azur au lion d'or, cour, du même, 
reg. une étoile d'or, posée au canton dextre du chef, et 
acc.au canton dextre de la p. d'un croiss. tourné d'arg. 

Ardiiser — Coire. D'azur à deux étoiles d'or en 
chef et un A du même en p. €.: un vol d'azur, cha- 
que aile ch. d'une étoile d'or. (de gu. 

Aregall — iisp. D'or au coq de sa., crête et barbé 

Are^ger — Soleure. Coupe: au 1 d'arg. à l'aigle 
naiss. de sa., cour, d'or, mouv. du coupé; au 2 échiq. 
de sa. et d'or. Cq. cour, f'.: l'aigle iss. I...: à dextre 
d'or et de sa., à sen. d'arg. et de sa. 

Arels— FrJow/. D'arg. au chev. de sa. 

,%rel ou Harel — Brab. D'azur au lion d'or, tenant 
de sa patte dextre une masse d'armes du même, posée 
en barre; au chef d'or, ch. d'une aigle iss. de sa. Brl.de 
sa. et d'or, f ".: le lion, iss., devant un vol à l'antique d'azur. 

Arel de Kermarquer— Bret. Ec. d'arg. et d'a- 
zur. D.: l'honneur ¥ GIST. 

Arellauo — Castille. Parti d'azur et de gu.; à la 
bord, d'azur ch. de neuf fleurs-de-Hs d'or [Comp. Ra- 
luirez de .Arellano.] 

Areni (van) — Gueldre. D'arg. au lion naiss. de 
sa., arm. et lamp. d'or. <'.: le lion, iss. 

Arem i\ony — Suisse. De sa. à la fasce d'arg. •'. 
ancien.- un demi-vol aux armes de l'écu. €'. modenw: 
un pal d'arg., le sommet aiguisé ; entre un vol aux ar- 
mes de l'écu. 

Aremberiï burgraves de Tolosne — fVestphalie 
(M. et. en 1280.) De gu. à trois roses d'or. Cq. cour. 
C: une queue de paon, au nat. 

Arenala — Esp. Parti d'arg. et de gu.; à trois 
fleurs-de-lis de l'un à l'autre, 2 et 1. 

Areaber^ — Brab., France, Aut. (Branche cadette 
de la maison de Liane, détachée en 1347. Comtes du 
St.-Empire, 1349; princes du St.-Empire, 1363 et 3 mars 
1376; ducs A'Aerschot et de Croy, 13 janv. 1612; ducs 
â'Arenberrj,9 juin 1644; ducs de Menpen et princes de 
Recklinghausen ; — ducs et pairs de France, 3 nov. 1827.) 
Ec: aux 1 et 4 de gu. à trois fleurs de néflier d'or, 
percées du champ, barbées de sin. (Arenberg); aux 2 
et 3 d'or à la fasce échiq. d'arg. et de gu. de trois li- 
res [de la Marck.) Sur le tout éc: o. et (/. d'or à la 
bande de gu. {Ligne); b. et c. d'arg. à trois lions de 
gu., arm., lamp. et cour, d'or {Barbuncon). Trois c(i. 



Arendael 



65 



Artt 



cour, r.s I" une queue île paon, au nul. {.Irenbero ; 
i» doux tomes tJe buffle, (eHe k dexlre éf hki. d'arp. et 
de nu , celle ;i sen. d«r plein {de In Marrh -. jf huit 
palissiides ait. de jru. et d'or {Iktrbanrnn'. N.: un ffrlj- 
fon et un lion, tou;» deux dor. D.:' ciiristi's pro- 
TECTOR Mtis. Manteau de |»ourpre, doultlé dhenn., 
frangé dor, sommé de la couronne princién'. 

.%rend««l. v. %renth«l. 

Arendi» .Amsterdam. De jju.au fer-à-cheval d'or, 
les Iwuts en bas, surm. d'une étoile du sec. 

.4rend8 - P. de Drenthe (M. et.) D'azur à trois 
membii's d'aigle d'ari:., posés en pals, rangés en barre, 
les oncles en bas. 

Arend» UoH. D'arg. au crolss. de gu., ace. de 
deux chapeaux du même, 1 en chef et 1 en p. 

AreDdM — Hambourg. D'arg. à une tète et col d'aigle 
de gu. C: le meuble de l'écu. 

.Irène- Prop. iComles, liai.) Ec.: aux I et i da- 
zur à une Foi d'arg.. parée de pourpre, posée en bande 
et mouv. de nuées d'arg.; aux i et 3 d'arg. à quatre 
fasces de gu. 

Ar^uest - Bois-le- Duc. Parti: au 1 de gu. à deux 
fasces d'an-'., la première ch. d'une autre fasce brét. 
et c.-brét. de sa.; au i d'arg. à la roue de gu. 

AreDnes — Proc. D'azur à la bande d'or, ace. de 
deux étoiles du même. 

.Aren» Grand-duché de lieuse (Barons, âô août 
18i-. M. et. le 1 avril 1853. f.c: au I d'arg. î» la fleur- 
de-lis d'azur; au * d'azur à l'aigle d'or; au 3 de sa. à 
une balance d'arg., les plateaux d'or; au 4 d'or à une 
rose de gu., bout, d'arg., Cq. d'or, cour, du même, 
r.: cinq pi. d'aut.: d'azur, d'or, de gu., d'or et d'azur. 
L. d'arg. et d'azur. 

Arensbern — Proc. rhén., Bav. (Rec. du titre de 
comte en Bar., 8 mars 1818.) Parti: au 1 d'arg. à la 
croix de sa^ au i d'azur A l'aigle d'arg. Cq. cour. 
C: un lion iss. de gu., tenant de sa patte dextre une 
rose du même, tigée et feuillée de sin. L.: à dextre 
d'arg. et d azur, à sen. d'or et de sa. 

Aienschlld- P. de Brème, Dan. Ec.: aux 1 et 4 
de sa. au lion naiss. d'or; aux 2 et 3 d'arg. à l'aigle 
de sa. Cq. cour. <'.: un lion iss. d'or, cour, du même, 
tenant de chaque patte un demi-vol de sa. L.d'or et de 
sa. [V. ArentMMchildt.] 

.Areiii>douck — Flandre. D'or à l'aigle ép. de sa. 
Cq. cour, f .: 1 aigle, iss. 

Aredsdorr .SWïie. Parti: au 1 échiq. d'or et de 
534 au idor au lion de sa., cour. d'or. <\:le lion, iss. 

.ArcBsina ou .Arentsma — Frise. D'or au demi- 
vol de sa. C: le demi-vol de l'écu. 

.Arentiina P.dOveryssel. D'or à une main d'ai- 
gle de sa. 

.AreBsteln — Pror. rhén. D'arg. à la fasce de gu.; 
à la bord, d'azur. €'.: une tète et col de chien braque 
d'arg., coll. de gu. 

Arro!»torr ou Arnt>torph — Prusse, Merklem- 
bourg, llnn.. Saxe, Dan. D'azur à trois herses sarasi- 
nes d'arg., deux des herses mouv. des angles du chef, 
et la troisième renv. et mouv. de la p.; à trois fleurs- 
de-lis du sec., deux posées sous les herses du chef et 
la troisième au-dessus de la herse en p. <".: une herse 
sarasine renv. d'arg.; et un ours naiss. au nat., mouv. 
de cette herse [Les armes de la branche établie en 
Danemark ne diffèrent de celles-ci que par rapport à 
l'ours, qui est cour, et coll. d'or et lamp. de gu.J 

.Arenswald - Silésie. "Tranché d'arg. sur sji.; a trois 
roses de gu., bout, d'or, rangées en bande, br. sur le 
tranché. 

.Arentbal- P. de Cologne (M. et. en 131 1) De gu. 
à l'aigle d'or, bq. et m. dazur. t.: une tête et col 
d'àne d henn. 

Areiithon Genecoi*. Bandé d'arg. et de gu. 

.Areotit - lloU. D'or au lion léopardé de gu., pass. 
entre deux arbres de sin., celui à sen. br. sur le lion. 

.Arents — Frise. Parti: au 1 d'or à la demi-aigle 
de sa., mouv. du parti; au i d'azur à un gland effeuillé 
d'or, la queue en bas. 

Arcntt» — Brab. D'or à trois tètes et cols d'aigle 
de gu., bq. d'azur. 

.%'reDt8 de Heeiteuhem — Bruges (\n., 28 avril 
l~6; rec. de nob.. Il nov. 182*.) Ec: aux I et i d'or à 
l'aigle de su. [Arents ; aux 2 et 3 d'or au saut, échiq. 
d'azur et d arg. (Roelofs.) V.i l'aigle, iss. L. d'or et de gu. 

Arenlse — Z^/. D'or à l'aigle de sa. 

.ArentHen — Detenter. De gu. à un faisceau de 
trois flèches d'arg. 

.Areatitklold — Dan. (An., 12 mars 1714. .M. et.) 
Ec: aux 1 et i d'or à la bande de gu., ch. de trois 
oiseaux volants d'arg.: aux 2 et 3 de sa. à une pira- 
mide de neuf twule? d or, 2, 3 et !, surm. d'une cou- 



ronne du même. L'écu bordé d'arg. Sur le tout d'auv'- 
ii une loutre au nat., tenant entre ses dents UDBOiMOa 
du même et mouv. d'une touffe de roseaux de sin. Gj, 
cour. €'. deux canons iss. d or, pos«'» en chcv. renv. 

.ArentHiiia, v. treiiHiiia. 

.%ren<i»«ehildt [anciennement .AreatMenj- //a»., 
Saxe, Silésie (.\n., 19 juillet UmI. Parti: au 1 de gu. 
à la demi-aigle d'or, mouv. du parti; au 2 coupé: a. 
d'or à un coeur de gu., et trois épis au nat., lus. du 
coeur; b. d'azur à un chevalier, arra. de toutes pièces, 
monté sur un cheval bai. Cq. cour. T.: un lion Iss. d'or, 
accosté de six pennons, les deux à l'ext. de gu., les 
deux suivants aazur et les deux derniers encore de 
gu. — (Changement d'armoiries, en 1663. Ec: aux 1 et 
4 de sa. au lion naiss. d'or; aux 2 et 3 d'or à une demi- 
aigle de sa., mouv. du parti. Cq. cour. C: un léopard 
lionne Iss. d'or, entre un vol de sa. [V. Areni»ehlM.j 

ArenlK Detenter. Ec: au I d'or au lion cont. de 
gu.; au 2 de sa. ii une fasce ondée d'azur, ace de 
quatre oiseaux d'or, 2 en chef et 2 en p.; au 3 d'arg 
à trois rencontres de boeuf de sa.; au l fascé d'or et 
d'arg., au saut, de gu., br. sur le fascé. €'.: un vol d'arg. 

.Areny — Esp. D'or au loup ravissant une tourte- 
relle; à lu bord, d'azur, ch. de huit étoiles d'arg. 

Areny— Esp. Parti: au 1 d'or au lion de gu., cour, 
du champ; au 2 d'azur îi trois barbeaux nageants d'or, 
l'un sur Vautre. 

Arèret» ou .Arrière» de la Tour — A'or/n. D'azur 
au saut, denché d'or. 

Are»e — -Ui/an. Coupé: au 1 d'or à l'aigle de sa., 
cour, du champ; au 2 darg.au vol abaissé de sa. C.» 
l'aigle, iss., ou un dextrochère arm., brandissant une 
épée, le tout au nat. D.: fer LEALTii m.v>"te>ere. 

.Arese-Lnrinl .Comtes — Milan. Parti d'un trait, 
coupé de trois autres, qui font huit quartiers: aux 1, 
2, 3 et 6 d'or à l'aigle de sa., cour, du champ; aux 3 
et 8 d'arg. au vol abaissé de sau aux l et 7 d'azur à 
trois brochets nageants au nat., l'un sur l'autre. €"^ 1* 
brl. d'or et d'arg.: un avant-bras arm., brandissant une 
épée, le tout au nat., surm. de la Légende ■ per LEALTà 
M.v>TE>ERE; I. d'or, d'arg. et de sa; 2" brl. d'or et de 
gu.: une aigle iss. de sa., cour, d'or; I. d'or et de gu. 

Arese. v. Borromeo-Arese et Lltta-Aresc- 
Vlsroiitl. 

Arenen —Dan. (M. et.) D'azur à l'ours pass. d'arg. 
r.: l'ours. 

Aresinjte/" — B«r. Coupé d'ang. sur gu. 

Are8ln«er de Tflrseoreldt — Bat. [M. et. eu 
1368. De sa. à deux masses à picotons d'or, emm. 
d'arg., pa.<sés en saut. Cq. cour. T.: les meubles de 
l'écu, la tète ornée de pi. d'aut. ait. de sa. et d'arg. 
(ou : un vol aux armes de l'écu). L. d'arg. et de sa. 

Arespaeoeehasa Biscaye. D'or au chêne ter- 
rassé de sin., englanté d'or, le fikt accosté de deux fleurs- 
de-lis d'azur; à la bord, de gu., ch.de huit Oanchisdu 
champ. 

Are^tel d'Ilostel — Bugey, Piémont. D'or au tau- 
reau ramp. de gu., ace en chef à dextre d'une étoile 
du même. 

.Aretin — Bat. (Barons, 11 avril 1769.) Ec: aux I 

et 4 d'azur à trois étoiles (8 dor; aux 2 et 3 de gu. 

au chevalier, arra. de toutes pièces, tenant une épée 

levée, monté sur un cheval galopant d'arg. Sur le tout 

d'arg. à un vaisseau équipé de tous ses agrès, voguant 

sur une mer, le tout au nat.; ledit vaisseau ace en 

chef à dextre d'une comète d'arg. L'écu timbré d'une 

couronne royale, accostée de deux cq. cour. •'.: 1' un 

chevalier, iss. et cont., arm. d'une épée et d'une ron- 

I dache, et accosté de deux prob. coupées ait. d'or et 

i d'azur; I. d'arg. et de gU4 2" la comète, entre un vol 

i coupé ait. d'arg. et de gu.; I. d'or et d'azur. T.: deux 

chevaliers, arm. d'épées, tenant chacun un bouclier 

d'arg.^ ch. d une croix de gu. 

.Arevalo — Royaume de Grenade. Parti : au l coupé : 

a. de gu. à une tour d'or sommée de trois guidons 
d'arg., chacune ch. d'une croix alésée de gu.; et un 
lévrier d'or, posé devant la tour, enchaîné à la porte: 

b. d'azur à un homme dans l'action de relever un 
autre homme tombé, tous deux en costume espagnol; 
au 2 de gu. h trois têtes d'homme de carn., posées de 
profil, 2 et 1. 

Arfeallle — Jut. D'azur à trois étoiles d'or; au 
chef de gu. 

Arreuille — ^ur. D'azur à la fleur-de-lis d'or, ace 
de trois étoiles du même. ^.: deux lions d'or, ami. et 
lamp. de gu 

.Arir ou ron der ArlTea — If'estphalie. D'arg. à 
la fasce de sa., ace de trois feuilles d'aulne de sin., 
les deux du chef penchées, la première à dextre, la 
seconde fi sen., celle en p. posée en pal. C: la fe«iille 



Argandona 



64 



Arilinga 



e-i pal, entre un vol d'arfr., chaque aile ch. dune feuille 
pjireille; ou {Arm. v. G.) un vol coupé d'arg. sur sa. 

Aritaiidona - Biscaye. De sin. ;i la tour d'arg., 
ace. de sept étoiles (8) d'or, 3 en chef, et 2 à chaque 
flanc, l'une sur l'autre. 

iti-««u - Souabe. D'or à trois pals de sa. «'.: un 
chapeau piramidal de sa., retr. d'or, sommé d'une houle 
du même portant un panache de pi. d'aut. d'arg. 

Arjcaii (Comtes) -5m !.wf. D'arg. au pa! de sa.; au 
chef de gu. Cq. cour. « .: trois pi. d'aut.: de gu., d'arg. 
et de sa. 

Ar«e — Strasbourg. Coupé: au 1 d'arg. à la rose 
de gu.; au i d'azur plein. 

Arsceittt — France. D'or à deux troncs ddrbre de 
sa., posés en pals. 

Arsenre (Marquis d'), v. Jomnart marquis d' Ar- 
cenee. 

Ariceiice» de Mt.-Geniiain Nortn. De gu. h 
la fleur-de-lls d'arg. 

ArKençon, v. Rorflii d'Arieençon. 

Ar^renlieu - Beauvoisisis. D'or à cinq tours d'azur, 
2. 1 et 3. 

Ar«tennei« ~ Norm. D'azur à la croix d'or, cant. 
de quatre aigles du même. 

Aiifeii» (Marquis d'),v. Boy er d'Ësnilles mar- 
quis d' Aricen». 

Arsen^ol (Barons) Prusse. Coupé: au 1 d'or à 
l'aigle ép. de sa.; au 2 d'or à trois coeurs de gu. Trois 
cq. cour. « .: 1" l'aigle; i" trois pi. d'aut., une d'or en- 
tre deux de gu.; 3" un lion Iss. d'or. I>.: ii dextre d'or 
et de sa., il sen. d'or et de gu. «.: deux lions reg., au nat. 

Al 8:eii8ol« - Esp. De gu. à trois pommes de pin d'or. 

.Ai'ifen^oii, V. (•iiH>''aiit d'Ai j(4*iiMOii et Voyer 
de Paiiliiiy marquis d'Arueii!«on. 

Artteiit (d') de Deiix-luntaine.>« ~ tluimut. 
Champ. (Barons, 28 janv. 1826.) D'azur au lion d'arg.; 
au chef d'or, ch. de trois étoiles de gu. 

.Aiiîeiil (de l')de la Vllleioicoii — £rf^ Ecliiq. 
d'arg. et de gu. 

Arfseiital — Lyonnais. D'or au lion d'azur, arm., 
lamp. et cour, de gu. 

Ai«en(aye(de V) — Bret. D'arg. à la bande vivrée 
de gu., ace. de six merletles du même, rangées en orle. 

Aigenteau [en flamand Krekenleel] — P. de 
Liège (Comtes, 18 janv. 1733 et 27 avril 1765.) D'azur 
à la croix d'or, ch. de cinq coquilles de gu. et cant. 
de vingt croix recr. au pied fiché du sec, 3 à chaque 
quartier. « .: un buste d'homme, hab. aux armes de 
I écu, coitfé d'un chapeau d'abbé de gu. L. d'or et d'a- 
zur. T.: deux sauvages de carn., ceint et cour, de 
lierre, appuyés sur leurs massues. 

Ar|{eii(eiiil (Marquis d"), v. le Bascle marquis 
d'Ar^enleoil. 

Aisenll, l'une des treize familles patriciennes de 
Trieste (M. et. en 1820.) Losange de gu. et d'arg. 

AisenUer (f ) de t'happelalnes — Champ. D'a- 
zur à trois chandeliers d' egli.se d'or. 

Ars^ntlai — Rome. De gu. à la fasce voûtée d'arg. 

Ar@:en<o de ^îlberbeist — ^w^ Ec: aux 1 et 4 
d'arg. à une femme i.ss., hab. de gu. ou de pourpre, te- 
nant de sa main levée un thaler d'or; la femme du 
1 cont.; aux 2 et 3 d'or à l'aigle de sa., cour. d'or. 
Sur le tout losange d'arg. et de pourpre. Cq. cour. €'.: 
la femme iss. du î. I...: à dextre d arg. et de gu., à 
sen. d'or et de .«a. 

Aii;eii(ou - Berry. D'or à l'écusson d'azur en 
abîme, ch. de trois fleurs-de-lis du champ et ace. de 
huit tourt. de gu., rangés en orle. 

Aruentoii — Bret. D'or semé de croix recr. d'a- 
zur; a trois tourt. de gu., br. sur le tout. 

.Argentoii — Guj/CTine (M. et.) D'or à trois tourt.de gu. 

Ar^entona ~ Esp. De sin. au lion d'or, arm. et 
lamp. de gu.; à la bord, denchée du sec. 

Arsientré— Bret. D'arg. à la croix pattée d'azur. 

D.: PORTA COELI, CRUX. 

.* riscn ville — ^MD. D'or à trois annelets d'azur. 

Arjtleourt— Pff. D'or au lion degu.; h trois chev. 
de vair, hr. sur le tout. 

.Arjtleouit — Pif. D'or à trois fasces de sa. 

Ar^ier ~ Berry. D'arg. à trois tourt. de gu. 

.Ari$ie»i, v. Da rifles. 

Arsillièi-es dn Fay — Champ. D'or à la fasce 
de gu., ace. de trois trèfles du même. 

Arufllliers — C/*a»i/). D'or semé de bill. de sa.; au 
lion du même, br. sur le tout. 

Argllly — Franche-Comté (M. et.) Parti de gu. et 
d'azur; à une croix ancrée terminée par trois besants 
et en bas en demi-globe parvenant à la pointé de l'écu; 
lesdits meubles au 1 d'or et au 2 d'arg. 

.AriKio< de la Ferrie re — Lowgi. Degu. i'i la bande 



d'arg., ch. de trois flèches de sa., posées en pals. H.t 
deux lions, au nat. I>.:i>ro rege .meo sanguis meus 

.lr«oniiel Bret. D'or à deux fa.sces de sa. 

Artfoiiiiel -Norm. D'azur îi trois guenons d'arg. 

Arttote marquis de I abrlilana - Andalousie 
(Marquis, la avril 1706.) Parti: au 1 de gu. à la croix 
de vair; à la bord, de sin., ch. de huit flancliis d'or, 
1 en chef, 3 ii chaque flanc, l'un sur l'autre, et 1 en 
p. [Argote); au 2 d'azur à deux chaudières échiquetées 
d'or et de gu., l'une sur l'autre; à la bord. comp. de 
gu. et d'arg. de quatorze pièces, chaque comjion de gu. 
ch. d'une tour d'or sommée de trois tourelles du même, 
ouv. et aj. d'azur, et chaque compon d'arg. ch. d'un 
lion de gu. (Guzman). 

Aigote de .Mulina — Andalousie. De gu. à la 
croix de vair; Ji la bord, de sin., ch. de huit flanchls 
d'or, 1 en chef, 3 îi chaque flanc, l'un sur l'autre, et 1 en p. 

Arjeoiige» marquis de Ranes — iVorm., Bret. (Mar- 
quis, 1672.) Ec. d'or et d'azur; à trois quintefeuilles de 
gu., br. sur le tout, 2 et 1. 

.Aritoiit (Comtes) — Dauphiné. D'azur à trois fas- 
ces d'or. 

Ar^ué — Bourg. De gu. à une étoile (8) d'or. 

Arsiiellen — Asluries. De gu. à cinq fleurs-de-lis 
d'or, 2, 1 et 2; à la bord. d'azur, ch. de .sept tours d'or, 
3 à chaque flanc et 1 en p. 

Art^fietle» - Royaume de Léon. De gu. à cinq 
fleurs-de-lis d'or, 2, 1 et 2; à la bord. comp. de vair 
et d'or de quatorze pièces, les compons de vair disposés 
3 en chef, 2 en flancs, et 2 dans les cantons de la p., en 
sorte que les compons d'or sont de dimensions inégales. 

XT^uteWo — Estrémadure. D'azur au chêne arr. de 
sin., les racines d'or, englanté du même, accosté de 
deux chèvres affr. d'arg., ramp. contre le fût. 

Ariiuello — Rovaume de Grenade. D'or à deux 
clés d'azur, posées en pals et adossées; à la bord, de 
gu., ch. de huit flanchls d'or. 

\.t^n\uen\\ — Italie. Ec: aux 1 et 4 d'azur à deux 
fleurs-de-lis accostées d'or, ace. en chef d'une étoile du 
même; aux 2 et 3 d'arg. à une tête chauve de carn., 
posée de profil. A la fasce de gu., br. sur l'écartelé. 
Sur le tout d'or à l'aigle ép. de sa., chaque tête cour, 
d'or. Cq. cour. €".: trois pi. d'aut.: de gu., d'azur et d'or. 
L.: à dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Argty — Champ., Forez. D'arg. au lion de sa., arm. 
et lamp. de gu. (quelquefois cour, de gu.) 

Arjsy — Tour., Bret. D'or à cinq cotices d'azur, en 
barres. < .: un lion iss., au nat. S.: deux lions, au nat. 

Aruyll (Duc d"), v. « amiibell duc d'Ai^yll. 

,A r* y r os — Grèce. D'or à la croix d'azur, cant. de 
quatre étoiles (5) du même. 

Arsy II — 7io//. D'azur à la fasce ondée d'arg., ace 
de trois bes. du même. (bandes. 

Ariani — Venise. D'arg. à cinq cotices de gu., en 

Arlaiio (Comtes d'), v. Mabran et Pontetez — 
ducs de Kabraii. 

Arias — Royaume de Léon. D'azur au lion d'or. 

Arias— Royaume de Léon. De gu. à la tour som- 
mée d'une tourelle d'arg.; le champ chape du même, ch. 
Ji dextre d'une croisette de gu. et à sen. d'une aigle de sa. 

Arias — Avila, Zamora. Parti : au 1 de gu. à la tour 
sommée d'une tourelle d'arg.; le champ chape du même, 
ch. à dextre d'une aigle de sa. et h sen. d'une croisette 
de gu.; au 2 de gu. à la bande d'or. L'écu entouré 
d'une bord, de gu., ch. de huit tours d'or. 

Aribart — JSrei. D'arg. à trois chev. de gu. 

.Arîbertl— Venise (An., 1653.) De gu. à l'aigle ép. 
de sa., ch. sur la poitrine d'un écusson ovale d'azur, 
surch. d'un vol abaissé d'arg. 

.ArIbertI, v. Fian^aneschi-.Arlberti. 

Arldel — jBraMi-oi'm. D'arg. à une rose de sa., ace 
de six merlettes du même. 

Aiiei- — Dauphiné. D'arg. à trois pals de gu.; à la 
bande du même, ch. de trois lions d'or, br. sur le tout. 

Arlfa — France. D'arg. à la bande de gu., ch. d'un 
croiss. du champ. 

Arigoiii — iîome, Trévise. Coupé, d'or à l'aigle de 
sa., sur un bandé d'azur et d'or; à la fasce de gu., br. 
sur le coupé, ch. des lettres A R d'or, réunis. 

A ri^oni — Vicence. Bandé de gu. et d'arg.; au chef 
d'azur, ch. d'un A et d'un R d'or, entre deux étoiles 
du même, et ab. sous un chef d'or à l'aigle de sa., 
cour. d'or. 

Arijsonio — Rome. D'arg. à trois colonnes de gu., 
rangées en fasce, sommées d'un lion léopardé du même, 
ayant un pied sur chacune des trois colonnes ; au chef 
d'azur, ch. d'une aigle d'or. 

Arisueci — Milan. D'arg. à trois fasces entées d'azur. 

Arîlin«;a — Frise. D'azur à la roue d'or. < .: une 
fleur-de-lis partie d'or et d'azur {Arm. t. G.) 



i 



Ariinondo 



65 



Armel 



Ariaiaado ~ />ni.v(-. Coupé: au 1 parti,de pu plein, 
et d'are, à la croix alt'sée de (fu.; au i de pu. plein. 
K la fa-i ( ouiHH' d azur sur arp.. I»r. sur le coup*'. 

Ârlnioiido l'cnise. Coupe: au 1 d'azur ù I aigle 
d'or: au i d or plein. 

Arino tragon. D'or à trois loups pas$. de sa., 
l'un sur l'autre 

Arinthos Franche- Comté. D'azur à la fasce d'or, 
ace. de cinq be». d'an:., 3 en chef et i en p. 

Àrioie France. De pu. à un hérisson en défense d'or. 

.*rlot>ll- Rome. Paie dazur et d'arc. 

.%riO!«tl Comtes —Home. Paie dar«. et d'azur; au 
chef d arp.. ch. d'une aigle ép. de sa. <'.: l" une tète 
d'aigle cont. d'azur, liq. darg., coll. d'un ruban flottant 
du même: I. darg. et d'azur; *° une aigle de profil de 
sa., cour, d'or, le vol étendu, la tête cont.; I. darg. et de sa. 

.triosto — Bnhy/ne. Paie d'azur et darg.; au chef 
d'or, ch. d'une aigle de sa., cour. d'or. 

Arista — yararre. De gu. à treize épis d'or, 4 en 
chef, i en fasce, 4 en flancs et l en p. 

Ari8tarain - Guipu:coa. D'or :i la bande de sin. 

Hrlstl <iuipu:coa. De gu. à la tour darg. 

.ArlTabcoe Comtes) — Mantoue. Coupé, d'azur à 
l'aigle de sa., cour d'or, sur arg. plein ; à la fasce de 
gu., br. sur le coupé, ch. d'un .\ de .sa. 

.Arizmendi - Guipuzcna. D'or au lion de gu.; à la 
bord, d azur, ch. de six flanchis du champ, 1 en chef, 
i à chaque liane, l'un sur l'autre, et 1 en p. 

.Arizmrndi - Guipuzcoa. Ec: aux 1 et 4 darg. à 
trois pals d azur; aux * et 3 d'azur au griffon d'or. 

Arixon marquis de C'a»a«.lrizon — Casfille (Mar- 
quis, 17S9. Darg. ù la croix de gu., le bras supérieur 
ch. d un faisceau de trois flèches darg., les pointes en 
bas, et la traverse de deux flèches darg., posées en 
fasces et affr. 

Arjona — CastiUe. Cinq points d'azur équipollés à 
quatre d'or. 

Arjaxon — Gasc. (Comte de l'Empire, * fév. 1809.) 
D'azur au chev. darg., ace. de trois fers de flèche du 
même, les pointes en haut. 

Arkel (van) — HoU. Darg. à deux fasces brét. et 
c.-brét. de gu. Cq. cour. C: un cygne iss. darg., bq. 
de gu. le \ol levé, chaque aile ch. des fasces de lécu. 

Arkel (van) l)aron d'Ablainic — P. dVtrecM. 
Ec.: aux 1 et 4 degu.au lion ioTÂMaing-H'ekourtr, 
aux * et 3 darg. à deux fasces brét. et c.-brét. de gu. 
{Jrkel.) Deux cq. cour. Sur le tout darg à trois lions 
de sin., lamp. de gu., et une Iwrd. denchée du même 
(Ablaing." i .: l" un lion iss. et cont. d'or L^ft/aing- Wef- 
œurt ; f un cygne iss. darg., bq. de gu., le vol levé, 
chaque aile ch. des fasces du i (Arkel.) ».: deux lions 
reg. d'or, lamp. de gu., tenant chacun une bannière, celle 
à dextre aux armes du 1, la lance d'or; celle k sen. 
auxunnesdu *, la lance darg.; chaque bannière fran- 
gée de l'émail de s;i lance. D.: c.vssis TlTi.s-siM.4 virtis. 

Arken — Coblen:. De gu. à la fasce darg.; à les- 
carboucle du même, br. sur le tout. 

.%rkenboiit - Rotterdam. Coupé: au 1 d'arg. au 
croiss. tourné de sa.; au * de sin. à trois taux ou bé- 
quilles de St.-Antoine darg. 

.KT\i.9nhont-~ Hanilre. De sin. à tiois taux ou bé- 
quilles de St.-Antoine darg. 

.%rkwri(tht de Wlllersley — Derfrj/iAire. Darg. 
au cotonnier au nat., posé sur un mont de sin.; au chef 
d'azur, ch. d'un écusson darg. entre deux bos. d'or; 
cet écus.son surch. d'une alteille volante au nat. •".: 
une aigle iss. d'or, tenant en son bec un ruban de gu., 
auquel est suspendu un écusson du même, ch. d'une 
poisnêe de coton darg. D.: jirLT.\ TiLi FtciyiE 
[Armes (i)iic«mêes au célèbre sir Richard A., inventeur 
de la nuntiiiie ii filer.] 

.Irlanide de Mirabel — l'irarais. D'arg. à dix 
mouch. il lierm. de sa. 

.%rlaiide ou .4rlande8— Dauphiné. D'azur à un 
croiss. versé d'or en chef et une étoile d'arg. en p. 

.%rlapiceH — .\orm. D'arg. à trois merlettes de sa., 
ace. de six annelets du même, rangés en orle; le tout 
son», dune fasce ondée du sec. 

Arlatan marquis de la Roehe — Prov. D'arg. 
à cinq los. de gu., rangées en croix. 

•*rlaUI — Frioul. De gu. à une pointe d'arg., som- 
mée d'une couronne d'or de laquelle s'élèvent trois pi. 
daut. darg.; le gu. ch. à dextre et à sen. d'un A h 
I antique darg. surm. dune étoile du même, et l'arg. 
dun .\ il l'antique de gu. surm. d'un étoile du même. 

.^flay — Bresse. Dé gu. à la bantle d'or, ch. d'une 
molette de sa. 

.%rlay de Menot — Franche-Comté. D'arg. à la 
fasce de sji. 
Arlenghes — Hainaul. D'or à trois aigles de gu. 
11' ÉDITION. TOME I. 



.4rler (vaa)- Gueidre. Dazur au poL<«oa d'arg., 
pos4- en bande. Ci deux poissons d'arg., posés en ctiev. 
renv., la tête en bas. 

Arle» Pror. D'or à la bande de sa., ch. d'une 
étoile du champ et ace. de trois étoiles de gu. 

Arles — Etp. De gu. h deux vols atoisëés d'or. 

Arleax — Art. D'arg. à trois tours de gu. 

.%rllneoiirt Marquis d' , v. Prévottt marquis 
d'.irlinroiirt. 

.%rIiiiulon Comte d' , v. Beaiiet comte d'Ar- 
linitton et FKxroT due de Graftoa. 

jtrln- Allem. Coupé: au 1 p;irti de gu. et d'arg.; 
à la fleur-de-lis de l'un en l'autre; au 2 d'azur au 
croiss. versé d'or. Cq. cour. €'.: un dextrochère arm., 
brandissant une épée, le tout au nat. 

Arlod — Genevois. D'azur à trois étoiles (5 d'or, 
rangées en chef, et une rose du même, posée en p. 

Arlos ou Arlox (ComtesJ^— Bugey. D'azur au lion 
d'or, ann. et lamp. de gu. V.: un taureau. ».: deux 
taureaux. D.: nubili-s miles et potexs. 

Arlot de Camond — Limousin. D'azur à trois 
étoiles d'arg., rangées en fasce, ace. en chef d'un crtriâs. 
du même et en p. d'une grapi^ de raisins aussi d'aif., 
pamprée de sin. 

.%rlot de Friittle. Les armes précédentes. 

.4rlurh8en — Dan. M. et.- D'arg. à deux palmes 
adossées de sin.. sortant d'une couronne renv. d'or et 
surm. d'une troisième palme de sin., posée en fasce. 

.Irmadans — Ile de Mnyorque. Parti: au 1 de gu. 
au lion d'or; au i d'or à la tour de gu. 

.4 rmagnae (Comtes) — Gasf. D'arg. au lion de gu. 

.trmagnac — Lang. (Vicomtes, 11 janv. 18*3.;) Ec.^ 
au 1 d'azur à trois étoiles d'or; au 2 de gu. à l'épée 
d'arg., posée en pal; au 3 de gu. à la piramide d'arg., 
mouv. de la p., surm. de deux sabres d'or, passés en 
saut.; au 4 d'azur au palmier d'or, terrassé du même. 

.Irmagnac de (asitanet (Comtes) — Rouergue. 
Ec : aux 1 et 4 darcr. au lion de gu.; aux » et 3 de gu. 
au léopard lionne dor [Rodez . 

.%rmas;iiac Comtesd' , v. I.iorrainecomtesd'Ar* 
masuar. 

.4riiiaiilé — Bre/. D'azur à trois molettes dor. 

Annaillé Marquis d';, v. de la Forest marquis 
d'.Aniiallié. 

.%rinan — Toulouse. D'arg. à la croix treflée de gu., 
canl. de quatre coquilles du même. 

Armand — Pari* Comte romain, 26 nov. 1867; rec 
dudit titre. 4 juillet 1868. D'herm. à trois bagues de 
gu., enlacées en triangle; les chatons garnis, le pre- 
mier de la tiare, le deuxième de la couronne impé- 
riale et le troisième d'une louve. Légende- OB TiA 

[MER1T.\] D.: et P.VTRI.VE ET P.\TRI. 

.Irmand ~ Aur. D'azur à un arc d'or, arm. d'une 
flèche du même. 

.Armand — Dauphiné. D'or au chev. de gu.; au 
chef d'azur, eh. d'une couronne fermée d'or. 

.Armand — France. Ec.: aux 1 et 4 d'or au palmier 
terrassé de sin.; au fr.-q. d'azur, ch. d'un miroir d'or 
autour duquel se tortille et se mire un serpent d'arg.; 
aux 2 et 3 d'azur à un màt d'or, accosté de deux épis 
du même et ace. en chef d'un lambel de gu. C: un 
griffon iss., tenant de ses pattes le miroir du 1. S.î 
deux griffons, au nat. 

Armand — France. D'azur au senestrochére d'or 
tenant une bannière déployée du sec. et ace. de deux 
palmes d'arg. 

.%rmand marquis de Blarons — Dauphiné, Pror. 
(M. et. Fascê diir^. et de :;u. 

.4rmaud de i hAteauvieax — Bourg., Comial- 
Fenaissin, Génère. De gu. à la fasce échiq. d'arg. et 
de sa. de trois lires, ace. en chef d'un croiss. d'or et 
en p. d'un lK)euf paissant du même. 

.%riiiAn<t de («arrinlère — ^^ur. Lesarmes d'Ar» 
mand «le Kiaronït. 

.\rinaii<l iii;ir(|iii« de Mizoa— Pror. {M. et.) Les 
armes d .%rniaii«l de Blaeon». 

Armaiidie /"/<>■. Dazur à un homme, arm. 
darg., laNisitTc k\ce, tenant une épée darg., garnie d'or. 

.Armands (des) — Ccnntat-Fenaissin.- Ec: aux I 
et 4 de gu. ;i trois rocs d'échiquier dor; aux 2 et 3 
d'azur au chev. d'arg., ace. de trois roses du mèmei 

.%rBiansperc — Bar. (Barons bavarois, 21 sefL 
1719 ; comtes du St.-Empire, 7 juillet 1790 D'axar à 
l'aigle d'arg., Iiq. d'or, m. de gu. Oj. cour. C: l'aigle, 
entre deux prob. d'azur. 

.%rmaa - Guyenne, Gatc. Ec.: aux 1 et 4 d'or au 
lion de gu.: aux 2 et 3 d'azur k trois fasces engr. d'arg. 

.ArmbruHter — Strasbourg. De sa. à une tête et 
col de bouc d'or. 

.traiel — France. D'azur au cbev., ace eo ctief de 

5 



Armelin 



66 



Arnau 



deux étoiles du même et en p. d'une tour, le tout d'or. 

.trmeiiii — rranre. De sm. h six fermaux d'or. 

Armel Uni — //«/)>. D'or ù trois ctiev. de sa. 

Arinelo (van) - (iueltlre, Overyssel. D'arg. au 
houe ramp. de sa., accorné et ongle d or. Cq. cour. T.: 
le bouc, iss. 

A r menée — Bret. D'or à la fasce d'azur, ace. de 
trois molettes du même. 

Ai'nien«aiid-- Long. D'arg. au chev. de gu., ace. 
de trois gerbes de sin., liées d'or. 

Armengol — y/rrt(/o/i. De gu. au griffon d'or. 

.Armengol — Ilede.Vrti/on/ue. De gu. au senestro- 
l'hère, arm. d'arg., tenant une épée d'arg., garnie d'or. 

A rment{ol — Cataloyne. Parti : au 1 échiq. d'or et 
de sa.; au 2 fascé d'or et de gu. Enté en p. d'or à une 
vache pass. de gu. 

Armenj^ol de Conloba— Catalogne. Coupé: au 

1 de gu. au grillon d'or; au 2 échiq. d'or et de gu. 
Armeni — Jllem. De gu. à la grue avec sa vigi- 
lance d'arg., soutenue d'une couronne d'or, posée sur 
un tertre de sin.; le champ chapé-ployé d'azur, à deux 
griffons affr. d'or, supp. ensemble une croix de Lor- 
raine du même. Cq. cour. T.: un vol à l'antique de 
gu.,ch. d'une grue avec sa vigilance d'arg. L.: i'i dex- 
tre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Arménie id') — Franche-Comté {.M. et.) D'azur à 
la fasce d'or, ace. de trois mouch. d'herm. de sa. 

Amienier — France. D'arg. à la fasce de gu., ace. 
de trois coquilles de sa. 

ArmenoH — France. D'arg. au chev. d'azur, ace. 
en chef de deux coquilles de sa. et en p. d'une tète 
de More, tort, du champ. 

Armenta — ^/i(Zfl/o«sie. De sin. au lion d'or. 

Armer — Fenise. D'or à la fasce d'azur, ace. de 
trois fleurs-de-lis du même, rangées en chef. — Ou .- 
Fascé d'or, d'azur, d'or et de gu.; à la Champagne de sin. 

Armes (d') — Nivernais. De gu. à deux épées 
. d'arg., garnies d'or, posées en chev. et ace. en chef 
d'une rose du troisième; à la bord. engr. aussi d'or. 

Armreit — Suède, Finlande (An., 20 juillet 1648.) 
D'or à un senestrochère, arm. d azur, iss. d'une nuée 
blanche mouv. du flanc, la main de carn. tenant un 
pistolet au nat., en bande. C: un avant-bras, paré d'a- 
zur, tenant un pistolet, au nat., en pal; entre deux gui- 
dons, d'or et d'azur. I>. d'or et d'azur. 

Armfelt — 5ttérfe (Barons, 3 juillet 1731.) Ec: au 1 
d'or, à un trophée de cinq drapeaux d'azur; à deux tu- 
bes de canon de sa., passés en saut., br. sur le tout; 
au 2 d'azur au lion d'arg., tenant de sa patte dextre 
un pistolet au nat., en pal; au 3 d'azur à treize étoiles 
d'or, posées 4, 4, 3 et 2; au 4 d'arg. à la bande de gu., 
ch. de trois bes. d'or et ace. de deux roses du sec, 
bout, du troisième. Sur le tout d'or à un senestrochère 
de carn., mouv. d'une nuée et tenant un pistolet en 
pal. Deux cq. cour. €.: 1" le senestrochère, iss. de la 
couronne et arm. du pistolet, entre deux bannières d'a- 
zur, les lances d'or; I. d'or et d'azur; 2" un lion iss. 
de sa., tenant entre ses pattes un rencontre de cerf au 
nat.; I. d'or et de sa. Entre les cimiers s'élève une 
piramide d'arg., maçonnée de sa., sommée d'une étoile 
d'or. S.tk dextre un loup de sa. à sen. un lion reg. d'arg. 

Armfelt — Finlande (Comte russe, 6/18 sept. 1812.) 
Les armes des barons du nom, de la création du 3 
juillet 1731. Trois cq. cour. €.: 1" et 3" ceux des ba- 
rons; 2" la piramide, sommée de l'étoile. S.: à dextre 
un lion reg., à sen. un ours reg., tous deux au nat. D.: 

TROGEN OCH ST?V>DAKTIG. 

.Arnii (Edle von dail') — Italie, Bav. (Chevaliers 
du St.-Empire, 4 juillet 1792.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. à 
un cavalier, arm. de toutes pièces, déchargeant un pi- 
stolet et monté sur un cheval galopant de sa., soutenu 
d'une terrasse de sin.; les meubles du 1 cont.; aux 2 
et 3 d'azur à deux caducées d'or, passés en saut, et 
surm. d'une étoile du sec BrI. d'arg., de sa., d'or et 
d'azur. T.: deux bras, arm. d'arg., les mains supp. une 
couronne d'or surm. d'une étoile du même; le tout en- 
tre un vol, coupé à dextre de sa. sur arg., à sen. d'or 
sur azur. fc. conformes aux émaux du vol. D.: A 

VIRTUTE VENIT XOBILITATIS HONOS. 

Armildes — Esp. D'or à la croix fleurdelisée de 
gu.; à la bord. comp. d'arg. et de gu. de seize pièces. 

Armin — Bav., Prov. rhén. Ec: aux 1 et 4 de sa. 
au griffon d'or, cour, du même, celui du 1 cont.; aux 

2 et 3 de gu. à la fasce d'arg., ch. d'une rose à qua- 
tre feuilles du champ. Sur le tout i' Armin, qui est 
d'ar^. à un gros chêne de sin., terrassé du même, ac- 
coste de six chênes de moindre dimension ; le tout 
ace. en chef .'i dextre d'une crolsette de gu. Trois cq. 
cour. C: 1" le griffon du 1, iss.; I. d'or et de sa.; 2" 



iWlrmin, qui est une épée en pal, la pointe en bas, 
enfoncée dans le cq.; I. (f arg. et de sin.; 3" deux prob 
de gu.; I. d'arg. et de gu. li : virtu.s est honor 

Arminien (Edle von), v Oeitler Edle von Ar- 
minien. 

Arminios - Castille. D'azur à trois fa.sces d'or, 
chacune ch. de trois mouch. d'herm. de sa. 

Arminlus — Wo//. D'or à trois cors-de-chas.se de sa. 

Armin ville — />a«^/iîrte. D'azur au chev. d'or, ace. 
de trois croisettes treflées du même. 

\rmloû — .Suéde (An., 1648. M. et. en 1662.) Coupé 
de gu. sur arg; à un homme, arm. de toutes pièces 
d'arg., br. sur le coupé, posé de profil, sur une terrasse 
de sin., la visière levée, l'épée à la hanche; tenant de 
sa main sen. un dextrochère par le coude, ledit dex- 
trochère arm. d'arg. et empoignant une tioule d'azur; 
l'écu bordé d'or. C'.: le dextrochère de l'écu, mouv. 
du bri., entre quatre guidons ait. de gu. et d'azur. L. 
d'arg., de gu. et d'azur. 

Armoises (des) marquis de Npincourt— Lorr. 
(Marquis, 12 avril 1723.) Gironnéd'or et d'azur de douze 
pièces; à un écusson parti d'arg. et de gu., br. sur le tout. 

\r%noUs — Art., Lang. De gu. à un lion et un tau- 
reau d'or, ramp., affr. et combattants; au soleil du sec, 
mouv. du milieu du chef. 

Arnis (d" ou von) — Caire. Taillé d'arg. sur gu.; 
au senestrochère, arm. d'azur, liséré d'or, mouv. du 
flanc, br. sur le taillé, tenant une épée d'arg., garnie 
d'or, en barre. Cq. cour. T.: le senestrochère, mouv. 
de la couronne, brandissant l'épée. !.•. d'arg. et de gu. 

Arniskôld— .Çwérfe (An., 1628. M. et.) Coupé da- 
zur sur gu.; au dextrochère, arm. d'arg., br. sur le 
tout, la main de carn. brandissant un badelaire d'or; 
l'écu bordé d'or. €\: le dextrochère, mouv. du brI. L. 
de gu., d'azur et d'or. 

Armstorff— Alsace, Brab. Ec: aux 1 et 4 de gu., 
bordé d'or, à un buste d'homme, hab. de sa.; aux 2 et 3 
de sa. k la fasce d'or [La branche de Brab. portait sur 
le tout d'azur à sept bes. d'or, 3, 3 et 1, et au chef du 
même.] Cq. cour. C : un homme is^., hab. de sa., te- 
nant de sa main dextre un bouclier à nombril d arg. 
et de sa sen. un sceptre d'or. L.: à dextre d'or et de 
gu., à sen. d'or et de sa. 

Armstorffer d' Aschbacli — Bav. (M. et.) D'arg. à 
une jambe de chevreuil de gu., le sabot en bas. C.: le 
meuble de l'écu, le sabot en haut. 

ArmstronsdeOallen — M. (Baronet, août 1841.) 
Ec: aux 1 et 4 d'arg. au senestrochère de carn., paré 
de gu., empoignant un chêne arr. et écimé au nat.; aux 
2 et 3 d'arg. a trois pals d'azur. V.: un senestrochère, 
arm. d'arg., tenant le chêne en fasce, les racines à dex- 
tre. D.: INVICTUS MANES. 

Armiiet de Bon repos— Dauphiné. D'azur à trois 
casques d'arg. D.: deum time ; et: arma mihi requies. 

Armnr — Allem. D'or à trois tètes de More, tort, 
d'azur, les deux du chef affr., celle en p. posée de front. 
Cq. cour. C: un buste de More, tort, dazur. L. d'or 
et de sa. 

Arm-ynot — Champ., Bourg. D'arg. à trois mouch. 
d'herm. de sa. 

Arm>not dn riiàtelet — Bret., Champ., Bourg. 
D'arg. à trois mouch. d'herm. de sa., ace. en chef d'un 
lambel de gu. €.: une hermine iss., au nat. ^.: deux her- 
mines au nat., ornées chacune d'un collier de gu., auquel 
est attaché un mantelet d'hermine. D.: ar.mis notus. 

ArmytasedeKIrkIees— Yorkshire (Une bran- 
che, décorée du titre de baronet, le 13 déc 1641, s'est 
éteinte le 12 oct. 1737 ; une autre branche a été élevée 
au même rang, le 4 juillet 1738.) De gu. à une tête de 
lion d'arg., ace de trois croix recr. du même. C: un 
bras de carn., paré d'or, rebr. d'arg., brandissant un 
bâton de gu., embouté d'or. D.: semper paratus. 

Arnac — Poitou. De gu. à sept annelets d'or, 3, 3 et 1. 

.Arnais, v. Arnay. 

Arnal ou Arnail — Lang., Aut. D'or au noyer arr. 
de sin.; au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'arg. S.: deux 
lévriers reg. d'arg., coll. d'azur. ] 

Arnal -- Esp. Coupé: au 1 d'or à l'arbre de sin., , 
terrassé du même, senestré d'un ours assis de sa.; au 
2 fascé-ondé d'arg. et d'azur. L'écu entouré d'une bord, 
d'azur, ch. de la légende: assumpsit me dominus de 
AQUis multis, en lettres d'or. 

Arnaldi— Fenise. Coupé de sa. sur or; au dragon 
ailé de l'un en l'autre, ayant deux pattes, les ailes le- 
vées, la patte sen. appuyée sur un écusson de gu. ch. 
d'un croiss. d'arg. 

Arnaldi- fjcence. Les armes i' Arnaldi Ae Fenise, 
moins l'écusson au croiss. 

Arnau — Esp. D'azur au demi- vol d'or, en chef, posé 
en fasce, le dossier à sen., et une fleur-de-lis d'arg. en p. 






Arnau 



67 



Arnold 



%rnAu IIP di> Mayorquf. D'arg. au vaisseau éq^ulpé 
«■th:iliilltMu nal .voguant surumMnprd'azur.iiiritf^ed ant. 

Arnand Herry. I) aziirau clipv. d'or, ace. en chef 
de deux t'Ittik's d ar»;. et fii p. d'un rroiss. du in^'ine. 

Arnaud Dauphiné. D'azur à la bande d'or, ace. 
en chef d une fleur-de-ll< du même et en p. d'une rose 
d'app'. <»K Tranché, d'azur à la fleur-de-lis d'or, sur ; 
lîu. alarose d'an:.;î» la Itande d'or, br. sur le Iranrhé. 

.%maad - Ly«m. De pu. au moulin à vent d'arjf., 
sur un RH-her du même, la porte du moulin rti. d'un ; 
mondp il azur. 

%rnaiid Lyonnais. D'azur au saut, patte écliiq. 
. et de 2u.,acc. en chef d'une étoile d'or, etoli. en 
d'un écu d'anf. surch. d'un monde de jru., cintré 
■oisc d'or. 

.Irnaiid - Lanq. D'iuur à trois trèfles d'ar?. 

.%rnaud Long. D'azur à une palme d'arç., sou- 
tenue (I un croiss. du même of surm. de trois étoiles 
d'or, ranjrées en clief. <>« D'azur à une palme d'or, ' 
ace. de trois Heurs-de-lis du même, ran;;ées en cljef. 

Aruaad - Pror. De au. au coeur d'or, soutenu d'un 
croiss. darg.uiu chef d'azur, ch.de trois étoiles du sec. 

.Arnaud Baron de l'Empire) — France. Ec.:au 1 de 
sa. à deu\ étoiles accostées d'or-, aux 2 et 3 d'azur au i 
ca.-mue de protil dor. pnaché d'arg.; au I d'or au lé- < 
vrier ramp. de sa., coll. d'arg. 

Arnaud (A') ~ Frise. Coupé: au 1 d'arg. à deux 
crânes de boeufs de sa., accomés d'or, accostés; au i 
de su. à une épée d'arg., posée en fasce, garnie d'or. 

Arnaodd'.Andilly — Lflwf/. M.él. D'azur au chev., 
accosté en chef de deuv palmés adossées et ace. en p. 
d'un mont Isolé de six coupeaux, le tout d'or [.\ cette , 
famille appartenait le célèbre .^«/oine -YniauW, docteur ' 
en Sorlwnne, mort à Bruxelles le 8 août 1691.] 

.Arnaud de Bonex — Angoumois. D'azur au croiss. ' 
d'arg., sunn. d'une étoile d or. ' 

.Arnaud de la C'assagne - Lang. D'azur au i 
chev. dor, ace. en p. d'un demi-vol du même-, au chef 
aussi d or, ih. de tniis roses de gu. 

.Arnaud du Fleu - Forer. Les armes d'trnaad 
d'Andilly. i 

.Arnaud de Monter— Pror. D'azur au lion d'or, 
arm. et lamp. de u'u. 

.Arnaud de Montorrier- l>fiu[>hiiiè, Prov.Tnn- 
ché dazur sur l'u.: m la bande d'or, bordée de sa., br. , 
sur le tranché, et arc. en chef dune (leur-de-lis d'or et 
en p. il une nisc d ;in:. 

Arnaud de \ efliec —Lang. D'or à trois tréQes de sa. 

Arnaud de bibles — Pror. Les armes d'Arnaud 
de Monier. 

.Arnaud de Roufaud— France. De gu. à l'arc d'or, 
cordé d arg., posé en fasce, ace. de trois étoiles du sec. 

Arnaud oe ^érotàvUle — Lang., Pic. De gu. au 
chev. d arg., ch. de deux palmes ado5,*ées de sin. et 
ace. de trois l)es. d or. 

.Arnaud bariiti» de Vltrolles — Pror. Les armes 
d'Arnaud de .Monier. 

.Arnaud! - l'mr. Tranché: au 1 de gu. à la fleur- 
de-lis d or: au i d azur à la lleur-de-lis d'arg. 

Arnauld de f alavon — AuF. D'azur à une palme 
dor, ace. de tmis monts à six coupeaux d'arg. 

Arnauld de la Perlère — Prusse. Les annes 
d'.Arnand d'%ndllly. 

Arnauld marquis de Pomponne— Lan'/. Mar- 
quis, avril UiSj. Les armes li Arnaud d'.Andili>. 

Arnauld de Pranenf— ]Mng. Les armes d'.Ar- 
nand d'Andllly. 

Arnault de yi»raslitn»e — Périgord, Bref. D'a- 
zur à la baode d or, ch. de trois les. de gu. et côtovée 
en chef de trois étoiles d'arg. >*.: deux aigles, au riat. 

Arnay — Berne, P. de f'aud. D'arg. à la croix de 
sa. r.: un panache de pi. d'aut. d'arg. et de sa. 

Arnbnrs — ft'estphalie. Fascé de sa. et d'or, de 
quatre piece.v C".:deux prob.,de .*a. et A'oT.4rm.r.G.i 

Arnéi - Prusse .\n., 1" Juin 1798. Parti: au 1 de 
eu. à la rolonne d'arg., surm. d'une étoile d'or; au i 
d'azur au fermall ovale d'arg., l'ardillon à dextre, ace. 
de deux hures de sanglier de sa., défendues d'arg., 1 en 
chef et 1 en p. L'écu Intrdé d'or. Cq. cour. <".: une 
chouette au nat., posée de front. L. d or et de gu. D.: 

RECTITIDIXE STO. 

Amdt — Posnanie (Rec. de nob., 5 août 1841.) D'a- 
zur à une colombe d'arg., le vol levé, tenant en son 
bec un rameau d'olivier de sin. Cq. cour. €'.: la co- 
lombe, entre deux prob. d'azur. 

.Amdt d'.Aerndtenreieh — Silésie ;An., S9 juin 
im et lî nov. 1795. M. et. le 1 fév. 1799.) Coupé: au 
I parti : a. tranché d arg. sur sa^ à trois roses de gu., 
l»out. d'or, br. en bande sur le tranché .-/reiunoolo); b. 
d'azur à la bande d'arg., ch.de trois roses de gu.,bwit 



d'or {Laitgenau) ; au i d'arg. à une charrue de quatre 
socs, au nat., les mues .'i dextre Oi. cour I'.: un épi 
de sin., entre un \ol, laile dextre jiux arme- du 1 a., 
la sen. aux armes du I h. L.t a dextre d'arg. et d'a- 
znr, fi sen d arg. et de gu. 

.Arnematdenlvan)-^^. D'arg.: au chef de gu., 
ch. de trois aigles d'or. €'.: une télé et col de Itoeuf 
d'arg., accornée d or. 

.Araerl - A>rt/mrt/ie. Armes anr. D'arg. il la bande 
de sa., ace. de trois houppes d'or, i en chef et 1 en p 
Cq. cour. •'.: trois pi. uaul., une de sa. entre deux 
d'arg. — Armes mod.: Tranché d'azur sur or; à trois 
poires de l'un à l'autre, i et 1, la queue en haut. Cq. 
cour. €'.: trois pi. daut., une d'or entre deux d'azur- 
Ou. D'arg. à la fa.sce de .sa., ace. de tmis p<)ires d'or, 
la queue en haut. Cq. cour. •'.: trois pi. d'aut., une 
de sa. entre deux d'arg. 

Arnero - Asturies. Echiq. de gu. et dor, de cinq 
tires, chacune de trois points. 

.Arnesen— Z>an. fM. et.: D'azur à quatre los. d'arg., 
appointées et rangées en pal. 

.Aruet — Ecosse (Baronet, 16i9. M. et.) D'arg. au chev. 
de sa., ace. en chef de deux étoiles de gu. et en p. d'un 
croiss. du même. T.: un croiss. d'or. U.: sper.\ti'M et 

COMPLETl'M. 

.Arneth — FieMe Chevaliers, 7 mai 1861.) D'or à 

une camée antique, au nat., de forme ronde, montrant 
dans une Itordure engrelée une aigle romaine cont., la 
patte dextre posée sur une palme courliée, et tenant 
de la sen. une bague. Deux cq. cour. <'.: 1" un vol 
cont., l'aile de devant de .*a., l'aile de derrière d'or; 2" 
un chasseur iss., hab. de sin., coiffé d un bonnet du 
même, brandissant de sa main dextre une bâche, la sen. 
appuvée sur sa hanche. Ij. d'or et de sa. 

Arnfast — /)a». (M. et.) D'arg. au chev. de gu.,acc. 
en chef à dextre d'une étoile \8\ à sen. d'un croiss. et 
en p. d'une coquille, le tout d'or. €.: deux prob., cou- 
pées ait. d'ai^. et de gu. 

.ArnTeld — Dan. Parti de gu. et d'arg.; à l'aigle 
ép. de l'un en l'autre. <".: un vol, d'arg. et de gu. 

Arnfeldt /?ru;i.s«-ifA-. Coupé: au 1 d'or à l'aigle 
de sa.: au * de gu. plein, f',: l'aigle, iss. 

.Arnhard — Bar. Nob. du St. -Empire, 4 mars 1581.' 
Parti: au 1 coupé de sa. sur or, au lion de l'un en 
l'autre, arm. et lamp. de gu., tenant de ses piittes une 
tige de lis fleurie de trois pièces d'arg.; au * de sa. à 
la fasce d'or. Cq. cour. V.: le lion, iss., entre un .vol 
aux armes du 2. 

Arnbem (van) — GueMre (M. éL le 12 déc. 1716., 
D'arg. à l'aigle de gu , m. d'or. Cq. cour. €".: l'aigle ; 
ou, I aigle, iss.; ou, une aigle de profil de gu., ess. O.: 

UT .\QUII..^ SIC .VLT.V PET.VS. 

.Arnhoitz ^ Allem. Coupé: au 1 de gn. au lion 
léopanlé d'arg., tenant entre ses pattes un coeur en 
flammé de gu.; au 2 d'arg. au tronc d'arbre au nat., 
pou.ssant trois branches de sin., br. sur le gu. Cq. cour. 
r.: une femme iss., les cheveux épars, hab. d'arg., te- 
nant de sa main dextre une palme de sin. et de sa sen. 
une couronne de feuillage du même, entremêlée de ro- 
ses de gu. L. d'arg. et de gu. 

Arnim — Pom. De gu. à deux fasces d'arg. Cq. 
cour, r.: deux prol).,aux armes de l'écu [Comp. .He»- 
Kerschniidt ait d'.Arnini.l 

.Arnlti — Prusse Comtes, i oct. 1786.; Ec.: aux 1 
et 4 darg. à une aigle de Prusse; aux 2 et 3 de gu. à 
deux fasces d'arg. Deux cq., le 1 cour. C: 1" un vol 
de l'aigle de Prusse ; 2" deux prob., aux armes du 2. 
Li. d'arg. et de gu. «.: deux aigles de Prusse, reg. 

.Arnim — Pru*«e (Comtes, 1841.) De gu. à deux fas- 
ces d'arg. S.: deux griffons de gu. 

Arnlm -^ Pnme Comtes, 28 juillet 1870.) De ^.à 
deux fasces d'arg. €.: deux prob.. aux armes de lécu. 
«.: à dextre une aigle de Prusse; à sen. une aigle de 
Brandebourg. D.: .vu\ c.vNTf, SEi» .vcTU. 

.Arnini de Murkow - Prusse (Barons, 36 août 
1841. M. et. le 3 janv. 1H61. De gu. à deux fasces d'arg. 
€.: deux prob., aux armes de l'écu. 

Arno Barons d' , v. Mehneider baron^d'.Amo. 

Arnoi8 — yorm. De gu. au chev. d'arg., ace. en p 
d'un casque du même. 

Arnold - Allem. D'arg. à la croix florencée de gu. 
Cq. COU', r.: la croix, entre un vol d'arg. 

Arnold — .-///em. Dazur au lion d'or. Cq. cour. •'.: 
une main iss. de cam., tenant un sceptre dor, en pal: 
entre deux prob. d'or, celle à dextre ch. de trois ban- 
des de sa. et celle à sen. de trois t»arres du même, 
chaque prob. ayant dans son embouchure un guidon 
coupé de sa. sur or. L- d'or et de sa. 

Arnold — Grùneherg .We'jtie, f.\n., 27 mars 1668.) 
Parti: au 1 d'or à l'arbre de sin., posé sur un tertre 



Arnold 



68 



Arnslein 



(lu même; au i d'azur au lynx rainp. d'or, la tète po- 
sée de face, tenant de sa patte dextre levée une cou- 
ronne de feuillage de sln. Cq. cour. C'.s le Ivnx, iss., 
entre un vol coupé, à dextre de sa. sur arg., à sen. 
d'or sur azur. L. conformes aux émaux du vol. 

Arnold — Franconie. Tranché, d'azur à trois étoi- 
les d'or, rangées en liande, sur d'arg. à trois roses de 
gu., rangées en bande; à la bande d'or, br. sur le tran- 
ché. €.: un buste d'homme, hab. d'un parti d'azur et 
d arg., a l'étoile d'or br. sur le parti ; ledit homme cour, 
d or et sommé de trois pi. d'aut., une d'arg. entre deux 
de gu.; le tout entre deux prob. coupées, à dextre d'arg. 
sur azur, à sen. d'arg. sur or, ornées chacune dans son 
embouchure d'une étoile d'or. L.: à dextre d'arg. et 
de gu., à sen. d'arg. et d'azur. 

Arnold — Bàle. Coupé de sa. sur or; au lion de 
gu.. br. sur le coupé, soutenu d'un tertre de sin., en p., 
et tenant de ses pattes un caducée d'arg. Brl. de sa. 
et d'or, r.: le lion, iss. L. d'or et de sa. 

Arnold — Soleure. D'or à trois roses de gu., ran- 
gées en pal. T.: les roses de l'écu. 

Arnold — Prov. rhén., Norvège. D'azur h trois 
glands effeuillés d'or, les tiges en bas, posés chacun en 
bande, 2 et 1. 

Arnold — Prusse (An., 14 fév. 1780.) De gu. à une 
étoile d'or; l'écu bordé du même. Cq.cour. C: l'étoile, 
entre deux prob. de gu. 

Arnold — Silésie (Chevaliers en Bohème, 1728; ba- 
rons, 6 nov^ 1741.) Ec.:aux 1 et 4 de gu.au saut, d'or; 
aux 2 et 3 d'azur à un buste de More, aux bras cou- 
pés, hab. d'or, les yeux bandés d'arg. Sur le tout d'or 
a 1 aigle de sa., bq. et m. du champ, la poitrine et les 
ailes ch. d'un croiss. d'arg., chaque corne supp. une 
croisette du même, avec une croisette pareille dans la 
courbe du croiss. Deux cq. cour. C: 1" l'aigle; I. d'or 
et de gu.; 2" le buste; I. (for et d'azur. 

Arnold— NordUnoen (Bav.) Coupé de sa. sur or; 
au griffon de l'un en l'autre, posé sur un tertre du pre- 
mier et tenant un caducée d'arg., sommé d'une étoile 
d'or et br. sur le sa. C: le lion, iss. 

Arnold — Esthonie. D'azur à quatre épis effeuillés 
d'or, accostés, deux penchés h dextre et deux à sen.; 
au chef de gu., ch. de deux étoiles (8) d'or. Cq. cdur. 
C: trois pi. d'aut. d'arg. L. d'or et d'azur. 

.Arnold de Dobroslau — Silésie (An., 27 mars 1665.) 
tchiq. de gu. et d'arg.; à la bande d'azur, br. sur le tout 
et ch. d'un léopard d or. 

Arnold de Dobroslau — ^u^. (Chevaliers, 3 déc. 
1795.) De gu.au lion d'or; au chef d'azur, ch. de deux 
étoiles (8) du sec Deux çq. cour. C: 1" trois pi. d'aut., 
une d'or entre deux d'azur;!, d'or et d'azur; 2" trois pi. 
d'aut., une d'or entre deux de gu.; I. d'or et de gu. 

Arnold-Elirenber8~Pru.$se (An., 17 janv. 1828. 
M. et. le 29 déc. 1849.) Ec: au 1 de gu. au griffon cont. 
d'or; au 2 d'arg. au demi-vol de gu., posé en fasce, le 
dossier terminé k dextre en tète d'aigle cont., ledit demi- 
vol ch. dun croiss. d'or (les 1 et 2, armes A'Ehren- 
berg); au 3 d'or à l'arbre terrassé de sin.; au 4 d'azur 
au lion d'or, tenant de sa patte dextre une couronne 
de feuillage de sin. (les 3 et 4, armes A' Arnold). Deux 
cq. cour. T.: 1" le lion du 4, entre un vol, coupé ait. 
d'azur et d'or (^r«oM); I. d'or et d'azur; 2" une queue 
de paon au nat., ch. de deux bottes éperonnées d'or, 
adossées (Ehrenherg); I. d'arg. et de gu. 

Arnold de LeWenau — Styrie, Carinthie (Conf. 
de nob., 13 août 1642.) Parti: aul d'azur au lion d'or, 
cour, du même; au 2 bandé de gu. et d'arg., de quatre 
pièces, chaque bande de gu. ch. d'une rose d'arg. Cq. 
cour. C: un vol coupé, à dextre d'arg. sur gu., a sen. 
d'or sur azur. I-. conformes aux émaux du vol. 

Arnold de !Viltenan — Ratisbonne. D'or à la 
cigogne au nat., posée sur un tertre de sin. Cq. cour. 
C: la cigogne, entre deux prob., de sa. et d'or. 

Arnold de Toblach — Urol (M. et. au 16e siècle.) 
De gu. à une boule d'arg. €'.: la boule, sommée de 
trois pi. d'aut., une d'arg. entre deux de gu. 

Arnold! — Leeuivarden {Frise). Ec: aux 1 et 4 d'or 
ausaut.de sa.; et une los. de gu., ch. d'une rose d'arg., 
br. sur le saut.; aux 2 et 3 d'azur a une buste de femme 
de carn., posé de profil, les veux bandés de sa. C: le 
buste du 2. L. d or et d'aziir. 

.%rno!di — Nassau (An., 1803.) Parti : au 1 darg. à 
l'aigle cont. d'azur; au 2 d'azur à deux épées d'arg., 
garnies d'or, les pointes en bas. Cq. cour. C: l'aigle, iss. 

Arnoldln — ^//em. Coupé: au 1 d'or à un homme 
iss. de carn., tenant de sa main dextre une flèche et 
de sa sen. un arc; au 2 échiq. d'arg. et de gu. Cq. 
cour. €".: une aigle de sa., cour. d'or. L.: à dextre 
d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Arnoldsdort-- Soleure. D'or à la fasce de sa. €.: 



une tête de More, coiffée d'un chapeau conique d'or 

Araoldt — NOrdlingen {Bav.) Coupé de .sa. sur or; 
au griffon de l'un en 1 autre, posé sur une terras.se de 
sin., tenant de ses pattes un caducée sans ailes d'or, 
sommé d'une étoile du même. V : le griffon, iss. 

Arnoldts — Sitfard ILimb.) Parti: au 1 d'arg. i\ 
deux marteaux d'azur, pas.sés en saut.; au 2 d'azur au 
croiss. cont. d'arg., senesiré d'une étoile du même. €'.: 
un marteau d'azur, en pal. 

Arnoldy — Limb. D arg. au lion de gu., tenant de 
ses pattes une masse à picotons au nat., posée en pal. 
€'.: une branche de chêne de sin., englantée de trois 
pièces d'or. 

Arnoletde Loclierontalne marquis de Bnssy 
d'Anibolse —lle-de-Fr. (Marquis, janv. 1699. M. et.) 
D'azur à une croix de Lorraine d'or; et une bord, né- 
bulée fleurdelisée du même. 

Amolli — Florence. D'azur semé d'étoiles d'arg.; 
au lion du même, br. sur le tout. 

Arnolttni ~ Florence. Ec.:auxl et 4 d'azur à deux 
pattes d'ours d'or, passées en saut., les ongles en haut ; 
aux 2 et 3 d'or à l'aigle de sa., cour, du champ. Cq. 
cour. V.: une patte d'ours d'or, en pal, les ongles en 
haut. t.. d'or et d'azur. H.t deux ours d'or. D.: peu 

ARDUA VIRTUS. 

Arnoltitii ~ Italie. D'arg. à deux pattes d'ours arr. 
d'azur, passées en saut. 

Arnot d' Arnoi ■— Ecosse (Baronet, 27 juillet 1629. 
M. et. vers le commencement du 19e siècle.) D'arg. au 
chev. 4e sa., ace. en chef de deux étoiles de gu. et en 
p. d'un croiss. {ou, d'une étoile ravonnante) du même. 

Arnonl — France. De gu. à sept los. d'arg., 3, 3 et 1. 

Arnoiild — Lorr. (An., 28 janv. 1563.) D'or à la 
bande d'azur, ch. de trois croix treflées d'arg. 

Aruould ~ Lorr. (An., 18 sept. 1609.) D'azur à une 
croix d'arg., ch. en coeur d'une fleur-de-lis de gu. et 
cant. de quatre roses d'or. 

Arnonid de Berry — Champ., Pic. D'arg. au chev. 
de gu., ace. de trois coeurs du même. C: un lion iss. 
.■^.: deux lions, au nat. D.: libertas. 

Arnonid de Foutenay. Les armes précédentes. 

Arnonlt — Brab. (Nob. du St.-Empire, 10 oct. 1608.^ 
Coupé: au 1 d'arg. au lion léopardé de sa.; au 2 tran- 
ché, de gu. à une tète de More, tort, d'arg., sur azur 
plein; à la bande ondée d'arg., br. sur le tranché. Cq. 
cour, r.: un dextrochêre arm., posé sur le coude, te- 
nant une épée; entre deux bannières coupées, celle à 
dextre d'or sur azur, celle a sen. de gu. sur arg.; le 
tout br. sur un vol de sa. L.: à dextre d'arg. et de 
gu., à sen. d'arg. et d'azur. 

Arnonlt de Meisenhur g — Luxemb. (Barons, 26 
déc. 1716. M. et. le 20 déc. 1754.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. 
à deux chicots passés en saut., cant. de quatre lions, 
le tout de gu. {Arnoult); aux 2 et 3 d'or, au chef de 
gu. ch. de trois merlettes d'arg. {Meisenburg). S.: deux 
griffons d'or, arm. et lamp. de gu. 

Arnonlt de «olenvre — Luxemb. (Barons, 26 
déc. 1716. M. et.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. à deux chicots 
passés en saut., cant. de quatre lions, le tout de gu. 
{Arnoult); aux 2 et 3 d'or au lion de sa., arm. et lamp. de 
gu. {Soleuvre.) fi.: deux lions d'or, arm. et lamp. de gu. 

Arnons — Bref. D'azur au lion d'or. 

Arnonx de Thabanoles — Forez. D'or à la 
fasce de sa., ch. de trois mouch. d'herm. d'arg. et ace. 
de trois roses de gu. 

Ariioax de Promby — Bourg. De gu. a l'arc 
d'or posé en fasce, ace. de trois étoiles d'arg. > 

Arnsbers: (Comtes) — Westphalie (M. et. en 1371.) 
D'azur à l'aigle d'arg. [ 

Arnsbers — Alsace. De sa. à l'aigle d'arg. Cv 
l'aigle, devant deux prob. de sa. 

Arnsbers — fVestphalie (M. et. en 1687.) D'or à 
l'aigle de sa., la poitrine ch. d'un crampon du champ. 
Cq. cour. C: l'aigle; ou, l'aigle, iss. 

Arnsburs - Livonie, Dan. De gu. au mur por- 
tillé d'arg., sommé de trois tours du même, celle du 
milieu plus élevée, le tout maronné de sa. €.: trois 
épis au nat. 

Arnshas (Comtes) — Thuringe (M. et. au 13e siè- 
cle.) D'arg. à l'aigle de gu. Cq. cour. C: l'aigle, iss. 

Arnstâdt ou Arnstedt —Silésie, Saxe. Tranché 
d'arg. sur sa.; à trois roses de gu., bout d'or, barbées 
de sin., rangées en bande, br. sur le tranche. C: un 
vol aux armes de l'écu (sur l'aile dextre le tranché est 
transformé en taillé). L. d'arg., de gu. et de sa. 

Arnstedt — P. de Halherstadt . D'azur à un chan- 
delier d'église d'or. T.: trois pi. d'aut. d'arg., entte 
deux panaches de plumes de coq de sa. I 

Arnstein — Franconie (M. et. au 15e siècle.) Ec.:| 
aux 1 et 4 cinq points degu.équipoUésà quatre d'arg.; 



Arnslein 



69 



Arras 



t daiur plein. Cs un bus(p tlhonnuf, po:^ 
iif pioiii. tla^. de »:u.. coiffé d'un bonnet pointu dan:.. 
r*lr. de au . p;in;u'lié de plumes de tiK| de sa. 

.%rB8leiR -lut. M. et. en Ii65. U or à I'ai»;le 
de st.. S4»ulenue d un rtxher de tntis roupeaux au nat. 
.4rBi»lein Comtes Jut. Kascé de gu. et dam. 
r.î un denii-\ol, au\ armes de l'écu. 

.%rBsleln .^u^. Clie\aliersdu .St.-t'mpire. âOniai 
1783; luirons du St.-Kmpire. I7'J3 et 17î«. Ec: aux 
I et i d azur à l'aigle cl ar^'.: aux i et 3 d arg. à la 
(asce d azur. ch. d'un .*oleil d'or. Sur le tout de sa. à 
la couronne d or, sommée d'un panache de cinq pi. d'aut. 
du même. Deux cq. cour. €'.: 1= un vol cont., d'azur 
et durs: I. d'arg. et d'azur-, à" cinq pi. d'aut. d'or; I. 
dor et de sa. 
Arnstorpb, v. .%rrnc>terir. 
.%rnt8 Pnis-le-Duc. D'or à une aigle de profil 
de sa., volante en bande. 

.%rnt>walde ou .%ren»wald — Pom. D'or à la 
bande d ar,'., ch. de deux hures de sanglier de sa., le 
Itoutoir \ers le canton dextre du chef. C: une hure 
de sant:lier de sji., sommée d'une pique d'arg. et ac- 
costée de plumes de coq de sa. 

Arnswaldt — Prusse, Han., Mecklembourg. D'azur 
à la bande d'arg., ch. de trois roses à six feuilles de 
gu. Cq. cour. <'.: un vol aux armes de lécu (sur 
lalle sen. la bande est transformée en barre.. L. d'arg. 
et d'azur. 

.AratzeBias — HolL D'azur au vautour d'or, le 
Tol levé. C: le vautour. 

.4roca — Royaume de .Vurcie. Ec.iauxl et i d'arg. 
au loup pass. aii nat.; aux â et 3 c.-éc. de sa. et d'or. 
Arod Lyonnais. Dor à la fasce échiq. de vair 
«t de t;u. D.: sa.vs ries feindre. 

Arod de Chassiea — Lyonnais. D'or à la fasce 
de \air, ace de trois étoiles d'azur, rangées en chef. 
U.: S.V.VS RIEN <;raim»re. 

.Aroaeieu de Pranerie — Dauphiné. Parti-éman- 
ché dar;:. et d azur, de six pièces. 

AroBdeaax — t'iandre. D'azur à la croix darg., 
<-ant. aux 1 et i d'une hirondelle au nat., perchée sur 
une couronne à l'antique, renv., d'or, et aux i et 3 
d'une étoile du sec. 
.%roBdel - Brab. De gu. au lion d'arç. 
.Aroadel de Haye» — Paris. D'arg. à deux lions 
alTr. accostant une épée, en pal, la pointe en bas, sur 
la garde de laquelle ils appu>ent la patte, le tout de gu. 
.Àroae di Meiasca ~ Sicile. D'azur au dextro- 
chére, p;iré d'art:., revêtu dune manche pendante dor, 
la main de carn. tenant une verge touchant un rocher 
de sln., mouv. du flanc dextre, dui^uel découle un ruis- 
seau darg.; ledit rocher soutenu dune ternisse de sin. 
Aroaio de Kombiai ~ FI. fr. De sin. au lion 
d'arg., lamp. de s-'u.. arm. et cour, d'or; à la bande 
partie darg. et de gu., br. sur le tout. 

.%ro8te|{ai — Biscaye. Ec.: aux 1 et 4 de gu.àla 
Oeur-de-lis d or ; aux î et 3 d'or au chêne arr. de sin. 
.Arot — Bret. D'azur au centaure d'herm., tenant 
une massue du même, posée sur son épaule. 

.Aroaet de % oitaire - Ile-de-Fr. D'or à trois 
flammes de gu. [.irmes de l'oUaire]. 

Aroux de la >*erre - Gasc, Long. Ec.: aux 
I et 1 d'azur au besant d'or ; aux « et 3 d'or à l'ai- 
gle de sa. 

Arawey I.nrr. D'or à la bande de gu., cotovée 
de dix bill. couchées du même, * et 3 à dextre, et 3 
et î à sen. <".: un demi-vol, aux armes de l'écu. 

Aroyfalde — Esp. Ec. en saut., d'un losange d'arg. 
♦•I de s»., et de sin. plein. 
iroz, \. .Arros. 

\rpajoB — Rouergue Duc à brevet, déc. 1650; 
...iriiuis, 17*«. M. et. le 21 août 1736.; Ec.: aulde gu. 
a la croix de Toulouse d or Toulouse comtes de Lau- 
trer ; au i d'arg. à quatre pals de gu. ..'iêrerac): au 3 
de gu. à la harpe d'or 'Arpajon. au ( d'azur à trois 
fleors-de-Us d'or ; au bâton noueux de gu., péri en barre 
tBourAon-Aoutn/ton >. Sur le tout de gu. à la croix 
d'arg. 'Ordre de MaHe). [V. Méverae d' Arpajon]. 
.Arpcaa ds Oallatia - K'urt. Comtes, 19 mars 
183«.; De 2u. à trois rencontres de cerf d'arg.; au chef 
d'or, ch. de trois tourt. d'azur, i et 1. Cq. cour. €'.: 
BU cerf iss.. au nat. L. d ar^'. et de l'u. 

■Arpeatis (des), v. da Bois de» .Arpeatis et 
Mme des .Arpeatis. 

.Arpi — Trérise. E<hiq. de gu. et ù'ai%. — Ou.- 
Coupé : au 1 de gu. à une tour de deux étages, accos- 
tée de deux lions ramp. et affr., le tout entre deux 
toars, une à dextre et une à sen., et soutenu d un 
mor non-créo., le tout d arg., le mur percé de trois ar- 
chières de sa.; au i échiq. de go. et d'arg. 



.%rplsaar luiuphtni. D'aznr; au chef d'or, cb. 

de lroj> lltiir— df-li-i il»- gu. 

%rpillièrei» Champ. D'or à la croix de gu. 

Arpin Boiini.. .inql. De sa. k la rrotx ancrés 
d arg. i.: un dcxtrochcre arm.. tenant une branche 
de houx, le tout au nat. 

Arplao — l'cnise. D'or à une liuréle d'azur, entra 
deux fasces du même. 

.Arpo — f'enise De gu. à une énianche d'une pièce 
et demie il arg., mouv. du flanc sen., en bande. 

.%rp(i d'.%rp(«howen - Lironif Barons du SL- 
Emplre, 58 juillet I7»l. Tranihé dor sur arg., à la 
bande d'azur, br. sur le tranché; l'or ch. d'une aigle 
de sa., bq. et en d'or. cour, de gu., posée en bande, et 
l'arg. ch. d'un épi dor, tige et feuille de sin., arce«té 
de deux roses de gu., tisées et feuillées de sln., le tout 
souteuu d'une terrasse du même en p. Deux cq. cour 
C: r une aigle cont. de sji., bq. et m. d'or, cour de 
gu.; I. d'or et de sa.; *" une rose tigée et feuillée, de 
lécu, entre deux épis d'or, titrés et feuilles de sin.; I. 
d'arg. et d'azur >».: deux lions reg. d'or, lamp. de gu. 

Arqaellada — .tndalousie, Estréinadure. Degu. 
au iwnt lie quatre arches d'arg., maçonné de sa., le 
parapet -^immé de huit créneaux, lès arches rem- 
plies d'azur. 

.Arqueinbourc — Sorm. D'arg. au chev. degu., 
ace. de trois roses du même. 

.Arqaeaay — .Vain^. Degu. à deux fasces d'herm., 
ace. en chef de trois bes. darg., ch. chacun d'une 
mouch. d'herm. de sa. 

.Arqaer - Esp. D'arg. au |Mn de sin., terrassé du 
même, surm. d'un arc bandé de gu.. arm. d'une Qêche 
du même, la pointe en haut ; à la boni. d'or. ch. des 
mots: DEis .vRciM siiM TENDIT, en lettres de sa. 

.Arqaer ~ Ile de Mayorque. D'ai^. à l'arbre arr. 
de sin., le feuillage ch. d'un arc bande d'arg., posé en 
fasce, encwhé d'une Cêche du même, posée en paL 

.Arquet — Pic. D'azur au chev. d'arg.. ace. en 
chef de deux croiss. du même et en p. d'une grappe 
de raisins d'or. (même. 

Arqaeax — Bourg. D'azur au lion d'or, cour, du 

.Arqnier de rharlevai — Pror. (.\n., fév. 1611.» 
D'azur à un pont dune seule arche d'arg., maçonné 
de sa. et surm. d'un lion d'or. 

.%rqnler de «t.-EstèTe — Proc. (.in., avril 1653.) 
D'or au lion de s;i., cour du même; à trois fasces on- 
dées alésées d'arg., br sur le tout. 

.ArqalnTlIllers— Pic.Papelonnédegu.;à une mouch. 
d hemi. de sa. dans chacune des clairevoies. 

Arqiiistade — Bret. D'arg. au chev. de gu., ace. 
de trois trèfles de sin. 

.Arrabe (vaa der) — P. de Gueldre. De gu. à la 
fasce ondée d'arg., ace. en chef de deux feuin<*s de til- 
leul de sin., les tiges en bas. 

.Arrablay — Périgord. Bandé d'arg. et de gu. 

.Arrae de Vi^aes barons de Maalt— Gunaute. 
Ec.: aux 1 et i d'arg. au sanglier pass. de sa.; aux S 
et 3 d'azur à l'aigle ép. d'or 

.ArradoB, v. Aradoa. 

.Arrafaa — Esp. D'or à une tour au nat., sommée 
d un drapeau de gu. à la croix d'arg., k la bord, aussi 
d'or, ch. de huit flanchis de gu. [V. Garcia de 
.ArrafaB.] 

Arra«h ~ M. Baronet, 16i3, M. et. en I6»6. De 
gu. à trois léopiinls partis d'or et d'aiv-, I un sur l'autre. 

.Arra«on Dauptiinê. Ec: aux I et i d'azur à 
l'aigle dc»r; aux i et 3 d'azur au chev. dor, ace. de 
trois étoile^ d'arg. 

Arracon — Dauphiné \n., 1517. D'or au lévrier 
de gu., coll. du champ. 

.Arra«on de Fltou - Long. D'arg. à deux am- 
^iptêres aUr dazur, ace. de trois étoiles de gu. — Ou- 
Ec: aux 1 et i d or au lion de sa.; aux i et 3 d'or à 
trois bandes de gu. 

Arran Comte* d' . v. Boyd. Batler et Gare — 
comte* d'%rraii. et Doiiulas-Hamiltoa duc de 
Haaillton et de Braadoa. 

.ArraDomeadi — Guipuzcoa. D'arg. à deux co- 
lonnes accostées de gtL, sommées chacune d'une algte 
héraldique de sa. 

.Arratt - Jrt. De gu., au chef d'herm. 

Arras Chevaliers — .4rt., Pic. De sin. au cher., 
ace. de trois étoiles, celle en p. surmontant un croiss., 
le tout d'or. 

.Arratt — Pic, Champ. D'arg. au chev. d'aïur, surm. 
de deux oies affr de sa., bq. et m. de gu. 

4 rras - H. fr. De su. â un chawlrlifr d'église Cor. 

.trras — Bourg. Darg. an lion de ML 

.Arras Lyotuuus. ifarg. à la baade et pt^ A. 
de trois maillets d'or 



Arras 



70 



Arsago 



Arras - France. De gu. à trois châteaux d'or. 

Arras (van den) — Wo//. Parti: au 1 d'or à trois 
pals de gu.; au canton d'henn.; au i d'arg. à la croix de sa. 

Arras d'Arentzdorf - Livonie, Silésie. Parti de 
sa. et d'arg.; à l'ancre renv., de l'un et l'autre. €'.: 
l'ancre, devant un panache de pi d'aut., ledit panache 
parti de sa. et d arg. 

.%rras de !Va«liin, v. Daras^ de \aj;hin. 

Arrastia — Esp. Ec: aux 1 et i d'arj;. au lion de 
gu.; aux 2 et 3 de gu. à deux bâtons alésés d'or, pas- 
sés en saut. 

Arraya — Navarre. De gu. à deux chaudières 
d'or, l'une sur l'autre. 

Arreaii — Berry. D'azur à trois flèches d'arg. 

Arregijer de Wilden!ste« — Suisse (Barons, 
3 juillet 1749.) Coupé: au 1 d'arg. à l'aigle de l'Empire 
naiss., niouv. du coupé; au 2 échiq. d'or et de sa. 
€.: l'aigle, iss. S.: deux aigles, au nat. D.: aquila 

SEMPER REGI M AMIOA. 

Arrel — Bret. Ec. d'arg. et d'azur. 

Arreiiberit - HoU. D or h trois flanchis de sa., 
aec. de trois tours mal-ordonnées de gu. 

Arrérac — France. D'arg. à trois pins de sin., 
ace. au point du chef d'une étoile d'azur. 

Arrese -- CaslUle. Ec: aux 1 et 4 de gu. à la tour 
d'or; au 2 d'or à l'arbre terrassé de .«in., senestréd'un 
ours de sa., ramp. contre le fût ; au 3 d'or à deux loups 
pass. de sa., l'un .<ur l'autre ; au 4 de gu. à une bande, 
aec. en chef d'un croiss. et en p. d'une étoile (8), le 
tout d'or. 

.Arrest — Pif. D'arg. au lion de gu. 

.Arre»»( (d") — HoU. D'azur à trois étoiles d'or, 
ace. au point du chef d'une colombe d'arg. 

Arrestis (de) — AUem. De gu. à une table d'or, 
posée en pal, les pieds à sen., et un couteau dentelé ; 
d'or, attaché à la table au moven d'une vis. €'.: un I 
cheval iss. d'arg. I... de gu. et de sa. 

Ârrhane Suède (An., 1608. M. et.) D'or à trois ! 
oiseaux de sa., perchés chacun sur une demi-fleur-de- [ 
lis d'arg., défaillante à sen., posée en bande. Brl. d'or ■ 
et de sa. €".: un oiseau de sa., perché sur une demi- \ 
fleur-de-lis d'arg., défaillante k dextre; le tout entre ^ 
deux prob., coupées ait. de sa. et d'or. L. d'or et de sa. | 

.Arrheiiius, v. Ornh.jeIm. I 

Arriaran — Guipuzcoa. D'azur à la bande d'arg. j 
engoulée de deux tètes de dragon d'or, ace. en chef 1 
d'un oiseau d'or passant sur la bande, et en p. de deux | 
clés du même, passées en saut., les anneaux réunis 
par un ruban aussi d'or, sur lequel sont perchés deux ! 
petits oiseaux affr. du même. I 

Arribat — Guyenne, Gasc. D'azur au lion naiss. \ 
d'arg., arm., lamp. et cour. d'or. j 

Arric de Riverie —Lyonnais. De vair plein. 

Arrieiis — //o//. Coupé: au 1 d'arg. à neuf mouch. 
d'herm. de sa., 3 et 4; au 2 d'or à une flèche ailée de 
sa., posée en fasce. 

.arrières — Xorm. D'azur au saut, dentelé d'or. 

Arrières de la Tour. v. Arères de la Tonr. 

.Arrieta — Navarre. De gu. à la fasce d'or; à la 
bord, du premier, ch. de huit flanchis du sec. 

Arrieta — Provinfes Basques. D'azur à la fasce 
dor; à la bord, de gu., ch. de huit flanchis d'or 

Arri2$iiet(i — Florence (M. et. le 2 juin 1807.) D'arg. 
à une bande brét. de gu.; et la moitié supérieure d'une 
armure et d'un bouclier, br. sur le tout. 

Arri^hetti — Florence. D'azui" semé de fleurs-de- 
lis d'or; à la bande du sec, ch. de trois couronnes 
d'olivier de sin., composées chacune de deux rameaux 
dont les pieds sont passés en saut., lesdites couronnes 
posées dans le sens de la bande. (et d'azur. 

Arrishi — Florence. D'arg. au lion losange d'or 

,%rriuhi — Florence. Coupé: au 1 darç. à une 
jambe de lion d'azur, posée en fasce, les ongles à dextre ; 
au 2 d'azur à deux pals d'arg. 

Arris;lii — Vérone. De gu. à deux fasces aussi de 
gu.; au chef d'arg., ch. d'un arl)re de sin., fùté de gu., 
sommé d'un oiseau de sa. 

.%rrislii de Casanova (Baron de l'Empire) — 
France. Ec: au 1 darg. à trois barres de gu.; au chef 
d'azur, ch. d'une étoile d'arg.; au 2 de gu. à la croix 
alésée d'or; au 3 d'azur à la tour d'arg., ouv., aj. et 
maçonnée de sa.; au bras du même, iss. d'une fenêtre 
à sen., tenant une clé d'or en pal et accosté à sen. 
d'un lion ramp. d'or, arm. et lamp. de gu., saisissant 
la clé de sa patte dextre, le tout soutenu d'une ter- 
rasse de sin.; au 4 d'or au sphinx couché de sa., te- 
nant un étendard à trois queues de cheval, posé en 
barre. A la croix de pourpre, br. sur l'écartelé, ch. de 
cinq étoiles d'arg. 



ArriKlii deCasanovaduc de Padoue — Corse, 
Paris (Duc 1808.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. à une croix 
treiflissée dazur; aux 2 et 3 d'or à un sphinx de sa., 
couché sur une base de gu., tenant un étendard turc 
à trois queues de cheval, posé en barre, de sa. Au 
chef de gu., br. sur le tout, semé d'étoiles d'arg. 

Arritflii il' KmpoU ~ Florence (M. et. le 23 janv. 
1723.) Parti d'or et d azur; à six roses, rangées 3 et 3, 
la rose du milieu de chaque rang de l'un en l'autre et 
les quatre autres roses de l'un à l'autre. 

Arriulil dit de Feo — Florence. D'arg. au lion 
échiq. d'or et d'azur. 

Arriuli! de fàainbassi — Florence. Parti d'azur 
et d'or; à deux boules, de l'un à l'autre. 

.%rri^hi di Lapo — Florence. De gu. à une fasce 
composée d'un seul rang de vair. 

Arri|j>hi dit di l..apo — Florence, Novara. Coupé : 
au 1 d'ârg. à une patte de lion d'azur, posée en bande, 
les ongles en haut; au 2 d'arg. à trois pals d'azur. 

.Arrisconi — Milan, Vicence (Comtes bavarois, 2 
oct. 1674.) Coupé, d'or à l'aigle de sa., cour, d'or, sur 
un bandé de gu. et d'arg.; à la fasce d'azur, br. sur 
le coupé, ch. des lettres A R réunies d'or, entre deux 
étoiles du même [V. Ari^oni.] 

Arrigoni di f'iiia-DeatI (Marquis) - Mantoue. 
Ec: aux 1 et 4 d'or à l'aigle de sa.; aux 2 et 3 d'arg. 
il trois bandes de gu. .A la fasce d'azur, br. sur lécar- 
telé, ch. de trois étoiles d'or. Cq. cour. C: cinq pi. 
d'aut.: d'arg., de gu., d'azur, d'arg. et de gu. L.: à 
dextre d'arg. et de gu., à sen. d'arg. et d azur. S.: 
deux lions d'or. 

Arrigrand — Béarn. De gu. fretté d'or ; à la fasce 
de vair, br. sur le tout. 

.Irriola — Guipuzcoa. De gu. à trois panellesde 
sin., la tige en haut ; à la bord, échiq. de gu. et d'or. 

Arrivé de Boisneuf — Poitou. Dazur à deux 
aubiers d'or, meuv. d'une mer d'arg. posée en p.; à un 
héron volant de sa., br. .*ur le feuillage, et une étoile 
d'or en chef. 

Arrixabai — Esp. D'azur à une chaîne d'or, mise 
en bande, ace de deux coquilles du même. 

.Arrodé — Paris. De gu. à la bande d'azur semée 
de fleurs-de-lis d'or, ace. de six quintefeuilles du même, 
rangées en orle. 

.4rrojter - Pa;'i.ç. D'azur semé de losanges d'arg.; 
au lion d'or, br. sur le tout. 

.%rrona — Guipuzcoa. Parti : au 1 de gu. à deux 
griffons d'or, l'un sur l'autre ; au 2 d'arg. à deux ar- 
bres de sin., l'un sur l'autre, chaque arbre soutenu 
d'une terrasse isolée de sin., et chacun ace d'un san- 
glier de sa., br. sur le pied du fût. 

Arroniz y Paeheco — Navan-e, Murcie. Parti : 
au 1 d'or à la bande d'azur, engoulée do deux têtes 
de dragon de sin^, à la bord, d arg., ch. de huit chau- 
dières de sa., 1 en chef, 3 à chaque flanc, l'une sur 
l'autre, et 1 en j). {Arroniz) ; au 2 d'arg. à deux chau- 
dières l'une sur l'autre, chacune coupéè-émanchée d'or 
sur gu., la cornière d'or, et trois serpents de sin. iss. 
des deux côtés de chaque chaudière {Paeheco] 

.Arros ou -Iroz {Comtes) — Franche-Comté. De sa. 
à la bande d'arg., ch. de trois molettes de gu. 

Arros — Guyenne, (^o.sr. D'azur au chev. d'or, ace 
de trois coquilles du même. 

Arros — Béarn. Ec: aux 1 et 4 d'or à une roue 
de six rayons de gu. {Arros); aux 2 et 3 d'arg. à 
trois chev! d'azur. Sur le tout d'or à la croix floren- 
cée de gu. 

.%rroiise d'Eiparon — Prov. Dor à une fasce de 
fusées d'azur, ace de trois arcs de pourpre à la l)ord. 
de gu., semée de fleurs-de-lis d'or. 

Arme — Navarre. D'or à un arbre de sin., et un 
sanglier pass. de sa., br. sur le fût, qui est accosté de 
deux lances de tournoi au nat.. armées d'arg., posées : 
en chev., appuyées contre le feuillage; le tout soutenu 
d'une terrasse de .sin. et ace en chef de deux flan- 
chis de gu. 

.trrafat — Royaume de Valence. Coupé de gu. sur 
or; au lion de l'un en l'autre. 

Ars — Bret. D'arg. à trois quintefeuilles de gu. 

Ars — Bresse (M. et. au 16e siècle.) Paie d'or et d'azur. A 

Ars (de), v. des Arts. ' 

Arsa — Dalmatie. D'azur à une fasce diminuée de 
gu., ace de deux tètes de More, fort, d'arg., ornées 
d'anneaux d'oreilles d'or, 1 en chef et 1 en p. €.: un ji 
buste de More, posé de profil, hab. d'azur, l'habit ch. i| 
d'une fasce diminuée de gu. L. d'arg. et d'azur. % 

.Arsac — Bret. De sa. à l'aigle d'arg., J)q. et m. de gu. 

Arsae — France. D'arg. au chev. de sa., ch. de 
trois coquilles d'or. 
Arsago — Milan. Coupé: au 1 d'or à l'aigle di- 



Arschol 



71 



Arlner 



m., roiir. du rhamp-, au i ttandé de gu. cl d or. ('.: 
l'aicle du 1. iss. L. d'or rt d<> f;u. 

Ariirhot(vaa) Êtrnb. D'or il trois fleun;-<le-Iis 
au pirtl roupc di- sa. 

ArttrhoUMrhoonhoven — Rrnh. Rec. du UIro 
de ronilf. isifi De iru. ;i troi.< fleurs-de-li;; au pied 
coupé (1 or. <',q. cour. €'.: une (Me et roi de t)oeuf 
de pu., le museau et le Iwut des cornes d'or, roll. d'un 
rollier de sru. cti. des trois tleurs-de-lis, ran^-'i-es eti 
fas«e. l.,qfi\iU' ESPOIR l'oiR criitE. N.: un lion et 
un i:rilTiiii. inus deux d'or, arm. et lamp. de su. 

Ar^rnieir — Cmirlanile. De su. à la llerlie d'arj.'., 
posiM» en bande, la pointe en Ims, et au sabre d'ar?., 
pos«' en l»arre, la pointe en Nis, pjissés en saut., ace. 
en chef d'une étoile d or surm. dun croi.*?. figuré versé 
d'ars., et en n. d'un fer-à-clieval d'arg., les twuts en 
haut. surm. d une étoile d'or. 

Arsenjew — Courlande. D'azur à deux badelai- 
res d'ars., passés en saut., la pointe en bas, br. sur 
une flectie du même, en pal, la pointe en bas : le tout 
adextré d'un croiss. figure tourné d'or, senestré d'une 
étoile du même et ace. en p. d'un fer-k-cheval aus.«i 
d'or, les Iwuts en haut. 

.Arsent — Suisne. Parti d'arg. et de gu.; à deux ro- 
ses de l'un à l'autre, Ijout. d'or. T.: un écran en forme 
d'éventail, échancré, aux armes de l'écu ; ou, une tète 
et col de draiion d or, les ailes levées. 

.%rserl ou .trsery — l'ieenre D'azur au tronc d'ar- 
bre arr. au nat., accosté de deux flammes de gu., le 
tout soutenu d'une terrasse d'or. 

.Arsery — l'ieenre. De gu. à deux poteaux posés 
en chev., réunis en haut par une chaîne et ayant cha- 
cun à l'ext. trois jKirties saillantes, le tout d'or. 

.%rHe!i, V. des .Arts. 

tr>iiero, v. Arseri ou Arsery. 

\rsilière!i - Champ. D'or à la croix de gu. 

\riiniy — France. Coupé d'or sur sa.; au lion de 
I un en lautre. 

Arsis — Lang. Parti : au 1 d'or à trois pals de gu.; 
au 2 d ars. au pin. de sin. kn chef de gu., br. sur le 
parti et ch. de trois étoiles d'or. 

Artion - - Bret. D'or à une berse de sa. 

Amonval — Ile-de-hr. Tranché d'azur sur or; à 
une étoile de l'un en l'autre, ch. d'une croisette de gu. 

.ArsoBval ou .A!«<»onval — Soloffne.Degu. A Aenit 
épées d'an:., passées en saut., ace. de trois étoiles d'or, 
1 en chef et i en flancs, et d'un croiss. du sec. en p. 

Ar»s«n (van), v. .Aarsen de Beyem. 

Arsu - C.uipiizroa. D'or à une tour d'arg. sur une 
terras.«e d'azur, accostée de deux fleurs-de-lis du même 
et cant. de quatre panelles de sin., la tige en haut ; la- 
dite terrasse ch de cinq têtes humaines coupées de 
carn., «nucbt'es. i à dextre, l'une sur l'autre, 1 sous la 
porte de la tour, 1 en p. un peu à sen., et 1 à sen. dans 
langle de la terrasse. 

Artarho - Aragon. D'or à la fasce de sa., ace. 
de deux loups pass. au nat., l en chef et 1 en p., et 
de deux chaudières du sec., 1 au canton sen. du chef 
et 1 à sen. au-dessous de la fasce. 

Artaize — Pir. De gu. à trois fasces d'or, ace. en 
chef à sen. d'une étoile du même; au fr.-q. d'azur, ch. 
de trois fleurs-de-lis d'or. 

Artaize de Roquefeaille — Art., Pir. Ec: aux 
1 et 4 les armes précédentes; aux i et 3 d'azur aune 
eordelière d'or, pjissée en saut. (Roquefeuille:. 

\rtas<«e .lur. De su. à trois fasces ondées d'arg. 

triaud de Boiillea-~/'W(':.Losanséd"or et d'azur. 

Artaud comtes de Die - Dauphiné. De gu. au 
tijileau il or. somme de trois tours du même. 

.Artaud de Mloiitaoltan — Pror. Ec: aux 1 et ( 
de gu. au chiiteau d or. sommé de trois tours du même 
Artaud aux ^ et 3 d azur à trois tours d'or {Montauban\ 

.Artaiirontaine - Franche-Comté M. et.) D'or à 
trois (julntefeullles d'azur. 

Artanit — lle-de-Fr. D'azur au chev. d'or, ace. en 
•hef de trois croiss. mal-ordonnés d'arg. et en p. d'un 
ion d'or. 

Artanit de ^'esehères — Orléanait, Auv. De 
gu. au lion d'arg., arm. et lamp. de sa.; à la fasce du 
■ème, br. sur le tout. 

Arteaga — Guipuzeoa. D'arg. .'i la bande d'or 
engoult»e de deux tètes de dragon de sin., ace. en chef 
de deux chaudières accostées de sa., et en p. d'un ar- 
bre de sin., iss. d'une mer d'azur agitée d'arg. 

A rtef eu il le— Fronce. D'azur à la fleur-de-lis d'or, 
ace. de trois étoiles du même. S.: deux lions, au nat. 

Artenay — FI. fr. D'or au chev. de gU4 à la bord, 
engr. d azur. 

ArtenhoireD — Siyrie. Ec: aux 1 et ( d'azur à 
deux p:ils d'ars.; auxi et 3 d'or au lion de sa.. tenant 



entre ses pjittes une couronne d or, < elui du 3 ronl. 
Sur le tout de su. ii un homme d'armes i»s., arm de 
toutes pièces, coilTé d'un morion au nat., tenant de sa 
main dextre un t>àton appuyé sur sa cuisse. Deux cq. 
cour. •'.! I"le lion du 3. iss.;'!. d'ars. et daiur;«" cinq 
pi. d'aut., ait. d'azur et d ars.; I. d or et de sa. 

.%rtés Hsp. Ecbiq. d'or et de su. 

Artés Royaume de Fnlenrr. De su. à un TMe 
ci.selé d'or, duquel sortent trois têtes de serpent du mènr. 

Arlevelde (van) Flandre. De sa. à trois cou- 
ronnes de ft'uillase d'are. 

.%rthaber Kdie von} — Fienne (.\n., lâjuin 18ii. 
Ec: au 1 d'azur à un caducée d'or; au * dor à deux 
roues d'engrenage de sa., l'unesurl autre, sencrenant ; 
au 3 d'or à trois Itallots carrés de couleur blanche, 
liés chacun d'une corde de sa. en croix, lesdits l>allols 
couchés et entassés, 1 et â; au i d'azur à l'ancre d'or 
avec sa gumène au nat., entortillée autour de la stan- 
gue. Cq. cour. T.: cinq pi. d'aut.: d'or, d'azur, d'or, 
de sa. et d'or. I<.: â dextre d'or et d'azur, a .«en. 
d'or et de sa. 

.Arihand — Roannais, Lyonnais. D'arg. à trois 
bandes de su.; au chef d'azur, ch. d'un soleil d'or. 

Artbaud de la Ferrière — Dauphiné, Lgom, 
Paris. D'azur à trois tours d'arg., ouv., aj. et ma- 
çonnées de sa. 

' .Artbaad de VIry - Forez. Ec: aux 1 et 4 d'a- 
zur à trois tours d'arg., ouv., aj. et maçonnées de sa. 
[Arthaud : aux i et 3 de sa. à la croix ancrée d'arg., 
aj. en carré i Viry . D.: .a virtute viri. 

Arthod — Dauphiné. Ec. de gu. et d'arg^ à qua- 
tre lions, de l'un à l'autre. 

Arthofer — Aut. [.Ka., 31 oct. 1554.) Ec: aux 1 et 
4 d'or à la bande de sa.; au 2 d'or à trois chev. crén. 
de gu.; au 3 d'azur au griffon d'or, cour, du même. A 
la croix pattéc de pourpre, br. sur l'écartelé. Cq. cour. 
r.: le griffon du 3, iss. L.: à dextre dor et de sa., à 
sen. d'azur et de gu. 

ArthuiH de Veaux — Aut. (ïaron de l'Empire, 
29 janv. 1811. D'ar^. au chev. de sin., ace de trois 
feuilles de houx du même, les queues en bas. 

.Arthur— Deron«/iire Baronet. 5 juin 1841. D'orau 
chev. d'azur, ace en chef de deux claricordes de gu. 
et en p. d'un kangarou assis au nat., le chev. ch. de 
deux epées d'arg., garnies d'or; au chef du troisième, 
ch. d'un cheval courant d'arg. €.: un pélican de sa. 
dans son aire d'or, br. sur deux épées d'arg., garnies 
d'or, passées en saut. D.: stet fortoa noMùs. 

.Artiaca — Biscaye. De gu. à la bande d'or, en- 
goulée de deux tètes de dragon de sin., lamp. degu.; 
lu bande ace. de deux chaudières échiquetées de sa. et 
d'or, la cornière de sa. 

.Artiehi — Frioul. De.gu. à un bras pare d'azur, 
mouv. du flanc sen., empoignant trois l)ranches feuil- 
lées de sin (d'arg. 

.Artiitolty— Champ., Biscaye. D'azur à une anille 

.Articnes — Ue-ae-Fr. Darg. au chev. d'azur, 
ace. en chef de deux étoiles du même et en p. d'un 
lion de gu. 

AHIn — Lorr. De gu. à trois coquillesd'arg.,ran- 
sées en bande et ace. de deux croix de Lorraine d'or. 

Artis de Reanliea — Lang. D'azur à la bande 
d'arg., ace de deux étoiles d'or. 

Artis de Béquianolle — France, Prusse (Ree. 
de nob., 23 nov. 1718. D azur au chev. d'or, ace de 
trois molettes d éi)eri>n colletées, du même, les deux 
du chef posées en bande et en barre et celle en p. po- 
sée en fasce, la molette à dextre. L'écu twnlé d'or. 

.Artmann — Ratisbonne. Coupé d'azur sur an:,; 
au srifTon d or, br. sur le tout, soutenu d'un tertre du 
troisième, tenant entre ses pattes un poisson du see, 
en pal. Cq. cour. €".: un homme i.ss., hait, d'azur, 
tenant un poisson d'arg. et coiffé d'un bonnet d'azur 
retr. d'or, sommé de trois pi. d'aut.: de jru., d'arg. et 
d'or. L.: à dextre d'or et de sji., à sen. d ars. et degu. 

Artner — Aut. Tranché, de sa. au lion d'or, sur 
un losange en bande d'arg. et d'azur; à la bande de 
gu., ch. de trois bes. d'or, br. sur le tranché. Cq.cow. 
r.: un lion iss. d'or, tenant de sa patte dextre vw 
épée d'arg., garnie d'or: entre deux prob. coupées, à 
dextre de sa. sur or à sen. d'azur sur arg. L. ca«- 
fonnes aux émaux des prob. 

AHner zu Kirebera — .Souabe 'Sob. ûe Hongrie, 
14 sept. IftOît; chevaliers du St.-Empire, 19 août 1715. 
Ec: au 1 d'azur à un mont de trois coupeaux d'or, 
mouv. de la p., surm. d'une couronne du sec; au »de 
gu. au lion dor. cour, du même: au 3 de su. à la 
bande darg., ch. de trois roses du champ: au4l06aBgé 
d'or et d'azur. €.: un lion iss. d'or. cour, du même, 
tenant de sa patte dextre une épée d'arg., garnie d'6r. 



Artois 



72 



Asbeck 



et de sa sen. un écusson ovale répétant les armes du 
1 ; le tout entre deux prob. coupées, h dextre d'or sur 
azur, à sen. de gu. sur arg. L. conformes aux émaux 
des prol). 

Artois (Anciens comtes d*). D'azur semé de fleurs- 
de-lis d'or; au lambel de g\i. en chef, chaque pendant 
ch. de trois tours d'or, rangées en pal. Cq. cour. C: 
une fleur-de-lls d'or, chaque feuille sommée d'une plume 
de paon au nat. 

Artois (<!') — France. D'azur au saut, dentelé, 
ace. en chef et en p. d'un croiss. et à chaque flanc 
d'une coquille, le tout d'arg. 

Artois (d') — Bref. De sa. au grèlier d'arg. 

Artois (d') — Jrt., Pic. D'azur semé de fleurs- 
de-lis d'or ; à un écusson de gu. en abîme, ch. d'une 
bande d'or. 

Artoii de \' arenne» — Orléanais, Anal. D'or au 
chev. de sa., ch. de cinq fleurs-de-lis du champ. €.: 
un chandelier d'or. 

Arts -- Hasselt {Limb.) D'arg. au chev. de gu., 
ace. en chef de deux roses du même, tigées et feuil- 
lées de sin., et en p. d'un arbre terrassé aussi de sin. 

Art8(de8) — iwownais. D'or à trois pals d'azur.— 
Ou- Paie d'or et d azur. 

Arts (des) ou de Ars — Genevois. D'azur à 
deux chev. abaissés, surmontés d'un soleil, et ace. de 
trois étoiles (5), 2 en chef et 1 en p., le tout d'or. 

Arts. V. Aerts. 

Artstetter d'Artstetteii — Auf. Ec: aux 1 et 
i tranché d'arg. sur gu.; aux 2 et 3 parti d'or et de 
sa.; à un clou de l'un en l'autre. Sur le tout tranché 
de gu. sur arg.; au rencontre de boeuf au nat., br. 
sur le tranché. Cq. cour. V.t une queue de paon, au 
nat., entre deux prob. coupées, à dextre d'arg. sur gu., 
à sen. d'or sur sa., chacune ornée à l'ext. de quatre 
bannières, celles à dextre tranchées d'arg. sur gu. et 
cefles à sen. coupées d'or sur sa. I... conformes aux 
émaux des prob. 

Artur de Heralio — Bret. Les armes deSclic- 
zon de Keralio, qui sont d'azur au croiss. d'arg., ace. 
de trois molettes du même. 

Artur de la Motte — Bret. D'azur au crois?; 
d'or, ace. en chef de deux étoiles du même. 

Artur de la Villearmois — Norm., Bret. (An., 
juinetl6i7.) De gu. à une coquille d'or; au chef d'arg. 

Artns — Brab. D'or à trois couronnes de gu., ran- 
gées en pal. €'.: un homme iss., hab. de gu., au rabat 
d'or; OU: une tète et col de griffon d'or, entre un vol 
du même. 

Artns — France. D'azur à onze rocs d'échiquier 
d'or, 3, 3, 3 et 2, senestrés d'un lion du même. 

Artxat — Silésie. Tranché d'or sur azur; à la 
bande d'arg., br. sur le tranché, ch. d'une flèche d'or, 
posée dans le sens de la bande. Cq. cour. C: un 
homme iss., hab. d'un parti d'azur et d'or, coiffé d'un 
chapeau conique parti d'arg. et d'azur, tort, de rubans 
flottants d'or et d azur, tenant de sa main sen. levée 
une flèche de sa., devant son corps, posée en barre, la 
pointe en bas. L. d'or et d'azur. 

A.Ttxi — Jtigsbourg. Parti d'or et de sa.; à un vau- 
tour de gu., le vol levé, br. sur le parti. C: le vautour. 

Arnd — Bourg. (An., 23 fév. 1361.) D'azur à deux 
flèches d'arg., arm. d'or, posées en chev. renv., et; ace. 
de trois étoiles mal-ordonnées du troisième. 

Arum (van) — Frise. D'azur à trois roseaux ac- 
costés de sa., tiges et feuilles d'or. 

Arnndel de Tonde — Norm. D'arg. au chev. de gu., 
ace. de trois hirondelles de sa. N.: deux lions, au nat. 

Arundel et >»urrey (Comted"), v. How^ard duc 
de Korfoili. 

Arnndel baron Arundel de Trerice — ConiowaiZ- 
les (Baron, 23 mars 166i. M. et. en 1768.) Ec: aux 1 
et 4 de sa. à six hirondelles d'arg.; aux 2 et 3 de sa. à 
trois chev. d'arg. C: une hirondelle d'arg., posée sur 
un chapeau de tournoi de gu., retr. d'herm. S.: deux 
panthères d'or tachetées de divers émaux, vomissant 
des flammes, la tête posée de face. D.:nullipraeda. 

Arnndell baron Arundell de Wardour— Cor- 
nouailles (Comte du St.-Empire, 14 déc. 1393 ; baron en 
Jngl., 4 mai 1603.) De sa. a six hirondelles d'arg. C: 
un loup pass. d'arg. >*.: à dextre un léopard lionne 
d'or, cour, du même, semé de mouch. d'herm. de sa. ; 
à sen. une chouette d'arg., cour, d'or, le vol levé du 
même, la tète posée de face. D.: deo data. 

Arundell, v. Fitz-Alan comte d' Arundell, et 
.Tlonckton-Arundell vicomte Cialw^ay. 

Arnnjo — Esp. D'arg. à trois fleurs-de-lis d'azur. 

Arvari — Vérone. D'azur à six roues d'or. 

Arvienx — Prov. D'azur au griffon d'or, cour, à 
l'antique du même, arm. et lamp. de gu. 



Arvillars — Daupfiiné (M. et.) De gu. à la croix 
d'arg., ch. de cinq têtes de léopard de sa. 

Arvillars — Forez. D'or à l'aigle d'azur, hq., m. 
et cour, de gu. 

Arvillon — Lyonnais. D'azur à la fasce d'or, ace. 
de trois larmes d'arg. 

Arvillon — Nivernais. D'azur au chev.. ace. en 
chef de deux étoiles et en p. d'un rencontre de bélier, 
le tout d'or. 

Arvisenet — Franche-Comté (An., 1624; marquis, 
1726.) D'azur îi trois chev. d'or. 

Arvisenet «le C'hamplite — FrancAe-COm<^(An., 
1331.) D'azur à trois chev. d'or. 

Arviset — France. De gu. au chev. d'or, ace. en 
chef de deux larmes d'arg. et en p. d'un croiss. du 
même, surm. d'une étoile du sec. 

Arwanjï (Barons) — Aut. D'arg. à deux cantons 
dextres de sa., l'un en chef et l'autre en p. C: un 
chapeau piramidal d'arg., retr. de sa., sommé d'un pa- 
nache de plumes de coq du môme. 

Arweiler — WestphaHe (M. et.) D'azur au mar- 
teau d'arg., posé en bande. T.: une tête et col de 
loup d'azur, ch. du marteau en bande. 

Arw^eyler — P. de FEifel. D'or à deux masses 
d'armes de sa., passées en saut. C.: un chapeau de 
tournoi d'or, retr. de sa., accosté de deux masses d'ar- 
mes du même {Arm. v. G.) 

Arx — Suisse. Tranché d'arg. sur azur; l'arg. ch. 
d'une fleur-de-lis au pied coupé d'azur, posée en barre, 
mouv. du tranché. €'.: un vol, d'azur et d'arg. 

Arynek — Pol. Les armes de l.<nbicz. 

ArsB de Straussenbnra;— 7>"an.çj/toanje (Nob.de 
Hongrie, 31 mai 1833.) Coupé: au 1 chevronné de sa. 
et d'arg., de dix pièces; au 2 d'azur à un château de 
deux tours, posé sur une terrasse rocheuse, le tout au 
nat.; à une autruche blanche, posée sur le seuil de la 
porte, tenant en son bec un fei-;'i-cheval au nat. Sur 
le tout de gu. à une aigle volante de sa., cour. d'or. 
r.: l'autruche, posée sur un rocher, au nat. L.: à dex- 
tre d'or et de gu., à sen. d'arg. et d'azur. 

Arz [ trzio] de Wasess — Tirol, Prusse (Com- 
tes du St.-Empire, 17 août 1648.) Ec: aux 1 et 4 de 
gu. à deux lions naiss. et adossés d'arg., mouv. d'une 
rivière au nat. enp.{Arz);HUx 2 et 3 coupé d'azur sur 
or, à quatre lions léopardés de l'un à l'autre, posés l'un 
sur l'autre. Deux cq. cour. €.: 1" un lion iss. et 
cont. d'arg., cour, d'or, sommé de trois pi. d'aut., une 
d'arg. entre deux de gu.; I. d'arg. et de gu.; 2" un vol 
à l'antique, aux armes du 2 ; I. d'or et d'azur [V. Arzt.] 

Arzac — Dauphiné. De gu. à trois bandes d'arg.; 
au chef d'or, ch. d'une aigle de sa. 

Arzac — Guipuzcoa. D'or à l'arbre de sin., som- 
mé d'un coq de sa. et senestré d'un ours du même, 
ramp. contre le fût, le tout soutenu d'une terrasse de sin. 

Arzac du Vayla — Rouergue. D'arg. à la bande 
de gu.^ ch. de trois fleurs-de-lis d'or, et ace. en chef de 
trois étoiles du même, rangées en fasce, et en p. d'une 
brebis au nat., sur une terrasse de sin. — Ou • D'azur 
à la bande de gu., bordée d'or, ch. de trois fleurs-de-Us 
du même^ posées dans le sens de la bande, ace. en chef 
de trois étoiles d'arg. rangées en bande, et en p. d'un 
mouton du même, pass. sur une terrasse de sin. 

Arzigano (Comtes) — Vicence. D'arg. à la fasce de gu. 

Arziliiers — Champ. D'or semé de croisettes de 
sa.; au lion du même, br. sur le tout [Gomp. Per 
rinet d'ArzilliersJ 

Arzon -— Bret. D'or à une herse de sa. — Ou: 
D'azur à trois étoiles d'or, ace. en chef d'un arc-en- 
ciel du même et en p. d'un croiss. d'arg. 

Arzt (Comtes) — Bade. De gu. à deux lions naiss. 
et adossés d'arg., mouv. d'une fasce ondée du même, 
posée en p. < .: une tète et col de lion de gu., cour, 
d'or, sommée de quatre pi. d'aut., ait. de gu. et d'azur.j 
L. darg. et de gu. [V. Arz de Waseu:^.] 

Arzt, V. Artzat. 

As (van) — Holl. D'or à trois flanchis de gu^ 
au chef du même, ch. d'un lion iss. d'arg. 

As (van) — Holl. D'or k une ancre de sa., 
posée en bande. 

Asalhit — Toulouse. D'azur au chev. d'or; l'écH 
bordé d'arg. 

Asard — Bresse. D'or au lion de sin., arm. et 
lamp. de gu. 

Asbeck (Barons von) — Aut. De gu. à deux bandes 
de losanges d'or, la première formée de six pièces et 
la seconde de quatre. «.: deux lions reg. d'or. 

Asbeck (von) — Bav. (Inc. dans la nob. bav., M 
fév. 1817.) Les armes précédentes. Cq. cour. C: une 
main iss. de carn., empoignant cinq plumes de paoa 
au nat. S.: deux griffons reg. d'or. 



Asbeck 



73 



Ascht'iiboni 



\Mberk (ran) dr Reriten et de Manster» 

h«ii»<Mi h.iroMs li juin IKjl. I) aru. à 

(ieu\ -'< lit' eu., la premieri' forniw 

rie -1 -'."inilf (le trois pit'cfs et demie; 

1 écu Utnlo J 01. Ci|. citur. C: un avant-br.is, en luil. 
paré d'arp., la main de earn. tenant une queue de 
paon au nat.. en piti L. dor et de jiu. M.: deux 
lion* rep. au nat., lamp. de m. 

.%8brck (van) de Ijalllfiina — Gromngue (Ad- 
mis; au corps «jueîitre de (ironingue. i8 août 18U; 
hranetie éteinte, le 17 avril 1817.) I,e# armes précé- 
dente*. >*.: deux lionjj dor, lamp. de jru. 

Asboth — Hongrie :An., 13 mai 1715.1 D'azur h 
un soldat hongrois hal». d une redingote de gu. à 
hrandetvourjîs d'or, d'un ptintalon de gu., d'un coll)ac 
du mémo. retr. d'ar?., dune ceinture desin. à laquelle 
e*t susiHMidue un fourreau de sa. au nat., etdelwttes 
jaunes , soutenu d une terrasse de sin.. brandissant de 
sa main dextre un sabre, la sen. appuyée sur sa tian- 
che: ledit soldat surm. dune aigle de sa. et ace. d'un 
soleil d'or, posé au canton dextre du clief, d'un croiss. 
d'or a\ant une étoile du même entre ses cornes, au 
canton s«'n.. et d une gerbe au nat., à sen., posée sur 
la terrasse. Cq. cour. €.: le soldat, iss. !••: à dextre 
d'arg. et de gu.. à sen. d or et d'azur. 

.48brand dit voii Porbeck — Hesse électorale 
Kn.. i8 jan\. 1834. Les amies de PorftecA", qui sont de 
gu. au pélican d'arg., posé de profil, avec sa piété de 
KU., sans petits, le vol levé, posé sur une terrasse de 
sin. Cq. cour. l'.:deuxprob.,coupéesalt. degu. etd'arg. 

Ascaso — CuitiUi'. D or à la bande de gu , en- 
goulée de deux télés de dragon de sin.; à la bord, du 
sec., ch. de huit flanchis du champ. 

Ascelin — Poitou. D'azur à trois croix pattées d'or. 

.%(ich — Simabe. De gu à trois chev. d'arg. C,: 
un chapeau piramidal aux armes de l' écu, retr. d'herm., 
cour, d or, sommé d'un panache de plumes de co^i de sa. 

.%8eh — Bat. Parti: au 1 d'azur au lion dor; au 
i de gu. à trois chev. d'arg. C: le lion, iss. L.: à 
dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Aseh — Russie Barons du St.-Empire, 11 déc. 
I76i et i'i mars 1783.i De gu. à trois chev. d'arg. 
Deux cq. cour. €.: 1" un lion iss. et cont. d'or; 2° 
un griffon iss. d arg , tenant une épée du même. ^.: 
à dextre un lion reg. dor; à sen. un griffon reg. d'arg» 
tenant une épée du même. D.: virtlte dice. 

.%8eh — P. de Lnndsfmt. D'arg. au frcne arr. au 
nat., le fût enfilé d une couronne à l'antique de cinq 
rayons d'or. €'.: les meubles île l'écu. L. d arg. et de gu. 

Àseh (vao) — P. d'I'trecfit. D'azur a la roue 
d'or, r.: un éiureuil assis au nat., croquant une noix. 

Asch (von) za .Aseh anf Oberndorf — Bac. 
iBarons. *7 sept. 17*7. Ec: aux 1 et 4 d'arg. au frêne 
arr. au nat., le fût enfilé d'une couronne à l'antique 
de cinq rayons d'or < Ascii, de Landshut ; aux i et 3 
de gu. à trois chev. d'arg. Ascti, de Souabe . Sur le 
tout d'arg. au frêne arr. au nat.. le fût ^enfilé d'une 
couronne à l'antique de cinq rayons d'o'r [Ascii, de 
Landshut . Deux cq., le 1 cour, r.: 1° les meubles 
du 1 : I. d'arg. et de sin.; f un chapeau piramidal 
aux armes du *, reir. d herm., cour. d'or; sommé d'un 
panache de plumes de coq de sa^ I. d'arg. et de gu. 

Aseb (van) van Wyek — L'trecht {.\n., i6 fév. 
1833. De sa. à la croix d'or, ace. ù chaque canton 
de deux chardons d'arg tigés et feuilles de sin., pas- 
sés en saut. fVyck,. Sur le tout d'azur à la roue 
d'or Aseh). Cq, cour. €\: un écureuil assis de gu., 
croquant une noix, entre un vol coupé ait. d'or et de 
sa. L. d'or et de sa. >».: deux griffons reg. d'or. D.: 

0»E ET CORDE IDEM. 

.Asrh, V. Troesea van Aseh. 

.tsrhat ( van) — Holl. D'arg. à trois crampons de sa. 

AHrbaa — Bar. En champ de couleur cendrée, 
un tertre de trois coupeaux d'or. mouv. de la p. Cq. 
cour. €".: une aigle (for, cour, du même, ailée de sa. 
[V. Freiborx de Hoheaasrhanl 

Aftchaa — Carinthie. Ec: aux 1 et 4 de gu. à la 
licorne ramp. d'arg.; aux i et 3 d'azur à l'aigle d'or, 
la tète sommée d'une étoile du même. Sur le tout 
tranché: a. de gu. à la licorne ramp. d'arg.; b. d'azur 
embra.ssé à sen. d'or, à trois étoiles de l'un à l'autre. 
Deux cq. cour. C: 1° une licorne iss. et cont. d'arg., 
entre deux prob. coupées, ii dextre d'or sur azur, avec 
une étoile d azur dans l'embouchure, à sen. d'are, sur 
gu., avec une étoile d'or dans l'embouchure; ^raigle 
du i. L. d'or et d'azur. 

.Asehaa Barons — Ant. Parti d'un trait, coupé 
de deux autres, qui font six quartiers: au 1 parti: 
0. coupé d'un fascé d'arg. et de sa., sur un losange 
darp. et d'azur; b. de gu. à deux glands d'arg., atta- 



chés à une !ieul« tige du même et posés sur une ter- 
rasse d'arg.: au i parti d'arg. et d'or, à l'aigle partie 
de gu, et d'arg.. cour, dor, br. sur le parti; au 3 
pjirti : n. comme b. du 1 ; h. de .«a. à trois btadeg d'or, 
au t mtrti: u. d'azur à la Itande d'or-, k. de n. à II 
fieur-ue-lis d'arg.; au 5 tranché: a. de gu. à kl llconw 
saillante d'arg.; b. d'azur embrasisé à sen. d'or à troét 
étoiles de l'un à l'autre; au 6 parti de sa. et de giL,à 
la rose d'arg.. br. sur le parti, tigée du n)èaM,latl0e 
courbée en demi-cercle vers dextre. Sur le tout ât Aitkam 
qui est un écusson de couleur cendrée, cour, d'or, ch. 
d'un tertre de trois coupeaux du même. Troi» cq. 
cour. €.8 1° une aigle cont. d'arg.. bq., m. et coor. 
d'or; I. d'or et d'azur; V trois pi. d'aut.:de gu., d'arg. 
et de sa.; I. a dextre dam. et de gu., à sen. d arg. et 
de sji.; 3" une licorne iss. d'arg.. entre deux prob.coo- 
pées, à dextre d'arg. sur gu.. à sen. d'or sur azur, cba- 
que prob. ornée dans son emliouchure d'une étoile, celle 
à dextre dor, celle à sen. d'azur; I. d'arg. et de gu. 

.AHchauer d'.Aehenrain — Bar. (An.. 18 oov. 
167.5. Ec: aux 1 et 4 dazur à I étoile d'or; au i 
d'arg. au soleil d'or; au 3 d'or au croiss. cont. d'arg. 
Clq. cour. C: un homme iss., hab. de sa., coiffé d'un 
chapeau du même, la main dextre étendue supp. un so- 
leil d'or; entre deux prob. coupées, à dextre dor sur.*a., 
à sen. d'arg. sur azur. L. conformes aux émaux des prob. 

.%sehaaer (von) barons von l..iehtentharn voa 
und Kii .Arhenrain und Winde^SOuFreands* 
heim — Bac, Aut. Barons. i8 janv. 1794. Coupé: 
au 1 d'or à l'aigle ép. de sa., tenant de sa griffe dextre 
un sceptre et de sa sen. un monde; au i d'azur à un 
soleil dor en chef, ace. en p. d'un croiss. figuré et cont. 
à dextre et d'une étoile à sen., le tout aussi d or. Trois 
cq. cour. < .: 1" un homme iss. et cont., hab. de sa., 
rebr. d'or, au rabat du même. tort, d'azur et dor. supp. 
de sa main dextre un soleil d'or, la sen. appuyée sur 
sa hanche; i" l'aigle; 3° trois pl.d'aut.. une d'or entre 
deux d'azur. L. d'or et d'azur *».: deux lions d'or. 

.Asehebcrs — Bar., Han., Prusse, Courlande (Ba- 
rons en Suède. 1673.) Coupé : au 1 de gu. à deux plats 
accostés d'or à cannelures en volute ;suivant d'autres 
ces figures seraient des roses); au i d'or plein. C: un 
plat de l'écu. entre un vol d'or, chaque aile ch. d'une 
lasce de gu. surch. de l'un des meubles de l'écu. S.: deux 
lionsd'or D.: .illzeit tr.viern K.\>>' mcht d.\iebx. 

.A!«ebeberc de Koefdeborg Comtes d' , barons 
de Gollmar^berc — Courlande (Comtes suédois, 19 
déc. 1687. M. et. en 17*1 Coupé de deux traits, parti 
de deux autres, qui font neuf quartiers: au 1 dazur 
au lion d or, cour, du même, supp. de sa patte dextre 
un plat d'or à cannelures en volute; au i de gu. à 
une main de carn., ailée d'arg., tenant une palme de 
sin. et une épée d'arg. garnie d or ; au 3 d'arg. au ca- 
valier, hab. de gu.. coiffé d'un bonnet du même, monté 
sur un cheval giilopant de sa., le tout cont. ; au i 
d'arg. k la fasce d'azur, ch. d'une couronne d'or ; au 5 
len forme de surtout; coupé de gu. sur or. le gu. ch. 
de deux plats accostés aor à cannelures en volute; 
au 6 de gu. à la grue à deux têtes d'arg.. avec sa 
vigilance d'or; au 7d'.'irg. au château flanqué de deux 
tours de gu., enflammé d'or et iss. d une eau au nat.; 
au 8 de sa. à un homme d'armes, arm. au nat., te- 
nant une pique; au 9 d'azur à huit bannières, ait 
d'arg. et de gu., quatre à dextre et quatre à sen., 
mouv. d'une couronne d'or, posée en p. Trois cq. cour, 
C: 1" le cavalier du 3 cont., devant six bannières, ait. 
de gu., d'arg. et d'azur, trois à dextre et trois à sen., 
bordées d'arg,; 2" le lion du 1, iss.; entre un vol d'or, 
chaque aile ch. d'une fasce de gu., surch. d'un plat 
d'or à cannelures en volute ; 3" l'homme d armes du 
8, iss., tenant, au lieu de pique, une bannière d'azur 
ch. d une gerbe d'or. L.: a dextre d'or et d'azur, à 
sen. d'arg. et de gu. 

.Asehebroek, v. OorneabarciiY .Asebebroek. 

.Asebeholle Dan. M. et.) Coupé: au 1 d'azur 
à deux forces d arg.; au i d arg. au coeur de gu. T.: 
une colonne il arir,. accostée de deux forces du même 
et sonmiee de trois roses rangées de gu. 

.Aiichenbaeh, v. BMckaps d'Aoefeeabaeh. 

.A»ehenber« — UoUteim (M. et) D'or à une roue 
de gu. €'.: une roue d'or, entre un vol de gu. 

AiM^benborn de <'ollia — Prusse An.. 2* lOT. 
1876. Tranché, dazur au dextnxhère, arm. d'arg., 
iss. d une nuée au nat., mouv. du Qanc sen.. la main 
de carn. tenant une épée, sur gu. à deux étoiles d'or, 
rangées en bande; à la bande d'arg., br. sur le tran- 
ché, ch. de trois colonnes de sa., aux chapiteau et 
socles d'or, chaque colonne cour. dor. C: 1* une co- 
lonne de l'écu, entre un vol de gu., chaque aile ch. d'un 
demi-cercle trellé dor; I. d'arg. et d'azur; i» un phé- 



Aschenbruch 



74 



Asnières 



nix Jss. de eu., enveloppé de llummes du même; I. d'or 
et de fïu. D.: fortiter, firmiter, filoenter. 
A»ielienbrarh,v,Dornenburj£ dit AHCIiebrork. 

Asclieadorf (Chevaliers d"), v. Trnka cheva- 
liers d'Ascbendorf. 

A8ch«>nborer — Nordlimicn [Bav.) Ec.: aux 1 et 
4 d'arg. au lion de fru., celui du I cont.; aux 2 et 3 
de gu. au dauphin d'arjr.. celui du 3 cont. Cq. cour. 
i .: le lion, iss., entre un vol coupé de su. sur arg. 

Aseber Edle von Ri-aiteiifeld — Jtit. (Nohidu 
St.-Empire, lit août 1790.) Coupé: au 1 parti: n, d'or 
A l'aigle cont. de sa.; b. de gu. au dextrochère, arm. 
au nat., la main de carn. tenant un sabre de cavale- 
rie; au 2 d'azur au chev. d'arg., ch. de trois gerbes 
d'or. Deux cq. cour. <'.: 1" une aigle iss. et cont. de 
sa.; I. d'or et de sa.; 2" une gerbe d'or, entre deux 
prob., coupées ait. d'arg. et d'azur; i. d'arg. et de gu. 

Asehersieben — Silésie, Mecklembaurq (M. et. le 
10 janv. 1796.) De gu. à trois lis de jardin au nat., 
posés sur une terrasse de sin. accostés de deux faucilles 
affr. d'arg., emm. d'or, le tranchant dentelé. T.: cinq 
lis de jardin, au nat. L. d'arg. et de gu. 

Asehersieben — Dan. D'azur à deux huchets 
d'arg., passés en saut. *'.: deux prob. d'arg. 

Ascbersieben — Dan. D'arg. à deux faux de 
sa., passées en saut. 

Aschbausen — Wurt. (M. et. en 1657.) De gu. 
à une roue de six rayons d'or. €.: la roue, soutenue 
d'un bonnet de gu., retr. d'arg. 

\»ehîauer — Jut. D'arg. à deux chev. renv. d'a- 
zur. Cq. cour, r.! un vol à l'antique, aux armes de l'écu. 

Aschiiiiser ^ Styrie (M. et.) De gu. à trois poin- 
tes accostées, mouv. de la p. de l'écu, celle à dextre 
d'or, celle à sen. de sa., et celle du milieu partie d'or 
et de sa. et sommée d'une fleur-de-lis d'or. T.: un 
demi-vol, aux armes de l'écu. L.: à dextre d'or et de 
sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Aschmaii — Flandre, Zél. D'arg. au sauvage de 
carn., ceint et cour, de lierre, po.«é de profil, arm. d'une 
massue, posée sur son épaule. 

A»cbmaii — P. de Spire. Ec: aux 1 et 4 d'or à 
un homme iss., hab. de gu., cour, de feuillage de sin., 
mouv. d'un tertre du même, tenant de sa main dextre 
une épée d'arg., en pal, devant son corps et de sa sen. 
une branche d'arbre de sin.; aux 2 et 3 coupé de gu. 
sur arg., à une croix pattée alésée de l'un en l'autre, 
cant. de quatre boules de l'un h l'autre. Cq. cour. C: 
l'homme iss., entre deux prob., coupées ait. de gu. et 
d'arg. L.: à dextre d'or et de gu., à sen. d'arg. et de gu. 

AschofT — Prusse (An., 13 août 1847.) D'arg. à 
une feuille d'arbre de sin. sur un tertre du même, 
surm. de cinq étoiles d'or, 3 et 2 ; au chef de gu., ch. 
d'une- épée au nat., posée en fasce. 

Ascbwede — JVestphalie, P. de Groninffue (M. et. 
en 1672.) D'or à trois écureuils de gu. croquant une 
noix, r.: un écureuil de gu., entre deux prob., de gu. 
et d'or, ou coupées ait. d'or et de gu. 

Ascoii — Italie. D'arg. à la bande d'azur, ace. de 
trois étoiles du même; au chef du sec, ch. de trois 
fleurs-de-lis d'or [Armes de Pape Nicolas IV, mort le 
4 avril 1292]. 

Ascoii (Princes et comtes d'), v. ■>eva et Vesc. 

Ascon — Esp. D'azur à une barre de gu., ace 
de quatre croiss. affr. d'arg. et traversée en bande d'une 
flèche du même, empennée d'or, la pointe en haut. 

Asdonk ou Esdonk — Brah. sept. D'arg. à trois 
fers de moulin de sa. 

Asemar, v. Ademar de Cransac. 

Asfeid (Marquis d"), v. Bidai marquis d'isfeld. 

Ashford (Baron), v. Keppel comte n' Albemarle. 

.As£(ill de Fa^vley — Hampshire (Baronet, 16 avril 
1761. M. et. en 1823.) Palé-contrepalé de trois pièces 
d'arg. et de sin., chaque pièce d'arg. ch. d'une tète de 
lion de gu. €\: un sphinx d'arg., chevelé d'or. D.: sui 

OBLITUS COMMODI. 

Ashbrook (Vicomte), v. Flower vicomte Ash- 
brook. 

Ashbiirnbam comte d'Ashbnrnham —Sussex 
(Baron A., 20 mai 1689 ; vicomte de St.-Jsaph et comte 
A'J., 14 mai 1730.) De gu. à la fasce d'arg., ace. de 
six étoiles du même. Cq. cour. C: un frêne, au nat. 
N.: deux lévriers de sa., coll. et enchaînés d or. D.: 

LE ROY ET l/ESTAT. 

Ashburnbam de Rroomhaiii —Sussex (Baro- 
net, 13 mai I66I.1 Les armes précédentes, sans sup- 
ports. D.: WILL GOI) .\M) I SHALt. 

.Asbburton Baron), v. Barins' baron Asbbiir- 
ton, et Duiinintt baron Asbburton. 

Ashby de Bareiield — Middlesex (Baronet, 18 
juin 1622. M. et. le 23 déc 1623.) D'azur au chev. d'or, 



ace. de trois aigles ép. d'arg. C: une aigle de profil 
d'arg , cour. d'or. 

Asbe de Twirkeiibam - Devonshire (Baronet 
19 sept. 1660. M. et. le 8 nov. 1734.) D'arg. à deux 
chev. de sa. C".: un basilic d'or, crête et barbé de gu., 
surm. du Cri.- FiGHT. D.: xox .nobis, .sed omnibus 

Agbfleld de iS'etberball — Suffolk (Baronet, 27 
juillet 1626. M. él. vers 1727.) De sa. il la fasce 
d'arg., ace. de trois Heurs-de-lis du même. 

Atibbiirst de Waterstock — Ox/ords/ijre (Baro- 
net, 21 juillet 1688. M. et. le 17 mai 1732.) De gu. à la 
croix engr. d'or, cant. au 1 d'une fleur-de-lis dû même. 
r.:un renard arrêté, au nat. D.: vinoit qui patitir. 

Ashiey-rooper comte de^hartesbary — î)or- 
setshire (Baronet, 4 juillet 1622 ; baron Ashley, 20 avril 
1661 ; baron Coaper et comte de S., 23 avril 1672.) Ec: 
aux 1 et 4 d'arg. h trois boeufs pass. de sa., accornés 
et ongles d'or [Ashley); aux 2 et 3 de gu. à la l)ande 
engr. d'or, ace de six lions du même, rangés en orle 
(Cooper). r.: un boeuf de l'écu, coll. d'une couronne 
d'or, soutenu d'un chapeau de tournoi de gu., retr. 
d'herm. ^.:à dextre un boeuf pareil à celui du cimier; 
à sen.. un dogue d'azur, coll. d'une couronne d'or. D.: 

LOVE, SERVE. 

Asbley de Winbourne — Dorsetshire (Baronet, 
3 juillet 1622. M. et. le lo janv. I628.1 D'arg. à trois 
boeufs pass. de .sa., accornés et ongles d'or. €".: un 
boeuf de l'écu, coll. d'une couronne d'or, soutenu d'un 
chapeau de tournoi de gu., retr. d'herm. 

Ashtowa (Baron), v. Trench baron Ashtown. 

Asîès — France. D'azur à la bande d'arg., ac( . 
de deux étoiles du même. 

Asinari — Asti. D'azur à la tour d'or, ouv. et aj. 
du champ ; à la bord. comp. de gu. et d'arg. Cq. cour. 
r.: un âne iss., au nat. 1^.: à dextre d'or et de gu., 
à sen. d'or et d'azur. D.: tutto al fix volta. 

Asinari — Asti. Ec: aux 1 et 4 tranché d'arg. 
sur gu.; aux 2 et 3 d'or à une arbalète de sa. Sur 
le toiit les armes précédentes A'Asinari. Cq. cour. V.t 
un vol coupé, à dextre d'arg. sur gu., à sen. d'or sur 
.azur. L.. conformes aux émaux du vol. 0.:tiex droit. 

Asinari de Mombercello— Italie. Parti: au 1 
d'azur à la tour dor, hersée d'arg.; à la bord. comp. 
d'arg. et de gu.; au 2 tranché d'arg. sur gu. 

Asinari de Kt.-Marsan (Comte de l'Empire 
français) — Piémont. D'azur à la tour d'or; à la bord, 
cemp. de gu. et d'arg. 

Asini$a — Frise. Parti : au 1 d'or à la demi-aigle 

de sa., mouv. du parti; au 2 d'arg. à un 3 de sa.^ 

surm. d'une couronne d'or. €.: une aigle iss. de .sa.' 
tenant au bec un ruban de sa. auquel est suspendu 
un écusson aux armes du 2. 

AsinI — Florence. D'or à la bande brét. de gu., 
ace. d'un écusson d'arg., posé en chef à sen., ch. d'une 
croix de gu. 

Asino (dal) — Vérone. Coupé d'or sur gu. (ou 
d'or sur azur); à un âne ramp.au nat., br. sur le coupé. 

Asio — Esp. D'arg. h un oiseau volant en fasce, au nat. 

Asiakseu — Dan. D'azur â la bande d'arg., ch. 
de trois fleurs-de-lis d'or, posées en barres. 

Asiaksen — Dan. D'azur à la croix échiq. de 
sa. et d'arg. C: une tète et col de panthère de sin., 
vomissant des flammes de gu. 

Asman — Gueldre. D'arg. à trois rencontres d'âne, 
au nat. 

.^smentz, v. Ainance. 

Asmntb dit VValniont — 5«a;e (An., 1 juillet 1762.1 
Ec, d'azur à l'étoile d'arg., et de gu. à l'ancre d'or 
sans trabe, soutenue d'un tertre de sin. Enté en p. d'or 
au palmier terrassé de sin. Cq. cour. V.s le palmier, 
entre un vol de sa. L.: à dextre d'arg. et d azur, à 
sen. d'or et de gu. 

Asnbaiim — Aut. Parti: au 1 de sa. à deux bar- 
res d'arg.; au 2 d'or plein. €.: deux prob., celle à 
dextre aux armes du 1, celle à sen. d'or. 

Asnens baron de Delley d'Avaize — Z)a«p/iin^. 
D'azur au bon d'or, arm. et lamp. de gu.; à deux co- 
tices du sec, br. sur le lion. V.: le lion, iss. «.: deux 
lions, au nat. D.: J. D. D., ou jussu domini dei. - 

Asnens comte de Delley de Biancmesnii : 
(Comtes, fév. 1860.) Les armes précédentes. i 

Asnières — France. D'herm. à la fasce denchée de gu. 

Asnières de la t'hapelle — Saintonge. D'arg. 
à trois croiss. de gu. T.: une mélusine. «.: deux 
centaures [Comp. Pons d' Asnières]. 

.Asnières de la rhâtaisneraye (.Marquis), prin- 
ces de Pons ~ Saintonye. Coupé: au 1 d'arg. à la 
fasce bandée d'or et de gu. {Pons); au 2 d'arg. à trois 
croiss. de gu. [Asnières.) S.: deux sphinx. 



Asnières 



75 



. Asseburg 



%<>nlèrr<i de l^rlol liirsxr. Dazur à la tour 

.! i!j . «iii..iri'<' .1 iiii ,i\ 11,1-imir du iiifiiie, leloulma- 
i..:iii. .). -1 < .: ii!i' I.!' t col de leopiird. T.j doux 

iu\,i" !>.: I fKUMl. ' nMMK MA TMIR; f IIKIS HIR- 
TISSl.M A 11 RltlS. 

Ai»oll« l'érone. Coup»- dazur "^ur }fu.; au lévrier 
r.iinii dar^', ««11. d'or, ht. >ur le coupé, supp. de s«'> 
- un iliàttMU de tmi> tour* d'arg^ celle du milieu 
it'uri'. tiu\. l'I aj. ilf >ii. 

A>|Mirh s-hwnhis.l,-Hall irurt.) Parti de sa. 
et d ari; ; à deux c liu nt». .ii imis, de l'un à l'autre. 
€".: deux pn.ili.. ilari; et .le -a 

A8|Mirh - Styri' M cl au tS» àècle. DoT à 
deux (leaux au nat . pa—e- iii -aut. 

.%»parh Conile> lun .. >t>jrie. Tranché de gu. 
sur arg.; à deux flèches, posées en bandes, de l'un à 
l'autre. Cq. cour. C: une tète et col de c>u'ne de sa., 
ornée le Ion? du dos d une cn-te nébulée d art:. 

At!>p«B dr Haas — Aul. iRarons du St.-Empire. 
i5 juillet 1598. .M. et. en 1645. Ec: aux 1 et i tran- 
che de pu. sur azur; à la bande ondée darg., br. sur 
le tranché Aspuni: au 2 et 3 d'or au iniffon de sa. 
{AlbrcchtshiMu . Deux cq. cour. C: 1" un vol cont., 
taillé de eu. sur azur, à la twirre ondée d arg., br. sur 
le taillé. I. d aru. et de l'u.; f le sriffon. iss.; I. d 6r et de sa. 

.4»pelkamp ou llspelramp — ll'estphalie (M. 
êL vers la fin du 16» siècle. D or à trois fuseaux de 
eu. r.: deux ceps de vigne, passés en saut., chacun 
fruité dune arappe de raisins, le tout au nat. 

.%8peit — Lttxetnb. D'azur à l'aigle ép. d arg. 

.%8peren (vas) — HoU. [M. et.' Darg. a deux fasces 
brét. et c.-brél. de gu., ace. au canton dextre du chef 
dune merlette de sa. Cq. cour. C: un vol de lécu ; 
ou trois membres d aigle dare.. la patte et la grille 
dor, les grilles en haut, empoignant chacune un trèfle 
Tenv. de gu.; ou, deux membres d'aigle d'or, les griffes 
en haut, empoignant ensemble une boule d'azur. — 
Ou : D'or à l'aigle ép. de s;i.. txj. et m. de gu., ch. sur 
son estomac d un écusson aux armes A'Jrket. C: un 
vol à l'antique, d'or et de sa. L. des mêmes émaux. 

A»perea (van) ~ HoU. Darg. à trois croiss. de 
sa., le premier ch. d un besant d'or Artn. t. G.) 

.48i»ereB (vaa) ~ lioU. Coupé: au 1 d'azur à 
deux ^lées d'arK, garnies d'or, passées en saut.; au 
i d'aig. il deux rasces brét. et c.-brét. de gu., ace en 
chef de denx meriettes de sa. 

.%i»p«rea Cvaa) — HoU. De gu. à trois crémaillères 
darg.. rangées en fasce, attachées chacune par un an- 
nelet à une tige de fer, jwsée en fasce, dn même; le 
tout ace. en chef de deux tètes de léopard d'or. 

.Asperen (van) van % aren. v. van Vnren. 

.Aspera; ou llohenasipers Comtes — Souabe. 
De sa. au gonfanon parti darg. et de gu. C: un mitre 
épiscopal ptrti darg. et de gu. 

Asperliaie - Suisse. D'or au lion d'azur. — Ou: 
Darg. au lion d'azur, arra., lamp. et cour. d'or. Cq. 
cour. I".: le lion, iss. 

.^spermont ~ P. des Grisons. De sa. à la fasce 
daru. €".: deux prob., aux armes de l'écu; ou, un vol 
de sa., laile dextre ch. d'une barre darg. et la sen. 
d une bande du même [V. Fla«i van .AsperoiOBt]. 

.Aspcr^lasb — HoU. D'azur à quatorze bes. d arg., 
i, i, 3, 4 et I Arm. r. G. 

.%«»pier8 — .irt. D'azur à trois chev. échiq. d'or 
et de su. 

.%spit de >»t.«.%iaand — Long., Guyenne. D'or 
au pin arr. de sin.; au chef d'azur, ch. d'un croi><. 
darg., entre deux étoiles d'or. T.: deux sauvages. 

Aspart — France. Darg. à la tour de gu., ma- 
çonnée et portillée de sa^ posée sur un rocher de sin. 

.Atipre Barons d'), v.H o afcraack barons d'.%8pre. 

.%8preaH>Bt — CMamp. Armes anc..- Parti d azur 
et de s\i.: à 1 aigle d'arg., bq. et m. d'or, br. sur le tout. 
Cq. cour. T.: une aigle iss. darg., bq. d'or. — Annes 
mod.7 De gu. à la croix d'or. C".: un écran hexagone 
lUX armes de 1 écu, frangé et houppe d'or [Comp. 
Vrrat d'.tsprcnoali. 

Aspremont — Larr. De sa.; au chef darg., ch. 
de troi- iiitTlt-ttes de gu. 

AspremoBt — Poitou. De gu. au lion d'or, cour, 
d'azur 

.Aspremaal — France. D'arg. à la fasce de gu., 
ace. dun écusson bandé d'arg. et de gu., posé au can- 
ton dextre du chef. 

.%!!>prenoBt de Lyadea iCMaieé— Aut. Degv. 
à la croix d'or Lynden . Sur le tout d'azur â l'aigle 
d'arg_, bq. et m. d'or Este . Ca. cour. €'.: l'aigle. N.: deux 
lévriers de sa., colL d'or. Slanteau degu.. doublé d'henu. 

AspresMat de Lyadea et de Meekheiai — 
P. de Liège, Jvi. (Barons de Reckhem, * mt. ISM; 



comtes de Reckkeim e( du SL-bmpire. :{| mar» 1M3: 
branche éteinte le It sept. 1819. Kc: aux 1 et 4 de 
gu. à la croix d'or (LyMcn ; aux 2 et 3 d'or a« lion 
de gu. Reckheim.) Sur le tout d'azur à l'alcle d'ars., 
Iiq. et m. d'or E.%te). Trois cq. co«r. r.t i* un lé- 
vrier assis et cont. de sa., coD. et booclé d'or; I. d'or 
et de KU4 2* l'aigle; I. d'arg. et d'azur; 3* le lion, 
j>- . I. d or et de gu. N.: un lévrier d'arg. et un lévrier 
ili- -a . roillés chacun dun easAue d'arg. 

.Ijipremont de Lyndea ae Barraax — liai- 
naut \ icomtes de iHtrmuel. 31 déc. 156* ; liarons du 
St.-Kmpire, 1583 et 1610; confirmation du titre de 
comte a Aspremont et création du titre de comte de 
Ljtndem et du St.-Empire, 16 mars I6';6.) D'aiar à 
raigle d'arg., bq. et m. d'or Esle), ch.sur soa fntftc 
d'un écusson de gu. à la croix d'or Lynden.) Deax 
cq. cour. €.s 1° une aigle d'arg., bq. et m. d'or: S* 
un lévrier assis de sa., coll. et bouclé d'or. T^ deox 
sauvages de carn., ceints et cour, de lierre, arm. de 
massues. Manteau de pourpre semé d'aigles ép. de sa., 
doublé d herm. 

Asprer — Catalogne. D'or â un arbre senestré 
d'un cep de vigne accolant la seule branche de l'arbre, 
le cep fruité de plusieurs grappes, le tout de sin., sou- 
tenu dune terrasse du même. 

.tspres — Dauphiné. D'or au saut, de gu. 

.Asiialliy Comtes — Poitou. D'azur à trois lis de 
jardin darg., tiges et feuilles de sin. ^.: deux lions 
ou deux ïriffons d'or. D.: TERRIS ALTils. 

.%ssaléBC de la Ciardctte — Dauphiné. D'azur 
au croiss. d'ai^., soutenant une comète à sept rais 
du même. 

.Assailt. .%8»aliy ou de SmHIj — France. D'azur 
semé détoiles d'arg.; au lion du même, br. sur le tout 
'Gilbert iF A., grand-maitre de Tordre de St.-Jean de 
Jérusalem, vers 1161.] 

.%!>8aBtlri ~ Milan. Coupé : au 1 d'or à l'aigle de 
sa., cour, du champ ; au i d or à un château sommé 
de deux tours de gu., ouv. du champ, ace. d'un dra- 
peau d'arg., attaché à sa hampe brunâtre, entre les 
deux tours, mouv. du flanc de la tour sen. et posé 
en bande. 

.%8saacs — Grèce. De gu. au lion d'or, cour, du même. 

.Assaati — Italie. De sa. à trois pals d'or; à la 
fasce du même, br. sur le tout. 

Asaas — Long. D'azur à une fleur-de-lis d'or en 
chef, denx étoiles du même en flancs et un rocher 
d'arg. en p. 

.Assas — Lang. D'azur à trois fleurs-de-lis épa- 
nouies d'or.— Ou.- D'azur à la tour, surm. d'une coeur 
enflammé et ace. de trois étoiles rangées en chef, le 
tout d'or; au chef échiq. d'or et d'azur. 

.%s8a8 de MoBtdardié — Lang. D'or au chev. 
d'azur, ace. en chef de deux pins de sin. et en p. d'un 
croiss. de gu.: au chef du sec., ch. de trois étoiles du 
premier. 

A88ebe (van) — Brab. De sa. au lion d'arg. 

.A>i8ehe (van) — Brab. Echiq. d'arg. et de sa., de 
cinq tires, chacune de cinq points. Cq. cour. €"^ un 
buste d homme, hab. aux armes de I écu, coifle d'un 
chapeau à larges bords de sa. *».: deux lions d'or, 
arm. et lamp. de gu. 

.%»8ehe (vaa) r/t7 de Grinbershe ~ Brab. Bot 
à la fasce dazur; au saut, de gu.. br. sur le tout. C: 
un dragon aile. Cri. BERTHOiT. .%»*ehe. 

Assrhe (vaa). v. van den Ntecne dit van 

.4s^rhe Maniui? d' . v. Coatereaa barons de 
Janriie, comte.- van der \oQt et barons Taye, 
marquis d'.\88ehe. 

.As»rhenbertt — Amsterdam. D'or; au chef de gu., 
ch. de deux annelets du champ. C: un annelet d or, 
entre un >ol de gu., chaque aile ch. d'un annelet dor. 

.A88e ~ Poitou. D'aznr à trois aigles d'or, bq. et 
m. de gu. 

.%8se — Maine. Emanché en pal d'arg. et de sa., 
de huit pièces. 

A8sebarx (vaa der) — Pnute, AnkaU (Baroas. 
29 juillet 17i7 ; comtes. 3 juillet 1816. M. et. le 17 aoèt 
1831. Ec.: aux 1 et 4 de gu. à deux clés darg., pas- 
sées en saut^aux i et 3 d'arg. à une aigle de sa., wa- 
méedune couronne à neuf perles. Sur le tout A'Atsétmrt, 

2ui est d'or au loup ramassé de sa. Deux o^ cov. 
'.î 1° celui A .isseburg, qui est une colonae de gl., 
ch. d'un tie.<ant darg. et sommée de trois piuaies de 
paon, au nat.;i. d'or et de sa; â* l'aigledu i; l.d'aiS- 
et de sa. $».: deux loups au naL 

ABScfcarx (Barons »aa der) — Pnute. D'or au 
loup ramassé, au naL Cm. cour. C^ «a chapeau pi- 
ramidal de gu.^ ch. d'un Iiesant d'arg., ceor. d or et 
sommé de trois pi. d'aut 



Asseburg 



76 



Aslanières 



AssebnrK (von der) — Silésie (Barous, 29 juil- 
let 1747.) Ec: aux 1 et l de gu. à deux bras, en pals, 
parés d'or, rebr. d'azur, les mains de carn. tenant deux 
bannières passées en saut., celle à dextre de sa. et 
celle à sen. d'or, chaque bannière eh. du chiffre F R 
d'or, surm. d'une couronne royale du même ; aux 2 et 
3 d'or au loup ramassé, au nat. Sur le tout d'arg. à 
l'aigle de Prusse, ch. sur sa poitrine du chiffre F R 
d'or, surm. d'une couronne rovale du même. Trois cq. 
cour. €.: 1" les meubles du i ; -2" l'aigle ; 3" une co- 
lonne de gu., ch. d'une bombe allumée au nat., et 
sommée d une queue de paon au nat. L. de gu. et 
d'azur. T.: deux Mores, cuirassés d'arg., ceints d'un 
tablier paie d'azur et de gu., coiffés d'un turban d'arg. 
sommé d'une aigrette d'or, chacun tenant une lance 
d'arg. armée d'or. 

Asseburs (von (1er) von Falkenstein— Pru.$«e 
(Comtes, 15 oct. 1840 et 4 fév. 1854.) Ec: au 1 d'azur 
à trois faucons ess. et cont.,au nat., l'un sur l'autre; 
aux 2 et 3 parti: a. d'arg. à la demi-aigle de sa., 
mouv. du parti ; b. fascé d'or et de sa., de quatre piè- 
ces; au 4 d'arg. à un casque grillé, au nat. Sur le 
tout A'Jssebura, qui est d'or au loup ramassé de sa. 
Trois cq. cour. <'.: 1" un faucon ess. et cont., posé 
sur une pierre, le tout au nat.: 2" le cimier d'^sseftwrg, 
qui est une colonne de gu.,ch. d un besant d'arg. et som- 
mée de trois plumes de paon au nat.; 3" six pi. d'aut. 
T.: deux sauvages, arm. de massues. 

Asseburg Ùornliansen iind !%'elndorr(von) 
— Prusse {.\.i\., 26 juillet 1862.) Coupé, d'or au loup 
naiss. de sa., lamp. de gu , mouv. du coupé, sur sa. a 
trois cornes de bouquetin d'arg., les deux du chef ados- 
sés; à la fasce de gu., br. sur le coupé. T.: une co- 
lonne de gu., sommée de trois plumes de paon au nat. 
L. d'or et de sa. 

Assel (von der)ouOs8el — 5îte's)e(M. et.) D'azur 
au buffle pass. de sa. C: le buffle, iss. L. d'azur et de sa. 

Asselen — Westphalie. Conpé: au 1 d'arg. au lion 
naiss. de sa., mouv. du coupé ; au 2 de sa. à trois an- 
nelets d'arg. € : le lion iss., entre un vol d'arg. et de sa. 

Asseliers, v. Ansellers. 

Asselin— France. D'azur à trois croix de Malte d'arg. 

Asselin de Villequier — Norm. D'azur au chev 
d'arg., ace. en chef dfe deux étoiles d'or et en p. d'un 
croiss. du sec. 

Asseline — //e-rfe-Fr. D'azur au chev. d'herm., ace. 
en chef de deux étoiles d'or et en p. d'un croiss. d'arg. 

Asselt (van) — Holl. Fascé de sa. et d'arg. 
iJrm. V. G.) 

Asselt (van) — Gueldre. Ec.:au 1 d'arg. à l'ai- 
gle de profil cont. de sa., le vol levé; au 2 d'azur au 
lévrier pass. d'arg.; au 3 d'arg. à trois trèfles de sin.; 
au 4 d'or à trois tètes de biche de gu. r.: un arbre 
de sin., entre un vol d'arg. L.: à dextre d'arg. et 
de sa., à sen. d'arg. et d'azur. 

Asselt (von)— ÏVestphalie. De gu. à la fleur-de- 
lis d'or, r.: un tète et col de cerf de gu., ramée d'or. 

Assenburg (van) — i/o//. De gu. au cheval pass. 
d'arg. 

Assendein (van) — Holl. (M. et.) De gu. au cheval 
pass. d'arg. Cq. cour. C: une tète et col de cheval 
d'arg., accostée de deux flambeaux allumés aunat.ow 
posée entre un vol-banneret. — On trouve encore: une 
tète et col de griffon d'arg., entre deux faucilles affr. 
d'arg., emm. de gu., le tranchant dentelé [Plus tard 
cette maison écartelait ses armes de celles de la fa- 
mille de Haarlem, qui étaient : De gu. à la croix d'arg., 
cant. de seize merlettes du même.] 

Assendeift (van) — Harlem. De gu. au cheval 
pass. d'arg.; au chef parti : a. d'arg. à une fleur-de-lis 
de gu.; 6. d'arg. à une feuille de nénuphar de sin. C: 
un griffon iss. d'or. 

Assendeitt (van) de Tonin^fh — Holl. Ec: aux 
I. et IV. d'or à une aigle de profil de sa., volante au-dessus 
d'un fascé-ondé d'azur et d'arg. de quatre pièces [de 
Coninfih); aux II. et III. c.-éc: aux 1 et 4 de gu. au 
cheval pass. d'arg. [Assendelft); au 2 d'azur à deux 
saumons adossés d'arg., passés dans une couronne d'or 
(Storm); au 3 d'or à une étoile (8) de sa. (Alphen). C: 
1" une aigle de profil de sa., cont.; I. d'or et de sa.; 2" 
un cheval iss. d arg., entre un vol à l'antique, l'aile de 
devant d'arg., celle de derrière d'or; I. d'arg. et de gu. 

Assenede (van) — Bruges. D'or au chev. de sa., 
ace. de trois hures de sanglier du même, défendues 
d'arg., lamp. de gu. C: une hure de sanglier de l'écu. 

Assenois ou Assenoy — Lorr. De gu. à la fasce 
d'arg., ch. de trois merlettes d'azur et ace. en p. d'une 
autre merlette d'or. 

Asser — Amsterdam, la Haye. D'azur à la bande 
d'arg.; à la bord d'or [Quelquefois la bord, est ch. de 



quatre A de sa., posés dans les cantons.] S.: deux 
lions reg. uu nat. 
Assérae — Bret. (M. et.) Gironné d'or et d'azur. 

D.: FR.tNC à TOUT VENANT. 

.%»8et — Brdb. Ec: aux 1 et 4 d'or au lambcl de 
trois pendants de sa.; aux 2 et 3 échiq. d'arg. et d'azur. 

Assezat — Toulouse. De gu. au cvgne d'arg.; au 
chef d'or, ch. de trois étoiles d azur. 

lAssezat de «auré — Aanfl. D'azur au chev. d'or, 
ace en p. d'une cvgne d arg., nageant dans une eau 
du même ; au chef de gu., ch. de trois étoiles d'or. 

Assbelin — Silésie. D'arg. à deux bandes, la pre- 
mière de sa. et la sec. de gu.; au lévrier de sa., coll. 
et bouclé d'or, courant entre ces bandes. Cq. cour. 
C: le lévrier, iss., entre un vol, l'aile dextre de sa. au 
pal d'arg., l'aile sen. d'arg. au pal de gu. L.: à dextre 
d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Assheton de Lever — Lancashire (Baronet, 28 
juin 1620. M. et. le 19 juin 1697.) D'arg. à une étoile 
de sa. V.s un faucheur, posé sur un chapeau de tour- 
noi de gu., retr. d'berm. D.: xec .\rrogo, nec dubito. 

.%88heton de Middieton —Lancashire (Baronet, 17 
août 1660. M. et. le 31 déc 1765.) Les armes précédentes. 

Assier — Forez. D'arg. à trois bandes de gu. D.: 

JE SUIS DE BONNE TRE.MPE. 

Assier de la Thassacne— Forez. Ec: aux 1 
et 4 d'arg. à trois bandes de gu.; aux 2 et 3 d'arg. au 
chev., ace en chef de deux étoiles et en p. d'une roue, 
le tout d'azur. 

Assierde \ alenchea — Auv., Martinique. D'arg. 
à trois bandes de gu. ^».: deux lion.s,aunat. D.:sans 

ROUILLE. 

Assi^nies — Art., Berry, Bourg., Brah. (.Marquis 
de JVendi, oct. 1676.) Fascé de gu. et de vair, de huit 
pièces. Cq. cour. C: un More iss., tenant de sa main 
dextre étendue une flèche d'arg., en barre, la pointe en 
bas, et de sa sen. une rondache d'arg. S.: deux lions, 
au nat. (d'Oisy. 

Assisnies d'Oisy, v. Tournay d'Assignies 

Assigny — Auxerrois, Nivernais. D'herm.; au 
chef de gu., ch. d'une fasce vlvrée d'or. 

Assiabins — Vienne. D'arg. à une boule de gu 
C: la boule, sommée d'un panache de plumes de coq 
de sa., et soutenue d'un coussin d'arg., houppe d'or. 

Assuiann — Allem. Tranché d'arg. sur gu.; au 
tronc d'arbre arr., au nat., posé en bande, br. sur le 
tranché. Cq. cour. €.: un homme Iss., hab. de sa., 
ceint d'or, coiffé d'un bonnet de sa., retr. du même, 
tenant de chaque main un cep de vigne au nat. C: 
à dextre d'or et de sa., à sen. d'arg. et de gu. 

Assosnon — Flandre. De gu. à la fasce d'arg., 
ace. de trois los. du même. 

Assonleville barons de Bonchont — Brab., Art. 
(M. et.) D'arg. à la fasce de sa., ch. de trois molettes 
du champ. €\: un vol d'arg., ou.- une étoile d'or, entre 
un vol à l'antique de sa. et d'arg. D.: suivez dieu. 

Assonneville — Bruges. De gu. au lion d'or. 

Assonval, v. Arsonval. 

Assonville — Cambr. D'or à une coquille de gu. 

Assonville — Art. D'arg. à deux chev. d'azur, 
ace en chef de deux étoiles du même. 

Assonville — Pic. D'azur à une bande dentelée 
d'arg., ace. d'une étoile du même, posée en canton sen. 
du chef. 

Assonville — France. D'or au lion d'azur, arm. 
et lamp. de gu. 

Assonville — France. D'azur au chev. d'or, ace 
de trois étoiles du même. 

Assy — Berry. D'arg. au lion de sa., arm. et lamp. 
de gu.; au chef du même, ch. de deux croiss. adosses 
du champ. 

Assye — Norm. D'arg. à deux lions léopardés de 
sa., lamp. de gu., l'un sur l'autre. 

Astaller — Munich (M. et. vers 1520.) Parti de sa. 
et d'arg., au chicot de sin., br. sur le parti, feuille de 
chaque côté de deux feuilles de chêne de sin. C: une 
chimère Iss. de sa., le visage de carn., la tête sommée 
de deux chicots de sin., chacun feuille à l'ext.dedeux 
pièces du même. L. d arg. et de sa. 

Astalli — Rome. D'arg. à trois roses d'azur, 2 et 1, 
ace en p. de deux feuilles de scie de gu., posées en 
pals, mouv. de la p., les dents opposées; à la bord, 
émanchée d'arg. sur azur. 

Astanières comtes de la Cour — Lang. Ec: au 
1 d'or à deux lions affr. de gu., soutenant de leurs 
pattes un coeur du même ; au 2 d'arg. au corbeau de 
sa., sur une terrasse de sin. (Corbiéres); au 3 d'or à 
trois bandes de sa.; au chef du même, ch. d'un lion 
naiss. d'or, et soutenu d'une divise de gu., ch. de trois 
! roses d'arg. (Fraissinet de Fessas); -da 4 de gu. à l'ai- 



" I' 

•s II 

[e « 

à ' 



Aslarac 



77 



Astuni 



cl6 (i or. cour, d'aïur, Ik|., m., oncle et langue d'arg. ! 
W ta Cour. Sur le toul daru. à trois fasces de gu., 
et au t'hef d azur, ch. d'un rrois?. d'arg. entre deux , 
rtoiles dor .Ixtanières 

.%8t«ra4*. \. Kdtrae. 

.%ste (d*) ou d*%i»tl - Romf. D'or au lion d'azur, 
cour, du champ; à cinq rolires voûtées de pu., lir. sur 
le tout. - (>M ï)or il cinq cotices en barres de eu.; 
au lion d'azur, cour, du champ, br. sur le tout. Cq. 
cour. C: cinq pi. daut.: de i:u.. dazur, d'or, d'azur et 
de su. I-.: àdextred'or et de au., à sen. d'or et d'azur. 

.4»traMnaiii - Esp. De f:u. à deux boeufs arrêtés 
de Sîi., l'un sur l'autre, sunnontés d'un bras. arm. 
d'ars. mouN. du canton sen. du chef ; à la bord, d'arç., 
ch. d une chaîne d'azur. 

Attten (van) .tnrers An., i juin 1755. Tiercé 
en fas<e: au 1 de sa. à deux femiaux ovales d'or, cou- 
chés et acco?l<'s; au i dazur plein; au 3 d'ani. aufer 
de moulin de sji. C\:un vol darc. Ij. d'arp. etdesji. 

.%8trn (van) — Brab. sept. Ec: aux 1 et 4 fascé 
d'ar):. et de jju., de quatre pièces ; au i de pu. à la 
ïasce d or, ace. de huit bes. du même, l rangés en chef 
et 4 rangés en p.; au 3 dai^. à trois mouch. d'hemi. 
de sau au 4 fascé d'or et de ru., de quatre pièces. 

.\»(rn (von) — .4llem. "Tranché d'or sur gu.; au 
lion tranché de sa. sur arg., tenant de ses pattes un 
chicot au nat.. en p;>l. Cq. cour. T.: un lion iss. d'or. ; 
L.: à dextre d arc. et de gu., ù sen. d'or et de sa. ' 

%8(en Barons voni — Jul. De gu. à deux chev. : 
d'azur, le Itord supérieur cannelé, le bord inférieur uni, 
bordés d'arg. €".: un cor-de-chasse d'arg., lié de gu., 
soutenu d'un coussin du même, houppe d'or. 

.%steno> — Brab. D'an: à la fasce d'azur, ace. de , 
trois merlettes de sa., rangées en chef. Cq. cour. C: 
une merlette de sa. L. d'arg. et d azur. I 

.tster — Bigarre. De gu. à trois flèches d'or, arm. 
et empennées darg., les pointes en bas. 

Aster — Prusse i.\n., 18 janv. 1844.; D'azur à une 
étoile d'arg. T.: un homme iss., posé de profll, hab. 
d azur, décochant une flèche d'un arc ; entre un vol de 
sa. D.: GOTT EST CROSS. 

Aster (Comtes d' . v. Gramont comtes d'.%ster. 

.Astéral — France. D'azur à cinq l)es. d or, 4, 1 et *. 

.%»terpe. v. .%l»torp. 

Astevant - Pror. De gu. à l'aigle d'or. 

A»treld Iwrons de Widrzy [anciennement l'I- '• 
•tcij - Bohême .Vn.. avec le prédicat de Boxent hnl, 
M mai 1580; chevaliers. avec le prédicat A. ^.<itfeld, 10 
mai 1665: barons, 18 oct. 1755. M. et. le 7 août 18*7. 
Ec: au 1 de gu. h deux prob. d'arg.; au i de sa. à une 
couronne royale d'or, fourrée de gu.; au 3 de sa. à trois 
poi<-iiii- ri:i.'.:int< d'arg, l'un sur l'autre Kurzbachde 
Tri u 4 de gu. au lévrier dai^., coll. du 

ch;i: I bouclé d'or, assis sur un coussin de 

gu. i"..i. .. iiLiuppé d'arg. Sur le tout A'L'Ister de 
Rosenthdl qui est de sa. au chev. d'arg., ace. de trois 
roses à quatre feuilles du même. Trois cq. cour. C: 
1° les prob. du 1 ; i" une aigle de sa., bq., m. et cour, 
d'or; T les meubles du 5. I... d'or et de sa. «.:deux 
lions d'or. D.: fideliter et coxstaxter. 

Aiitreid. v. .llMterl d .«streid et Osterstock 
d'Astreld. 

A<»tl (fl), v. d'Aste. 

.%»tier Comtes — Brab., llainaui .M. él. D'or à 
la bande de sa. N.: deux lions d'or, arm. et lamp.de 
gu., tenant chacun une bannière aux armes de I écu, 
(rangée d'or, la lance d'azur. 

AsUer— Proc. An., vers 1740.1 D'arg. à l'arbre , 
terrassé de sin.; au chef d'azur, ch. d'un soleil d'or en- ^ 
tre deux étoiles du même. ' 

Astier de^Gardlers — DaupAin^. De gu.au chev. 
d'arg.. ace. en p. d une rose du même; au chef d'azur, ; 
ch. de trois étoiles d'or. 

.%stiria8— Guipuzcoa. De gu. à la bande d'or en- i 
goulée de deux tètes de dragon de sin., ace. en p. d'un 
che\al I abré. sellé et bridé au nat. 

.%8tle¥ lord A^tley - H'aricickshire .M. et. au 14e 
siècle. I) azur à une quintefeuille d'herm. Cq. cour. 
C: un pjina( lie de sept pi. daut. de gu., .<omme d'une 
autre plume d'or. 

Astley d'Kverleish ~ Jf'illshire Baronet, 15 aoiit 
18*1. D azur à une quintefeuille d herm. €,: un cha- 
peau de tournoi de eu.. ■^)mmé d un panache de sept 
pi. d aut. du même. D.: kii»e seo on vide. 

Astley baron Ha^tiniiH — .Vftr/o/* Baron Hastings, 
1490; baronet .Isiley il Lrerleigh, 45 juin 1660; ren. 
du titre de baron Ha.'itinqx, 18 mai 1841. i Ec: au 1 \ 
û'aïuT à une quintefeuille d'herm^ à la bord. engr. 
d'or iAsttetf .- au 4 d'arc, au lion de gu., cour, d'or 
(CORs/aM^i: au 3 d'arg. à deux lions léopardés de ni.. 



l'un sur l'autre (le Strange): au i d'or à la auiBCbe 
mal-taillée de eu. Haxlingt . 0|. coar. C*u ctaq pi. 
daut. d aru. M.: deux lions de gn^ COV. for, omé* 
chacun d'un collier du méine auquel ert mufmift n 
écusson d or ch. d une manche mal-talMo dO gu. 9.t 

JISTITI.E TE>AX. 

Astley de Meltoa>rons«able ~ IFonPidteMr^ 

Baronet, 41 janv. 16i4. M. et. le 7 sept. 165».) D'axnr 
à une quintefeuille d herm.; ù la bord. engr. d'or. Cq. 
cour. « .: cinq ni. daut. d'ant. 

A»«tley de Patsball— Stnffordshire (Baronet, 13 
août 1664. .M. et. le M déc. 1771.) D'azur à une quinte- 
feuille dherm., ace. ea chef d'un croiss. d'or; à hi 
bord. engr. du même. (^q. timbré d'une couronne d arg. 
r.:un panache de se|)t pi. d'au!, de gu., sommé d'une 
autre plume d'or. 

Astner — AHem. De sa. au lion d'or, tenant de 
ses quatre pattes une branche feuilléede sin., courbée 
en demi-cercle. Cq. cour. T.: le lion, iss. 

.%stoira — Vérone. Dazur à une femme, hab. d'arg., 
tenant de ses mains levées un voile d'arg. flottant au- 
dessus de sa tête. 

.Aston d*.%8ton - Cheshire (Baronet, 45 juillet IfiS. 
.M. et. le ii mars 1815. Divisé en chev. de sa. sur arg. 
C: une tête d'àne, au nat. D.: prêt d'accomplib. 

Aston lord Aston de Forfar — Ecosse (LmA A., 
48 nov. 1647. M. et. le 41 janv. 1845. D'arg. à la fasce 
de sa., ace de trois los. du même, rangées en chef. 
(T.: une tète et col de boeuf de sa. T.: deux guerriers 
romains, arm. de toutes pièces, le vis;ige, les mains et 
les genoux de carn., tenant chacun un liouclier. D.: 

SrSH.NI ET P.\TRI.« ASTO. 

Astor — Esp. De gu. à trois éperviers d'or; à la 
bord, comp des deux émaux. 

.%store — Milan. Tiercé en fasce: au 1 d'or à l'ai- 
gle de sa., arm. du champ: au 4 d'arg. à un château 
de gu., sommé d'une tour sans crénelures du même; 
ledit château adextré d'un serpent de sin., courbé en 
demi-cercle, la courbe en haut, la tète à sen., fené 
d'un javelot d'arg. en bande, le fer en bas, et senestré 
dun arbre au nat., en barre, monv. de labaseducbà- 
teau ; au 3 barré d'arg. et d'azur. 

.4stonE — Long., Quercy, Paris (Barons, 18W; 
comtes, 3i) août 1845. D or à l'aigle ép. de sa. 

.%stor|je — Limousin. De ïu., au chef d'arg. 

Astorie Comtes — Aur.M. et. en 1848. De sa. 
au faucon d arg., longé et grilleté d'or, posé sur une 
main gantelée du même, mouv. de l'angle sen. de la p.. 
surm. de deux fleurs-de-lis d arg et ace en p. d'une demi- 
fleur-de-lis du même, mouv. du canton dextre de la p. 

.%storK — Toulouse. De gu. à deux besants-tour- 
teaux p;irtis d'arg. et de gu., l'un sur l'autre: à la 
bord. comp. dang. et de gu. lép. d'ai^. 

.4stors d'.%nbarède — Long. D'azur a l'aigle 

Astouaod — Pror. De gu. à l'aigle d'or, bq. et 
m. d'azur [(^omp. .%staard marquis de Mnrs.] 

.4stoviza — Esp. De gu. à la bande de sin., en- 
goulée de deux tètes de dragon du même, lamp.de gu.; 
et deux autres tètes pareilles, mouv. du canton sen. du 
chef et du canton dextre de la p.; ladite bande ace de 
deux écussons d'art:, chacun ch.de trois bandes dazur. 

.Astraa Barons d'.v. Comtes vonderPalilen. 

.%8tres -- Pror. D or au griffon de su., à la bande 
d'azur, br. sur le tout et ch. de quatre étoiles d'arg. 

.Astrié -~ Long. .An., 3 avril 1844. D'azurà latour 
d'arg., accostée de deux roses d'or. 

.Astriès — Pror. De gu. à claq ^lerviers d'or,gril- 
letés du même, longés de sa., posés S, 2 et 1. 

.Astrop, v. Alstarp ou .Asterpe. 

.%8tro8 — Toulouse. D'azur à trois étoiles d'or. 

AstroalB — Pror. i.An., 1578.: D'azur au lion d'or, 
levant le pied dextre appuyé sur un tronc d'arl»re d'arg., 
et ace. d'un soleil d'or mouv. de l'angle dextre du 
chef et d'une rose d'or en p^ au chef de gu., ch. de 
trois étoiles du sec. 

Astrae — rirarait. Fascé {ou fascé-contrelascé. 
d'or et de gu. 

.Astrae — Lnng. D'or au cher, de gii.,acc. de trois 
trèfles de .<a. 

.%stnard marquis de Mars — Pror. De gu. à 
l'aiïïle dor. l)q. et m. d'azur. D.: foi k ijii la. 

.Astadillo — Florence. Ec: aux 1 et 4 de gu. au 
château sommé de trois tourelles dor.ouv.ducbamp; 
aux 4 et 3 d'azur à un arbre d'or, ace. d'un renard 
pass. d'arg., br. sur le pied du fût. 

Astaftnes — Gasc. Ec: aux 1 et 4 d'or à trois pals 
de gu.; aux 4 et 3 d'arg. à une hache de sa. 

.%stani - yararre. D'arg. à deux kww poss. 4e 
sa., l'un sur l'autre; à la bord, de gu., en. ie huit 
flanchis d'or. 



Aswalter 



78 



Alzenheim 



Aswalter — Allem. D'or au chevron, divisé en 
chevron de gu. sur arg., ace. en chef de deux colom- 
bes volantes et allr. au nat. et en p. d'un arbre de sin. 
entre une nunure de cerf au nat., le tout soutenu d'un 
tertre de sin. Cq. cour. €".: l'arbre entre la ramure, 
sur le tertre. I...: à dextre d'or et d'azur, ii sen. 
d'arg. et de gu. 

Aszbelm ^ Silésie. D'arg. au lévrier de sa., coll. 
d'or, courant en bande entre deux cofices, dont la pre- 
mière est de sa. et l'autre de gu, Cq. cour. C: le lé- 
vrier, iss., entre un vol, l'aile dextre de sa. à la barre 
d'arg., l'aile sen. d'arg. à la bande de gu. L. d'arg. et de gu. 

At — Toulouse. D'azur au chev., ace. en chef de 
deux étoiles et en p. d'un soleil, le tout d'or-, l'écu 
bordé du même. 

.%tal, V. Attal. (laya. 

Atalaya (Comtes d*). v. Manuel comtes dMta- 

Ataiidière (Marquis de r),v. de la Porte mar- 
quis de l'Atandière. 

Ateiiis ~ Frioul. D'arg. au lion de gu. 

Atenhove (van) — P. (TUtrecht. D'or au chev. 
de gu., ch. de trois coquilles du champ. 

Athalln — Franche-Comté, ^//.vace. D'azur au chev. 
d'or, ace. en chef de deux étoiles d'arg. et en p. d'une 
ancre du même. — (Baron de l'Empire, 1813.) D'azur 
au chev., ace. en chef de deux étoiles et en p. d'une 
ancre, le tout d'arg., la jambe sen. du chev. ch. d'une 
épée de sa., posée en bande. D.: voTUM p.\tria, 

UUX HOSOS. 

Athéaod, v. .%tliiand. 

Athemstetter — Jllem. Parti: au 1 coupé: «. 
tranché d'or sur sa.; b. de .sa., bordé en chef et à sen. 
d'or; au 2 d'arg. à la demi-aigle de sa., mouv. du 
parti, r.: trois pi. d'aut.: de sa, d'arg. et d'or. L. 
d'or, d'arg. et de sa. 

.4théncs Ducs d'), v. Brienne et de la Roche — 
ducs d'.lthènes. 

Atiienhelmer — Auf. (M. et.) Parti d'arg. et de 
gu.; à la rose tigée, br. sur le parti, entre deux pi. 
d'aut., le tout de l'un à l'autre, enfilé d'une couronne 
d'or et soutenu d'un tertre de sin. Gq. cour. •'.: un 
dextrochère de carn., posé sur le coude, tenant un ci- 
meterre au nat., et mouv. d'un vol à l'antique de sa., 
ch. d'une fasce d'arg., surch. d'une rose de gu. L. d'arg. 
et de gu. 

Atbenoul de Cîoiirdon — Dauphiné. De gu. au 
château sommé de trois tourelles du même, celle du 
milieu plus élevée, le tout maçonné et portillé de sa.; 
au chef d'azur, ch. d'un croiss. d'arg. entre deux ro- 
ses du même. 

.4tlienr)(Baron),v.Birmlni£hambaron.%thenry. 

Atliiand — Lyonnais. D'azur à trois épis d'or. 

.Ithîaad de If ontchanin — Forez. De gu. à trois 
lions léopardés d'or, l'un sur l'autre. 

Atliles — Bourg. D'arg. à trois fasces de sa.; à 
la bande de gu., br. sur le tout. 

Athin - P. de Liège. D'arg. au chev. de gu. C: 
une coupe renv. d'or, accostée de deux pattes de lion 
de gu., les griffes en haut. 

Athlone (Comte d'), v. van Reede-Glukel comte 
d'Athlone. (iiimney. 

Athlumney (Baron), v. Somerville baron Atli- 

.%tholl (Comte, marquis et duc d'), v. Murray 
duc d'Atiioll et ^trabolgl comte d'Atholl. 

Athon — Poitou. D'arg. à cinq lleurs-de-lis d'azur ; 
au canton de gu, ch. dun croiss. d'or. 

Atbose — Franche-Comté. De gu. à cinq quinte- 
feuilles d'arg., 2, 1 et 2. 

Athoie — P. de Màcon. D'arg. au chêne arr.de sin. 

.Itlenza — Aragon. D'azur à l'aigle d'or. 

Atlenza — Andalousie. Parti, d'azur à trois fas- 
ces d'arg , penchées de dextre à sen., et d'azur à deux 
bâtons alésés d'or, passés en saut.; au pal de sin., br. 
sur le parti, ch. d'une tour sommée de trois tourelles 
d'arg., ouv. et aj. de sa. 

Atkins de t'iapbam — Surrey (Baronet, 13 juin 
1660. M. et. le 19 juin 1736.) D'azur à trois fasces 
d'arg., ace. de trois bes. d'or, rangées en chef. C: une 
cigogne au nat., foulant aux pieds un dragon de sin. 
qu'il perce de son bec. 

Atllckon (Barons) — Suisse De sa. à deux demi- 
vols adossés d'arg. C: deux prob., de sa. et d'arg., or- 
nées chacune à l'ext. de trois plumes de paon au nat. 

Atllkon (Barons) —Suisse. D'or au lion naiss. de 
sa. €.: deux cornes de buffle, de sa. et d'or. 

Aton — Lincolnshire (Barons féodaux. M. et. au lie 
siècle.) D'or à trois fasces d'azur; au canton de gu., 
ch. d'une croix florencée d'arg. 

Atrio (de) de St.-Gery — Bruxelles. D'arg. à 
une feuille de nénuphar de gu. 



Atrocillo -^/r«(/o«. D'or ii quatre chicots accos- 
tés de sin., posés en pals. 

Atam»- Frise. Tranché: au 1 d'or à l'aigle de sa- 
au -2 d'arg. h la rose de gu. <'.: un <;hapeau piramidai 
de gu., le rebord d'arg. denché au bord supérieur; le 
chapeau sommé de plumes de coq de sa. 

Atsnia — Fri.<ie. Parti: au 1 d'or h la demi-aigle 
de sa., mouv. du parti; au -2 coupé: a. d'azur à latleur- 
de-lts d'arg.; b. d'arg. au gland elfeuillé de sin., la queue 
en bas. Sur le tout d'or à la rose de gu. C\: un rosier 
de sin., Qeuri de trois roses : d'azur, d arg. et de gu 

Attal — 5Mwse. Coupé: au 1 de gu. à l'étoile d'or; 
au i d'or à deux pointes d'azur, posées en chev., mouv 
des angles de la p. C.t une étoile d'or. 

Attaler — Nuremberg. Tranché: au 1 de sa. au 
chien braque ramp., au nat.; au 2 d'or à une demi- 
fleur-de-lis d'azur, mouv. du tranché. €.: le chien iss. 
L. d'or et de sa. 

.Ittavauti— Florence. D'azur au saut. d'or. 

Attayde— P«/V. Bandé d'arg. et d'azur. 

\ttei%i» — Frioul. D'arg. à l'ours de sa. 

Atteins — Carinthie. De gu. à une émanche de 
trois pièces d'arg., mouv. de la p. €.: une tète et col 
de chien braque d'arg., coll. d'or. — {Branche ainée . 
Barons, iô avril 1603; comtes, 6 sept. 1630.) Ec: aux 
1 et 4 dora l'aigle ép. de sa.,bq.,m. et diadéméed'or, 
surni. de la couronne impériale au nat.; aux 2 et 3 de 
gu. A une émanche de trois pièces d'arg., mouv. de la 
p. Sur le tout de gu. au chien braque naiss. d'arg., 
coll. d'or. Trois cq. cour. €.: 1° un vol cont., aux ar- 
mes du 2; 1. d'arg. et de gu.; 2" l'aigle; I. d'or et de 
sa.; 3" le chien, iss.; I. d'arg. et de gu. — [Branche 
cadette: Comtes, 3 janv. 1638; et. en 1803.) De gu. à 
une émanche de trois pièces d'arg., mouv. de la p. 
Deux CCI. cour. C: 1" une aigle ép. de sa., bq., m. et 
diadémée d'or, surm. de la couronne impériale au nat.; 
2" un chien braque iss. d'arg., coll. d'or. I^. d'arg. et de gu. 

Attena ~ Ostfrise. D'or à l'ours ramp. de sa. €".: 
une fleur-de-lis. 

..Attendoll — Venise. Tranché de gu. sur arg.; au 
lion de sa., br. sur le tranché, et à la fasce penchée 
d'or, ch. de trois roses d'arg., br. sur le tout. 

Attendoorn — Hall. D'arg. à une branche d'épine 
au nat., accosté de deux roses de gu., tigées et feuil- 
lées de sin., le tout soutenu d'une terrasse isolée du même. 

Attendorn — Lubeck. D'azur au croiss. tourné d'or, 
ace. de trois étoiles du même. T.: trois tuyaux de gu., 
chacun sommé de trois plumes de paon au nat.; et une 
étoile d'or, br. sur le tuyau du milieu; le tout br. sur 
une queue de paon au nàt., accompagné de deux autres 
queues de paon au nat., mouv. de ladite queue, en di- 
rection horizontale à dextre et à sen. 

Attenbein — fVestphalie. De sa. h un écusson d'arg. 
en abîme. T.: un écusson des armes, entre un vol, de 
sa. et d'arg. [Arm. r. G.) 

.%ttenbove (van) — Flandre. D'herm. au chev. de 
gu. (Arm. V. G.) 

Attenrode (Barons d'), v. DaneeKs et deMan - 
barons d'Attenrode. 

Attiehy, V. Don! d'Attieby. 

Attinger — Ratisbonne. D'or à deux avant-bras, 
arm. au nat., mouv. des cantons du chef et tenant 
une herse de labour de sa. au-dessus d'un tertre du 
même. C: un avant-bras de carn., en pal, supportant 
de son index une étoile d'or. 

Attinjebausen (Barons) — ,Jm^ Coupé: au 1 d'arg. 
à l'aigle naiss. de gu., mouv. du coupé; au 2 fascé de 
sa. et d'arg., de quatre pièces. C: un écran circulaire 
aux armes de l'écu, orne à l'entour de neuf feuilles de 
tilleul d'or. 

Attlniayer — Tirol, Bav. (Conc. d'arm., 24 avril 
1388; an., 29 mai 1638.) D'arg. à la bande de gu., ace. 
de deux lions du même. Cq. cour. €.: six pi. d'aut., 
disposées sur deux rangs : le rang supérieur compose 
d'une plume d'arg. entre deux de gu., le rang inférieur 
d'une plume de gu. entre deux d'arg. 

Atzeindorf — P. de Mersebourg (M. et. en 1687.) 
D'arg. à deux crocs de sa., passés en saut.; à une pie 
au nat., posée sur un tertre de sin. et br. sur les crocs. 
Cq. cour. C: un vol, de sa. et d'arg. 

.%tzel8teln — Rothenburg {Bav.) D'or au corbeau 
de sa., pass. sur une terrasse de sin. C: trois pi. 
d'aut., une d'or entre deux de sa. 

Atzenbriick — Aut. Ec: aux 1 et i échiq. d'arg. 
et de gu.; aux 2 et 3 de sa. plein. 

Atzenheiui (Edie von) — Han. (Chevaliers, 28 avril 
1742. M. et.) Ec: aux 1 et 4 d'azur à l'ancre renv. 
d'arg., ace. de deux pies affr. au nat., perchées sur la 
trabe; aux 2 et 3 d'arg. à la fasce brét. et c.-brét. de 
gu. Deux cq. cour. C: 1» un homme iss., hab. d'azur. 



Atzwaiiger 



79 



Aubelerre 



tôii.iiit tle sa main dextre un»' ancre renv., t-n Iwrre.et 
■If sa s«>n. une pic au nal.; Ip tout entre un vol 
I. «1 aiur, d'art:, et de sa.; f un lé\rier ranip. 
1 ; I. d'or, de eu. et de s;i. 
\t/.\«-j»nurr de Hln«elhrlin 'i'jni/ An, 7Janv. 
Kc : au 1 d'a/ur a un crojss. Iij.'uré et tourné 
au\ i et ;t de sa. à une étoile d'or; au i d'a- 
un rrolss. Hjîuré et cont. d'ar^. (Iq. cour. €.: 
ii'le ép. de sa. L.: .'i dextre d'ar>r. et de sa., à 
-.11 il or et ilazur. 
.%a (von «irr), v %Viilinurr von «1er .%ii. 
.%iibAii* Man|iiis«r .\.Ra»rlilinan|uisd'\abaiH. 
Aubarède Lyonuiiis. I) art:, au chev. de ;:u.,acc. 
de tn>is ^)«>nsée<. au nal.: au chef du sec, ch. d'une tète 
ite lifMi d or. 

\iibMrèd« d'.ÏMtorif — Lyon (\n., 20 déc. 1678; 
- D azur au chev. d'or, ace. de trois ro.ses de 
. iiLtH>s de sin. 

Aubaud du Perron Hift.. Art. D'arg. à l'aigle 
de sa,, N|. et onjilée d'or. 
.Aubayrar. v. .Aabérae ou .Aubeyrae. 
.Aube ou Albe — Prov. Dora unoursramp. de gu. 
Anbé de Rraqnemont — Pic. De ?u. à huit los. 
d'are , appoint»'es en croix. 

Aiibel de Pyiiiont — Poitou. D'azur à deux coeurs 
d'or. rant:és en fasce, suspendus à deux chaînes de gu. 
- - en saut., le tout ace. en chef de deux étoiles 
. >'t en p. dune tour du même. 
\til>eiinde ^niseinentet de Ailiers iComtes) — 
•■.Champ. D'azur au chev. darjr., ace. en chef de 
. toiles d or et en p. d'un rencontre de cerf du même. 
t libeller, v. Abele de Lilienberif. 
.Aiibenebenl — Cambr. D'or à une hamaide de gu. 
.Aubépain (de f) — Long. D'or à une aubépine 
111 ii;it , i>os(r sur une terrasse de sin. 
Xubépine (de V) marquis de rhàteannenr — 
, liret. Ec: aux 1 et » c.-éc, d'azur au saut. 
tor, cant. de quatre hill. du même; et de gu. à 
leurs d'aubépine d'arg. I' .tubépine-, aux i et 3 
à la croix ancrée de vair rfé/a C/id/re.) €'.:une 
luinirhe, coll. d'une couronne d'or,OM un lion iss., te- 
nant une hache S.: deux autruches, coll. de couronnes. 
Anbépine (de 1') niart|uis de Verderonne — 
"' n|uis, oct. l»>5(t. Ec: aux 1 et 4 d'azur au 
i or, cant. de quatre hill. du même; aux i 
.{ trois fleurs d aubépine d'arg. 
.Auber Fliimlre. De gu. à la bande d'ai^., ch. de 
trois roses du champ. 

.Aober de CaudeiHoore ~ Bref. Paie d'arg. et 
de gu.; au chef d'azur V. Aabert d'.Aiiiy.J 

.Aober de PeyrelonjKue yorm.. Jgénais. D'a- 
lur au pal d'arg.. accosté de quatre étoiles d'or; au 
chef de gu., ch. d une divise ondée du sec. 

Aabérae ou Aubeyrae — ^uc. Forez. D'ai^. au 
lion de sa., arm. et lamp. de gu., ace. de trois couron- 
nes il I antique du même, rangées en chef. 

.Aabereieourt — Art. D'herm. à une hamaide de 
gu. <'.: un lièvre accroupi dans I herbe, le tout au nat. 
.Auberge (de 1') — Lana. De gu. à trois roses 
d'arg., i et 1, a< c. en flancs de deux bes. du même. 

.Aiiberi de Rellegarde — Sorm. D'arg. à la fasce 

d'azur, ch. d'une ;ilt:le ép. d'or, accostée de deux écre- 

vis«es (lu niéine nu du champ.i 

Aulteri do Maurier, v. Anbery da Nanrler. 

Auberjon Comtes — lAing. D'azur à six Ites. d'or. 

4ii>>erjou marquis de Miirinaiti — i>aup/)i/i^ (M. 

"i janv. 18"i., D'or à une l)ande d'azur^ ch. de 

iduberts ou cottes de mailles d'arg., posées dans 

. ■ ùf de la bande. T.: deux sauvages. D.: maille 

a M.ULLE SE F.VIT L.llBERJON. 

Aobermont baron de Hibaiieoart — Brab. (Ba- 
rons, 1»>.'>9 De sa. à une fleur-de-lis épanouie d'arg., 
les boutons entre les feuilles d'or. €'.: une aiçle iss. d'or. 

.Attbernes — Anjou. De gu. à trois fleurs-ae-lis d'arg. 

.AabernoB — France. D'arg. à la couleuvre d'azur, 
posée en fasce, ace. de trois épines de sin. 

Aabert — Bret. De eu. à la fasce d arg., ch. de deux 
cerfs rass de sa. 

Aabert — Paris. De gu. à l'aigle d'or, tenant en 
>on bec une étoile du même. 

.%abert — Barrois, P. de Lanqre$. Fc. d'or et d'a- 
zur: à la Iwrd. de l'un en l'autre. 

Aabert— iMrr. (.\n., M janv. 1527 et 6 oct. 15M.) 
De sa. au chev. darè., ace. en p. d'un casque du même. 

.*abert — Lorr. '.\n., 4 oct. 1596.) Degu. àtrois ro- 
ses d or. 

Aabert — Lorr., Dan., Holstein, Oldenbourg (.\.b., 
!• Juin 161*.) D'azur à la fasce d'or, ace. en cnef de 
deux chicots d'or, passés en saut., au coeur de gu., br. 
«or les chicots, et en p. d'un croiss. d'arg. surm. de trois 



étoiles rangées du même. (jq. rour. Ct les chicot^ cli. 
du coeur. L. d'or et d'azur 

Aabert FraHche-0>mté '.\a..Va$.) D'azttraaUon 
d'are., cour, d or, arm. et lamp. de sa. 

.Aabert — Poitou. D aru. à huit roses de gu. 

Aabert Forez. Deeu. au chev. d'arg., ace. en chef 
de deux étoiles d'or et en p. d'une montagne du sec. 

.Aabert — Lyonnais. D'azur au chev. d'or; au chef 
du même. 

Aiibert — Pror. D'or à trois têtes de chien de gu.; 
au chef d'azur, ch. de trois étoiles du champ. 

.tubert — France. De pourpre plein. 

Aubert — France. D'azur au chev. dor, ace. de 
trois chandeliers du même. 

.Aubert — Generoii. De sj>. à une colonne il' or, m«uv. 
de la p., le chapiteau sommé d'un feu au nat., surm. 
d une étoile 6 d'or; ladite colonne accostée de deux 
étoiles (5) darg. 

.Aubert d'Ailiy — .\orm. De eu. à trois |)als d'arg.; 
au chef d azur \. Aober de C'aodemoove.J 

.Aubert d' Aubeaf — .\orm. D'arg. à trois fasces 
de sa., ace. de quatre roses de gu., i en chef, 1 entre 
la première et la deuxième fasce et 1 en p. 

Aubert d'.Aouay — .Vorm. De gu. à trois tréOes 
d'or; au chef de sa., ch. d'un croiss. du .<ec. 

Aubert de Bulbon — ./ur.. Limousin. De gu.au 
lion d'ar^.; à la bande d'azur, br. sur le tout; au chef 
du premier, soutenu d'une divise d'azur et ch. de trois 
coquilles d'arg. 

.Aubert de ChastilloH —Pam. Ec.:aux 1 et l de 
sin. à l'aigle dor: aux i et 3 de gu. à neuf los. d'arg. 

Aubert de (ourcenae — Saintonge. Losange de 
gu. et d'azur; à la bande dor, br. sur le tout. 

.Aubert de la Perrière — Bourg. D'or à trois 
têtes de chien braque coupées de sa. 

.Aubert de Langron — .Maine, Bref. De gu. à 
trois maillets d'are. 

.Aubert de .Ylesnil. Les armes d' .Aober de €«u- 
deiHoove. 

.Aubert de Nt.-Georges do Petlt-Thouars 
— Anjou, Poitou, Tour. (Chevalier de l'Empire, 11 
juillet 1810.; D'azur à un haubert d'or. 

Aubert de »«t.>eilie8 — Bret. Paie d'arg. et de 
gu.; à la fasce d'azur, br. sur le tout. 

.Aubert de Mavao — Bret. D'azur à une hoos- 
sette d'are., ch. d un croiss. de gu. 

.Aubert marquis de Tooroy — Berry. Desa.à 
l'aigle d'or, reg. une étoile du même, posée au canton 
dextre du chef. 

.Aubert de Trégooiain. Les armes d' .Aabert 
de ^avau. 

.Aubert de Vertot - P. de Caux ^Morm.) Les 
armes d Aubert d'.Aubear[.\ cette fam. appartenait 
l'historien, abbé île f'ertot.] 

.Aubert de Viaeelles — Bourg., Bret. Les ar- 
mes d' Aubert de ^t.-eilies. 

Aubert in — Lorr. An., 5 sept. 1529.; D'azur à 
la fasce d'or, ace. de trois bes. d'arg. et ch. d'une 
aigle de sa. C: deux drapeaux accostés, d'or à l'aigle 
de sa. et au chef d'azur ch. de deux bes. d'arg.; et une 
boule d'are, au-dessous de chaque drai)eau. 

Aubertin — Lorr. (An., 24 sept. 1534.: D'arg. à 
la bande de eu., ch. de trois têtes de renard du champ. 

Aubertin — Lorr. (.An., 19 juin ItM» et 19 juin 
ltî28.; D'arg. au chev. de gu., ace. en p. dune étoile 
du même ; au chef d'azur, ch. d'un lion léopardé d'or. 

.AobertiB de Jonehery — Champ. D'azur au 
lion d'or, arm. et lamp. de gu., s'appuyant sur une 
branche de laurier de sin. 

.Aoberts (des) — Bar. (Inc. dans la nob. bav., M 
fév. 1809. Coupé, d'azur à trois étoiles d'or, sur arg. 
au coq hardi au nat.; à la fasce d'or, br. sur le coupé. 

.Auberville — France. D'azur au chev. d'arg., ace 
de trois croix pattées du même. 

Auberville de Caoteloo — France. D'azur à 
deux léopards dor. lun sur I autre. 

Aubervilliert» — France. De gu. au loup d'or. 

Aabery du ^laurier — ite-de-Fr. De gu. au croisa, 
d'or, ace. de troi- Ircfles darg. 

Aabery de la Motte — France. Ec.: aux 1 et 
4 fascé d'or et de sa.; aux 2 et 3 d'azur au lion d'or. 

Aabery de Tr*assal — Pic. D'or à cinq tran- 
gles de gu. 

.Aabery marquis de %'a8t«a — Poitou (Marquis, 
août 1656. .M. et.) Les armes précédentes. 

.%abe<iplne (de I'), v. de l'Aobérioe marquis 
de ( bàteauneof. 

.%ubeterre — Champ. Beffroi d'or et d'azur. 

.Aobeterre — Périgord. Parti: au 1 darg. à la 
fasce de sa., ace. de trois molettes du même; au 2 



Aubeterre 



80 



Auchy 



coupé: a. de gu. à trois lions léopardés dor, l'un sur 
l'autre, b. de gu. h neuf màcles d'or. 

Aubeterre comtes de Juilll — Ile-de-Fr., Champ. 
(Comtes, mai 1715.) D'azur à trois fasces d'or, surm. 
de trois étoiles du même, rangées en chef, et ace. en 
p. d'une rose aussi d'or. 

Anbeyrac, v. .Iiibérae. 

Aubier (T) de la rhaiissée — Bref. D'arg. à 
trois grils de sa , aux manches bouclés du même. 

Anbier de la Montelllie - Juv., Prusse. D'or 
au chev. de gu., ace. en chef de deux molettes d'a- 
zur et en p. d'un croiss. du même. D.: unguibus et 
ROSTRO FIDELIS [V. Hausen-Aubler.] 

Aublères — Juv. D'or à une fasce de sa. 

A^iblifnan (Marquis d'), v. Ne$cain8>Pazxi mar- 
quis d'.lLubignan. 

Aubiicné — Bref. D'azur à trois mondes d'or. 

.Aabi|$né — Anjou. Degu. au liond'herm.,arm., 
lamp. et cour, d'or [Armes de Françoise d'J., crée 
marquise de Maintenon en 1688, et de'son grand-pére 
Théodore Agrippa d'A] 

Aubii^nY — Pic. D'arg. à la fasce de gu., ch. de 
trois tours d'or. 

Anblgny — Art. D'azur à trois chev. alésés d'or. 

.Aubigny — Poitou. De gu. à trois châteaux d'or. 

Aubigny — Bourg. D'or à la bande de gu., ch. 
de trois lions d'arg. 

Aiibiieny dit Havet — Maine. Bret., Camhr. D'arg. 
à la fasce de gu., ch. de trois bes. d'or. 

Anbljcny, v. Boarbon*Aiiblgny, et Horstig 
dit d'Aiibijsny d'Eiigelbrunn. 

Aiibisny (Duc d'), y. Gordon-Leiinox duc de 
RIchinond. 

Aubyoïix (Marquis d'), v. Amboise marquis 
d'Aiibyoux. 

Aubllly (Barons d'), v. le Leii barons d'Anbiily. 

Aubin — Forez. D'arg. à trois têtes de More, 
bandées et perlées d'arg. 

Aubin — France. D'azur au chev. d'or, ace. de 
trois gerbes du même. 

Aubin — France. D'azur à une salamandre d'or, 
vomissante des flammes du même ; au chef d'arg., ch. 
de trois trètles de sin. 

Aubin d'Aiibigné— Bret. D'arg. à quatre fusées 
d'azur, rangées en pal, accostées de six tourt. du même. 

Aubin de Herbilly — Bret. D'azur à la fasce 
d'or, ace. de trois croix pattées du même. 

Aubin de Malicorne — Maine. De sa. à trois 
pois.sons nageants d'arg., i'un sur l'autre. 

Aubin de Flancy — France. D'arg. à la fasce 
de sin., ace. de quinze bill. de gu., 5 et 4 en chef, et 
3, 2 et 1 en p. 

Aubin de Trémaudet — Bret. D'arg. à l'arbre 
de sin. 

Aublin — Champ. D'arg. h la bande de gu., ch. 
de trois bes. d'or. 

Aubonne — France. Parti d'arg. et de gu. 

Aubonne — Franche-Comté (M. et.) D'azur au 
chev., ace. en chef de deux étoiles et en p. d'un croiss., 
le tout d'arg. 

Aubourg — Berry. D'azur au lion d'or, adextré 
d'une étoile du même et senestré d'une larme d'arg. 

Aubourg marquis de Boury — Norm. (Marquis, 
1686.) D'azur à trois fasces d'or. 

Auboust — Limousin. D'arg. au chev. degu., ace. 
en chef de deux chouettes affr. de sa. et en p. d'un 
arbre de sin., terrassé du même ; au chef d'azur, ch. 
de trois étoiles d'or. 

Aubontet — Berry. D'or au chev. de gu., ace. 
de trois merlettes de sa. 

Anbracht — Pol. D'azur au croiss. montant d'or, 
en p., surm. de trois étoiles mal-ordonnées du même. 
Cq. cour. C: trois pi. d'aut. 

Anbracht-Prondzynski —Prusse. Coupé: au 
1 d'azur au croiss. versé d'or, surm. de trois étoiles 
mal-ordonnées du même [AuhracM); au 2 de gu. à deux 
épées d'arg., garnies d'or, passées en saut. [Prondzynski). 
Cq. cour. C: une queue de paon, au nat., ch. d'une étoile 
d'or. L.: à dextre d'or et d azur, à sen. d'arg. et de gu. 

Aubray — France. D'arg. au croiss. de gu., ace. 
de trois trèfles de sa. 

Anbrays (des) — Bret. Degu. à trois crosses d'or. 

Anbrée (Barons) — Bref. D'arg. au léopard lionne, 
tenant une épée, ace. de deux étoiles, 1 en chef et 1 en 
p., le tout de gu.; à la bord, conip. de sa. et d'or. 

Anbrelique — Ile-de-Fr. Ec: aux 1 et 4 d'azur 
au chev. d'or, ace. de trois roses d'arg.; aux 2 et 3 
d'azur au lion d'or, ace. en chef de deux étoiles d'arg. 

Aubremé — Uotl. (Comte, 19 oct. 1826. M. et. le 
13 fév. 1833.) Ec: aux 1 et 4 d'arg. k trois los. d'a- 



zur; aux 2 et 3 d'arg. à trois canettes démembrées de 
sa. L'écu bordé dor. V.i une canette de l'écu, entre 
deux pi. d'aut. d'arg. L.: h dextre d'arg. et d'azur, ii 
sen. d'arg. et de sa. S.: deux lévriers reg. au nat., coll. 
et bouclés dor. D.: régi et p.vTRi^t. 

Aubremont, v. Aiibermout. 

Anbrey de lélanirithyd- P. de Galles (Baronet, 
23 juillet 1660. M. et. au mois de sept. 1856.) D'azur 
au chev. d'or, ace. de trois têtes d'aigle du môme. C: 
une tête d'aigle d'or. D.: solem fero. 

Aubriot — France. De gu. à une étoile d'or; au chef 
de Bourgogne ancien, qui est l)andé d'or et d'azur, à 
la bord, de gu. 

Aubriot — France. De gu. au chev. d'or, acc.de 
trois maillets du même. 

Aubrise — Prov. De gu. à la fasce d'or, ch. de 
trois chev. couchés d'azur. 

Aubry — Norm., Bordeaux. De sa. à l'aigle d'or, reg. 
une étoile du même, posée au canton dextre du chef. 

Aubry — Art. De gu. au croiss. d'arg. 

Aubry — FI. fr. D'azur à trois roses d'arg.; au 
chef du même. 

Aubry — Bret. D'arg. à trois fleurs-de-lis d'azur. 

Aubry — Lorr. (An., 1597.) D'azur au lion naiss. 
d'or, mouv. d'un tertre au nat. 

Aubry — Lorr. (An., 28 juin 1721.) D'azur à qua- 
tre étrilles d'arg., 1, 2 et 1. 

.lubry — Lorr. (An., 23 janv. 1727.) D'arg. au lion 
de gu., tenant de sa patte dextre une plume à éc rire 

Aubry — France. Burelé d'or et de gu. 

Aubry — France. D'azur au chev. alésé d'arg., ace. 
de quatre étoiles d'or, 3 rangées en chef etl posée en p. 

Aubry (Baron de l'Empire) — FroHce. Coupé: au 1 
d'azur à trois têtes de Mameluk d'or; au 2 d'arg. au 
château flanqué de deux tours de sa. 

Aubry (Baron de l'Empire) — France. Coupé: au 1 
d'arg. à l'épée de sa., posée en bande, ace. de deux 
tètes de More ; au 2 de sa. au pont de trois arches d'or, 
jeté sur une rivière d'arg. et sommé d'un lion naiss. d'or. 
'Aubry d".%rencey (Baron de 1 Empire) — Fz-rtMCt?. 
D'azur à trois épées d'arg., posées en pals, rangées en 
fasce, surm. chacune d'une croisette du même. 

Aubry marquis de rastelnau — Berry. D'arg. 
à une hure de sanglier de sa., allumée et défendue du 
champ ; au chef denché d'azur, ch. de trois roses d'or. 

Aubry de la Lande — Bret. D'azur à deux lan- 
ces de tournoi d'arg., passées en saut., ace. en chef 
d'une molette d'or et en p. d'un léopard du même. 

Aubry de la Xoé — le Mans, Caen, Paris. De 
gu. à trois pals d'or, ch. chacun d'un trèfle de sin. 

Aubry de la Villedé — Bret. D'azur à deux 
lions affr. d'or, supp. ensemble un écusson d'arg. ch. 
d'un abricotier de sin. 

Aubuisson — Long. Ec: aux 1 et 4 d'or à l'aigle 
de sa., fondant sur un buisson de sin. et ace en chef 
de deux croix ancrées de gu. (Aubuisson); aux 2 et 3 
échiq. d'or et de vair de cinq tires, chacune de trois 
points; à la bord, comp.de Castille et de/.eo«,de huit 
pièces (Felasco). S.: deux lions, au nat. D.: l'hox- 

NEUR EST MON SEUL GUIDE. 
Aubuseon comtes de Banson — Auv. Ec: aux 

1 et 4 d'or à la croix ancrée de gu. (Aubusson); aux 

2 et 3 de gu. au massacre de cerf d'or {Banson.) 
Aubusson comtes de la Fenillade — Marche 

(Comtes, 1613.) D'or à la croix ancrée de gu. 

Aubusson duc de Roannais ou de la Feuii- 
lade — Auv. (Duc, avril 1667. M. et. le 29 janv. 1725.) 
D'or à la croix ancrée de gu. 

Auby — Brab. D'azur à une rose d'îirg.; au chef 
du même, ch. de deux roses du champ. 

Auby — France. D'azur à une lance d'or, enfllant 
un annelet d'arg. 

.%ucapitaine de Unianges — Berry. D'arg. 
à deux fasces de gu. 

Aucé — France. D'arg., au chef énianché de gu. 

Auch, V. .lich. , 

•Inchat-Plessis— Bre/. De sa. au chat effravéd'arg^ 

Ancher de Bishopsbourne — Kent (Baronâ,* 
4 juillet 1666. M. et. le 20 mai 1726.) D'herm. ; au 
chef d'azur, ch. de trois lions ramp. d'or, arm. et lamp. 
de gu. €.: une tête et col de boeuf de gu. 

Ancher du Puy — Poitou. D'azur à trois mi- 
roirs de toilette d'arg. 

Auchers — France. D'or au chev. d'azur, acc< 
en p. d'une étoile de sa.; au chef du sec, ch. de troiSî 
molettes du champ. 

Auchmnty (Lord), v. Leslie duc de Rothes. 

Ancby — France. D'azur semé de bill. d'or; au; 
lion du même, br. sur le tout. 

Auchy (Barons d'),v.Bonnière8 barons d'AuchT.( 



Auckania 



81 



Auer 



\ nrkAina — Frite. Coupé, d'azur h trois étoiles 

ran(;o<»s en fascp. sur or a trois pi. d'aut.de^; à 

Mc é» hiq. (I afK'. Pt de sa., lir. sur le roup<'. i\: 

- pi. d aul. de eu. — Ou Coupé, d'azur h deux 

t'ti'ilfs d or, sur m h une rose de fu.; h la fasce éclilq. 

d'arn et de su., lir. sur le roup«>. 

Aiirkiaiid \('.omte ou baron d'), v. Kden comte 
ou luiron dMiirkland. 

Anclerr Hoaiiiuiis, Maçonnais. D'azur au chev 
d'or, arc. de trois étoiles d'arg. 

AadMce <d') — P. de Liège. D'arg. à quatre bar- 
res de sa.; au chef du même. — Ou .- D'arg. à rinq 
bande.s de sa.; au chef du même. 

Andeltert — Poitou. D'azur au saut. d'or. 

.%a€l»'bcrt — />(7up/iin«', Bre/. D'or à la fasce degu. 

.tudrbert — Anqoumois. De gu. h deux halle- 
banles dars.; au chev. d'or, br. sur le tout. 

.tiidebert — Guyenne. D'azur h trois fasces d'or, 
ace de trois croiss. du nicnic, posés entre les fasces, i et 1. 

.%adebrrt delà «.uette — Orléanaia, liret. D'or 
k l'étoile de su., ace. de trois roses du même-, auclief 
d'azur, ch. de deux fleurs-de-Iis d'or. 

.tadebrand — Aur. D'azur à deux fasces d'or, 
ace. de trois lies, d'arg., rangés en chef. 

Audejan8 — Bruges. De sa. au cygne d'arg., bq. 
de gu.; au chef parti : a. losange de sa. et d'arg.; b. 
d'arg., parti d'un trait, coupé d'un autre.qui fait quatre 
quartiers, dans chaque quartier un Monde sa., arm. et 
lamp. de pu. €'.: le cygne iss., le vol levé. L.de sa. et d'arg. 

Audeiiardp (van) — Tournaisis, Gand. Fasce 
de gu. et d or. — 0«- D'or h trois fasces de gu. 

.4adeiiburs, v. Ondenbars. 

Audeiirourt — Jrt. Armes anc..- D'ai^. au lion 
de gu., sumi. d'un lambel d'azur. — Armes mod.: D'arg. 
au saut, de gu. 

AudenToi-t — Art. Ec. aux 1 et 4 d'arg. à trois 
molettes colletées de sa., la molette en bas; aux 2 et 
3 d'herni. à trois tourt. de sa. 

Aaderir — Rouergue. D'or au lion cont. de gu., 
ramp. contre le fût d'un arbre de sin.; au chefd'azur, 
cli. de trois étoiles du champ. 

AnderoitfEe, v. Onderoictce. 

Aade^er — Dauphiné. D'arg. au chev. de gu.; 
au chef d'azur, ch. de trois étoiles d'or. 

Aadibert — Long. Ec. d'azur et de gu. 

Aadibert — Pror. D'or à trois merlettes de sa., 
rangées en bande. 

.%adibert comtes de Las^an — Long. (Comtes, 
1«45. M. et. De gu. au lion pass. ou ramp. d'or. 

.%adibert de Hamatuelle — Pror. (Conf. de 
nob., f;05.) Darg. au chcne de sin., à la bord, den- 
chée de eu.; au chef d azur, ch. d'un coeur d'or entre 
deux étoiles du même. 

Aadibert de *llla»*e— Pror., Bret. D'azur au 
lion (J or, ace en chef de deux croiss. d'arg. 

.%adlr — Bret. D'or à la fasce de contre-hertnine 
haussée dans l'écu, ace. en chef de trois étoiles d'azur 
et en p. de trois chicots de sin. 

.tudier — Limousin. D'azur à trois lions léopar- 
dés d or, lamp. de gu., l'un sur l'autre. 

Audier-Hassiilon — Paris (Chevalier de l'Em- 
rare, mai 1808. Tiercé en fasce: au 1 d'azur au soleil 
d'or; au * de gu. plein; au 3 d'azur à un alcyon d'or, 
dans son nid du même, flottant sur une mer d'arg. 

AndilTret Marnuisi — Pror., Italie. D'orauchev. 
d'azur, ch. de cinq étoiles du champ, et ace. en p. d'un 
mont de trois coupeaux de sa. sommé d'un faucon du 
même, la tète cont., la patte dextre levée; à la bord. 
comp. de sa. et d'or, de vingt-quatre pièces. €' : un fer 
de rteche d'or. «.: deux faucons, au nat. 

.%Hdifrret-Pac<|uier (Ducs) — Paris (Par di- 
plôme du 16 déc. 181'., le marquis E. A.G.dAudiffret 
a été substitué au tilre ducal de son grand-oncle et 
père adoptif. E. D. Pasquier, qui lui a été confirmé le 
i Janv. 1863.) Ec: aux 1 et 4 les armes précédentes; 
aux i et 3 de Pasquier, qui est de gu. au chev. d'or, 
aec. en chef de deux croiss. d'arg. et en p. d'une tète 
et col de licorne du même. *.: deux faucons, au nat. 

.tudlKier — Dauphiné, Long., Comtat-Venaissin. 
Dazur au rocher d'or, mouv. de la p., ace. en chef 
de deux merlettes du même; au chef darg, ch. d'un 
croiss. d'azur, entre deux étoiles de gu. D.: avorum 

SOS MORITIR.A VIRTIS. 

_ .%adinar — Pror. De gu. à deux cvgnes allr. 
d'arg., nageant sur une mer du même; au chefd'azur, 
ch. de trois étoiles d'or. 

%adiaTille — France. D'arg. à la croix de gu., 
frettée d'or. 

.%adley baron .tanley de Helel«h — Angl. (M. 
et) De gu. à une trette d'or. Ct une tète de Sara- 

II' ÉDITION. TOME I. 



sin, au nat., tort, d'arg. et de pourpre. [V. Tbick- 
neHNe-Tonehet baron .%adley, et Toaebet Im- 
ron .4adl4*yj. 

Audiey liaron Aadiey de M alden - K«<fx (Ba- 
ron, ir>38. M. et. en I5i(.i Ec. d or et d'azur, la line 
du parti denchée, les ie et 3e quartiers ch. d une tSfitb 
d'or; h la bande d'azur, br. sur lêcartelé, ch. d'UM 
frette d'or entre deux martinets du même. •'.: un dra- 
gon écartelé d'or et d'azur, les ailes pllées, posé sur 
un chapeau de tournoi de gu., retr. d'herm. 

.%iidoard — ralentinois. De gu. au lion d'or. 

.%udoin ou .4adoala - Lyonnais. D'or à trois tourt. 
de gu.; au chef d'azur, ch. de trois étoiles du champ. 

.%adonnet — Long. De gu. à quatre fasces on- 
dées d'or ; au lion du même, br. sur le tout 

.%iidoiiard — Limousin. D'azur à trois roses d'or, 
ace. d'un soleil du même, posé en chef. 

Aiidoain — Long. D'arg. au chien ramp. de sa. 

Aodoain — Guyenne,Gasc. D'azur à la bande d'or. 

.%udouin ou .%adeByB — France. D'azur à trois 
tours d'or. 

.%udoain d'Epinay — yorm. D'arg. à l'algie 
ép. de sa. 

Audoayn — Bret. D'azur au dextrochère d'arg., 
tenant un grêlier du même, et ace. en chef de deux 
molettes d'or. 

.Aodoyer — Poitou. De sa. à la bande d'arg., ch. 
d'une aigle de gu. 

.%adoyer — Montpellier, Montauban. De gu. au lion 
d'or, lamp. du champ; au chef du premier, ch. d'un 
soleil du sec., entre deux étoiles d'arg. 

Audoyer de la Blasoolère — Poitou. De gu.à 
la croix ancrée d'or. 

Aadoyer de Palllade— Lan/;. D'azur à un roi- 
telet ess., ace. d'un soleil mouv. du canton dextre du 
chef, le tout d'or; au chef de gu., ch. de trois étoiles d'or. 

Aiidoyn marquis de riiaaveron — Pam. D'arg. 
au pal bandé d'or et de sa. 

.Audras — Lyonnais. Ec. : aux 1 et 4 d'azur à 
trois poissons d'or, posés en pals, î et 1 ; aux i et 3 
de gu. à la tour d'arg. 

Aadras de Beost — Forez (Barons, 16 août 1860.) 
D'azur à la croix ancrée d'or, cant. de quatre grena- 
des de gu. 

.tadrasky (Chevaliers) — Bohème. De gu. à trois 
oeufs d'arg., posés chacun en bande et rangés en bande. 
Cq. cour. V.: un vol aux armes de l'écu (sur l'aile 
dextre les oeufs sont rangés en barre). 

Andrei^nles — Art. De sa. à trois jumelles d'or; 
au chef du même. 

.%iidres;nie8— Art. D'azur au chev. d'or, ace de 
neuf trèfles du même. 

.%iidreanles — -Jr/. D'or à cinq cotices de gu. 

.4iidrei{nies— ^r/. De gu. semé de bill. d'arg.; au 
croiss. d or, br. sur le tout. 

Audren — Bret. D'or à la fasce crén. d'azur. 

.Audren de Kerdrei — Bref. Degu. à trois tours 
couvertes d'or, maçonnées de sa. D.: tour à TOUR. 

.Audren de Kérentonr — Bret. D'or k la fasce 
crén. d'azurj 

Aadren de Malleville — Bret. D'azur à trois tètes 
de lévrier d'arg. 

.%adren (!') de la Villenenve — Bret. D'arg. au 
coq de sa. 

.Aiidrxky d'Auderx — Bohème, Bav. (Barons en 
Bohème, *8 oct. 16*5; liarons du St.-Emplre, î* juillet 
179».) Coupé d azur sur arç. Cq. cour. €.: un homnoe 
iss. par les genoux, arm. d arg., la tète couverte d'un 
casque, orné d un biiudrier d or, les bras levés, empoi- 
gnant de ses mains une épée brisée, la main sen. te- 
nant la garde et la dextre la lame. 

Anel — H'estphalie (M. et.) De gu. à la fasce d'arg., 
ch. de trois pièces de vair renv. d'azur. C: un cha- 
peau de sa., retr. de gu., entre deux prob. d'azur et 
d'arg. L. d'arg. et d'azur. 

.taenmailer — Saxe iNob. du St.-Empire, 8 avril 
1806. D'or à la bande de .«a., ch. de trois étoiles d'arg. 
Cq. cour, f'.t une étoile d'arg L. d'or et de sa. 

.%aer — Si.-Gall. Dar^'. à une tête de lion de ga. 
C: la tète de lion fV'. .tuer de H iarkei.J 

Aner — Roihenburg {Bat.) Darg. au coq de bruyère 
de sa., le vol levé, sur une colline de sin. Cq. cour. 
r.: le coq. 

Aaer— Aut. Parti de sa. et d'or. Cq. cour. Ctun 
vol à l'antique, de sa. et d'or. 

Aner — Salzbourg rSob. du St.-Emplre, 81 dot. 17M.) 
Ec: aux 1 et 4 de sa. au griffon d'or, tenant une épée 
d'arg.; aux â et 3 d'azur à trois étoiles d'arg. Cq. cour. 
€.: un homme iss., hab. d'azur, ceint, rebr. et bout, 
d'or, au rabat du mèiBe, cotSé d un bonnet d'azur retr. 

6 



Auer 



82 



Auiienberg 



d'or, tenant de sa main dextre une épée d'arg.; entre 
deux prob. coupées, à dextre d'azur sur or, à sen. d'arg. 
sur azur, ornées chacune dans son emlwuchure de trois 
pi. d'aut., à dextre une d'arg. entre deux d'azur, à sen. 
une d'or entre deux d'azur. I<.: à dextre d'or et de sa., 
à sen. d'arg. et d'azur. 

Aller — Prusse. De gu. à une tète de boeuf sauvage 
au nat. <\: un griffon d'or. 

.%uer — Silésie. D'or à une tète et col de Iwuc de 
sa. r.: la tète de bouc. 

Auer — Nuremberg. Ec: aux 1 et 4 de gu. au sau- 
vage iss. de carn.,posé de profil, ceint et cour, de lierre, 
portant sur son épaule un arbre arr. au nat.; aux 2 et 
3 d'arg. au rencontre de boeuf de gu. €.: le sauvage 
iss., entre deux prob., coupées ait. de gu. et d'arg. L. 
d'arg. et de gu. 

Auer — Nureinherg. Coupé de gu. sur sa.; le gu. ch. 
à sen. d'un trèUe d'arg., inouv. du coupé; le sa. ch. à 
dextre d'un trèfle renv. d'arg.^ mouv. du coupé; les 
pieds de ces trèfles fortement élargis. €.: un vol tiercé 
en fasce de gu., d'arg. et de sa. I>. de gu. et de sa. 

Aaer (Edle von) — Bav. (Nob. du St.-Empire, 27 
fév. 1761 ; chevaliers du St.-Empire, 28 juillet 1767.) Ec: 
aux 1 et 4 d'or au coq de bruyère ess., au nat., posé 
sur un tertre de sin., le coq du 1 cont.; aux 2 et 3 de 
gu. à une fontaine, en forme de colonne, d'or, posée sur 
une terrasse desln.,jetautseseaux d'arg. par un tuyau 
sur le flanc, dans une coupe d'or posée sur la terrasse; 
dans le 2 la fontaine est placée à sen., dans le 3 à dex- 
tre. Cq. cour. €".: un lion iss. d'or, cour, du même, en- 
tre un vol coupé, k dextre d'or sur sa., k sen. d'or sur 
gu. L. conformes aux émaux du vol [Une branche de 
cette famille porte deux cq. cour. T.: fie vol, 2" le lion.] 

Aller d'Au — Bav. (M. et.) D'or au faucon ess. au 
nat., posé sur un tertre de sin. Cq. cour. €'.: les meu- 
bles de l'écu. L. d'or et de sa. 

Auer d' Xnburg — Ratisbonne (M. et.) Degu. à la 
fasce crén. d'arg., maçonnée de sa. €'.: 1° un chapeau 
piramidal de gu., retr. 'd'arg., sommé d'une pi. d'aut. du 
même; 2" un vol à l'antique, aux armes de l'écu. 

Aller d' Anrbaiisen — Bav. {An., 27 mai 1832.) Paie 
contre-palé d'arg. et de gu., de trois pièces. Sur le tout 
d'azur a un coq de bruyère au nat., posé sur un tertre 
de sin. entre deux touffes d'herbes du même. Cq. cour. 
r.: une étoile d'or, entre un vol coupé, à dextre d arg. 
sur azur, à sen. de gu. sur arg. L.: a dextre d'arg. et 
de gu., à sen. d'arg. et d'azur. 

Auer de Gessenberg — Bav. Les armes d'Aaer 
de H'iiickel. 

Aller de Herreiikireheu — Bav. (Inc. dans le 
nob. bav., 21 août 1816; ren. de nob. en Prusse, 30 
mars 1863.) Parti de sa. et d'arg.; à six annelets, ran- 
gés en deux pals, de l'un à l'autre. Cq. cour. <'.: deux 
prob., de sa. et d'arg., ornées à l'ext. des annelets de 
Fécu et dans leur embouchure de trois pi. d'aut., cel- 
les à dextre d'arg., celles à sen. de sa. 

Aaer de Puelach — Bav. (M. et. en 1639.) Paie 
contre-palé de gu. et d'arg., de trois pièces. V.: un cha- 
peau piramidal aux armes de l'écu, retr. aux armes de 
lécu, cour, d'or, sommé de trois pi. d'aut.,^une d'arg. 
entre deux de gu. ou une de gu. entré deux' d'arg. 

.%iier de Rôrhiibach — Sa«;. Les armes d'Aiier 
de Winckel. 

Aller de Steflling — Bat. (M. et.) D'or à la bande 
d'azur, ch. de trois boules de gu. 

Auer de TobI et Aaer de Griessbach — Bar. 
(M. et. vers 1650.) De gu. à trois huchets de sa., eng. 
et pavillonnés d'arg., l'un sur l'autre. Cq. cour. €.: 
deux prob., de gu. et de sa. L. d'arg. et de gu. 

.tuer de Winckel — Bav. (Barons, 16 mars 1683.) 
D'arg. à une tète de lion de gu. Cq. cour. €'.: la tète de lion. 

Auer de Winckel barons IJold de Laïupodins 
— Bav. (Barons du St.-Empire, 10 oct. 1712. M. et. en 
1836.) Coupé d'arg. sur gu., à trois cors-de-chasse de 
l'un à l'autre, liés d'arg. {Gold de Lampoding); au chef 
d'arg., ch. d'une tète de lion de gu. {Auer de fVinckel). 
Deux cq. cour. C'.s 1" la tète de lion ; 2" un homme 
iss., hab. de gu., cour, d'or, sommé de deux prob. de 
gu. et d'arg. et sonnant d'un huchet de gu. 

Auerbach— Bai'. (Nob. du St.-Empire, 4 nov. 1654.) 
Ec: aux 1 et 4 parti de sa. et d'or ; à trois étoiles, ran- 
gées en pal, de l'un en l'autre [Auerbach] ; aux 2 et 3 
coupé d'azur sur or; à trois roses de gu., bout, d'or, 
tigées et feuillées de sin., br. sur le coupé, mouvantes 
d'un tertre de sin. [Khepser). Deux cq. cour. C\: 1" un 
buste d'homme, hab. aux armes du 1 ; au rabat de l'un 
en l'autre; I. d or et de sa.; 2" un vol, d'or et d'azur, cha- 
que aile ch. d'une rose de gu., bout, d'or; I. d'or et d azur. 

Auerbach, v. IJrbaeb. (.liierbach. 

.%aeibach (Edle von), v. NchiiiiK Edle von 



Aiierberic, V. Aurbercxu Lindach und KattI' 
berig. 

.%iieren — AUem. D'or au chev. de sa., ch. de trois 
roses du champ et ace de trois poules au nat. Cq. cour. 
r.: une poule au nat., entre un vol, coupé ait. d'or et 
de sa., chaque ailech.de deux roses de 1 un à l'autre. 

Auerheliii (Chevaliers d'), v. .Malfèr chevaliers 
d' Aiierbeiin. 

Aueroch» — Franconie (M. et. le 31 oct. 1731.) D'arg. 
au boeuf pass. de sa., .sanglé d'arg. C: le boeuf, iss. 

Auersperg — Jut. (Barons, 1573.) Ec: aux 1 et 4 
de gu. au boeuf d'arg., bouclé d'or, pass. sur une ter- 
rasse de sin.; aux 2 et 3 d'arg. h un banc de sa, sou- 
tenu de deux pieds (ou plutôt un A à l'antique). Deux 
cq. cour. C: l" le boeuf, iss. et cont.; I.d'or et degu.; 
2" un vol à l'antique, aux armes du 2 ;l. d'arg. et de sa. 

/liierHperi; — Auf. Branche ahiée, ou de Pancrace: 
Comtes du St.-Empire, 11 sept. 1630. Ec: aux 1 et 4 
de gu. au boeuf d'or, bouclé du même, pass. sur une 
terrasse de sin., celui du 1 cont.; aux 2 et 3 d'or à 
l'aigle de sa., cour, du champ, soutenue d'un banc à 
quatre pieds du sec. Sur le tout un écus.son d'arg., 
cour, d'or, et ch. d'un lion de gu., cour, d'or {Gottschee). 
Trois cq. cour. €'.: 1" le boeuf, iss et cont.; I. d'or 
et de gu.; 2" une aigle ép. de sa., bq., m. et cour, d'or; 
I. d'or et de sa.; 3" le lion, iss.; I. d'arg. et de gu. — 
Branche cadette, o« rfe ToZ/card.- Comtes du St.-Empire. 
15 juillet 1673. Le grand écu précédent. Sur le tout 
d'arg. à la rose de gu., bout. d'or. Trois cq. cour. C: 
1" le boeuf, iss. et cont.; 2° les meubles du 2 ; 3" la rose, 
entre deux prob., coupées ait. d'arg. et de gu. Les I. 
précédents. — Ligne de Peillenstein.- Le grand écu pré- 
cédent. Sur le tout d'azur à la couronne d'or. Trois 
cq. cour. €'.: 1" le boeuf, iss. et cont.; 2" une aigle de 
sa., cour, d'or; 3° un vol à l'antique d'arg., ch. d'une 
couronne d'or sommée de trois pi. d'aut. d'azur. Les 
I. précédents. 

.iuerspers — ^Mf. (Princes du St.-Empire, 17 sept. 
1633 et 21 déc 1791.) Parti d'un trait, coupé de deux 
autres, qui font six quartiers: au 1 parti: a. d'or à 
l'aigle de sa., ch. sur l'estomac d'un croiss. d'arg.; b. de 
gu. au lion d'arg., cour, d'or; au 2 coupé de gu. sur 
or, à une fasce ondée d'arg. br. sur le coupé; le gu. 
ch. d'un lion léopardé d'arg., cour, d'or; l'or ch. d'une 
aigle de sa., la poitrine surch. d'un croiss. d'arg.; aux 
3 et 6 de gu. au boeuf d'arg., bouclé d'or, pass. sur 
une terrasse de sin., celui du 3 cont.; aux 4 et 5 d'or 
à l'aigle de sa., soutenue d'un banc à quatre pieds du 
même. Sur le tout de Goftschee^qm est d'arg. au lion 
de gu., cour. d'or. Manteau de gu., doublé d'herm., 
frangé d'or, sommé d'une couronne princière. 

Auerslâdt (Duc d'), v. d'Avout prince d'Eck- 
■iiiihE. 

Aiiergwald -- Prusse, Saxe. De gu. à deux léo- 
pards d'arg., l'un sur l'autre. C: une tète et col de 
buffle d'arg. 

Auerweek — Bav. Coupé: au 1 d'azur à une co- 
lombe volante d'arg., ace au canton dextre du chef 
d'une étoile du même ; au 2 d'or à trois bandes d'azur. 
Cq. cour. C: une étoile d'arg., entre un vol coupé, à 
dextre d'azur sur arg., à sen. d'or sur azur. L.: à 
dextre d'or et d'azur, à sen. d'arg. et d'azur. 

Auerweek de Kteiienfels — Aut., Bade (An., 
8 mars 1792.) Parti : au 1 de gu. au chevalier, arm. 
de toutes pièces d'arg., posé de profil sur une terrasse 
de sin., tenant de sa. main dextre une épée ; au 2 d'a- 
zur au tronc d'arbre au nat., mouv. de la p., poussant 
une branche sur laquelle est perché au coq de bruyère, 
posé de front, le vol ouv. et abaissé. Cq. cour. C: 
le chevalier, Iss. L.: à dextre d'arg. et de gu., à sen. 
d'arg. et d'azur. 

.tiirenberjc, v. .tufTenbers- 

Aurenstein, v. .tutTeustein. 

Auffay — Bra6. D'arg. à trois pots à deux anses 
de sa.; au fr.-q. de gu., ch. d'un lion du champ. C: 
un buste de More, tort, d'arg., hab. de gu. 

Aulfay» V. OfTay. 

Auffenbers (Barons) — Bade. D'azur à une chouette - 
au nat., posée sur un tertre d'or. C: la chouette. S. 
à dextre: un loup reg. au nat. 

AufTenbers; — Aut. D'arg. à un arbre de sin., sur > 
une terrasse de gu. €.: un lion iss. d'or. L. d'arg. et de gu. 

.tufrenbers ~ Aut. (Chevaliers, 24 sept. 1869.) 
Tiercé en pal : au 1 d'azur à une chouette cont. au 
nat., posée sur un tertre d'or; au 2 d'arg. à un arbre 
de sin., sur un tertre de gu.; au 3 d'azur au lion d'or, 
soutenu d'un tertre du même. Au chef de l'écu degu., 
br. sur le tiercé, ch. de trois étoiles d'arg. Deux cq. 
cour, r.: 1" un lion iss. et cont. d'or ; I. d'or et d'azur ; 2". 
un vol à l'antique, coupé d'arg. sur gu.; 1. d'arg et de gu. 



Auffenslein 



83 



Aulède 



t iifreimlela - Tirol. D'uzur à une «•houclte au 
,...: . . our (I or, pos<'<> sur un tertre du même. T.» la 
cbouplle cour , stjmmt'e de trois plume:^ de paon au 
nat. ■•• (i un;, et dazur. 

Aufllaare. v. %in«ne«. 

.4all>«)- Bret. Kascé (oit bandé) d'arg. etdesa^ 
au lion d'or, br. sur le tout. 

AulTret - Rret. I) uzur au chev. d'or, ace. de trois 
roues de St '-(Catherine du même. 

Awirrinc Comtes^ — ./«/. De ru. k la bague d'or, 
rhâtonnée d'un rubis. Cq. cour. T.: une queue de 
paon, au nat. 

AvITrey — Uret. Losange d'arg. et de sa. {ou, une 
fasce de eu., br. sur le tout.^ 

.%urklrrhen — Tirol (M. ét.^ De sa.; au canton d'arg. 

.4arral — Heauroisis. D'or à la bande d'azur, ace. 
de huit merlettes de gu.. rangées en orle. 

Aufrevillr — Beauvoisis. D'arg. à l'aigle de sa. 

.^ufisrhlaaier — ydrdlingen {Bat.) Coupé d'azur 
sur or ; au lion de l'un en l'autre, tenant une bande- 
role cou|)ée d arg. sur gu. et chargée d'un saut. d'or. 
C: le lion, is.«. 

Aufitehnaiter Edie von HQbenbarx — Tirol 
(Nob. du St. -Empire, 16 avril 178" et *7 juin 1792.) 
Ec: aux 1 et i d'or à un homme iss , hab. de sa., 
coiffé d un chapeau du même, tenant une hache posée 
sur son épaule, le tranchant en haut; aux* et 3 dazur 
au château d arg., Qanqué de deux tours et supp. une 
troisième tour d'arg., couverte d'un toit pointu de gu.; 
ledit château posé sur une terrasse de sin. Cq. cour. 
r.: I homme du 1, iss.. entre deux prob., coupées ait. 
d'or et de sa., ornées chacune dans son embouchure 
de trois pi d'aut. L. d'or et de sa. 

.%arM('hneider — Salzbourq. D'azur à la bande 
d'or, ch. de trois tourt. de sa., et ace. en chef d'une 
étoile du sec. et en p. dune tète de More. €'.: un vol 
à l'antique, aux armes de l'écu. L. d'or et d'azur. 

.%iir«e!iH ( von and «u) — Bar., Au(. Barons du St.- 
Empire, H nov. 1714; comtes du St.-Empire, *i mars 
1695 en i avril 1696, la lisrne comlale s est et. le 15 
sept. 1745.1 D'azur à la fasce d'ar^., ch. d'une rose 
à six feuilles de gu. Cq. cour. •'.: un éventail de 
plumes de paon, au nat., emm. d'arg., ac